[livre] La petite noblesse de l’intelligence

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

[livre] La petite noblesse de l’intelligence - Page 2 Empty Re: [livre] La petite noblesse de l’intelligence

Message par Zébu le Mar 22 Mai 2012 - 20:45

Bon, je ne suis pas certain que l'on puisse appliquer les mêmes règles aux sciences humaines qu'au sciences exactes! L'homme n'est pas une science exacte.

Mais ton point de vue m'étonne ! Toi qui aimes tellement les vérifications expérimentales tu prônes la scission entre la théorie et la pratique !
Dans les faits, la psychanalyse n'a pas été "inventée", elle se base sur des constatations cliniques, il me semble que les ouvrages de Freud en témoignent suffisamment.
Ce serait un non sens que de séparer la pratique de l'analyse, puisque comme n'importe quelles autres sciences, la psychanalyse tente, à partir de faits observables, de modéliser (ici la structure psychique).

Par contre, il faut être prudent: quand on lit beaucoup de livres consacrées à un sujet précis en psychanalyse (par exemple la notion d'enveloppe psychique), on peut être étonné par la multitude d'interprétations liées au sujet.
Dans les faits, ce que l'on oublie, c'est la partie projective, inévitable, lié à la subjectivité de chaque être humain, que l'on retrouve dans la théorie exposée.
Chaque auteur parle, en effet, en son nom propre et surtout parle de lui (on ne peut parler que de ce que l'on connait). Les théories sont donc en partie subjectives, ce qui n'enlève d'ailleurs rien à leur exactitude, mais qui les rend impropre à toute extrapolation. C'est pour cela que les psychanalyste doivent en théorie faire un travail sur eux même...


Zébu

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

[livre] La petite noblesse de l’intelligence - Page 2 Empty Re: [livre] La petite noblesse de l’intelligence

Message par ShailHulusIII le Mar 22 Mai 2012 - 22:17

Zébu a écrit:Bon, je ne suis pas certain que l'on puisse appliquer les mêmes règles aux sciences humaines qu'au sciences exactes! L'homme n'est pas une science exacte.
Je suis d'accord mais dans ce cas la on ne devrait pas leur donner le label "science".
Zébu a écrit:
Mais ton point de vue m'étonne ! Toi qui aimes tellement les vérifications expérimentales tu prônes la scission entre la théorie et la pratique !
Je n'ai pas ete suffisament precis. Je voulais dire que de la meme maniere que l'on a par exemple des infirmieres, des assistantes aux malades, des medecins, des chercheurs , on devrait avoir des psychologues (l'equivalent des infirmieres) ayant fait un parcours a bac +2 et un an de pratique, des expert-psychologues (a bac +9) et des chercheurs en psychologie.
ShailHulusIII
ShailHulusIII

Messages : 88
Date d'inscription : 16/05/2012
Localisation : London

Revenir en haut Aller en bas

[livre] La petite noblesse de l’intelligence - Page 2 Empty Re: [livre] La petite noblesse de l’intelligence

Message par Invité le Mer 23 Mai 2012 - 2:14

.


Dernière édition par Mazarine le Lun 28 Mai 2012 - 23:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[livre] La petite noblesse de l’intelligence - Page 2 Empty Re: [livre] La petite noblesse de l’intelligence

Message par sandrabreizh le Mer 23 Mai 2012 - 10:08

C'est bien de rappeller que dans sciences humaines il y a humain dedans et low QI ou pas quelqu'un n'ayant pas d'empathie ou pas d'interêt pour l'humain ne peut pas comprendre comme quoi le QI ne fait pas tout dans la vie !

sandrabreizh

Messages : 175
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 43
Localisation : BZH

Revenir en haut Aller en bas

[livre] La petite noblesse de l’intelligence - Page 2 Empty La petite noblesse de l'intelligence vs La grande énigme de l'intelligence

Message par Myrtille le Sam 26 Mai 2012 - 16:04

affraid

Comment réagir ?

Ce livre " La petite noblesse de l'intelligence " n'a pour moi aucun sens si on se donne la peine de s'intéresser au " petit surdoué " (entre guillemet car je préfère de loin le terme HPI) né dans une famille plutôt modeste qui ne vit pas dans un quartier chic de Paris.

Par le choix du support d'enquête ( collège spécialisé ) , W L restreint sérieusement la donne mais a ainsi toutes les cartes en main pour constater " Pourquoi, pour qui ce test du QI ? " ... Comment on l'utilise-t-on ? ... et avec le risque de répandre dans l'opinion publique et/ou chez les profs que finalement l'intelligence mesurée par le QI ne serait qu'une affaire de garçon issu d'un milieu social plutôt favorisé ! pale

J'ose espérer que ce livre sera plutôt un constat constructif plutôt que destructeur... Je veux dire par là que j'espère qu'il sera un véritable objet de controverse permettrait de souligner que " La petite noblesse de l'intelligence " existerait bien dans un contexte donné mais qu'il reste maintenant à s'attaquer à l'autre versant de la montagne " La grande énigme de l'intelligence ": Comment sortir de l'enfer les EIP (je reprends ici le terme employé par l'EN) (dont les filles !) des CSP moins favorisées Question

Prêt(e)s pour cette via-ferrata Question Exclamation

Myrtille
Myrtille

Messages : 13
Date d'inscription : 04/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

[livre] La petite noblesse de l’intelligence - Page 2 Empty Re: [livre] La petite noblesse de l’intelligence

Message par Nico-Lille le Jeu 28 Fév 2013 - 22:38

Le mépris est le signe de l'ignorance...
Nico-Lille
Nico-Lille

Messages : 288
Date d'inscription : 26/03/2011
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

[livre] La petite noblesse de l’intelligence - Page 2 Empty Re: [livre] La petite noblesse de l’intelligence

Message par Segva le Ven 28 Juin 2013 - 21:21

ShailHulusIII a écrit:
dapaseva75 a écrit: Les sciences moles sont le repère des low QI! Peux-tu disséquer un peu plus ton hypothèse scientifique?
Ce n'est pas une simple hypothese scientifique, c'est un fait maintefois verifier. Voir notament:   statisticbrain.com/iq-estimates-by-intended-college-major/
En moyenne, le QI des etudiants en physique est de 133 tandis que celui des etudiants en psychologie, sociologie, etc.. est en dessous de 115.
Ce sont des statistiques qui concerne les USA ou les frais d'inscriptions sont tres elevee. En France, les resultats sont probablement differents dans la mesure ou les frais d'inscritions sont gratuits et il n'y a pas de selection a l'entree (ce qui signifie que le QI moyen est bien inferieur a 115).


Donc on pourrait élaborer l'hypothèse que les étudiants en physique rafleraient les meilleures qualifications peu importe le champ d'études?
Mais que ceux en sciences sociales ne pourraient faire de même en physique?
Et en france le QI des physiciens? est en dessous de 133?

Désolée mais c'est trop réductif, il faudrait poursuivre l'idée jusqu'au bout à mon avis. Et sortir de la satanée boîte du QI comme seul repère de 'rendement cognitif' comme si la psychologie, sociologie, anthropologie, histoire, psychanalyse, etc, etc n'avaient rien à voir avec le cerveau!


Dernière édition par segva le Ven 28 Juin 2013 - 21:26, édité 1 fois
Segva
Segva

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 45
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

[livre] La petite noblesse de l’intelligence - Page 2 Empty Re: [livre] La petite noblesse de l’intelligence

Message par Segva le Ven 28 Juin 2013 - 21:23

sandrabreizh a écrit:C'est bien de rappeller que dans sciences humaines il y a humain dedans et low QI ou pas quelqu'un n'ayant pas d'empathie ou pas d'interêt pour l'humain ne peut pas comprendre comme quoi le QI ne fait pas tout dans la vie  !

je te cite pour ne pas le perdre (et oublier) dans le fil de la discussion! Wink 
Segva
Segva

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 45
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum