S'aimer soi même...

+4
paela
The Broken Vow
Zébu
ClaraBL
8 participants

Aller en bas

S'aimer soi même... Empty S'aimer soi même...

Message par ClaraBL Lun 20 Aoû 2012 - 19:53

Bonjour a tous,

Ce sujet à peut être déjà été abordé ailleurs, toute mes excuses si c'est le cas...

Il semblerait qu'il faille s'aimer soi-même... Peut être même avant d'être capable d'aimer les autres, personnellement ça me rend perplexe.
Dans la théorie c'est plutôt simple, on peut s'aimer de la même façon qu'on aime les autres, ressentir la même chose pour nous même que ce qu'on ressent pour ceux qu'on aime je suppose.
Mais ça veut dire quoi s'aimer??
Je sais ce qu'on ressent quand on aime les autres, mais je ne comprend pas comment je peux ressentir ça pour moi même.

Qu'est ce que c'est pour vous, vous aimez vous même?

Je prend soin de moi, j'essaie de faire des choses qui sont bonnes pour moi, mais ce n'est pas pour ça que je m'aime, si?
Comment on peut s'aimer de l'intérieur?

C'est un peu confus et sûrement mal exprimé... mais ça reflète sûrement la façon dont je ressens les choses, c'est très confus ce concept de s'aimer soi même. Et j'aimerais que ça devienne un peu plus réel, ça me semble important, non?

Merci à tous ceux qui pourront peut être éclairer ma lanterne..


Dernière édition par ClaraBL le Mar 21 Aoû 2012 - 11:42, édité 1 fois
ClaraBL
ClaraBL

Messages : 154
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 29
Localisation : Londres

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Invité Lun 20 Aoû 2012 - 20:18

S'aimer soi-même... on dit souvent : être son meilleur ami. Se regarder avec bienveillance (pas complaisance). S'accepter tel que l'on est (ce sera dur de l'obtenir des autres si on ne se l'accorde pas à soi).
Il y a une phrase que j'aime beaucoup, bien que j'aie grand-mal à la mettre en pratique, c'est un truc de croyant, mais il ne doit pas être bien difficile de trouver une forme transposée au besoin : "Se trouver soi-même comme un don de Dieu".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Zébu Lun 20 Aoû 2012 - 20:40

Voilà une question particulièrement difficile, même ceux qui auront réussi à s'aimer auront du mal à en expliquer le processus !

Sans vouloir généraliser et selon mon expérience:
Donc, pour moi, aimer, c'est d'abord découvrir qui l'on est vraiment, et ça n'a rien à voir avec nos réussites, capacités, profession et autres accomplissements.
On arrive à s'aimer quand l'autre nous accepte tel que l'on est et cet autre, c'est d'abord les parents dans l'enfance.
Ce n'est pas que les parents ne nous aiment pas, c'est que parfois cet amour est conditionnel et que cela peut s'inscrire en nous pour toute la vie.
Au travers de cela, il devient difficile de s'aimer, puisque pour se faire aimer, il faut en quelques sorte se travestir.
Pour en sortir, il faudra oser se dévoiler, oser se faire accepter tel que l'on est, par exemple lors d'une thérapie.
Zébu
Zébu

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 53
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par ClaraBL Mar 21 Aoû 2012 - 11:42

S'accepter tel que l'on est... Pour moi nous avons toujours des choses à changer en nous, des progrès à faire, ce genre de chose. Alors si on s'accepte comme on est pourra-t-on toujours vouloir être meilleur?
Ne risque t-on pas d'arriver à la complaisance dont tu parle si on s'accepte tel que l'on est sans plus vouloir changer?
C'est sûrement exagéré ce que je dis, mais c'est un peu l'effet que ça me fait s'accepter tel que l'on est.

Et découvrir qui l'on est... Est ce que c'est seulement possible?
Je sais comment je me vois, je sais des choses sur moi, j'ai intégré ce que les autres on pu m'apprendre sur moi. Mais savoir qui l'on est est une question de toute une vie.
Peut être en est-il de même pour s'aimer...
ClaraBL
ClaraBL

Messages : 154
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 29
Localisation : Londres

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par The Broken Vow Mar 21 Aoû 2012 - 11:46

ClaraBL a écrit:Mais ça veut dire quoi s'aimer??

L'amour est un vaste sujet, relativement galvaudé. Christophe André, dans "Imparfaits, libres et heureux" explique qu'après avoir longtemps conseillé aux patients de "s'aimer soi-même", les psys ont changé de paradigme pour utiliser celui de l'amitié. Sois ton ami.
The Broken Vow
The Broken Vow

Messages : 811
Date d'inscription : 23/04/2012
Localisation : 108 declarations on a grave

http://www.tellurique-corporelle.com/

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par paela Mar 21 Aoû 2012 - 12:14

L'amour est un vaste sujet, relativement galvaudé. Christophe André, dans "Imparfaits, libres et heureux" explique qu'après avoir longtemps conseillé aux patients de "s'aimer soi-même", les psys ont changé de paradigme pour utiliser celui de l'amitié. Sois ton ami.

C'est dommage parce qu'être son ami se révèle d'une complexité décourageante et d'une utilité parfois nulle.
Enfin dit comme ça c'est un peu rapide, ils doivent avoir leurs raisons (notamment le fait que "s'aimer soi même" soit une idée peu construite en psychologie?)

paela
paela

Messages : 2583
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 28
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par The Broken Vow Mar 21 Aoû 2012 - 14:02

paela a écrit:C'est dommage parce qu'être son ami se révèle d'une complexité décourageante et d'une utilité parfois nulle.

D'une utilité nulle ? Tu peux développer ?

J'ai pas trop le temps de digresser sur l'amour... mais sur l'amitié, l'idée est la suivante : quand un de tes potes se barre en couille, tu le réconfortes, l'encourage, le déculpabilise... en un mot tu es bienveillant. Alors que souvent, avec soi-même et en fonction du niveau/qualité de l'estime de soi, les gens se culpabilisent d'avoir échouer, se maudissent de ne pas s'aimer, etc. L'idée, c'est "plutôt que de vouloir t'aimer" (comme quoi, une fille ? un amant ? un parent ? un amoureux jaloux ? Rolling Eyes ) traite-toi en ami. Dépassionner, apaiser, tolérer, toutes ces choses qui sont parfois à des lieues de la relation "amoureuse".

J'insiste, encore faut-il savoir de quelle relation amoureuse on parle.
The Broken Vow
The Broken Vow

Messages : 811
Date d'inscription : 23/04/2012
Localisation : 108 declarations on a grave

http://www.tellurique-corporelle.com/

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par paela Mar 21 Aoû 2012 - 15:20

Etant donnée l'absence d'altérité en soi, je trouve qu'être son propre ami n'est utile que dans la bienveillance comme tu le dis. Bienveillance par opposition à une malveillance consciente ou pas qui est la donne, habituellement.
Quand on est vraiment bloqué, avoir un ami vraiment bloqué à ses côtés avec rien à nous apprendre, ça n'aide pas. Et vu que cet ami est sensible aux mêmes "forces" que nous, ça limite ses possibilités.

(Pour être mon propre ami, j'ai l'impression qu'il me faut m'observer, alors que m'aimer, ça part de l'intérieur de moi pour atteindre l'intérieur de moi, il n'y a plus besoin de distance dans la mesure ou il y a un rapprochement.)

Je suis d'accord avec ce que tu dis, et il est clair qu'il ne sert à rien pour un psy de dire "aime-toi" alors que conseiller d'être bienveillant envers soi-même est plus concret, il suffit presque de penser autre chose.
Comme souvent, je pinaille, au cas où Smile
paela
paela

Messages : 2583
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 28
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Elise Mar 21 Aoû 2012 - 17:09

Qu'est ce que c'est pour vous, vous aimez vous même?

Je prend soin de moi, j'essaie de faire des choses qui sont bonnes pour moi, mais ce n'est pas pour ça que je m'aime, si?
Comment on peut s'aimer de l'intérieur?
Il existe plusieurs sortes d'amour mais, pour moi, le véritable amour est le désir authentique de faire le bonheur de l'autre, même s'il nous blesse.
Or, même si éprouvons de l'aversion pour certains de nos traits de caractères, en réalité, nous voulons tous être heureux (et ne plus souffrir) ! Selon cette définition de l'amour, chacun s'aime car chacun veut sincèrement être heureux. I love you

Vous n'êtes pas d'accord ?
Elise
Elise

Messages : 16
Date d'inscription : 08/08/2012
Age : 27
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par nikoku74 Mar 21 Aoû 2012 - 17:30

je n'aime pas du tout cette expression, ça fait papier psy de journaux féminins...mais l'idée est là: il s'agit d'être heureux de vivre et donc par conséquent d'avoir une idée de nous même très bonne. Effectivement quand on n'est pas bien, ce n'est pas le cas mais ce n'est pas la solution "s'aimer si-même" c'est le but à atteindre! la solution est très compliquée. Je dirais que ça commence par ne pas se mentir à soi-même et essayer de trouver sa place en société sans changer son âme...
nikoku74
nikoku74

Messages : 1371
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 46
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par ClaraBL Mar 21 Aoû 2012 - 20:22

Paela, je crois que c'est ça qui me pose problème, l'absence d'altérité en soi, mais pour moi, cela à la même conséquence en ce qui concerne "être son ami" et "s'aimer soi-même". Il est difficile d'être son ami/ de s'aimer dans la mesure où il n'y a pas d'autre en nous... Peut-être parce que dans l'ensemble pour moi être son ami et s'aimer soi-même reviens plus ou moins à la même chose (n'aime-t-on pas ses amis?).

Lili, en ce qui concerne être heureux... Oui sûrement, dans le cas où on se rend compte que notre "but" est d'être heureux (ce que je pense, je sais que je cherche à être heureuse) mais parfois, on ne se pose pas la question, on cherche à être "bien" (ce qui, pour moi, n'est pas la même chose). Alors si on ne cherche pas notre bonheur, ou si on se fait du mal, on s'aime quand même? Est ce qu'il suffirait de vouloir être heureux pour s'aimer soi-même?
Dans l'idée, je suis d'accord mais ça me parait un peu simpliste... (Oui, j'aime me compliquer la vie!! Razz)

[Quote] Nikoku74 à écrit:
Il s'agit d'être heureux de vivre et donc par conséquent d'avoir une idée de nous même très bonne. [Quote]
S'aimer soi-même reviendrait à avoir une haute estime de soi? Ce n'est pas tout à fait la même chose quand même... Et être heureux, ce n'est pas non plus forcément avoir une bonne idée de soi-même. Enfin, je ne crois pas.
Mais, je suis d'accord que "s'aimer soi-même" ou "être son ami", ce serait plus un but à atteindre, un chemin à faire, plutôt qu'un état de fait.

Euh... c'est clair ce que je dis??
ClaraBL
ClaraBL

Messages : 154
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 29
Localisation : Londres

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par The Broken Vow Mer 22 Aoû 2012 - 10:03

ClaraBL a écrit:Paela, je crois que c'est ça qui me pose problème, l'absence d'altérité en soi, mais pour moi, cela à la même conséquence en ce qui concerne "être son ami" et "s'aimer soi-même". Il est difficile d'être son ami/ de s'aimer dans la mesure où il n'y a pas d'autre en nous... Peut-être parce que dans l'ensemble pour moi être son ami et s'aimer soi-même reviens plus ou moins à la même chose (n'aime-t-on pas ses amis?).

Bon et bien si c'est trop compliqué contente-toi d'être bienveillant envers toi-même. Arrow
The Broken Vow
The Broken Vow

Messages : 811
Date d'inscription : 23/04/2012
Localisation : 108 declarations on a grave

http://www.tellurique-corporelle.com/

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Invité Mer 22 Aoû 2012 - 10:20

Sur ce sujet, il y a une contradiction que je n'arrive pas à résoudre, que j'ai effleurée plus haut : c'est comment concilier le fait de s'accepter tel que l'on est, et de progresser. Prenons un exemple très bête, le poids. En net surpoids, j'ai fini par trouver une méthode qui m'a fait perdre 15 kg, en douceur, sans recourir aux traditionnels systèmes de culpabilisation et de contrainte (une nutritio traditionnelle m'avait clairement présenté sa méthode comme : le régime, c'est une rude et saine punition pour le fait de s'être laissé aller pendant des années, c'est pour ça qu'il DOIT être dur, difficile, faire souffrir; s'il n'est pas pénible, ça ne vaut rien). Seulement, je dois quand même faire un peu attention pour ne pas reprendre (bien que le système s'autorégule pas mal, sur plusieurs jours ou semaines). Comment puis-je y parvenir si je "m'accepte tel que je suis" cad en cessant de me considérer comme trop gros, laid parce que trop gros, chaque matin dans la glace ? Il faut bien que je me dise "je ne peux pas tolérer cela en moi" pour agir, sinon je ne fais rien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Zébu Mer 22 Aoû 2012 - 11:11

Tu parles de caractéristiques "externes" alors que j'aurais tendance à rapprocher l'amour de soi, des autres, des choses, de leur essence, de leur être, de ce qu'il y a de plus extraordinaire et divin.
Je trouve par exemple chaque plante extraordinaire, par le simple miracle de la vie et j'aime autant les chardons que les orchidées.... C'est ce même rapport que j'effleure envers moi.

Donc, n'y aurait-il pas une différence entre le fait d'aimer telle facette ou un amour profond de soi ? Les parents aiment profondément leurs enfants, même s'ils ne sont pas parfaits... Ils les aiment inconditionnellement.

Il y a aussi la notion d'évolution, avoir la foi en soi et la capacité de faire ce régime et changer le rapport que l'on a à la nourriture et envers soi.
Zébu
Zébu

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 53
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Invité Mer 22 Aoû 2012 - 11:29

Ben je pensais que réussir cette importante perte de poids jouerait un rôle sur le regard que je porte sur moi. C'est raté. J'ai eu beau passer d'un embonpoint important à un embonpoint très modéré, j'ai l'impression de ne rien voir de changé dans mon aspect, et donc aucune raison de changer mon regard sur moi-même : aucune raison de cesser de me voir laid, mou et veule, caractéristiques unanimement attribuées aux personnes en surcharge pondérale. Autrement dit, rien n'est changé en ce qui concerne le dégoût de soi. Je pense que quand on sait qu'on a une apparence dégoûtante, s'aimer, c'est déjà un peu compromis. Ou plutôt c'est un compromis. On cherche quelques refuges mais chaque matin la glace me rappelle cette réalité : "AVANT TOUTE CHOSE, TU ES REPUGNANT A REGARDER".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Indy Mer 22 Aoû 2012 - 12:04

Bonjour Fusain, je prends un peu la discussion en cours mais en venant de lire ton dernier post, je trouve que tu es vraiment très dur avec toi...
Tu ne parles que de l'apparence physique et en plus, basé sur ces critères que la société a décidé... Il y a autre chose je pense...
Et le principal est que toi tu te sentes bien. Et chacun a sa morphologie, chacun est différent... certains pourront passer leur temps à manger des sucreries ou autres sans prendre un gramme quand d'autres ne pourront pas y toucher sous peine de prendre 3kg...
Et ce pb est en général plus profond, tu le dis toi meme, malgré le fait que tu aies perdu du poids, tu ne te sens pas mieux au final... c'est sûrement parce que tu as d'autres choses à régler et qu'une fois ces choses là régler, ce pb de poids passera beaucoup mieux... Souvent ce qu'il se passe est que tu combles certains manques par la nourriture... Comme dit Zébu, si tu arrives à changer ce rapport que tu as avec la nourriture et qu'à côté tu travailles sur toi et sur ce qui fait que tu ne te sens pas bien, ça devrait gentiment aller mieux... Smile
Mais bon, tout ca est très facile à dire... Quand tu es dedans, ca devient tout de suite beaucoup plus compliqué de se détacher de tout ca...

Indy

Messages : 86
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 43
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par The Broken Vow Mer 22 Aoû 2012 - 14:06

Fusain, je trouve que ton intervention est complètement dans la ligne directrice de ce fil.

C'est l'occasion pour moi de conseillez à tous la lecture du livre de Christophe André, Imparfaits, Libres et Heureux

(D'ailleurs, si la charmante jeune femme qui lisait ce livre dans la ligne 10 la semaine dernière et qui travaille au Palais de Tokyo lit ce message, elle est priée de se manifester par MP et de me pardonner de ne pas avoir pris son numéro à La Motte Picquet-Grenelle). Ceci est une annonce sérieuse.

Le livre de C. André n'est pas magique, mais comme souvent ses ouvrages, il est très utile et donne des pistes de réflexions intéressantes.
En bon occidental, j'ai moi-même longtemps eu du mal à distinguer acceptation et résignation.

1/ si tu ne regardes pas le problème (déni) tu ne peux pas le résoudre.
2/ si tu regardes le problème, mais te morfond/meurtri, ce n'est pas non plus l'acceptation, c'est de la gesticulation.

C'est normal d'être contrarié parce qu'on est trop gros, trop pauvre, trop X ou Y. Maintenant, s'en vouloir, c'est inutile, et ça n'aide pas à avancer. J'ai un problème, OK. Cela me contrarie, OK. Maintenant, que puis-je faire concrètement pour améliorer la situation ? Et si je fais cette démarche de changement, est-ce qu'être déprimé ou auto-culpabilisé va m'aider ? Non. Dans l'exemple de Fusain, l'idée c'est "OK, je fais un régime, du sport, ce que vous voulez, mais si je le fais en étant en colère, est-ce que ça marche mieux ? Non, la colère ça fait grossir. Donc, je fais mon truc, mais je laisse tomber l'émotion négative. Parce que je suis en train de faire le nécessaire, et que cette émotion est un fardeau, rien de plus.
The Broken Vow
The Broken Vow

Messages : 811
Date d'inscription : 23/04/2012
Localisation : 108 declarations on a grave

http://www.tellurique-corporelle.com/

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Invité Mer 22 Aoû 2012 - 14:15

La personne en surpoids même limité porte sur elle un écriteau "je suis mou et sans volonté : je n'ai même pas assez de force mentale ni d'efficacité pour avoir un poids normal". Le surpoids (hors pathologie, ça va sans dire) n'est pas une simple apparence : elle reflète des traits de personnalité. Tant que j'aurai cette apparence, je saurai et elle montrera à tout le monde que je suis cet individu fainéant, mou et lâche. Même s'ils ont envie de savoir la suite, il y aura ces lignes dans le dossier, que je ne peux cacher, ni à eux, ni à moi.
En fait, le surpoids n'est ici qu'un exemple : la question est de savoir si on peut s'aimer en sachant qu'on a, au vu et au su de tous, ces tares, autrement qu'en leur déclarant la guerre. Mais se déclarer la guerre à soi, ce n'est pas s'aimer : c'est, pour progresser, vouer à celui que l'on est une haine implacable, car le seul qui soit digne d'être aimé est celui que l'on veut être. Mais pas soi-même.

Dans l'exemple de Fusain, l'idée c'est "OK, je fais un régime, du sport, ce que vous voulez, mais si je le fais en étant en colère, est-ce que ça marche mieux ? Non, la colère ça fait grossir.

Nan nan nan. L'idée, c'est : si je ne suis pas en colère, si je ne hais pas profondément le gros que je suis, je risque tout simplement d'accepter mon poids actuel, de me sentir bien à ce poids... et donc, mon poids n'aura plus aucune chance de diminuer, puisque je ne le souhaiterai plus et ne ferai plus rien dans ce but. Or, est-il tolérable que je parvienne à un système où je me sente bien dans ma peau alors qu'elle contient tant de graisse ? Non ! c'est là le noeud du problème : s'accepter tel que l'on est, c'est accepter de rester tel que l'on est, se sentir bien tel que l'on est, et donc, ne plus accomplir de progrès objectifs !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Zébu Mer 22 Aoû 2012 - 14:34

Tiens, à ce propos, ta théorie de la comparaison, comme quoi en voyant d'autres ne pas arriver à atteindre leur "idéal" on se console et on relativise ses propres difficultés, elle ne t'est d'aucun secours ici ?
Zébu
Zébu

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 53
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Invité Mer 22 Aoû 2012 - 14:43

Non, parce que relativiser ses propres difficultés, c'est jouable quand elles ne sautent pas aux yeux des autres. Quand c'est la principale chose de toi que tu lis dans leurs yeux, c'est déjà plus compliqué. Ensuite, il est vrai que j'ai pour habitude d'être bienveillant avec les autres et intransigeant avec ma pomme, qui ne mérite pas mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Zébu Mer 22 Aoû 2012 - 14:47

Interprétation gratuite, mais bon: tu ne mérites pas mieux ? Alors peut-être que le surpoids est un faux problème, ou du moins que c'est sur ce symptôme que se cristallise tout le mal que tu penses de toi.
Zébu
Zébu

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 53
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par The Broken Vow Mer 22 Aoû 2012 - 14:51

En fait, le surpoids n'est ici qu'un exemple

Exactement, et j'aimerai qu'on ne se focalise pas trop là-dessus, tant la lecture que tu en fais indique un problème bien plus global d'estime de soi. Cependant, puisqu'un exemple est toujours utile, allons-y.

La personne en surpoids même limité porte sur elle un écriteau "je suis mou et sans volonté : je n'ai même pas assez de force mentale ni d'efficacité pour avoir un poids normal". Le surpoids (hors pathologie, ça va sans dire)

Pour être honnête, je prends grand soin de ma condition physique, parce qu'à mes yeux, le corps c'est la liberté. Du coup, je confesse une certaine intolérance pour les personnes en surcharge. Sauf que je travaille à être plus subtil, et quand je croise un "gros", je me dis qu'il a peut-être un problème hormonal, qu'un accident l'a interdit de sport depuis 10 ans, etc. Tout ça pour dire que les gens peuvent faire un effort pour aller au-delà des apparences. Dans ton cas, que ce soit pathologique ou non , les gens ne sont pas censés le savoir. Le problème est plus entre toi et toi-même qu'entre toi et les autres.


la question est de savoir si on peut s'aimer en sachant qu'on a, au vu et au su de tous, ces tares, autrement qu'en leur déclarant la guerre. Mais se déclarer la guerre à soi, ce n'est pas s'aimer

Tu t'amalgames avec tes tares. Bonnes nouvelles, tes tares et toi sont deux choses forts différentes. Tu peux leur déclarer la guerre sans te la déclarer à toi. [y a pas un smiley ninja sur ce forum ?]

si je ne suis pas en colère, si je ne hais pas profondément le gros que je suis, je risque tout simplement d'accepter mon poids actuel, de me sentir bien à ce poids

Bah non, tu ne risques pas de t'y résigner. Métaphore martial : un mec qui fait deux fois ta taille te chope par derrière. Tu es moins fort que lui, tu crois que tu vas te libérer en gesticulant, en jurant, en disant "je te hais, je hais cette situation" ? Non. Le meilleur moyen de trouver la faille, c'est de rester zen, de se dire "merde, ce petit filou m'a eu, réfléchissons, qu'est-ce que je peux placer comme technique ?" [évidemment, si le mec est deux fois plus petit et que c'est un gringalet, tu peux t'agiter, ça suffira... Twisted Evil ]

Non, parce que relativiser ses propres difficultés, c'est jouable quand elles ne sautent pas aux yeux des autres. Quand c'est la principale chose de toi que tu lis dans leurs yeux, c'est déjà plus compliqué.

Je le répète, c'est entre toi et toi-même. Tu n'as pas idée du nombre de fille que tu trouveras parfaitement charmantes et qui seront pourtant complexées par tel ou tel truc. Pourquoi ? Parce qu'un complexe n'est jamais objectif. Trust me.
The Broken Vow
The Broken Vow

Messages : 811
Date d'inscription : 23/04/2012
Localisation : 108 declarations on a grave

http://www.tellurique-corporelle.com/

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Invité Mer 22 Aoû 2012 - 15:14

Métaphore martial : un mec qui fait deux fois ta taille te chope par derrière. Tu es moins fort que lui, tu crois que tu vas te libérer en gesticulant, en jurant, en disant "je te hais, je hais cette situation" ? Non. Le meilleur moyen de trouver la faille, c'est de rester zen, de se dire "merde, ce petit filou m'a eu, réfléchissons, qu'est-ce que je peux placer comme technique ?" [évidemment, si le mec est deux fois plus petit et que c'est un gringalet, tu peux t'agiter, ça suffira

Mais quelque chose que nous n'aimons pas en nous - laissons l'histoire du poids. Supposons n'importe quoi d'autre. - n'est pas forcément comparable à une agression physique. Il y a des tas de caractéristiques propres d'une personne qui peuvent être acceptées par les uns, jugées intolérables par les autres. Où, socialement, je pourrais aussi bien choisir de changer que de ne pas changer. Mais si je veux changer, il faut que je commence par être pénétré de l'idée que l'état initial est aussi insupportable que d'être au pouvoir d'une brute épaisse.
Or, justement parce qu'un complexe est partial, on peut, dans une même situation, penser que tout va bien ou qu'on est prisonnier d'un gorille. Et, rien qu'en changeant son propre regard, passer de l'un à l'autre. S'aimer, ou ne pas s'aimer, mais sans changer.

Bonnes nouvelles, tes tares et toi sont deux choses forts différentes. Tu peux leur déclarer la guerre sans te la déclarer à toi. [y a pas un smiley ninja sur ce forum ?]

A mon avis la clé est plutôt là, en fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par ClaraBL Mer 22 Aoû 2012 - 17:24

@ Broken Vow: Oui, je crois que c'est ce que je vais commencer par faire ça (être bienveillante), c'est un début! Very Happy

@Fusain: Je comprends assez bien ton exemple et le fait que pour vouloir changer on n'est rarement satisfait de soi-même. Et je me reconnais bien dans ta phrase "Le seul qui soit digne d'être aimé c'est celui que l'on veut être". Mais on voudra toujours plus de nous même, il y aura toujours quelque chose a changer, alors est-ce qu'on s'aimera un jour?
Et je suis tout à fait d'accord avec The Broken Vow, nos défauts ne sont pas nous, comme nos erreurs ne sont pas nous ( elles nous montrent qui nous ne sommes pas)... Pour moi ce sont nos qualités qui sont nous, ce qu'on cultive en nous, mais elles sont parfois difficiles à voir.

S'aimer/être son ami ce serait plutôt s'aimer comme nous avons été, comme nous sommes, et comme nous serons. Il ne doit peut être pas y avoir de notion de temps dans le fait de s'aimer, et j'espère que ça n’empêche pas de vouloir changer.... Mais nous avons le droit de nous aimer avec nos défauts.

J'ai lu Les états d’Âme, Un apprentissage de la sérénité de Christophe André qui est aussi très bien... Je vais donc m'empresser d'ajouter Imparfait, Libre et Heureux à ma liste de livres à lire.
Dans ce livre il parle de l'estime soi? L'amour de soi passerait donc par l'estime de soi? Je crois que oui.
ClaraBL
ClaraBL

Messages : 154
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 29
Localisation : Londres

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par lafeelicite Mer 22 Aoû 2012 - 17:45

Je vous recommande "Le bourreau intérieur : Comment ne plus se dévaloriser" d'Elaine N. Aron.

J'ai trop chaud pour développer une idée cohérente, mais je pense que ce livre est un excellent guide pour construire une estime de soi, lutter contre cette petite voix qui nous souffle des trucs négatifs dès qu'on bouge le petit doigt...
Bon chemin sunny
lafeelicite
lafeelicite

Messages : 372
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 37

http://www.flora-gavand-psy.com

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par The Broken Vow Mer 22 Aoû 2012 - 17:52

ClaraBL a écrit:J'ai lu Les états d’Âme, Un apprentissage de la sérénité de Christophe André qui est aussi très bien...

Il est excellent, en effet. Je l'ai préféré à Imparfaits... qui traite justement de l'estime de soi. Wink
The Broken Vow
The Broken Vow

Messages : 811
Date d'inscription : 23/04/2012
Localisation : 108 declarations on a grave

http://www.tellurique-corporelle.com/

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par Invité Jeu 13 Sep 2012 - 13:09

The Broken Vow a écrit:
Maintenant, que puis-je faire concrètement pour améliorer la situation ? Et si je fais cette démarche de changement, est-ce qu'être déprimé ou auto-culpabilisé va m'aider ? Non.

Broken, tu me donnes l'impression d'être un homme de "décisions".

Donc, je me permets de te demander ton avis.

Il faut croire qu'il m'arrive par moment d'être très superficielle puisque s'il y a quelque chose que j'aimerais changer de moi c'est bien mon prénom.

Il semblerait, d'après mon entourage, qu'il soit très joli, plutôt utilisé aux states. Bon, ne va pas les croire, c'est faux, il est immonde je ne le supporte plus et je ne le donne que lorsque je suis dans l'obligation de le faire.

Je me heurte à l'incompréhension de mes proches et je ne te parle pas de mes parents avec qui il est impossible d'aborder le sujet.

Alors dis-moi, d'après toi, que dois-je faire ? Pardon, mais je rigole toute seule en te posant cette question Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi même... Empty Re: S'aimer soi même...

Message par nikoku74 Jeu 13 Sep 2012 - 16:51

ah le choix du prénom...c'est un sujet majeur. Pourquoi certains parents se font plaisir à donner un prénom original sans se soucier du clavaire de sa progéniture tout au long de sa vie. Pour moi, il s'agit de ne pas se tromper, même un pièce et un film à succès s'y est intéressé sérieusement.
nikoku74
nikoku74

Messages : 1371
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 46
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum