Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par igabiva le Jeu 29 Aoû 2013 - 9:14

Bonjour,

 Alors voilà, un truc, et en fait deux trucs.

 1. Il y a quelque chose que je retrouve souvent ici, mais aussi et surtout dans la vie réelle depuis que je place un filtre Z devant la plupart des choses, des gens, des événements, c'est-à-dire quelques semaines : lorsqu'un Z aborde en public la question du fonctionnement de la pensée, la question du cerveau droit, de la pensée arborescente.... et je suppose même celle de la surdouance explicitement, les réactions vont du scepticisme à l'indifférence (le syndrome "on passe tout de suite à autre chose", ou encore "mais de quoi tu parles", etc.), en passant parfois par une espèce d'hostilité et d'incompréhension, bref vous voyez. Ce phénomène nourrit beaucoup de débats sur ce forum d'ailleurs, il renvoie à notre sentiment de solitude, voire d'un rejet subi par les non-Z. S'impose l'idée qu'"ils" ne nous comprennent pas. OK.

 2. J'aime bien dépasser la première idée, j'aime bien renverser les perspectives, et puis j'essaie de mettre en sourdine ma tendance à m'apitoyer, à tout mettre sur le compte de l'injustice des autres, etc. (j'ai dit j'essaie Cool ). Alors j'aimerais avoir votre avis sur l'autre facette du problème, à savoir notre incompréhension du monde non-Z. Qu'est-ce que nous ne comprenons pas ? Qu'est-ce que nous ne faisons pas l'effort de comprendre ? Je donne une première réponse pour moi-même, c'est le cloisonnement, à mon avis plus fréquent chez les non-Z. Cloisonnement dans la pensée, dans les paradigmes, dans les centers d'intérêt. Cela donne une espèce d'inertie mais aussi de stabilité. La deuxième idée sur laquelle j'adoderais échanger, c'est que je n'ai pas encore admis que beaucoup de gens étaient incapables de comprendre le fonctionnement Z. Bref, c'est encore confus dans mon esprit, mais, hé, le forum sert à ça aussi, non ? Merci de vos témoignageset réflexions !

igabiva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 330
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par never mind le Jeu 29 Aoû 2013 - 9:56

-Ils ne peuvent comprendre que nous puissions voir et/ou nous questionner sur certaines choses ou sujets ...
-Nous avons du mal (pour ma part , j'ai bien intégré le fait que certains sujets sont inabordables , indiscutables ; ils ne peuvent les appréhender car ils ne les voient pas) à admettre que certaines choses ou sujets puissent être en dehors de leur champ de réflexion ...
Je ne suis pas certain que cela soit lié à un type de pensée , qu'il soit arborescent ou non ...
Plutôt une sorte d'infirmité égocentrique ???
Qui protégerai des attaques et menaces extérieures ???
Une sorte de syndrome de l' autruche ???
"Ce que je ne vois pas , n'existe pas , donc je ne le crains pas ..." ?
Leur protection serait défensive ,
La notre plutôt offensive ?

never mind
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 252
Date d'inscription : 13/01/2013
Age : 55
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Bobslug le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:18

- Nous avons du mal à comprendre qu'ils ne ressentent pas de plaisir particulier à monter des échafaudages mentaux dans leur tête.
- Plus personnellement, je crois que j'ai du mal à comprendre qu'ils ne comprennent pas, des fois. On m'a déjà dit que j'étais un peu brutale sur ce sujet, du style "Mais pourquoi tu comprends pas?/Je comprends pas pourquoi t'arrives pas à comprendre ça". Ça peut en blesser certains. Ça rejoint ce que tu dis, never mind.
- Nous avons du mal à admettre qu'ils ne puissent pas s'intéresser à la douance. (Je pense au nombre important de posts sur ce forum de type "Je leur ai annoncé et ils s'en fichent"). Et dans l'ensemble je pense qu'on a du mal avec leur manque d'intérêt en général pour des sujets qui nous passionnent.
- Nous avons du mal à accepter que eux soient parfois passifs et inactifs, alors que nous avons toujours besoin de grain à moudre, de choses à penser/faire.

Tout cela est bien sûr très général et un peu cliché. Mais je pense que dans un sens où dans l'autre c'est dur de comprendre quelqu'un qui ne fonctionne pas pareil.

Bobslug
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:32

Bobslug a écrit: On m'a déjà dit que j'étais un peu brutale sur ce sujet, du style "Mais pourquoi tu comprends pas?/Je comprends pas pourquoi t'arrives pas à comprendre ça". Ça peut en blesser certains.
Moi, j'ai eu l'inverse quand même ... "mais pourquoi tu ne comprends pas / je ne comprends pas que tu n'arrives pas à comprendre ça, tu es intelligente quand même !" suite de la phrase "c'est simple non ? si tu veux que ton cerveau arrête de tourner ben.. tu arrêtes de penser à tout et n'importe quoi !".

(noter quand même la petite perfidie au passage avec le rictus qui va bien)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:40

Ce que moi je ne comprends pas, c'est le besoin de vouloir comprendre ou se faire comprendre à tout prix.

Puisque "c'est écrit partout", puisque "nous savons", puisqu'ils ne savent pas que nous savons, puisque nous sommes plus forts, n'aurions-nous pas intérêt à renoncer pour passer à autre chose ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:44

Ah mais moi, j'ai renoncé ! Depuis très longtemps... je sais seulement que j'ai essayé de faire comprendre à mes proches la raison pour laquelle il y avait ce décalage, cette différence lorsque j'ai passé mon test. Certaines choses sont passées, très peu en vérité (je suis sûre que si on demande à ma fille qui j'étais, elle ne dira jamais que j'étais surdouée car elle-même ne le croit pas).

Depuis, vis à vis des autres, je m'en fiche comme d'une guigne de n'être pas comprise, c'est le package, ça va de soi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par never mind le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:49

J'opine du chef à Mary Poppins !
Mais cela peut-être lassant ... de vivre comme cela ...

never mind
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 252
Date d'inscription : 13/01/2013
Age : 55
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:52

@Mary Poppins Tu me rassures...

Les personnes de confiance auxquelles j'ai parlé ont intégré mais n'en font pas tout un plat. Tout va bien.
Curieusement, mon fils de bientôt 17 ans, est beaucoup plus "présent", depuis qu'il sait.
Je me sens beaucoup plus liée à mes deux enfants, depuis la découverte.

Le reste du monde Non désolé

@never mind : chais pas... suis pas sûre que ce soit lassant. J'intègre lentement l'idée que "je sais et l'autre ne sait pas"...

Tchao Tchao 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par igabiva le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:59

Fabuliotte a écrit:Ce que moi je ne comprends pas, c'est le besoin de vouloir comprendre ou se faire comprendre à tout prix.

Puisque "c'est écrit partout", puisque "nous savons", puisqu'ils ne savent pas que nous savons, puisque nous sommes plus forts, n'aurions-nous pas intérêt à renoncer pour passer à autre chose ?
Bonjour Fabuliotte,
C'est très pertinent et sage ce que tu écris, mais pour te répondre, je dirais que je manque un peu de sagesse ou que sans doute elle est étouffée pour l'instant par des sentiments très forts liés à la deconnexion avec une grande partie du monde extérieur. Etre "sage" serait sans doute de passer outre, mais pour l'instant je n'y parviens pas. Et puis, comme je l'ai mentionné, toujours dans cette recherche de l'idéal de la communication universelle, je ne parviens pas à m'y faire, à renoncer, comme tu l'écris. Donc ça renvoie à une souffrance, une mélancolie, bien réelles même si ma vie est confortable par ailleurs.

Et puis en dehors de mon petit cas personnel, je crois que ça a à voir avec des défis tels que l'alimentation, l'environnement, la pollution, la culture, etc. J'essaie de comprendre ce qui fait blocage chez les gens, quel que soit leur profil d'ailleurs. Par exemple (expérience vécue avant-hier) la même personne va mentionner que tel ou tel produit utilisé en agriculture est dangereux, va raconter qu'elle est allée à tel endroit et que la glace a fondu par rapport à la fois précédente, etc. mais simultanément va avoir un propos dédaigneux envers le bio, les "écolos", etc. Quel lien avec les Z ? Non pas que je pense les Z ouverts/omnisicients et les non-Z stupides/butés, mais je me dis qu'il y a des associations d'idées qui seraient bien utiles, des remises en cause, etc., donc ça renvoie aux processus de réflexion et de traitement de l'information, ainsi qu'aux présupposés inamovibles. Je ne peux pas m'empêcher de penser que si nous comprenons mieux les raisonnements des uns et des autres on peut éviter bien des déboires. C'est cliché, je sais, mais bon, je crois que ce n'est pas faux non plus.

Et dans plusieurs domaines, ça devient une question de survie au sens propre.


igabiva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 330
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 11:43

[quote="igabiva" J'essaie de comprendre ce qui fait blocage chez les gens

la même personne va mentionner que tel ou tel produit utilisé en agriculture est dangereux

mais simultanément va avoir un propos dédaigneux envers le bio, les "écolos" [/quote]
Ben, elle est suicidaire, c'est tout lol! 

Plaisanterie mise à part, il s'agit aussi de moyens financiers parfois (c'est quand même assez cher encore les produits bio), de communication (on communique à ce sujet mais on n'en fait pas une cause nationale car justement pas tout le monde pourrait manger bio), et puis... n'en déplaise, tant que les écoulements d'eaux de pluie partiront d'un terrain agricole à un autre, tant que les vents mêleront les pollens, le bio n'affichera pas une santé à toute épreuve (et donc donnera des contre-arguments à foison pour les réfractaires).




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 12:01

Et puis en dehors de mon petit cas personnel, je crois que ça a à voir avec des défis tels que l'alimentation, l'environnement, la pollution, la culture, etc. J'essaie de comprendre ce qui fait blocage chez les gens, quel que soit leur profil d'ailleurs. Par exemple (expérience vécue avant-hier) la même personne va mentionner que tel ou tel produit utilisé en agriculture est dangereux, va raconter qu'elle est allée à tel endroit et que la glace a fondu par rapport à la fois précédente, etc. mais simultanément va avoir un propos dédaigneux envers le bio, les "écolos", etc. Quel lien avec les Z ? Non pas que je pense les Z ouverts/omnisicients et les non-Z stupides/butés, mais je me dis qu'il y a des associations d'idées qui seraient bien utiles, des remises en cause, etc., donc ça renvoie aux processus de réflexion et de traitement de l'information, ainsi qu'aux présupposés inamovibles. Je ne peux pas m'empêcher de penser que si nous comprenons mieux les raisonnements des uns et des autres on peut éviter bien des déboires. C'est cliché, je sais, mais bon, je crois que ce n'est pas faux non plus.
Je pars de cet exemple. Derrière l'attitude qui t'a (à juste titre) choqué, il y a deux choses: l'incohérence et la paresse intellectuelle. Si une personne n'éprouve pas le besoin de vérifier et recouper un minimum ses informations, si elle ne voit aucun problème à colporter tout ce qui est dans l'air du temps - alors même que l'air du temps répète que "on nous ment, on nous cache tout"... Laughing - alors elle ne fera pas les associations d'idées dont tu parles. Elle sera incohérente aux yeux de celui qui les a faites, mais pas aux siens propres. (Brel définissait la bêtise comme "une espèce de graisse autour du cerveau" qui dissuade de faire ce travail de recherche et d'analyse...) Cette paresse nous concerne tous. Est-elle plus fréquente chez le non-Z ? Je n'en suis même pas certain. Chercher à recouper les informations est un travail permanent et épuisant car nous sommes inondés d'informations contradictoires, et dont nous ne pouvons pas toujours contrôler la qualité. Nous sommes condamnés à trancher, à un certain moment, sinon une vie entière ne suffira pas à établir la meilleure opinion sur le moindre sujet un peu complexe. De plus, c'est très anxiogène, car on peut tomber sur une info qui nous dérange, soit parce qu'elle nous remet en cause, soit parce qu'elle est révoltante, parce que simultanément fausse, injuste et répandue.
Et pourtant dès qu'on arrête trop tôt, on risque de tomber dans les conséquences pénibles de la paresse intellectuelle. Et il n'y a pas de bon dosage, pas de bonne mesure.
Reste l'incohérence: la personne a pris acte des informations, mais elle en tire une conclusion en contradiction avec celles-ci. Pourquoi ? Parce que la conclusion qui sort réellement de ces informations lui fait peur, la sort de sa zone de confort ? Dans ce cas, courant, là non plus nous ne sommes pas protégés. Peut-être, tout au plus, avons-nous plus facilement mauvaise conscience d'être incohérents, et ressentons-nous davantage de paix quand nous devenons cohérents. La personne a-t-elle tout simplement mal compris et mal conclu ? C'est possible. Mais ça m'a l'air de ne concerner qu'une minorité de cas.

Mais on ne peut pas classer dans un sac indistinct les capacités "des non-Z" à rechercher l'info, la croiser, la comprendre et se comporter en cohérence ensuite. Elles sont éminemment variables (les nôtres aussi) surtout quand entrent en jeu l'anxiété, l'affectif, l'émotion. Et s'il est vrai que nous sommes plus sensibles, alors nous risquons davantage de voir nos capacités quelque peu entravées par le flot émotionnel. ça ne vous est jamais arrivé de perdre votre latin quand vous vous disposez à faire un exposé cohérent et charpenté, mais que les conneries de votre interlocuteur sont tellement grossières, obtuses et fleurant le pastaga séché que vous vous étranglez d'indignation ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par igabiva le Jeu 29 Aoû 2013 - 12:04

Je vous remercie toutes et tous de ces premières interventions, pleines de profondeur et de saveur Smile 

igabiva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 330
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par psyché-dream le Jeu 29 Aoû 2013 - 13:02

Certains non-Z sont choqués de découvrir si tard qu'il éxiste un autre mode de pensée que le leur ...
Je suis révoltée car je souffre de ne pouvoir être comprise et j'ai besoin de comprendre on ne peut pas mettre tout les non-Z dans le même panier . Des amis ouvert et ma famille s'efforce de comprendre les différences de raisonnement car elles sont curieuses et qu'elles souhaitent apprendre
Je ne suis pas zébrée et pourtant je suis là
parce que je ne peux vivre un monde d'ignorant .

psyché-dream
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 505
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par psyché-dream le Jeu 29 Aoû 2013 - 13:09

.


Dernière édition par psyché-dream le Mar 10 Juin 2014 - 23:08, édité 1 fois

psyché-dream
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 505
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Bobslug le Jeu 29 Aoû 2013 - 13:44

psyché-line a écrit:Je les ignore car je sais qu'il y a des cas .... désespérants ... on ne peut pas changer le monde , mais chacun de nous peut faire évoluer les mentalités en faisant preuve de patience
Je ne comprends pas: comment peux-tu faire évoluer les mentalités et faire preuve de patience si tu ignores les gens qui te désespèrent?

Pour ma part je serais plutôt fascinée par eux. Mais de loin. Je ne vais pas engager particulièrement la conversation, mais je vais les scruter parce que je trouve cela passionnant de voir une manière de faire aussi opposée à la mienne.

Bobslug
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Purple Brain le Jeu 29 Aoû 2013 - 14:01

Ma mère me disais quand j'étais enfant que j'étais exigeante et intolérante XD. Aujourd'hui je suis plus blasée qu'autre chose lol. Alors ce qui peut m'agacer :

- Leur manque de vision à long terme, de vision d'ensemble et d'anticipation (quand ils prennent des décisions surtout). Moi en 1 fraction de seconde je peux entre apercevoir les résultats et conséquences. Et là le syndrome de Cassandre me pète à la figure et dans ce cas, ils m'insupportent. C'est pareil en matiere d'écologie. Ils ne se posent pas la question de leur acte sur le long terme. C'est destructeur. Sad 

- Qu'ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez Rolling Eyes Ils regardent leur nombril et sont focalisés dessus. "mon nombril est le monde".

- Penser d'abord au fric. L'argent c'est important mais pas au détriment des autres. Je reprends l'exemple de l'écologie. "Youpi, ce bois est rare, donc cher donc on va se faire plein de fric". Ca, ça me démonte.

- Leur paresse intellectuelle et leur lenteur de réflexion. Je sais que c'est pas de leur faute mais ça m'horripile. Les réunions prennent 10 plombs, il faut répéter 4 fois la meme chose avant qu'ils ne le prennent en compte, qu'ils ne cherchent pas à comprendre certaines choses par flemme...

- Leur incohérence et leur manque de congruence dans ce qu'ils font. Ca me fait bondir.

Je ne sais pas si ces "caractéristiques" si je peux les appeler comme ça, sont liées à leur non Zèbritude ou juste à l'être humain en règle générale. Mais c'est cette incompréhension qui m'a poussé à faire de la psychologie. Pour essayer de comprendre.

Purple Brain
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 177
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 40
Localisation : Sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 14:04

Moi, je les comprends, j'ai l'impression. Je pense, oui.
D'autre part, ça fait un moment que j'ai abandonné l'espoir de et les efforts pour me faire comprendre.

Le problème est que, petit à petit, je m'enfonce dans la solitude. Je m'en rends compte doucement. La suite du problème est que, petit à petit aussi, je commence à trouver cette solitude douillette. Parce que j'ai un monde intérieur très riche, et qui du fait de cette solitude il s'enrichit de plus en plus, et j'y me retire dès que je peux. Cela me plaît de plus en plus. Pourtant je sais que ce n'est pas bon pour moi car pas dans mon ADN.

Faudra que j'y rémedie.

Parce que je n'y avais pas réfléchi à la question avant de trouver ce topic, mais maintenant que je l'écris, je réalise que tant de "de plus en plus" ça ressemble à une spirale. Très comfortable, très douce, mais ascendante ou descendante ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par psyché-dream le Jeu 29 Aoû 2013 - 21:45

.


Dernière édition par psyché-dream le Mar 10 Juin 2014 - 23:08, édité 1 fois

psyché-dream
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 505
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 23:23

J'ai eu une super instit en CP qui m'a dit "Tu sais, il faut que tu fasses des efforts pour te faire comprendre des autres, toi tu es capable de te mettre à leur place et de les aider à te comprendre". Elle m'a aussi dit "Tu n'écris pas pour toi: tu écris pour être lue et comprise".
En fait, je ne suis qu'un peu zèbre. J'ai connu un zèbre beaucoup plus zèbre que moi, et il me comprenait. Je ne pense pas que les non-Z se comprennent beaucoup mieux entre eux. Je crois que la communication entre humains est difficile et demande toujours des efforts. Je vous accorde qu'elle est d'autant plus simple que l'on a le même mode de fonctionnement, donc que les QI sont proches. Et parfois même je me dis que la communication et d'autant plus simple que l'écart à la moyenne est le même, dans un sens ou dans l'autre car j'ai aussi de bonnes relations avec des personnes ayant un retard mental.
Ensuite, sincèrement, à QI égal certains non Z sont des gros cons et d'autres sont très sympas. On ne peut vraiment pas tout réduire au QI, ce n'est qu'une part du problème: il y a la volonté, la motivation à comprendre et se faire comprendre, le temps dont on dispose, l'enjeu, la culture...
J'ai eu une instit nulle aussi: elle me foutait de claques parceque je n'écrivais pas correctement, j'ai vécu un enfer avec elle, elle m'a dégoutée de l'école... etl'année d'après j'ai eu une super instit. Je ne pense pas qu'une des 2 était Z et l'autre pas. Mais elles avaient des motivations différentes, des frustrations différentes, des histoires différentes... et au final la communication n'a pas été du tout la même... indépendamment du QI. ENfin j'ai l'impression. Vous avez surement plein d'exemples comme ça non ? Enfin bon, c'est juste mon avis.
Abandonner l'espoir de se faire comprendre...
Après tout n'est-ce pas une richesse de ne pas être compris ? d'échapper ? Quelquepart, ça me plait quand même... Vics ? t'aimerais vraiment qu'on te comprenne ? ? ?Après j'ai connu quelqu'un qui était un peu zèbre, et qui prenait plaisir à ne pas se faire comprendre car ça lui donnait un sentiment de supériorité. Mais bon, moi je le comprenais, mais il mettait sciemment le désarroi chez les autres, ce qui m'énervait car j'arrivais à leur faire comprendre ce qu'il prenait plaisir à leur rendre obscur... donc bon, honnetement, cette paresse à se faire comprendre, je ne l'encouragerai pas... sauf si c'est un petit plaisir personnel ;-)
IL y a toujours moyen de se faire comprendre, mais ça demande de la patience et des efforts. Perso je cible mes efforts sur certaines personnes avec qui j'ai envie d'avoir des relations et ces personnes font l'effort aussi donc ça va. Dès que les gens se braquent, je laisse tomber: souvent c'est de la jalousie, ou peut-être un sentiment d'infériorité, donc inutile d'insister si ça veut pas, ça veut pas :-p Voilà en gros tout ça pour ne rien dire mais j'espère que vous m'avez quand même bien comprite :-p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 23:30

psyché-line a écrit:Et oui je suis agacé de la bêtises humaine des personnes qui ne s'intéresse qu'a leur nombril ou au programme télé , je les ignore car je sais qu'il y a des cas .... désespérants ... on ne peut pas changer le monde , mais chacun de nous peut faire évoluer les mentalités en faisant preuve de patience

Là effectivement tu parles des cas sociaux, c'est presque plus des humains, ça ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil 
Non quand même la plupart des gens ne sont pas comme ça ! c'est vrai que ceux là sont particulièrement désespérants, mais faut pas se focaliser dessus, car là tu ne peux pas faire grand chose !!!!
faut te focaliser sur ceux qui ont une vie neuronale Very Happy quand l'EEG est plat, inutile d'essayer de communiquer...
vaut mieux envoyer des signaux aux extraterrestres, t'as plus de chance d'avoir une réponse cohérente alien alien alien alien alien alien 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Simone77 le Ven 30 Aoû 2013 - 3:41

Purple Brain a écrit:Ma mère me disais quand j'étais enfant que j'étais exigeante et intolérante XD. Aujourd'hui je suis plus blasée qu'autre chose lol. Alors ce qui peut m'agacer :

- Leur manque de vision à long terme, de vision d'ensemble et d'anticipation (quand ils prennent des décisions surtout). Moi en 1 fraction de seconde je peux entre apercevoir les résultats et conséquences. Et là le syndrome de Cassandre me pète à la figure et dans ce cas, ils m'insupportent. C'est pareil en matiere d'écologie. Ils ne se posent pas la question de leur acte sur le long terme. C'est destructeur. Sad 

- Qu'ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez Rolling Eyes Ils regardent leur nombril et sont focalisés dessus. "mon nombril est le monde".

- Penser d'abord au fric. L'argent c'est important mais pas au détriment des autres. Je reprends l'exemple de l'écologie. "Youpi, ce bois est rare, donc cher donc on va se faire plein de fric". Ca, ça me démonte.

- Leur paresse intellectuelle et leur lenteur de réflexion. Je sais que c'est pas de leur faute mais ça m'horripile. Les réunions prennent 10 plombs, il faut répéter 4 fois la meme chose avant qu'ils ne le prennent en compte, qu'ils ne cherchent pas à comprendre certaines choses par flemme...

- Leur incohérence et leur manque de congruence dans ce qu'ils font. Ca me fait bondir.

Je ne sais pas si ces "caractéristiques" si je peux les appeler comme ça, sont liées à leur non Zèbritude ou juste à l'être humain en règle générale. Mais c'est cette incompréhension qui m'a poussé à faire de la psychologie. Pour essayer de comprendre.
J'ai l'impression de me lire ! J'ai toujours été agacée (c'est un euphémisme) par les comportements inconséquents, égocentriques et paresseux. Je repère hyper vite les incohérences dans le discours, dans les actions et je peine toujours à ne pas le souligner ouvertement. Je le souligne de plus en plus d'ailleurs, surtout lorsqu'il s'agit de comportements insouciants face à l'environnement, au respect de la vie humaine et animale.

Autre chose qui m'agace: les raisonnements à deux balles sur la politique. Du genre, « l'économie va mal à cause de tel ou tel parti politique ». Euh, ça va mal partout en fait, et depuis quelques années déjà... J'ai souvent l'impression que les gens sont tannés d'être pris pour des cons, mais ils continuent de préférer les solutions qui les prennent le plus pour des cons.

Simone77
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 25/08/2013
Age : 38
Localisation : Montréal, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par igabiva le Ven 30 Aoû 2013 - 7:44

@ tous : nous sommes agacés par des comportements, troublés par des paroles ; ces comportements et ces paroles ne sont pas l'apanage des non-Z (ni systématiques chez eux). Certes, si je raisonne en moyenne, à partir de ce que je lis sur ce forum en consultant mon pifozébromètre©, c'est peut-être moins fréquent chez les Z. Sans doute quelque chose lié à la remise en question et le désir d'englober, de rendre à peu-près cohérentes les choses quand on peut, et le soin à ne pas blesser - là aussi, je généralise un peu.

@ cahpi : j'aime bien l'idée que c'est une richesse de ne pas être compris. Bon, je ne sais pas si je la partage, mais je pense la comprendre.

Pour alimenter la discussion, et c'est moins anecdotique qu'il n'y paraît, je suis effaré épaté par la capacité des gens à passer des heures autour d'une table sans rien dire, en répétant les mêmes inepties choses un peu banales. Ça m'est souvent arrivé de me demander sérieusement ce que les gens s'étaient racontés pendant des heures quand ils me disent être allés en soirée alors que j'ai l'impression qu'ils naviguent exclusivement dans des eaux stagnantes, sur des mares de 10cm de profondeur.
C'est idiot, parce qu'on pourrait me rétorquer les mêmes arguments à propos des quelques soirées Z que j'ai faites pour l'instant.
Mais bon, je vois la différence quand même.
Je suis très sensible à ce sujet de l'interaction avec des inconnus, et la peine qu'ils prennent à s'ouvrir un minimum et à être curieux.

Il est vrai qu'un Z a toujours un truc à dire afro 

Pour finir, je suis perturbé par la capacité des gens à ne "jamais se prendre la tête", et à la proclamer comme une ligne de conduite. Bon, c'est peut-être l'ultime sagesse, l'ultime force.

Mais il est vrai qu'un Z a toujours une tête à se prendre, et que s'il avait deux têtes, il se prendrait les deux, et trois aussi, il n'aurait jamais assez de têtes pour se les prendre.

scratch 

igabiva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 330
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Mimozzz le Ven 30 Aoû 2013 - 12:25

chose que je ne peux pas bien concevoir c'est la pensée sans arborescence. J'ai beaucoup de mal à m'imaginer comment on peut se satisfaire d'une seule phrase pour dire "d'accord." et accepter. Moi j'ai besoin d'explications approfondies, de comprendre, de fouiller le fond du sujet. Se satisfaire de la médiocrité et ne pas chercher à ameillorer leurs conditions, leur vie, leur réflexions, tout ça... Ils vivent en écoutant de la musique médiocre, en ayant des amis médiocres, des sujets de discussions médiocres, un humour médiocre. Je suis plus tendre qu'avant à ce sujet, mais parfois le constater me fait plonger dans des périodes de misanthropie extrême.
Je ne comprends pas non plus comment ils peuvent blâmer l'apprentissage, la culture, la lecture ( pas tous hein, mais beaucoup quand même).

Mimozzz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 17/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par igabiva le Ven 30 Aoû 2013 - 12:51

@ Mimozzz : D'accord, mais il y a ici des gens qui ont des conjoints/des enfants qui n'ont pas le profil Z, et j'ai peur qu'ils haussent les épaules si on systématise trop, tu ne crois pas ? Je pense à ce que tu dis sur la  culture, etc. Je te rejoins cependant, en partie, bien sûr. Je crois aussi qu'il y a la curiosité qui lorsqu'elle est éteinte, fait stagner. Les études, le milieu social, interviennent. Sur ce forum j'ai lu une contribution intéressante, dont j'ai oublié l'auteur (désolé) : lorsqu'on est adulte, on a la possibilité de se dégager des carcans sociaux. Si on ne le fait pas, eh bien tant pis (c'est moi qui rajoute), moi j'en ai marre qu'on me fasse culpabiliser alors qu'on vit dans le pays du monde où la culture gratuite est la plus accessible.

Un sujet à creuser, d'ailleurs, c'est le croisement Z/milieu social. Foultitude de chiffres et d'analyses sociologiques consacrées aux pratiques culturelles, mais il y a cette variable Z qui pourrait y mettre son grain de sel.
Connaissant un peu ce milieu, je pense que ça susciterait dans la communauté des sciences sociales une réaction véhémente (intuition perso).

Pour revenir aux propos de Mimozz, je ressens, je perçois l'existence de cet enchevêtrement riche où tout se combine, donne naissance à d'autres pensées et découvertes. Il est sans doute plus présent chez les Z en moyenne.


Dernière édition par igabiva le Ven 30 Aoû 2013 - 12:52, édité 1 fois

igabiva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 330
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par psyché-dream le Ven 30 Aoû 2013 - 12:52

Mimozzz a écrit:( pas tous hein, mais beaucoup quand même).
Non pas tous ... certain sont curieux et ouverts a la connaissance des autres
ils sont peut être trop discrets pour qu'ont les remarque ... mais ils sont là , j'en connais plus d'un Wink

psyché-dream
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 505
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum