De l’existence physique à l’existence émotionnelle.

Aller en bas

De l’existence physique à l’existence émotionnelle. Empty De l’existence physique à l’existence émotionnelle.

Message par nathea le Mer 1 Aoû 2012 - 22:50

Depuis des centaines d’années, la science épluche notre monde pour y trouver l’origine de l’homme, mais, finalement, de quoi sommes nous réellement constitués ? La science nous décrit comme étant un conglomérat de quarks corrélés entre eux par de mystérieuses forces nucléaires, par des atomes, d’électrons et des d’interactions électromagnétiques. En somme, notre existence serait liée à un amas de matières organisés par des forces invisibles. Une vision bien étriquée au vu de la complexité de la vie. Aujourd’hui, de nombreux chercheurs en théorie quantique admettent qu’au-delà des apparences physiques, il existe une réalité énergétique. La matière serait donc une sorte d’émanation de l’énergie, quantifiable et perceptible par nos sens.
Mais peut-on imaginer d’autres types d’émanations de cette énergie ? Nos émotions pourraient –elles être des émanations directes de cette énergie ?
La croyance populaire prétend que nos émotions sont liées à notre conscience. Mais en fin de compte, je me pose la question suivante : « Est-ce que notre personnalité (le ça, le moi, le surmoi…), et nos émotions, sont le fruit de notre intelligence et de notre conscience de soi et des autres ou bien sont-ce nos émotions qui nous ont créé tels que nous sommes ? »
En poussant un peu cette réflexion, notre propre corps ne serait-il pas qu’un simple vecteur de transformation et de transmission d’émotions ? Ainsi chanter, rire, faire l’amour, pleurer serait un support direct de transmission de nos émotions créé par le vecteur de transformation et de transmission qu’est le corps. La peinture, la musique ou encore la poésie seraient donc l’émanation indirecte des émotions de leurs auteurs.
Finalement, l’intelligence et la conscience de soi serait un état impermanent de l’énergie permettant de modifier l’état de nos émotions dans le but de les transmettre.
Nous avons besoin des autres pour faire circuler ces émotions. Faire circuler nos émotions pourrait être, in fine, un besoin primaire fondamental pour la survie, à l’instar de l’eau ou l’air. Si l’émotion ne circule pas, elle se transforme en frustration, jalousie, haine, stress, dépression...
Malheureusement, de nos jours, l’intellect prend bien trop souvent le dessus sur l’émotionnel et la circulation des émotions ne se fait plus par peur du ridicule ou pour des questions de bienséance.
Alors faites circuler vos émotions Wink
nathea
nathea

Messages : 88
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 45
Localisation : NIMES

Revenir en haut Aller en bas

De l’existence physique à l’existence émotionnelle. Empty Re: De l’existence physique à l’existence émotionnelle.

Message par Wise le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:02

nathea a écrit:Faire circuler nos émotions pourrait être, in fine, un besoin primaire fondamental pour la survie, à l’instar de l’eau ou l’air.
bien sur, en tout cas c'est prouvé pour les bébés orphelins, il y a eu des exemples pendant les guerres dans des orphelinats. les bébés que l'on ne fait que nourrir sans plus se laissent mourir systématiquement. alors que lorsque les infirmières intéragissent avec eux, passent du temps avec eux... ils sont sauvés.
moi c'est ce qui me manque le plus. ma plus frande souffrance.
je rencontre plein de gens pour faire des choses... mais bon, on est un peu devenu des robots.

<<L'homme s'est fait machine ; il ne vit plus, il fonctionne.>> Gandhi

nathea a écrit:Malheureusement, de nos jours, l’intellect prend bien trop souvent le dessus sur l’émotionnel et la circulation des émotions ne se fait plus par peur du ridicule ou pour des questions de bienséance.
effectivement, j'ai souvent ce défaut, je cache mes émotions et j'intellectualise tout, comme si ma vie consistait uniquement à utiliser mon cerveau pour investiguer et résoudre des problèmes.
pour le relationnel c'est catastrophique. les sentiments sont liés à l'émotion.
l'important n'est pas d'avoir une conversation intellectuelle, aussi pertinente soit-elle.
mais de s'amuser jocolor

quand on est timide (hyperémotif), on a tendance à se mettre un masque, cacher ce que l'on ressent...

c'est une forme de protection l'intellectualisation, on s'assure d'être purement rationnel. histoire de ne pas passer pour un fou, un anormal, un original... mais quelqu'un de fiable, fonctionnel, valorisé en société.
on écrase notre personalité, et les échanges perdent tout leur intérêt...
on a honte de ce qui est au contraire une richesse.

Ne vous prenez pas au sérieux, autodérision rendeer , humour, tentez des trucs improbables... entre z il suffit de rassurer en montrant notre tolérance aux pitreries, gamineries...
https://www.zebrascrossing.net/t5213-vous-faites-toujours-des-trucs-de-gamins?highlight=gamins
Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 34
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

De l’existence physique à l’existence émotionnelle. Empty Re: De l’existence physique à l’existence émotionnelle.

Message par Fata Morgana le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:07

Lire "L'erreur de Descates" de Antonio R Damasio, c'est en plein dans le thème.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 63
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

De l’existence physique à l’existence émotionnelle. Empty Re: De l’existence physique à l’existence émotionnelle.

Message par Invité le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:21

nathea a écrit:Nous avons besoin des autres pour faire circuler ces émotions. Faire circuler nos émotions pourrait être, in fine, un besoin primaire fondamental pour la survie, à l’instar de l’eau ou l’air. Si l’émotion ne circule pas, elle se transforme en frustration, jalousie, haine, stress, dépression...

Je rejoins Wise sur ce point.
Non seulement, il y a eu des études, le siècle dernier, tendant à prendre 2 orphelins, dormant et vivant dans le même lieu, mangeant les mêmes choses aux mêmes heures ; seulement, au 1er, on se cantonnait à ces besoins primaires/physiologiques, le second en ajoutant à ça de la tendresse, de l'amusement avec lui (de l'interaction émotionnelle en fin de compte). La conclusion s'est manifesté physiquement, par un gabarit plus petit, plus maigrichon, plus terne en apparence ; et un développement assez végétatif au niveau psychologique ; de gros retards moteurs également.
Autre étude tendant en ce sens : les enfants "mowgli", retrouvés après avoir été abandonné en nature, sans interaction avec l'homme. Le développement cérébral (conscience, moi, surmoi, réflexion intellectuelle - tout ce qui, par tradition, nous distingue des autres mammifères) étant apparenté à celui d'un hominoïdé, mais pas d'un "Homme".

Au final, émotions comme une fin en soi je ne sais pas, comme un besoin primaire je ne pense pas. Mais nécessaire et impératif pour accéder à ce qu'on entend par "Homme" au niveau relationnel, intellectualisation, reflexion.
Notamment parce qu'on n'existe que par l'image que l'autre nous renvoit, et ce depuis petit (c'était aussi l'objet de la 1ère étude susvisée)

(dsl, réponse un peu courte, en mode "working boy" en même temps, mais sujet me tenant vraiment à coeur que cette question)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De l’existence physique à l’existence émotionnelle. Empty Re: De l’existence physique à l’existence émotionnelle.

Message par Segva le Mer 14 Nov 2012 - 22:24

L'émotion précède l'intellect ou bien ils surgissent indissoluble l'un de l'autre?

Je pense que notre besoin archaïque de tout dualiser nous empêche justement d'aller plus loin et de nous buter à vouloir comprendre un phénomène juste avec un côté du cerveau! Wink

Voilà pourquoi la colère et la haine en mon avis nous semble si 'illogiques'. Pourtant, ce n'est que par la colère de ton départ que je confirme de l'amour envers toi non? Les émotions négatives sont aussi positives que les positives, tant et aussi longtemps que la règle d'or soit: le respect et la quête de justice.

Je sais pas si j'ai 'répondu' Smile mais seulement dire que je suis d'accord avec toi: laissons couler les émotions, qu'il n'y a qu'elles qui puissent former un tout indéfectible de génération en génération.

Merci!!!
Segva
Segva

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 45
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum