Girls and women who have Asperger’s syndrome

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 5 Fév 2013 - 15:10

Je n'ai aucune certitude Diana Smile
Le coup des gènes est valable pour des tas de choses, pas seulement les maladies. Et depuis que l'épigénétique émerge, c'est encore plus complexe et passionnant...

♡Maïa

Messages : 1733
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 15:25

Interaction entre la matière et l'esprit, Mog*why ?

D'où l'effet placebo, le fonctionnement de la méthode Coué, la guérison par la croyance à Lourdes ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 5 Fév 2013 - 15:49

Oui Mjöllnir. Disons que je cultive le doute et l'humilité... En psy comme pour les religions ou la politique, il y a les textes, les idées, leurs contextes, les recherches en cours, et puis il y a les interprétations et les applications qui peuvent en découler (qui peuvent aller de positives, à maladroites, jusqu'à carrément nocives ou même meurtrières).

Pour reprendre le cas de l'autisme par exemple, je constate que de nombreux parents (Francis Perrin en tête), prônent la méthode ABA.
Au vu des reportages que j'ai pu visionner, je ne peux pas réfuter le fait que les enfants "vont mieux", c'est évident.
Mais je ne peux pas non plus m'empêcher de serrer les dents et de ne pas supporter les images de cette méthode qui pour moi s'apparente à du "dressage" (ce que j'en ai vu en tous cas, peut-être que ce n'est pas représentatif ?).
Je reste donc dans l'expectative, avec le sentiment que si l'idée de départ est probablement bonne, la mise en application reste largement à perfectionner...
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1733
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 15:51

L'humain adopte des méthodes et les croit intangibles quand il les pratique depuis un certain temps ... sécurité présumée de la connaissance acquise et remise en question ne font jamais bon ménage ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Renarde20 le Mar 5 Fév 2013 - 15:52

Mjöllnir a écrit:Se pourrait-il que ce contact apprécié ou " repoussé " ait une origine dans à la fois un certain manque de confiance en soi et par là même dans l'autre (je me suis déjà posé cette question à mon égard) ?

Je me retrouve tellement dans vos récits, c'est très troublant, rassurant aussi quelque part.
Pour ce problème de "contacts" qui est omniprésent chez moi aussi je crois que dans mon cas c'est l'absence de représentation des limites entre l'extérieur et l'intérieur qui régit tout. Je ne sais pas où sont mes limites, je les sens poreuses, imperméables, insécures ...
Alors je rajoute des barrières, je me crée une zone de "confort" relatif, un espace vital personnel à ne pas franchir, qui varie d'une personne à l'autre, en fonction notamment de mes ressentis et des "énergies" perçues. Les émotions d'autrui ont tendance à m'envahir.

Pour autant j'aime à me sentir contenue, dans une couette, un vêtement fétiche ... Je me calme aussi au contact de mon chat, ses ronronnements et sa chaleur ayant un effet magique ... vibrations cohérentes.

Merci pour vos témoignages ...
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 20:26

Mog*why a écrit:Oui Mjöllnir. Disons que je cultive le doute et l'humilité... En psy comme pour les religions ou la politique, il y a les textes, les idées, leurs contextes, les recherches en cours, et puis il y a les interprétations et les applications qui peuvent en découler (qui peuvent aller de positives, à maladroites, jusqu'à carrément nocives ou même meurtrières).

Pour reprendre le cas de l'autisme par exemple, je constate que de nombreux parents (Francis Perrin en tête), prônent la méthode ABA.
Au vu des reportages que j'ai pu visionner, je ne peux pas réfuter le fait que les enfants "vont mieux", c'est évident.
Mais je ne peux pas non plus m'empêcher de serrer les dents et de ne pas supporter les images de cette méthode qui pour moi s'apparente à du "dressage" (ce que j'en ai vu en tous cas, peut-être que ce n'est pas représentatif ?).
Je reste donc dans l'expectative, avec le sentiment que si l'idée de départ est probablement bonne, la mise en application reste largement à perfectionner...

Ah ben en parlant de doute et d'humilité... tes idées n'engagent que toi certes mais comme des parents d'enfants autistes ( comme moi ) peuvent être blessé ( bon là pas moi, des paroles comme les tiennes sur la psykk etc me font légèrement sourire mais ce serai trop facile pour moi de répondre dans le meme sens que toi et du coup d'appuyer là ou ça peut faire mal, donc non hein.. ) par ce que tu avances sans aucune connaissance précise ( oui regarder un reportage pour moi ce ne sont pas des connaissances précises! ) je me permets donc d'intervenir car : Faire la critique d'une méthode en prenant en considération rien oui juste ce qu'elle donne comme aspect...en dit long sur la dite humilité !
( je ne pratique pas cette méthode pour mes enfants j'ai pas assez de thune Wink )
ah oui inutile de me répondre je me casse de ce forum, je voulais juste vous informez un peu car j'ai constaté que vous naviguiez dans le flou, mais je n'ai pas la patience d'entretenir un débat qui a eu lieu mainte fois dans différents endroits/organismes etc... vous avez pas mal de trains en retard !

sur ce !
Diana

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 5 Fév 2013 - 22:06

Dont acte. Je te présente mes excuses puisque ce que j'ai écrit t'a blessée ou a pu blesser d'autres personnes. Je suis sincèrement navrée, et démunie.
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1733
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Jeu 7 Fév 2013 - 10:52

Bon, j'ai pleuré hier soir, enfin (il me faut toujours du temps entre un choc et l'expression émotionnelle qui en découle), et je reviens m'excuser à nouveau pour ma maladresse Diana. Sans doute n'aurais-je pas dû insister de manière théorique et en me basant sur mes ressentis à propos d'un sujet très sensible. En tous les cas, je n'avais pas l'intention de faire mal, et ça m'attriste beaucoup de l'avoir fait. Sans compter que finalement, tout ça est hors-sujet par rapport aux thème des femmes Asperger (ou pas d'ailleurs, la maladresse semblant être un trait commun...?).

Je trouverais dommage que ce fil s'arrête là, car il contient beaucoup d'informations intéressantes, notamment grâce à toi Diana.
Je viens donc également par ce post informer que le CRA de Toulouse m'a très gentiment répondu, et que le temps d'attente pour bénéficier d'une évaluation (effectivement gratuite) est de... un an et demi.
De quoi en décourager plus d'un, mais je vais quand même envoyer le courrier de demande.
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1733
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Jeu 7 Fév 2013 - 11:03

Les blessures sont tellement profondes parfois, que le seul le départ permet de se reconstruire, Mog*why ... de se panser ... et puis de revenir quand elles sont guéries ...

" L'apparence n'est rien, c'est au fond du cœur qu'est la plaie " Euripide



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Lilas le Jeu 7 Fév 2013 - 11:04

Je suis aussi peinée que mon post mène à ce départ soudain.

D'autant plus que si l'on fait effectivement fausse route, j'aimerai beaucoup savoir en quoi, car je me sens complètement perdue.

J'avais aussi une question pour celles qui se sont reconnues dans la description du premier article : vous êtes-vous aussi reconnues dans le livre de JSF ?

Pour ma part, vraiment pas (mais qu'est-ce que je fais là alors ?). Du coup je me sens "douée" (parce qu'on me le dit, et que le test, même s'il ne s'agit que de Mensa, semble le prouver) mais pas "zèbre". Et si "aspie" veut forcément dire difficultés sensorielles, alors pas "aspie" non plus.

En ce moment, j'ai l'impression d'appartenir à une espèce non identifiée et de n'avoir ma place nulle part, ou plus exactement juste à côté de partout.
Cela vous arrive aussi ?
Lilas
Lilas

Messages : 172
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 43
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Jeu 7 Fév 2013 - 12:46

Bien que ce soit un fil pour femmes, bcp de choses me parlent...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Jeu 7 Fév 2013 - 13:20

Bonjour,

Merci Lilas d'avoir fait le résumé du livre de Liane Holliday.

Je suis heureuse d'apprendre que le livre de Rudy Simone va être traduit en français, je ne manquerai pas de l'acheter lorsqu'il sera disponible en librairie.

Lilas a écrit:Je suis aussi peinée que mon post mène à ce départ soudain.

D'autant plus que si l'on fait effectivement fausse route, j'aimerai beaucoup savoir en quoi, car je me sens complètement perdue.

J'avais aussi une question pour celles qui se sont reconnues dans la description du premier article : vous êtes-vous aussi reconnues dans le livre de JSF ?

Pour ma part, vraiment pas (mais qu'est-ce que je fais là alors ?). Du coup je me sens "douée" (parce qu'on me le dit, et que le test, même s'il ne s'agit que de Mensa, semble le prouver) mais pas "zèbre". Et si "aspie" veut forcément dire difficultés sensorielles, alors pas "aspie" non plus.

En ce moment, j'ai l'impression d'appartenir à une espèce non identifiée et de n'avoir ma place nulle part, ou plus exactement juste à côté de partout.
Cela vous arrive aussi ?

Je me suis reconnue dans presque tous les points des résumés du livre de Liane Hollidays et de Rudy Simone (Aspergirls)

(L'exception concerne le paragraphe ou la femme Asperger s'identifie à une autre personne et l'imite en tout point. Je ne suis pas capable de faire ça.)

Dans le livre de JSF, j'ai compris pourquoi j'avais un mode de pensée que je ne retrouvais pas chez les autres (arborescence); je me suis beaucoup reconnues dans les problèmes d'hypersensibilité décrits par l'auteur comme étant liés à la "zébritude"; je me suis reconnue aussi dans l'enfant à l'école, par exemple lorsqu'en classe il connait la réponse, mais ne tente pas de répondre à l'institutrice parce que c'est socialement mal vu (par les autres élèves) de montrer qu'on sait.
Par contre je n'ai pas eu de problème d'échec scolaire, je n'ai pas l'impression d'être douée, et encore moins surdouée !
J'ai lu par la suite qu'on peut très bien avoir tous ces problèmes d'hypersensibilité sans être surdoué. Ca doit être mon cas.

Les problèmes sensoriels, j'ai aussi, mais j'y suis habituée. Je crois qu'ils sont beaucoup moins importants que chez les vrais autistes. La difficulté est de tout le temps faire semblant que tout va bien.
J'ai des problèmes dans la reconnaissance des visages. Je reconnais ceux de mes proches et des gens que j'ai vu très souvent (dans la vie réelle ou à la TV) mais pas les autres. Je peux avoir vu une personne des dizaines de fois (un collègue de mon compagnon, un voisin,...) et ne pas la reconnaître si je la croise dans un magasin, même si elle s'adresse à moi. C'est très embarrassant.
Quand je suis dans une grande surface, j'ai souvent l'impression que les couleurs se mélangent, comme si les objets se fondaient les uns dans les autres. La foule, Le bruit me fatigue beaucoup, la luminosité trop forte aussi, et après je garde la vue brouillée pendant quelques temps.

J'ai aussi l'impression d'appartenir à une autre espèce, et de n'être à ma place nulle part. Ca fait une quinzaine d'années que je ressens ça.

Je ne sais pas pourquoi Diana est partie, mais ça a peut-être un rapport avec ça:

Je ne sais pas si vous avez entendu parler de Jim Sinclair, et de la défense de la neurodiversité.

Les enfants autistes ont leur propres particularités. Leurs habitudes, leurs comportements font partie de leur personnalité, que ces comportements soient des traits autistiques ou pas.
Les thérapies de type ABA ou autres veulent transformer un autiste en un neurotypique, ce qu'il n'est pas.
Ce n'est pas respecter la personnalité de l'enfant avec autisme.
C'est pourquoi beaucoup de personnes avec autisme sont contre ce type de traitement.

http://www.asperansa.org/
http://efleury.fr/tag/neurodiversite/
http://www.scienceshumaines.com/fiers-d-etre-autistes-la-neurodiversite-un-mouvement-polemique_fr_26739.html

J'espère que vous ne serez pas choqués si j'ai mal expliqué, ou si quelque chose dans ce que j'ai dit a heurté vos convictions. Ce n'est pas volontaire.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Jeu 7 Fév 2013 - 14:18

Merci infiniment Bitterlings pour ces liens qui me font pleurer (encore, décidément je suis fragile ces jours-ci). Ils montrent très bien la complexité du sujet et les différents points de vue, tous aussi "entendables" les uns que les autres...

Lilas, je suis comme toi, je me pose beaucoup de questions. Depuis longtemps (bien avant de me découvrir zèbre) je me sens "proche" des autistes, je suis très touchée par leurs écrits, j'ai l'impression de les "comprendre", et en même temps je vois bien que je n'ai pas les difficultés de beaucoup d'entre eux. Je remarque aussi en lisant ce forum combien les zèbres sont proches de l'autisme parfois (ou de la représentation que l'on s'en fait), que le mot de "continuum" émerge souvent, et que donc il est impossible de déterminer des "cases" bien carrées où classer chacun.

Alors à quoi peut servir un diagnostic ? J'ai trouvé cette phrase dans un des liens fournis par Diana :

Cela donne du sens à de nombreuses situations arrivées dans une vie qui avaient généré de la perplexité, cela permet de faire des plans plus réalistes, de connaître ses forces et ses faiblesses, dont les traits peuvent être modifiés ou développés. On voit mieux ce qui peut être compensé, ce qui doit être surmonté et accepté. C’est, comme le dit un adulte autiste, « au lieu de ne pas réussir à devenir ce que vous n’êtes pas, vous pouvez commencer à apprendre comment réussir à devenir ce que vous êtes. »

Cela me parle énormément : je ne cherche pas un groupe d'appartenance ou une étiquette, je cherche à mieux comprendre comment je fonctionne, pourquoi, après des années de thérapie, je continue d'angoisser pour des détails censés être minimes, pourquoi je ne me retrouve pas tout à fait dans les descriptions et les témoignages des zèbres. Alors cette piste "Asperger" me semble une des routes à suivre pour continuer d'en savoir plus sur moi, même si, comme toi, je ne me reconnais pas forcément dans tous les traits évoqués. J'ai l'impression d'être non pas sur une frontière mais dans un lieu flou, comme si je donnais la main d'un côté aux zèbres et de l'autre aux autistes.
Le but de cette quête qui n'en finit pas ? Améliorer ma qualité de vie bien sûr (et ça heureusement, j'y parviens, étape après étape), et pourquoi pas ensuite aider, être utile, utiliser cette "position floue" qui est la mienne pour créer du lien entre les êtres ?
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1733
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Renarde20 le Jeu 7 Fév 2013 - 15:36

Mog*why a écrit:C’est, comme le dit un adulte autiste, « au lieu de ne pas réussir à devenir ce que vous n’êtes pas, vous pouvez commencer à apprendre comment réussir à devenir ce que vous êtes. »

Merci.
C'est exactement ça.
Devenir, enfin, ce que je suis ... devrai être.
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Jeu 7 Fév 2013 - 15:37

Yep c'est tout à fait ça bounce

Se forger, encore se forger !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Elmoon le Jeu 7 Fév 2013 - 18:46

Juste qu'en parler de psychanalytique + de "maladie" ne peut faire qu'échauffer les esprits des concernés.

Bonne chance à tous dans vos quêtes de vous-mêmes Smile
Elmoon
Elmoon

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Jeu 7 Fév 2013 - 19:34

Le terme "maladie" n'est effectivement pas la chose la plus facile à porter. Merci Mog*why. Je suis en tout point d'accord avec toi, et avec cette citation des liens de Diana. Pour moi il s'agit de se servir de ses forces et de tempérer ses faiblesses. Et pour ça, il faut les connaître le mieux possible au moment présent, sachant que nous sommes tous des êtres en évolution constante.
Nous sommes tous un peu "en de ça" des étiquettes, que d'éminents psychologues ont inventées. Vouloir "coller" à une étiquette, c'est vouloir faire dire par un autre ce que tu es comme si tu n'étais pas capable de le faire toi-même, c'est se laisser enfermer, se rabaisser.
Un zèbre est sans doute une palette de couleurs, une personnalité lumineuse qui part dans toutes les directions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Ven 8 Fév 2013 - 18:48

J'ai lu attentivement une grande partie de vos interventions.
Étant un homme, au départ, je pensais rester silencieux.
Puis je suis tombé sur un article/image.
Il s'agit de maisons de poupée, réinterprétées par un homme. Ces mini univers, comme d'ailleurs les "Pet Shop" qu’avaient certaines de mes filles, ou les navires en maquette ont toujours déclenché chez moi de profondes rêveries, presqu'un état hypnotique.
Je me suis demandé si cette "compression" d'univers, si la maîtrise complète d'une unité de vie, si ... , cela vous parlait et si vous mettiez cela en rapport avec ce syndrome.

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Tiny-r10

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Tiny2410

http://www.fubiz.net/2013/02/06/tiny-rooms-series/
http://www.marc-giai-miniet.com/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Ven 8 Fév 2013 - 19:00

Moi ça me parle, j'ai adoré ça étant gamine. Les maisons de poupée (j'en avais fabriqué une en carton), les maisons-étagères dans lesquelles tu poses des tas d'objets miniatures. D'ailleurs j'aime toujours tout ce qui est miniature, ça me fascine.
Mais de là à faire un lien le syndrome, je ne sais pas...

Merci pour le partage en tous cas, j'aime beaucoup le travail de ce monsieur !
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1733
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Ven 8 Fév 2013 - 19:07

Bon, moi, je ne suis pas diagnostiquée, donc je ne sais pas si ce que je vais dire est utile (je rencontre une spécialiste bientôt).

Les maisons de poupée, je ne sais pas (je détestais les poupées, de toute façon). Mais en tout cas les grains de sable, la pâte sablée du crumble, l'herbe qu'on regarde de très très près, ça, ça "m'hypnotise".
J'avais posté il y-a peu sur mon fil ce poème, écrit par un Aspie (je ne sais pas si on peut écrire Aspie ou si cela peut blesser des gens, auquel cas je m'en excuse...) :

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Accide10

J'aime beaucoup.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 12 Fév 2013 - 13:20

Bon, j'ai fini le livre "Aspergirls" de Rudy Simone, et je viens vous livrer ce que j'en retire...

La table des matières (traduction littérale) :
1- Imagination, auto-apprentissage de la lecture et des savoirs, et intérêts inhabituels
2- Pourquoi les filles intelligentes détestent parfois l'école
3- Surcharge sensorielle
4- Stimulations, et ce que nous faisons quand nous sommes contentes
5- A propos de la responsabilité et de la culpabilité intériorisée
6- Rôles des genres et identité
7- Puberté et mutisme
8- Attirance, rendez-vous, sexe et relations
9- Amitiés et socialisation
10- L'enseignement supérieur
11- Emploi et carrière
12- Mariage et cohabitation
13- Avoir des enfants
14- Rituels et routine, pensée logique et littérale, franc parler, empathie, et être incomprise
15- Diagnostic, erreurs de diagnostic et médication
16- Les épisodes dépressifs, le syndrome de stress post traumatique, et plus à propos des médicaments
17- Sautes d'humeurs
18- Couper les ponts
19- Problèmes gastriques et autisme
20- Vieillir quand on est dans le spectre autistique
21- Le syndome d'Asperger, incapacité ou don, et conseils d'Aspergirls pour les Aspergirls

J'ai eu beaucoup de mal à lire ce livre, pas tant à cause de l'anglais que d'un sentiment de décalage culturel que je ressens souvent quand je lis des auteurs anglo-saxons. Les références et les préoccupations de l'auteur ne sont pas forcément applicables à un "non états-unien".
Bien que l'auteur ait interviewé pas mal d'Aspergirls pour écrire son livre, il reste un sentiment que la démarche n'est pas très scientifique et qu'elle a soigneusement choisi les extraits de témoignages qui l'arrangent.
Je reste sur ma faim en ce qui concerne la découverte de traits qui seraient spécifiquement "Aspies". D'autant que pratiquement à chaque chapitre, l'auteur indique "certaines Aspergirls sont comme ça, d'autres pas du tout, c'est tout le contraire"...
L'auteur divise volontiers le monde entre neuro-typiques (NT) et Autistes/Aspergers (AS). Elle semble donc ignorer qu'il existe des gens qui ne sont pas neuro-typiques et qui pourtant ne sont pas autistes non plus.
Le tableau qui se trouve à la fin du livre (et recopié plus haut dans ce fil) ne correspond pas au contenu du livre. Il est beaucoup plus exhaustif (écrit à une autre période ?)

Pour résumer, un grand nombre de traits décrits dans ce livre comme spécifiques des "Aspergirls" se retrouvent dans les descriptions des surdoués :
- hypersensibilité émotionnelle et sensorielle,
- besoin intense d'apprendre et facilités d'apprentissage pour les sujets qui passionnent,
- intérêts particuliers, obsessions pour un thème,
- difficultés à s'intégrer dans le système scolaire,
- intolérance à l'injustice,
- sentiment de décalage et d'exclusion (voire brimades à l'école pour certains),
- dépressions à répétition, anxiété
- mauvais diagnostics,
- grande facilité à se sentir coupable,
- difficultés relationnelles,
- changements de vie brutaux ("couper les ponts),
- empathie très développée (et le revers : la coupure émotionnelle),
- sautes d'humeur,
- effet "Fight-or-flight"
- etc...

Je peux quand même extraire quelques traits qui me semblent spécifiquement liés à l'autisme et/ou au SA (analyse purement personnelle, à discuter) :
- le besoin de se sentir physiquement contenue (couverture)
- le besoin de maîtriser totalement son environnement (rituels, manger tous les jours la même chose,...)
- les auto-stimulations (balancements, fredonnements, taper dans les mains, etc...). Sur ce point, l'auteur explique que beaucoup d'Aspergirls apprennent tôt à contenir ces manifestations car elles se rendent bien compte que ce n'est pas "socialement admis". Du coup, on aura plutôt des migraines, des dépressions, des tics, des tocs, etc...
- le regard ("trop" fixer les gens, ou a contrario éviter les regards) : là aussi, l'auteur explique les stratégies d'adaptation pour certaines Aspergirls
- obsessions trsè poussées pour un thème comme pour une personne
- des phases de mutisme impossible à contrôler
- l'androgynie physique et psychologique des femmes
- les problèmes gastriques : apparemment 9 autistes sur 10 sont concernés par des symptômes liés au système digestif (nausées, vomissements, brûlures d'estomac, syndrome du colon irritable, hémorroïdes, etc...). Les régimes alimentaires spécifiques (sans gluten, sans lactose,...) amélioreraient ces symptômes ET les autres symptômes autistiques. (Un lien parmi d'autres)

Pour résumer, difficile de déterminer des aspects purement "discriminants", mais intuitivement je dirais qu'il s'agit surtout d'une question de degré des symptômes...

Et pour l'anecdote, l'auteur évoque un film dans lequel elle se reconnaît complètement :


Dernière édition par Mog*why le Mar 12 Fév 2013 - 15:23, édité 1 fois (Raison : Mise à jour des listes suite au post d'Elmoon)
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1733
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Elmoon le Mar 12 Fév 2013 - 14:35

Elle ne peut pas non généraliser, il y a des autismes et puis surtout des autistes. Tu n'en rencontreras jamais un pareil.

Il y a forcément des similitudes avec les HP puisque Rudy l'est.

Et puis pour moi (mais ce n'est que mon avis), les problèmes relationnels des Z et des aspies n'ont pas du tout la même intensité (et je parle de relation peu importe laquelle mais avant-pendant-après). Niveau empathie, je ne suis pas vraiment d'accord, mais bon
Et dans ta liste, j'ajouterai un tas de trucs importants développés dans le livre comme par exemple le chapitre de burning bridges, temper meltdowns, les phases de mutisme + freez, toute la période ado, tout ce qui est TOC, obsessions pour un thème comme pour une personne, le fight or fly effect etc.
Elmoon
Elmoon

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 12 Fév 2013 - 15:17

Bonjour Elmoon,
je suis d'accord avec toi, il ne s'agit pas de trouver des profils types, chacun est différent.
Rudy est HP dis-tu, et apparemment c'est le cas de beaucoup de personnes avec le syndrome d'Asperger (toutes ?), d'où la difficulté à faire le tri...
Avec quoi n'es-tu pas d'accord à propos de l'empathie ? On dit souvent que les personnes avec autisme n'ont pas d'empathie, mais plus je lis des témoignages, plus j'ai l'impression que ce n'est pas vrai du tout... ?
Je n'ai pas listé tous les traits évoqués dans le bouquin c'est vrai : ceux que tu cites ne me semblent pas entrer dans les spécificités du SA mais plutôt dans la première liste. (j'ai traduis "temper meltdowns" par sautes d'humeur). J'édite les listes alors Smile
Enfin bon, j'ai bien l'impression qu'il est vain de mettre ça sur le papier, comme tu le dis, c'est l'intensité qui semble être le curseur...
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1733
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 12 Fév 2013 - 19:46

Bonjour Mog*why En ce qui concerne l'empathie, Jeanne Siaud Fachin mentionne que certains zèbres se replie sur eux-mêmes et font tout pour ne pas ressentir cette empathie. Ils se coupent volontairement de leur ressentis. Peut-être que ça les rapproche de l'autisme.
Merci pour ta fiche de lecture, je me retrouve vraiment dans la liste des caractéristiques communes aspergirls/surdoués

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Lilas le Ven 15 Fév 2013 - 10:53

Je vous remercie Mog*why et Elmoon pour le compte-rendu et les précisions apportées.

De mon côté, je me reconnais tout particulièrement dans :
- le regard
- les goûts androgynes
- et surtout le mutisme

Dans la plupart des traits communs aussi, sauf celui des changements de vie brutaux : ma vie est un long fleuve immuable (extérieurement parlant du moins, parce que émotionnellement ce serait plutôt les chutes du Niagara).
Lilas
Lilas

Messages : 172
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 43
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Lilas le Sam 6 Avr 2013 - 15:59

Protée a écrit:Bon, moi, je ne suis pas diagnostiquée, donc je ne sais pas si ce que je vais dire est utile (je rencontre une spécialiste bientôt).

Ca y est, je me suis enfin décidée à prendre rendez-vous moi aussi, avec une neuropsy.
Mais je me demande si je vais oser lui parler du syndrome d'Asperger.
J'ai peur qu'elle me rie au nez.

Est-ce que tu as eu ton rendez-vous Protée ? Comment ça c'est passé ?
Lilas
Lilas

Messages : 172
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 43
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par bidouille2 le Mar 9 Avr 2013 - 15:13

Merci pour cette traduction

Je me retrouve enormement sur quasiement toute les phrases pourtant je suis pratiquement sure de ne pas être Aspies meme si je me suis posée la question a une periode.

bidouille2

Messages : 40
Date d'inscription : 17/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 9 Avr 2013 - 17:01

Invité a écrit:ps = le livre Aspergirls sort le 28 Février traduit en Français.

Il est disponible :
L'Asperger au féminin , Comment favoriser l'autonomie des femmes atteintes du syndrome d'Asperger
Rudy Simone

http://livre.fnac.com/a5241104/Rudy-Simone-L-Asperger-au-feminin
http://www.amazon.fr/Lasperger-favoriser-lautonomie-atteintes-dasperger/dp/2804175480/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1365519657&sr=8-1&keywords=rudy+simone
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1733
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par naturelle le Mar 30 Avr 2013 - 11:54


X (normal) : "pourquoi nous sommes différents tous les deux ?"
Y (autiste) : "nous ne sommes pas tous les deux"

Un aspirateur.

naturelle

Messages : 6
Date d'inscription : 20/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mer 1 Mai 2013 - 12:23

Je te souhaite la bienvenue naturelle!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par naturelle le Lun 6 Mai 2013 - 9:37

Merci Cilou même si cette expression me pose un problème. Je la trouve angoissante, elle sous entend qu'une arrivée peut mal se passer. Mais, je te souhaite la bienvenue à toi aussi. Merci.
Hier, j'ai passé 20 minutes coincée entre ma voisine et mon voisin, à écouter leur conversation imposée et je n'ai pas pu m'en libérer, j'ai du subir. J'étais à deux doigts de me prendre la tête entre les mains et de me balancer. Malheureusement, pour un aspirateur c'est délicat de se dégager de l'emprise des gens. Alors je ne vais pas prendre le risque ici. Je me contente de lire vos posts passionnants et d'admirer votre sagacité et vivacité d'esprit. Cela me permet d'apprendre à communiquer, tout du moins à l'écrit.
Je voudrais savoir dire "je me suis blessée et j'ai mal" mais rien ne sort, pas d'expression faciale, ni aucune parole. Je voudrais apprendre à exprimer ce que je ressens et ça m'aide beaucoup de vous lire. Merci à tous les zèbres et non zèbres qui témoignent.

naturelle

Messages : 6
Date d'inscription : 20/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par naturelle le Lun 6 Mai 2013 - 9:56

un peu d'humour : Peux-tu compter ces cure-dents ?




- J’ai vu Rain Man
- Attends… Es-tu vraiment autiste ou es-tu simplement atteinte du SA ?
- Tu dois être très intelligente
- Pourquoi tu fais ça ?? C’est très bizarre ! Les gens te voient, tu sais
- Je pense que ce livre pourrait vraiment t’aider (« Body language »)
- Tu es autiste ?? Oh je suis vraiment désolée. C’est tellement triste
- Tu as l’air si normale… Je n’aurais jamais pu deviner.
- Mais pourtant je t’apprécie
- Tu ne peux pas attendre de nous que l’on réponde à tous tes besoins
- Tu es autiste ? Fais-moi un câlin. Ca va aller
- Comment ça tu ne veux pas faire de câlin ?
- Heeey ! J’ai entendu dire que ça pourrait peut-être être dû aux vaccins ! Ou aux geeks qui épousent des geeks. Ou quelque chose dans l’eau. Trop de télévision. Le mercure. Les rayons X. Les pesticides. Le stress. Internet.
- J’ai lu le bouquin de Temple Gradin ! Tu aimes les vaches ?
- As-tu essayé la chélation ? Nager avec les dauphins ? Monter à cheval ? Les régimes spéciaux ? La psychothérapie ? Les câlins ? Les médocs ?
- Les autistes sont tellement spirituels
- Tu ne devrais pas dire « je suis autiste », mais plutôt « je suis une personne avec autisme »
- Les autistes sont plus proches de Dieu
- Peux-tu compter ces cure-dents ?
- Les autistes sont tellement honnêtes et authentiques
- Tu es attardée ou quoi ?
- Les autistes sont si… rafraîchissants et vrais.
- J’aime les autistes presque autant que les vraies personnes
- Il faut que tu t’en remettes
- Les étiquettes sont faites pour les boîtes de conserve, pas pour les personnes
- Arrête de te trouver des excuses pour ton manque de politesse
- J’ai vu Sherlock, Bones, Dr House, the big band theory… donc je suis plutôt calé en ce qui concerne l’autisme
- Arrête de bouger tes mains !
- Mais pourtant… tu as un boulot ! Avec d’autres personnes !
- Mais pourtant… tu vas à l’école ! Avec d’autres personnes !
- Le ADA ? (Americans with Disabilities Act) Es-tu sure que cela existe vraiment?
- Je ne crois pas que tu sois autiste. Tu es si intelligente. Si sociable. Si jolie. Si sympa. Et tu as des émotions.
- Ne sommes-nous pas tous un peu autistes ?

naturelle

Messages : 6
Date d'inscription : 20/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par meï le Lun 6 Mai 2013 - 13:01

oui merci, très drole et surtout, un vrai vécu... What a Face Wink
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par naturelle le Lun 6 Mai 2013 - 13:09

j'ai vu rain man, un best of !

naturelle

Messages : 6
Date d'inscription : 20/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Lun 6 Mai 2013 - 19:34

Jolie attention cette vidéo. Et oui, ça me parle, Tarzan, le sauvage. Tu écris bien, je te confirmes! Encouragements, Bises Long hug
Oui Rain Man un super film!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Girls and women who have Asperger’s syndrome - Page 2 Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 24 Sep 2013 - 20:52

bonsoir,pour les femmes aspergers diagnostiquées qui souhaiteraient participer de par leurs temoignages à l'elaboration d'un livre sur le sujet
c'est par ici:

https://www.zebrascrossing.net/t8970-ecriture-d-un-livre-sur-le-syndrome-d-asperger-chez-la-femme?highlight=asperger

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum