Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Plaisance14 le Mar 16 Mar 2010 - 6:33

Un lien vers la thèse de Damien Crouzet

http://cid-2bc9d500668ed720.skydrive.live.com/self.aspx/Documents/these.pdf
Plaisance14
Plaisance14

Messages : 244
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 54
Localisation : Paris Plaisance

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Luc le Mar 16 Mar 2010 - 13:00

Merci. très intéressant. et confirme certaines observations faites par des psy zèbres (oui, il y en a).
Luc
Luc

Messages : 4565
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 62
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par lilipop le Mar 16 Mar 2010 - 16:51

Merci Silvin. J''ai rapidement lu la thèse. Donc la proportion de surdoués serait plus importante chez les personnes qui consultent. Cela ne m'étonne pas, pour consulter, il faut oser accepter son ressenti et ses défaillances, et dépasser les préjugés sur la psychiatrie.

Souhaitons que d'autres thèses dépassent la question des tests pour parler de l'aménagement des thérapies pour les surdoués.

Car enfin, une fois que l'on a compris que la douance était une des causes des difficultés, une fois les effet bénéfiques de cette meilleure connaissance de soi développés, toutes les difficultés ne sont pas encore levées.

Comment gérer les émotions fortes ? Comment suspendre cette agitation permanente du cerveau ? Faut-il essayer de lâcher prise ou plutôt occuper l'esprit par autre chose ? Comment gérer cette différence dans l'univers professionnel ? ....
lilipop
lilipop

Messages : 652
Date d'inscription : 22/08/2009
Localisation : Boulogne Billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Invité le Mar 16 Mar 2010 - 19:37

lilipop a écrit:

Souhaitons que d'autres thèses dépassent la question des tests pour parler de l'aménagement des thérapies pour les surdoués.

Niveau thérapies... Tu peux regarder chez CogitoZ... Hein, quoi? Ah non, je n'ai rien dit! cheers

En effet, l'essentiel des préoccupations gravitent autour d'un test dont le rôle ne devrait être qu'accessoire. L'intelligence simplifiée, mise en boîte par un chiffre et galvanisée dans son image tronquée par une dynamique aliénatrice de catégorisation ridicule, et ainsi mieux digérée par l'esprit humain globalement limité, n'a en soi que la valeur de placebo qu'on lui prête. Sans verser dans une banalité déjà-vue mainte fois, le test n'est évidemment qu'une indication. Qu'une exploration limitée d'un potentiel, d'une performance immédiate et non d'une intelligence comparable à une course de fond, réfléchie, construite... La course au chiffre est un danger aliénateur. Une thérapie digne de ce nom doit être faite par un psychologue capable de saisir la pluralité des intelligences, leur amplitude, leur mécanique complexe. Un psychologue entamant la psychothérapie d'un surdoué doit lui-même être habité d'une intelligence supérieure, voire bien supérieure à celle de son patient. Autant dire qu'il est rare de trouver quelque thérapeute de tel niveau, bien que l'intelligence réelle - de fond - d'une majorité de "surdoués" reste extrêmement limitée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Super PY est rive le Mar 16 Mar 2010 - 22:22

J'ai bien aimé cette thèse en tout cas une partie, (j'ai zappé toutes les considérations statisiques, parce qu'elle ne m'intéressent pas, et comme dit O.D, le chiffre n'a que la valeur qu'on veut bien lui accorder), mais j'y ai trouvé une analyse ensuite assez intéressante. (en même temps je ne me suis jamais vraiment intéréssé à la psychologie).

merci Sylvin Wink
Super PY est rive
Super PY est rive

Messages : 4432
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 35
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par gemma le Mer 14 Avr 2010 - 8:15

Le surdoué, lui, ne parvient pas à savoir ce qui est convenable et
ce qui ne l'est pas. Car il sait ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est vrai et ce qui est faux. Mais autour de lui, les gens tiennent parfois pour vrai ce qui est faux, et réciproquement. Ils tiennent pour bien ce qui est mal, et réciproquement. Ils trouvent parfois convenable ce qui est absurde ou faux, et réciproquement. En somme, ce qui paraît correct ou convenable pour le surdoué ne correspond pas ou est en décalage avec le point de vue du reste de la population. Le surdoué ne sait plus ce qui est convenable et ce qui ne l'est pas. Donc le surdoué ne sait pas ce que les gens attendent de lui, s'ils attendent de lui une réponse logique, rationnelle et exacte, ou bien une réponse illogique, irrationnelle et fausse. Il entre dans un dilemme : "Dois-je dire la vérité ? Car si je la dis mais qu'elle entre en contradiction avec ce que pensent mes interlocuteurs, cela va causer une discorde, et personne ou presque ne me donnera raison. Mais si je ne la dis pas, je serai dans l'erreur. Cependant sur le plan social,
mieux vaut être approuvé et félicité dans l'erreur, qu'isolé et critiqué dans la vérité.". Donc il y a un stress puisque jusqu'à ce que les auditeurs aient donné leurs points de vue, le surdoué n'a aucun moyen de savoir si ce qu'il fait sera bien ou mal accueilli, même si c'est la vérité. Et il ne sait pas non plus jusqu'à quel point il doit voiler ou masquer la vérité pour qu'elle soit acceptée. Cela peut expliquer le perfectionnisme et le besoin d'être guidé, non pas parce que le surdoué ignore où est la vérité, mais parce qu'il ignore comment et s'il peut la dire...

j'adore ce passage

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Bonjour

Message par Dr Crouz le Jeu 14 Avr 2011 - 9:28

Je suis tombé par hasard sur ce blog en faisant une recherche sur google. Comme on parle de moi et qu'on en dit pas trop de mal Very Happy , je vous donne le bonjour.
Je n'ai pas volontairement arrêté mes recherches toutefois je dois préciser que les recherches sur les surnormaux ne sont pas faciles. Il n'y a pas de soutien, bien au contraire ( à méditer... ).

Mes conclusions me paraissent à l'heure actuelle imparfaites, parce que j'ai depuis approfondi mes connaissances, mais aussi parce qu'à l'époque il s'agissait d'un travail relativement "scolaire", donc assez "diplomatique". J'espère qu'un jour il me sera possible de faire d'autres études.

Salutations

Dr Crouz
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par b&w le Jeu 14 Avr 2011 - 10:18

+ 1 Lilipop

Et merci pour le lien Toutenpécuvert 1er.

Cette thèse me semble être une goutte d'eau supplémentaire, dans l'océan de la psychatrie française.

Conclusion & commentaires (p.33 & 53 notamment) méritent la lecture ; comme le dit le Doc Crouz, il s'agit d'un travail scolaire, dans un contexte où ce sujet ne fédère pas.

Tenez-nous au courant de vos recherches et avancées cher Docteur Wink
b&w
b&w

Messages : 446
Date d'inscription : 18/06/2010
Age : 53
Localisation : 37

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Philippe le Jeu 14 Avr 2011 - 11:14

Dr Crouz a écrit:Je suis tombé par hasard sur ce blog en faisant une recherche sur google. Comme on parle de moi et qu'on en dit pas trop de mal Very Happy , je vous donne le bonjour.
Bienvenue parmi nous, Dr. Crouzet! cheers
Nous apprécions que les nouveaux membres se présentent dans la partie dédiée (mais ce n'est pas non plus une obligation).
Je n'ai pas volontairement arrêté mes recherches toutefois je dois préciser que les recherches sur les surnormaux ne sont pas faciles. Il n'y a pas de soutien, bien au contraire ( à méditer... ).
Je vois... Mad
Mes conclusions me paraissent à l'heure actuelle imparfaites, parce que j'ai depuis approfondi mes connaissances, mais aussi parce qu'à l'époque il s'agissait d'un travail relativement "scolaire", donc assez "diplomatique". J'espère qu'un jour il me sera possible de faire d'autres études.
Ces connaissances, toutes imparfaites soient-elle, de spécialiste, intéresseront sans doute bcp d'entre nous.
Je crois que nous aurions nombre de précisions à demander. (Mais je vais commencer par lire ladite thèse.)

Et si ce n'est pas indiscret, quel est votre (ton?) domaine d'exercice depuis la thèse?
Philippe
Philippe

Messages : 2039
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 43
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

https://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Lanza le Jeu 14 Avr 2011 - 11:43

Dr Crouz a écrit:Je suis tombé par hasard sur ce blog en faisant une recherche sur google. Comme on parle de moi et qu'on en dit pas trop de mal Very Happy , je vous donne le bonjour.
Je n'ai pas volontairement arrêté mes recherches toutefois je dois préciser que les recherches sur les surnormaux ne sont pas faciles. Il n'y a pas de soutien, bien au contraire ( à méditer... ).

Mes conclusions me paraissent à l'heure actuelle imparfaites, parce que j'ai depuis approfondi mes connaissances, mais aussi parce qu'à l'époque il s'agissait d'un travail relativement "scolaire", donc assez "diplomatique". J'espère qu'un jour il me sera possible de faire d'autres études.

Salutations
Bonjour à vous Smile

Nous serions ici, je pense, très très intéressés par la partie "non diplomatique".
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 44
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par AF le Jeu 14 Avr 2011 - 12:21

Ce qui est particulièrement intéressant, c'est le 10ème critère cité en page 47 du rapport concernant les facteurs déterminant les groupes à risque d'échec scolaire :

10) Etre hautement créatif : Les enfants de cette catégorie peuvent être mis sous pression pour devenir plus conformistes

Cela me rappelle quelque-chose... Rolling Eyes
AF
AF

Messages : 162
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 38
Localisation : Val D'Oise ou dans Le Pays de Bray, au choix !

http://www.observation-et-imagerie.fr

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par line le Jeu 14 Avr 2011 - 16:04

j'ai lu avec grand intérêt la thèse du dr crouzet, en zappant comme certains la partie stats ; thèse très interessante donc ! j'ai été menée à consulter un psychiatre pour mon enfant de 6ans et celui ci a montré qu'il était très intelligent plus que la norme ; il ya eu plusieurs séances avec lui et puis au fil du temps il a été découvert que moi aussi suis surdouée ; mais cela a été un peu hasard de m'être découverte hp, surdouée, tout ce que vous voulez.... et encore j'ai du mal à me reconnaitre comme surdouée comme j'ai du mal d'ailleurs à m'accepter moi même telle que je suis. Cela dit c'est tout à fait par hasard qu'on se découvre HP... au détour d'un problème de la vie courante chez le psychiatre, comme il a été pour moi.

line

Messages : 84
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par quaele le Jeu 14 Avr 2011 - 23:25

Bonjour Dr Crouzet,

je suis également trèèèèès intéressée par la partie non diplomatique.

Pourriez- vous nous faire partager le fruit de votre réflexion/méditation concernant le manque de soutien des recherches sur les personnes sur normaux ?

Merci d'avance et au plaisir

quaele

Messages : 572
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Fata Morgana le Ven 15 Avr 2011 - 9:24

AF a écrit:Ce qui est particulièrement intéressant, c'est le 10ème critère cité en page 47 du rapport concernant les facteurs déterminant les groupes à risque d'échec scolaire :

10) Etre hautement créatif : Les enfants de cette catégorie peuvent être mis sous pression pour devenir plus conformistes

Cela me rappelle quelque-chose... Rolling Eyes

Hélas. Voire battus, persécutés, humiliés, brisés, entrés de force dans une case étroite...Une vie pour s'en remettre...
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 63
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par AF le Ven 15 Avr 2011 - 16:11

Hélas. Voire battus, persécutés, humiliés, brisés, entrés de force dans une case étroite...Une vie pour s'en remettre...

C'est pour cela que parvenu à l'âge adulte, il y a le temps d'une certaine délivrance lorsqu'on peut enfin faire exploser la case étroite pour se sentir enfin libre !
AF
AF

Messages : 162
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 38
Localisation : Val D'Oise ou dans Le Pays de Bray, au choix !

http://www.observation-et-imagerie.fr

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Fata Morgana le Sam 16 Avr 2011 - 18:33

AF a écrit:
Hélas. Voire battus, persécutés, humiliés, brisés, entrés de force dans une case étroite...Une vie pour s'en remettre...

C'est pour cela que parvenu à l'âge adulte, il y a le temps d'une certaine délivrance lorsqu'on peut enfin faire exploser la case étroite pour se sentir enfin libre !

Oui. Mais ça fait un moment que j'y suis dans l'âge adulte...Et soudain, je n'ai plus envie de faire de compromis, d'être gentil ou "tolérant". Je veux juste réaliser ce que je suis. Je ne veux plus non plus établir ma cote de sociabilité sur la base de ce que les autres disent de ce que signifie être sociable. Je ne veux plus non plus être évalué à travers des performances. Bref, j'ai 3 raisons de garder mes distances avec le système dans son ensemble: sur le plan humain, j'ai quelques comptes à demander. Sur le plan intellectuel, je n'ai plus envie qu'on me prenne pour un C*** ou de servir de cobaye à des psychologues amateurs, et sur le plan spirituel, je ne veux rien avoir à faire avec cette porcherie mondialisée.
Le coupable, c'est la norme (anagramme de morne) .
On ne m'a pardonné mon mode d'intelligence ? Soit, je ne pardonnerai plus les modes de la connerie... (conscient des risques psycho-philosophiques que cette formulation peut me valoir).
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 63
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Simao le Dim 17 Avr 2011 - 2:50

whaouh :

"Vous ( NDR : qui présentez ce schéma, ) êtes sans doute attirés par les sphères
d’activité qui requièrent une interaction sociale minimale. En fait, exceller dans une
activité solitaire qui pourrait déboucher sur une carrière est un bienfait inattendu de
ce schéma. Vous êtes peut-être un artiste, un scientifique, un écrivain ou un
journaliste. Vous optez pour une profession qui exige de nombreux voyages ou que
vous pouvez exercer à la maison. L’informatique est un domaine de prédilection pour
les personnes qui ont ce schéma. Si vous fondez votre propre entreprise, vous pouvez
exercer un meilleur contrôle sur vos activités sociales et vous n’avez pas à vous
préoccuper d’être accepté ou rejeté par autrui. En revanche, vous opterez rarement
pour une profession ou votre ascension dépend de vos contacts et de vos relations
sociales. La profession de cadre d’entreprise dont l’ascension professionnelle repose
sur une stratégie d’influence ne vous convient pas. »



Ce qu'il y a d'incroyable là-dedans, c'est que parfois on peut avoir le sentiment que c'est l'inconscient qui y amène, pour nous protéger. Quand bien même on souhaiterait consciemment agir contre notre fonctionnement en pensant que c'est la meilleure chose à faire pour réussir, quelque chose de plus fort nous y ramène. Du moins quand on a le choix. Sinon pétage de câble.
Je dis "on" mais je parle essentiellement pour moi. Je trouve ce passage criant de vérité.
Simao
Simao

Messages : 203
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 36
Localisation : Near of Paris

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty rebonjour

Message par Dr Crouz le Mar 19 Avr 2011 - 17:15

Je ne vous garantie pas que je répondrai à toutes vos questions car malheureusement les blogs sont très chronophages et puis je suis très paresseux albino

Actuellement je travaille en psychiatrie au CHS La Valette (23320). J'aurais bien aimé m'occuper exclusivement de surdoués mais c'est compliqué de s'installer. Le sujet fait parfois peur. D'autre fois les gens sont étonnés que l'on s'intéresse au sujet ( parce qu'ils pensent qu'il est inutile de s'y intéresser ). En général, on passe pour un extra-terrestre simplement en parlant des surdoués. En plus ça ne rapporte rien aux laboratoires pharmaceutiques, etc... Donc il est quasi impossible d'avoir des subventions, des aides, et même du soutien "psychologique" : les autres médecins ne s'intéressent pas beaucoup au problème. Mais essayez de faire avancer les choses, vous verrez par vous-même ce dont je parle !

Pour moi le surdoué a une personnalité particulière, "pathologique" comme on dit en psychiatrie :
Un trouble de la personnalité, ou anciennement personnalité pathologique, désigne en psychiatrie, et dans l'approche suivant les préceptes des DSM, une anomalie de la manière d'être au monde d'un sujet (dans ses pensées, ses sentiments, ses relations aux autres) telle qu'elle entraîne des perturbations significatives de son fonctionnement social ou bien un état de souffrance.

Il faudrait que cette personnalité soit reconnue médicalement.

Ensuite ce qui dérange le plus dans la douance, c'est le décalage par rapport aux autres ( la dyssynchronie sociale ). Pour améliorer son rapport aux autres, il faut développer son empathie. Les surnormaux ne sont pas moins empathiques que le reste de la population mais je pense qu'il y a un fort décalage entre leurs capacités cognitives et celles empathiques. Enfin bien sûr cela reste à démontrer mais vu que je n'ai pas de moyen Embarassed Il faudrait pour cela utiliser des tests type quotient émotionnel ( QE ) ou autre, et juger. Je pense que vues les différences du surnormal avec les autres, il faut un "QE" très élevé pour s'adapter. Et je pense que cela se travaille.

Bon je suis à la bourre !!! A+

Dr Crouz
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par quaele le Mar 19 Avr 2011 - 19:50

Merci Dr Crouz. Ce sont des réponses éclairantes.

Au sujet du rapport QI/QE, j'ai aussi l'intime conviction qu'un QE élevé permettrait de nous adapter. Effectivement, il se travaille contrairement au QI (à moins de tricher).

Peut-être connaissez vous L'intelligence émotionnelle qui est un concept popularisé par Daniel Goleman, écrivain et psychologue américain.

La lecture de ses livres m'ont effectivement beaucoup apporté sur la compréhension de "l'humain" et bien évidemment sur la notion d'empathie.
Il se sert d'exemples concrets pour illustrer ses propos. A la fin de mes lectures, je m'étais imprégnée des idées, mentalement. Cependant, cela à mis des années pour que la compréhension se vive de l'intérieur, par le coeur, pour ainsi dire. I love you




quaele

Messages : 572
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty me revoilà

Message par Dr Crouz le Jeu 21 Avr 2011 - 20:57

J'étais en déplacement; bref.
Il y a beaucoup de choses à dire en fait mais je vais seulement terminer ce que j'écrivais.
L'intelligence empathique se travaille sauf qu'en pratique il faut fournir un effort quotidien d'adaptation et cela peut être à la longue une source d'épuisement ( de ras le bol si vous préférez ). Je peux comprendre que certains soient blasés ou en colère. Il y a parfois des cycles ( efforts optimistes / épuisement ). Pour autant on ne peut pas parler de trouble bipolaire ( ex maniaco-dépression ).

L'idéal thérapeutique serait bien sûr une reconnaissance de la société mais il faut pas rêver malheureusement. C'est pas demain qu'on aura des écoles pour surdoués avec les moyens adéquats, une reconnaissance sociale, professionnelle, etc... Le pire est qu'on n'arrive même pas encore à avoir une reconnaissance médicale, ni même psychiatrique ou psychologique...
Je me disais qu'en inondant les médias de travaux sur les surdoués on pourrait - à la longue - obtenir un changement... Mais bon dans 1000 ans peut-être ! farao lol!

Enfin bon j'ai quelques surdoués qui m'ont écrit après ma thèse pour me parler de leurs problèmes. Il y a bien quelques personnes qui ont lu mon travail. C'était donc pas vain ! cheers

J'aimerais bien faire des consultations spécialisées sur Limoges. Je rêve de faire du dépistage. ( A un moment je fantasmais d'ouvrir une école ou une clinique plutôt type centre de cure sympa avec groupes de discussion, ateliers,...) Je me dis qu'ainsi je pourrais faire d'autres publications. Pourtant je ne crois pas que cela se fera d'ici tôt... Je n'ai pas trouvé suffisamment de volonté autour de moi. Enfin je ne perds pas espoir, seulement je constate qu'il faut faire les choses doucement, progressivement, petit à petit... Sleep
A+ alien

Dr Crouz
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par line le Jeu 21 Avr 2011 - 21:21

dr crouz, je vois actuellement un psychiatre, qui met des mots pertinemment désignés sur certaine douance que j'ai ; d'un côté je suis contente qu'il nie pas les problèmes de surdoués et d'ailleurs il n'a pas voulu me prescrire d'anti dépresseurs, il savait vraiment que ça n'allait pas résoudre mes problèmes. mais je trouve qu'à travers une psychanalyse et la psychothérapie, certaines choses dans ma vie de zébrée se résolvent petit à petit ; c'est un travail de longue haleine, de reconnaissance de soi. par contre, ce que je voudrai savoir si cette psychothérapie semble peu convainquante à la longue ? que reconnait il en priorité chez les surdoués ? est ce que sans s'en rendre compte il peut être mené "en bateau" parfois ?
merci si vous ou d'autres peuvent me répondre ;-)

line

Messages : 84
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par b&w le Jeu 21 Avr 2011 - 21:22

Merci à vous de nous faire partager avec authenticité ces analyses et vos rêves Very Happy

Je vous encourage à venir chroniquer ici à l'occasion, ou plus Like a Star @ heaven

Bon vent Doc
b&w
b&w

Messages : 446
Date d'inscription : 18/06/2010
Age : 53
Localisation : 37

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Marsienne le Lun 25 Avr 2011 - 2:38

Puissent ces rêves devenir un jour réalité.

Pour ce qui me concerne, je suis ravie de constater que la question de la douance est de plus en plus souvent posée (un pas après l'autre bien sûr).

Je souhaite vivement être active pour communiquer auprès de XXX ou YYY sur cette particularité qui nous encombre souvent bien plus qu'elle ne nous sert ou plus simplement agir pour apporter ma pierre.

Depuis quelques temps, j'envisage les possibles, les réalisables et les manières de procéder tant que les moyens à utiliser.

Ne pourrions nous pas, tous, ensemble envisager des ateliers de réflexion sur ce thème. (euh... brainstorming, isn't it ?)
Considérer les modalités de cette communication vers les gens normaux de manière constructive et en dénombrant les volontés et les volontaires.

Je ne doute pas que nous serions ici quelques uns à se porter "moteur" pour avancer vers une reconnaissance prochaine de notre différence.

L'école aujourd'hui sait s'adapter aux sourds, muets, handicapés moteurs, non-voyants et dyslexiques...
Les dyscognitifs seront ils bien les prochains sur la liste ?
Marsienne
Marsienne

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 51
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Ilowan le Lun 25 Avr 2011 - 10:25

@marsienne :
Moi aussi je cogite fort depuis 3 mois sur je sujet.
Je suis très intéressé par ton idée de groupe de travail avec des ateliers de réflexions sur ce thème.

J'ai actuellement plusieurs pistes de réflexion :

Les professionnels de la santé :
Il y a un gros travail de sensibilisation et de communication à faire au niveau de ceux-ci.
Je pense en particulier à ceux qui peuvent être amenés à prendre en charge des patients surdoués (identifiés ou pas).
Je distingue
  • les psychiatres (même thérapeutes) qui peuvent être amenés à faire de la chimie - on a l'impression qu'ils sont vraiment formés pour cela.
    J'ai passé 5 ans shooté aux antidépresseurs dans l'attente d'un miracle de guérison d'une crise existentielle de Zèbre non détecté. Je m'en suis sorti, douloureusement, en ayant réussi à sortir du système et à trouver de l'aide éclairée. Je pense avoir eu beaucoup de chance. Mais quand je pense à/vois tous ceux qui peuvent être perdus dans ce genre de situation, j'en éprouve vraiment de la colère.
    J'en fait un de mes combats personnels.
    Dr Crouz a expliqué le problème du pouvoir des labos pharmaceutiques notamment en termes de financement de recherches.
    Et bien, il suffit de contourner le problème en trouvant :
    • des moyens de promouvoir les recherches des pays plus développés que nous,
    • des financements alternatifs

    Il y a quelques psychiatres (peut être pas assez nombreux), Zèbres ou pas, qui sont très sensibilisés au sujet.
    Certains ont envie de contribuer à faire avancer le sujet, d'interpeller leurs pairs, ... Je constate cependant qu'ils sont souvent démunis face à l'ampleur de la tâche et bien dispersés.
  • les thérapeutes en général.
    Pour commencer à en avoir côtoyé un certain nombre... oui, globalement c'est la misère... mais... quelques uns sont très sensibilisés, d'autres moins mais ne demandent que cela.
    Ce qui est frappant, c'est l'archaïsme et la pauvreté de l'approche française.
    Il y a tellement de matière à l'étranger qui n'est même pas identifiée (ne parlons pas de diffusée) en France.
    Là, il y a un travail à faire assez efficace je crois en allant simplement chercher la matière extrêmement pertinente qui existe en Anglais et la diffuser sous quelque moyen que ce soit.
    Certains sont dans le déni et le resteront toujours (pb de valeurs sociales), d'autres sont de bonne volonté et font ce qu'ils peuvent au quotidien avec leurs patients. J'ai l'impression qu'ils sont quand même un certain nombre dans ce cas. Trouvons le moyen de les fédérer, de les éduquer, de leur apporter de la matière.
    Bon il m'apparaît clairement que si on attend que des français lisent de l'anglais, on n'est pas arrivé !
    Il faut passer par la traduction... sinon c'est vraiment, vraiment laborieux.

Le monde du travail :
Là c'est énorme mais il y a sûrement des choses à faire dans quelques grandes entreprises.
  • Les vagues de suicides dans certaines de ces dernières années ont amené certaines à se préoccuper du bien être psychologique de leurs employés. Elles sont plus prêtes aujourd'hui à se poser des questions plus ouvertes.
    J'ai actuellement l'opportunité "professionnelle" de tester ce qu'il peut être possible de faire dans l'une d'entre elle. Je ne vais pas m'en priver. Ca ne donnera sûrement pas grand chose mais je verrai bien. Et parfois pas grand chose c'est mieux que rien.
  • Elles ont toutes des programmes "Hauts Potentiels" pour leurs futurs cadres.
    Ce n'est pas du tout la même chose (en fait ça n'a rien du tout à voir avec de dont on parle ici comme notion de HP) mais on doit pouvoir s'appuyer sur ce mot "qui est dit" pour faire entendre qu'il y a d'autres potentiels dans l'entreprise (même s'ils sont moins "typiques").
    Il y a dans les reste du monde une vision plus élargie de la gestion des hauts potentiels dans l'entreprise qui prend bien en compte les atypiques. Il y a beaucoup d'exemples aux US et notamment dans la Silicon Valley.

L'Europe
Et bien quand on regarde bien ce qui se passe dans les pays Européens, il y a quelques mouvements.
  • En Hollande, Quand j'ai commencé à explorer le monde j'ai trouvé pas mal d'articles intéressants chez eux (malheureusement pas tous traduits en Anglais et je ne maîtrise pas le Hollandais...).
    Le gouvernent Hollandais a décrété la prise en charge de la surdouance comme une sorte de cause nationale il y a quelques années (discours d'un premier Ministre). Depuis, il s'y passe des choses. Je ne sais pas si ça va très vite, mais c'est un bon pas.
  • Dans les autres pays, je ne sais pas trop, mais je sais qu'il existe au moins une étude sur la prise en charge de la surdouance en Europe, on doit pouvoir facilement la retrouver.
  • Au niveau de la commission Européenne, je peux facilement me renseigner via une amie Z++ qui y est conseillère pour savoir si le sujet est identifié ou pas et s'il y a vraiment une volonté de faire quelque chose au delà de quelques rapports noyés parmi des milliers d'autres.

L'éducation nationale :
Bon, là je laisse le sujet à d'autres... je n'ai pas eu le temps de regarder de trop près et je sais que j'ai peu de valeur ajoutée sur cette cible.
Mais je sais qu'il y a des rapports réguliers sur le sujet au niveau ministériel. Le sujet n'est pas "dénié", juste sûrement pas pris à sa juste mesure ou pas prioritaire par rapport aux enjeux globaux de ce Ministère qui en a tant.

Le grand public :
  • non zébré
    Là on est sur des valeurs sociales. Je n'attends rien de ce côté là.
  • zébré non identifié
    Et bien il me semble que JSF a fait un très beau travail de marketing et de vulgarisation avec TIPEH.
    D'autres y contribuent aussi, surtout pour les enfants et à travers eux leurs parents.


Pour conclure, parce que si je mets 2 pages, personne ne rebondira Very Happy
Ne pourrions nous pas, tous, ensemble envisager des ateliers de réflexion sur ce thème. (euh... brainstorming, isn't it ?)
Considérer les modalités [de cette communication vers les gens normaux] de manière constructive et en dénombrant les volontés et les volontaires.
Je ne doute pas que nous serions ici quelques uns à se porter "moteur" pour avancer vers une reconnaissance prochaine de notre différence.
"Communication vers les gens normaux" dans leur globalité me semble un peu ambitieux dans un premier temps parce qu'il faudrait faire évoluer les codes sociaux et ça c'est une question de dizaines d'années. Mais en prenant déjà les "atypiques" ou les autres intéressés et motivés... y a déjà de belles choses à faire.

Alors...

On est déjà deux déclarés ici.
Sur le forum, je ne doute pas qu'il y en ait d'autres qui soient motivés et qui se déclarent prochainement.
Je sais qu'il y en a encore d'autres ici qui peuvent apporter de l'aide, de par leur savoir faire et leurs compétences (maîtrise de l'anglais, informatique, compétences professionnelles,...), leurs relations ou simplement leur créativité...
Hors du forum, il y a d'autres personnes sensibilisées et réceptives qui ne demandent qu'à contribuer à cette bonne cause.
Let's go pour les ateliers !!


Ilowan
Ilowan

Messages : 303
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 50
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Nicoco le Jeu 23 Aoû 2012 - 10:41



_________________
 Omnia vincit amor  
Nicoco
Nicoco

Messages : 3738
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 56
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Marsienne le Jeu 23 Aoû 2012 - 20:01

+1 Very Happy
Toujours partante.
Ilowan, es tu toujours là ?
Y a t il de nouvelles volontés ?
Marsienne
Marsienne

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 51
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par PtitPouce le Jeu 23 Aoû 2012 - 23:22

Extra la vidéo Very Happy ! Merci Nicoco !
Par contre j'aime pas trop sa façon de parler, c'est stressant (surtout quand elle bute sur les mots XD)
PtitPouce
PtitPouce

Messages : 49
Date d'inscription : 09/03/2012
Localisation : Dans le néant

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Invité le Mer 26 Sep 2012 - 17:06

.


Dernière édition par Dune le Lun 1 Oct 2012 - 20:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Invité le Mer 26 Sep 2012 - 21:43

Du même avis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Marsienne le Mer 26 Sep 2012 - 22:31

Quand on vient chercher ici une consultation spécialisée c'est qu'on a du mal à trouver dans les endroits communs. C est donc bien une différence. La nier est se nier soit même. Critiquer cet état de fait est une hypocrisie flagrante.
Si Je chausse du 45 Je vais avoir du mal à me chausser. Le fait d avoir 2 pieds comme tout le monde ne m aidera pas à me chausser. Mobiliser des chausseurs à la particularité des Big foot est leur donner le droit au confort de marcher chaussé.
Arrêtez de vous mentir à vous même, la.moitié du chemin sera faite.
Marsienne
Marsienne

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 51
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Invité le Mer 26 Sep 2012 - 22:38

.


Dernière édition par Dune le Lun 1 Oct 2012 - 20:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Marsienne le Mer 26 Sep 2012 - 22:51

Idem. Ne pas chercher a lire entre les lignes et assumer. Les humains sont multiples et variés. Il y a des bancs et des noir. Des grands et des petits. des hommes et des femmes... Ainsi de suite. Un seul mot d ordre : une place pour tous et le droit à la différence pour tous. Arretons de prétendre connaître la pensée de l'autre. Jamais de jugement définitif de ma part, non...

La souffrance qui se lit partout ici montre trop bien l inconfort de presque tous. Alors oui Je suis pour les chausseurs spécialisés qui n'obligent personne à se contrire dans du 40. J ai trop de respect pour ceux qui souffrent.
Marsienne
Marsienne

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 51
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Marsienne le Mer 26 Sep 2012 - 22:54

C en démocratisant que les prix changeront. Justement...
Marsienne
Marsienne

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 51
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Invité le Mer 26 Sep 2012 - 22:56

.


Dernière édition par Dune le Lun 1 Oct 2012 - 20:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Marsienne le Jeu 27 Sep 2012 - 7:19

Personne ici n'à traité les autres d idiots. Nous savons bien combien il.est difficile de vivres dans un monde qui formate tout, nos esprits aussi. Ce.monde rejette notre différence et ça fait mal. Durablement. Vouloir la faire reconnaître est plutôt noble que nul au regard.de nos histoires respectives. Nous sommes différents. Et Je souhaite être reconnue pour ça aussi.
Marsienne
Marsienne

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 51
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 7:57

Dune a écrit:
Je ne comprends pas bien en quoi c'est se mentir que de pensez que tout le monde est intelligent, mais chacun différemment. On a tous notre propre façon de voir le monde. Pour moi la surdouance n'existe pas. Mais des visions du monde différentes oui, probablement autant que de gens sur Terre dans le fond.
Certes, mais on ne peut nier que les gens testés surdoués ont plus d'affinités naturellement avec des gens au QI élevé. Quand l'un se fait tester, il n'est vraiment pas rare que les meilleurs amis soient eux aussi du lot. Comment l'expliquer si la surdouance est un phénomène inventé ?
Dune a écrit:
Je ne renie en rien la souffrance des gens qui se sentent différents et se sentent seuls et incompris, ni le fait que notamment à l'école ces situations d'incompréhension sont difficiles parce que le système éducatif n'est prévu que pour une seule et unique façon de penser qui soit plus commune. Mais je ne trouve pas que tant de personnes que cela arrive à s'adapter à ce monde. Il me semble que notre société est pleine de personnes en souffrance. Pourquoi vouloir à tout pris trouver une communauté ou on serait tous semblables, plutôt que de cultiver toutes ces différences? Il me semble d'ailleurs que c'est ce vers quoi tend Cogito'z. Je suis juste personnellement choquée du coup des séances...et je trouve qu'il y a de l'abus. C'est mon droit.
Pour ma part je n'irais pas à Cogitoz non plus, ça me semble bien trop commercial, en plus avec ce nom à la con...non, vraiment. Mais il y a des gens spécialisés qui ne sont pas là-bas aussi. Et avoir un psy qui a une connaissance de la problématique rencontrée par les surdoués (parce que je suis moi persuadée au contraire qu'il y a de grands traits communs qui peuvent poser problème), ça n'est pas inutile.
Enfin, j'avais lu, mais je n'ai plus la source, qu'en consultation on retrouvait de tous les QI, et surtout (proportionnellement au nombre dans la population) des QI aux extrèmes : les bas comme les hauts. Plus on s'éloigne de la norme et plus la vie dans le monde normé est difficile, ça semble logique Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Marsienne le Jeu 27 Sep 2012 - 10:46

J'avais pris un RV chez Cogitoz pour une de mes filles. Et puis je l'ai annulé pour les même motifs que vous.
Business or not to be ?
Mais à bien y réfléchir, si l'on veut des données, de la matière pour déterminer le HP et le faire admettre au milieu des autres, il est indispensable d'avoir une stucture officielle (avec des salariés qu'il faut payer aussi) pour avancer des chiffres et des résultats à présenter aux autorités et instances comptétentes.
C'est le travail, je crois de Cogitoz et de Mensa... enfin je le crois.
Par ailleurs faire des études spécialisées doit se faire rémunérer dans notre monde tel qu'il fonctionne...
C'est pourquoi par le biais de ce post, au départ je souhaitais collaborer à une action parallèle pour éviter au enfants surtout de s'échouer sur les mêmes recifs qui en ont abîmé d'autres avant eux.
A mon sens les QI extrêmes, qu'ils soient élevés ou bas, entraînent toutes sortes de souffrances.
Je constate que le soutien apporté n'est pas du tout le même aux 2 extrêmes de la courbe.
La société en aide certains, et en font payer d'autres (cher justement).

Alors qui sont les "mieux nantis" - puisqu'il faut toujours et encore porter des jugements de valeur comme celui-ci ?
Marsienne
Marsienne

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 51
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 11:55

.


Dernière édition par Dune le Lun 1 Oct 2012 - 20:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Marsienne le Jeu 27 Sep 2012 - 12:31

En quoi est ce gênant de sortir du rang ? Que ce soit par choix ou par état de fait ?
Et si pourtant tu es anormale. Mais tout dépend du sens que tu veux donner à ce mot
Marsienne
Marsienne

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 51
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 12:39

.


Dernière édition par Dune le Lun 1 Oct 2012 - 20:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Marsienne le Jeu 27 Sep 2012 - 13:25

Le bonheur... c'est ambitieux. Nous le cherchons tous. C'est incroyable !
Comme on ne le trouve que si on ne le cherche pas, c'est une drôle de quête... Oublions le bonheur si tu veux bien.

Pour toi ce qui est anormal est mauvais ? aïe !!!
Ce qui est anormal est différent de la masse. Dans l'esprit de masse, oui la différence (et donc l'anormalité) est néfaste.
Dans l'esprit libéré de la norme, donc ouvert, la bienveillance l'emporte et il n'y a plus ni néfaste, ni (faussement bénéfique), juste du concret, du réel et de la vie.

Pourquoi ne pas être étudiée ? tu es un sujet d'étude après tout. Un mystère jalousé par la masse. Même si, comme moi, j'imagine que tu préfèrerait fair partie de la norme... tu me suis ?

Nous avons besoin d'études pour montrer qui nous sommes et pourquoi nous avons nous aussi droit à une place dans la société.

Peut-être qu'on emporterait certaines choses mais comme avec tous nos doutes et nos quetions égalitaires, nous ne seront jamais ni des pillards, ni des injustes, ni des prétentieux justement, alors la société ne devrait rien avoir à craindre de nous.
C'est ce qu'il faut leur monter avec leur propre règles et sans doute en passant par intitutions et associations.
Marsienne
Marsienne

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 51
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 13:47

.


Dernière édition par Dune le Lun 1 Oct 2012 - 20:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique Empty Re: Thèse : le dépistage des surdoués en consultation psychiatrique

Message par Doinel le Jeu 27 Sep 2012 - 15:33


Dune, je peux me tromper mais je pense qu'un problème est de s'en tenir aux mots et de considérer la "surdouance" uniquement sous l'angle de l'intelligence.

Les "surdoués" ont pour beaucoup une sensibilité largement au dessus de la moyenne, même si cette hypersensibilité n'est pas propre aux surdoués. Cela fait que tout événement de la vie, grave ou anodin, risque d'être amplifié chez le "surdoué".

Et puis, il y a comme facteur potentiellement aggravant cette prédisposition à réfléchir tout le temps, à se poser des questions pas toujours confortables. Le risque de ce mode de fonctionnement est d'amplifier encore plus le malaise.

Voilà au moins deux traits de la "surdouance" qui peuvent expliquer pourquoi il peut être important pour un psy de détecter le surdoué pour ne pas se tromper de diagnostic.
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 54
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum