Epilepsie: un défaut de connexion dans le cerveau?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Epilepsie: un défaut de connexion dans le cerveau?

Message par Sélène-Nyx le Ven 13 Déc 2013 - 12:39


Une étude sur l'épilepsie!
(N'étant pas inscrite sur "Caducée", je poste l'article de "Santé log"):

Epilepsie: La structure des connexions neuronales altérée ...
Actualité publiée le 21-11-2013
Radiology

Des connexions cérébrales altérées chez les patients atteints de la forme la plus courante d’épilepsie focale, et plus précisément dans les zones cérébrales dites du mode par défaut, c’est ce que révèle cette étude menée au Massachusetts General Hospital de Boston. Ces observations à l'IRM de diffusion, publiées dans la revue Radiology apportent de nouveaux indices pour le diagnostic et le traitement de l’épilepsie.

L'épilepsie du lobe temporal est caractérisée par des crises émanant des lobes temporaux, situés de ​​chaque côté du cerveau juste au-dessus de l'oreille. Auparavant, les experts estimaient que cette forme d’épilepsie était liée à des traumatismes dans les zones du lobe temporal, telles que l'hippocampe. Mais de nouvelles recherches ont mis en cause le réseau du mode par défaut c’est-à-dire l'ensemble des régions cérébrales activées lors de l’absence de tâche et l'état de repos.

Ce sont des connexions anormalement étendues dans le cerveau qui viennent d’être identifiées avec la technique d’IRM de diffusion ou imagerie du Tenseur de Diffusion, par les chercheurs du Centre d’imagerie du Massachusetts General Hospital, une technique qui par diffusion d’eau dans la substance blanche du cerveau, permet d’identifier les fibres nerveuses qui transmettent les signaux dans le cerveau. L’étude a été menée auprès de 24 patients atteints d’épilepsie du lobe temporal gauche, devant subir une chirurgie. Les chercheurs ont comparés les images de la substance blanche de leurs cerveaux à celles de 24 témoins sains.
Les patients atteints d’épilepsie montrent,
· une diminution de la connectivité à longue portée de 22 à 45% dans les zones du réseau du mode par défaut par rapport aux sujets sains,
· en plus de cette connectivité réduite, une augmentation de 85 à 270% en connectivité locale en dehors des zones de ce réseau, soit dans le cortex frontal médial et latéral, le cortex insulaire et cingulaire postérieur, le precuneus, et le cortex occipital.
Les chercheurs interprètent cette augmentation comme un mécanisme de compensation par lequel la connectivité neuronale globale est maintenue malgré la perte de connexions à travers les zones du mode par défaut.

Des résultats cohérents avec de précédentes études qui pourraient s’expliquer, selon les auteurs, « probablement par une panne de la myéline, entraînant un ralentissement de la propagation de l'information ». Leur objectif à ce stade est de pouvoir, à partir de ces données d’imagerie, détecter les patients qui répondront favorablement à la chirurgie.

Source: Radiology 8 Nov 2013. DOI: http://dx.doi.org/10.1148/radiol.13131044 Altered structural connectome in mesial temporal lobe epilepsy

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epilepsie: un défaut de connexion dans le cerveau?

Message par Sélène-Nyx le Ven 13 Déc 2013 - 12:48



Les patients atteints d’épilepsie montrent,
· une diminution de la connectivité à longue portée de 22 à 45% dans les zones du réseau du mode par défaut par rapport aux sujets sains,
· en plus de cette connectivité réduite, une augmentation de 85 à 270% en connectivité locale en dehors des zones de ce réseau, soit dans le cortex frontal médial et latéral, le cortex insulaire et cingulaire postérieur, le precuneus, et le cortex occipital.
Les chercheurs interprètent cette augmentation comme un mécanisme de compensation par lequel la connectivité neuronale globale est maintenue malgré la perte de connexions à travers les zones du mode par défaut.

Mais, Pitin, pourquoi faut-il que je voie toujours, au sujet des "compensations" dans les connexions neuronales, un rapport avec ce qu'il se passe dans le cerveau des surdoués??

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epilepsie: un défaut de connexion dans le cerveau?

Message par Bibo le Ven 13 Déc 2013 - 19:25

J'ai lu cet article aussi sur le même site que toi =D.

Je ne comprends cependant pas le lien que tu tire de la "compensation" ?

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epilepsie: un défaut de connexion dans le cerveau?

Message par Sélène-Nyx le Sam 14 Déc 2013 - 2:22

Bibo a écrit:J'ai lu cet article aussi sur le même site que toi =D.

Je ne comprends cependant pas le lien que tu tire de la "compensation" ?

Ah, OK ... Je vais essayer d'expliquer:

Il semble que notre cerveau souffre de plusieurs "anomalies" dans certaines zones: lésions ou démyélinisation (à cause, ou causées par les maladies virales ou infectieuses), traumatismes crâniens, (accidents ou naissance difficile), problèmes veineux (AVC, hypoperfusion, veines anormales pour différentes raisons, parfois congénitales) ... Etc...
Lorsque certaines de ces zones ne remplissent pas leur fonctions de façon adéquate, (ici, dans l'épilepsie, il semblerait, d'après l'étude, que
Les patients atteints d’épilepsie montrent,
· une diminution de la connectivité à longue portée de 22 à 45% dans les zones du réseau du mode par défaut par rapport aux sujets sains,

Alors, il est probable qu'il y ait un phénomène de compensation:
· en plus de cette connectivité réduite, une augmentation de 85 à 270% en connectivité locale en dehors des zones de ce réseau, soit dans le cortex frontal médial et latéral, le cortex insulaire et cingulaire postérieur, le precuneus, et le cortex occipital.

En gros, il est possible que des zones cérébrales soient sous-exploitées, et que cela soit compensé par des zones sur-exploitées:
Les chercheurs interprètent cette augmentation comme un mécanisme de compensation par lequel la connectivité neuronale globale est maintenue malgré la perte de connexions à travers les zones du mode par défaut.
Dans ce cas précis, on parle des connexions (le câblage du cerveau), or chez les surdoués, d'après JSF, (et les sources dont elle s'est inspirée), c'est le nombre de connexions (et d’interconnexions entre les différentes zones, les deux hémisphères) qui est impressionnant, mais cette sur-activité semble compenser les différents troubles dont souffrent beaucoup de surdoués (troubles "dys", par exemple, et l'autre exemple le plus évident étant l'autisme Asperger). Or il s'avère que ces troubles seraient dus à un défaut de connexion dans le cerveau ...
Un article tout récent (il y a deux jours), sur la dyslexie renforce cette idée: je viens de le découvrir ...
http://www.metronews.fr/info/dyslexie-un-defaut-dans-le-cerveau-expliquerait-son-origine/mmli!HVIagP11yzvX/
la cause de la dyslexie s'expliquerait par un accès défectueux des sons à la zone du cerveau qui assure leur traitement des sons.

C'est un peu le système des vases communicants: des "défauts" dans des connexions neuronales seraient compensés par un surcroît d'activité d'autres connexions ...

(Bon, ce n'est que mon impression, par rapport aux études récentes sur le cerveau ...)

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epilepsie: un défaut de connexion dans le cerveau?

Message par Bibo le Sam 14 Déc 2013 - 14:37

J'ai également lu ce deuxième article il y a peu Wink.
Je comprends pourquoi je ne comprenais pas.
Je ne fais pas de liens directs entre troubles dys et surdouement, je sais qu'il y a une tendance, j'ai compris que tu généralisais à une compensation ayant lieu chez tous les surdoués.

Une chose récemment comprise qui me permet de prendre cette distance : la dysgraphie présente chez 50% des surdoué n'est pour la plupart pas un trouble neurologique, mais uniquement un décalage entre une activité motrice dans la norme et une activité cérébrale hors norme (je n'ai plus l'article).

En quoi cette "sur-activité compense les différents troubles dont souffrent beaucoup de surdoués" ?
La sur-activité est présente chez tous les surdoués, certains ont des troubles dys. Donc chez certains il y a compensation pour maintenir une activité neuronale globale.
En fait, ce que je ne comprends pas c'est ce que viennent faire les surdoués là dedans ?

Comprends-tu ce que je ne comprends pas dans ton raisonnement ? =D

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epilepsie: un défaut de connexion dans le cerveau?

Message par Sélène-Nyx le Sam 14 Déc 2013 - 15:19


Holà, effectivement, j'ai écrit l'inverse de ce que je voulais dire ... puisqu'en fait, c'est la "sur-activité" qui provoque les troubles, des "court-circuits" (attention, je ne généralise pas ...), et donc, la "compensation" se fait, du coup, dans l'autre sens, comme cette incapacité à gérer ses émotions ...
Réactivité émotionnelle (vulnérabilité du complexe amygdalien, partie du cerveau archaïque dont le rôle est de capter les stimuli extérieurs, de les associer à des émotions (notamment la peur et le plaisir) pour les communiquer au cortex. Chez les surdoués, cette vulnérabilité entraine des crises émotionnelles. Quand les stimuli sont important, la puissance des émotions générées peuvent provoquer une surcharge du cerveau, une sorte de court-circuit). On comprend aisément que dans ce type de crises, la parole n’aide pas.
http://www.adulte-surdoue.org/2012/adulte-surdoue-espace-participatif/enfants-a-haut-potentiel-surdoues-precoces-zebres-qui-sont-ils/

Et, cet article sur Smaragdine:
http://smaragdine.overblog.com/le-neuroatypisme-des-surdoues
Une différence de densité et d'électricité
Les surdoués ont une densité de neurones plus de deux fois supérieure à celle des non-surdoués dans les lobes frontal (domaine sensoriel) et pariétal (domaine du raisonnement). Du côté de la matière blanche, elle est plus dense et plus rapide à se former. L'activité électrique du cerveau est également plus intense, avec une plus grande rapidité. De ces « plus » découlent une plus grande capacité à traiter l'information et une plus grande réactivité et finesse d'exécution, mais également des dysfonctionnements : outre un trop-plein de perceptions et une pensée excessivement rapide, le fonctionnement électrique peut être à l'origine de formes variées d'épilespie (ce dont je peux personnellement témoigner).

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epilepsie: un défaut de connexion dans le cerveau?

Message par Bibo le Dim 15 Déc 2013 - 0:21

Je comprends donc où tu voulais en venir !
Merci pour les liens.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epilepsie: un défaut de connexion dans le cerveau?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum