asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Invité le Jeu 22 Nov 2012 - 16:00

documentaire fictionnel concernant l'autisme et le syndrome d'asperger

je ne voulais pas le mettre dans la categorie "pathologies zebresques classiques",car bien evidemment ce n'est PAS UNE PATHOLOGIE! Smile

http://www.france2.fr/emissions/le-cerveau-dhugo


Dernière édition par ayaaaahh le Jeu 29 Nov 2012 - 12:21, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Mairon le Jeu 22 Nov 2012 - 19:26

Ce sera sûrement intéressant à regarder pour les gens qui ne connaissent pas le syndrome d'Asperger et l'autisme. Après avoir vu les extraits de ce docu-fiction, je pense que cela s'annonce bien. Wink En tout cas, l'interprète d'Hugo dans le côté "fiction" semble à la hauteur et avoir une belle carrière devant lui. Smile
Mairon
Mairon

Messages : 231
Date d'inscription : 20/08/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Invité le Mar 27 Nov 2012 - 0:06

petit up parce que c'est demain soir

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par bepo le Mar 27 Nov 2012 - 1:18

Ca me donne envie de donner la permission de 23h15 (disons "officiellement") en semaine à la marmaille. Merci du rappel.

Avec débat ensuite. Un agréable parfum des Dossiers de l’Écran.

bepo

Messages : 2587
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Fata Morgana le Mar 27 Nov 2012 - 13:47

Merci pour ce tuyau. Je ne louperai pas ça.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 63
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par six le Mar 27 Nov 2012 - 20:01

Voilà enfin quelque chose d'intéressant à regarder.
six
six

Messages : 66
Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par noruenorez le Mer 28 Nov 2012 - 0:12

C'est effarant de voir à quel point le corps médical sait jouer la carte de la médiocrité...
Serait-ce au sacro-saint nom de l'obscurantisme ? Ou bien simplement par manque de courage ou de volonté ?
30 ans de retard sur d'autres pays, en conflit avec les HAS, je comprends mieux pourquoi certains partent faire ce parcours du combattant ailleurs !
noruenorez
noruenorez

Messages : 27
Date d'inscription : 18/11/2011
Age : 49
Localisation : PACA, Nice plus exactement... Enfin pour le moment...

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Sélène-Nyx le Mer 28 Nov 2012 - 0:15



Très beau documentaire!
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Sélène-Nyx le Mer 28 Nov 2012 - 0:18



Ce que je trouve effrayant, c'est de constater comment les aspies sont mis à l'écart dès l'école primaire: l'intolérance est une plaie dans notre civilisation ... Crying or Very sad
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par noruenorez le Mer 28 Nov 2012 - 0:24

En effet, c'est juste de le constater.

"La tolérance, c'est la civilisation par excellence." (Gilles Perrault)
noruenorez
noruenorez

Messages : 27
Date d'inscription : 18/11/2011
Age : 49
Localisation : PACA, Nice plus exactement... Enfin pour le moment...

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Mairon le Mer 28 Nov 2012 - 20:41

(J'ai des traits Aspie).
Ma mère a regardé (sans que je le lui dise, mais je savais qu'il y avait des chances qu'elle repère le programme), et apparemment, d'après la conversation téléphonique que nous venons d'avoir, ça a eu un impact "positif" (même si cela l'a fait pleurer).
Je vais essayer de regarder sous peu.

Edit : Presque fini de regarder. Ca va, c'est pas mal. [A part le "psy", vers la fin, qui dit que "être amoureux est une nécessité"... Si c'est le cas, je suis irrécupérable.]
Mairon
Mairon

Messages : 231
Date d'inscription : 20/08/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par zheibr le Jeu 29 Nov 2012 - 10:43

d'autres commentaires par là
zheibr
zheibr

Messages : 1508
Date d'inscription : 15/06/2010
Age : 52
Localisation : kornog don

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Flo tant le Ven 30 Nov 2012 - 14:26

j'avais ouvert un autre post, je ne mets pas de lien, je remets ce que j'avais écris et je fais un lien sur ce post.
"
J'ai regardé ce reportage sur France 2, j'en avais entendu parlé sur une excellente émission, la tête au carré, sur les autistes. J'ai été ému aux larmes.
Bien des choses sont loin des zébrés, et loin de moi de faire un rapide rapprochement ( je ne voudrais pas froisser des aspi ou leurs entourages, les souffrances ne sont pas comparables et surtout pas en mettre dans un classement)
Mais Voici les points qui m'ont interpellé et qui ont résonné en moi :

- l'approche freudienne des Spy ( pas de tous). Une Spy m'a dit que si j'avais développé mon intelligence c'était un moyen de de défense par rapport à mon enfance difficile. C'est vrai que tous les enfants qui on eu des difficultés sont zébres. D'ailleurs c'est les rayures qui créent les difficultés ou le contraire ?
Dans le reportage nombres de témoignage parle de la stigmatisation des parents et d'une vision éculé et freudienne, pour rappelle Freud à réussi à soigner une personne, en la m'étant sous opiacé. Mais il a apporté une réflexion globale intéressante surtout après avoir rencontré Charcot.

- le fait d'être submergé par ses idées me parle beaucoup, même si cela entraîne moins de conséquence.

- Le rejet et l'incompréhension des normaux pensant, d'être toujours à la marge.

- En 4 émes le CPE de mon école a dit à un maman d'un de mes comparses de classe que j'étais illettré. Certes j'ai un problème avec l'ortografe Very Happy à l'époque je lisais 3 4 livres par semaines et en même temps parfois, je veux dire en chevauchement, pas l'un après l'autre.

Bref et vous ?
Pour les différences franche je pense que mes neurones miroires sont nombreux car je capte vite accent et les sentiments contrairement aux assis.
Pour l'ocytocine je pense aussi en avoir trop que pas assez.
Et on m'a jamais proposé un séjour en h.p. Même si comme le dit Larochefoucault, qui vie sans folie n'est pas si sage qu'il le croit."
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 44
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Flo tant le Ven 30 Nov 2012 - 14:28

J'ai oublié aussi dans ce qui a raisonné en moi : l'incapacité du système scolaire ( je parle bien du système et donc de ce qui sont dedans sans prendre de recul) de prendre en charge les différents mais la capacité presque génial de les rejeter.
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 44
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Invité le Ven 30 Nov 2012 - 15:17

Bonjour Flo tant,
Concernant ce reportage, il y a plusieurs discussions éparses ( pas évident de tout retrouver, ce serai bien que tout soit regroupé sur un seul fil...si les modos ont le temps l'envie de le faire ça ferait plus ''propre'')

Je ne vais pas répondre à tout mais rapidement ;
Bien des choses sont loin des zébrés, et loin de moi de faire un rapide rapprochement ( je ne voudrais pas froisser des aspi ou leurs entourages, les souffrances ne sont pas comparables et surtout pas en mettre dans un classement)


J'estime pour ma part que toutes les souffrances sont a prendre en compte et qu'il n'y a pas de rivalité à ce niveau pourtant je te remercie de l'attention que tu as vis a vis des personnes concernées qui seront amenés a te lire Smile
( Ce que certaines personnes -très portées à la sensiblerie pourtant- ont du oublier de faire sur ce forum mais bon... )


l'approche freudienne des Spy ( pas de tous). Une Spy m'a dit que si j'avais développé mon intelligence c'était un moyen de de défense par rapport à mon enfance difficile. C'est vrai que tous les enfants qui on eu des difficultés sont zèbres. D'ailleurs c'est les rayures qui créent les difficultés ou le contraire ?

Oui, un psy m'a dit que ma très grande intelligence ne me servait QU'a compenser mes grandes lacunes ( .. )
Ben oui pour certains psys tout est une histoire de névrose voir psychose.
Il serait temps de comprendre qu'on ne peut pas explorer le fonctionnement humain via un seul angle de vue ( quelque soit la discipline)...

Pour ta question : est ce les rayures qui créent les difficultés ou le contraire?
J'ai toujours pensé que la douance était un pack qui comprenait certes beaucoup de difficultés mais aussi la faculté de trouver les solutions adaptées. Le remède est très souvent a l'intérieur des maux et les maux ne le sont que si on les regarde comme tels...

Quant au système scolaire, c'est une catastrophe il faudrait tout repenser... et comme l'a dit Valentin ; ce n'est pas prêt de changer la société n'est pas prête d'accepter les différences.








Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Flo tant le Sam 1 Déc 2012 - 0:11

Il y a un point qui est assez intéressant dans le reportage, la déficience de neurones miroirs qui a été trouvé chez les aspi. Pour ma part je pense en avoir trop tellement l'ambiance, dépressive par exemple, détint sur moi, ou ma perméhabilité au bâillement et au rire. Je suis obligé de bricoler des barrières pour me protéger des émotions des autres. Bref trop ou pas assez cela à des répercutions, mais la normalité est démocratique, c'est le nombre qui compte, pas la raison.
En ce qui concerne l'école (je parle du système pas des individus qui ne sont bien bien souvent que des engrenages à la recherche d'un sens de rotation), voilà à quoi cela me fait penser:
Système élitiste sur des faux arguments ( il y a bien un concours pour enseigner, sans épreuve de pédagogie) qui veut faire croire aux éléves qu'ils sont tous semblables en les fondant dans un terme hypocrite d'égalité.
Oui, il ne faut pas confondre égaux et semblable, et tout ce qui déborde, hop on coupe. jocolor
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 44
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Bretz'elle le Sam 1 Déc 2012 - 18:50

Ce documentaire a bien montré qu'il n y a pas de différences visiblement flagrantes entre divers fonctionnements et qu'on peut quand meme tous se comprendre. Nous sommes bien plus semblables que différents.

Bretz'elle

Messages : 1583
Date d'inscription : 04/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par bepo le Sam 8 Déc 2012 - 11:11

Bon ce matin j'ai envie de faire part de ce qui m'a frappé dans ce doc.

Tout d'abord c'est un message d'apaisement vis a vis de cet éternel débat inné/acquis qui cristallise au fond beaucoup de souffrances dans le domaine de l'autisme et dans d'autres. Les ramifications sont innombrables.
Sur ce forum par exemple la thématique est permanente. L'opposition entre les partisans du "c'est en moi c'est comme ça" (ou le "il est condamné c'est en lui"), et ceux du "y'a qu'à".(CF Freud vs Aba). Bref une autre expression de la maxime "chacun voit midi a sa porte".

Un autre point qui a attiré mon attention c'est un témoignage sur l’intonation typique des ados vue selon les Asperger. Ca m'a rappelé un souvenir par très agréable des rituels d’humiliation qui servent à la fin du collège et au Lycée à établir les règles hiérarchiques. Là ou je ne voyais que borborygmes porteurs de peu de sens, d'autres y voyaient un signe de normalité dont seul un imbécile négligerait la signification. Ca m'a d'autant plus étonné que je ne m'estime pas porteur de beaucoup de traits autistiques.

J'ai aussi prêté pas mal d'attention à l'opposition entre intégration/compétition et développement des ses centres d’intérêt propres.

Bon voilà....

bepo

Messages : 2587
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Bretz'elle le Sam 8 Déc 2012 - 18:38

Il suffit de peu de chose pour etre rejeté par le groupe car le groupe a toujours "besoin" du maillon faible pour légitimer sa cohérence.

Pour certains, ce sera des traits autistiques, pour d'autres ce sera une dépression ; bref, ce ne sera pas toujours des problmes de communication mais juste une différence et il n'est pas facile de déméler ce qui cause l'isolment

Bretz'elle

Messages : 1583
Date d'inscription : 04/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Flo tant le Sam 8 Déc 2012 - 20:10

Être dans le groupe, et suivre son esprit grégaire plutôt que son esprit. Jusqu'à ou on est prêt pour ce faire excepter, pour faire partie du groupe. Être normal même si la norme demande de tuer son prochain, pas par le sang mais psychologiquement, ce qui est pire.

Pour ma part, ( je ne suis pas zèbre avéré, ni aspi, je suis un zandre) je n'ai jamais réussi à me compromettre pour m'insérer dans un groupe, je dis je n'ai jamais réussi car toutes mes tentatives se sont écourtée dans le temps, ma moi à vite fait surface. J'ai un frère qui lui a été capable et est capable de dire l'inverse de ce de ce qui pense ou de ce qui est vrai pour faire partie du groupe. Finalement comme le chanté Brel "moi, moi qui suis le plus fou je me prenais pour moi". J'aime la solitude, même si je suis extraverti dans un groupe, et même si je ne suis pas catholique j'ai toujours rendu ce que l'on m'a donné, jusqu'au jour où j'ai envoyé un gars à l'hôpital, je n'en suis pas fière, j'ai eu la peur de ma vie. Même si il le méritait, il pratiquait le terrorisme sur les faibles, j'étais en bep et la classe d'âge était aussi large que la cotation du Q.I.
J'ai vécu une situation qui m'a fait beaucoup réfléchir sur la nature humaine.
Dans un lycée technique, métier technique nous étions deux pariâts, une fille et moi.
Lors d'un cours de dessin la jeune fille se met à m'insulter à vouloir me mettre plus bas que terre, avec en fond de tableau les deux trois leaders de la classe tirant sur les fils de leur marionnette. À savoir qu'ils l'avaient poussé au suicide, même si un suicide est multi-facteur ( surtout si il apporte une lettre de cachet) , ils avaient été la grosse goutte d'eau boueuse qui avait fait débordé le vase. Nous avions tous, pour écrire un chef d'œuvre en encre rouge sur feuille noir, ( ceci n'est pas un hommage à Jane Mas) manipulation, reniement de sois, persécution, jouissance du mal et jeux de dupe. Jusqu'où est on prêt à aller, trouver un plus fragile pour qu'il prenne notre place ? Ou tout simplement rester passif pour pas prendre la place de la victime.
Le plus triste c'est que ce phénomène malgré le masque des âges ne change pas, l'homme est comme le poison, c'est pas l'individu qui compte, c'est le nombre d'individu qui s'agglomère comme un moisissure qui est dangereux. Dans d'autre cas cette moisissure s'appelle pénicilline est fait aussi des grandes choses !!

Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 44
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par Bretz'elle le Lun 10 Déc 2012 - 21:41

Avoir du caractère, ce n'est pas forcément gueuler le plus fort pour se faire connaitre de tous et revendiquer, c'est avoir le courage d'aller à contre-courant et d'etre mal-aimé, mais de savoir choisir une voie qui est juste et acceptable.

Sur le moment, les autres semblent te juger, mais au fond, ils t'admirent et peuvent aller vers toi par la suite, car le "leader-ship" est en perpétuelle évolution.


Bretz'elle

Messages : 1583
Date d'inscription : 04/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

asperger doc. "le cerveau d'hugo" Empty Re: asperger doc. "le cerveau d'hugo"

Message par ISIS75 le Mar 31 Mai 2016 - 3:03

tout à fait d'accord avec ce que tu viens de dire, bretz'elle Wink
enfin, en 2012. Je fais remonter le topic car j'ai commencé à regarder le documentaire. J'aimerais avoir d'autres avis Wink
ISIS75
ISIS75

Messages : 2839
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum