Une Zèbre qui s'ignorait! =D

+18
Btok
Lopoverem
RonaldMcDonald
Wich
L'effet-mère
an.a.co.lu.the
Le Don qui Chante
Miss aux yeux arc-en-ciel
r'Eve
jmd
The Rebirth©
8gseagffs
fleur_bleue
Darth Lord Tiger Kalthu
Lophophora
William Blue
Esterelle
Amocore
22 participants

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Jeu 23 Juin 2022 - 1:54

@ Shadow Boxeur : wahoo merci I love you

Je ne me mettrai pas la pression après ton commentaire élogieux tongue

Je l'ai écrit au pic du déchaînement émotionnel, je cherchais la sortie et peu importe mon positionnement, je me faisais transpercer par la douleur. Ne pouvant ni me résigner, ni l'oublier, ni courir dans ses bras, ni tout plaquer et partir loin. Il paraît que l'intérieur d'une tornade est silencieux comme la mort. C'est à cet endroit, dans la paix d'une nuit sacrée ramadanesque que j'ai écrit ce 'poème', à la suite de la lecture du blog d'une Pierrette qui préconisait de vite faire son deuil de la conception d'une relation romantique et de partenariat de vie pour dépasser la douleur. Car cette relation est tellement plus que cela. Le mystère s'épaissit...

@ Le Don qui chante : quand j'ai vu le titre de la chanson, je me suis dit que tu avais lu dans mes pensées. J'ai failli ne pas le poster ce poème d'amour inconditionel car ma mauvaise conscience me fait la misère. J'avais nettoyé tout mon karma en étant irréprochable, je gâche tout, et je me condamne sévèrement de dérouler cette histoire d'amour.

Et puis j'ai écouté les paroles, et j'ai hurlé de rire, tu restes fidèle à toi-même : sentir nos corps en feu. Euh comment dire...

Je préfère la lecture que tu m'offres qui prend une tournure intéressante : la recherche d'absolu dans l'Absolute Vodka, en se posant des questions existentielles avant de baiser une femme rencontrée au bar.

L'absolu : qui n'admet aucune restriction, aucune exception, ni concession. L'a-t'il trouvé dans son shoot vodka/miel/thé ?

Je me disais des Dons qui chantent il n'y en a qu'un seul et s'il n'existait pas, il faudrait l'inventer.

Amocore

Messages : 776
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Le Don qui Chante Jeu 23 Juin 2022 - 12:12

c'est se brûler vif.

"sentir nos corps en feu. Du feu de la dynamite..."
Le Don qui Chante
Le Don qui Chante

Messages : 1969
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par gro pepere Ven 24 Juin 2022 - 4:28

je n'envisage l'amour inconditionnel qu'au sein d'une famille, lien immuable , indéfectible, entre un fils et sa mère, entre un frère et une soeur, etc..

peut etre que je suis désenchanté, mais l'idéalisation d'une relation amoureuse est pour moi de l'ordre de l'illusion, du fantasme , de l'aveuglement , de l'hypnose. Peut etre suis je aigri et jaloux ou bien lucide , qui sait. La recherche, l'attente de l'absolu, de la perfection, de l'idéal engendre la déception.

je préfère le fusionnel qui implique la compréhension, l'adéquation, mais aussi le manque

gro pepere

Messages : 1
Date d'inscription : 22/06/2022

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Lopoverem Ven 24 Juin 2022 - 8:50

C'est peut-être l'écueil que de chercher la perfection...
Lopoverem
Lopoverem

Messages : 61
Date d'inscription : 23/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Le Don qui Chante Ven 24 Juin 2022 - 15:01

Je m'aime inconditionnellement. C'est pour cela que je me juge si sévèrement.
Le Don qui Chante
Le Don qui Chante

Messages : 1969
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Sam 25 Juin 2022 - 2:48

Oooh merci pour vos contributions, c'en devient même intéractif Yahoo !

C'est drôle comme ce poème fait réagir, je ne voulais plus le poster, car il me dérange profondément...

gro pepere a écrit:je n'envisage l'amour inconditionnel qu'au sein d'une famille, lien immuable , indéfectible, entre un fils et sa mère, entre un frère et une soeur, etc..

C'est magnifique ce que tu décris. Je porte la valeur "famille" aussi et c'est très important pour moi. Est-ce ton expérience personnelle ? Car si tel est le cas, sache que tu as une chance que peu de personnes ont au final. En tout cas, dans le monde dans lequel je vis, car nous avons l'air de vivre dans des mondes différents. Dans le mien, la cellule familale est malade et il y a un énorme tabou et mensonge sociétal : car en vérité la majorité des violences sont domestiques. Bienvenue dans mon monde.

peut etre que je suis désenchanté, mais l'idéalisation d'une relation amoureuse est pour moi de l'ordre de l'illusion, du fantasme , de l'aveuglement , de l'hypnose. Peut etre suis je aigri et jaloux ou bien lucide , qui sait. La recherche, l'attente de l'absolu, de la perfection, de l'idéal engendre la déception.

Oui peut-être que tu es désenchanté, aigri, jaloux et/ou lucide. Tu sais mieux, choisis qui tu veux être. Mais c'est un choix restreint que tu te donnes là.
Oui l'idéal engendre de la déception. Logiquement, pour éviter la souffrance et être "raisonnable", il faudrait arrêter de rêver et revoir sa vie au rabais. Ca a été le choix que j'avais fait avant que le plafond ne s'écroule sur ma tête. Je suis pragmatique et j'ai conscience que ce que je raconte est ultra perchée. Ca me dépasse moi-même.

De l'ordre de l'illusion, du fantasme , de l'aveuglement , de l'hypnose ? Et encore t'es gentil avec moi. Mais non, ça n'est pas cela. C'est bien pire. Comme toi, j'aborde cette relation avec l'intellect, et l'intellect veut des explications, des raisonnements logiques, des connexions de causalités. Il y en a, mais la solution du problème ne peut être trouvée avec le même état d'esprit/le même plan de pensée que celui du problème. Cette relation que je décris n'a rien de classique et m'a détruit la conception que j'avais de l'amour. Le lien qui me lie à Pierre est plus indéfectible et l'amour y est plus inconditionnel que dans la famille idéale que tu décris. Chacun son illusion/ fantasme /aveuglement /hypnose, au choix.

J'espère avoir pu te répondre dans ton langage HPI. Ce poème est une invitation à divaguer, à sortir de nos schémas de pensée habituels, à voir les choses autrement, d'une façon déroutante, de nous laisser surprendre.

@ Lopo : je suis contente de te voir passer par là. Raaa trop dur d'écrire sur la substance de l'âme qui vient dans le corps haha je ne maîtrise pas le sujet mais j'ai dans ma liste un épisode sur ma façon de voir le truc, ça alimentera peut-être notre débat.

@ Le Don qui Chante : le prochain épisode est pour toi, à demain !


Amocore
Amocore

Messages : 776
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Sam 25 Juin 2022 - 20:02



@ gro pepere : tu parlais de fusionnel. Quand on fusionne, il n'y a pas de manque. Est-ce sain de fusionner à partir d'un manque en soi ? Pas plutôt d'un endroit de plénitude ?


J'ai écrit cet épisode pour le Don qui Chante, une réflexion profonde sur la merditude de la vie. Il y en a qui cherche l'absolu dans la vodka, j'ai cherché la profondeur dans ma merde.

Je continuais à avancer vers la sortie de la vallée des Larmes. M'alléger, lâcher du lest, reprendre les enseignements spirituels, essayer désespérément de me positionner différemment afin d'arrêter de subir le déluge de chagrin et de me laisser porter par son courant vers la libération.

Ma référence au paradis ici désigne un état d'harmonie intérieur et de béatitude de l'âme.


16.05.2022


53. Mon trousseau de clés


« Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ; qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment. » Marc 4 :26, 27

Je rêve qu'avec Pierre, on fait la paire.
***

J'ai grâcieusement reçu la paire de clés qui ouvrent les portes du paradis. Je peux te les montrer si tu veux. Attends, je sors mon trousseau. Les voici. Celle-ci s'appelle l'acceptation et celle-là la gratitude.

Dire oui à ce qui m'offre la vie et dire merci, le prendre comme un cadeau, car en réalité, ç'en est un.

L'acceptation me permet de sortir d'une posture de résistance, de rejet de ce qui est, et de la souffrance que cela engendre. Dicerner la souffrance nécessaire et passagère de celle qui est superflue et entretenue.

La gratitude fait accroître la lumière sur la situation. Elle remet les choses en perspective en invitant mon attention à se poser sur le positif. Elle m'ouvre à recevoir l'abondance, car la vie m'offre un cadeau.

Lequel ? Un petit bout de sagesse. Chaque événement peut être pris comme un exercice spirituel, un moyen de grandir et d'en apprendre un peu plus chaque jour sur l'aventure fabuleuse qu'est la vie.

Et les peines me rendent plus sage, et les pertes plus légère.

A prendre les choses ainsi, la vie devient un jeu grandeur nature, une arcade immersive. Qu'est-ce que la vie dans le fond ? Je la vois comme une grande roue qui tourne, un jour d'un côté, un jour de l'autre.

Avec cet état d'esprit, je travaille ma souffrance, ma merditude, j'en fais du bon terreau fertile pour nourrir la Terre intérieure, j'essaie de la travailler avec amour et patience. Et sinon avec mes larmes et mon cœur brisé. La travailler pour m'approprier cette douleur, pour l'embrasser et non plus la subir ou tenter de la fuir, la travailler pour l'adoucir, pour la canaliser, pour la transformer. Avec patience et confiance, traverser toutes mes émotions, les vivre pleinement pour les laisser passer. En les laissant être, elles partiront d'elles-mêmes, elles n'insisteront pas, elles ne reviendront pas me hanter comme des esprits malins. Elles resteront mes alliées, qui continuent à me servir, à me rappeler que je ne suis plus un zombie mais à nouveau vivante, elles me couvrent des joyaux de la vie.

J'ai adoré cette crise existentielle, car elle apporte un bouleversement radical. J'ai certes encore les poings fermés, j'ai arrêté de prier depuis janvier. Je priais quotidiennement. L'amour divin est l'oxygène de mon âme, elle asphyxie. L'ego laminé a repris le contrôle, il se reconstitue à grande vitesse et il régit. Je sais ce que j'ai à faire pour y remédier, mais je ne le fais pas. Alors quoi ?

Je me souviens que cela fait partie du chemin que de bloquer, de me tromper, de délibérément prendre le contre-pied, de vouloir avoir la main mise. M'observer avec compassion, je fais de mon mieux, même quand je fais mal, voire de la merde. Il y a peut-être besoin de plus de terreau pour les graines de sagesse, qui sait ?

J'ai les poings serrés, je ne veux pas lâcher, je cherche à contrôler le cours de ma destinée. Je sais pourtant pertinemment, et d'expérience, que c'est peine perdue. Je ne suis pas la scénariste mais l'actrice de ma vie. Rester humble. Et je me souviens qu'elle n'est qu'une grande comédie et que l'essentiel est invisible à l'oeil nu. Il est dissimulé derrière la scène.

Penses-tu que tout arrive pour une raison et au moment opportun ? Aller chercher la raison, et ne pas la trouver. Pas parce qu'il n'y en a pas. La vie n'est pas absurde. Mais parce qu'elle demande de l'attendre, elle sait se faire désirer, jusqu'à qu'elle se décide de se révéler d'elle-même, elle sort des coulisses au moment où l'on ne s'y attend plus. Et tout devient clair. En attendant, que faire ?

Lui laisser le bénéfice du doute, qu'elle est belle et bienveillante, que si elle m'envoie quelque chose qui ressemble à de la merde, en apparence, travailler à le prendre comme un cadeau pour mon jardin qui a besoin de bon terreau. Ainsi, je peux contempler le jeu de la vie, amusée, et m'observer par l'oeil du divin, doux et clément, qui m'invite à embrasser mes peurs, mes limites, mes défaillances, mes errances. Mon humanité.

Voici pour la paire de clés qu'on m'a généreusement donné.

Celle que je tiens serrée dans mon poing ?

J'ai peur de la perdre, c'est pour cela que je la sers si fort. Je sais bien qu'elle ne va pas tomber, qu'elle ne se perdra pas. Elle n'ira nulle part, elle est accrochée au reste du trousseau. Elle est là depuis toujours, mais je ne le savais pas. J'ai le poing qui vire au bleu, c'en devient ridicule. Je vais bien finir par me détendre et la lâcher. Pour le moment, je n'y arrive pas. En plus, je ne peux pas m'en servir, pas seule, car elle va par paire aussi.

Elle est très ancienne, la plus belle de mon trousseau. La clé de son cœur. Elle ouvre la porte de notre petit paradis. Il a la seconde.










Amocore
Amocore

Messages : 776
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Shadow Boxeur Dim 26 Juin 2022 - 16:59

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Beauli10
Shadow Boxeur
Shadow Boxeur

Messages : 876
Date d'inscription : 22/04/2022
Age : 51
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Lopoverem Dim 26 Juin 2022 - 23:06

And I hold all the keys to open up every single door.

Lopoverem
Lopoverem

Messages : 61
Date d'inscription : 23/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Le Don qui Chante Lun 27 Juin 2022 - 19:52


Un livre de Dimitri Verhulst intitulé "De Helaasheid der Dingen".

Spoiler:



La musique du diable pour une nuit d'extase sans sommeil...
Le Don qui Chante
Le Don qui Chante

Messages : 1969
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mer 29 Juin 2022 - 18:10

Merci Shadow Boxeur, Lopo et le Don qui chante cat

L'un connaît la serrure, l'autre a la clé passe-partout, et le troisième me cultive sur la philosophie belge. Avec notre team de choc, on ira au paradis.


De l'illusion, du fantasme, de l'aveuglement, de l'hypnose ?

J'ai dit que c'était pire.

Tellement PIRE.


31.05.2022


54. Hérétique amoureuse


Je rêve d'être folle, complètement folle de lui.
***

J'ai totalement arrêté de prier et de méditer depuis la reprise de contact de Pierre. Pour ne rien vous cacher, j'ai changé de religion en février dernier. J'en suis la première et l'unique adepte. J'arriverai éventuellement à vous recruter, mais jamais à vous convertir.

Je me laissais mourir de faim depuis son rejet. Chute de poids brutal. Il fallait trouver un moyen de la stopper. N'en trouvant pas, le Ramadan est arrivé à mon secours. Continuer à m'affamer en changeant d'intention. Essayer par ce moyen de retrouver mon chemin spirituel et retourner vers le divin.

Le jeûne a rapidement arrêté la perte de poids, mais n'a pas ralenti ma dégringolade spirituelle et psychologique. Je restais complètement obsédée par Pierre, par ses visites oniriques et ses vagues d'amour perpétuelles. Mon amie la gazelle éthiopienne Nouf m'a alors suggéré de profiter des derniers jours du mois sacré pour reprendre la prière. Pour prier qui ? Dieu ? Mais je suis trop occupée à idôlatrer Pierre toutes les nuits en écrivant des histoires d'amour, voyons ! Il m'est apparu évident qu'elle avait loupé un épisode, car entre temps, je m'étais convertie au Pierrisme.

Vénérer avec exclusivité mon ange-gardien réapparu pour m'enseigner la voie de l'Amour divin. Vouer un culte à celui-là même dont j'avais été la prétentieuse et odieuse déesse païenne pendant une décennie, une décennie plus tôt. La roue de la vie a tourné, intervertissant les rôles. Il aurait tout donné pour que je lui écrive ce texte dix ans plus tôt, mais la roue ne pouvait tourner qu'à l'unique condition qu'il ait la force intérieure de me faire tomber de mon piédestal. Moi, sa divinité !

Impensable à l'époque ! J'étais son oxygène, son pain béni et le vin désaltérant son âme. J'étais son extase spirituel. J'étais également le feu qui le brûlait vif. Sur l'autel cruel de l'Amothéisme, les sacrifices étaient de plus en plus coûteux : fierté, respect de soi, amour propre, sens de sa vie. Culte harassant auquel il a tout donné dans un amour sacrificiel. Et se voyant mourir, par instinct de survie, il avait dû consentir à éteindre la vie et la lumière que j'apportais à son cœur en s'arrachant de moi. Il est ensuite revenu une décennie plus tard me faire savoir qu'il les avait trouvées en lui et que mon tour était venu. Dans un geste inattendu, il a mis un grand coup dans mon piédestal qui m'a projeté illico dans une violente dépression existentielle.

Pendant la traversée, misérable déchue, j'ai été forcée de reconnaître le caractère divin de notre lien et de m'y abandonner entièrement pour ne pas finir carboniser par le cagnard cruel de la vallée des Larmes. L'ego bien brûlé et le cœur grand ouvert, je n'émets plus de résistance. Je suis même zêlée, lui ayant aménagé un petit autel personnel à la maison avec des bougies et de l'encens. J'ai encore besoin de trouver quelques jolis caillous à poser les uns sur les autres. Pierrisme oblige. Je pratique désormais la prière hawaïenne Ho’oponopono plusieurs fois par jour : désolé, pardon, merci, je t’aime.

« Pierre, je suis désolée d'avoir tout gâché. Pardonne-moi. Je te remercie. Je t'aime.

Je t'aime, je t'aime, je t'aime. »

En plus de cela, je pratique le rituel d'adoration principal qui est la danse. Danser sur n'importe quoi, n'importe comment, n'importe quand, n'importe où, juste danser, souvent, tout le temps, et avec tout mon cœur. Célébrer la vie. Célébrer l'amour.

Je reprends tout doucement la méditation mâtinale pour essayer de ne pas penser à lui pendant une dizaine de minutes par jour. Je continue mes indéboulonnables invocations à Dieu du levée et coucher, ancrées depuis les cauchemars. Par contre, je n'arrive plus à retourner dans ma secte des gens bizarres qui se retrouvent au fond des églises. Certes, la bouée jetée du Ciel qui m'a sauvé la vie il y a dix ans, je leur en suis infiniment reconnaissante. Ils ont fait de moi un miracle vivant. Mais je n'en veux plus.

Voici ma nouvelle pratique spirituelle en tant que fraîche convertie pierriste. Je vis de l'intérieur l'amour idolâtre que Pierre me portait. Un amour hérétique qui rend fou, une adoration enflammée qui me pousse à ramper d'exaltation à ses pieds. Je ne sais pas comment il a bien pu faire pendant toutes ces années. Pour ma part, cela ne fait que quelques mois et je deviens fanatique. Je m'inquiète, je n'ai pas sa force de caractère. Je crains de finir martyre sur le bûcher, car maintenant j'appartiens à la religion de l'extinction de l'ego par le lance-flamme de l'amour impitoyable.

Je reste toutefois optimiste car j'ai la foi. Etant donné qu'il m'a déjà flingué le cœur, m'a détruit mon mariage en une phrase et fait expérimenté un avant-goût de la mort de l'ego à deux reprises en me déclenchant deux crises existentielles, je peux me réjouir d'être sur le chemin pierriste de la sainteté.



Les 10 Pierrandements :


1. Tu sortiras du mensonge pour dire la vérité.
2. Tu prendras la responsabilité de ta connerie en l'avouant sans détour.
3. Tu fracasseras ton ego et mangeras ta fierté.
4. Tu t'aimeras d'abord, tu aimeras ton prochain ensuite.
5. Tu ne te compromettras plus pour plaire aux humains.
6. Tu ne cacheras point ta vraie nature et ta valeur au monde.
7. Tu honoreras l'Amour divin ouvertement, tu déclameras ton amour.
8. Tu travailleras vaillamment à poursuivre ta mission de vie.
9. Tu t'affranchiras de tes chaînes une par une.
10. Tu donneras le meilleur de toi-même pour contribuer au monde.






Bénissez-vous les uns les autres

صلى الله عليه وسلم لك كل من

אתה מברך כל אחד אחר

« Par toi se béniront tous les clans de la terre » (Genèse 12, 1-4)


Amocore
Amocore

Messages : 776
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Luna_déboussolée Jeu 30 Juin 2022 - 9:02

J'ai un mauvais pressentiment Amocore, je me suis trompée sur Quatre, ne lui dit rien de personnel stp.

Luna_déboussolée

Messages : 90
Date d'inscription : 20/04/2022

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Shadow Boxeur Jeu 30 Juin 2022 - 14:49

Bonjour Amocore,

je me demande où tu vas nous amener dans la construction de ta nouvelle religion qui va envahir le monde !

(Ton sujet me fais me souvenir d'un livre, style polar décalé, qui traitait, avec un humour jubilatoire, les tribulations d'une gourou de secte. Faudrait que je retrouve le titre...ça remonte à loin).

Des évangiles peut-être ?
En tous cas, ça va être compliqué pour la grande prêtresse de l'amour Pierriste de s'en sortir indemne avec toutes ces injonctions contradictoires dans ses commandements. Il va falloir user du paradoxe.

Bonne écriture !
Shadow Boxeur
Shadow Boxeur

Messages : 876
Date d'inscription : 22/04/2022
Age : 51
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 6 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Hier à 18:10



@ Luna : ça fait un bail que je ne lui ai pas parlé. Suis ton intuition.

@ Shadow Boxeur : Je me suis éclatée à l'écrire, j'en ai tellement ri !

Des incohérences Gaski ? Cet épisode en est bourré aussi.

Où je veux vous amener ? Dans une dimension parallèle ! La transe hérétique n'en est qu'une manifestation, il faut passer de l'autre côté pour comprendre de quoi il en retourne.

Mais avant le saut, je clarifie ce que je veux : planter des graines d'amour. Littéralement. Concrètement. Dans l'humus, dans ma terre humaine. Je ne peux pas être plus explicite. Je crois que cela fait partie du processus vers le lâcher prise et de l'amour inconditionnel que de le reconnaître et de ne pas sauter les étapes en essayant d'enterrer ce désir au lieu de le laisser m'habiter et me traverser. De cette façon, je marche dans les pas de Pierre, je sillonne son chemin de croix et dans ma douleur, ma compassion et mon respect pour lui grandissent.

Lâcher prise ne veut pas dire se résigner, renoncer ou abandonner, mais d'atteindre un endroit en soi de satisfaction peu importe ce qui se présente à soi, que ce désir soit concrétisé ou non. C'est faire confiance que la vie apporte le meilleur et souvent pas de la façon limitée dont on l'avait imaginé. Que ce qui doit advenir adviendra.


04.06.2022


55. Planter les graines


Je rêve qu'il y a ce mec, on aurait pu être ensemble. Il me manque/montre la voie. Celle de l'amour partout, partout, partout.
***

Je ne serais apparemment pas venue sur Terre pour lui tenir compagnie, le rassurer la nuit et élever sa progéniture. J'aurais été envoyée dans sa vie pour un autre dessein, spirituel, qui va bien au-delà d'une simple vie de couple classique. Intégrer cette dimension est indispensable pour envisager quoique ce soit de concret.

En rêve, grâce à ses confidences, je vois clair dans son coeur. Malgré cela, je ne me résouds pas à lui écrire, à lui dire à quel point je me suis trompée, à quel point je regrette, à quel point je suis éperdument amoureuse.

J'ai les reins bien moins solides que lui, je ne supporte pas le rejet. Celui venant de lui me fait agoniser à chaque fois. Alors je m'auto-rejette, c'est plus rapide. Je reste murée dans le silence, je ne lui montre pas mes sentiments. Surtout ne pas me frotter à son bouclier, je sais que je vais me faire transpercer. Sa famille-bouclier. Elle n'était visiblement pas un problème quand il m'a recontacté, mais il s'en sert comme protection pour m'empêcher de revenir. Et il faut croire qu'elle est efficace.

Je n'ai jamais été intéressée par les hommes mariés, même en rêve, son alliance, une douche glacée.  Je peux être une connasse, il le sait très bien, il l'a su très tôt, il m'avait dit que j'en étais une quand nous avions seize ans, j'ai des preuves ! Je peux l'être, mais pas au point de tenter un homme marié. Pas au point d'aller convoiter le mari d'une autre, le père des enfants d'une autre. Tant bien même serait-il ma divine moitié, serait-il malheureux ou plutôt dans un ennui mortel avec elle. Cette idée  me révulse.

Pourquoi donc je reviendrai lui créer des soucis ? Il s'est construit une chouette vie loin de moi et je l'ai suffisamment fait souffrir. Je veux juste qu'il soit heureux, même sans moi. Je le veux heureux, avec moi.

J'ai toujours voulu avoir des enfants, un projet dans un futur lointain, d'ordre mental. Sans le ressentir dans mon corps. Jamais. Surtout pas de mon futur ex. Depuis peu, l'évidence s'est imposée à moi : je veux un enfant de Pierre, je le sens dans mes entrailles. Il en est le père. Ce désir est fou, j'en ai conscience, mais essayer d'y renoncer m'arrache les tripes. Je veux un enfant de nous. Je comprends pour la première fois pourquoi on fait des enfants : par amour. Un amour si fort qu'il donne la vie à un mélange de nous. Il insuffle la vie dans un petit être précieux et en devient sa matérialisation.

Je me risque à me rapprocher de son bouclier. Le divorce existe et les familles recomposées peuvent être heureuses. Les enfants se sentent bien quand les parents le sont aussi, ensemble ou séparés. Mais je ne veux pas être à l'origine de la dissolution de son mariage, contrairement à lui.

J'obéis donc à son souhait : je m'interdis de lui écrire. Je ne peux que consentir à lui offrir cette absence de mots, tout en subissant une pression incontrôlable qui me pousse à aller vers lui. Magnétiquement attirée, je n'ai pas le choix que de retourner vers lui, je l'aime comme un fou. Comme lui pendant dix ans, il comprendra.

Dans cette impasse, que puis-je faire ? Planter dans mon coeur les graines qu'il m'a avoué avoir acheté en rêve. Me glisser dans la file d'attente et laisser grandir l'idée que je serai la suivante et qu'il viendra planter en moi ses graines d'amour. Il récoltera le fruit de mes choix, d'une dizaine d'années de labourage, rendant ma terre fertile émotionnellement et féconde spirituellement.

Pendant que les graines poussent, restons silencieux. Laissons l'expansion infinie de l'amour se faire sans bruit.










Amocore
Amocore

Messages : 776
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum