Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Ohc le Sam 11 Jan 2014 - 1:08

Bonjour les amis bariolés.

Sylvain, étudiant en maths-info, 20 ans, Paris 13.
De pseudo Ohc pour Oxygène, Hydrogène, Carbone. Trois éléments indispensables à la vie. (pseudo du personnage que j'ai longtemps joué, sur un MMO en 2D, iso).

Avant tout, je voudrai remercier toutes les personnes qui se sont intéressées au sujet des zèbres. Quand j'ai (re)découvert que j'étais un rayé, submergé par mes émotions, j'ai juste pensé "C'est impossible. Ça ne peut pas être ça. Ce serait bien trop beau pour être vrai". Je me suis alors peu à peu rendu compte que je n'étais pas un doux malade mental, juste un petit mammifère hypersensible évoluant dans un univers qui le dépasse.
Je pense cependant être fort, déterminé, et mentalement équilibré (juste très seul ! :p).

Je ne suis certainement pas le plus à plaindre, et je ne pense pas être suffisamment intelligent pour comprendre les souffrances de certaines personnes, très douées. Quand je décris ci-après la tragédie que j'ai vécue à partir de la prépa, c'est une tragédie qui pourra paraître insignifiante. Moi, je suis en vie, j'ai un toit, je ne suis pas malade et n'ai même pas la décence de mourir de faim.
Même si je n'ai commencé à travailler qu'en fin de seconde (passé de 19 à 9 en physique, en un an !), je n'ai vraiment pas la sensation de comprendre plus vite que les autres. Par contre, en programmation, je m'éclate.

J'ai faim. Je suis entouré de mets qui me nourrissent sans me rassasier. Il manque quelque chose. Être un zèbre et ne pas pouvoir échanger avec d'autres zèbres, c'est manger toujours les mêmes repas insipides, et plus le temps avance, plus on est carencé et faible.

Je vais tenter de me décrire, sans trop vous 'voler' de temps, en allant à l'essentiel, même si je pense pouvoir écrire des pages et des pages.

Tout commence le 3 mars 1993, dans Paris. Je nais à midi, au moment où retentissent les sirènes du premier mercredi du mois. Le monde m'intrigue. Mes parents se séparent alors que j'ai deux ans. Ma mère est hypersensible, altruiste, beaucoup trop gentille selon certains. Elle prend le temps de répondre patiemment à mes questions existentielles, que j'ai l'habileté de poser à 23h, me permettant de rester avec elle le plus longtemps possible. Avant d'aller dormir, je pleure. Quelle perte de temps ce sommeil. Il y a tant de choses à découvrir, et la nuit pourrait alors se transformer en un terrain d'expérimentations diverses. Plus l'école. En grande section de maternelle, on a le choix entre apprendre à lire, et "faire ce qu'on veut". Évidemment, les legos et kaplas sont autrement plus intéressants que ces symboles étranges, dénués d'application pratique. Seul, bien que parlant avec les autres, je ne sais toujours pas lire ni écrire au début du CM1, faute aux professeurs qui me pensent sérieusement stupide. Je passe un test. Je suis "précoce" dénomination sans sens qui ne faisait que flatter mon ego fragile. Ma mère me dira que je suis significativement plus intelligent que la moyenne, sans jamais employer le terme précoce. Je suis déscolarisé. En un an, je rattrape tout, je suis ensuite admis dans une bonne école privée laïque, sous contrat avec l’État. Durant toute ma scolarité, ma mère me protège, en extraordinaire bouclier contre les attaques que je reçois de temps à autres. J'ai des amis, rencontrés en 6ème. Cinq, que je côtoie toujours. Ils sont intelligents, gentils, mais il y a toujours un léger fossé. Mon seul interlocuteur, celui à qui je peux exposer toute la complexité de ma pensée, c'est Open Office. Je ne suis pas un bon élève, je fais juste en sorte que ça passe.

Si vous ne voulez pas lire quelque chose de relatif à la maladie et à la mort, passez ce paragraphe.
En terminale, ma mère et moi avions appris qu'elle avait un cancer généralisé. Je suis triste, mais ne réalise pas. Pour moi, elle est immortelle, et le restera, pour deux ans. Bac mention bien. Puis la prépa. J'apprends à me taire, dénigré par les autres. Je ne fais que les écouter. Car de toute façon, je me suis toujours perçu comme moche, stupide (paradoxalement), handicapé (aussi bien mental que physique, car je me voyais difforme). Je garde tout pour moi. Mon faux self est à son paroxysme. Je ne suis personne, je ne laisse rien transparaître. La santé de ma mère décline. Elle est transportée à l'hôpital, puis dans une maison de repos, vers Nantes. Elle ne veut pas que je la voie à Paris, de peur que le matériel hospitalier ne m’incommode. Je ne peux pas la voir souvent, du fait des contraintes de la prépa. Je vais quand-même plusieurs fois la voir, à Nantes. Plus le temps passe, plus nos discussions sont entrecoupées de silences, dus à l'attaque de son cerveau, trop bien fait, par les cellules cancéreuses. Je n'arrive pas à bien travailler en prépa. Je m’autodétruis intellectuellement, sans que personne ne puisse s'en douter. Puis voilà la fin de la première année. Je vais voir ma mère tremblante et déjà à demi paralysée, ne pouvant parler que par onomatopées. En prépa, je reçois un courrier m'indiquant que j'obtiens un B pour mon année (sur une échelle allant de A à F). Je vais à la Japan Expo avec un ami, je suis normal, rien ne transparaît. Deux jours plus tard, je pars pour Nantes, j'annonce ma note à ma mère qui hausse les sourcils, de joie, seul geste qu'elle était encore capable de commander. Deux heures plus tard, alors que je suis à côté d'elle, accompagné de ma grand-mère, ma mère rend son dernier souffle. Je m'en suis longtemps voulu de ne pas avoir fait plus. En même temps, avec les nombreuses pensées écrites que j'ai produites, je suis arrivé à la conclusion que je n'aurais pas pu mieux faire, pour elle. Terrible souffrance, et terrible soulagement. C'est fini, cette angoisse affreuse laisse juste place à la souffrance et à la culpabilité de ne pas avoir pu la 'sauver'. (Oui, le zèbre culpabilise de ne pas avoir pu sauver ceux qu'il aime). Je ne dis rien à mes amis, je garde tout pour moi. Ce n'est que par mégarde que je communique l'information, via un jeu. Deux de mes amis sont présents à l'enterrement. Voilà pour la phase difficile, maintenant, ça va être plus heureux.

Deuxième année de prépa. Là encore, je ne travaille pas suffisamment, je suis toujours en petite autodestruction. Puis... Ahh les zèbres, l'amour et le désir d'absolu. Je tombe amoureux, sensation toute nouvelle. La fille est très gentille, intelligente, aime l'astronomie. Elle se laisse inviter aux restos, mais tente à chaque fois de payer sa part, chose qu'elle réussira parfois à faire. Bref, rien n'est possible entre nous (le concept de la Friend Zone !), mon amour dure cinq mois. Pendant cette période, je change de tenue vestimentaire, je m'inscris à une salle de sport, je réapprends à marcher (j'ai réappris à bouger les bras en marchant, et me suis même autorisé à mettre les mains dans les poches !), je change de fréquentations dans la classe. Le délégué me prend sous son aile. L'année passe. En mars, j'éprouve le besoin de quitter la prépa, ce qui m'est refusé. Au lieu de réviser pour les concours, j'apprends le pascal objet, un langage de programmation. Je vais aux concours en gentil touriste courtois. Et me voilà libre. J'héberge chez moi le graphiste du projet de jeu sur lequel je "travaille" depuis quatre ans. Nous avançons bien. Mais, m'étant inscrit en fac de Maths-Informatique, je me dois de travailler plus. Le graphiste retourne chez lui, après deux mois de coloc. Le temps passe, je n'arrive pas à travailler.
Puis ces dernières vacances (fin d'année 2013), ma grand-mère me donne à lire l'article "La vraie vie des surdoués" issu du Figaro du 11 et 12 octobre 2013. J'explose en larmes. Alors c'est ça ? Tout commence à faire sens. Le faux self, la volonté de se renier soi-même, la souffrance quotidienne, les pensées violentes (m'obliger à me renier => me frapper moi-même intellectuellement => pensées violentes, ou comment imaginer mettre fin à ses jours, de toutes les manières possibles). Puis c'en est assez, je décide de quitter la fac pour faire ce que j'aime. Continuer ce que nous avons commencé, ce jeu massivement multijoueur. Le seul souci, c'est la solitude. Avec l'ami graphiste, nous voulons faire le même jeu, mais pas exactement pour les mêmes raisons, mais nous allons clairement le faire, car nous sommes complémentaires, et que c'est en quelques sortes "notre raison de vivre".

Voilà où j'en suis, je suis heureux, je sais où je veux aller, j'ai suffisamment d'argent pour ne pas avoir à faire de petit boulot avant un bon moment, permettant à notre jeu de largement sortir.
Comme l'être humain est avant tout social, il me manque une chose, vous ! Smile

Voilà, j'espère ne pas avoir été trop long ou ennuyeux. Juste une dernière chose. Vous êtes formidables. Smile

PS : Si je peux faire un programme pour vous aider, ce sera avec plaisir. (sauf si vous me demandez de re-coder World of Warcraft :p)

Ohc
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 23
Localisation : Paris, Terre, Système solaire, Voie lactée.

http://womos.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Ardel le Sam 11 Jan 2014 - 5:49

Ca tombe bien, je suis plutôt LoL et GW2 ! What a Face

Bienvenue Oxhydrocarbone ! cheers

Merci pour cette longue et touchante présentation, merci de me dire que je suis formidable (oui, je m'inclus dans le "vous", ça ne fait jamais de mal), merci d'avoir teinté de clair-obscur cet agréable écrit.

J'espère de tout cœur que tu trouveras ici de quoi t'alimenter. Attention, je ne l'ai pas vécu, mais il parait que le retour à la grande cuisine peut être surprenant !

A bientôt ! (en mon domaine, le chat ? )

Ardel

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3830
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Ohc le Sam 11 Jan 2014 - 13:08

Merci Ardel, ton appréciation me touche beaucoup Smile

Difficile pour un néophyte de se repérer dans un chat coloré où les conversations fusent. Il va falloir que je m'y habitue !

J'espère être surpris par les méandres d'une pensée zébrée de complexité et de nuances. Smile
Même si je suis déjà en béate admiration devant ce forum, et surtout devant les récits des gens qui le peuplent !

A toutbientôt !

Ohc
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 23
Localisation : Paris, Terre, Système solaire, Voie lactée.

http://womos.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Zenji le Sam 11 Jan 2014 - 13:46

En MMORPG, on a pas réussi à faire mieux (à part niveau graphique) que Dark Age of Camelot. Et pis c'est tout ! Et puis si tu n'est ni Troll, ni Lurikeen, ni Elfe, ni saisplusquoi... je t'aime pas, na !

(sinon, bienvenue, toussa toussa)

Zenji
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 385
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 51
Localisation : Orange 84

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Ohc le Sam 11 Jan 2014 - 13:49

Je peux m'essayer au dur métier de Troll, mais je doute pouvoir être apprécié à ma juste valeur ainsi. :p

Dark Age of Camelot est un style de jeu, mais certaines personnes préfèrent Dofus ou Wakfu. Na. Smile

Comment puis-je tenter de me faire aimer, n'étant qu'un simple humain, alors ? :'(

Ohc
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 23
Localisation : Paris, Terre, Système solaire, Voie lactée.

http://womos.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Zenji le Sam 11 Jan 2014 - 13:58

Bon alors, sur ce site respectueux des traditions et du bon goût, quand un vioque t'assène ses certitudes, tu ne contredis ni n'argumentes. Tu dis "Oui Papy".

Pour ce qui est d'être aimé, je n'ai qu'un mot : c'est acquis lors de l'inscription ! relax

Pour le reste, OSEF, de toute façon, internet c'etait mieux au temps du Minitel. Et pis c tout. Je te laisse, y'a Derrick à la télé.

Zenji
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 385
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 51
Localisation : Orange 84

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Ohc le Sam 11 Jan 2014 - 14:17

Oui, Monsieur Papy.

Minitel Powwwa. Mais les ordinateurs personnels, c'est quand-même une belle invention ! :p

Ohc
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 23
Localisation : Paris, Terre, Système solaire, Voie lactée.

http://womos.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par revodev le Sam 11 Jan 2014 - 21:20

Merci Ohc pour ce témoignage. Ca me touche beaucoup, de l'intérieur.

Et puis, pour l'informatique, je suis aussi tombé dedans assez tôt (mais en seconde et avec le C), et mon rêve a toujours été de créer des jeux video. J'ai presque 40 ans et je reviens à ce grand rêve, même si ma vie a été remplie par le développement.
Pour l'aspect "socialisation", on est tous confronté à ça... mais personnellement, j'ai vraiment l'impression de reconnaître assez rapidement les gens "différents comme nous". Il y a quelque chose qui passe, et ça va au-delà de la vivacité d'esprit. Je ne me voyais pas comme un zèbre, mais j'ai finalement accepté le fait de l'être: les personnes avec qui je pouvais réellement communiquer étaient des zèbres. Et en regardant de plus près, j'ai pas mal de caractéristiques de zèbres (mais je ne me sens pas "surdoué").

Pour revenir à ton jeu, je suis assez curieux d'en savoir plus (si c'est un MMORPG, quel est le moteur 3D utilisé, tous les graphismes 3D sont faits par ton copain?...)
Pour ma part, j'ai utilisé MonoGame (moteur basé sur XNA, mais avec Mono) pour un jeu 2D sous Windows 8 l'an dernier, et pour la 3D je lorgnais vers un moteur basé sur le C# (Unity, ou autre).
Et puis, je ne peux m'empêcher de te parler d'une grande claque pour moi cette semaine: j'ai reçu mercredi mon code pour accéder à la beta de Project Spark. C'est un jeu 3D (sous Windows 8 et Xbox) où on peut créer une infinité de jeux ! Tous basés sur un graphisme d'une beauté incroyable (style fantasy). Il y a un language de programmation visuel, pour permettre à tout le monde de se mettre à la programmation. Et je peux dire qu'il y a tout pour s'éclater !
J'ai un projet depuis plusieurs années de MMORPG, qui aiderait les gens à visualiser et surmonter leurs problèmes psychologiques, grâce à un jeu 3D... et puis, depuis que j'ai joué à Spark, je me dit que c'est le moment de m'y mettre. Au pire, Spark pourra me permettre de tester mon jeu (avant de le réaliser en C#)... et au mieux, ça sera l'univers où il pourra prendre vie et être utile.

J'espère que tu pourras trouver ce que tu cherches, sur ces forums !

revodev
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 07/01/2013
Age : 42
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Ohc le Dim 12 Jan 2014 - 0:48

Merci pour cette réponse. Smile

Je partage ton point de vue, on partage quelque chose qui va bien au-delà du rationnel, aussi paradoxal que cela puisse paraître !
Et je ne me sens pas non plus surdoué. Vraiment pas. Juste zèbre. (autre paradoxe, vu que c'est censé être la même chose !)
Je ne connaissais pas Project Spark, ça a vraiment l'air prometteur, j'attends de voir. Ça pourrait même me faire peur en tant que développeur, car s'il n'y a plus besoin de coder pour faire des jeux... !
Project Spark comme logiciel de prototypage pourrait être une excellente idée. Je suis aussi intéressé par le projet que tu portes, c'est noble de ta part de poursuivre un tel objectif, et si je peux t'aider d'une manière ou d'une autre, ce sera avec grand plaisir.

Le projet sur lequel je suis (Womos) est un MMO 2D plateforme codé via Game Maker et Pascal Objet, le serveur et les éditeurs sont, quant à eux, codés en Pascal Objet. Je prévois un deuxième jeu (qui englobe Womos), permettant à chaque joueur d'avoir son propre serveur et de modifier le jeu, via les éditeurs mis à leur disposition. Ça donne un sens à ce que je fais, et c'est pour ça que je le fais. Smile

Ohc
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 23
Localisation : Paris, Terre, Système solaire, Voie lactée.

http://womos.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par revodev le Dim 12 Jan 2014 - 14:42

Pas mal du tout, ton projet ! C'est en plus fait dans un esprit très ouvert et créatif (donner la possibilité de créer son propre jeu). Vu ta détermination, je pense que tu iras jusqu'au bout. Si tu as besoin d'aide dans la création de ce jeu, je peux peut-être t'aider (même si le Pascal n'est pas mon langage de prédilection)...

Apparemment, tu as beaucoup écris... moi aussi, quand je me sentais bien seul (à l'adolescence et au début de ma vie d'adulte). Mai première expérience amoureuse, je l'ai faite à 28 ans avec... ma femme!
L'écriture a permis, pour moi, de "cristalliser" ma souffrance. Je la transformais en poèmes, en histoires merveilleuses et fantastiques. En réflexions philosophiques et spirituelles, aussi.
Et puis, quand je pouvais m'épanouir dans les études (IUT d'info, puis licence, maîtrise d'info), l'écriture est revenue avec force... et j'ai eu la chance de découvrir des ateliers d'écriture (j'étais dans la région parisienne, où il y a beaucoup d'initiatives culturelles), que j'ai suivis pendant 6 ans. Ces ateliers m'ont permis de continuer mon développement personnel (en plus de mon intéressement à la psychologie et un peu la spiritualité).
Bref, j'ai souffert de solitude, mais l'intériorisation de ma souffrance m'a aussi permis de grandir, de l'intérieur. Etant à la base hyper timide, j'ai eu différentes étapes qui m'ont permis de dépasser cette "maladie":
- après le bac, j'ai pu choisir la matière où je pouvais m'épanouir: l'informatique
- vers l'âge de 22 ans, j'ai connu les ateliers d'écriture (très difficile au début... surtout pour lire devant les autres...)
- vers l'âge de 24 ans, je me suis lancé dans l'enseignement... pour un ancien timide maladif, c'était un gros défi !
- vers l'âge de 27 ans, atelier théâtre (encore un gros défi...). Et puis surtout... rencontre amoureuse! D'ailleurs, ma femme a perdu sa mère d'un cancer alors qu'elle avait 21 ans... je n'en dirais pas plus, mais c'est une épreuve très difficile à passer si on n'a pas encore d'idée sur ce que l'on veut faire de sa vie (ou plutôt, si on n'ose pas croire en soi).
Je m'épanche ici sur ma vie, mais c'est pour te dire que, entre 20/21 ans et 28 ans, c'était une période très riche pour mon évolution personnelle. Comme toute évolution, ça remue... mais avec le recul, on voit les choses avec plus de philosophie. Et on comprend que les échecs et les erreurs sont des chances d'évoluer. A nous de les saisir !

J'ai fait un résumé de mon projet de jeu ici:
http://www.zebrascrossing.net/t14495-creer-un-jeu-3d-online-psychologique

revodev
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 07/01/2013
Age : 42
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Ohc le Lun 13 Jan 2014 - 20:03

Hey,

Merci pour ton témoignage, il me permet d'y voir plus clair.
J'ai répondu à ton projet de jeu, j'ai bien envie de voir les premiers prototypes. Smile

Ohc
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 23
Localisation : Paris, Terre, Système solaire, Voie lactée.

http://womos.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre de 20 ans, perdu dans cette foule solitaire :)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum