Sensibilité sensorielle

Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Sensibilité sensorielle

Message par Wokgui Lun 1 Oct 2012 - 15:46

Bonjour à toutes et tous!

C'est mon premier post. J'ai réfléchi longtemps avant de poster parce que les sujets que je souhaite aborder ne me paraissent que rarement pertinents et toujours sujets à une interprétation excessivement large qui fait qu'on en arrive à 36 posts qui se suivent et qui divaguent dans tous les sens sans ligne de mire et donc au final sans solution pour trouver une solution à apporter au sujet. (car sur ce forum, il me semble, on essaie surtout de résoudre des problèmes, sans parfois les nommer directement mais en en empruntant la direction)

Bon. Cerveau sur "off". Question directe (au possible): A quel point êtes-vous sensible à votre environnement d'un point de vue "sensoriel" (lumière, sons, humidité, froid, résonance...)?

-> Pour ma part, j'y suis insupportablement sensible. Je vis et j'ai l'air "normal" de l'extérieur, car j'ai de nombreuses et longues années de pratique pour le cacher qui me semblent des siècles, mais en moi j'ai conscience de subir constamment mon environnement en étant assailli d'innombrables informations comme la variation de voix de ma collègue du bureau d'à côté, la froideur de la lumière qui pénètre les stores de mon bureau, la sensation du visqueux chewing-gum qui macère et subit les pressions de la mâchoire de mon insouciant collègue... Dans le métro (j'habite à Paris), dans le bus, dans la rue, je vois tout, alors que je n'essaie que de percevoir; j'absorbe des informations alors que je n'ai rien demandé.

Je sais que je subis tous ces éléments, car leur amas forme en moi une prédisposition rapide et constante à la fatigue, à la nervosité et à l'impression non avouable d'être constamment "emprunté", happé dans un brouillard épais qui comme dans le film "The fog" inspiré de Stephen King (que je recommande fortement d'ailleurs pour l'exploration rapide mais efficace de la variabilité des réactions face à la peur) , recouvre invariablement et pour une durée indéterminée le réel.

Si je vous demande cela c'est pour d'une part, éventuellement, pouvoir me dire que je ne suis pas idiot (et il me semble que c'est notre problème à tous), et pour d'autre part tirer de vos vécus respectifs d'éventuelles solutions.

Voilà je me suis plaint et j'ai avoué une faiblesse, deux choses que je déteste. Mais c'est un forum, c'est fait par écrit, et surtout en bonne compagnie.
La mode est aux smileys et cela donne un côté humain à une liste de caractères, donc je m'incline. Very Happy

Wokgui

Messages : 32
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 35
Localisation : Montigny-les-Metz

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Ln_3 Lun 1 Oct 2012 - 16:00

Salut shrek !
toi aussi tu es comme les ogres et les oignons, tu as des couches?? ( bon, ok... Je suis dehors )

Je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis.
Le changement de temps et de pression me donne des migraines, les basses fréquences la nausée, le bruit m'insupporte, je sens des odeurs très fines, parfois (souvent) gênantes, j'en passe, ce qui me perturbe beaucoup et m'empêche de me concentrer.

Même chose, j'ai fini par me forger une carapace, mais étant prof, dans un collège bruyant, je finis souvent chaque heure de cours et mes journées épuisée...
Tout ça pour dire que non bien sûr tu n'es pas idiot (est-ce une idiotie que d'être hypersensible?), et je pense en effet que c'est un trait caractéristique de la zébritude.
(Perso je plaisante souvent là dessus en disant que je suis "The Sentinel" ^^)
Et pour dire aussi que je suis preneuse de solutions si on en trouve, car je n'en ai pas plus que toi... !
Ln_3
Ln_3

Messages : 467
Date d'inscription : 26/07/2012
Age : 36
Localisation : Cahors

http://myspanique.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par fleur_bleue Lun 1 Oct 2012 - 16:27

Je ne sais pas s'il y a des solutions, au moins il n'y en a probablement pas pour "diminuer" cette sensibilité. Mais je connais bien le topo, moins fort probablement que Shrek, pourtant. Je suis surtout sensible aux bruits, au point que j'ai vécu une longue dispute avec un collègue sur le fait d'ouvrir ou fermer la porte du bureau - il y a un local technique avec un ventilateur bruyant juste devant! Et je ne supporte pas ce bruit constant que je ne sais pas "oublier"! Quand la collègue dans le bureau voisin veut me parler, je passe la voir - je l'entends à travers le mur et dans le téléphone, et cela m'énerve. J'ai plein d'exemples comme ça...

Il paraît d'ailleurs que les hypersensibles sont même plus nombreux que les surdoués avec environ 15 à 20% de la population. Il y a donc des hypersensibles non-surdoués. On peut lire les travaux de la psychologue américaine Elaine Aron là-dessus, par exemple. Sinon, je connais surtout des livres en allemand, mais je peux donner les titres si ça intéresse quelqu'un.
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Wokgui Lun 1 Oct 2012 - 16:41

On progresse je sens qu'on va faire exploser le nombre de solutions disponibles pour résoudre ce problème! Wink

Récapitulons:
In_3 (doux pseudo aux accents d'informaticien;)): Se forger une carapace.
fleur_bleue (myosotis ou platycodon?): Lire Elaine Aron ou des livres en allemand. (on ne peut pas donner de référence dans un post, c'est ça?)

D'autres idées? (je me sens l'âme d'un animateur de post; la première étape avant d'animer The Voice)[b]

Wokgui

Messages : 32
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 35
Localisation : Montigny-les-Metz

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Ln_3 Lun 1 Oct 2012 - 16:49

Shrek a écrit:
In_3 (doux pseudo aux accents d'informaticien;))

c'est un L Wink
Ln_3, parce que Ln(3) ne passait pas :p c'est plus matheux qu'informaticien Laughing

Fermer ses fenêtres et poser une double baie est assez efficace aussi contre le bruit Wink
Ln_3
Ln_3

Messages : 467
Date d'inscription : 26/07/2012
Age : 36
Localisation : Cahors

http://myspanique.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par fleur_bleue Lun 1 Oct 2012 - 16:52

@Shrek: C'est pas ça, mais je n'ai pas lu Aron elle-même, donc je n'ai pas les titres, et je ne suis pas sûre si des titres en allemand apporteraient grand-chose. Wink Si tu veux, il y a par exemple un de Marianne Skarics, "Sensibel kompetent: zart besaitet und erfolgreich im Beruf".

Je pense que la solution passe par une acceptation de la chose et par la création d'endroits où on peut se ressourcer (chez soi p. ex.), afin de mieux supporter le trop de sensations dans le métro etc. Et oui, même quand mon collègue veut avoir la porte ouverte, je finis par arriver à travailler, malgré la gêne persistante du bruit de ventilateur...
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Wokgui Lun 1 Oct 2012 - 17:09

Moi je travaille dans un département RH où la politique est de garder la porte ouverte qu'il vente ou pleuve, que le chewing-gum soit mastiqué ou le pas lourd avéré...Wink
J'ai régulièrement des envies de meurtre (aux juges je dirai: c'était juste une image;)), mais je m'arrête à temps pour me boucher les oreilles avec mes écouteurs et écouter les passages de morceaux de musique qui me font vibrer et surtout oublier.

Tout à fait d'accord pour la création d'endroits où se ressourcer; j'ai trouvé personnellement un banc dans un parc qui devrait porter mes initiales vu la régularité avec laquelle je me couche sur lui.

En fait je me trouve autiste en quelques aspects: je peux écouter sans problème 50 fois le même morceau de musique (je le mets en boucle sur mon iphone) où rester au même endroit longtemps sans bouger.

Sinon Marianne Skarics sera peut-être ma prochaine lecture.
Ln(3), est-ce une manière subtile de dévoiler ton prénom?

Sinon, vous écrivez alors que vous travaillez? (juste pour savoir si je dois forcément être isolé dans ma culpabilité)

Wokgui

Messages : 32
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 35
Localisation : Montigny-les-Metz

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Invité Lun 1 Oct 2012 - 17:10

Je suis également extrêmement sensible au bruit, à la lumière (lunettes de soleil toujours dans mon sac), aux lieux trop peuplés... aux odeurs (la fumée de cigarette m'indispose au plus haut point ainsi que les parfums...). Je suis rentrée chez moi dimanche avec un mal de tête insupportable, merci la fanfare que j'ai croisée en me baladant Laughing

L'immobilier a été pour moi une vraie galère avec de multiples déménagements jusqu'à ce que je trouve enfin mon sweet home où j'espère rester cette fois (mais je n'en suis pas certaine).

Je l'ai choisi en périphérie de grande ville, je ne pourrais vraiment pas vivre au coeur de celle-ci, et dans un environnement calme (site classé, pour être à l'abri des mauvaises surprises).

Double vitrage, éclairage pensé pour ne pas souffrir d'une trop grande luminosité avec certains points à variateur.

J'ai aussi beaucoup de mal à supporter les transports en commun.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par fleur_bleue Lun 1 Oct 2012 - 17:13

Shrek a écrit:
Sinon, vous écrivez alors que vous travaillez? (juste pour savoir si je dois forcément être isolé dans ma culpabilité)

Ouais, en gros, c'est ça. Wink

Pour la politique de la porte ouverte: Justement, d'où les discussions. Maintenant, on a un "compromis", c'est porte fermée un jour sur deux... (Et je ne sais pas du tout travailler avec de la musique...) Les écoutes en boucle, moi, c'est plutôt un CD, pas un seul morceau. Quand j'ai un nouveau CD, souvent, je n'écoute que celui-là jusqu'à le connaître par cœur. En revanche, rester immobile, c'est impossible!
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Wokgui Lun 1 Oct 2012 - 17:24

Bon ben alors ça y est je sens la poids de la culpabilité disparaître de mes épaules en même temps que naît en moi le plaisir de converser (cela faisait longtemps, je m'emballe sur des échanges assez superficiels en somme mais c'est déjà ça).

Le compromis de la porte ouverte, ici ce n'est pas possible. J'ai essayé de faire comprendre aux gens que cela ne signifie pas que je ne les aime pas, mais comme ils ne sont pas comme moi ils ne le comprennent pas. Dilemme insoluble et révélateur de la difficulté de comprendre ce qui nous est étranger...

La musique sur CD je ne le pourrai pas pour la simple raison que je n'aime jamais suffisamment l'ensemble des morceaux d'un CD. Même au sein de morceaux que j'aime, je n'aime que des passages, je m'ennuie pendant un bon bout de temps, la tension monte jusqu'au moment d'extase (à chacun son extase hein;))

Wokgui

Messages : 32
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 35
Localisation : Montigny-les-Metz

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Wokgui Lun 1 Oct 2012 - 17:27

Sinon j'ai doublé le nombre de messages que j'ai posté. Cela mérite bien une récompense des administrateurs du forum ou de la communauté? Comme un Facchin d'or? Wink

Wokgui

Messages : 32
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 35
Localisation : Montigny-les-Metz

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par fleur_bleue Lun 1 Oct 2012 - 17:28

Comme nous sommes les seuls à avoir un ventilateur devant la porte et que la collègue non-voyante confirme que ce truc fait beaucoup de bruit, j'ai droit à un minimum de compréhension, au moins - et aussi parce que le collègue en question est super gentil.

@Paoline: Je souscrit pour la cigarette... Je me force un peu quand la compagnie est sympa, mais le matin sur le quai de la gare c'est vraiment insupportable, ou quand un lieu est complètement enfumé. mouais
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Ln_3 Lun 1 Oct 2012 - 17:30

Shrek a écrit:Ln(3), est-ce une manière subtile de dévoiler ton prénom?

En effet Wink mais je ne vais pas troller là dessus sur ce sujet Rolling Eyes

Pour la musique, je me suis fait un paquet de playlist, plutot punchy, plutot zen, plutot à textes, etc, même pas très fort ça permet de capter l'attention et de l'éloigner des bruits ambiants !

Pour la cigarette sur le quai de la gare, perso je n'hésite pas à rappeler aux gens que c'est interdit... à plus forte raison quand une poussette passe pas trop loin, je les fait culpabiliser ! Twisted Evil
Ln_3
Ln_3

Messages : 467
Date d'inscription : 26/07/2012
Age : 36
Localisation : Cahors

http://myspanique.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Invité Lun 1 Oct 2012 - 17:32

Ouaip, très sensible, paraît qu'on appelle ça "hyperesthésie", ça fait drôlement mieux.
Le bruit : il y a quelques mois, on ponçait une façade dans la rue qui mène à mon bureau, les gens passaient en pressant le pas, mais moi, j'étais obligé de me boucher les oreilles et quitter le secteur en courant, d'une manière incoercible. Idem, dans un palais des sports, la sono a soudain été poussée à fond : je me suis enfui comme une tornade vers un couloir un peu protégé alors que personne ne semblait gêné autour de moi. Je n'ai pu revenir que quand le début du match a amené l'arrêt de cette musique infernale.
La lumière : dès que je suis fatigué, mon écran, quoique chroniquement réglé vers les 25-30% de sa puissance, m'éblouit à ne plus rien y voir si je le regarde.
Quant aux odeurs... tantôt c'est intéressant, je mémorise des odeurs aussi bien que des scènes, avec une grande puissance, par contre, là aussi je suis facilement incommodé par ce qui ne dérange personne.
Un véhicule de transport en commun rempli, même pas bondé, juste rempli, c'est très pénible. Passé le quart d'heure, c'est une vraie souffrance, je me crispe, je me recroqueville, j'ai l'impression que tout le monde le fait exprès de m'envoyer les piques de son bruit, de bloquer la fermeture des portes et de faire durer les feux rouges et je rentre complètement épuisé et sur les nerfs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Wokgui Lun 1 Oct 2012 - 17:40

Merci Fusain tu m'as donné l'idée de baisser la luminosité de mon écran; je me sens bêtement mieux maintenant. Wink
Concernant les transports en commun j'acquiesce encore et encore; pour ma part c'est un sentiment diffus de détester les gens alors qu'ils ne m'ont rien fait à part être simplement là. Mais là au mauvais endroit.

Wokgui

Messages : 32
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 35
Localisation : Montigny-les-Metz

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Mégalopin Ven 5 Oct 2012 - 15:55

Shrek a écrit: un sentiment diffus de détester les gens alors qu'ils ne m'ont rien fait à part être simplement là.

Ca c'est un problème de foie (réservoir des colères selon la médecine chinoise)

Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Siren Ven 5 Oct 2012 - 17:16

A quel point êtes-vous sensible à votre environnement d'un point de vue "sensoriel" (lumière, sons, humidité, froid, résonance...)

Pas trop de problème avec les odeurs, enfin pas plus que quelqu'un d'autre ( enfin je crois )

Mais le bruit : AHHH ... horrible j'entends un téléphone vibrer dans le bureau a coté, le brouhaha de la cantine m'exaspère j'ai envie de faire un massacre... quelqu'un qui mange la bouche ouverte .... 'fin bref
> une solution > rien de concret à t'apporter j'ai réussi aussi à me mettre une carapace et à ne pas TROP entendre ..( enfin dans le bus - métro ça marche pas encore )

La lumière me dérange du moment ou elle est brute ..tamisée ça me convient ...

L'humidité ?! je suis la pro pour repérer un lac ou un étang à proximité ...
Je suis allée à Miami 2 fois plus jamais j y retourne climat trop trop trop humide pour moi je suis en doudoune sinon j ai froid ! ... ( l'océan en général d'ailleurs )

Tu attendais des solutions > dommage j'en ai pas ...

Merci d'avoir lu :p

Siren

Messages : 74
Date d'inscription : 24/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Pieyre Ven 5 Oct 2012 - 18:18

Pour ceux qui ne supportent pas de travailler avec de la musique, il y a encore moins prenant que les musiques d'ambiance : ce qu'on appelle les bruits blancs (ou de diverses couleurs).
Il s'agit de mélanges de bruits de multiples fréquences correspondant à ce qui nous agresse, pour le masquer, mais sans aucune mélodie ni aucun rythme identifiable. En gros c'est comme un bruit de radio entre deux stations : ça grésille ou ça fourmille... Ce n'est pas forcément agréable au début, et puis on s'y fait.
On peut en trouver facilement en téléchargement gratuit. Je n'ai plus de référence, mais on peut chercher "bruit blanc" / "white noise", "sound sleeping", "relaxing music", etc.

Par ailleurs, si vraiment un ventilateur me pourrissait la vie au travail, soit un jour je le saboterais, soit plutôt j'en achèterais un autre moins bruyant à la place. Et peu importe si ça ne se fait pas !

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Mégalopin Ven 5 Oct 2012 - 20:34

Technique de méditant pour les bruits et lumières extérieurs:
savoir que c'est de l'énergie et l'accepter comme un apport énergétique

Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Pieyre Ven 5 Oct 2012 - 23:56

Une question : est-ce que la perception de la parole qui fait sens (et non pas seulement du bruit qu'elle produit) relève encore de la sensibilité sensorielle ? Dans le principe, ce n'est pas le cas, mais, si la musique dérange, c'est souvent en fonction de l'imaginaire qu'on y découvre ou qu'on y retrouve.
Alors est-ce que ce type de parole vous dérange ou non avec des effets comparables à ceux qui sont décrits ici par vous ? Et, question subsidiaire, pouvez-vous analyser la différence ?

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Mégalopin Sam 6 Oct 2012 - 0:03

(Pas sûr de comprendre ta formulation)

Quand on essaie de dormir et que des gens discutent à côté, ça empêche de dormir. Mais s'ils parlent dans une langue inconnue c'est une musique qui finit par bercer

Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Pieyre Sam 6 Oct 2012 - 0:12

C'est un peu ce que je voulais dire en effet.

Mais est-ce qu'à strictement parler, la sensibilité sensorielle ne correspondrait pas uniquement à l'incidence de paramètres physiques élémentaires (des grandeurs) qui s'écarteraient d'une plage de tolérance propre à chaque individu sensible ?
Par exemple, pour le son, ce serait la fréquence et la puissance, mais pas les variations du rythme par exemple.

Ou alors, ce qui n'est pas très clair j'en conviens, tout se passerait-il comme s'il y avait un sens interne s'appliquant à tout langage possible (et le rythme en est un), de sorte que ce sens serait susceptible de désagréments comparables à ceux détaillés ici ?

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Mégalopin Sam 6 Oct 2012 - 15:55

Pieyre a écrit: Mais est-ce qu'à strictement parler, la sensibilité sensorielle ne correspondrait pas uniquement à l'incidence de paramètres physiques élémentaires (des grandeurs) qui s'écarteraient d'une plage de tolérance propre à chaque individu sensible ?

Pour les fréquences c'est sûr. Certaines fréquences sont désagréables à l'un et pas à l'autre. Conditionné entre autres par les fréquences propre à chaque langue.
Aussi par exemple les fréquences utilisées par sa mère pour exprimer son mécontentement, qui sont désagréables à l'oreille.

Si tu veux chercher dans ces directions, voir les travaux d'Alfred Tomatis


Veux-tu dire aussi que certains ont des perceptions "border-line" avec tel ou tel sens, ce qui leur fait percevoir un réel différent de la majorité?








Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Invité Sam 6 Oct 2012 - 16:07

Moi je dirais que le bruit me dérange quand je ne peux le contrôler; par exemple les gens qui crient ou parlent fort près de moi mettent souvent mes nerfs à rude épreuve, par contre je peux mettre la musique que j'aime assez fort, ça ne me dérange pas.

Je suis sensible aux odeurs, sans que ce soit particulièrement gênant, (enfin tout dépend des odeurs!).
Un jour j'étais incommodée par l'odeur de transpiration d'une personne en bout de table alors que les autres n'avaient pas senti.

J'ai du mal à supporter le froid mais je pense que c'est le cas de beaucoup de gens...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Pieyre Sam 6 Oct 2012 - 16:28

Mégalopin a écrit:Veux-tu dire aussi que certains ont des perceptions "border-line" avec tel ou tel sens, ce qui leur fait percevoir un réel différent de la majorité?
Je ne sais pas mais pourquoi pas, dans la mesure où les différences quantitatives peuvent devenir qualitatives (pour les ondes mécaniques c'est clair, même si là les transitions de fréquence sont bien sûr hors de portée de la perception humaine).

Océane a écrit:J'ai du mal à supporter le froid mais je pense que c'est le cas de beaucoup de gens...
Moi c'est surtout la chaleur. Pendant l'été je ne suis généralement pas bien, et même c'est durant six mois de l'année que, sans en avoir tellement conscience, je ne suis guère capable de faire grand-chose. Quand mon corps n'a pas trop froid, c'est que ma tête a trop chaud. Quelqu'un a une solution ?

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Laurinette Sam 6 Oct 2012 - 17:09

Bonjour !

J'ai parcouru vite fait alors ça a peut-être déjà été dit... Mais cet état d'hyper sensibilité sensorielle s'appelle l'hyperesthésie, et c'est assez répandu chez les HPI... Je suis hyperesthésique, je l'ai compris en lisant le bilan très détaillé de ma fille (HPI et HE elle aussi...) La psy a très bien expliqué le truc. C'est notre incapacité à filtrer en fait. On se prend en pleine figure toutes les informations sans être capable de les hiérarchiser.

C'est parfois lourd... Mais y a rien à faire Sad



Dernière édition par Laurinette le Sam 6 Oct 2012 - 17:10, édité 1 fois (Raison : orthographe !)

Laurinette

Messages : 247
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 51
Localisation : Dans les vignes de Champagne

http://www.moncoindetable.fr

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Invité Sam 6 Oct 2012 - 17:28

Le problème est que j'en arrive à redouter certaines sorties.

Je viens d'aller en hyper-centre, transports en commun, boutiques, ce qui devrait être un plaisir devient pratiquement un cauchemar.

Il va me falloir un bon moment de détente dans le silence avant de retrouver une "activité" normale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Bliss Sam 6 Oct 2012 - 17:29

Bonjour Shrek, je vais passer pour la chiante de service mais y'a déjà plusieurs topics qui traitent de ce sujet. Alors pourquoi en avoir ouvert un autre ?

Ce forum va finir par imploser, vu le nombre de topics qui sont y créés toutes les semaines, et le nombre de doublons qui sont régulièrement faits, juste parce que les gens ont la flemme/pas la présence d'esprit de demander aux modos/guides si le sujet a déjà été créé (les post-it en haut de chaque page sont faits pour ça) ou de taper les mots-clefs du thème dans la fonction "Rechercher" en haut de la page d'accueil... C'est pourtant pas compliqué Rolling Eyes

Par exemple, je viens de taper les mots-clefs "sensibilité", "hypersensibilité", "physique" et "sensoriel" dans la fonction "Rechercher" et voici ce que j'ai trouvé :

https://www.zebrascrossing.net/t2407-hypersensibilite-physique?highlight=hypersensibilit%C3%A9+sensibilit%C3%A9+physique+sensoriel+sensorielle

https://www.zebrascrossing.net/t3744-hypersensibilite-emotionnelle-hypersensibilite-sensorielle-et-hypersensibilite-a-la-douleur-physique?highlight=hypersensibilit%C3%A9+sensibilit%C3%A9+physique+sensoriel+sensorielle

Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par spirou Sam 6 Oct 2012 - 18:05

Je suis trés sensible a l’environnement comme beaucoup, j'ai des matière que ne peu pas touchez et pas porter. ,les son , la lumiére....

Mais étrangement je suis inssensible au froid, ou la perception sensoriel est peut être que je m'adapte.
Je suis pied nu et chemisette quand tous le monde est en pulls frigorifier.
Il ne faut pas dire inssensible , j'ai la chair de poule, le froid piquand de l'eau . mais je sais la limite à ne pas dépasser ou de quand je vais avoir froid.
Mais comme
spirou
spirou

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2012
Age : 46
Localisation : Marche sur l'eau

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par moiset Lun 3 Déc 2012 - 14:35

C'est étonnant, je suis tout aussi sujette à cette hypersensibilité (en particulier à la lumière, aux couleurs, au toucher et aux odeurs).
Mais bien loin de me déranger, elle transcende en général chaque instant - au point des fois que j'ai envie de me moquer de moi-même devant tant de niaiserie : je reste béate devant le moindre rayon de soleil, mais aussi devant les lumières de fin du monde que font apparaître les nuages orageux, et devant le spectacle son et lumière géant de la moindre averse - ne parlons même pas des orages. Je scrute le soleil à travers les feuilles et l'eau. J'admire le mariage des couleurs n'importe où, dans la rue, dans les vêtements de mes collègues, dans leurs cheveux. Je m'amuse à suivre le fil des mille odeurs qui surviennent lorsque je marche en ville ou en montagne, je cherche mes préférées qui sont parfois étranges. Ou bien je saute de son en son. J'observe, je palpe, je hume avec avidité.
Oui, c'est vrai, c'est parfois gênant : lumière trop fade qui me désole, trop crue qui me blesse, bruits, odeurs ou contacts tactiles désagréables et tenaces qui m'empêchent de me concentrer.
Mais honnêtement, cèderiez-vous cette partie de vous ? De toutes les caractéristiques qui font de moi un zèbre, c'est la seule dont je ne voudrais jamais me passer. Celle qui me permet de vivre si fort.

moiset

Messages : 6
Date d'inscription : 03/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Pieyre Lun 3 Déc 2012 - 19:09

Parfois j'ai eu l'impression que cette hypersensibilité, notamment visuelle, pouvait ressembler à ce qu'on doit éprouver sous l'emprise de certaines drogues. Sauf qu'on maîtrise davantage, parce qu'on peut se donner complètement à la richesse de ce qu'on voit ou bien prendre de la distance et envisager les choses de manière plus prosaïque.

Je cite Aldous Huxley, dans les Portes de la perception.

« Traversant la porte-fenêtre, je sortis sous une sorte de pergola couverte en partie d’un rosier grimpant, en partie de lattes de deux centimètres de largeur, séparées par des intervalles d’environ un centimètre. Le soleil brillait, et les ombres des lattes traçaient un dessin zébré sur le sol et sur le siège et le dossier d’un fauteuil de jardin qui se trouvait à l’extrémité de la pergola. Ce fauteuil – l’oublierai-je jamais ? Là où les ombres tombaient sur le rembourrage en toile, des bandes d’indigo sombre mais resplendissant alternaient avec des bandes d’une incandescence si intensément brillante qu’il était difficile de croire qu’elles pussent être faites d’autre chose que de feu bleu. Pendant ce qui me parut être un temps immensément long, je contemplai sans savoir, sans même désirer savoir, ce qui me confrontait. À tout autre moment, j’aurais vu un fauteuil, barré alternativement de lumière et d’ombre. Aujourd’hui, le percept avait englouti le concept. J’étais si complètement absorbé à regarder, si abasourdi par ce que je voyais effectivement, que je ne pouvais avoir conscience d’autre chose. Le mobilier de jardin, les lattes, le soleil, l’ombre – ce n’étaient là rien de plus que des noms et des notions, que de simples verbalisations après l’événement, pour des besoins utilitaires ou scientifiques. L’événement, c’était cette succession de portes de fournaises d’un bleu d’azur, séparées par des gouffres de gentiane insondable. C’était indiciblement merveilleux, merveilleux au point d’en être presque terrifiant. Et soudain, j’eus un soupçon de ce qu’on doit éprouver lorsqu’on est fou.

[...]

Nous poursuivîmes notre promenade, et, tant que nous restâmes sur les hauteurs, et qu’une vue succédait à une autre, la valeur significative était à son niveau quotidien, bien au-dessous du point de transfiguration. La magie ne recommença à opérer que lorsque nous descendîmes dans un faubourg nouveau, et que nous roulâmes entre deux rangées de maisons. Là, en dépit de la hideur toute particulière de l’architecture, il y eut des renouveaux d’« autreté » transcendantale, des soupçons du paradis de la matinée. Des cheminées en briques et des toits en simili-tuiles vertes luisaient au soleil, comme des fragments de la Nouvelle Jérusalem. »

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Kajaes Lun 3 Déc 2012 - 20:21

Je ne supporte pas le froid, et je ne supporte pas le chahut.

Quand on est en pause clope, et que je compare mes mains à celles des autres... Bein je fais peur. J'ai les doigts violets, tandis que les leurs sont de couleur normale (rose-marron, comme en plein été). Du coup, ça me vaut pas mal de moquerie (genre "quelle tapette" ou autres). Bah, j'ai tellement l'habitude. Mais bon, ça donne vraiment l'impression d'être un paria. L'ultime solution : porter des gants, et bien mettre son T-shirt dans l'pantalon ! J'ai testé, et bein c'est pas des conneries !

Quand on est en amphi, même si je suis au premier rang, je n'arrive pas à me concentrer sur le cour, mes oreilles essaient de capter toutes les conversations. Bah, ça aurait pu être un minimum utilie si j'arrivais à capter au moins une conversation entière. Mais non, chaque fois qu'une intonnation semble "intéressante", mon oreille switch de cible. Du coup, j'écoute rien au cours et j'ai appris que "mon père", "intégrale de merde", "mange des olives", "toujours pas". C'est toujours ça !
J'ai pas de solution à ce problème, si ce n'est mettre mes mains sur mes oreilles en laissant une ouverture entre le prof et moi : ça semble amplifier sa parole et limiter le bruit. Mais bon, c'pas pratique d'écrire mes notes avec les coudes !
Kajaes
Kajaes

Messages : 21
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 28
Localisation : Dans la jungle humaine

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par weirda Dim 9 Déc 2012 - 22:05

Pour les bruits blancs dont parle Pieyre, c'est ici:
http://simplynoise.com

Vous pouvez jeter un oeil ici pour les explications:
http://www.autrisme.com/2011/12/un-petit-truc-pour-ceux-qui-souffrent-dun-probleme-de-concentration/

A part ca, l'hyperesthésie, je connais bien... Pour moi ca marche, au niveau:
- des sons: je ne supporte pas les sons forts (a part lorsque je joue du piano ou veut écouter une musique forte); les sons mélangés... Autant dire, que je sors très peu... Cela me pose parfois des problèmes dans mon travail mais cela peut aussi avoir ses avantages (je suis enseignante et mes élèves sont parfois surpris de ce que j'entends...)
- de la vue: je suis particulièrement sensible à la lumière artificielle; j'ai beaucoup de difficultés à conduire la nuit à cause des phares des autres voitures...
- je ne sais pas si on peut parler d'hyperesthésie pour le gout mais je suis ultra difficile...
- des odeurs: je sens a priori pas mal d'odeurs, et de nombreuses odeurs (sans être de mauvaises odeurs) me dérangent fortement... j'ai d'ailleurs développer un certain nombre de 'reflexe' (du genre je ne respire pas par le nez lorsque je fais la bise à qqun ou lorsque qqun me parle assez proche)
- le toucher: certaines textures me dérangent fortement.
Pour les deux derniers points, cela m'a posé des problèmes dans ma vie amoureuse car j'ai du me séparer de garçons du fait que je ne supportais pas leur odeur/peau (bizarrement, ce n'est pourtant pas ceux qui sentaient le plus forts ! lol! Il doit y avoir une histoire de phéromones dans tout ca!)
- ultra sensible au froid également et généralement, quand les gens commencent à mettre 2 couches de vêtement en hiver, j'en suis déjà à 4 ou 5...et me transforme vite fait en bibendum...

Avec tout ça, je suis bien sur 'agressé' par beaucoup de choses et je sors donc très peu et j'invite très peu car je n'arrive plus à supporter le brouhaha des gens qui me donne juste envie de me calfeutrer...
weirda
weirda

Messages : 107
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 37
Localisation : Grenoble

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par weirda Dim 9 Déc 2012 - 22:13

Pieyre a écrit:Parfois j'ai eu l'impression que cette hypersensibilité, notamment visuelle, pouvait ressembler à ce qu'on doit éprouver sous l'emprise de certaines drogues. Sauf qu'on maîtrise davantage, parce qu'on peut se donner complètement à la richesse de ce qu'on voit ou bien prendre de la distance et envisager les choses de manière plus prosaïque.

Il est vrai que plusieurs drogues développent certaines fonctions sensorielles, pas que visuelles d'ailleurs...
Si l'on est déjà hyperesthésique à la base, ca marche quand même...
Après, cela va parfois au-delà de développer nos sens puisqu'on accède à de l'invisible (dans le sens où on peut voir/entendre... des choses qui n'existent pas...)
weirda
weirda

Messages : 107
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 37
Localisation : Grenoble

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Pieyre Mar 11 Déc 2012 - 7:22

J'essaie de faire un petit inventaire des séquences de bruits bruits blancs, ou apparentés, qu'on peut trouver en téléchargement.

Il devrait y avoir plusieurs critères :
— constance du bruit sur la durée de la séquence;
— variations sur quelques sons ou cohérence de type narratif;
— bruit prévu pour une certaine destination (endormissement, travail, méditation, stimulation, etc.)
— (et d'autres parmi de nombreux envisageables)

En attendant, j'avais trouvé en mars dernier ce site, après une recherche rapide :
http://www.whitenoise247.net
Avec une liste de bruits ici :
http://www.whitenoise247.com/Sounds

Sinon, je ne sais pas si quelqu'un l'a déjà signalé, il y a eu une conversation déjà ici sur un sujet connexe, celui des drogues sensorielles :
https://www.zebrascrossing.net/t2298p20-vous-connaissez-les-e-drugs

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par weirda Mar 11 Déc 2012 - 19:38

Merci Pieyre pour tous les liens (que je n'ai pas le temps de regarder ce soir mais je le ferai prochainement)! Very Happy
weirda
weirda

Messages : 107
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 37
Localisation : Grenoble

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Luteen Sam 29 Déc 2012 - 23:20

Salut Shrek,

Je suis toute nouvelle sur ce forum, mais je suis contente de trouver enfin d'autres personnes comme moi !

Donc on va pouvoir se rassurer mutuellement, nous ne sommes pas seules.

Je suis ultra sensible à tout ce qui se passe autour, mon environnement. J'ai l'impression de n'avoir jamais de répit, de ne pas pouvoir faire "off".
Je suis très sensible aux changement de température, aux sons qui deviennent vite agressifs pour moi, aux odeurs, mais aussi à tous les stimuli visuels. Il suffit de peu de choses, comme une voiture qui passe à l’extrémité de mon champs de vision, ou la télé qui se reflète dans un meuble laqué et je suis déconcentrée.

Je galère en cours avec les gens qui tapent du pied ou cliquent sur leur stylo. Ça me met sur les nerfs. Et ça me donne des envies de meurtres parce que je suis complètement déconcentrée et mon attention se porte uniquement sur le petit bruit.

J'ai toujours l'impression de voir tous les petits détails que personne ne voit et d'être stimulée en permanence par tout ce qui m'entoure.
Et c'est vrai que c'est assez épuisant !

Luteen

Messages : 12
Date d'inscription : 29/12/2012
Age : 26
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par cramique Dim 6 Jan 2013 - 14:30

+ 1

En ce qui concerne les sons et les bruits j'entends tout sur un même plan (bruit de fond, de couverts, brouhaha de gens qui parlent, conversation que j'ai moi-même, musique, voiture dehors, etc). Résultat je sors peu dans les lieux festifs et je suis sensible par ex à un bruit de chantier au loin dans ma rue qui dure toute une journée ou au fond sonore léger de la télé du voisin encore plus avec les sons graves. Je ne peux pas en faire abstraction. Je peux passer l'après-midi avec des boules quies pour avoir la paix :p. Idem le cinéma va trop fort, les concerts aussi (c'est d'ailleurs démontré à présent).

Sinon sensible
-au chaud
-au froid
-au bruit, certaines musiques : le violon me fait littéralement mal partout
-au toucher trop doux
-à la lumière (des années de migraine ophtalmique + les lunettes de soleil ne quittent plus mon sac même en hiver + conjonctivite chronique + j'ai une mauvaise vue + je ne supporte pas la lumière artificielle de certains magasins et pas trop les néons mais on en voit moins)
- à certaines odeurs (transpiration, parfums piquants, mauvaise cuisine, parfums de synthèse, graisse cuite, cigarette, viande cuite, poulet qui cuit, ...)
- J'ai aussi la peau hypersensible.

C'est pénible, je passe pour une chochotte d'une part et d'autre part en été j'ai tjs une veste en cas de coup de froid, là ma veste d'hiver est souvent trop chaude, je sors d'une soirée crevée à cause du bruit, j'aère si une personne est venue, j'évite les toilettes avec pshiit parfumé de synthèse parce que nausées, etc.

Du coup les gens qui me disent que l'hypersensibilité est une valeur ajoutée, parfois ça m'énerve ..

@ Pieyre
Les bruits blancs ne m'aident pas trop sauf parfois en cas de besoin de concentration, je mets un fond de commentaire sportif ou de course hippique (ça doit être sur le même mode sonore, je te laisse vérifier Wink ). Mais là ce n'est pas contre l'hypersensibilité c'est pour éviter les distractions et me permettre de me concentrer sur une tâche précise.

cramique

Messages : 308
Date d'inscription : 11/08/2012
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par Loxosceles Lun 6 Mar 2017 - 0:58

Pour ceux qui ont une sensibilité visuelle liée aux écrans et aux possibles insomnies, il y a ce programme, que j'utilise :

https://justgetflux.com/

Je peux expliquer le principe, s'il faut.

Sinon je cherchais en fait un sujet sur la sensibilité au bruit, car j'ai vécu une nouvelle journée difficile. Particulièrement sensible au bruit (spasmophile hyperacousique avec acouphène), j'ai vécu 8 ans à côté d'une boite de nuit. J'étais le seul à appeler la police (en moyenne 2 ou 3 fois par mois... parce que je réfrénais d'appeler à chaque abus...), et à cette époque, je ne comprenais pas pourquoi j'étais "le seul" (je ne pense pas que c'était le cas, mais je devais en revanche être le seul à appeler si régulièrement). A force on me disait de mettre des bouchons d'oreille. Je ne peux pas, j'ai de l'eczéma, parfois des infections à la limite de l'otite, etc.

J'ai donc déménagé depuis maintenant 8 ans dans un quartier beaucoup plus calme. Mais ce n'est jamais assez calme pour moi. J'entends la radio à travers les planchers, j'entends les gens parler dehors, et j'ai une voisine qui crie, une salle qui organise des mariages depuis un an ou deux, et surtout, une alarme qui sonne à proximité et qui me rend fou. C'était trois fois, cette semaine, dont deux fois pendant des heures. Aujourd'hui, grosso modo quelques minutes vers 9h, et puis entre 15 et 18h environ... Or je suis aussi insomniaque et nocturne, bref je ne sais plus gérer ce problème.

A chaque fois que je suis dérangé de cette manière excessive, ça me rend "fou" (bien que je me contienne) et je me dis "c'est pas possible... personne ne réagit ? il y a pourtant des tas de fenêtres juste au-dessus ! (apparemment une alarme de voiture ou peut-être de magasin, on ne voit pas très bien et c'est dans un recoin inaccessible).

J'ai attendu des heures, en soupirant et en essayant en vain de faire abstraction, de m'occuper. Je crois avoir des caractéristiques autistiques, et cela vient me perturber dans mon monde-refuge où l'anxiété n'est pas ressentie, et fait redoubler cette anxiété. Evidemment, personne ne comprend et c'est horrible. Je me suis décidé à contacter par mail mon propriétaire pour lui demander s'il pouvait faire quelque chose, mais ce coin n'est pas à lui, puis j'ai donc appelé la police. Ironie du sort, l'alarme s'arrête 5 minutes avant leur arrivée, et reprend 15 minutes après leur départ... Comme je m'y attendais (habitude de mon vécu à côté d'une boite de nuit, vous signalez qu'ils ont la porte ouverte depuis 30 minutes, puis 40 minutes passent, la porte se referme, et alors la police arrive... ne pouvant rien constater).

Bref, j'ai tenté de me raisonner, de respirer, d'utiliser mes "trucs" habituels, mais je suis sous-tension. J'ai peur que ça recommence quand je dors, alors que mes insomnies ne font qu'aggraver mon état de sensibilité (notamment une fatigue occulaire, en ce moment... trop de temps sur écran).

Bref... Je pense encore à déménager, pour trouver un coin encore plus calme. Avec mes moyens limités... Je ne sais pas trop comment gérer tout ça, à part par la "fuite". Avec bien sûr la crainte de tomber sur un coin pire, avec un problème inattendu, etc.
Loxosceles
Loxosceles

Messages : 672
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 47
Localisation : Saint-Etienne

http://seilenos.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Sensibilité sensorielle Empty Re: Sensibilité sensorielle

Message par jean-thevenet Ven 29 Sep 2017 - 21:45

Mégalopin a écrit:Technique de méditant pour les bruits et lumières extérieurs:
savoir que c'est de l'énergie et l'accepter comme un apport énergétique


ça ne marche pas: mais je constatait lors des tentatives que ça marche admirablement et aurait voulu que ça marche, surtout avec une copine qui était hypnothérapeute de groupe et avec qui je vivais et donc je profitais de ses séances.... le diagnostique d'autiste asperger a apporté la réponse: non aptitude à produire des hallucinations positives comme négatives (hallucination négative = retirer de ses perception un sitimulus gênant, positive, ressentir ou voir de l'énergie positive, de la douche d'amour... etc), ou dans une moindre mesure à ressentir ce qui est imaginé.

la pratique de l'hypervigilance et calmer le mental peut certes désactiver la composante toxique sur-ajoutée dite "prise de chou", mais ne retire pas la fatigue de l'exposition au stimulus: stratégie trouvée: le ressourcement, par l'activité physique, par les câlins, par la marche pieds nus, l'économie d'énergie d'adaptation en retirant au maximum les contraintes (fortes exigences environnementales). Stratégie d'urgence, faire des trucs répétitif et très prenant intellectuellement pour s'isoler mentalement, ce qui est aussi très fatiguant.
jean-thevenet
jean-thevenet

Messages : 17
Date d'inscription : 29/09/2017
Localisation : CILAOS 974 (ou BELLEY 01)

http://thevenet.jean.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum