Petite pensée : Donner son avis

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite pensée : Donner son avis

Message par Harlequin le Mer 18 Aoû 2010 - 11:38

Petite pensée : Donner son avis

Donner son avis. Voici une chose importe que donner son avis, dans le but de donner de soit d’exister a travers les autres en plantant la graine d’une idée, d’un changement chez l’autre, d’une évolution. Sentiment narcissique qui voudrait tendre à changer le monde a son image en changeant les autres a travers une argumentation.

Mais donner son avis, c’est aussi livrer sa penser à un autre, lui donner accès a son mode de fonctionnement, graver dans le marbre une image de soi, à travers les mots pas toujours adroit que l’on prononce, c’est ce confronter a l’interprétation de l’autre, son fonctionnement personnel, ses propres idées, puis en fonction de cette idée, c’est être classifié, catalogué.

Et tout cela sans prendre en compte que peu être à la fin de cette discutions, votre avis aura changé, que votre argumentation sera différente, que dans votre fort intérieur VOUS accepterez le changement. Mais les mots que vous aurez prononcé plus tôt, ceux qui vous classifièrent, ceux là même seront l’image que vous laisserez dans l’esprit de vos interlocuteurs, car eux n’aurons pas perçu la petite graine de l’adaptation et de la perpétuel évolution qui vous caractérise.
Alors que vous pensiez sonner au diapason, votre interlocuteur aura un filtre devant les yeux, vous commencerez à entrer en désynchronisation, le tempo changera pour vous, puis viendra s’y ajouter d’autre discutions et votre isolement ira en croissant. L’incompréhension naitra. Et vous resterez totalement incompris.

Peu être qu’a la fin de ce texte mon avis a changé sur la question, et peu être suis-je déjà dans une catégorie pour beaucoup de lecteur….

Cordialement

Harlequin
Chaque rose a son parfum , et chacun a sa capacité de sentir. Celui qui dit que la rose n'a pas de parfum serait plus sage de reconnaitre qu'il n'a pas d'odorat.

Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Invité le Mer 18 Aoû 2010 - 11:59

Donner son avis implique à mon... avis, deux choses...
La première, c'est qu'on le donne, autrement dit, qu'on est dans une logique d'interaction avec l'autre, qui va le recevoir. Chose de plus en plus oubliée sur Internet où un nombre croissant d'espaces de "discussion" sont en réalité des gueuloirs. Les gueuloirs, c'étaient (ce sont ?) ces lieux où un micro en libre accès permettait à chacun de venir se décharger d'un truc pesant en le criant de la manière qu'il veut, dans une salle où tout le monde papote, danse, boit, mais en tout cas, n'écoute pas l'intervenant. Ou du moins n'est pas là spécialement pour cela. Et bien beaucoup de forums sont pareils : on se connecte, on poste son avis, sans rien lire du reste, et généralement sur un ton agressif et sans réplique car on n'est pas là pour partir dans mille palabres, et de toute façon 300 messages auront été postés dans l'heure, noyant toute possibilité de discussion. Et on s'en va. Le but était juste de placarder son avis comme sur un tableau qui en contient déjà 10 000.
Donner son avis, c'est donc, normalement, le soumettre à la réaction de l'autre, et non le proclamer comme dans ces fameux gueuloirs. De sorte qu'en théorie on l'adapte à l'autre.

Deuxièmement et par conséquent, d'un don si précieux, l'autre n'est pas libre de faire n'importe quoi. Et de même que, si mon avis évolue, il est cohérent de ma part de le montrer plutôt que de camper mordicus sur mon premier avis, périmé, mais objet de fierté, l'autre, en présence de pareils signaux, est prié d'en tenir compte. Sinon, il est dans une logique gueuloir : il réagit de façon figée et stéréotypée, bloqué sur mon premier avis ? et bien alors, il ne m'intéresse plus, il interagit avec moi-autrefois et pas moi-maintenant ? et bien moi-maintenant n'a plus rien à lui dire sur le sujet, ciao.

Par ailleurs, mon avis, c'est que les proverbes, aphorismes et autres slogans sont des arguments bien trop appauvris pour le côté définitif auquel ils prétendent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Invité le Ven 20 Aoû 2010 - 12:38

Pourquoi chacun saurait qu'il évolue mais ne prendrait jamais en compte cela pour ses interlocuteurs ? D'ailleurs une discussion a pour but de s'enrichir mutuellement habituellement (et donc de se changer mutuellement), non de sonder l'autre...Ceci dit ça peut être le cas, mais à ce moment la relation est biaisée avant même le début de la conversation car elle n'est pas ouverte.

Ceci dit c'est vrai que s'exprimer, d'autant plus par écrit, c'est graver le fait qu'on a pensé cela à un moment...Chose dont on se priverait bien par moment. C'est pourquoi je refuse de lire beaucoup de mes anciens posts, car ils ne me correspondent plus et que je n'en suis pas franchement fière.

Ces avis passés ça n'est plus moi. Et mes avis présents ne seront sans doute plus moi dans quelques mois (puis je m'exprime si mal que je ne suis pas persuadée que ça soit tout à fait moi au présent). Est-ce pour autant qu'on n'a rien à apporter dans une conversation ?

Nous sommes tous égaux dans le fait que nous évoluons et c'est une chose positive il me semble, même si on en vient à regretter des paroles. Mais on ne va pas se museler pour autant parce qu'on pense que plus tard on pourrait avoir changé de vision What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par chrissieb63 le Ven 20 Aoû 2010 - 13:09

j'adore donner mon avis, mais je ne saurais dire pourquoi
je sais en tout cas m'abstenir de le donner, si l'on ne me le demande pas ou bien si la personne en face n'est pas prêt à l'entendre, tout dépend du contexte. Dieu sait si j'ai appris à fermer ma g... Laughing
mais le danger c'est de donner des conseils, il faut arrêter de vouloir conseiller à tout prix et balancer du "tu devrais", du "pourquoi tu ne fais pas ça"...
En anglais je dis "stop shoulding me"!!

je digresse..

Ceci dit donner son avis instruit souvent l'autre, d'une manière ou d'une autre, et ça c'est primordial Wink

chrissieb63
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 677
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 53
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Invité le Ven 20 Aoû 2010 - 13:23

Comme Cherokee, si on voit son propre avis évoluer, on est capable de se dire que celui de l'autre évolue aussi. C'est d'ailleurs le but de la discussion.

Donner son avis dans une discussion, c'est vouloir l'affiner, le modifier, le transformer au contact de l'autre. Sinon, effectivement, il n'y a pas discussion et c'est bien pauvre...

donner son avis, c'est effectivement montrer une partie de soi et quelque part, prendre des risques. Prendre le risque qu'il soit mal compris, qu'il fâche, qu'il blesse, qu'on nous aime moins, etc...
Mais au final.... respecter quelqu'un, c'est aussi respecter qu'il ait un avis différent et c'est accepter qu'il puisse changer d'avis aussi. Donc ne pas le cataloguer ou l'enfermer dans une case à tout jamais. Bien sur pour ça, il faut montrer qu'on change d'avis, qu'on évolue etc....
C'est un échange, tout simplement, où tout est mouvant. ( ou bien ça devrait l'être. Sinon, comme dit Plume, c'est un gueuloir, et l'intérêt est bien moindre)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par zheibr le Ven 20 Aoû 2010 - 19:46

Le cadre référentiel
J'appelle "cadre référentiel" d'une personne, le "monde" dans lequel l'individu se ressent vivre. C'est ce que le langage courant appelle parfois la "bulle" de quelqu'un.
Le "cadre" d'une personne est constitué de sa perception sensitive de la réalité extérieure, qui est décodée par son mode de traitement de l’information constitué de sa logique, ses besoins, ses aspirations, ses sensations, son imagination, ses souvenirs, ses apprentissages, ses jugements, et bien d'autres éléments Ce décodage de traitement des informations est appelés par certains "l'inférence cognitive".
Chacun se réfère à un "cadre" totalement unique, formaté par la plus infime partie de son histoire et de ses sensations.
Pour rencontrer quelqu'un, il faut faire en permanence une adéquation entre son propre cadre et celui de l'autre, ce qui est facilité par la présence éventuelle d'un ressenti commun, mais l'imagination ayant une place importante dans le processus, cela donne des résultats parfois totalement erronés, appelés aussi "distorsions cognitives".

Difficulté de percevoir le cadre de l'autre
Le cadre référentiel est totalement incommunicable à autrui, il ne s'exprime pas en mots, ni ... d'aucune autre façon !
Je peux, au mieux, "imaginer" ce que l'autre vit, en fonction de mon cadre à moi, de ce que j'ai vécu ou des observations de ma propre histoire.
Si l'autre personne a vécu une expérience ressemblante à une des miennes (études, profession, famille, culture, philosophie, accident, voyages, hobby, ...), nos cadres vont vraisemblablement se rejoindre dans le domaine qui nous est commun. Il me sera donc possible d'imaginer assez correctement ce que l'autre essaie de partager, puisque dans mon existence se trouvent des sensations et des émotions relatives à ce qu'il me décrit.
Mon cerveau va donc chercher, à travers mes propres souvenirs, à mettre en place une association d'images et de ressentis cohérents avec son histoire à lui : il est ... probable ... que je comprenne ... un peu ... ce qu'il essaie de me communiquer.
Par contre, il m'arrive parfois d'être en présence d'êtres humains semblant vivre sur une planète totalement différente : leur logique de comportement, leurs moeurs ou coutumes, leurs choix de valeurs, tout m'est imperceptible. Dans ce cas, je me dis que nos cadres sont ... très différents, et j'assume la solitude relationnelle qui s'en suit. (...)

Découvrir le cadre de quelqu'un
Lorsqu'on engage la conversation avec une personne inconnue, il faut essayer d'aller la rejoindre dans son cadre, ne pas attendre d'elle quelle fasse la démarche.
Par quelques questions, il est souvent possible de repérer certains lieux de son cadre qui sont communs, de manière à avoir un partage verbal satisfaisant pour tous les deux : ce qu'elle fait comme métier, ses loisirs, ses centres d'intérêt, sans parler de la vie privée à ce stade natif de la conversation.
Il est essentiel d'établir en douceur un enchevêtrement correct des cadres, en posant les bonnes questions, au bon moment, et de la bonne manière.

Et lorsqu'on se trouve en présence de quelqu'un d'antipathique ou de renfermé, l'important n'est pas tellement de se dire "qu'est ce qu'il a comme problème ?", mais plutôt de se poser la question : "comment puis-je le rejoindre dans sa réalité d'ici et maintenant ?"
cité de Calay

zheibr
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1507
Date d'inscription : 15/06/2010
Age : 48
Localisation : kornog don

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par B! le Sam 21 Aoû 2010 - 12:44

::::


Dernière édition par Bochra le Mer 24 Aoû 2011 - 19:37, édité 1 fois

B!
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 33
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Lanza le Sam 21 Aoû 2010 - 19:32

Moi, je suis d'accord.

Arrow

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par plumille le Lun 23 Aoû 2010 - 10:02

J'aime beaucoup de choses de ce que je viens de lire, malheureusement j'ai une vision un peu plus negative de la "vrai vie"...

Trop peu de gens partagent cette vision.
Trop de gens ne donnent un avis que par prosélytisme outré, en ne cherchant qu'à rallier l'autre à sa cause.

Quel est la limite entre donner son avis et chercher à convaincre ? Les deux sont-ils légitimes ?? Oui et non pourrait-on dire, tout est une question de limite.
Que quelqu'un de passionné ou de convaincu cherche à faire comprendre son point de vue de manière...passionnée et convaincue et un débat vraiment interessant peut survenir, mais très souvent il n'y a rapidement que "bagare d'idées" ou chacun n'écoute pas vraiment l'autre pour le comprendre mais paufine déjà ses arguements pour le réfuter...

Alors moi, il y a vraiment très peu de personnes avec qui je me risque à livrer un avis, car je n'aime pas livrer une bataille.
J'aime me dire qu'on me laisse la possibilité de garder mon avis sans me juger forcément incompétente sur le sujet, idiote, bornée, crédule parce que j'ai pris l'option "adverse"... et j'aime me dire qu'on m'écoute "vraiment", ou cherchant ce que mon avis pourrait, éventuellement, avoir d'intéressant, d'innovant ou de surprenant et pourquoi, m'y suivre ??

Qui aujourd'hui, à rencontré souvent ce type d'écoute active et fraternelle ??

Pas moi...

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Harlequin le Lun 23 Aoû 2010 - 10:29

plumille a écrit:J'aime beaucoup de choses de ce que je viens de lire, malheureusement j'ai une vision un peu plus negative de la "vrai vie"...

Trop peu de gens partagent cette vision.
Trop de gens ne donnent un avis que par prosélytisme outré, en ne cherchant qu'à rallier l'autre à sa cause.

Quel est la limite entre donner son avis et chercher à convaincre ? Les deux sont-ils légitimes ?? Oui et non pourrait-on dire, tout est une question de limite.
Que quelqu'un de passionné ou de convaincu cherche à faire comprendre son point de vue de manière...passionnée et convaincue et un débat vraiment interessant peut survenir, mais très souvent il n'y a rapidement que "bagare d'idées" ou chacun n'écoute pas vraiment l'autre pour le comprendre mais paufine déjà ses arguements pour le réfuter...

Alors moi, il y a vraiment très peu de personnes avec qui je me risque à livrer un avis, car je n'aime pas livrer une bataille.
J'aime me dire qu'on me laisse la possibilité de garder mon avis sans me juger forcément incompétente sur le sujet, idiote, bornée, crédule parce que j'ai pris l'option "adverse"... et j'aime me dire qu'on m'écoute "vraiment", ou cherchant ce que mon avis pourrait, éventuellement, avoir d'intéressant, d'innovant ou de surprenant et pourquoi, m'y suivre ??

Qui aujourd'hui, à rencontré souvent ce type d'écoute active et fraternelle ??

Pas moi...

Il est vrai que l'utopie décrite dans les précédents post est intéressante, car mon expérience (donc personnel) ne va que rarement dans ce sens.
De vrai discutions comme tu les décris son des perles et les vivres sont d’autant plus rare.

Je pense que mon texte s’adresse à une majorité de cas avec qui il est difficile de parler, et surtout d’échanger, c'est-à-dire de prendre et de donner des idées et des pensées, et d’en faire quelque chose.

Maintenant si enlevé les belles théories sur les échanges vous arrivez souvent a de véritable partage, c’est une chance que je n’ai pas souvent, malgré le grand bavard que je peux être.
En conclusion je crois qu’il est difficile de parler à la masse, et qu’avoir un échange avec des personnes équilibrées est une toute autre chose, rare à chérir.

Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 10:45

Qui aujourd'hui, à rencontré souvent ce type d'écoute active et fraternelle ??

Pas moi..

Moi si. Plusieurs fois. Maly et moi appartenons même à une "communauté" où mettre en oeuvre ce genre d'écoute fait partie des fondamentaux. Je dis ça non pas pour dire "nous sommes des champions de l'écoute" mais pour dire qu'il existe suffisamment de gens conscients et préoccupés par le problème pour se fixer, expressément, l'objectif d'y travailler. Malgré tous les "aujourd'hui" (était-ce mieux avant ?) et toutes les "majorités".

A partir de cette expérience limitée, je suis tenté de conclure qu'une discussion peut être améliorée avec une vraie qualité d'écoute dès l'instant où un des participants en prend l'initiative de manière visible. Et ce n'est pas très difficile de montrer qu'on écoute, ça ne nécessite pas de grosses ficelles ni de théâtralisation. Quelques trucs bien connus comme la reformulation pour s'assurer qu'on a bien compris l'autre; éviter absolument la pratique qui consiste à "tilter" sur le premier fragment qu'on entend et préparer sa riposte au lieu d'écouter la suite, etc. Après, celui qui ne veut pas entrer dans le jeu, qui n'est là que pour proclamer son avis, et bien on le laisse où il est. On peut toujours prendre son avis, puisqu'il l'a balancé, et puis on ne lui donne plus rien, puisqu'il estime n'avoir besoin de rien.

De toute façon, si à chaque amorce de discussion, je pars du principe, d'emblée, que mon interlocuteur ne veut pas m'écouter, je ne risque pas d'être en situation d'échange moi-même. L'écoute, voilà bien un domaine où ça ne coûte strictement rien d'essayer.

Sinon, je pense que chercher à convaincre n'a rien d'illégitime en soi. Ce qui est illégitime, c'est passer de l'argumentation à la manipulation (sans parler de la menace, évidemment...) Là, j'avoue avoir des questions. Dans quelle mesure une présentation des faits personnelle n'est-elle pas d'emblée manipulation ? Je ne peux pas tout dire, l'argument et le contre-argument : existe-t-il une partialité qui ne soit pas de la manipulation ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Harlequin le Lun 23 Aoû 2010 - 11:17

Plume d'eau rayée a écrit:
Qui aujourd'hui, à rencontré souvent ce type d'écoute active et fraternelle ??

Pas moi..

Moi si. Plusieurs fois. Maly et moi appartenons même à une "communauté" où mettre en oeuvre ce genre d'écoute fait partie des fondamentaux. Je dis ça non pas pour dire "nous sommes des champions de l'écoute" mais pour dire qu'il existe suffisamment de gens conscients et préoccupés par le problème pour se fixer, expressément, l'objectif d'y travailler. Malgré tous les "aujourd'hui" (était-ce mieux avant ?) et toutes les "majorités".


Etrange comme réponse !!!

Tu dis donc que souvent tu rencontre ce genre d'écoute active et fraternelle parmi l'ensemble des communautés, car cette pensée n'as pas vocation a autre chose.

Et tu nous dis que tu as besoin de fréquenter une "communauté" donc de réunir des gens qui mettent en œuvre une méthodologie. C'est qu'il existe bel et bien un problème, non ?

Apres pour les notions d"ecoute, tu as tout a fait raison, c'est une chose fondamental. Mais il etait question ici de donner son avis donc conclusion légérement différente.

Mais pour donner un avis il faut que quelqu'un l'ecoute, et justement, ca c'est le problème. Nous partons du principe que nous evoluons a l'argumentation et que ton interlocuteur non, et cela en dehors d'une communauté de psy.

Amicalement bien entendu Wink

Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par plumille le Lun 23 Aoû 2010 - 11:23

Plume d'eau rayée a écrit:
De toute façon, si à chaque amorce de discussion, je pars du principe, d'emblée, que mon interlocuteur ne veut pas m'écouter, je ne risque pas d'être en situation d'échange moi-même.
Je suis d'accord avec toi, tout en ne voyant pas bien, dans ce que j'ai écrit, ce qui te donne à croire qu'il en découle automatiquement une posture systématique à chaque démarrage de discussion, avec cette arrière pensée ??

Plume d'eau rayée a écrit:
L'écoute, voilà bien un domaine où ça ne coûte strictement rien d'essayer.
Et là je ne suis plus d'accord : si, il y a un coût : la déception...
Je veux bien prôner l'écoute active, tendre la joue gauche, et remettre inlassablement mon ouvrage sur le métier, mais bon... à un moment ça fout les boules, pour parler franc !

J'ai toujours un peu de mal avec les grands principes type "Après, celui qui ne veut pas entrer dans le jeu, qui n'est là que pour proclamer son avis, et bien on le laisse où il est"... certes, certes... ou bien "si une personne veut s'éloigner de moi parce que je ne pense pas pareil, je lui dis merci."...
mouis...

Ca ne vous fait jamais mal, à vous ???

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 11:28

Donner simplement son avis, sans avoir en tête que cela modifiera l'opinion de l'interlocuteur, ça peut aussi s'appeler un dialogue de sourd, parler pour parler , point.
C'est un peu normal de chercher à convaincre, là où ça l'est moins, c'est quand on cherche à forcer les choses.

Quant à la manipulation, la différence avec l'argumentation est simple, elle avance masquée. Enfin, simple dans la définition moins simple à percevoir parfois.

Quant à savoir si on rencontre bcp de personnes comme ça ou pas.... mon avis est assez partagé. Ce qui est certain,c'est qu'on ne peut pas forcer les gens à être autre chose que ce qu'ils sont et veulent être.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 12:17

Tu dis donc que souvent tu rencontre ce genre d'écoute active et fraternelle parmi l'ensemble des communautés, car cette pensée n'as pas vocation a autre chose.
Et tu nous dis que tu as besoin de fréquenter une "communauté" donc de réunir des gens qui mettent en œuvre une méthodologie. C'est qu'il existe bel et bien un problème, non ?

Je trouve que tu lis, une fois de plus, bien superficiellement mes messages...
Je suis en train de dire que l'existence de cette communauté, nombreuse, est un signe, parmi d'autres, qu'il n'y a pas qu'ici entre trois ou quatre participants de ZC que l'existence d'un "problème" est comprise. En fait, j'essaie de relativiser vos conclusions sur le caractère rarissime d'une personne capable de prendre en compte les avis exprimés par son interlocuteur.
Au fait, ce n'est pas une communauté "de psy", je ne sais pas non plus où tu as vu ça, comme je me demande toujours comment tu as réussi à interpréter mon message comme la NEGATION du problème...

Je suis d'accord avec toi, tout en ne voyant pas bien, dans ce que j'ai écrit, ce qui te donne à croire qu'il en découle automatiquement une posture systématique à chaque démarrage de discussion, avec cette arrière pensée ??

Automatiquement, non, mais dans les deux messages qui précèdent le mien, il est clairement souligné la très grande rareté d'interlocuteurs capables d'écoute. Ce qui peut conduire à un a priori négatif. De même il se dégage de ces messages l'impression qu'une personne serait irrémédiablement capable ou non d'écoute, de remise en question des a priori, etc. Et c'est là que je ne suis pas du tout d'accord... et que je crois fermement qu'une personne peut changer d'attitude, et aussi qu'elle n'a pas la même attitude en fonction du thème de la discussion. Sinon, pour le coup, on est en train de porter un jugement figé et rigide sur la personne : "celui-là, c'en est encore un de la masse incapable de faire autre chose qu'aboyer son avis" et de le classer à tort comme "définitivement inintéressant". On ne peut pas forcer les gens à changer, mais eux, ils changent. Eventuellement on peut leur faciliter ce changement.

Et là je ne suis plus d'accord : si, il y a un coût : la déception...
(...)
Ca ne vous fait jamais mal, à vous ???

Le choix dont je parle est celui à faire entre arriver avec un a priori positif et un a priori négatif. L'a priori positif n'implique pas d'aller jusqu'à tendre la joue gauche etc etc, ni de se faire des illusions cucul, simplement de donner une chance à l'échange d'exister. Oui, si l'autre n'en veut pas, on sera déçu mais au moins aura-t-on essayé. Si tu arrives avec la conviction que l'autre est certainement un représentant borné et obtus de "la masse", tu n'auras même pas l'opportunité de vivre autre chose qu'une déception. Et elle sera là quand même. Donc, je maintiens ou plutôt je précise : il n'y a pas de coût supplémentaire en cas d'échec.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par B! le Lun 23 Aoû 2010 - 12:53

////


Dernière édition par Bochra le Mer 24 Aoû 2011 - 19:38, édité 1 fois

B!
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 33
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par B! le Lun 23 Aoû 2010 - 12:53

////


Dernière édition par Bochra le Mer 24 Aoû 2011 - 19:38, édité 1 fois

B!
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 33
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Harlequin le Lun 23 Aoû 2010 - 13:03

Plume d'eau rayée a écrit:
Qui aujourd'hui, à rencontré souvent ce type d'écoute active et fraternelle ??

Pas moi..
Après, celui qui ne veut pas entrer dans le jeu, qui n'est là que pour proclamer son avis, et bien on le laisse où il est. On peut toujours prendre son avis, puisqu'il l'a balancé, et puis on ne lui donne plus rien, puisqu'il estime n'avoir besoin de rien.

Vu que je trouvais ta métodologie intéressent dans un souci d'adaptabilité, je vais l’appliquer :

Je t’ai écouté, j’ai reformulé tes propos en les réutilisant, je ne te donne donc plus rien, et je fini par te laisse là… ?

Bien entendu sur le ton de l’humour… Twisted Evil

Harlequin


Dernière édition par Harlequin le Lun 23 Aoû 2010 - 13:42, édité 1 fois

Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 13:09

Si tu considères que je parle tout seul, sans tenir compte de ton avis, oui.

Et encore une fois, je trouve ta manière de répondre à mes propos assez déroutante pour quelqu'un qui a lancé un topic sur le thème de la discussion et de l'échange. Tu prends un morceau, tu le sors de son contexte, tu le caricatures (quand tu ne transformes pas carrément) "bien entendu sur le ton de l'humour".

Bochra : est-ce qu'on attire nos complémentaires ou est-ce qu'on suscite des comportements complémentaires ? Ou les deux ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par B! le Lun 23 Aoû 2010 - 13:32

////


Dernière édition par Bochra le Mer 24 Aoû 2011 - 19:39, édité 1 fois

B!
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 33
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par plumille le Lun 23 Aoû 2010 - 13:34

Bochra a écrit:
Tout le courage consiste à accepter que l'autre ne nous apprécie pas.

Tout le courage consiste à accepter que certains nous tourneront le dos, ne nous aimeront pas parce qu'on est nous.

C'est sans doute un courage que je n'ai pas...
En tout cas pas encore ! Dans quelques années de sagesse supplémentaire peut être ??

Sinon tout à fait OK sur la notion de boucle d'a priori...

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Harlequin le Lun 23 Aoû 2010 - 14:23

Plume d'eau rayée a écrit:Si tu considères que je parle tout seul, sans tenir compte de ton avis, oui.

Et encore une fois, je trouve ta manière de répondre à mes propos assez déroutante pour quelqu'un qui a lancé un topic sur le thème de la discussion et de l'échange. Tu prends un morceau, tu le sors de son contexte, tu le caricatures (quand tu ne transformes pas carrément) "bien entendu sur le ton de l'humour".

Bochra : est-ce qu'on attire nos complémentaires ou est-ce qu'on suscite des comportements complémentaires ? Ou les deux ?

Hors sujet :

Héhé n'oubli pas que je porte le masque d'un démon Twisted Evil et que je n’ai pas peur de me mouiller ou de ne pas être apprécié. J’aime les rôles des méchants, ils sont toujours beaucoup plus brillant et profond que les gentils avec leur sourire email diamant.

Reprenons le sujet qui a dévié, mais cette déviation montre bien, que même écrit un message a différente interprétation (voir les livres saint)

Je voulais signaler, que je n'ai émis aucun avis sur ton intervention, je n'ai pris que tes propos aux quels j'ai ajouté un "?" afin de te laisser l'opportunité de les développer, donc j'étais a ton écoute.
C'est étrange que tu es pris c'est propos contre toi, alors qu’ils sont tiens ?
Et la j’entre dans une supposition, celle que ta lecture a été entaché par des sentiments ?
Encore une fois une phrase marqué d'un "?" est un question n'on pas une vérité.

Bochra :

Je suis en accord avec ton avis. A savoir que la perception de l’argumentation sera déterminée par l’état d’esprit de l’interlocuteur et également de la teneur émotionnel du sujet, chose qu’il faut peser à l’ avance, ce qui va te conduire sur une méthodologie explicative de tes idées.
Si lors d’un échange, tu ne parviens pas à te mettre au niveau de ton assemblé alors tes graines d’idées ne germeront dans aucun terreau (si tel est le but). C’est ce que l’on appel la vulgarisation, qui est un fondamental a la communication, trop peu souvent maitrisé par les spécialistes ou professeurs.
Et pour s’écarter encore un plus du sujet, la vulgarisation est directement lié a l’empathie, puisque sans perception de la compréhension de l’interlocuteur aucune chance de toucher sa compréhension par la vulgarisation.

Et pour reprendre tes exemples cela confirme bien que les bons échanges sont choses rares. A mon avis. En tout cas rien pour le moment dans vos démonstrations porte a penser le contraire.

Harlequin

Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par B! le Lun 23 Aoû 2010 - 14:55

////


Dernière édition par Bochra le Mer 24 Aoû 2011 - 19:40, édité 1 fois

B!
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 33
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par B! le Lun 23 Aoû 2010 - 16:15



Harley :

"Héhé n'oubli pas que je porte le masque d'un démon et que je n’ai pas peur de me mouiller ou de ne pas être apprécié. J’aime les rôles des méchants, ils sont toujours beaucoup plus brillant et profond que les gentils avec leur sourire email diamant."

pourquoi tu as besoin d'être quelqu'un d'autre pour être toi?

B!
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 33
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Harlequin le Lun 23 Aoû 2010 - 23:30

Bochra a écrit:
pourquoi tu as besoin d'être quelqu'un d'autre pour être toi?

Héhé, c'est un grand virage, qui sort le débat sur un terrain personnel, mais pourquoi pas Smile cela peu être amusant.

Peu être manque t’il des arguments au sujet precedent ?

Je ne porte pas de masque, ni me cache dans son ombre, je suis juste moi même, le fond suit une voie qui reste la même depuis mes 15 ans, j’y ajoute du miel avec le temps, mais elle me fait rester moi, malgré toutes les tempêtes les plus terribles que j’ai subit.

Pourquoi un masque de démon existe-t-il dans mes valises ?

La réponse est simple, car la peur est une chose qui ne me caractérise pas. Peur de l’échec, de ce faire des ennemis, de décevoir, de tout perde, peur d’avoir peur, d’un insecte, d’avoir mal, ou d’un animal, de la mort, de ne pas être aimer, ou peur de dieu et du diable.
Donc je puis aller sur des terrains ou les autres ne vont habituellement pas, sur ceux un peu dangereux ou on n’a pas l’unanimité, ceux ou rien qu’en s’en approchant on n’est pas aimé, ceux ou le danger guette a chaque instant.

Certain peuvent penser a une inconscience, une folie, une irresponsabilité ? Non car toute c’est choses que font mention de la peur, je les ai déjà ressentit et depassé, toute on laissé leurs blessureset traces et aucune n’est restés ouvertes, et je ne dis pas que certaine ne s’ouvre pas a nouveau parfois, et que d'autre ne vont pas s’y ajouter, mais aucune n’est parvenu a me faire ployer.

Vous connaissez l’adage : Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort.

Revenons au masque alors…

Si mes propos sont justes, car cela fait partie de la voie à suivre (la justice), et seulement a condition qu’ils soient juste, (et pour en être sur parfois il faut les exposer, et les livrer à l’avis général afin justement d’en discuter et d’en débattre, et s’ils ne le sont pas alors les réviser) pourquoi ne pas les poser sur la table ?
Et si la vérité m'es pointé du doigt, alors je la prendrais et avec soin la mettrait dans mes bagages, jusqu'à qu’on m’en donne une autre. (oui sur la vérité il y a beaucoup a dire aussi, je sais, faisons simple…)

Amicalement

Harlequin

Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite pensée : Donner son avis

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum