fatigue point

+2
Envol
florangeté
6 participants

Aller en bas

fatigue point Empty fatigue point

Message par florangeté Sam 12 Mai 2012 - 23:24

fatigué de faire encore et encore les mêmes gestes, de suivre ces montagnes russes bien ancrées sur leurs rails tordus, je prendre du plaisir à fermer les yeux quand je conduis, de devoir me nourrir sans déguster, me coucher sans m'endormir, mes jambes sont fatiguées, mon esprit est fatigué de percevoir, de recevoir, de transformer de liquéfier l'information, je suis fatigué de compter les pavé en marchant, fatigué de devoir expliquer pourquoi je ne me sens pas "frais" ou "relax", fatigué de voir que je cache à merveille mes angoisses, fatigué de voir que mes nervosités font à présent partie d'un personnage, fatigué des conditionnements, des boites, même celles dans lesquelles il y a de la place, fatigué de me dire que je croirais presque aux belles chose, fatigué de brandir ma foi pour m'éviter la chute, fatigué de créer, fatigué de chercher, fatigué du poids de ma carcasse qui m'empeche de voir le vide comme une dimension supplémentaire, fatigué de ma gorge nouée, de mes expressions faciales, fatigué des rapports humains, fatigué de ne pas me souvenir, fatigué de ne pouvoir en parler à personne sans me prendre tout en pleine figure, fatigué de devoir, fatigué de croire pouvoir, fatigué de penser, fatigué de me projeter tout en méprisant ce que je vois dans la seconde, la minute qui suit, fatigué d'avoir du plomb dans la cervelle, fatigué de ne plus être dans le monde comme je l'etais avant, fatigué de la mort, fatigué de l'autre, fatigué des gens et de mon reflet, fatigué des mots, fatigué de me sentir toxique, fatigué d'essayer, fatigué de réussir à penser à autre chose, fatigué de ne pas dormir, fatigué de perdre le sens des choses au fur et à mesure que je change de point de vue, fatigué de me sentir multiple, éclaté, fragmenté, evanescent, fatigué d'un doute anxiogène, fatigué de mes propres belles paroles, fatigué de tirer le cadavre de ma poésie, fatigué de chercher des tombes pour les gens qui comptent, fatigué de laisser crier le monde à mes fenêtres, fatigué du bruit et du rythme imanent, fatigué des odeurs, fatigué de toucher, fatigué de mes yeux qui brulent de regarder les choses de trop pres et trop longtemps, fatigué de l'objectif du subjectif de l'ame de la morale de la science des chiffres fatigué du pouvoir fatigué du remors du reproche et des corbeaux fatigué de ne pas saisir le temps fatigué de devoir mentir par omission fatigué des murs et des sols durs fatigué de ma boite cranienne fatigué d'empathiser fatigué de plaire fatigué n'etre vu lu perçu entendu fatigué de saisir le pire, fatigué de dieu fatigué du royaume terrestre fatigué de l'immensité fatigué des microcosmes fatigué des éclatements paradigmiques fatigué des pertes de souvenirs fatigué les identités en crise fatigué du petit bruit qui jamais n'autorise le silence fatigué des images mentales fatigué des reves éveillés fatigué de la fièvre factice des badauds fatigué du soleil de plomb qui assèche ma mémoire fatigué de devoir me réveiller pour prendre acte de l'instant, fatigué d'etre deux, trois quatre au meme instant, fatigué d'etre un type, fatigué de ne rien savoir d'autre que copier mimer pour prendre de l'ampleur fatigué de ne pas savoir exploser fatigué de perdre patience fatigué de toujours en garder fatigué de bruler du sucre pour rien fatigué de métaboliser fatigué d'attendre fatigué de perdre le temps d'attents fatigué de ne pas savoir comment l'ailleurs fonctionne fatigué des énigmes fatigué des puzzles fatigué de certains morceaux de la vie

je veux ton ombre et nos rencontres singulières, je veux sucrer des fraises.
florangeté
florangeté

Messages : 529
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Tired

Message par Envol Sam 12 Mai 2012 - 23:33

Entendu.
Des larmes très chaudes sur tes paupières, fatiguées.
Une étreinte pour toi.




Envol

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par florangeté Sam 12 Mai 2012 - 23:46

merci. Sad

jen'arrive plus à conserver la partie de moi qui a encore huit ans.

je perds la foi parce qu'elle ne sait se reposer sur rien. tout est instable. le doute permet la lévitation mais l'énergie dissipée est énorme.

ce que j'ai découvert ne fait que m'entrainer vers le fond. je découvre la surdouance, mais rien qu'au fond je n'aie déja expérimenté ou préssenti.

tout est une épreuve, je me sens en confrontation permanente avec le monde, les perceptions, les autres, physiquement! ma raison ne sait plus quoi faire.. si ces choses sont moi alors je suis définitivement mal conçu.

j'ai oublié ma vie, et les souvenirs me manquent. et c'est infernal; je préfère souffrir d'une mémoire sauvage que de son absence, travailler sur le vide tient de la fumisterie. je m'enfume parce que je n'ai aucun support pour penser. les choses matérielles perdent leur substance, leur lien; et l'abstrai m'avale m'engloutit même si je me lasse de ses recoins.

savoir que c'est ma manière de fonctionner? qu'en retirer sinon la conviction que c'est une maladie ? je ressens mon handicap toute la journée, et je me méprise de savoir si bien le cacher, parce que la déchirure me hante, me ronge, et je ne sais si mon amour saura lui résister. le vide est expansif, le temps se ralentit, et sans mémoire je n'ai que deux dimensions. si je craque le cercle qui m'attend me reprendra et je n'en veux pas; je pensais avoir plus construit en deux ans qu'en dix, mais on m'a privé de ressources, sans mémoire trop d'énergie dissipée à tester le réel, à douter de ses tenants, trop d'énergie gaspillée à tenter sans résultat de conserver une partie des gens que j'aime en mémoire.

je veux nos jeux délicats, une langueur aussi.
florangeté
florangeté

Messages : 529
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par Invité Dim 13 Mai 2012 - 0:10

.


Dernière édition par Loic le Jeu 6 Déc 2012 - 23:04, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Avec

Message par Envol Dim 13 Mai 2012 - 0:22

Nous ne faisons pas partie de tes proches, du moins pas exactement.
Mais tes proches font partie de toi.
Si tu fais pour eux, ils grandiront en toi.
Tu sais où, et comment, avec ton infini délicatesse, donner pour être utile : ce sera une pause.
Ange

Envol

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par Invité Dim 13 Mai 2012 - 10:33

Hmmm... désintégration positive ?

On dirait une mue avec la vieille cuticule qui craque. Dessous, se trouve la nouvelle, et c'est comme si tu ne savais pas encore l'apprivoiser, ni s'il faut regretter l'ancienne...

Peut-être es-tu en train d'abandonner un passé que tu croyais bien construit mais qui était bâti sur du sable ? (j'ai connu ça).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par florangeté Dim 13 Mai 2012 - 13:12

j'ai déja été renversé il y a deux ans. j'ai senti ma vieille mue céder et j'y ai trouvé une nouvelle vie. mes perceptions ont explosé, j'ai retrouvé des capacités enfouies et j'ai gagné beaucoup d'air, beaucoup de calme et de sérénité.

mais ça n'a pas l'air de fonctionner, je suis épuisé, mes perceptions sont envahissantes, et je n'ai toujours pas retrouvé ma mémoire, mes souvenirs; je ne peux pas avancer sans...mes tics et mes tocs m'épuisent, socialement c'est difficile aussi. je ne sais plus ou donner de la tête.

Si il s'avère que les deux ans de cette nouvelle vie se sont mal construits, je me retrouve sans rien, sans paradigme, sans croyances, dans certitudes, sans essence, comme toujours...

quelles sont mes possibilités? mes proches ne me sont pas proches, car j'ai tout oublié de leurs attentions, de leurs intentions et des miennes. je n'ose pas chercher cette mémoire, car je ne saurais pas me construire du constat et dans les yeux des autres. Je ne sais pas en parler sans que l'on me propose des médicaments, une maison de repos; et je ne peux pas y retourner. tout y est trop lent.

je me sens piégé. je regrette d'avoir été inhibé aussi longtemps, je ne regrette pas d'avoir retrouvé un peu de mon être; mais j'ai peur d'enfler. j'ai peur de ne pas parvenir à canaliser toute l'information, les pensées et les émotions, j'ai peur d'exploser de trop de pression ou d'imploser à trop tomber dans le vide. J'ai l'impression que c'est mon absence de mémoire et de souvenirs qui fait que je n'enfle pas dans l'ampleur qui me convient, et que pour ça je souffre énormément de cette exiguité qui condamne mon esprit au rêve ou à l'instant présent. je pense que j'ai besoin du passé pour voir et comprendre le présent à son prisme. et vice versa.

mais il est hors de portée, hors champ. j'ai eu une mémoire phénoménale, et tout ce qu'il me reste c'est l'angoisse non pas de la mort mais d'une vie difforme. je n'ai pas de feu, sauf dans l'amour, et c'est une croyance chimique.
florangeté
florangeté

Messages : 529
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par tyler Dim 13 Mai 2012 - 15:16

Ton honnèteté et ta spontanéité, elles, ne sont pas chimiques.
T'es en train de te refaire une nouvelle déco intérieur, toujours un peu chaotique, mais là, c'est une belle mue.
C'est ton vide, ton trou noir que tu affronte, et ce, seul, tu seras affaibli cà c'est sur, mais tu en resortira immenséments plus fort, c'est paradoxal puisque la faiblesse elle est toujours là de facon latente.

Tu n'as pas l'impréssion que ce cycle s'accélaire.



tyler

Messages : 621
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par florangeté Dim 13 Mai 2012 - 15:26

si, tout s'emballe, mais sans histoire je n'arrive pas à me construire.
sans référence, je n'existe que dans l'instant, et l'instant ne me suffit pas, il m'écrase parce que je n'arrive pas a le mettre en perspective.
florangeté
florangeté

Messages : 529
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par Invité Dim 13 Mai 2012 - 16:07

Ton texte dit le trop des perceptions, la surabondance, le réveil. Mais ce n'est pas le moment de la mémoire, de l'histoire, de la perspective.

Le mouvement est profond, puissant. Suis le courant, ne cherche pas à le comprendre pour l'instant. Pratique l'écoute flottante, ne t'épuise pas dans la lutte contre le courant. Le sens, la cohérence et l'assemblement des pièces du puzzle sont en train de se faire, il est trop tôt pour l'analyse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par florangeté Dim 13 Mai 2012 - 19:13

quand sera t elle ?
florangeté
florangeté

Messages : 529
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par florangeté Sam 16 Juin 2012 - 21:17

j'me sens comme un truc crevé, je n'ose pas étaler tout ce que j'accumule, je ne veux pas qu'on se soucie de moi de cette manière, je ne veux pas vivre dans ce personnage. Mais je vis dans un film. Certaines minutes sont trop virtuelles pour être ce qu'elles sont.

cerné, tout est stridence, torsion, abcès, craquelures infimes, capharnaüm

et tout est comme perdu.
florangeté
florangeté

Messages : 529
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par Wam Sam 16 Juin 2012 - 21:58

les méandres du soi retrouvés chez d'autres, ce n'est pas toujours une grande joie Neutral

Il n'y a que le mouvement, la fuite en avant et le changement qui puissent me tenir et me permettre d'émerger, et j'attend impatiemment celle qui saura m'ancrer

Si il s'avère que les deux ans de cette nouvelle vie se sont mal construits, je me retrouve sans rien, sans paradigme, sans croyances, dans certitudes, sans essence, comme toujours...
chez moi de même, une einième vie laissée de côté, et un recommencement qui ressemble à l'identique au précédent, même état après même avancée, mêmes joies et mêmes folies, éviement pas dans la forme mais le fond reste immuable... ou presque

bref, compassion


Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par Envol Dim 17 Juin 2012 - 0:50

Bref, compassion, aussi.

Envol

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par Bird Dim 17 Juin 2012 - 1:55

Bonjour,
Je me sens souvent aussi comme attaqué par les pensées, les sensations, les émotions, l'emballement en soi, du vertige et du "capharnaüm" (comme tu dis), du solide-fragile, du trop-rapide-trop-abondant-trop-multiple-trop-tout-à-la-fois, du totalement à vif, du impossible à dire (avouer-révéler-oser, et qui n'est que pensée... ou possible ? Mais quels possibles choisir? etc... etc...)
Et aussi cette "fatigue d'être soi".
Seuls m'apaisent la lenteur et la créativité.
Avec toi en pensées, fraternellement.
Bird
Bird

Messages : 1570
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par florangeté Dim 17 Juin 2012 - 13:46

merci.

en ce moment, tout est lent. Je vis dans un quasi sommeil, étranger et emmuré, l'autre hors de portée dans un sens, intrusif dans l'autre.

je n'arrive plus à créer, à ranger, à me laver, à porter du sens et de l'intérêt a l'autre parce que je n'ai rien pour m'y accrocher.

Cette solitude me parait d'autant plus effrayante que ma moitié est absente, et que je réalise que sans son aura je retombe à l'état de cendres. Réfugié dans l'abstraction je perds une partie de notre lien.

merde.
florangeté
florangeté

Messages : 529
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par Renarde20 Mer 20 Juin 2012 - 21:10

Toujours aussi dur de se retrouver dans les mots des autres ...
Des milliers de vies éphémères qui se succèdent puis fanent les une après les autres quand on rêve de stabilité, de lenteur, d'un endroit sûr où se poser.

Trop de fragilités exacerbées pendant et après la mue, il faut le temps et l'énergie de se fabriquer une nouvelle carapace, d'autres masques, pour une fois encore passer incognito ...

Si tu as besoin de quoique ce soit, tu n'est pas seule ici, nous partageons tous ces caractéristiques qui sont notre marque de fabrique.

Courage ...
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 50
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par florangeté Jeu 21 Juin 2012 - 1:19

ces montagnes russes me questionnent.

L'action est un abattement, mais l'abattement est une action comme une autre. L'activité qui est la nôtre est une expansion. Et une condensation, en même temps. nous sommes des atomes d'uranium, nos possibles sont multipliés par nos perceptions/intrusions.

mais nous renaissons toujours, les choses restent inchangées, et se métamorphosent en permanence. En tant que personnes métaphysiques, notre base semble toujours branlante, parce que le monde tel qu'il est et ses fils complexes fondent un doute structurel, mais mobile, flexible, adaptatif. Le mouvement est épuisant, les chutes, déclenchées par des absences ou écrasements, torsions, sécheresse, saignements, asphyxies

mais des accidents. La vague est toujours là, et les montagnes russes comme en marée chargent et déchargent leurs humeurs, sensibles, glaciales, lasses..

Peut être que la base est déjà la, mais qu'elle file. I love you
florangeté
florangeté

Messages : 529
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

fatigue point Empty Re: fatigue point

Message par Renarde20 Jeu 21 Juin 2012 - 7:40

Merci Orange !
Tu viens de me faire comprendre pourquoi j'ai toujours détesté les manèges à sensations : je vis depuis toujours sur une montagne russe permanente ! Et je comprends cet épuisement qui en découle.
Ce qui nous change et nous fait du bien c'est de temps en temps réussir à regagner la terre ferme et de prendre de la distance avec les sensations fortes.

Courage ...
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 50
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum