Accepter ses limites

+2
Arkhèss
^
6 participants

Aller en bas

Accepter ses limites Empty Accepter ses limites

Message par Invité Mer 29 Aoû 2012 - 3:41

Bonjour,

Je poste pour parler d'un problème qui me tracasse, dépisté zèbre très jeune j'ai du essuyer le rejet de ma différence par mon père et supporter ma mère persuadé de me comprendre et persuader de ma supériorité divine. Je n'ai jamais été compris par qui que ce soit et j'ai décidé d'aller voir un psy qui m'a dit que je n'ai pas réussi a développer ma personnalité car je n'ai jamais été confronté a mes limites, je fais de la recherche, j'étudie tous les domaines que je peux, jusqu'à apprendre a lire deux livres a la fois afin d'essayer de remplir ma capacité limité par la vitesse d'entrée/sortie de mon corps mais rien a faire je ne les trouves pas.

Mais derrière tout ca je sais ne pas être illimité et ne pas être la personne la plus intelligente sur terre (loin de la), et je n'arrive pas a accepter ca, je n'arrive pas a me dire qu'un jour je vais butter sur quelque chose, ca m'insupporte et ca m'effraie, j'appréhende ce jour au point d'essayer de supprimer mes pensées, mes envies de savoir... J'essaie de m'abrutir tant bien que mal en regardant des trucs débiles, j'essaie de m'intégrer avec les autres mais bon vous autres zèbres savez tout comme moi a quel point tout cela est difficile sinon impossible.

Je suis tirailler entre ma peur (et donc mon envie de me freiner) et mon envie de m'épanouir intellectuellement.

Je ne sais plus quoi faire ni quoi penser, si vous pouviez m'aider ou si vous même passez ou êtes passé par la vos ressentis sont les bienvenus !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par ^ Dim 28 Oct 2012 - 22:57

.


Dernière édition par stefinoe le Ven 5 Sep 2014 - 19:33, édité 1 fois
^
^

Messages : 57
Date d'inscription : 20/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Arkhèss Dim 28 Oct 2012 - 23:35

Le barbier qui rase les barbes des habitants de sa ville qui ne se rasent pas.

Doit-il se raser lui-même ?


Sinon, tu peux essayer de trouver si P=NP.. Ca devrait te permettre de te confronter à tes limites assez rapidement.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Peny Mer 14 Nov 2012 - 13:26

Je fais un petit déterrage mais ton post m'interpelle..
Je ressens la même chose mais en plus comme je n'ai pas été testé, c'est une question qui remet en question toute ma petite vie..
Je suis étudiant en école d'ingé, mais j'ai toujours été moyen voire, nul.. comme je n'ai jamais vraiment travaillé.
Dès petit, j'ai commencé à développer des aptitudes dans plusieurs domaines en même temps: j'ai développé mon dessin, la danse, l'electronique, ma lecture, la musique en apprenant seul à jouer d'un instrument.. (Et là une voix me dit, arrêtes ils vont plutôt penser que tu te vantes)
Sauf que dans mon développement, je n'ai jamais essuyé d'echec réel.. Et comme toi, j'ai peur de ce jour où je buterais..
Mes limites intellectuelles sont celles qui me font le plus peur..
J'ai du mal à les accepter et peur d'y faire face un jour..
Mais d'un coté, j'y vois peut-être là la raison pour laquelle je n'ai jamais vraiment travaillé à l'école..
Elles sont là je le sais.. Mais ce serait comme finalement la preuve que je ne suis pas ce que je pense être ou crois être..
Sinon un moyen de m'écarter de choses que je me pensais être à un certain moment capable de faire..

J'ai fais l'erreur d'en parler à mon entourage, mes parents mon ami.. Ca m'a plus tué qu'autre chose

J'ai 18 ans et j'ai du mal à me définir aujourd'hui, à définir ma personnalité.. si j'en ai une

(J'ai envie de supprimer tout ce que je viens d'érire.. mais non allez ^^)
Peny
Peny

Messages : 15
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 27
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Invité Mar 27 Nov 2012 - 18:01

Bonjour,

Cela fait longtemps que je n'étais pas venu !

@stefinoe : Je suis malheureux de ne pas pouvoir être ce que j'aimerai être, un des grand penseurs de notre époque, un unificateur en physique... Enfin pouvoir l'être peut-être que je peux mais j'ai peur de me lancer dedans et de me planter. J'ai autant de connexions avec mon entourage qu'un graviton avec les branes...

@adcvh : Je n'ai pas un background assez poussé en math pour me lancer la dessus mais je m'y attarderai quand je l'aurai :p

@ixoye : Tu sais se faire tester c'est pas ca qui va définir ton intelligence... Je fais partie des 1% de la population avec un QI > 135 mais ca ne veut rien dire... Je connais des gens testé à + de 130 qui sont d'une bêtise et d'une banalité incroyable... Les tests de QI ne testent que la partie émergé de l'iceberg mais la logique flou, l'abstraction et autres ne sont pas testés...

Je suis depuis toujours frustré de ne pas avoir eu 180 à mes 4 ans quand je l'ai passé mais bon on est ce qu'on est même si c'est pas facile à accepter...

Parler de ce genre de chose aux autres même proche m'a toujours semblé être une mauvaise idée, c'est un truc spécifique à certains zebres et difficiles à comprendre pour les autres. Si tu veux on peut discuter par MP ca nous aiderait peut-être de nous mettre face à nos angoisses ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Nutty_Pr Mar 27 Nov 2012 - 19:00

Quand je te lis, je repense à cet enfant qui avait une fritte folle, une pêche d'enfer .. et une timidité encore plus grande, les mots qui ne sortaient jamais assez vite pour suivre tout ce que la pensée arborescente avait sélectionné en rapport avec le sujet qui lui traînait dans la tête.

Briller dans la nuit, c'est difficile, car la, les sources du savoir sont peu nombreuses .. peut être, toi aussi, rêves-tu d'un précepteur qui serait là à étancher jours après jours ta soif insatiable de savoir ?.. un être magique qui serait omniscient dans tous les savoirs que tu visiterais l'un après l'autre ?..

Alors atterrir ? comment atterrir ?..

Si tu n'arrives pas à tester tes limites c'est que ton milieu n'est pas assez riche voilà tout, que les livres sont trop simples, voir simplistes .. mais tu as internet, chose que nous n'avions pas, tu peux t'inscrire à des cours de fac en ligne en auditeur libre par exemple.

L'important c'est de garder les pieds sur terre, de se confronter au vrai savoir, de faire partie de clubs par exemple ou via des forums, tu peux apprendre beaucoup de choses dans les sciences dures si tu te rapproches par toi même de facs, même si tu n'es qu'un ado .. fais juste ce que tu as envie de faire, publie le ici sur ton fil et nous essaierons de te donner des pistes ou des idées .. et comme tout mêne à tout, choisit un des milliers de sujets qui te plait au hazard, creuse le et tu verras que dans 10 ans tu auras eu l'occasion de balayer tous les autres sujets qui t'intéressaient directement et indirectement Smile
Nutty_Pr
Nutty_Pr

Messages : 241
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 52
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Invité Mar 27 Nov 2012 - 19:14

Je suis en master info et je valide en parallèle mon master en physique fondamentale en candidat libre dans l'espoir d'être pris en doctorat quelque part...

Et oui difficile de briller dans la nuit... Difficile d'être repéré dans une petite école de village, difficile d'être bloqué par un système mal adapté dés qu'on est différent... Malgré le fait que j'ai sauté 2 classes j'ai quand même l'impression d'avoir passé ma vie à attendre que les choses se passent... Je suis en master et mon sentiment ne change pas, les choses se font d'elles même, je m'ennuie...

Après il faut garder les pieds sur terre, c'est pas en passant 14h/jour dans des bouquins de math ou sur des problèmes que je vais me nourrir donc je prend sur moi pour faire quelque chose qui rapporte mais va me gonfler toute ma vie.

Sinon mon but ultime serait de donner un sens mathématique au temps et potentiellement d'unifier la physique moderne...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Nutty_Pr Mar 27 Nov 2012 - 20:11

unifier la physique tu peux oublier tout de suite, il aurait fallu que tu fasses maths sup et spé et que tu essaies une grande école ou une grande université de niveau mondial (genre le top 50) et qu'ensuite tu fasses des études de physique (je caricature mais c'est ça le fond). donc tu t'ennuies et tu rêves et ça fait du bien.

maintenant si tu veux te nourrir, tu pourras le faire en étant un peu concentré mais ce n'est pas manger le problème au contraire : plus tu vas te concentrer sur ce que tu dois faire pour ton confort alimentaire et plus tu vas choisir une filière où tu vas t'ennuyer, échouer et finalement ne plus manger bien .. nous nous comprenons ?

donc l'idée est de définir ce qui te fait plaisir et que tu peux atteindre et ensuite de voir comment tout concillier : si tu es vraiment bon, tous les miétiers te rapporteront de l'argent, même plombier (ça me fascine les tuyaux, lol). sinon tu es juste intelligent et brillant (comme tout le monde ici, re-lol) et ça va juste te rendre certaines tâches plus facile et certaines autres moins .. mais ça on en parle partout dans le forum ..

alors en quelle année de master es-tu ? si tu es près de la fin, et que tu aimes l'informatique qui est si vaste avec tant de métiers très différents, la perspective d'une thèse peut être chouette - SI tu es au bon endroit ..

une fac de province où tu sens dès le départ que les profs n'ont pas le niveau - tu oublies, et tu changes tout de suite (nous sommes en novembre, ça se rattrape facilement)

maintenant UN VRAI CHALLENGE pour toi :
il se trouve que (par hazard et en voyage), je sus allé à Princeton et à Berkeley et que j'ai aimé ce que j'y ai vu, l'esprit vraiment mondial, le niveau incroyable et les projets à foison (et là ton niveau de math, il va te sembler tout petio petio) : bref tout cela est proprement passionnant. Et puis ce n'est pas comme dansl es films, au moins la moitié des élèves a une tête d'élève très sérieux pour ne pas dire de geek et vient soi d'Inde soit de Chine .. la concurrence est rude et il faut faire sa place - le petit frenchy, il va avoir du boulot.

une expression imagée :
"il faut aller là où l'esprit souffle"
et crois-moi quand l'esprit souffle quelquepart, ça décoiffe le zèbre !..
je n'ai pas testé les unifs chinoises mais ça aussi ce serait un chouette challenge.
ma fac française avait des protcoles d'échange avec new york ... ça fait rêver même encore maintenant que j'y repense.

HAVE FUN !
(là, elles commencent à s'évanouir les phobies, non ?!..)


Nutty_Pr
Nutty_Pr

Messages : 241
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 52
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Fata Morgana Mar 27 Nov 2012 - 20:16

frittefolle je pense que tu dois sans hésiter aller dans le sens de l'expression et de l'épanouissement de ton potentiel. Étudie, compare, travaille et fonce.
Perso je n'ai quasiment pas été scolarisé, et pourtant je n'arrête pas d'apprendre. Je m'intéresse à tout, tout le temps, au point que je dois passer (même ici je le crains) pour chiant. Oui. Mais je connais des moments de jubilation quand je perçois de nouvelles perspectives, de nouvelles possibilités. Rien ne doit entraver ton appétit. Ce serait une castration intellectuelle ! Toute chose sur laquelle tu buterais ne sera que de l'énergie pour un nouveau challenge.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Invité Mar 27 Nov 2012 - 20:33

Merci à vous deux pour cette inspiration !

@Nutty_Pr : 1 ere année de master, malheureusement ne venant pas d'une famille aisé je ne peux pas me permettre une autre fac que celle qui est à coté de la ou je suis né... J'ai vécu aux états unis (j'ai fais mon lycée la bas) accepté a Caltech je n'ai pas pu y aller a cause du prix.
Pour l'informatique j'ai fais a peu prés le tour de tout ce que je trouvai un peu challenging donc ce domaine ne m'attire pas pour le doctorat, d'ou mon master en physique que j'essaye de valider en parallèle.

Le problème c'est que tout ce qui m'intéresse m'est inaccessible et internet malgré son contenu débordant ne délivre pas de diplomes qui malheureusement sont le strict minimum pour être pris au sérieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Broutille Mar 27 Nov 2012 - 20:48

frittefolle a écrit:accepté a Caltech je n'ai pas pu y aller a cause du prix.
Le problème c'est que tout ce qui m'intéresse m'est inaccessible
Est-ce qu'aucune bourse n'est délivrée pour Caltech ? Sinon, ne peux-tu pas en recevoir en France ?
J'imagine qu'il existe des chemins de traverses pour accéder à tout ça. Y compris en cherchant, peut-être, un mécène pour tes études. Si tu es brillant et que tu t'y prends bien, tu peux peut-être trouver. What a Face
(J'ai peut-être un peu trop d'imagination, ceci dit...)
Broutille
Broutille

Messages : 138
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Accepter ses limites Empty Re: Accepter ses limites

Message par Invité Mar 27 Nov 2012 - 20:54

Les bourses y en a... mais jamais à 100% et même a 100% ca ne suffirait pas car faut vivre sur place aussi ! J'essaye d'oublier ce rêve des grandes écoles je suis pas né dans le bon milieu pour me le permettre malheureusement.

Moi aussi je pensais comme toi Broutille mais la réalité est toujours plus violente :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum