Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par remyy le Lun 18 Nov 2013 - 10:15

Un article du Monde d'aujourd'hui : http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/11/11/dieu-adn-et-depression_3511843_1650684.html

La neurothéologie est la discipline qui étudie les relations entre les phénomènes religieux et la biologie du cerveau. Boostée par les spectaculaires progrès des NBIC (nanotechnologies, biologie, informatique et sciences cognitives), cette branche des neurosciences ouvre d'immenses questions philosophiques sur notre libre arbitre. Les progrès des sciences du cerveau poussent les scientifiques à étudier les bases biologiques de nos émotions y compris spirituelles.
Les liens entre génétique, foi et cerveau commencent à peine à être étudiés. Le sujet est sensible : il est légitimement troublant pour les croyants d'envisager que leur foi est imposée par leur biologie cérébrale et leur ADN et non le fruit d'une rencontre spirituelle avec la transcendance. Le lien entre notre patrimoine génétique, notre activité cérébrale et nos croyances devient un enjeu scientifique non dénué d'arrière-pensées.

Si les études scientifiques visant à comprendre la biologie de la foi ont été négligées, cette situation est en train de changer. On a longtemps voulu penser que la croyance protège des maladies psychiatriques et favorise l'épanouissement des gens. Une étude récente invalide cependant le postulat que la croyance est un rempart contre la dépression. Une équipe de chercheurs dirigée par Michael King, de l'University College de Londres, et publiée en septembre dans Psychological Medicine a analysé une cohorte de 8 318 personnes suivies par des médecins généralistes à travers sept pays. Les individus ayant les convictions spirituelles les plus fortes avaient deux fois plus de risques de connaître une dépression majeure dans l'année.

Loin de libérer le corps, la croyance s'accompagnerait d'un mal-être ! En réalité, le sens du lien entre dépression, foi et ADN est encore mal connu. Il se peut que ce ne soit pas la croyance en Dieu qui rende dépressif, mais que la sélection darwinienne ait, parmi les individus prédisposés génétiquement à la dépression grave, favorisé ceux qui étaient porteurs de mutations génétiques favorisant la croyance et donc réduisant leur risque suicidaire. Notre propension à croire pourrait, ainsi, être liée à notre patrimoine génétique.

Le généticien américain Dean Hamer pense d'ailleurs avoir trouvé une influence du gène VMAT2 (vesicular monoamine transporter 2) sur notre foi. Un variant de ce qu'il a appelé le « gène de Dieu » induirait une capacité à vivre des expériences spirituelles. Problème : ses résultats controversés n'ont toujours pas été confirmés.

Pour autant, cette question complexe passionne les neurobiologistes : l'ADN fait-il de notre cerveau un organe mystique ? Si les religions monothéistes sont très réticentes au développement de la neurothéologie, les bouddhistes s'y investissent avec enthousiasme. Depuis une décennie, le dalaï-lama se passionne pour cette discipline et participe à des colloques sur le contrôle cérébral des sentiments religieux. Dès 2005, il prononçait le discours inaugural de la conférence de la Société américaine de neurosciences, et il suit de près les expériences neurotechniques et la biologie des sentiments religieux. Une chose est certaine : l'exploration des liens entre foi, génétique et cerveau ne pourra être durablement ignorée. Très en avance sur ce terrain, le bouddhisme sera-t-il la religion de l'ère biotechnologique ?

Chirurgien urologue, président de DNAVision l.alexandre@dnavision.be

Laurent Alexandre

remyy
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 479
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par sylveno le Lun 18 Nov 2013 - 18:44

waw waw waw ! quelles belles dérives effrayantes en perspectives.

sylveno
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 53
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par itiz le Lun 18 Nov 2013 - 19:29

Et qu'est-ce qui pourrait expliquer qu'on ait pu être très croyant à un moment , puis avoir perdu la foi?

itiz
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1190
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 58
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par Ise le Lun 18 Nov 2013 - 20:26

Honnêtement ?

Sceptique

Toutefois l'ADN contenant tout ce qui nous fait, il doit bien y avoir une infime partie qui influe sur notre propension à une croyance, ainsi que sur notre fragilité émotionnelle...

A suivre

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par j0hn le Lun 18 Nov 2013 - 23:07


Le sujet est sensible : il est légitimement troublant pour les croyants d'envisager que leur foi est imposée par leur biologie cérébrale et leur ADN et non le fruit d'une rencontre spirituelle avec la transcendance.
Ah ? Je vois pas trop en quoi c'est gênant... Pour moi, le corps est la structure qui nous retient ici. Il ne serait donc pas surprenant que les modifications du corps influent sur nos croyances...

Par exemple, les yeux permettent de voir le monde mais ce n'est pas parce que les yeux sont absent que le monde n'existe pas : on ne peut juste pas le voir. Pareil pour "le gêne de dieu".

Je trouve cet article assez drôle... Il dit en tout cas beaucoup de choses sur notre "civilisation" et sur la façon dont nous voyons la vie.

Alors voilà, on va maintenant se mettre à chercher le "gêne de la Dieu"... et quand on le trouverai, on n'aurait toujours pas avancé d'un poil...



j0hn
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 44
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par Nimue le Ven 13 Déc 2013 - 20:43

Il était une fois dans la ville de F ...
J'ai une foi très forte, mais je crois peu ... hum paradoxale ? si peu ...
Je crois en l'infini multiplicité des possibles ... dans ce vaste territoire de contradictions apparentes que faire quand on veut croire en quelque chose de défini (qui nous arrange)? On utilise la science qui validera une seule voir Ô Grand Dieux, deux possibilités ...
Ou alors on se réfugie derrière des dogmes sécurisants, qui utiliseront notre foi et une éventuelle insécurité, pour nous dire quoi croire.
Croyance religieuse, croyance scientifique ?
Alors je crois qu'il ne faut pas croire ? mais expérimenter et VIVRE pleinement, sans trop se fixer à des croyances mortifères.

Nimue
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 45
Date d'inscription : 03/12/2013
Age : 34
Localisation : Bouloc (Nord Toulouse)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par Fata Morgana le Ven 13 Déc 2013 - 21:32

Je m'abstiendrai. Avec peine, mais je m'abstiendrai.

(A lire quand même Mario Beauregard - neuroscientifique)

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par Bibo le Ven 13 Déc 2013 - 21:50

remyy a écrit:
Si les études scientifiques visant à comprendre la biologie de la foi ont été négligées, cette situation est en train de changer. On a longtemps voulu penser que la croyance protège des maladies psychiatriques et favorise l'épanouissement des gens. Une étude récente invalide cependant le postulat que la croyance est un rempart contre la dépression. Une équipe de chercheurs dirigée par Michael King, de l'University College de Londres, et publiée en septembre dans Psychological Medicine a analysé une cohorte de 8 318 personnes suivies par des médecins généralistes à travers sept pays. Les individus ayant les convictions spirituelles les plus fortes avaient deux fois plus de risques de connaître une dépression majeure dans l'année.

La seule chose vraiment intéressante est résumé !

Le reste me laisse entre le mou (Génétique X Dieu X Neuroscience) et la révolte (du darwinisme à toutes les sauces...) ...

Cela aura au moins eu le mérite de me/nous faire réagir.
Merci remyy !

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par krapopithèque le Sam 14 Déc 2013 - 17:54


pour précisions : http://www.genomequebec.com/accueil.html

krapopithèque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2069
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 65
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par krapopithèque le Jeu 19 Déc 2013 - 13:39


Autre précision :

A la fin de la préhistoire, Néandertaliens et d'autres mystérieux groupes humains croisaient nos ancêtres Homo sapiens physiquement, et parfois sexuellement, dans des cavernes de Sibérie ou d'Europe. On ignore s'ils vécurent heureux mais on sait qu'ils eurent beaucoup d'enfants .

Et même si tous sont éteints, une partie de leur héritage génétique survit encore aujourd'hui en nous.

Cette histoire, c'est un petit doigt qui l'a dit. Plus précisément un petit bout de doigt de pied ayant appartenu à une dame Néandertal qui vivait voici 50.000 ans dans une caverne des monts de l'Altaï.

Des généticiens, lancés depuis 2006 sur les traces des Néandertaliens, sont parvenus à lire l'ADN de l'os et à reconstituer le génome de cette femme.

Leurs résultats, d'une précision sans précédent, éclairent d'un jour nouveau l'histoire des humains primitifs disparus mais aussi le melting pot génétique dont nous autres, humains modernes, sommes les héritiers.

A l'exception des Africains, tous les humains modernes ont ainsi dans leur génome 1,5% à 2,1% d'ADN légué par les Néandertaliens, selon ces nouvelles estimations.

Quant aux populations asiatiques et aux Amérindiens, environ 0,2% de leur génome a pour origine un lointain cousin de Néandertal, l'Homme de Denisova. Une proportion qui monte à quelque 6% pour les aborigènes d'Australie, les Papous de Nouvelle-Guinée et certaines îles d'Océanie.

Publiée mercredi dans la revue Nature, "l'étude montre à quel point l'histoire des humains et des hominines (leurs cousins disparus, ndlr) était compliquée à l'époque", résume l'un des auteurs, Montgomery Slatkin.

"Nous savons qu'il y avait beaucoup de croisements, et il y en a probablement eu d'autres que nous n'avons pas encore découverts", explique-t-il dans un communiqué diffusé par l'université de Californie, à Berkeley.

Néandertaliens et Dénisoviens pouvaient aussi s'accoupler entre eux: le premier a donné au moins 0,5% de son ADN à la lignée du second.

L'analyse ADN a aussi révélé la présence d'un quatrième larron dans cet imbroglio familial: le génome de l'Homme de Denisova contient 2,7 à 5,8% du génome d'un humain "archaïque", vieux d'au moins un million d'années, jusqu'alors inconnu au bataillon!

L'essence génétique de l'Homo sapiens

"Cette ancienne population d'hominines existait avant que les Néandertals, les Dénisoviens et les humains modernes ne se séparent", indique Kay Prüfer, de l'Institut Max Planck d'anthropologie évolutionniste de Leipzig (Allemagne), auteur principal de l'étude.

"Il est possible que cet humain inconnu soit l'Homo erectus que l'on connaît par ses fossiles. D'autres études seront nécessaires pour confirmer ou infirmer cette éventualité", précise le chercheur.

En poussant plus loin la comparaison, les généticiens pensent même être parvenus à identifier les séquences génétiques propres aux humains modernes, à l'exclusion de tous les autres primates, grands singes, Dénisoviens ou Néandertaliens.

L'essence génétique de l'Homo sapiens tiendrait dans une liste "relativement courte" (87 gènes spécifiques et quelques milliers de variantes), selon Svante Pääbo, directeur de l'Institut Max Planck et pionnier de l'ADN ancien.

"C'est un catalogue de traits génétiques qui différencient les humains actuels de tous les autres organismes, qu'ils soient vivants ou éteints. Je crois qu'à l'intérieur se cachent certaines choses qui ont rendu possible l'énorme expansion des populations humaines, de leur culture et de leur technologie, au cours des 100.000 dernières années", dit-il.

"On ne peut pas pointer un gène du doigt et dire +voilà ce qui est responsable du langage ou d'un autre trait dont les humains modernes ont l'exclusivité+", précise M. Slatkin. "Mais cette liste de gènes va nous renseigner sur les changements que la lignée humaine a connus, même si ces changements seront probablement très subtils".

Voilà pour la grande histoire de l'Humanité.

Pour la petite histoire, la propriétaire néandertalienne de l'orteil était peut-être le fruit d'une liaison incestueuse. L'étude démontre en effet que ses parents partageaient le même sang: demi-frère et demi-soeur issus d'une même mère, oncle et nièce, tante et neveu ou doubles cousins germains...

Cela n'est pas forcément la preuve de moeurs dissolues mais plutôt le signe que la densité de population chez les Néandertaliens et les Dénisoviens était très faible, ce qui aboutissait à des unions consanguines plus fréquentes qu'aujourd'hui.


krapopithèque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2069
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 65
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par bepo le Ven 20 Déc 2013 - 0:41

-

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croire ou ne pas croire, que dis ton ADN ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum