Rencontrer son corps

Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Rencontrer son corps

Message par jbacmo le Sam 6 Oct 2012 - 19:35

Coucou,
Comme beaucoup de zèbres je crois, je me suis longtemps comportée comme si je n'étais qu'un pur point de vue sur le monde, sans impact sur ce dernier. Ben oui, l'impact ça fait peur, on pourrait faire des erreurs! pale Et donc bien sûr, mon corps n'était là qu'à but fonctionnel, pour porter mon cerveau et mes yeux et les nourrir. Et de temps en temps pour jouer avec le corps d'autres gens.
Mais là ça fait deux ans que je suis handicapée depuis une chute aux sports d'hiver, avec l'expérience nouvelle de la douleur de longue durée. (C'est un affliction longue mais qui ne laisse pas de séquelles après alors don't worry about me)
En vrai c'est super pourri, mais ça m'a appris plein de trucs. Par exemple, si dans ma tête, j'ai l'impression d'être invisible pour le monde, je me sens plutôt en sécurité. Mais mon corps lui n'est pas dupe, alors il dort en attendant son heure Sleep et en accumulant des tensions. Les tensions, ça fait mal au bout d'un moment, comme les migraines par exemple qui sont souvent liées à des tensions hyper fortes des cervicales. Alors du coup quand j'avais mal, ben je m'évadais comme d'habitude dans ma tête, mon refuge de prédilection
study d'où je peux voir sans être vue. Mais mon corps est au moins aussi têtu que ma tête alors quand je ne l'écoute pas, il crie plus fort. Il montre son affection pour moi par le harcèlement moral, en faisant en sorte que ce soit plus chiant pour moi de l'ignorer que de le prendre en compte. Voilà comment mon corps et moi nous sommes rentrés en contact.
J'ai joué avec les drogues qu'on m'avait prescrites: le bouton stop pour les muscles s'appelle Tétrazépam, le bouton stop pour la tête ça s'appelle Lamaline (de l'opium, quoi) drunken . Quand on prend les deux en alternance, comme j'ai dû le faire un moment, et bien on n'existe plus. Et en fait c'est vraiment pourri. Bref, j'ai été loin dans le n'importe quoi, et j'en avais bien besoin. Maintenant j'aspire à plus de sérénité dans mon rapport avec le monde. Déjà, vu qu'en gros j'avais expérimenté le suicide chimique, je me suis dit que vivre c'était tout de même plus marrant. Et que, malgré le fait que ça ne m'arrange pas, vivre c'est risquer de se tromper scratch . Alors j'ai cherché des gens avec qui on pouvait se tromper ensemble, dos à dos. Et depuis que je dis davantage les trucs que je ressens ou que je pense qu'avant, (je disais ce qu'on attendait de moi), et ben j'en rencontre de plus en plus, des gens chouettes.
Et puis mon corps m'a fait un beau cadeau, il m'a montré qu'il pouvait aussi travailler avec moi pour m'aider: par exemple, quand je repère une tension dans mes muscles quand je suis avec des gens avec qui je croyais être à l'aise, et ben je me dis que je suis peut-être pas si à l'aise que ça. Pour le sexe c'est fantastique, depuis que j'écoute mon corps au lieu de le regarder faire des trucs, qu'est-ce qu'il est généreux et nourrissant! I love you
Alors voilà, maintenant lui et moi on essaie de trouver un terrain d'entente un peu chaque jour, malheureusement les vieilles habitudes sont longues à perdre alors ça va prendre un moment. Mais ça ouvre de belles perspectives...
Et vous? Vos corps, avez-vous toujours su qu'ils étaient là? Sinon, comment les avez-vous rencontrés?
jbacmo
jbacmo

Messages : 29
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Ben, devant mon ordi...

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par 8gseagffs le Mer 24 Oct 2012 - 14:45

Quand les mots non dits deviennent des maux

Merci tout d'abord de ton intention de partage . J'aimerais répondre a ta question en commençcant par le oui

Alors oui j'ai toujours eu concsience de mon corp mais pas que celui ci partager la même valeure de ressenti existanciel que mon esprit

Oui pour moi mon corp ne sert que a permettre a mon esprit de partager donc encors aujourdhuit mon corp est placé au second degré !

et J'aimerai maintenant répondre par la négation ^^

Non mon corps n'est qu'une perception ,au dela de mes ressentis sensoriel se cache des interactions forte de l'inplication des intentions propre a toute matière .

Je pense donc je suis !ha non escusez moi je suis ! Ha mais mince ce n'est pas vrai mais alors je suis quoi ?

La perception est l'analyse donne selon moi la cause a éffets d'une implication intentionel est donc d'une perception de ses intention ce qui suivant le mode analytique peut changer de sens .
Cela ne peut pour moi pas donner de réponse concrète ( et concrète sur quel plan ) mais plutot une probabilitée de réponses et pour moi cette probabilitée de réponse me met plus en harmonie que face a un chemin bien distinct.

(je part un peu loin dans le hors sujet , je vous l'accorde mais pour moi tout est lié )

Enfaite j'ai envi d'expliquer pourquoi j'ai répondu oui et non ^^

il y a dabor pour moi 2 chemins de comancement de réponses le premiers serai le (majoritairement conventionel)
ex: 6/2(1+2) = 9

le deuxième chemin serai selui du (marjinalement non conventionel )
ex: 6/2(1+2) = 1

Maintenant a travers mes expériance passer je me suis rendu compte que je devais prendre en concsidération mon corp pour que mon esprit n'empatisse pas de celui ci

8gseagffs

Messages : 558
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 30
Localisation : amiens

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par jbacmo le Jeu 25 Oct 2012 - 22:42

En fait le sujet existait déjà sous une forme un peu différente, sous https://www.zebrascrossing.net/t1182-personnification-de-l-esprit-separation-corps-et-esprit
du coup vaut mieux aller là bas, plus on est de fous plus on sourit.
Merci 8gseagffs! Smile
jbacmo
jbacmo

Messages : 29
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Ben, devant mon ordi...

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par Nessy le Jeu 8 Nov 2012 - 22:36

Bonsoir Jbacmo,
Il me semble que je vis actuellement une situation similaire à ce que tu décris dans ton post et j'aimerai savoir comment tu l'as gérée.
Je m'explique :
J'ai 25 ans, et il y a 13 ans j'ai eu un accident de vélo important. Je suis actuellement sous médication pour gérer les douleurs (séquelles), entre autre les même que tu as cité.
J'aimerai savoir si tu as des conseils à me donner pour m'aider à trouver un équilibre de vie entre douleur-médocs-esprit/tête...
Car si je prends des médocs pour diminuer les douleurs, je n'arrive plus à réfléchir, penser... et à l'inverse si j'arrête les douleurs m'empêche de réfléchir.
C'est un peu pour moi un problème sans solution à mes yeux, mais étant prise dedans je suis loin d'avoir un regard objectif et positif sur la situation.
Merci beaucoup
merci beaucoup

Nessy

Messages : 67
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 33
Localisation : clermont-ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par siamois93 le Jeu 8 Nov 2012 - 23:08

Sur l'aspect purement médicamenteux, as-tu essayé de voir avec des structures spécialisées dans le traitement de la douleur, il me semble que cela existe.
J'aime vraiment pratiquer du t'aï-chi-chuan et je sais que ça peut aider dans pas mal de cas mais je ne sais pas à quel point tu es handicapé ou valide.
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par Nessy le Ven 9 Nov 2012 - 0:30

Oui je suis suivi dans un centre d'évaluation et de traitement de la douleur depuis plus d'un an.
Niveau "handicap" j'ai eu une lésion du SNC dans la zone de gestion de sensibilité et douleur. Il se traduit sous la forme d'une hypersensibilité tactile (allodynie, douleur déclenchée à une pression > à 6g) , d'une hypo-sensibilité thermique, troubles du sommeil...
Ce qui me trotte en tête depuis quelques temps maintenant c'est :
Comment arriver à trouver l'équilibre entre :
douleurs --> troubles cognitifs + troubles relationnels +tensions musculaires
médocs --> troubles cognitifs important + soulagement physique très temporaire + difficultés socio-relationnelles
zébritude --> difficultés relationnelles + difficulté à lâcher prise
Je ne connais pas le tai-chi sur le plan pratique, peux tu m'en dire plus ?
J'aurai aimé tester le Watsu mais il n'y en a pas près de chez moi.


Nessy

Messages : 67
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 33
Localisation : clermont-ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par siamois93 le Ven 9 Nov 2012 - 0:44

Pour le taï-chi-chuan il n'y a qu'une manière : Fais en. Si les mouvements sont trop compliqués vu ta santé actuelle tu peux essayer le chi-kong.
Ma prof de t'aï-chi-chuan a eu un gros accident il y a plusieurs années, alors qu'elle était à un feu rouge un camion est arrivé derrière et n'a pas pu s'arrêter et a écrasé sa voiture, elle a eu des cervicales abimées et la moelle épinière très endommagée, les toubibs pensaient qu'elle ne remarcherait jamais, elle est quand même restée quelques semaines à l'hosto mais elle a tout récupéré par le taï-chi-chuan. Elle est vraiment spéciale Very Happy . D'ailleurs elle a une grande insensibilité à la chaleur, peut-être due à cet accident ?
Tu as le temps, tu es jeune, tu peux beaucoup progresser. Il y a mon site perso pour le t'aï-chi-chuan http://taijiquan.neuronnexion.fr ça peut t'aider à démarrer. J'y ai expliqué pas mal de choses.
La pratique consiste au départ en une suite de mouvements lents qui durent environ 45 minutes et représentent 108 mouvements codifiés. Il y a aussi des mouvements avec partenaire vu que c'est un art martial.
Je sais qu'il y a des profs sur Clermont mais je ne sais pas ce qu'ils valent.

Pour le watsu je ne connaissais pas du tout.


siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par Nessy le Ven 9 Nov 2012 - 1:10

Ok je vais lire ca.
Concernant le watsu c'est une sorte de shiatsu en piscine entre 35 et 38°C.
Un ptit lien si tu veux en savoir plus :
nasekala.eu


Merci beaucoup

Nessy

Messages : 67
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 33
Localisation : clermont-ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par jbacmo le Ven 9 Nov 2012 - 14:49

Coucou Nessy,
Je compatis. Et je vais reprendre une de tes phrases pour essayer de te donner d'autres pistes de refléxion: tu dis "si j'arrête, les douleurs m'empêchent de réfléchir" . Ce n'est pas exact à mon sens: les douleurs n'empêchent pas de réfléchir à tout. Elles empêchent farouchement de réfléchir à autre chose qu'à la douleur et aux sensations physiques. Ce qui est limitant, c'est clair, mais y a de quoi devenir passionné.
Je vais y revenir par un chemin détourné: je prends comme postulat de base que notre corps est notre lien direct avec le monde. C'est par lui qu'on perçoit le monde, et c'est par lui qu'on interagit avec le monde. Je me définis maintenant comme trois pièces imbriquées mais ayant chacune une existence propre. Y a moi(intellectuel et spirituel), mon corps et ma personne sociale(les émotions, le rapport à l'autre). J'ai longtemps cru que ces trois aspects étaient indissociables. Et effectivement, tout ce petit monde agit en même temps la plupart du temps. Mais en cas de douleur, les trois se distinguent les uns des autres car ils ont des fonctionnements différents. Tu le dis toi-même en d'autres termes: tu différencies les troubles cognitifs, les troubles physiques et les troubles relationnels.
Dans la maladie, je trouve que le plus dur c'est le manque de contrôle. On a souventl'impression de subir passivement en attendant que le mauvais sort s'en aille, et à chaque fois on se surprend à continuer de souffrir, alors qu'on pensait ne plus pouvoir en supporter davantage. On n'est plus acteur: on est récepteur de soins, de douleur... Te reconnais-tu là-dedans? On doit toujours prendre sur soi car on ne peut pas faire les choses seuls. Je ne pouvais pas faire mes lacets seule, par exemple, ou ouvrir un yahourt. Et c'est difficile d'être reconnaissant à quelqu'un de nous aider quand on est occupé à s'en vouloir d'être un boulet. (ou à être énervé car les autres ne sont pas nous et ils ne font pas les choses de la manière qu'on désirerait).
Pour aller mieux j'ai dû changer de paradigme. Je me demandais ce qui restait de moi, au milieu de tout ça. Il restait ma douleur, ma rage, et le fait que je n'ai pas envie de mourir. Et une reconnaissance forte envers les gens proches, doublée d'une grosse culpabilité d'être inutile(ce qui explique en grande partie la rage, finalement).
J'ai décidé (contrainte et forcée) de passer en mode actif. Avec mon kiné on a élaboré une série d'exercices que je dois faire tous les jours. C'est des mouvements ridicules, genre lever le bras en portant un truc de 200g. Ça fait mal, mais c'est moi qui me fait mal. Je ne subis plus. Je m'aide avec la force de l'habitude: je fais ça tous les soirs, sans exceptions aucune, au bout d'un moment ça devient systématique alors je n'ai plus besoin de me forcer autant. Ça fait progresser, et puis on peut voir ses progrès (ridiculement lents mais réels). Faut s'aider: mettrre de la musique qui booste. Pour moi Linkin Park ça marche bien car vu que j'ai mal je suis vénère dans ces moments-là.
Pas d'exercices les soirs de kiné, comme ça c'est un peu les vacances.
Et surtout se réapproprier son corps. Y a tellement de gens qui travaillent dessus que des fois j'en oublie qu'il est à moi. Surtout que la plupart de ces gens savent mieux ce qu'est un corps que moi. Du coup je pose des questions pour comprendre finement ce qu'on me fait et pourquoi, et comment ça marche, et quel muscle.... Pour m'approprier ce corps intellectuellement. Mais aussi se l'approprier concrètement: prendre soin de ma peau, de mes cheveux, des parties du corps épargnées pas la douleur s'il y en a.... C'est triste quand les kinés sont ceux qui nous touchent le pluss. Surtout qu'ils font mal. Mais y a des gens chouettes qu'on peut toucher et qui peuvent nous toucher d'une manière douce, pour se sentir moins isolé dans ce corps.
J'ai l'impression qu'en gros, les anti-douleurs ça permet d'éviter de grosses crises, et il faut en prendre, mais en étant conscient que c'est de la drogue, et aussi en le choisissant: ne pas systématiquement en prendre pour être sympa en société par exemple. Tu es ta douleur pour le moment, et même si ça te rend sensible, ça n'a pas à te rendre associable. Par contre ça restreint les rencontres à des gens capables de comprendre que oui, tu es fatigué tout le temps, non, tu n'es pas heureux de te plaindre, non, tu n'es pas en colère contre eux personnelement mais oui, tu as la rage. Bref, toute tentative de faire comme si ta douleur n'existait pas me paraît vouée à l'échec car elle est bel et bien là, et c'est même une composante essentielle de ton identité du moment. Au même titre que ta zébritude. Plus vite tu l'accepteras, plus vite tu pourras t'en servir.
Mes douleurs me permettent de, et m'obligent à, reviser complètement ma manière d'être. Je dois être plus attentive à mes limites, à mon alimentation, à mon niveau de stress... Mais dans tout ça, je rencontre régulièrement des leçons: mon corps a compris des trucs sur moi que je ne savais pas. Il sait qui me fait du bien, il sait m'indiquer quand je suis honnête et quand je ne le suis pas. Il sait quand je confond mon masque social avec moi-même, ce qui est en général un signe que je me fais du mal. Bref c'est un excellent guide pour partir en voyage initiatique... Dans le but final que ces trois parties de moi-même apprennent à travailler en équipe, en connaissant et en reconnaissant à chaque bout son utilité, sa valeur et ses limites.
La douleur longue durée, ça change la vie de toute façon. À toi de choisir de quelle manière.
jbacmo
jbacmo

Messages : 29
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Ben, devant mon ordi...

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par Alma le Ven 9 Nov 2012 - 15:55

Ce sujet me parle, et ta façon d'en parler jbacmo n'y est pas étrangère.
Pour commencer, un grand merci pour l'énergie fabuleuse que tu mets dans tes écrits, pour ta générosité et ton désir de partage.

Pour citer quelqu'un que j'ai connu :

"j'aime"
Facebook

Peut être as tu déjà lu ce livre, je ne peux que te le conseiller :

au coeur de notre corps, de Marie Lise Labonté, dont voici des extraits audio :

http://www.marieliselabonte.com/spip.php?page=article_n2&id_article=121

Marie Lise Labonté est la créatrice de la MLC (je cite) :

"La MLC© Méthode de Libération des Cuirasses, Approche globale du corps par le mouvement d’éveil corporel est une approche psychocorporelle et énergétique qui s’inspire de plusieurs années de recherche et d’expérimentation en médecine psychosomatique et énergétique."

Ce n'est pas de la gymnastique, c'est de l'anti-gymnastique, comme le prône la discipline de Marie-Thérèse Berthat.
Il ne s'agit pas de bouger, de se muscler, de forcer, mais de s'allonger, de faire de micro-mouvements, et d'écouter toutes les somatisations qui retentissent.

Le corps à son langage propre. comme tu sembles le dire, il est une entité à part.
J'ai assité à des séances de MLC et c'est assez impressionnant, dans ces moments là, il parle, pour peu qu'on lui donne l'espace et l'écoute appropriée.

Nous ne sommes pas qu'un cerveau, même si beaucoup d'entre nous aimerait bien malheureusement.
Alors je te souhaite une avancée fabuleuse sur le chemin qui est le tien.
Alma
Alma

Messages : 150
Date d'inscription : 05/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par Nessy le Ven 9 Nov 2012 - 21:57

Merci beaucoup à toutes les deux, pour ce partage enrichissant.
Merci Jbacmo pour ces mots, si vrais, si justes, bien posés, tellement apaisants.
Merci Alma pour le livre.
Discussion à poursuivre... Very Happy.

Nessy

Messages : 67
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 33
Localisation : clermont-ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par jbacmo le Sam 10 Nov 2012 - 5:12

Gêné Merci!
jbacmo
jbacmo

Messages : 29
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Ben, devant mon ordi...

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par Alma le Lun 12 Nov 2012 - 14:01

Nessy a écrit:Discussion à poursuivre... Very Happy.

Avec grand plaisir !

si je trouve d'autre documents et infos allant dans ce sens, je n'hésiterai pas à venir les mettre ici si cela vous interesse Smile
Alma
Alma

Messages : 150
Date d'inscription : 05/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer son corps Empty Re: Rencontrer son corps

Message par Nessy le Jeu 15 Nov 2012 - 19:13

Je suis intéressée Wink

Merci beaucoup Alma.

Nessy

Messages : 67
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 33
Localisation : clermont-ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum