Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

+2
CarpeDiem
Kyn
6 participants

Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Kyn Sam 12 Jan 2013 - 10:14

Voilà, petite interrogation personnelle qui m'est apparue ce matin, en me lavant. Oui, mes idées me viennent n'importe quand, je ne les contrôle pas, m'en voulez pas pitié, me tapez pas. Terreur


Bref. Suis-je le seul à me sentir plus à l'aise dans une semi-obscurité qu'en pleine lumière ? Attention, je ne parle pas d'un émo-gothique se cachant dans l'ombre parce que "c'est stylé", mais vraiment parce que je m'y sens mieux. J'aime bien le soleil, et je peux m'y exposer par moment, mais ce sera toujours pour un temps très court. Bronzer pendant des heures sous un soleil de plomb ? Très peu pour moi.

De la même manière, je suis plutôt noctambule : Quand j'ai un travail à faire, j'attends toujours que la nuit soit tombée, car je me suis rendu compte que je travaillai mieux à cette période de la journée. J'ignore pourquoi, ou même s'il existe une réponse logique à ça.

Ça vous semble incohérent, paradoxal ? Alors que j'écris ces lignes, moi aussi. Je préfère les froides lueurs de la lune pour m'éclairer, plutôt que le noir complet, bien sûr. Mais les ténèbres me cachent. Elles m'enveloppent, et je les remercie pour leur présence. Je veux avoir de la lumière pour distinguer ce que je fais, mais qu'elles restent au minimum.

Je le répète, ce n'est pas un besoin vital : Je ne pars pas en flammes sitôt que de la lumière touche ma peau. Et sans aucune lumière, je n'irai pas loin non plus. Mais les ombres me réconfortent. Comme si elles étaient un soutien psychologique, je ne sais pas, je ne parviens même pas à l'expliquer.

Suis-je le seul dans cas ?
Kyn
Kyn

Messages : 50
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 34
Localisation : Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Sam 12 Jan 2013 - 23:26

Kyn a écrit:Voilà, petite interrogation personnelle qui m'est apparue ce matin, en me lavant. Oui, mes idées me viennent n'importe quand, je ne les contrôle pas, m'en voulez pas pitié, me tapez pas. Terreur


Bref. Suis-je le seul à me sentir plus à l'aise dans une semi-obscurité qu'en pleine lumière ? Attention, je ne parle pas d'un émo-gothique se cachant dans l'ombre parce que "c'est stylé", mais vraiment parce que je m'y sens mieux. J'aime bien le soleil, et je peux m'y exposer par moment, mais ce sera toujours pour un temps très court. Bronzer pendant des heures sous un soleil de plomb ? Très peu pour moi.

De la même manière, je suis plutôt noctambule : Quand j'ai un travail à faire, j'attends toujours que la nuit soit tombée, car je me suis rendu compte que je travaillai mieux à cette période de la journée. J'ignore pourquoi, ou même s'il existe une réponse logique à ça.

Ça vous semble incohérent, paradoxal ? Alors que j'écris ces lignes, moi aussi. Je préfère les froides lueurs de la lune pour m'éclairer, plutôt que le noir complet, bien sûr. Mais les ténèbres me cachent. Elles m'enveloppent, et je les remercie pour leur présence. Je veux avoir de la lumière pour distinguer ce que je fais, mais qu'elles restent au minimum.

Je le répète, ce n'est pas un besoin vital : Je ne pars pas en flammes sitôt que de la lumière touche ma peau. Et sans aucune lumière, je n'irai pas loin non plus. Mais les ombres me réconfortent. Comme si elles étaient un soutien psychologique, je ne sais pas, je ne parviens même pas à l'expliquer.

Suis-je le seul dans cas ?

Pour tes pensées te venant n'importe où, je fonctionne de la même manière donc taper, euh non... lol!

Sinon, oui, j'aime bien l'obscurité, pas totale, mais le gris quoi, j'aime la pénombre, le mauvais temps (ouais, je sais, vous comprenez pas...), le soir quand je suis seule avec ma lampe... Et oui, comme toi, je bosse admirablement bien le soir/la nuit... Et le reste du temps, je fais semblant de travailler d'ailleurs (je suis devant mes feuilles et je les regarde tout au plus sinon, je regarde ailleurs...).

Je pense aussi à une forme de soutien psychologique. Je suis bien, seule, et le monde m'appartient... C'est mon ressentis! Comme toi, je ne m'explique pas trop cette préférence... si ce n'est un sentiment de sécurité et de liberté... (souvent, je peux écrire tranquille mes "trippes" et personne ne viendra me déranger... ou je lis - jusqu'à pas d'heures... Smile ).
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Sélène-Nyx Dim 13 Jan 2013 - 3:28

Kyn a écrit:
Bref. Suis-je le seul à me sentir plus à l'aise dans une semi-obscurité qu'en pleine lumière ? Attention, je ne parle pas d'un émo-gothique se cachant dans l'ombre parce que "c'est stylé", mais vraiment parce que je m'y sens mieux. J'aime bien le soleil, et je peux m'y exposer par moment, mais ce sera toujours pour un temps très court. Bronzer pendant des heures sous un soleil de plomb ? Très peu pour moi.

De la même manière, je suis plutôt noctambule : Quand j'ai un travail à faire, j'attends toujours que la nuit soit tombée, car je me suis rendu compte que je travaillai mieux à cette période de la journée. J'ignore pourquoi, ou même s'il existe une réponse logique à ça.

Ça vous semble incohérent, paradoxal ? Alors que j'écris ces lignes, moi aussi. Je préfère les froides lueurs de la lune pour m'éclairer, plutôt que le noir complet, bien sûr. Mais les ténèbres me cachent. Elles m'enveloppent, et je les remercie pour leur présence. Je veux avoir de la lumière pour distinguer ce que je fais, mais qu'elles restent au minimum.

Je le répète, ce n'est pas un besoin vital : Je ne pars pas en flammes sitôt que de la lumière touche ma peau. Et sans aucune lumière, je n'irai pas loin non plus. Mais les ombres me réconfortent. Comme si elles étaient un soutien psychologique, je ne sais pas, je ne parviens même pas à l'expliquer.

Suis-je le seul dans cas ?

Oh non, Kyn, tu n'es pas le seul dans ce cas!

Quand j'étais jeune, en fin de journée, combien de fois je me récitais les premiers vers de Verlaine: "Soit sage, oh ma douleur et tiens-toi plus tranquille, tu réclamais le soir, il descend, le voici ... " et, seulement, quand la nuit tombait, j'étais enfin apaisée, puis, j'avais enfin, envie de lire ou de travailler ..
Bien que ce soit moins flagrant aujourd'hui (pas vraiment besoin d'apaisement), je demeure toujours plus active à la nuit tombée ...
D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle j'ai choisi mon pseudo. Smile
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Invité Dim 13 Jan 2013 - 3:48

J'ai fais mienne la phrase de Colin :
"La plupart de mon temps je le passe à l'obscurcir parce que la lumière me gêne".
@ Kyn :
Je me reconnais à travers tes paroles : la lumière crue me perturbe, j'aime la pénombre et je sors souvent entre 17 h et 21 h pour profiter des éclairages tamisés des rues, expulser le trop-plein d'émotions à travers la marche...
La nuit tombée je me sens renaître, bien que passé une certaine heure mes yeux se ferment doucement malgré moi Baille Au dodo ! Dort est la suite des clins d'yeux.

@Carpe Diem : le mauvais temps, le temps que je préfère... Je me sens nostalgique et plein de vigueur, il y a peu de monde dehors, j'aime me faire des crêpes et lire dans la lumière diffuse réfléchi par les épais nuages.

Oui, la nuit reste ma période de la journée préférée Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Kyn Dim 13 Jan 2013 - 11:27

Maintenant que vous en parlez, c'est vrai que j'aime aussi le mauvais temps. Je trouve plus agréable de voir la pluie tomber et la grisaille obscurcir le ciel plutôt que d'avoir un soleil de plomber inonder de ses rayons chaque parcelle de terrain à portée de vue. Faisons-nous partie d'une certaine caste de vampires ? Sommes-nous des éponges absorbant les ténèbres pour les restituer sous forme de bonne humeur ? Razz

Sélène-Nyx a écrit:
Bien que ce soit moins flagrant aujourd'hui (pas vraiment besoin d'apaisement), je demeure toujours plus active à la nuit tombée ...
D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle j'ai choisi mon pseudo. Smile

Petite habitante de la lune, je comprends et soutiens ton choix de pseudo à 200% !


CarpeDiem a écrit:Pour tes pensées te venant n'importe où, je fonctionne de la même manière donc taper, euh non... lol!

Je ne suis donc pas le seul à avoir des pensées se télescopant en permanence les unes dans les autres. Et si chacun de vous pouvait avoir la gentillesse de ne pas voir de sous-entendu dans cette phrase, ça m'arrangerait ! hin hin


Maintenant, pour quelle raison ? Quelqu'un saurait-il si, psychologiquement parlant, nous avons quelque chose en plus (ou en moins, c'est pas impossible) dans notre psyché pour que nous soyons aussi attirés par la semi-obscurité ? Notre peur des Vashta Nerada (fans du Whoniverse, si vous m'entendez... SOS ) a-t-elle été supplantée par la beauté des ombres ? Ou bien cette préférence n'est-elle autre chose qu'une prémisse de notre folie future ?
Kyn
Kyn

Messages : 50
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 34
Localisation : Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Dim 13 Jan 2013 - 11:39

Pour ma part, Kyn, je ne suis pas testée et j'ai de gros doutes sur ma zébritude tout en ayant certains points caractéristiques donc c'est difficile pour moi de te répondre!

Et puis, je sais que je pense beaucoup mais est-ce je pense réellement à plusieurs choses en même temps?? Vous avez très clairement cette sensation vous?

Pour en revenir quand même au sujet: je pense que lorsque vient la nuit ou lorsqu'il fait un mauvais temps, on est plus sujet à rester seul chez nous, tranquille, dans un endroit souvent personnel (notre espace... vital?)... et pour quelqu'un qui ressent la différence avec l'Autre au quotidien, est-ce que ça n'est pas le moment où on peut souffler, être nous, être libre...?

J'ajouterai Kyn que, par exemple, j'aime écrire (the passion) et que j'aime particulièrement écrire le "triste", le "sombre", ce qui a d'ailleurs inquiété mes parents (lorsque j'étais plus jeune, j'aime pas montrer ce que j'écris) et je n'ai jamais compris pourquoi... Pour moi, ce qui est triste ( ou dans ce genre de registre) est plus intense, c'est ce qui vous prend aux trippes, vous renverse... vous rend vivant! Décrire le bonheur est pour moi platonique... bien que j'ai appris à le faire (je me trouvais pas trop normale à ne pas le faire). D'ailleurs, j'avoue ne pas trop saisir pourquoi... après tout, en quoi c'est moins intéressant? D'ailleurs, le bonheur, je ne le décris pas tellement... Ce que je peux décrire, c'est plutôt l'exaltation, l'euphorie... bref, le bonheur en tant que tel me paraît terne, sans affect...
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Kyn Dim 13 Jan 2013 - 12:01

Je vais te dire ce que je ressens à ce sujet, et ce que j'en ai compris. Je garantis pas que ce soit la réponse absolue à la grande question sur la vie, l'univers et le reste (non, ça, c'est 42), mais ça peut être une solution.
On ne pense PAS à cinquante choses en même temps. Notre esprit se focalise sur une pensée principale. Ce qui nous différencie du reste de la population, c'est que d'autres idées gravitent en même temps autour de cette pensée n°1, inconsciemment. Je suppose qu'il t'es déjà arrivé de réfléchir à quelque chose, ou de regarder un film, de lire un livre, ou autre chose sur laquelle tu es focalisé.
Et d'un coup, PAF ! Une idée à laquelle tu ne pensais même pas vient se combiner à autre chose dans ta tête, et ça t'arrive au niveau conscient sans que tu en comprennes forcément la raison.

C'est pourquoi il t'arrive de trouver des idées auxquelles tu ne songeais pas nécessairement un instant plus tôt, et c'est ce que je ressens. Et je crois que c'est ce que ressentent les personnes se trouvant dans notre cas...
De la même manière, si on te pose une question, tu ne répondras pas forcément tout de suite et aussi vite que quelqu'un de normal. Mais cette question va rester à te hanter l'esprit pendant un long moment, et quelques heures ou jours après, alors que tu prends ta douche ou autre chose, d'un coup : Bam ! Une synthèse en quinze pages qui répond à la question, mieux que les réponses rapides des autres...

C'est pas évident d'avoir conscience de cette capacité. Même moi qui en ai parfois été témoin de ma propre aptitude à ça, il m'arrive encore aujourd'hui d'en douter. Et pourtant, j'en suis capable.

Mais ceci dit, tu es sur le forum des Zèbres. Et pour le peu que tu as pu dire de toi, comme ta préférence des ombres, ça signifie que tu ne partages pas les sensations communes à cette masse grouillante et bêlante qu'est l'humanité (misanthrope, moi ? Nooooon...). TU ES un Zèbre. Que ça te plaise ou non, tu fais partie du groupe, désormais. Console


CarpeDiem a écrit:J'ajouterai Kyn que, par exemple, j'aime écrire (the passion)

Copain de plume ! Amis

CarpeDiem a écrit:j'aime particulièrement écrire le "triste", le "sombre"

Le futur Edgar Allan Poe serait-il parmi nous ? ^^

CarpeDiem a écrit:Pour moi, ce qui est triste ( ou dans ce genre de registre) est plus intense, c'est ce qui vous prend aux trippes, vous renverse... vous rend vivant! Décrire le bonheur est pour moi platonique... bien que j'ai appris à le faire (je me trouvais pas trop normale à ne pas le faire). D'ailleurs, j'avoue ne pas trop saisir pourquoi... après tout, en quoi c'est moins intéressant? D'ailleurs, le bonheur, je ne le décris pas tellement... Ce que je peux décrire, c'est plutôt l'exaltation, l'euphorie... bref, le bonheur en tant que tel me paraît terne, sans affect...

Sensation partagée par quelqu'un qui écrit aussi. On sait décrire les sentiments de joie, de bonheur, mais ils ne nous foudroient pas comme ils provoqueraient un orgasme chez un lecteur "normal". A l'inverse, on ressent plus aisément la tristesse et la souffrance décrite par un personnage, les larmes nous viennent plus facilement aux yeux qu'à d'autres...
C'est ce que tu voulais dire ?
Kyn
Kyn

Messages : 50
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 34
Localisation : Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Dim 13 Jan 2013 - 12:31

Kyn a écrit:Je vais te dire ce que je ressens à ce sujet, et ce que j'en ai compris. Je garantis pas que ce soit la réponse absolue à la grande question sur la vie, l'univers et le reste (non, ça, c'est 42), mais ça peut être une solution.
On ne pense PAS à cinquante choses en même temps. Notre esprit se focalise sur une pensée principale. Ce qui nous différencie du reste de la population, c'est que d'autres idées gravitent en même temps autour de cette pensée n°1, inconsciemment. Je suppose qu'il t'es déjà arrivé de réfléchir à quelque chose, ou de regarder un film, de lire un livre, ou autre chose sur laquelle tu es focalisé.
Et d'un coup, PAF ! Une idée à laquelle tu ne pensais même pas vient se combiner à autre chose dans ta tête, et ça t'arrive au niveau conscient sans que tu en comprennes forcément la raison.
Probablement mais là, tout de suite, j’ai du mal à « le voir ». Faut dire que je lis presque plus depuis belle lurette (manque de temps et une espèce de « burn-out » de la lecture : de toute manière, ça change quoi de savoir ? Tout en sachant que je ne supporte pas de ne pas savoir et je continue quand même d’aimer lire ! – Oui, c’est compliqué !). Le truc, c’est que le processus de la pensée est tellement naturel que… difficile de savoir comment je pense. Tout ce que je sais, c’est que je pense beaucoup et qu’il peut m’arriver d’avoir lu « chaussette » et de penser « psychologie », donc oui, c’est possible qu’effectivement, je pense comme ça. Sur un autre post (Quo vadis ?), j’identifie surtout cela dans ma GRANDE difficulté à comprendre les énoncés, à savoir quoi répondre (et à continuer de répondre à côté de la plaque) et visiblement, l’implicite pour moi n’est pas clair du tout… et d’ailleurs, ce qui est de l’implicite pour moi ne semble pas l’être pour les autres ! Mais j’ai du mal à saisir cela…

Kyn a écrit:C'est pourquoi il t'arrive de trouver des idées auxquelles tu ne songeais pas nécessairement un instant plus tôt, et c'est ce que je ressens. Et je crois que c'est ce que ressentent les personnes se trouvant dans notre cas...
De la même manière, si on te pose une question, tu ne répondras pas forcément tout de suite et aussi vite que quelqu'un de normal. Mais cette question va rester à te hanter l'esprit pendant un long moment, et quelques heures ou jours après, alors que tu prends ta douche ou autre chose, d'un coup : Bam ! Une synthèse en quinze pages qui répond à la question, mieux que les réponses rapides des autres...
Je ne sais pas si c’est mieux mais oui, cela m’arrive souvent… comme si une fois le cerveau non fixé sur la problématique en question pouvait alors mieux en appréhender l’essence.
Kyn a écrit:C'est pas évident d'avoir conscience de cette capacité. Même moi qui en ai parfois été témoin de ma propre aptitude à ça, il m'arrive encore aujourd'hui d'en douter. Et pourtant, j'en suis capable.
Je ne te le fais pas dire… Peux-tu me dire ce qui te montre que tu en es capable ?

Kyn a écrit:Mais ceci dit, tu es sur le forum des Zèbres. Et pour le peu que tu as pu dire de toi, comme ta préférence des ombres, ça signifie que tu ne partages pas les sensations communes à cette masse grouillante et bêlante qu'est l'humanité (misanthrope, moi ? Nooooon...). TU ES un Zèbre. Que ça te plaise ou non, tu fais partie du groupe, désormais. Console
Sans doute, mais comme d’habitude, je ne peux m’empêcher de me dire que je suis juste différente dans cet aspect et que ça n’est pas forcément inhérent à un zèbre… Même si c’est vrai que j’entends toujours à droite à gauche « Ahhh, ils annoncent du soleiiil ». Moi, ça me fait ni chaud ni froid, à la limite, ça me dérangerait même !
Enfin, merci pour cette appartenance à un groupe ! C’est vrai qu’en tout cas, toutes les problématiques du forum me parlent, m’intéressent… D’ailleurs, je suis tombée par hasard sur ce forum, sans savoir ce qu’était un zèbre et ce, dans une période (toujours présente) de déprime/dépression, et je me suis dit : « tiens, enfin un raisonnement intelligent, non limité, enfin quelque chose qui m’intéresse ! ».


Kyn a écrit:
CarpeDiem a écrit:J'ajouterai Kyn que, par exemple, j'aime écrire (the passion)

Copain de plume ! Amis

CarpeDiem a écrit:j'aime particulièrement écrire le "triste", le "sombre"

Le futur Edgar Allan Poe serait-il parmi nous ? ^^

CarpeDiem a écrit:Pour moi, ce qui est triste ( ou dans ce genre de registre) est plus intense, c'est ce qui vous prend aux trippes, vous renverse... vous rend vivant! Décrire le bonheur est pour moi platonique... bien que j'ai appris à le faire (je me trouvais pas trop normale à ne pas le faire). D'ailleurs, j'avoue ne pas trop saisir pourquoi... après tout, en quoi c'est moins intéressant? D'ailleurs, le bonheur, je ne le décris pas tellement... Ce que je peux décrire, c'est plutôt l'exaltation, l'euphorie... bref, le bonheur en tant que tel me paraît terne, sans affect...

Sensation partagée par quelqu'un qui écrit aussi. On sait décrire les sentiments de joie, de bonheur, mais ils ne nous foudroient pas comme ils provoqueraient un orgasme chez un lecteur "normal". A l'inverse, on ressent plus aisément la tristesse et la souffrance décrite par un personnage, les larmes nous viennent plus facilement aux yeux qu'à d'autres...

C'est ce que tu voulais dire ?[/quote]
Ah oui, pour la fin, c’est totalement cela ! D’ailleurs, le bonheur n’a que peu d’intérêt… pour moi sauf (et encore…) quand je le décris de manière exubérante (mais faussée ; ce qui n’est pas le cas de la tristesse qu’il me semble décrire de manière réaliste !).
Cela m’a en tout cas valu d’atterrir chez le psychiatre et je n’ai jamais compris pourquoi… Je décrivais la beauté de la tristesse : son puissant fonctionnement, ses retranchements, la plénitude du sentiment. Bref, j’intellectualisais la chose… il ne s’agissait pas pour moi de décrire mon malheur…
Et comme tu le dis, le ressenti est bien plus élevé dans le « sombre », le bonheur est moins subjuguant… moins mélodramatique, ce n’est pas le « truc » qui m’arrache le cœur…

Le futur Edgar Allan Poe, je ne sais pas trop… Je bloque complètement… je suis capable d’écrire mais j’ai du mal à organiser ma pensée sur un grand ouvrage (pareil lorsqu’il faut faire un mémoire, c’est une horreur) et je suis très pudique je crois… même dans un roman, c’est moi qui filtre à travers les lignes, c’est comme si je me mettais à nu et du coup, j’aurais bien du mal à ce que mes proches me lisent…Au fond, je crois que c’est parce qu’ils ne me connaissent pas et j’ai peur de les laisser sur le bord de la route…de les stupéfier, à ce qu’ils me comprennent encore moins…

Cela m’intéresserait de lire ce que tu peux écrire si le cœur t’en dit… et je pourrais en faire de même bien qu’en ce moment, j’écrive très peu… (études… et problématique cité plus haut). D'ailleurs, j'ai un écrit qui traîne par-là ( fanfic sur la série Castle si certains connaissent) que je pourrais poster... J'aimerais bien que les gens (les zèbres surtout) me disent ce qu'ils en pensent...

EDIT: allez... j'ai posté: écrit.
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Kyn Dim 13 Jan 2013 - 21:23

Bon, comme je suis pas un salaud, je vais d'abord te dire ce que je pense de tes écrits.
Parce que c'est vrai, faire languir quelqu'un qui attend une réponse précise témoigne d'un sadisme crû, comme un pied-de-biche porté au rouge et appliqué au plus profond des entrailles. Image des plus sordides, mais particulièrement véridique. Ton essai, donc... Parce qu'il faut quand même garder à l'esprit qu'un pied-de-biche, même s'il est pas chauffé à blanc, ce doit être rarement agréable de se le prendre dessus, que ce soit dans le derrière ou dans la figure. Donc, je disais, ton essai, sur Castle... Et sérieusement, vaudrait vraiment être un MONSTRE de cruauté pour oser infliger ça à une personne qui ne le mérite pas, surtout si elle ne cherche qu'à avoir un avis. Le plus logique serait donc de remballer le pied-de-biche d'où il est sorti pour ensuite se précipiter vers ladite personne et lui offrir la réponse qu'elle attend comme une accolade chaleureuse.
Et donc, pour en revenir à ton essai... Parce qu'un câlin, c'est quand même vachement plus agréable qu'un contact prolongé avec un pied-de-biche, j'ai pas raison ?
Allez, j'arrête. Pour être franc, on sent le (la ?) poète qui a écrit ces lignes. Et même si j'ai remarqué quelques fautes, des répétitions, tout ça (alors, on se relit pas avant de poster ? Vilaine !), je considère que tu as du talent avec les mots. D'ailleurs, je t'envie des descriptions métaphoriques. J'adorerai pouvoir en faire des comme ça. Laughing Et comme tu l'as précisé, tu as énormément de facilités (que je te jalouse également Poète ) à décrire la souffrance que peut ressentir ta personnage, là où un autre aurait fait plus court. Mais je considère que tu es douée. T'as du talent, qu'il faut que tu continues à exercer.

Maintenant, si comme tu le disais tout à l'heure, tu as du mal à tenir sur la longueur, pourquoi ne pas écrire des nouvelles ou des poèmes ? Ça te permettrait de conter de petites histoires et les terminer avant la panne d'inspiration, si c'est ce que tu crains.



"CHAUSSETTE ! CHAUSSETTE !!!
-Il finira par se lasser."

Tu n'as pas tort de te demander à quoi ça sert de savoir. Et je te répondrai par ceci : Certains se sentiront mieux en sachant s'ils sont effectivement zèbres ou pas (cette phrase ferait bizarre, aux oreilles d'un non-initié... Groumph ). Tandis que d'autres, au contraire, préfèreront rester dans l'ignorance, par peur que leur vie soit intégralement bouleversée par la révélation. Y'a sans doute d'autres catégories, mais je ne les connais pas... Tomates

Et ce qui te montre que tu es capable d'avoir un système de pensée pareille... C'est de ne rien faire, tout simplement. Imagines que tu es en train de vaquer à tes occupations (je ne les décrirai pas, parce qu'après, on peut me traiter de pas mal de noms d'oiseaux), quand d'un coup, chbam ! Une pensée totalement étrangère à ce que tu pensais une seconde plus tôt vient d'apparaître au premier plan de ton esprit et réclame toute ton attention d'urgence.

Pour en revenir aux écrits... Fais-toi confiance. Tu as du talent. Continues à le travailler, à écrire tout ce que tu veux, ce que tu passes par la tête. Et si vraiment, tu es timide au point de ne pas oser les montrer à ton entourage (si tu as un ami proche qui aime lire, parles-en-lui quand même, on sait jamais), alors poste justement sur le forum des Zèbres. Comme ça, au moins, tu auras des avis venant de personnes neutres, qui sont pour toi des anonymes, et pas des personnes que tu côtoies tous les jours. Du coup, s'ils te balancent une critique négative, tu n'auras pas à croiser ces mêmes personnes tous les jours de la semaine, car nous ne sommes que des pseudos sur un forum.



Je crois qu'on s'est légèrement écarté du sujet d'origine, mais bon... J'espère que les admins sont coulants, là-dessus, sinon... Prisonnier


Ah, juste une petite remarque. Je connais Castle, vu que j'ai suivi la première saison, il y a un moment. Faute de temps libre, j'ai arrêté. Du coup, tu m'as un peu spoilé, mais bon, je t'en voudrais pas pour autant... Bublegum
Kyn
Kyn

Messages : 50
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 34
Localisation : Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Sam 19 Jan 2013 - 21:58

Kyn a écrit:Bon, comme je suis pas un salaud, je vais d'abord te dire ce que je pense de tes écrits.
Parce que c'est vrai, faire languir quelqu'un qui attend une réponse précise témoigne d'un sadisme crû, comme un pied-de-biche porté au rouge et appliqué au plus profond des entrailles. Image des plus sordides, mais particulièrement véridique. Ton essai, donc... Parce qu'il faut quand même garder à l'esprit qu'un pied-de-biche, même s'il est pas chauffé à blanc, ce doit être rarement agréable de se le prendre dessus, que ce soit dans le derrière ou dans la figure. Donc, je disais, ton essai, sur Castle... Et sérieusement, vaudrait vraiment être un MONSTRE de cruauté pour oser infliger ça à une personne qui ne le mérite pas, surtout si elle ne cherche qu'à avoir un avis. Le plus logique serait donc de remballer le pied-de-biche d'où il est sorti pour ensuite se précipiter vers ladite personne et lui offrir la réponse qu'elle attend comme une accolade chaleureuse.
Et donc, pour en revenir à ton essai... Parce qu'un câlin, c'est quand même vachement plus agréable qu'un contact prolongé avec un pied-de-biche, j'ai pas raison ?
Allez, j'arrête. Pour être franc, on sent le (la ?) poète qui a écrit ces lignes. Et même si j'ai remarqué quelques fautes, des répétitions, tout ça (alors, on se relit pas avant de poster ? Vilaine !), je considère que tu as du talent avec les mots. D'ailleurs, je t'envie des descriptions métaphoriques. J'adorerai pouvoir en faire des comme ça. Laughing Et comme tu l'as précisé, tu as énormément de facilités (que je te jalouse également Poète ) à décrire la souffrance que peut ressentir ta personnage, là où un autre aurait fait plus court. Mais je considère que tu es douée. T'as du talent, qu'il faut que tu continues à exercer.

Maintenant, si comme tu le disais tout à l'heure, tu as du mal à tenir sur la longueur, pourquoi ne pas écrire des nouvelles ou des poèmes ? Ça te permettrait de conter de petites histoires et les terminer avant la panne d'inspiration, si c'est ce que tu crains.



"CHAUSSETTE ! CHAUSSETTE !!!
-Il finira par se lasser."

Tu n'as pas tort de te demander à quoi ça sert de savoir. Et je te répondrai par ceci : Certains se sentiront mieux en sachant s'ils sont effectivement zèbres ou pas (cette phrase ferait bizarre, aux oreilles d'un non-initié... Groumph ). Tandis que d'autres, au contraire, préfèreront rester dans l'ignorance, par peur que leur vie soit intégralement bouleversée par la révélation. Y'a sans doute d'autres catégories, mais je ne les connais pas... Tomates

Et ce qui te montre que tu es capable d'avoir un système de pensée pareille... C'est de ne rien faire, tout simplement. Imagines que tu es en train de vaquer à tes occupations (je ne les décrirai pas, parce qu'après, on peut me traiter de pas mal de noms d'oiseaux), quand d'un coup, chbam ! Une pensée totalement étrangère à ce que tu pensais une seconde plus tôt vient d'apparaître au premier plan de ton esprit et réclame toute ton attention d'urgence.

Pour en revenir aux écrits... Fais-toi confiance. Tu as du talent. Continues à le travailler, à écrire tout ce que tu veux, ce que tu passes par la tête. Et si vraiment, tu es timide au point de ne pas oser les montrer à ton entourage (si tu as un ami proche qui aime lire, parles-en-lui quand même, on sait jamais), alors poste justement sur le forum des Zèbres. Comme ça, au moins, tu auras des avis venant de personnes neutres, qui sont pour toi des anonymes, et pas des personnes que tu côtoies tous les jours. Du coup, s'ils te balancent une critique négative, tu n'auras pas à croiser ces mêmes personnes tous les jours de la semaine, car nous ne sommes que des pseudos sur un forum.



Je crois qu'on s'est légèrement écarté du sujet d'origine, mais bon... J'espère que les admins sont coulants, là-dessus, sinon... Prisonnier


Ah, juste une petite remarque. Je connais Castle, vu que j'ai suivi la première saison, il y a un moment. Faute de temps libre, j'ai arrêté. Du coup, tu m'as un peu spoilé, mais bon, je t'en voudrais pas pour autant... Bublegum


Lol, le début de ton message m'a bien fait rire! La fin, un peu moins... mes excuses! ... En même temps, en temps que zèbre, ça m'étonnerait beaucoup que tu n'aies pas vu la fin! Cool

Pour en revenir sur le fait de savoir, pour ma part, j'ai besoin, c'est certain, mais je ne suis pas sûre de vouloir savoir maintenant d'autant que j'ai tellement de doutes que j'ai plus l'impression de savoir que je ne suis pas un zèbre...

Pour mon écrit, les fautes... et bien, là, en postant, je ne me suis pas relue mais il me semble que je m'étais relue avant... Le truc, c'est que j'ai toujours été tip top en orthographe (de manière innée) et qu'en grandissant, j'ai commencé à faire de grosses fautes mais comme je ne sais pas pourquoi les mots s'écrivent comme ça ou comme ça... dès que j'ai un doute, c'est patatras!
Pour les répétitions, elles sont, il me semble (je n'ai même plus le texte en tête), volontaires. La répétition étant pour moi un style. Cela est redondant et c'est bien là le but!
Pour le côté poétique, il est un peu exagéré je pense mais je ne sais pas, je l'ai senti comme ça... Je veux dire qu'en principe, soit j'écris des poèmes, soit j'écris quelque chose de romancé et non poétique...
Pour les métaphores, c'est vrai que je n'ai aucune difficulté... pour être honnête, je ne sais ce que tu m'envies car c'est pour moi quelque chose d'accessible à tous... Je ne dis pas ça méchamment hein, c'est vraiment ce que je pense!
Pour le fait que je décris les sentiments/émotions de manière longue et approfondie, c'était aussi souhaité bien que j'ai souvent tendance à faire ainsi. Et effectivement, je n'ai pas de difficulté à décrire tout cela: c'est comme si j'étais le personnage, je n'ai aucun mérite, je Me décris à travers ces lignes (non pas parce que j'ai vécu la même chose mais parce que c'est comme si j'étais l'autre).

Pour le fait que j'ai du "talent", je te remercie! Même si, bon... beaucoup de choses sont améliorables! A commencer par l'orthographe! Wink

Pour le fait de montrer mes écrits, ce n'est pas de la timidité mais bien de la pudeur... et là, c'est encore plus compliqué que la timidité mais bon, je me soigne: j'ai écrit un poème pour un de mes proches décédé (il a été lu à l'enterrement).





CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Invité Dim 20 Jan 2013 - 15:23

J'aime l'obscurité, dans ma chambre uniquement. Sinon je déteste le froid, l'humidité, et je rêve de vivre dans une contrée uniquement inondée de soleil, où l'hiver n'existe pas !

Je n'ai aucune explication quand à ce besoin de peu de lumières, et cela fait rager ma mère. Je m'en fous par ailleurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Dim 20 Jan 2013 - 15:27

Moi, le soleil, il me fait surtout mal aux yeux et j'aime tout ton premier paragraphe Colours! Lol!

Mais il faut de tout pour faire un monde... Pourquoi cela fait-il rager ta mère?

Peut-être que tu es subjuguée par la lumière, par le "rayonnant"?
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Invité Dim 20 Jan 2013 - 19:32

Disons que mon prénom même est synonyme de lumière, et que j'ai un soleil tatoué sur mon corps, je suis attirée par cet astre Very Happy C'est un de mes symboles préférés (apparemment l'image du père en psychanalyse). En astrologie chinoise et traditionnelle, je représente deux animaux qui aiment les déserts brûlants, mais qui ont le sang froid...

Je pense que ça fait rager ma mère car elle ne comprend pas mes bizarreries qui je pense lui rappellent les siennes. Elle me voit me terrer dans ma caverne et se pose la question, à laquelle je ne peux pas répondre. J'aime le sombre dans ma chambre, point, je vis la lumière comme une intrusion, j'ai l'impression qu'elle "met en lumière" certains défauts, alors que dans tout le reste de ma vie je la rencontre. Elle va rencontrer un psy pour la douance demain, elle devrait se décoincer sur beaucoup de sujets ! Ah ah ah ! Je lui ai même parlé du forum, mais en aucun cas je ne lui ai dit qu'elle devait venir, car je veux pouvoir parler d'elle librement, je tiens à mon jardin secret. Qu'elle se fasse ses potes HP ailleurs Very Happy



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Dim 20 Jan 2013 - 19:38

J'ai l'impression que c'est surtout le côté sombre qui fait bizarre à ta mère, je pensais que c'était le contraire, d'où mon incompréhension...

Cela ne me surprend pas du coup... Moi, j'ai été chez le psy très tôt car je parlais "mort" et ça n'était que d'un point de vue analytique/intellectuel/curieux et pourtant... ils ont tout de suite crié au loup... (mes parents)
Ce que les autres ne comprennent pas est ce que l'on appelle le "bizarre". Le "bizarre", c'est la case qui manque à chacun d'entre nous pour comprendre l'autre...

Je te comprends pour le forum, si on ne peut plus parler librement... lol!



Dernière édition par CarpeDiem le Dim 20 Jan 2013 - 19:50, édité 1 fois
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Invité Dim 20 Jan 2013 - 19:41

Oui, d'ailleurs c'est étonnant que tu me dises que c'est le côté sombre qui fait bizarre à ma mère, c'est exactement ce que m'a dit la psy. Elle m'absorbe toute mon énergie "lumineuse", et refuse de voir ce côté "sombre" qu'on possède tous être humain, car elle refuse de voir le sien...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Dim 20 Jan 2013 - 20:12

Tu sais, je ne sais pas si c'est la raison...

Mes parents sont aussi comme ça et je n'ai jamais trop compris, encore aujourd'hui, j'ai du mal... Je crois que ça les effraie car, pour ma part, une enfant qui parle "mort", ça ne pouvait peut-être pas être d'un point de vue analytique/intellectuel... Enfin, je ne sais pas trop, je n'ai pas trop compris...

Ceci dit, il est vrai que ta mère peut se lire en toi comme dans un miroir et éprouver un certain malaise si elle ne s'accepte pas vraiment...

Ceci dit, je ne vois pas en quoi le côté "sombre" est si mauvais. J'ai tendance à penser que les gens ne comprennent pas car ils ne ressentent pas la même chose et donc, je ne comprends pas l'incompréhension de ta mère... Mais peut-être y a-t-il des choses enfouies en elle dont nous n'avons absolument pas conscience? Peut-être qu'elle a "enfoui" son décalage et que le lui ressortir par ta propre différence est tout simplement douloureux, à fortiori si elle ne peut identifier le pourquoi du comment ("avoir une présomption de sa surdouance" me semble carrément différent "d'être sûr de sa surdouance").
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par kataiyai Lun 21 Jan 2013 - 22:21

Ahaha! Je travaille aussi la nuit et c'est ce que je prefere!
Le matin!? Impossible pour moi! Le matin, je dors!
Et j'en ai encore eu la remarque plusieurs fois aujourd'hui par ma grand mère: "Tu dois avoir des horaires comme tout le monde"
"Tu dois te lever le matin et dormir la nuit, c'est quoi ca pour un rythme!?"
Bref, marre qu'on me fasse la morale... En quoi cela dérange t-il? Pourquoi n'est ce pas accepté? Pourquoi est-ce même jugé?
... "PARCE QU'ON VIT EN SOCIETE, ET QU'EN SOCIETE, C'EST COMME CA"...
^^'
kataiyai
kataiyai

Messages : 95
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://charlieropsy.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Lun 21 Jan 2013 - 22:29

kataiyai a écrit:
Le matin!? Impossible pour moi! Le matin, je dors!

Pareil! D'ailleurs, mes parents reconnaissent volontiers qu'il faudrait que je bosse la nuit... tout comme, étudier tardivement mes cours et donc, me lever tard le matin, c'est incongru, inenvisageable, etc... En bref, ils comprennent pas vraiment...

Et tu as raison, la société est comme ça, en gros, taisons-nous... Pffff!
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par kataiyai Lun 21 Jan 2013 - 22:35

Mais rho! Non! Je ne suis pas d'accord! J'en ai marre de me taire! Je me suis tue (tuée?) toute ma vie! Pourquoi on a pas le droit d'etre nous même!!? Pourquoi nous on doit s'adapter!?
Ah... Parce qu'on vit en société... Oui, c'est vrai, on a pas vraiment le pouvoir de se battre contre elle hein...? Ok.... Taisons nous... Je veux dire... Je me tais ^^'
kataiyai
kataiyai

Messages : 95
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://charlieropsy.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Lun 21 Jan 2013 - 22:55

C'est-à-dire que même si tu as raison, si tu es tout seul, ça n'a que peu d'importance au fond...

De même que celui qui a tord, mais est entouré de gens qui pensent comme lui, aura raison....

Finalement, c'est quoi avoir tord ou raison? N'est-ce pas l'opinion "commune" qui le détermine?

Avoir raison pour soi, ça ne veut rien dire non? On a toujours raison face à quelqu'un...

EDIT: je suis partie dans mon délire, mea culpa! En tout cas, moi aussi, j'en ai marre de me taire, mais j'en ai aussi marre de l'ouvrir: tu sais, quand tu l'ouvres et que paf, tu t'en prends plein la poire de partout? Bah, voilà, j'en ai marre de ça! Peut-être que toi aussi? L'ouvrir pour se la faire fermer... ouais, autant se la fermer tout de suite!
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par kataiyai Lun 21 Jan 2013 - 23:00

Oui, et c'est la société qui domine... Alors on a tort... Alors on doit encore s'adapter... Et la liberté c'est quoi?
kataiyai
kataiyai

Messages : 95
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://charlieropsy.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par CarpeDiem Lun 21 Jan 2013 - 23:05

Pour moi, la liberté, la "vraie", c'est faire ce que l'Autre perçoit comme anormal/atypique/ incongru/inopportun et j'irai plus loin, c'est faire MALGRE l'Autre...

Mais tu sais bien: la liberté s'arrête où commence celle des autres...

La liberté est utopique, selon moi.

On existe PAR les autres et comme dans la notion-même de liberté, il s'agit de faire fi des autres, c'est juste antinomique quoi...
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Kyn Mer 23 Jan 2013 - 19:11

Oulà, ça fait un moment que je suis pas venu, moi...

CarpeDiem, j'ai lu tout ton paragraphe, et je confirme ton talent pour l'écriture, et je tiens à te rassurer, même si toi et moi partageons une bonne orthographe innée, ça nous arrivera toujours de faire des fautes. Le seul moyen de lutter contre, c'est d'écrire, de se relire, d'écrire, de lire, et d'écrire encore. Alors continues, et n'hésites pas à faire lire tes productions au forum, parce que tu mérites d'être lue. ^^

Pour en revenir à la lumière, je crois que la faute peut en partie venir des gothiques. Non pas que j'ai une dent contre eux, non, bien au contraire. Du moment qu'ils ne virent pas trop dans le côté émo, ils sont sympas, et les filles gothiques sont souvent à croquer...
Hum, bref, je disais quoi, déjà ? Ah oui !
Ce mouvement de la société a clairement voulu se désolidariser du reste de l'humanité, en agissant exactement à l'opposé de ses habitudes. Du coup, quand les gens apprennent qu'on préfère l'obscurité à la lumière, ils peuvent faire très (trop ?) facilement le rapprochement avec les gothiques, et donc, craindre qu'on devienne un sataniste suicidaire. Cliché, je sais, mais beaucoup de gens y croient encore...

Maintenant, on ne déteste pas le soleil pour autant. On l'apprécie, mais à petite dose. Un réflexe hérité de certains de nos ancêtres qui préféraient se cacher dans l'ombre de leur grotte plutôt que de se dissimuler derrière des flammes ?
Kyn
Kyn

Messages : 50
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 34
Localisation : Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par kataiyai Mer 23 Jan 2013 - 19:32

Oui, niveau symbolique:
obscurité = peur, inconnu, mystère... Dépression, mal... Le noir, c'est le négatif, l'insécurité...
Du coup ca nous aide en effet pas à être compris/accepté... De nouveau...
kataiyai
kataiyai

Messages : 95
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://charlieropsy.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Ise Mer 23 Jan 2013 - 19:43

Oserai-je ?
J'aime la lumière, j'ai envie de repos quand le soleil se couche, je fonce quand il est là. Je suis zèbre.
Mais j'en connais un, mon mari, qui est comme vous ! Il se met à l'ombre quand on mange dehors, il travaille à fond la nuit... Il n'est pas zèbre.
Je pense qu'il est très intéressant de se demander ce que lumière et ombre apportent à chacun, sans tenir compte de la zébritude, tout comme aimer ou non les carottes !
Moi j'ai peur des films d'horreur, des couloirs sombres, des romans noirs, des conversations houleuses... Voilà, j'espère ne pas vous donner l'impression de tout gâcher, je voulais juste vous dire qu'il y a des zèbres qui aiment moins l'ombre que d'autres
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Dark La Sombrissime Encre Mer 23 Jan 2013 - 19:50

Salut, moi aussi je prefere l'obscurite. La nuit, seule dans ma chambre. C'et la que me viennent mes meilleures idees.
Comme mon pseudo l'indique, j'ecris a l'encre sombre. La nuit, quand j'ecris, il n'y a que la que je peux etre completement moi sans risquer de se faire accuser de necromancie. Dans mes poemes, je laisse parler mon etre et je me sens bien. Ca m'aide a garder l'equilibre entre mes roles que je joue le jour. Mes Polars aussi sont assez noirs. Toi carpe diem, tes interrogations sur les choses qu'on qualifie de negatives t'ont fait atterir chez le psychiate, moi c'etait a l'eglise pour qu'on prie pour que je ne m'egare pas du droit sentier.

Depuis, je laisse libre court a mon vrai moi, la nuit. Dans l'obscurite. Et je le decris a travers l'ecriture, ou on ne peut me juger.

Je vis la nuit.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 27
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Dark La Sombrissime Encre Mer 23 Jan 2013 - 19:53

Moi je kiffe les films d'horreur et les series policieres, j'ecris des Romans noirs et j'ai peur du soleil.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 27
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Ise Mer 23 Jan 2013 - 19:54

Et je sens une très forte amitié se lier entre nous...
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Dark La Sombrissime Encre Mer 23 Jan 2013 - 20:15

Ise a écrit:Et je sens une très forte amitié se lier entre nous...

C'est a moi Ise?
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 27
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Kyn Mer 23 Jan 2013 - 20:16

Ise => Mais oses, je t'en prie. Au contraire, ça nous éclaire davantage ! Sans mauvais jeu de mot. Si cette attirance de l'obscurité n'est pas spécifique aux zèbres. Donc, d'où vient-elle ?

Encre sombre => On t'a expédié à l'église pour ça ? Quelle horreur... Tu as dû souffrir le martyr...
Je préfère préciser que je suis un anti-religions convaincu, donc j'espère que personne ne se sentira visé.


Oui, je précise, j'en ai un peu marre de me faire incendier à chaque fois que je dis le fond de ma pensée... 2nd degré
Kyn
Kyn

Messages : 50
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 34
Localisation : Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Ise Mer 23 Jan 2013 - 20:22

@encre : ben oui, les contraires s'attirent !

@Kyn : ben je n'en sais rien. Je pense qu'il y a des non zèbres aussi qui aiment l'ombre, non ? Mais je ne vois pas de mal à préférer l'un ou l'autre. Il faut de tout pour faire un monde. Et les échanges peuvent s'avérer fructueux : qui sait, peut-être allez-vous me faire aimer les thrillers ?!!!

@Encre : tu écris des romans noirs ? Génial, tu nous fais partager ?
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par kataiyai Mer 23 Jan 2013 - 20:24

Je dévie un peu, mais juste pour partager... Je regardais justement Fantasia.
Nuit sur le Mont Chauve, Mussorgsky

https://www.youtube.com/watch?v=KRhIas55fG8
kataiyai
kataiyai

Messages : 95
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 30
Localisation : Bruxelles

http://charlieropsy.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Dark La Sombrissime Encre Mer 23 Jan 2013 - 20:25

Ce sont des livres finis. Donc, ce sera un peu difficile. Peut on poster un livre par ici?
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 27
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Dark La Sombrissime Encre Mer 23 Jan 2013 - 20:25

Je ne te fais pas peur Ise?
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 27
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Ise Mer 23 Jan 2013 - 20:34

Dans "nos passions", "j'écris", il y a déjà Ygor Radain et Flo Tant qui écrivent des livres, c'est super

Je ne comprends pas ta question encre, peux-tu être plus explicite ?
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Dark La Sombrissime Encre Mer 23 Jan 2013 - 21:00

Concernant l'amitie^^
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 27
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ? Empty Re: Est-il normal de préférer l'obscurité à la lumière ?

Message par Ise Mer 23 Jan 2013 - 21:42

Pas trop non, faudrait ? Je vois comment on peut faire : le soir tu regardes ton film d'horreur pendant que je lis un polar, le jour tu te mets sous le parasol et tu me lis tes romans !
Sinon faisons un peu connaissance : tu te sais zébrée depuis lgtps ? J'aurais v'zèbrement aimé le savoir à 19ans... Euh stop je suis hors-sujet... A+ sur un autre fil ?xxx
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum