Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par haku" le Dim 25 Aoû 2013 - 16:57

problème:en dehors du rapport d'échange rarissime et quasi inexistant l'autre devient un sujet d'etude limite souris de laboratoire tellement je suis une geek de psycho et que je suis naturellement intuitive et empathe a outrance (d'ailleurs quelqu'un pourrait il m'expliquer ce que c'est que d etre obliger de vivre les choses pour les comprendre ex:empathie telle que je reproduis les pathologies(est ce possible)lorsque je cherche à comprendre  je deviens l'autre un court instant ,Jesus(prononcé à l'anglaise)est ce possible?...autre pb:des fois j'ai un pb de transmission ou disons de réception:obliger de répéter ce que l'autre a dis pour bien comprendre(ça doit être une séquelle de la solitude je crois) en gros faut que je fasse les choses pour les saisir et  les comprendre des fois le langage verbal est insuffisant et j'ai l'impression de ne rien comprendre...besoin de sentir,toucher,analyser,respirer la chose,me mettre dans le contexte pour la comprendre dans toute son essence(limite psychopathe la meuf loooll) sinon jcomprend rien.
Dc en revenant à nos très chers moutons, ma ou "notre" spontaneité  est d'analyser , problème: si je suis ma spontaneité  je risque d'aller trop loin sur les informations que j'aurais sur l'autre(jusqu'a décortiquer tout son schéma familial,c'est horrible de faire ça quand meme,mais j y peu rien,(lol)) au final je me brime pour"respecter l'autre" (stt que je n'aimerai pas du tout qu'on me la fasse) dc je me bétifie ,je m'ignore(joli sabotage) pour etre en contacte de manière saine avc l'autre  voir mon environnement...si je reste à mon niveau, j'ai peur d'etre mechante je m'explique: je peux savoir plus  de chose sur toi en peu de temps que tu n'en saura sur moi en un mois  donc au final:frustration de ne pas etre ds l'echange et tentation de verifier les informations recoltées sur ton profil psychologique,amusement(parceque ça deviens un jeu de "scanner") et enfin jubilation de savoir que je resterais dans l'ombre(dans tt les cas j'aimerais bien voir quelqu'un dire à l'autre qu'il connait depuis 30 mn ha ouai au fait tu as le profil d'un enfant de parent alcoolique!!).
du coup des fois je vis dans une cours de récré géante(c'est horrible!!a quoi ça sert de savoir ttes ces choses au final)...a quoi ça sert de ressentir autant de chose(stt de madame planète,limite tu portes le monde et ses soucis sur ton dos comme un fardeau alors que les autres vivent leurs petites vies sans se poser de question....c'est juste dégueulasse!!!)de plus si tu as le malheur de t'inhiber tu reçois direct le retour de baton genre ,my name is Super Autruche!mais j'aurais une fessée sur les plumes arrières si je continue.
Alors dans les rapports amoureux ça doit etre pareil, préfère ne meme pas en parler:autant l'amour en général pour moi c'est mirifique absolu bref mais le truc machin bidule homme femme (ou couple tt court)  c'est un processus d'adaptation de l'homme pour se reproduire et peupler la planète un peu comme les paons ont des plumes pour attirer leur femelle ou tout simplement enrober le rapport sexuel pour le rendre comment dire plus....affriolant surtout qu'à la fin si c'est un couple chanceux l'affinité   prend le pas sur toute cette secretion hormonale:dc en définitif l'amitié survie et est superieur à l'amour entre deux personnes dc l'amitié et plus importante que l'amour vu que l'amour est éphémère..je me suis tjrs dis ça.

En fait je crois que j'ai peur d'etre moi meme parce que je vais trop loin.

dc ma problématique(lol) c'est:comment rester soi tt en respectant l'autre dans un rapport ou l'on sera tjrs un cran (voir plus) au dessus?

Bon c'est un peu le fouillis  entre questionnement et coup de gueule j'espère que vous comprendrez le fond..bounce et pour les fautes d'orthographe:je ne suis pas la fille de La Rousse!!ou besch et elle!!

haku"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 28
Localisation : pile entre le salon et la cuisine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par Invité le Lun 26 Aoû 2013 - 13:59

dis toi que tu es le sujet d'étude de quelqu'un d'autre !

sinon occupe ton cerveau à autre chose !

moi perso j'ai rencontré quelqu'un de plus intelligent que moi, ce mec est adorable en plus, mais c'est vrai que je ne suis pas sortie avec de peur qu'il me voie comme ça... mais je ne sais pas si c'est le cas ou pas... c'est juste mon impression. Il y a probablement toujours des choses qui t'échappent au sujet d'autrui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par haku" le Lun 26 Aoû 2013 - 17:56

merci d'avoir rep!!La peur quelle c...llone celle la!! biensur qu'il ya des choses qui echappent bcps meme mais il y a des choses qu'on n'aimerait pas voir ça commence par une chaine de pourquoi et ça fini la ou on a pas envie...et que malheureusement si la personne en face de moi m'emmerde j'essaie de lui porter par culpabilité un certains interet et la paf!!:sujet d'etude et de recolte d'information qu'elle m'aura implicitement donnée. problème c'est que ça va loin parce que ça peut me faire rigoler...un jeu exactement comme quelqu'un resoud une enigme ça m'amuse de resoudre le puzzle de quelqu'un(façon de parler)...surtout coller certains morceaux de la personnalité avec peu d'info c'est comme compter les feuilles d'un arbre a travers la fenetre pendant un cours.ou comme un problème de math.
sauf que ces informations ne me servent à rien...
ha et puis flute j'ai qu'à etre une mechante scanneuse et puis voila!!!c'est une bataille entre dark bisounours et bisounours!!

hmppffff jviens d'avoir une idée allez zou merci encore d avoir posé quelques phrases!!

haku"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 28
Localisation : pile entre le salon et la cuisine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par Invité le Lun 26 Aoû 2013 - 18:02

Tu devrais peut-être utiliser ça sur le plan professionnel, tu fais quoi dans la vie ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par sylveno le Lun 26 Aoû 2013 - 20:34

Effectivement, le mieux pour pas être dupée par son don serait de t'orienter vers une profession où cela te sers comme psycquelquechose par exemple où alors émigre aux US et propose toi à la cia comme mentalist. Je plaisante un peu mais je suis sérieux.
En plus peut-être que d'utiliser ton don en continu durant la journée tous les jours à un niveau professionnel le mettra un peu en veille dans tes rapports personnel.

sylveno
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 53
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par Mimozzz le Lun 26 Aoû 2013 - 22:44

je me reconnais pas mal dans ce que tu décris, et parfois c'est envahissant. a force de trop réfléchir sur les schémas des autres, de me mettre à leur place, je me met dans le même état émotionnel qu'eux. Et lorsqu'il est négatif (et c'est souvent le cas) je finis par déprimer moi même...

Mimozzz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 17/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par Invité le Mar 27 Aoû 2013 - 0:10

cotoie des gens positifs !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par Mimozzz le Mar 27 Aoû 2013 - 17:42

c'est ce que je fais depuis un certain temps. J'essaye d'éviter les gens toxiques pour mon humeur meme si dans l'absolu je les adore. J'attire beaucoup les gens à problèmes, probablement car j'ai l'écoute et les conseils faciles (empathie ). Mais je suis contente, mon copain actuel est quelqu'un de très positif, ce qui fait du bien. Et vu qu'on peut vivre en autharcie du monde, c'est vraiment cool

Mimozzz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 17/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par Invité le Mar 27 Aoû 2013 - 18:49

haku\" a écrit:je peux savoir plus  de chose sur toi en peu de temps que tu n'en saura sur moi en un mois  
C'est terrible de te lire. Tu écris bien cette sensation de mettre trop de ressentis de l'autre dans une relation.
Pourquoi ne pas continuer, pour toi. Écris les personnages, leur histoire comme tu la sens. Tu sais leurs interrelations mieux qu'eux aussi. Rassemble les mots, les maux, craches les s'il le faut, c'est pour toi et ça te fera du bien. Perso, c'est que je fait, et quelque fois, ça pu l’horreur.

Et accepte cet état, c'est un don précieux qui te protège aussi, même si tu étouffes parfois. N'as tu pas quand même l'impression que  ça t'as déjà sauvé la mise ?

Un job pour çà? dans la com ? ressenteur d'un décideur Smile? , si tu sais t’asseoir derrière, et sur tes idéaux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par Invité le Mar 27 Aoû 2013 - 19:10

licorneau a écrit:
haku\" a écrit:je peux savoir plus  de chose sur toi en peu de temps que tu n'en saura sur moi en un mois  
C'est terrible de te lire. Tu écris bien cette sensation de mettre trop de ressentis de l'autre dans une relation.
Pourquoi ne pas continuer, pour toi. Écris les personnages, leur histoire comme tu la sens. Tu sais leurs interrelations mieux qu'eux aussi. Rassemble les mots, les maux, craches les s'il le faut, c'est pour toi et ça te fera du bien. Perso, c'est que je fait, et quelque fois, ça pu l’horreur, alors je fais du san antonio.

Et accepte cet état, c'est un don précieux qui te protège aussi, même si tu étouffes parfois. N'as tu pas quand même l'impression que  ça t'as déjà sauvé la mise ?

Un job pour çà? dans la com ? ressenteur d'un décideur Smile? , si tu sais t’asseoir derrière, et sur tes idéaux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par haku" le Mer 28 Aoû 2013 - 15:02

@chapi je suis juriste mais en tout etat de cause je crois que ça aide mais uniquement lorsqu'on met de la distance et qu'on lit assez des bouquins pour mettre des mots aux ressentis seulement ça devient mecanique lol ... je pense que dans un premier temps c'est une question de sécurité envie de bien connaitre l'autre doublé d'une sale habitude d'avoir fais le pansement...@mimozzz je vis en autarcie c'est mieux (en plus pas de pb avc)pour etre rythmé par mon energie et je m'entraine à voir distancier et repertorier.
@licorneau c'est sympa pour ecrire et creer des personnages par contre je n'avais jamais pris ça comme un don...sauvé la mise?maintenant oui complètement!!!faut juste que je l'accepte et puis basta...c'est le plus dur...
@sylveno et je vais faire:les experts a yaoundé looollll je pense que cette profession n'existe qu'ax etats unis et pour etre mentaliste il faut avoir une certaine confiance en soi.. Grh ça peu tle faire aussi

allez salute les Zzamis

haku"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 28
Localisation : pile entre le salon et la cuisine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par haku" le Dim 1 Sep 2013 - 4:04

j'ai fini par trouver le truc du besoin de reproduire les choses pour comprendre, rien de bien méchant; l'intelligence corporelle kinesthésique(gardner)effectivement sa colle!sa fais limite autiste quand je vais jusqu'au bout de moi meme!

haku"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 28
Localisation : pile entre le salon et la cuisine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par adcvh le Dim 1 Sep 2013 - 10:21

Tu peux te renseigner rapidement sur les neurones miroirs, ça explique un certain nombre de choses.

Sinon.....
haku a écrit:Alors dans les rapports amoureux ça doit etre pareil, préfère ne meme pas en parler:autant l'amour en général pour moi c'est mirifique absolu bref mais le truc machin bidule homme femme (ou couple tt court) c'est un processus d'adaptation de l'homme pour se reproduire et peupler la planète un peu comme les paons ont des plumes pour attirer leur femelle ou tout simplement enrober le rapport sexuel pour le rendre comment dire plus....affriolant surtout qu'à la fin si c'est un couple chanceux l'affinité prend le pas sur toute cette secretion hormonale:dc en définitif l'amitié survie et est superieur à l'amour entre deux personnes dc l'amitié et plus importante que l'amour vu que l'amour est éphémère..je me suis tjrs dis ça.
J'ai éclaté de rire. Tu sais, à la façon dont on le fait devant internet donc comme ça :


Hier, lors d'un bal, je disais à un ami qui me parlait de ses soucis amoureux avec une connasse que c'est quelque chose que je trouvais étrange, incohérent et malsain : "vous êtes tous toujours plus acceptant avec les personnes dont vous êtes 'amoureux' qu'avec vos amis".
Il m'a demandé de préciser. Alors je lui ai expliqué que si un ami et une amoureuse agissait de la même façon méprisable, il pardonnerait à l'amoureuse, mais pas à l'ami.
Alors il m'a balancé des âneries à base de "y'a les sentiments tu sais"...
Et là, j'ai décroché.

J'ai décroché, parce qu'en fait, pardonner à quelqu'un un comportement merdique qu'il a eu, comme ça, sans qu'il ait vraiment fait d'efforts ou je sais pas, pour moi ça veut dire que cette personne peut faire tout ce qu'elle veut et que toi, tu t'en fous. En clair, que t'en as rien à cirer de cette personne.
Du coup, de mon point de vue, les gens se comportent, vis à vis de ce point précis, comme si leurs amis étaient incroyablement importants et que leurs amants étaient parfaitement interchangeables.

Du coup, on se demande pourquoi ces personnes disparaissent à chaque fois qu'ils ont l'occasion ou l'espoir d'avoir un échange de fluides corporels...

adcvh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 646
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par haku" le Dim 1 Sep 2013 - 18:25

@acvdh Je trouve qu'il y a quelquechose d'égoiste dans le fait de pardonner si la raison est juste pour que la personne revienne, la effectivement on s'en fiche de la personne et on ne voit pas l'acte que le supposé connard ou la supposée conasse a posé on veut juste qu'elle soit avec soi (c'est malsain)cependant il y apparemment un dicton qui dit que l'amour est aveugle(des tarés ouais).Plus je vois des gens qui agissent comme des débiles mentaux décérébrés et hormonalement atteins par le syndrome"deeply in love"plus ça me rebute...cependant pardonner à quelqu'un en général sans que la personne n'ait rien fais c'est possible par compréhension du genre humain des faiblesses....et la il y a 1 000 000 de raison de pardonner...(comprendre,pardonner, mais ne pas justifier)
l'amour reste un mystère indéchiffrable je trouve sa mièvre et con à part pour se reproduire mettre des richesses en communs ou effectuer une division des taches qui optimise la vie(ma definition de la vie de couple lol je suis horrible!!)...ne peux pas t'imaginer le nbre d'amie débile qui m'ont fais chier avec leur histoire de cul(overdooossseee)...arrgghh

mais que proposes tu à part:les amis sont importans et les amants interchangeables?
et qu'est ce que tu veux dire par ces personnes disparaissent à chaque fois qu'ils ont l'occasion ou l'espoir d'avoir un echange de fluide corporel?

en dehors de ça je voudrais soulever le debat sur polygamie monogamie?
dans mon pays la polygamie est admise coutumièrement et meme dans toute l'afrique quelquesoit la religion(on peu voir des types avec 20 goss et 4 femmes, totalement débile, quand le type en question n'est pas crésus).
et Quel est l'impacte de la polygamie sur les enfants?serait ce différent si l'on parle de polyandrie...bon je part en clito comme dab je vais faire des recherches...

haku"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 28
Localisation : pile entre le salon et la cuisine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par adcvh le Dim 1 Sep 2013 - 18:53

Pour tout ton 1er paragraphe : c'est bien, on se comprend.

Ce que je veux dire concernant les personnes qui disparaissent blabla, là... C'est que c'est hautement "incohérent" tout ça : leur comportement semble indiquer que leurs amis sont plus importants que leurs amants (puisqu'ils sont plus exigeants avec leurs amis) et pourtant, ce sont ces mêmes amis qui sont les 1ers à être oubliés quand ces gens ont un amant (ou plus généralement quelqu'un avec qui baiser).

Bon, évidemment, je dis ça parce que j'admets temporairement leur discours concernant l'amitié et l'amour, mais je ne suis pas dupe. Tout ce qui semble réellement compter pour ces gens, c'est des choses très basses, reptiliennes. Et en fin de compte, j'ai pas réellement de souci avec ce choix qu'ils font de s'attacher à des choses si futiles. Mais j'ai beaucoup plus de problème vis à vis de leur incapacité à assumer ce choix. Ils se sentent forcés d'embellir ce truc, pas étonnant d'ailleurs. Mais moi, ça m'emmerde.

adcvh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 646
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par krapopithèque le Dim 8 Sep 2013 - 7:40

Il semblerai que le miroir soit , dans un premier temps , le premier choix à faire . Courbette 

krapopithèque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2068
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 65
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par haku" le Dim 8 Sep 2013 - 18:34

@adcvh récapitulatif donc pour toi de manière général exigence=je tiens a toi...
ça reste a prouver perso pas necessairement...
Cependant le cas particulier du :je tiens a toi comme ami et tu n'existe plus du tout dés que je peux tremper mon biscuit je ne sais pas si c'est général mais j'en ai rencontré des bcps comme ça..dans le meilleur des cas je me dis tt simplement qu'on a pas le meme sens des rapports humains , donc désinteret total ... dans le pire des cas la personne est une ordure qui joue son ami juste quand elle a besoin de toi: rapport faux..dernière situation ce peut egalement etre l'ami qui ne supporte pas d'etre relégué au second plan
(mais il est vrai que..."15 ans d'amitié de haut et de bas" et au premier venu bye bye...bizarrement dés que l'autre te laisse tomber salut me revoila,euh NON coco!)les vrais relations n'existent pas ou sont vraiment très rares(meme familiale)..c'est chacun sa gueule je n'ai jamais compris ça non plus..mais vraiment je ne comprend pas du tout "leur" manière de fonctionner en général ils me laissent souvent sans mot...

@krapopithèque: mirroir?

haku"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 28
Localisation : pile entre le salon et la cuisine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par adcvh le Dim 8 Sep 2013 - 19:45

C'est pas nécessairement équivalent. Je voyais ça plutôt comme "je tiens à toi -> exigence". Et donc comme ils sont plus exigeants envers leurs amis que leurs amants....

adcvh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 646
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par mammuthus le Ven 9 Oct 2015 - 18:42

Salut Wink

Dites, je peux dire un truc un peu vexant ? Non ? tant pis je le dis quand même, je sais que vous avez les capacités d'y réfléchir Razz .

haku\" a écrit:Cependant le cas particulier du :je tiens a toi comme ami et tu n'existe plus du tout dés que je peux tremper mon biscuit je ne sais pas si c'est général mais j'en ai rencontré des bcps comme ça..dans le meilleur des cas je me dis tt simplement qu'on a pas le meme sens des rapports humains , donc désinteret total ... dans le pire des cas la personne est une ordure qui joue son ami juste quand elle a besoin de toi: rapport faux..dernière situation ce peut egalement etre l'ami qui ne supporte pas d'etre relégué au second plan
(mais il est vrai que..."15 ans d'amitié de haut et de bas" et au premier venu bye bye...bizarrement dés que l'autre te laisse tomber salut me revoila,euh NON coco!)les vrais relations n'existent pas ou sont vraiment très rares(meme familiale)..c'est chacun sa gueule je n'ai jamais compris ça non plus..mais vraiment je ne comprend pas du tout "leur" manière de fonctionner en général ils me laissent souvent sans mot

Quand je te lis, deux choses me vienne de suite : "d'une part je te comprends, c'est assez douloureux à vivre comme situation d'être "abandonné" par son ami (j'ai vécu, ça m'avait fait chier à l'époque).
Et d'autre part, je trouve que c'est un peu (un peu, hein, si je te blesse je m'excuse) "pensée unique" la manière dont tu le décris. Evidemment, toi ça ne te convient pas, ce genre de relation. Ca ne fait pas d'eux des ordures, mais effectivement des rapports humains différents, ni meilleur ni moins bons dans l'absolu, juste qui te convienne ou pas.
Si tu te mets à leur place, il est possible qu'ils aient l'impression que tu as des rapports faux : tu es là, ils vivent leur vie (forme un couple, s'éloigne de toi) et puis quand ils cassent, donc au moment ou il en ont besoin, tu n'es plus là. Ce qui ne veut pas dire que tu as tort, je tiens à le souligner Wink

Ensuite, pour ce qui est des rapports amoureux, je ne sais pas si tu en as vécu ? (c'est terrible de dire ça, on dirait que je vais dire "si tu n'en as pas vécu, tu ne peux comprendre) Moi j'avais ton avis avant d'avoir ma première histoire (ce qui ne m'a pas empéché de l'analyser Twisted Evil ) et je suis partiellement d'accord, comme dans toute interaction, le malsain n'est pas loin.
Je trouve qu'il y a diverse composante dans l'amour qui le diffère de l'amitié : un part d'intimité sexuelle et hormonale qui délivre ta dose d'endorphine, ce qui va totalement à ton organisme. (Est-ce que c'est ça qui rend "aveugle" ? Il y a aussi le côté "j'ai investis tellement, je peux pas me retirer maintenant" qui contribue au maintien des relations amoureuses ?)
Une part d'intimité amicale, de proximité. Pour ma part, ma première relation amoureuse m'apportait une intimité, une levée des masques que j'avais rarement auparavant avec le cercle social que je fréquentais, mais aussi (mode glauque on) une base de confort et sorte de tremplin vers plus de confiance en moi et de réparation après de grosses avarie.

C'est donc à la fois malsain, et non malsain. Comme tout rapport humain non ? Ne devrait-on pas faire une balance "sain/malsain" et considérer de là ce qui peut nous convenir ?

Mais du coup, pourquoi y être autant opposé, aux rapports amoureux ?

Ha et pour répondre au sujet de base, dans mes relations, soit se sont des zèbres qui aiment bien se prêter à l'exercice de scanner, et du coup je m'y prête aussi. Soit ça n'en ai pas, et je les analyse beaucoup, j'essaye de leur donner mes problématiques et je regarde comment ils les traitent. Ca m'aide beaucoup à comprendre pourquoi ils perçoivent mal certaines choses que je fais, et à comprendre d'où vient mon inconfort dans la vie de tout les jours (le sentiment de sidération devant la "stupidité" du monde, mais qui n'en ai pas en réalité, juste une manière de voir ou traiter les choses/gens différement. Enfin, c'est ma vérité Razz )

mammuthus
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 02/10/2015
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment ne plus voir l'autre comme un sujet d'étude et établir un équilibre.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum