besoin de dire l'indicible

+10
elfe
Broutille
Seiphys
enusiya
Claire²
Dr Yueh
FB
Mag
May Lee
follofficielle
14 participants

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Jeu 18 Oct 2012 - 17:39

le tableau

La mère a 3 fils
puis une fille (l'enfant)
puis un fils Hugues
puis elle adopte un fils, mais c'est l'ainé (plus vieux)

Chronologie

l'enfant d'environ six ans "délire" (dixit la mère) lors d'une fièvre.
guérie, l'enfant raconte "il y avait un manège sur ma tète et les draps grossissaient, grossissaient"
(l'enfant racontera cette expérience inlassablement à qui veux l'entendre, jusqu’à l'age adulte.

11 ans après sa première TS l'enfant parle aux psychiatres du bébé (la mère est présente) : jamais revu les psy, l'enfant réclame les psy à la mère, mais "NON"

l'enfant a 20 ans : la jeune fille...bref : électrochocs

L'enfant a 26 ans : la jeune femme...bref : électrochocs

l'enfant a 46 ans : la femme...raconte le tout à son analyste mais n'y comprend toujours rien.

la mère déclare "je n'ai jamais voulu aucun de mes enfants"

l'oncle raconte comment la mère, sa soeur, essayait enceinte du petit Hugues, de perdre ce bébé, de faire une fausse couche et ne s'en cachait pas. le ski était la méthode.

l'enfant : (follofficielle), à 53 ans le 3 octobre 2012, et ne répond pas au telephone ce jour là, mais cherche jour et nuit. (la mère va mourir)

et voit le mobile qui tourne au dessus de la tète du bébé et l'oreiller qui vient étouffer l'enfant.

l'enfant est toujours vivante : ça a tourné court.

la mère téléphone, hier,

"bon anniversaire" l'enfant fait rigoler la mère, qui est quand même vielle et qui a les jetons de mourir,puis arrive le
"je t'embrasse de tout mes forces"
"m'étouffes pas quand même" (juste pour voir)
"je t'étouffe pas mais presque"


Conclusion : même pas mal?
non. par surdouée : survivante.


Ah! pas touche à mes délires je suis folle c'est officielle depuis 1978, ou depuis 1959 je ne sais plus.

Merci de m'avoir lu.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mar 30 Oct 2012 - 8:12

suite du feuilleton;

J'ai écris la même chose (en beaucoup moins confus) à mon frère ainé( à Montreal depuis 30 ans.)
Il arrive. Pas étonné outre mesure : il était dans les parages. (Enfin, ce n'est pas un exploit non plus, il passe sa vie dans les avions pour bien marquer son empreinte écologique)
Rvz mi-Novembre!!!!!!!!!!!!
Je ne suis plus seule face à ça.
ET je suis envahie d'une paix, d'une paix...... (bon, pas de qualificatif pour le moment)
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par May Lee Mar 30 Oct 2012 - 9:50

Difficile de trouver des mots qui ne tombent pas comme un cheveux sur la soupe, mais ton post m'a vraiment donné envie de dire au moins à quel point ton récit est poignant et comme il est bon de te savoir en paix. Qu'on peut survivre. Le vécu réel qui passe pour du délire, être officiellement fou à cause des intérêts de personnes plus puissantes et plus "folles", ça me touche malgré mon jeune âge... et j'admire ta force Smile
May Lee
May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mar 30 Oct 2012 - 10:55

Bonjour IK,

Tu as du discernement, toi dit donc : plus puissantes et plus folles.
Merci pour les mots : je ne les avais pas encore prononcés.

Quand à la force...4 frères + 1 + 1 père, un vrai + 1 mère-enfant
C'est plus une question de survie que de force réelle, je puise et je m'épuise dans les méninges. Mais je prend soin de mon arbre (généalogique) j'ai 2 filles à restaurer. Devoir oblige.

Merci beaucoup.

PS. c'est sur que "malgré ton jeune age" tu comprend vite. vivent les zèbres
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mar 30 Oct 2012 - 11:01

A ceux qui me lisent

Je suis désolée de vous avoir, dans l'urgence, posté un brouillon plein, de fautes le 18 Octobre.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par Mag Mar 30 Oct 2012 - 11:51

Un ange

Non tu n'es plus seule face à ça
Tu ne l'a jamais été : tu t'es accompagnée tout du long, mais tu ne le savais pas...
Merci de t'être écrite sur-vivante ...
Et pardonne ces mots s'ils t'insuportent
Ils sont la maladresse de mon salut Courbette
et de ma tendresse pour l'enfant et celle qui l'a accompagnée : toi





Mag
Mag

Messages : 3860
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 76

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mar 30 Oct 2012 - 13:08

Ces mots ne m'insuportent pas le moins du monde, je verse une ou deux larmes.
Merci Mag.
Merci
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par May Lee Mar 30 Oct 2012 - 18:14

follofficielle a écrit:plus puissantes et plus folles.
Merci pour les mots : je ne les avais pas encore prononcés.

c'est en te lisant et donc grâce à toi que j'ai eu la confirmation de cette impression, que je n'avais pas formulée non plus... les fous furieux sont précautionneux et ne se laissent pas passer pour fous

tiens I love you
May Lee
May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mar 30 Oct 2012 - 21:38

Bravo, je n'en avais même pas "l'impression".
Comment as tu eu cette impression?
Tu sembles concerné par mon histoire, tu veux bien te raconter un peu?
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Mar 30 Oct 2012 - 22:07

Selon moi, tu peux FACILEMENT concurrencer une écrivaine à la mode....

J'ai été très interpellé par ton dialogue de présentation du fil :

1)par la forme, que j'ai trouvée rare, et géniale

2) par le fond, qui correspond à certains de mes écrits (non publiés, ici ou ailleurs)

Scuse : je viens d'arriver sur ton fil (j'explore!)
Il m'arrête.
Je stoppe.

Tant de lignes qui (allez, arrête : tu l'as composé, ce texte ! Ce n'est pas possible d'imaginer qu'il t'est venu spontanément !)

Mais il s'agit d'un vécu; il ne s'agit pas de plaisanter, même si l'humour aide

JE ME SENS CONCERNE.

Et j'ai très envie de creuser.
(Même si je me me tairai pour le moment sur mon parcours propre : il ne faut pas inter-réagir de manière nuisible, toxique, ou égotiste.)

J'espère réellement en une suite.
Amicalement tien. Smile
Faman.


FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 6:24

il ne m'est pas venu spontanément, ça a pris 53 ans.
Je ne veux concurrencer personne et surtout pas une écrivain à la mode, je ne suis pas écrivaine mais peintre par ce que je la ferme.
Et la suite que tu espère, j'allais l'écrire là, mais i"il ne faut pas inter-agir....)
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 6:34

Jer vais vous dire la vérité toute ma vie ça été ça;

Je présente mes excuses pour un brouillons et on se moque de moi par ce que l'on ne me crois pas.

JE FAIS QUOI DE CA.
Mag
au secours
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 6:36

et maintenant je chiale.

Mais, ouf sauvée, il n'y a personne pour se régaler
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 6:38

je retombe en enfance. Oh, quel bonheur alors!
c'est si beau l'enfance.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 8:24

j'ai relu Faman, il ne me voulait pas de mal.
J'ai relu Mag, elle me voulait du bien.
J'ai relu IK, il me voulait du bien.

Je dois pouvoir continuer à écrire ici pour avancer dans le noir sans me heurtée.

l'histoire est si banale et j'ai tellement de mal avec la banalité.
ca doit ètre (marre, marre des accents, aigus, circonflexes et graves en plus! Je n'en mettrais plus un)
de l'orgueil.

ravalons (toujours des histoires alimentaires) l'orgueil.

Vat-il me quitter?
Ai-je envie de le quitter oui ou non
non, je suis maso; oui, il détruit ma fille; non, je n'ai pas un rond; oui, je n'en peu plus; non, je l'aime encore; oui, j'attends une rentrée d'argent; non, il parait que c'est tres dur d'etre seule; oui, j'ai vecu seule longtemps,c'était mieux que maintenant. non, je crise juste car ma mere va mourir. oui, il est temps que je vive; non, mes meilleurs années c'etaient lui;

Il va partir : je suis aussi dingue que lui.

Non, il en es incapable; oui, il prepare son depart; non, je peux encore servir; oui, il est destructeur; non, il est couard;

JE VEUX MA TETE A MOI. OU EST ELLE?
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 8:38

oui, j'étais somnambule; non, c'est des salades; oui, A etait somnanbule car je l'ai maltraitée; non, c'est lui qui maltraite; oui, j'ai participee à la maltraitance; oui, je suis aussi perverse que lui; non, je suis une bonne personne; oui, j'arrete.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 8:40

Le qualificatif que j'ai ravalé en parlant de ma paix, plus haut etait :

provisoire
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 9:12

oui, il faut sublimer tout ça et aller à l'atelier; non, je ne peux plus mettre les pieds à l'atelier que je vais bientot perdre, peindre me fait peur; oui, je pourrais aller au piano; non, je suis incapable de jouer dans cet état; oui, je pourrais reprendre Lacan; non, je n'arrive pas à me concentrer sufisament; oui, James est plus reposant; non, il faut que j'aille chez le kine; oui, j'ai encore le temps; non, j'ai de la paperasse à faire pour patron-epoux; oui, c'est inadéquate de travailler pour l'epoux; non, c'est normal de collaborer. Oui, je me fais du cine; non, je suis completement perdue; oui, à l'usine on a pas ce genre de souci; non, ça ne change rien,l'usine je connais; oui, j'ecris sachant qu'ils ne lirons pas ça me libère; non, l'espoir d'etre entendu fait courrir les doigts sur le clavier à toute vitesse; oui, ça va etre illisible; non, Faman aime meme les brouillons, tu peu te lacher. oui, N avant de mourir m'a dit d'ecrire; non, je n'ai rien à dire de fecond.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Mer 31 Oct 2012 - 13:23

Oui, j'adore les brouillons.
On ne sait plus se laisser aller.
On est trop coincé.

Te lire, c'est beaucoup + intéressant que 98p100 de ce qui est écrit par ailleurs.
Sauf que c'est douloureux : j'ai mal pour toi.
Egoïsme : en s'intéressant à la douleur de l'autre on en oublierait presque la sienne.

Tu crois qu'il faut avoir à dire du "fécond" pour écrire ?
Et puis qu'en sais-tu ?
Et puis qu'en savent-ils, tous ?
Et puis qu'est-ce-que j'en sais, moi ?

Provisoire, oui.
Survivre.
Provisoirement.
Ils en sont tous là, eux aussi, mais tentent de l'oublier.

Ma mère est morte il y a 16 mois.
Je n'ai eu aucun chagrin. C'est dommage.

Tiens bien au chaud ton orgueil,
il peut t'être utile,
mais ne t'en sers que lorsque c'est vraiment utile.

Extraordinaire comme tu fais bien passer les ressentis.
C'est qui, lui ?
Est-il vraiment si destructeur ?
Nous sommes tous, pervers.
Survie : si c'est réellement la question, organise-la.
Tu peux peindre.
Tu peux parler, aussi.
Tu es seule. Tu n'es pas seule. Tu es seule. Tu n'es pas seule.
Arrête de la fermer.
Mais tu peux peindre.
Mais tu ne trouves plus tes couleurs.....


FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par Dr Yueh Mer 31 Oct 2012 - 13:37

Bonjour.

Je ne sais pas trop quoi répondre à cet indicible que tu es parvenu à exprimer, a partager avec nous. Mais il m'est inenvisageable, apres l'avoir lu, de simplement passer mon chemin.

Je suis choque. Choque d'apercevoir à travers ta prose la silhouette de souffrances en face desquelles tous les reperes d'une vie pourraient être balayes... Les draps qui grossissent, le delire, les TS, les electrochocs, et le quotidien, avec tout ça. J'ai peur, car je n'imagine pas quels sanctuaires peuvent être dresses face à de telles experiences.

J'ai pense a toi toute la journée d'hier, sans trouver rien à te donner d'autre que ma compassion. J'enrage de ne pas savoir quoi dire pour montrer que tes epreuves me touchent, et que j'aimerais aider ma soeur humaine à porter ça, et plus encore de ne rien savoir qui puisse en alleger le poids.

Tu y as survecu. Comme le disait IK, ta force est admirable. Et je lis aussi aujourd'hui que tu te bats encore, que tu te debats meme.

Alors puisque toutes ces contradictions que tu nous decris, je ne peux que te demander, en toute humilite, de nous en parler si cela t'aide, je redige un message ou tous ses insupportables accents ont ete bannis. Very Happy

Hate de te lire. En esperant que tu trouves dans ces lignes une raison de sourire, a defaut d'y trouver de vraies reponses.

PS Ou peut on voir tes peintures?
Dr Yueh
Dr Yueh

Messages : 869
Date d'inscription : 16/10/2012
Age : 34
Localisation : Je sais pas, on m'a piqué mon GPS

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 14:23

Merci faman,

Mais il faut que je me ressaisisse, que jarrete de me vautrer dans la douleur, et dans ces questions reponses ineptes.
Tu n'a pas eut de chagrin à la mort de ta mère, pourquoi?
Ma fille A m'a pris en grippe, elle n'aura peu etre pas de chagrin à ma mort, c'est deja ça.
Ma fille R dit qu'elle ne pouvait souhaiter meilleure mère, j'en doute mais si c'est vrai elle aura du chagrin, je resterais debout pour elle. MOTEUR
Pourquoi pour ta mère? oups, j'ai mis des accents.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 14:35

Bonjour doc Y,

ça va aller, je vais assumer tout ça, comme le reste. Et c'est grace a vous. je vais pouvoir continuer à parler ici, mais je ne veux plus laisser la souffrance tout recouvrir. Je vais respirer. Là j'ai mes acouphenes(j'avais mis l'accent je l'ai ote) qui m'en veulent, mais je vais revenir, je dois revenir.
Vous etes mes amis.
Tu as vu c'est cool d'enlever les accents, ils m'ont gaches les dictees de l'enfance. Je me venge merci de me suivre.
des peintures sont sur nathirouve.fr
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Mer 31 Oct 2012 - 14:53

Ouais, et en plus tu présentes tes excuses...

NB :J'aime beaucoup la délicatesse du chinese doctor lorsqu'il décide de bannir les accents. Preuve d'intelligence, d'empathie, de sincérité.
(En revanche, sa localisation reste pour moi une énigme. Smile )

Bon, oui, folof, tu présentes tes excuses. N'importe quoi ! Cool

Tu sais, Dr Yueh, il existe des vies où l'on souffre.
Tiens, folof (bientôt tu deviendras wolof Very Happy )
elle exprime des trucs, et elle pense à "reprendre Lacan".

Pourquoi pas ce Cyrulnik à la mode et tellement résilient ?
La résilience....................

Tu sais, folof, lorsque je parlais d'écrivaine, je plaisantais.
(Un peu : je te trouve un talent certain. Certains en ont moins, et moins à dire, et font fortune de leurs petitesses.)

Tu sais, Doc, je ne veux pour l'heure pas inter-agir, parce qu'il ne faut pas couper le fil de la parole d'une personne,
je désire d'abord écouter (entendre)
mais il existe des vies violentes,
et mon parcours intérieur n'est pas si éloigné de celui de folof.
(Evidemment pas mon parcours de vie.)

J'ai beaucoup travaillé, à travers la philosophie, à travers la psychanalyse, et ça m'a permis de tenir. Depuis mes 16 ans.
C'est à peu près l'âge où je me suis autoproclamé fou.
Parce qu'on est mieux en investissant sa folie qu'en la combattant.

Je te parle toujours, folof.
Oui, tu es dans ma tête pendant que je claviette.

Folof, il est temps que ta parole se fasse entendre !
( Wink : ça fait 2 mois que je ne peins pas. Je n'y trouve pas de "sens".)

Sur l'air de "I need you, I don't need you" de L.Cohen
"you're alone, your'n't alone".....

Allez, on t'écoute. Tant sur ton passé que sur ton présent,
lequel présent ne semble pas facile,
on a parfois vraiment besoin d'aide. Avec I love you

Faman.


(Qui ne te veut pas de mal Shocked
By evidence : on n'est pas ici, ici,
pour vouloir du mal!
Peut-être bien que si, que certains Twisted Evil
La paranoïa me guette, moi.... Razz )





FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 15:17

la parano elle revient vite, au galop.

Raconte Faman, raconte. (je laisse aussi tomber l'orthographe en general, ok?)
Raconte. ouvre un fil et signale le moi. J'oublierais mes salades(tient alimentaire)

J'en viens à me dire qu'elle, la mere, retirait le sein avant la fin. en fait depuis l'analyse je pense cela.
affamer la famelique.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 15:18

affamer la femme. et oui bien sur!!!!!
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Mer 31 Oct 2012 - 15:21

Ik est parti, dommage il etait si gentil
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par May Lee Mer 31 Oct 2012 - 16:30

Je suis la, je te lis toujours Wink
je te raconte un peu plus par mp, et sans accents :p
May Lee
May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Mer 31 Oct 2012 - 17:21

Ah ben nooon, IK, tu triches, tu dragouilles en MP Very Happy
Putaing cong, tu es si gentil.... Wink

Ok, t'es lacanienne, on te retirait
tirer le lait de
le sein avant la faim
et le soin ?

j'ai le projet d'ouvrir un fil, effectivement,
mais le tien est très bien,
j'expliquais par ailleurs (va voir sur Doinel)
que j'hésitais à parler de moi, pourquoi ?
(J'ai beaucoup parlé de moi, dans le fil de ma vie, en payant, en ne payant pas.)

Je prends le temps de la réflexion,
parce que j'ai été à un doigt de quitter ce forum.
Je ne désire pas me sentir rejeté ou déçu ou incompris,
mon salut est dans la fuite, mon avatar réel est un lièvre. (je n'ai pas de photo de lièvre).

Non mais m'en fous un peu,
ton fil me passionne, et je préfère entendre/écouter l'Autre que parler de Moi.
Si je parle de Moi avec toi, je passe en MP, mais je ne veux pas violer ton EP (espace privé). Cool

Simplement, si tu veux, je dirai que :
j'ai vécu une putain de vie intime en totale contradiction avec ma vie extérieure.
Que tes oppositions fulgurantes entre "je l'aime/ je ne l'aime plus"
"je veux partir/il me quitte/ je le quitte/", "il est toxique/j'ai été complice/je ne sais plus", "je veux créer/je ne peux plus/ je ne sais plus/je ne sais pas pourquoi je crée je peins"
and so and so.................
hé bien , je me sens frère.

Si tu nomme ça de la folie : OK, je te suis.
J'ai AUSSI nommé ça "folie" depuis fort longtemps.
Sauf que j'hésite à frapper à la porte d'un hôpital psychiatrique : je n'ai pas du tout envie d'être maintenu en "détention", ni sous camisole chimique. J'ai lu des trucs effrayants là-dessus.
J'ai vécu une enfance de rêve, en réalité intime un cauchemar.
J'ai eu la chance d'avoir une grand-mère (la bien-nommée "Bonne-Maman")
qui me fut une balise, un phare, un repère. Et pas surdouée !!! Mais aimante.
J'en tire une secrète méfiance quant aux bienfaits de l'intelligence Z, mais bon, c'est une autre histoire, on ne peut pas faire un seul film avec 36 scenarii.

Ca va, la parano. Je me suis soigné. Par l'exercice de la solitude, précisément.
On exacerbe sa parano au contact d'un Autre, toxique.
On se retrouve soi dans l'éloignement.(En ce qui me concerne : dans la fréquentation de "natures" diverses, cela va d'un papillon gardois à une vague éternellement recommencée sur une plage grecque, ce ne sont que de pauvres exemples.)

..........................Je reste en contact précis avec toi.
Sans niaiserie ou artifice aucun. (je hais les artifices!)

Tu peux montrer tes tripes et ton cul, et ton âme et ta peau,
je suis là.
Fraternellement. Si ce mot ne te fait pas mal. On ne sait jamais. Smile
Faman.




FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Jeu 1 Nov 2012 - 10:20

dc yueh tu m'a motivee pour me ressaisir, je te remercie pour les accents, j'espère te lire bientot

IK je relirais ton message une 3ième foi avant de te répondre, je suis handicapée coté délicatesse et je marche en somnanbule en terrain miné d'ames fragiles. (si ote les accent deviens entrave, rien ne vas plus : pas de regle de grammaire de langue maternelle)

Saman je n'ai pas compris ton histoire de sein retiré, je veux bien que tu développes.
Tu te sens frère tant mieux j'ai besoin de fraternite mais j'ai eut pas mal de frères, (4 donc) ils ne m'ont jamais demandé de montrer mon c..Donc je m'y perd un peu.
Sans compter que ma bonne-maman a moi n'aurait pas aimé que l'on me parle ainsi et se serait montrée cinglante.
Elle est mon repère dans ses cas là.
Je n'aime pas les artifices non plus.

par ailleurs, crois tu que la solitude soigne la parano?
Je craindrais plutot qu'elle l'exacerbe.

(j'ai avalé un calmant hier soir, ça a du bon parfois)
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Jeu 1 Nov 2012 - 18:46

Arrrffff !
c'est difficile, un foroum (un faux-room ?)

L'histoire du sein retiré, c'est de toi. Je n 'ai ajouté. Qu'un idiot jeu de maux.

Ma Bonne-Maman n'avait pas pour habitude de parler ainsi non plus.
Sorry.
mais l'expression "sors tes tripes" est généralement acceptée. Pourtant elle n'est guère ragoûtante !

Excuse-moi si je t'ai heurtée, je suis volontiers cru dans mon vocabulaire,
c'est une manière d'exorciser (ma funeste timidité)
je le suis lorsque je me sens bien dans le dialogue,
lorsque je crois comprendre que l'autre comprendra.

Fraternité : du mauvais usage d'une métaphore...
Qu'aurais-je dû employer comme terme ?

C'est difficile, de communiquer.
Lorsque je rencontre ces difficultés, en particulier avec une personne que j'ai la faiblesse d'apprécier (j'ai failli dire "aimer"! Ouf, je l'ai échappé belle!)
j'ai envie de me
sauver (de fuir, pour me sauver, pour mon salut, quoi.)
taire

Oui, la solitude et l'éloignement géographique et se retrouver loin de toute personne connue a soigné ma paranoïa.
En réalité : elle n'existe plus.
Je me retourne parfois sur les chemins au cas où un sanglier dément me suivrait, mais ça se limite à ça.

En revanche, j'ai bien bien trouvé la solitude !!!

je cherche une expression gentille (ou civile) pour clore,
mais je ne trouve rien de convenable.





FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Ven 2 Nov 2012 - 10:18

Je ne sais plus ou j'en suis, Faman.

Tu m'aime, (tu as bien raison, ça nous fait du bien) mais ne va pas voir des concurrents tous azimuts, tu m'induis en erreur.
C'est MOI que je suis venue chercher ici, je ne le perds plus de vue.
Et toi, qui es tu venu chercher?
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Ven 2 Nov 2012 - 11:06

j'ai ecris un truc long et capital, pas un le temps de l'envoyer, qu'il s'est volatilise, tandis que je vérifiais un truc page précedente.
boycott

Volatile.

Si vous savez si j'ai une chance de le recuper, dites le moi bien.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Ven 2 Nov 2012 - 12:50

faman,

je suis en train de me séparer d'E.
Comment veux tu que je ne perde pas la boule.
Comment voudrais-tu?
Tu me fiche les jetons alors j'attaque.
Je te regrette on se marrait bien.

Tu vois un concurrent chez IK qui s'avère une jeune fille;
Tu vois un homme chez doc Z à cause de sa souris maléfique, il n'est qu'un gosse.
j'ai foncé. Tu me voulais fidèle?
Tu reveilles ma libido, c'est un risque.
or je n'en prend aucun car, finalement, tout ça est virtuel, meme si ça te rend malade.
Alors prendre un virage, c'est kitch?
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Ven 2 Nov 2012 - 13:43

Doc Y,

instinctivement, ta curiosité à mon egard, m'est apparue voyeuse.
J'ai pensé que me regardant souffrir tu regardais souffrir "ta souris maléfique"
puis non.
faman aidant j'ai cru voir une approche. Pourquoi pas.( Faman bouscule)
puis non;
tu es en mode plagiat.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Ven 2 Nov 2012 - 15:30

je remets tout à plat.

Mon fonctionnement est inadequate.
j'ecris pour etre avec moi.
Moi m'aime. n'est ce pas ainsi que j'apelais

-vous me copierez 100 fois : les verbes en ap prennent 2 p sauf aperçevoir, aplanir, aplatir, ext..
ok, le moyen memo-technique : j'aperçois l'autre bargeot aplanir et aplatir...
Pauvre imbécile de vieille fille annassouvie;tu ne peux donc pas voir pourquoi ils prennent 2 p?
l'expliquer à ta classe plutot que de t'acharner sur moi.
On est 30 dans cette classe.
Tu me choisi comme bouc émissaire?
Tu n'a pas fini d'en baver avec moi et moi avec toi.
Bing, la prof d'anglais s'y met.
Bing le prof de maths se penche sur mon cas. Il projette ses phantasmes, il me suppose en bachanales le week-end, ce qui lui explique ma paleur.
Foutez moi la paix, j'ai 11 ans. je ne vais pas vous enseigner à enseigner)
Hola..., Hola..., calme... laisse moi au moins mettre le pied dans l'étrier avant de partir, Manon. On va y aller Manon. On va s'eclater.
P. dira ensuite que je pousse trop les chevaux;
Sauf qu'il n'a plus que moi pour les monter, qu'il les bourre d'aliments complet comme pour les concours, il devient vieux.
Je ne monte pas en concours, p. c'est plus la peine de me les bichonner comme ça.
Si tu voulais que je monte en concours p. Fallait pas me coller en "reprise de Dame" quand j'étais mome;
Je n'étais pas une dame. j'avais 11 ans. et elles montaient comme des patates tu le sais tres bien.

mes autoportraits, oui, moi m'aime.
ça fait au moins 1 qui m'aime. Bon début.

(Génial, personne n'y comprend rien, et personne pour appeler l'ambulance.)

fonctionnement inadequat, donc.

Sote (2t ça me donerait 2 foi +de sottises que sot) que je suis : j'ai cru que F viendrait pour me soutenir. Il vient pour s'assurer de mon silence. Je suis prete à l'entendre me supplier (me menacer) de me taire
j'ecouterais sa diatribe. Puis je passerais au sujet de mes préoccupations.
Pourquoi H et lui sont ils si motivés pour que je divorce.
Qu'on t ils donc à gagner dans cette affaire?

Un joli cadeau d'adieu à leur petite maman?
Ou juste la joie de me voir, si "débrouillarde" dans la galère.

Moi, ma soeur elle parle anglais
Moi, ma soeur elle joue du piano.
Moi, ma soeur elle à virer un mec de sa bagnole.
Moi, ma soeur...
LA FERME.

Si vous avez des gentillesses à dire à votre soeur, dites les lui "en face plutot qu'a vos petites amies.

CH. samedi dernier "toi, t'auras aucun probleme pour retrouver un mec"
moi "c'est sure". CH t'es gentil, c'est toi qui a le plus morflé, pourquoi?
Tu l'a vu faire? Tu avais 2 ans.

J'ai de la chance, j'ai 5 amoureux platonique (je ne vois pas ce que Platon fiche là, mais c'est la langue maternelle qui berce maternellement le bébé.)

Je suis en colère, je n'arriverais à rien en colère.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Ven 2 Nov 2012 - 17:21

Ouaah : j'adore ta colère.

Je me raccroche totalement à ta manière de t'exprimer.
Je ne vais pas te plagier, ce serait stupide,
mais je fais ça moi aussi sur des pages de papier, pour moi tout seul.

Tu rigoles : je ne vois de concurrent nulle part !
Je pratique de manière automatique une certaine ironie, je sais, ça me porte tort, et ça crée de foutus malentendus.
Mais c'est mon papa qui m'a appris ça. J'ai beaucoup appris, avec mon papa. dans les discuts, qu'il adorait, il était provoc. Ca a fait chier mon frère. Mais, moi, j'adorais. Et c'était un tendre, mon papa.

Oui, on écrit pour être avec soi. Je partage. Donc je suis avec toi.
C'est bizarre.

Je ne sais pas pourquoi tu as amené Platon dans le discours : il vient là comme un cheveu sur la soupe (une expression alimentaire qui ne donne pas envie)

Tu racontes tellement de choses que je ne m'y retrouve pas.
(J'ai un tendance ridicule à désirer réagir à tout.)

Tu es en train de te séparer d'E.
Et ça te fait horriblement mal, ça te déséquilibre, tu as peur, peur.
Et tu....
Mais raconte, toi, parce que je vais dire des choses pas réellement adéquates.

C'est quoi, la perte, exactement.
Elle est multiple, non ?

Si ça peut t'aider, je me suis séparé 2 ou 3 fois, de femmes que j'aimais, et aime encore, parce que je ne sais désaimer. Je trouve ça stupide. Indigne. Réducteur.
Mon "deuil" (je hais cette expression rapport à ces choses-là) n'est donc pas facile.
Je dis ça : si ça peut te faire imaginer une compréhension + solide.
Maintenant, tu en fais ce que tu veux. Ou tu peux.

Ma mère ne savait pas aimer (ses enfants, son mari non plus, je l'ai compris lorsqu'elle devint veuve).
Elle m'a abandonné, bébé, entre les bras de ma grand-mère paternelle, qu'elle n'aimait pas, et cela plus de 6 années durant.
Je sais : mon père était complice.
Mais lui savait aimer, j'ai retrouvé des carnets où il écrivait sa détresse.
Le problème fut que ma Grand-maman aimait, elle.
J'ai donc appris l'amour par elle, qui était l'ennemie (vue comme ennemie) par ma mère.
Je me suis occupé de ma mère jusqu'à son ultime souffle, même si je lui avais trouvé une maison de retraite (la meilleure du coin) suite à ma migration vers le sud, et suite à un série de micros-AVC qui lui avaient fait perdre toute mémoire "de travail".
A la maison de retraite, on aimait bien, ma mère.
Mais elle n'aimait pas les gens de la maison de retraite.
Tout le problème est là : hyper-adaptée à la comédie sociale, et glacée en son coeur. La psy (très douce et à l'écoute) qui la suivait m'a dit qu'elle était quasi-psychotique. Tellement froide, rigide, ignorant toute compassion, mais souriante.

Ne t'identifie pas à ma mère !!! Very Happy
Si j'avais senti la moindre ressemblance, je ne serais pas là.
Toute ma vie, j'ai été obsédé par "cette femme, ne ressemble pas à ma mère : OK, c'est bon, elle est fréquentable....

Je suis aussi devenu très éloigné de ma fille chérie,
un peu de mon fils chéri le second,
il n'y a que le fils aîné, parce qu'il en a rien à foutre, qu'il est super Z, qu'il a eu une jeunesse heureuse (dixit), et qu'il est heureux, avec sa compagne cool et ses 2 mignons bambins. Et doc, en +, et en + en Nelle Calédonie. C'est un peu loin pour lui faire un bisou.

Oui, je suis aussi, très triste, mélancolique, et plein de questions.

Et puis je n'ai ni écrit (à part ici) ni peint depuis 2 mois.
Pour qui pour quoi le ferais-je (je dois perdre des neurones en masse, moi!)

Tu emploies le mot "libido". Un mot important.
Et "bouc émissaire". 2 mots importants.

J'arrête.
Je t'attends.

Je ne suis venu chercher personne.
Je suis venu chercher "quelque chose".
Et puis ensuite, même virtuelle, la vie fait son chemin.
Des aléatoires coupent mes trajectoires.
On avise, tout en marchant.
L'essentiel est de continuer à marcher.
Sinon, c'est la mort assurée par hypothermie.

Je suis en mode quoi, madame ? Smile

FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Ven 2 Nov 2012 - 18:35

écoute Faman,

Si tu n'avais pas virer tout nos dialogues.
Je les reprendrais un à un pour répondre aux multiples questions que tu me posent.
trop tard!
Je réponds donc à ce message ci, uniquement.
Le plagiat c'était pour doc Y.
Platon n'est pas un cheveux sur la soupe, on dit bien "amour platonique" et c'est n'importe quoi.
Quoi qu'il en soit je n'écrivais qu'a moi seule, de façon suffisamment incoherente, pour n’être compris que de moi seule.
Histoire de voir si on peux aussi etre absolument seule sur un forum.
Libido, bouc emissaire, mots importants.
Naturellement : je parle rarement sans savoir.
C'est pour ça que ton histoire de Lacan et du sein mater, ne tenait pas debout.

Tu peins?
Ou puis-je voir tes oeuvres?
Si tu peins, tu as tout les droits.
Contente que tu ai cesser de bouder.
Et surtout continue à m'encenser partout :
j'adore ça.
Tes enfants il faut que tu les reaimes, (c'est souligné de vagues rouges) alors j'insiste reaimes reaimes reaimes : plein de vagues rouges;
à plus.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Ven 2 Nov 2012 - 18:45

J'aime, mais je fous le camp.

C'est trop dur.

Je ne supporte pas, d'être contraint.

Et puis : je n'ai jamais boudé.

Comprenne qui peut.

J'écris aussi un roman. J'ai le temps de m'y expliquer, à travers des personnages qui sont moi mais pas moi.

Trop dure, la vraie vie.

FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Ven 2 Nov 2012 - 22:13

faman dit
"considère-moi définitivement comme bienveillant"

Or je "considere" tres exactement comme je sens.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Sam 3 Nov 2012 - 0:01

Tu m'emmerdes, follof.

Je t'aime, mais tu es rétive comme un bourricot.

Alors, tu faich, je me tais, puisque tu pinailles.

A quand tu veux.
Je suis un gentil.*mais, bon , si tu paranoïses..............

FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Sam 3 Nov 2012 - 0:35

Douceur n'est pas banalité.
d'ou me vient : douceur = banale.

Ah oui bien sur, ma douceur.

J'ai perdu ma douceur.

je ne l'ai jamais eu,
si, si il y a longtemps.
Ou suis-je?
Dans le noir de Soulage. Enfin j'espère de Soulage que son noir fera emerger la lumière.
Mais oui, il joue avec la lumière en volume.
Et en nuance?
Je ne sais pas, je ne crois pas.
Je suis dans les nuances+volumes.
Je dois me remettre debout, manger plus, et retourner à l'atelier malgré tout.
Merci Soulage.
vous me soulage;
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Sam 3 Nov 2012 - 1:51

OK t'es follof.

Parce que ce n'est pas par l'entremise de Soulages que nous nous rencontrerons,
ne serait-ce que virtuellement.

Si tu penses avoir perdu ta douceur, alors fais parler ta violence.

Je sais pas, moi : l'expression est un moyen d'expression, non ,
Ne théorise pas : exprime !!!!

Va à l'atelier, putaing cong, va à l'atelier !!!
Et ne te pose pas de questions stupides.

Tu peins, tu peins, merde.

Vas-y, puisqu'il en va de ta vie.


FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Sam 3 Nov 2012 - 1:58

Merci Faman,

Je veux plutot calmer ma volence et laisser la douceur prendre la place, je ne suis plus seule, j'ai Soulage.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par FB Sam 3 Nov 2012 - 2:31

Comme tu le sens, follof.

L'essentiel est dans l'essence.

Te pose pas de questions inutiles, vis.
Selon tes désirs. Vis. Crée.

Tu fais comme tu veux, violence ou douceur, on s'en fout,
dès l'instant que tu existes.

Tiens-moi au courant.
Faman.

FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 71
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Sam 3 Nov 2012 - 7:20

Merci faman,

Je te tiens au courant et te souhaite d'avancer aussi.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Sam 3 Nov 2012 - 7:46

Ik

Tu n'est plus revenu IK, mais reviens.
Je suis disponible, j'ai des moments de combat qui ne laisse plus de place à personne.
Viens te fortifier près de moi.
J'ai besoin d'aider pour avancer, aussi.
J'ai vu sur ton profil que nous parlions ensemble avant, tu a change de pseudo?
Je m'y perd.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par Invité Sam 3 Nov 2012 - 10:51

Hum...
tu me rappelle un peu l'état de Foxy quand elleest arrivée ici...Et puis le meme phrasé.
je n'ai aucune phrase de soutient, sinon te dire que nous sommes surement quelques uns à lire ton journal intime, tout ce qui sort, tout ce que tu vomis ( erf boulim' quand tu nous tient)

Moi je mets plus non plus les accents ni les apostrophes, ca casse mon rythme d ecriture...

juste un mot: " continue"

Pour Toi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par May Lee Sam 3 Nov 2012 - 11:26

Je t'ai envoyé un mp que tu n'as pas encore lu (oui pour dévoiler ces histoires la je préfère que ce soit pas à a vue de tous)
En arrivant sur le forum, je me demandais si la répétition de certains shémas dans ma vie étaient dûs à des difficultés zébresques, j'ai pris IronicKarma comme pseudo à causes de ces répétitions ironiques. Une ou deux personnes me contractaient en "IK" pour me parler, j'ai trouvé ça sympa, j'ai gardé. Smile
Tu m'avais aidé à analyser un blocage, en essayant de trouver un élément déclencheur; j'étais contente d'atterir sur ton fil
May Lee
May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Sam 3 Nov 2012 - 11:34

je reprends mon soliloque, j'en ai besoin.

j'ai envoyé à A. "la scene" je sais qu'elle la faite lire à E. cela transpire dans nos conversation
Il nie l'avoir lu;
Pourquoi?

trop lourd pour lui.
rien de ce qui touche les autres ne peux etre trop lourd pour lui. Il ne peux pas etre touche par autrui, meme si autrui c'est moi. c'est sa carapace.

nier.
non, il sais que tout cela est vrai.

Me nier.
J'en ai bien peur; bien que le mot soit inapproprié. comment aurais je peur d'etre niee?
ne m'a t il pas deja dit que mes deductions sont des impressions.
le flou des impressions n’exaspère.
le mot adequat est intuition;
une intuition mérite verification, toujours.bref.

Me voir la lui lire?
C'est possible, mais trop noir pour que je m'y arrête.


Il à honte de l'avoir lu;
Il affirme meme ne pas se permettre de lire un courrier qui ne lui es pas adresse.
Il ment : A. n'a pas dementi le lui avoir fait lire.

me nier, donc.
voila, je vais me balader avec ça.
Oui, IK, Mag, faman et...doc Y, m’accueillent et lui me nie.

Mais d'autres ici, on lu aussi, et passent leur chemin.
Ils ne me nient pas, pourquoi me nieraient-il?
Ils sont effrayés?
je les comprend, mais beaucoup d'autres ici ont vécu des trucs aussi grotesques. Sans pour autant effrayer ainsi.

E. serait il effrayé?
Celui qui à vécu des épisodes dramatiques, se devrait d'adopter une posture de victime pour etre acceptable en société?
mais le statut de victime attire les prédateurs.
la roue du mal continue.

J'ai oté mon manteau de victime et me voila "forte"
pffff
Le prédateur ne peux laisser cette force : elle lui nuit ou plutot, il veux s'en saisir : un leurre.
pour ce faire, il cherche une faille, plante sa hache et casse, ouvre.
et ne trouve rien qui puisse le nourrir lui. c'était vain.
Il passe son chemin.

Et, me voila blessee. (tu as vu Y. comme c'est joli sans accent?)

et bien non.
j'ai compris cela maintenant. et l'avoir compris paralyse la hache :
auto-sécurité integree.
l'amour est il le sacrifié sur l'autel de ma sur-vie?

Cet amour là, peut-etre.
cet amour là, c'est sur.

Je n'irais pas plus loin : je n'en sais pas plus.
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

besoin de dire l'indicible  Empty Re: besoin de dire l'indicible

Message par follofficielle Sam 3 Nov 2012 - 11:38

Bonjour Fée,

merci, j'irais lire foxy et toi meme.
la colère tu appelles ça du vomis?
Tu as sans doute raison
follofficielle
follofficielle

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 63
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum