Une Zèbre qui s'ignorait! =D

+18
Btok
Lopoverem
RonaldMcDonald
Wich
L'effet-mère
an.a.co.lu.the
Le Don qui Chante
Miss aux yeux arc-en-ciel
r'Eve
jmd
The Rebirth©
8gseagffs
fleur_bleue
Darth Lord Tiger Kalthu
Lophophora
William Blue
Esterelle
Amocore
22 participants

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Mer 22 Mai 2013 - 10:08

J'pense que tu vas aimer.


Il fait beau, si j'étais une femme je serai enrobé.
C'est à dire que je sortirai dans la rue une robe en fleur sur le corps et des fleurs plein le cœur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Mer 22 Mai 2013 - 11:01

Bé moi je suis enrobée (de chocolat avec un coeur de nougat tendre Wink ) et quant il y a sunny je porte des robes fleuries ainsi que des flower dans les cheveux Very Happy

Un bisous au passage à ma super copine Bisous Amis Pour Toi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mer 22 Mai 2013 - 13:22

@ Mise en pâte Unchained : Le rock est une ligne, et j'ai plutôt tendance à balancer de l'autre côté, électro, plutôt que ska (même si j'aime beaucoup l'accordéon...). Sinon je ne lâche pas mon jean, même si j'ai hésité à en enfiler une, de robe fleurie, la dernière fois que je l'ai vu, mon très cher assistant =)

@ r'Eve : hihihi courage ma belle, je t'envoie de l'amour en barre (de chocolat)!

Sinon, la suite.



La tour d'ivoire


Dans la grisaille de la nuit, une lumière au loin, qui m'appelait par intervalles réguliers. Elle m'a montré le chemin, que je connaissais par coeur. L'endroit avait été pourtant condamné, et on m'avait formellement interdit d'y retourner. Arrivée au bord de la mer, j'ai tout de même pris une barque, et ai ramé... Le voici, mon phare! M'y terrer. Sur ses murs écaillés, de mes propres mains appliquée, de la peinture défraîchie, son nom. Mutisme.



Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:28, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Dim 26 Mai 2013 - 15:22




Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:30, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Lun 27 Mai 2013 - 21:27

Long hug

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Mar 28 Mai 2013 - 16:46


Spoiler:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mer 29 Mai 2013 - 0:14

Mici vous deux, ça me réchauffe le coeur =)


Car justement. J'ai perdu et la patience et l'envie. J'ai donné un gros coup de pied dans la boîte qui est tombée par terre.
C'est quoi son problème d'abord?
Foutu encodeur qui crypte de plus en plus mal, de plus en plus difficilement.

Pourquoi je fais ça déjà?
Et là, un coup d'oeil en arrière.
Je me suis vite remise à taper,
du plus vite que j'ai pu.

Celle-là, elle ne me lâchera pas.




J'entends, la réalité.


Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 134_0
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Mer 29 Mai 2013 - 0:24

Laisses m'en un peu que je puisse aussi me défouler Smile
Un bon coup de talon aiguille dans l'oeil ... ou les rorones (non, il risquerait d'aimer) et il va plus ronronner très longtemps Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mer 29 Mai 2013 - 0:34

=)


Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:37, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Mer 29 Mai 2013 - 0:41

Réécris les !!!
Réécris ce que tu perds car ils sont dans ton cerveau.
Ne sous estime pas ta mémoire et la capacité de restituer ce qui était.

http://aaaiweb.free.fr/aaai/article.php3?id_article=75

Voila ma prochaine occupation...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mer 29 Mai 2013 - 0:50

*Un carreau de chocolat plus tard*

Mon ancien ordi avait brûlé sans crier gare, il y a quelques années. Des centaines de photos perdues à tout jamais.

J'en ai reprises depuis! Je me suis refabriquée des petits souvenirs.

Et puis, c'est aussi ça le processus naturel, toute la beauté de la mémoire. Elle épure des petits détails, elle embellit. A la fin, il ne reste que l'essentiel, l'essence même.
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Mer 29 Mai 2013 - 1:03

Violente car j'ai pas encore avalé ma tablette de choco ce soir Sad
En plus, j'ai même pas de talons aiguilles Laughing

Je pense que parfois il n'y a pas de hasard.
Si les écrits ont disparu, comme les photos, c'est que le temps de les reléguer au passé était peut être venu Wink
De nouveaux doivent et vont bientôt naître Smile

Ca me fait penser à cette fameuse thérapie où, pour oublier, on te dire d'écrire et de bruler la lettre ensuite.
De mëme que pour les photos des personnes que tu n'arrives pas à oublier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Jeu 30 Mai 2013 - 21:03


Le Tueur, il a pour moi des lueurs de sauveurs. Il est celui que j'aimerai être. Cette femme qui sur d'elle n'attend plus rien de rien, c'est à dire des autres. Voilà l'heure ou je dois lui donner sa pitance, son argent à ce tueur... Oui, une heure, il a tué l'heure et il a fait ressortir en moi des horreurs que je ne voulais pas voir.
Terreur...
Ils me terrorisent et me font pourtant sortir de ma torpeur.
Pourquoi suis-je là ?

Le matin, il me laissait juste le temps d'enfiler un jean et dehors. Il m'a introduite, au second jour de ma course, dans son groupe. Un visage familier. Colérique, la couleur avait le mérite d'être clairement annoncée : « Je vous supporte pas même si j'ai besoin de vous. Vous le savez bien, que dans le fond, je ne suis qu'amour! Mais si je vous ai rejoint aujourd'hui, c'est pour mon amie, qui a besoin d'aide ». Les regards se sont braqués sur moi, interrogateurs.
On devrait pouvoir porter plainte contre ses parents pour atteinte à a dignité humaine.
Ils m'ont donné vie sans me demander mon avis ces chiens.
Et par cela, ils m'ont condamné à la mort les salauds...
Les salauds...

Mes parents. Lui pour un moment de plaisir il avait foutu ma vie en l'air. Ce « Superman » de supermarché qui met un slip jaune et rouge au dessus de ses collants bleus... quelle virilité.
Et elle, « Wonderwoman » de banlieue qui ne sait même pas utiliser un stérilet, qui veut donner vie sans en comprendre les conséquences, que lui dire.
Leur acte est lourd de réluctances car si je ne désire pas me tuer, je suis femme et je ne désire pas donner la vie. Pas dans leur monde !!!
Seul « l'Homme Invisible» m’enfantera et encore, contre ma volonté.
Et dieu sait dans son infini néant que j'ai besoin à cause d'eux d'être aimée. Ils n'ont pas réussi à m'élever, m'éduquer pour que je sois indépendante et fière de l'être, non...
Les salauds.
Les autres me font peurs et pourtant, je ne peux vivre sans eux, j'ai besoin d'eux.
Merde...

Euh moi, il faut que je sorte dans la rue pour ne plus y penser et me confronter à la réalité.
Là, devant moi impunément elle se fait des rails de coke.
Passe moi ta carte vitale qu'elle me dit pour se faire le rail.
Yeahhhh, elle a le sens de l'esthétique.
Pourtant j'aime pas ça, je ne sais pas ce qui prolonge en moi ce malaise.

-----

Lâche tes mots comme des bombes lacrymales.
Içi l'effet est inverse, ces bombes font pleurer le lanceur et pas le receveur.
Alors pleure, pleure.
Une fois le corps et le cœur vidé, tu te sentira plus que mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Ven 31 Mai 2013 - 0:46

r'Eve a écrit: Je pense que parfois il n'y a pas de hasard.
Si les écrits ont disparu, comme les photos, c'est que le temps de les reléguer au passé était peut être venu Wink
De nouveaux doivent et vont bientôt naître Smile 
Je pense que jamais il n'y a de hasard. Sinon, je converge totalement.








Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:39, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Ven 31 Mai 2013 - 2:41

En tout cas, l'estomac plein te donne du punch pour écrire Wink
Je lirais demain car Philou réclame son calin bounce
Et puis faut que je me couche aussi ...
Bisous la belle et dors bien
PS : J'ai toujours cette joie dans le coeur lorsque je te vois Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Ven 31 Mai 2013 - 2:55

Pour que tu (et je) n'oublies pas Wink

"Si tu restes assis (suffisament longtemps) près de la rivière, tu verras passer le cadavre de ton ennemi" Very Happy

Enfin, à qq mots près ... ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Sam 1 Juin 2013 - 13:53

Je viens de poster cette chanson et soudainement j'ai pensé à toi.

Je me suis dit que ton coeur entendant comme le mien, cela te parlerait bien Smile

https://www.youtube.com./watch?v=z5-xHVo0zE4

Bonne journée ma belle Very Happy

NB : Si la mine est creusée dans une montagne, alors sors et tu verras ces magnifiques contrées qui, comme dans le clip, n'attendent que toi ! sunny

"L'EVEs les yeux AU CIEL, tu verras MONTS ET MERVEILLES" ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Lun 3 Juin 2013 - 0:26

Merci la femme chocolat =D
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Lun 3 Juin 2013 - 1:26

=)


Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:40, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Lun 3 Juin 2013 - 14:36

Très jolie citation !
Je note Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Lun 3 Juin 2013 - 19:31

Prévision  
"Z'êtes le dernier à qui on rend visite. A côté, tous des amateurs! 
Celui-ci, dans dix ans, dans un grand musée".
Sourire humble.
"Merci. Je tablerai pour plutôt cinq".
Dixit Emmanuel Barcilon



Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 YPH-2010-01-7536-w-500x375





Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:41, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Ven 7 Juin 2013 - 11:10

Amovible a écrit:"A défaut de savoir où j'allais, je savais désormais où je ne devais plus retourner."
Very Happy Yahoo !

"J'avais retrouvé la vue, et perçante, celle d'un aigle !"
C'est la seule chose que j'ai vu lors de notre première rencontre Fume Bublegum Wink

"Je gardais les poings crispés sur mon arme à les rendre bleus de pression." 
Je ne connais que trop.
Ben moi je dis non !
Parfois le lacher prise n'est pas la solution, parfois il faut EVACUER Boxe Flingue Assomme Approuve

"La tête est pleine, mais le cœoeur n'a pas assez."
Pas mieux ...
Amis Amour Bisous Long hug Pour Toi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Dim 9 Juin 2013 - 1:28

Hahaha merci! Ta légèreté me fait beaucoup de bien la Dame-chocolat (miam).

Evacuer, oui! Pourquoi j'écris alors? Pour être lue? La bonne blague =p





Réminiscences





 Et à ce moment-là, à quoi ai-je pensé? Que je n'avais plus de flingue. Et des souvenirs, souvenirs, souvenirs.


Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:24, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Dim 9 Juin 2013 - 8:53

Ah... Deux phrases en plus Smile

Juste pour dire que la lecture en diagonale sans commentaire, c'est du respect à ton égard.

Je lis à peu près. À chaque fois que tu m'en parles c'est marrant j'ai l'impression d'être un des acteurs tellement l'histoire est ancrée en moi ( à travers les lectures. Les paroles... C'est autre chose)

Je te fais suffisamment confiance et j'ai suffisamment de respect envers toi pour savoir que de toute façon tu sauras quel chemin prendre pour tes écrits.

La palette de couleur est à toi.


Et moi là si besoin est Wink


Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Dim 9 Juin 2013 - 11:55

Yeah ! Une nouvelle lectrice Very Happy

Bisous du jour Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mar 18 Juin 2013 - 15:21

Merci les filles, z'êtes adorables. Je vous envoie de l'amour en bouquets, du courage en barre (et du chocolat en tablette héhé).

J'ai un peu tardé, la suite!




Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Rivage-au-clair-de-lune-friedrich-e1369164507820
                                                     Rivage au clair de lune, Friedrich











Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:23, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mar 2 Juil 2013 - 0:36








Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:44, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par fleur_bleue Mar 2 Juil 2013 - 12:16

Un bisou par là. Bisous
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Jeu 4 Juil 2013 - 13:45

fleur_bleue! =)





Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 03-robert-filliou-tampon-600x600


Dernière édition par Amovible le Mar 17 Sep 2013 - 17:45, édité 1 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par jmd Lun 29 Juil 2013 - 18:23

Amovible, pas mal ton avatar.
jmd
jmd

Messages : 830
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mar 6 Aoû 2013 - 12:27


Héhé merci, le tien aussi est pas mal =)
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Dim 25 Aoû 2013 - 12:33







Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Lun 10 Mar 2014 - 16:49

Cadeau


"Et c'est la marmotte qui met le chocolat dans le papier d'alu ?"  Wink 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mer 12 Mar 2014 - 11:31




La douche quotidienne

Tagada, tagada, tagada. Le bruit que ma sortie triomphante aurait pu faire. En réalité, elle a été discrète. Et à pieds, mon pur-sang cavalant dans mes veines. Epurée de la folie et la morbidité, c'était vêtue d'un sentiment nouveau, une once de sérénité peut-être, et d'une robe blanche champêtre que je m'étais enfin décidé à sortir de la forêt, tranquille.

« Petite vierge, dans ton cloître, qu'as-tu fait tout ce temps ? ». Pas grand chose. Des mâtinées passées sur le ventre à pleurer, des nuits à rêvasser, des fondations bancales dynamitées, des ruines sans fin à déblayer, m'endeuiller d'une vie passée et vivre la douleur d'une mort à rallonges, pleinement.

Le moment avait été choisi. Qui décidait? Surement pas moi. Ce fût celui de l'heure de la rosée d'un jour bien commun, celui qui pourtant sonnait le glas pour moi. Une enfant sauvage devenue jeune femme. Le temps était venu, celui des responsabilités, de la circonvolution de Saturne.

Un rite de passage, celui de l'âge adulte. Je suis donc allée me baigner, non loin du phare condamné, dans une mer d'Amour. En pensant que le prince avait peut-être raison dans le fond, pour le monde. Mais pour ma part, une fois mon fond touché, cela avait été l'amour, et non la beauté, qui m'avait sauvé. Un amour inconditionnel, infini, dans lequel je me suis baignée aujourd'hui.

A l'âme sans corps venue rafraîchir cette page oubliée, des éclaboussures d'eau fraîche!
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Mer 12 Mar 2014 - 11:42

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 40526310

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par r'Eve Dim 5 Avr 2015 - 3:23

Une magnifique soirée Very Happy
Merci à toi, à vous !
Je suis très heureuse que le courant soit aussi bien passé entre vous (yeah ! we are the best ^^) et j'ai hâte pour la suite Wink
J'attend aussi de te lire à nouveau
r'Eve
r'Eve

Messages : 4090
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 49
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Dim 5 Avr 2015 - 19:15

I love you  Merci r'Eve I love you 

bientôt... 
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par r'Eve Dim 5 Avr 2015 - 19:26

Je regarde actuellement "the voices" Wink
L'acteur principal je le connais déjà d'autres films, je l'adore I love you
Mais ce chat ! ptdr ce chat !
Il me fait détester encore plus sa race Laughing
Quel pervers
r'Eve
r'Eve

Messages : 4090
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 49
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Ven 4 Fév 2022 - 17:58

02.02.2022

La folie silencieuse

Le silence crée un mystère hypnotique. Les mots sont remplacés par des suppositions, des émotions et un flux constant de sensations.

Puissant levier lorsque maîtrisé, il renverse le rapport de force pour mener des négotiations perdues d'avance. Et comment ? En étant prêt à se lever sans hésiter et tourner les talons les mains vides. Laissant derrière soi le silence qui grandit à mesure que les bruits de pas s'éloignent. Après tout, qui perd, gagne.

Le silence laisse le temps au temps, celui de sentir le manque, le faire grandir, souffrir la perte, et rester bloquer devant la détermination de ce choix. Silence persistant, assourdissant, qui vient envahir chaque recoin de la tête, qui réverbère à chaque écho. Silence obsédant qui déverse des questions en cascade, qui fait perdre pied. Il renvoie constamment à soi-même, à refaire l'histoire en boucle, qu'est-ce que j'ai dit, fait pour provoquer l'irréversible. Il fait monter l'angoisse, fait douter jusqu'à torturer celui qui le subit. Silence qui rend fou, même les plus cinglées.

Comme la femme de sa vie. Elle lui a donné ses bons gênes, belle, intelligente et séduisante. Mais embrasser ses ténèbres a été son choix de vie. Une femme monstreuse ayant façonné sa fille à son image.
Aujourd'hui, à défaut de l'avoir sauvé des enfers, la fille a façonné la plus belle des relations avec sa mère. Par le pouvoir de son silence. Elle n'a plus de mère, mais elle reçoit des « je t'aime ma fille chérie » par textos une fois par mois. Silence extrêment coûteux pour une récompense sans prix. Extorquer à sa tortionnaire passée un simulâcre d'amour maternel pour avoir tenté de la faire parler. La perte en valait le maigre gain, l'ego en sort vainqueur de l'avoir vaincue.

Cette fille devenue femme persévère à ordonner sa vie, s'acharne pour garder le contrôle d'impulsions chaotiques, maîtriser une inclinaison naturelle au morbide. Aplanir le tempérament, calmer sa personnalité, cacher sa folie, la passer sous silence. Si personne ne l'entend, personne ne pourra suspecter son existence. Et encore moins son intelligence. Une vie banale, protégée par l'anonymat de la médiocrité, espérer vivre ainsi en toute simplicité.

Et puis un jour, quand elle s'y attend le moins, une sortie de silence. Pour poser une question, comme si de rien n'était « est-ce que ton choix de vie a porté ses fruits? ». Et fait basculer le rapport de force en faveur d'un homme oublié, dominé par sa fougue tenace pour cette femme à l'époque belle, intelligente, séduisante et monstrueuse. Vient réveiller sa folie silencieuse.

Cherish life this time everything will expire eventually. [traduction automatique]

Au jeu de trouver des mots en anglais, j'ai gagné ce soir, comme tous les soirs. Le mot du jour était MOIST. Humide. Nediya en arabe. Suggestivité malsaine.










Dernière édition par Amo - le Ven 4 Mar 2022 - 20:45, édité 4 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Dim 6 Fév 2022 - 11:24

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Tour_e11

20.01.22 Paris-Toronto

Partie I
Paris, 23.12.2021


J'arrive par l'aéroport Charles de Gaulle, je n'ai pas dormi dans l'avion car pour mon corps la nuit arrive, mais ici la ville s'éveille. On se fait un bisou d'au revoir avec mon mari, on se retrouvera dans quelques jours.

La promiscuité du bon vieux RER B me fait sympathiser avec un américain de Californie né en France, revenu voir sa famille éloignée. Il me demande d'où je viens, un long courrier comme lui, il regarde ma belle et épaisse parka, en déduit qu'il y fait froid. Bien vu l'ami. Je lui explique que j'ai émigré pour le travail et que je viens aussi voir ma famille. Petits mensonges en société, j'ai le droit de paraître normale moi aussi.

J'arrive par la Gare du Nord avec ma grosse valise, je tourne en rond pour chercher la consigne, je me rapproche d'un homme qui tourne également en rond, nous nous mettons à tourner en rond ensemble. Il est distingué, mais je n'arrive pas à le placer socialement. Je le détaille discrètement, je le trouve un peu maniéré, d'un tempérament très doux, homosexuel certainement. La cinquantaine bien conservée, il a la peau légèrement caramélisé, un homme du sud. Nous finissons par trouver la consigne, et tout naturellement, il m'invite à boire un café, et tout naturellement j'accepte. J'y allais de toutes les façons, à la terrasse d'en face, au Terminus Nord. Cela faisait quelques semaines que je me réjouissais à l'idée d'y boire un petit café serré.

La surprise une fois attablée, je découvre un algérien musulman à la foi éclatante et à l'hypersensibilité ravissante. Un homme d'un pedigree rare. Nous allons droit au but, nous sommes réunis là pour régler quelques affaires sensibles et nous sentons que nous n'avons pas beaucoup de temps. Je le laisse commencer : il cherche à se remarier, je me mets à passer en revue mon catalogue de potentielles prétendantes. J'en ai plusieurs qui pourraient correspondre, des femmes d'un âge mûr, belles, intelligentes et spirituelles. Il me laisse continuer : je cherche à avoir un enfant. Il me dit de beaucoup prier pour être sûre que c'est avec cet homme-là. Avec qui d'autre sinon ? Mon coeur se sert, j'acquièce, je ne dis rien. Je prends son numéro en promettant de le transmettre.

J'arrive par le métro aérien, direction le restaurant Huîtres et Saumons, dans le XVIe arrondissement. Quand j'entre dans l'établissement, je la vois, Catherine est déjà là. Je m'approche d'elle, on se regarde avec délice, on se plaît, on se trouve magnifiques. On se prend chaleureusement dans les bras, les larmes montent. Elle me souffle à l'oreille qu'elle me trouve magnifique, je ne lui réponds pas que je le sais déjà. Le serveur nous amène les cartes, et j'entends sa question subtile quand il nous demande ce que nous buvons :  “quel est le lien qui les unit?”. La cinquantaine flamboyante pour elle, la trentaine étincelante pour moi, toutes les deux élégantes, mais elle est blanche, et moi tannée. On se jette des regards de part et d'autres, s'il vous plaît monsieur le serveur, voyez bien qu'elle est ma mère adoptive. Il ne sait pas quoi faire, il propose la carte des vins. Comprenez, j'ai tellement besoin d'une mère. Et je serais l'enfant qu'elle aurait tellement voulu avoir. Elle refuse fermement la proposition et impose une carafe d'eau. Il s'éloigne. Mon coeur est en joie. Cette femme est froide, tranchante et pragmatique. C'est sûr, j'ai pris d'elle.

On se régale, et à la fin du repas, je m'extipe discrètement quand elle part se rafraîchir aux toilettes. Je demande à payer au comptoir, et en ouvrant mon porte-feuille, j'hésite sur le choix de la carte bleue. Quelle devise, quel compte. Cette hésitation me ravit, j'allonge un généreux pourboire et tout le monde est content.

Elle fait mine d'être embarassée en revenant, et moi je suis tellement fière de pouvoir l'amener manger des fruits de mer pour Noël, elle qui me payait mes cafés en terrasse pour m'écouter pleurer. C'était il y a longtemps maintenant et j'étais complètement fauchée. Excellent retour sur investissement Madame. Nous sortons du restaurant bras dessus bras dessous. Je sens le regard du serveur sur nous, mais que voulez-vous, je vous l'avais bien dit.

Nous arrivons par l'autre côté du pont pour aller voir la Tour Eiffel. La Seine est verte et le ciel est gris. Un jour parisien d'hiver quelconque, la nostalgie m'envahit. Arrivée aux pieds de l'imposant monument, je me place pile au centre des quatre piliers, et je relève la tête. D'un coup, il pleut sur mes joues. Des souvenirs en averse. J'étais là, près d'une vingtaine d'années auparavant, adolescente énervée, partie pour une escale sauvage arrachée de ma banlieue pourrie de province. Je me souviens de l'ami qui m'y avait rejoint, venu de sa Bretagne pour l'évènement. J'ai pensé fort à lui, à cet instant, à ce coup de départ. On ne s'imaginait certainement pas emménager tous les deux dans cette ville quelques années plus tard, y vivre une jeunesse rock'n'roll. On avait rendez-vous avec la nuit. La nuit blanche de nos âmes. On avait la vie devant nous et on voulait la vivre avec intensité.















Dernière édition par Amo - le Ven 4 Mar 2022 - 20:47, édité 3 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel Dim 6 Fév 2022 - 11:55



"Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin. Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie ; car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable."

Khalil Gibran (extrait du recueil Le Prophète)
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1456
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 102
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Invité Dim 6 Fév 2022 - 12:00

Trop bien ce livre 🙂

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mar 8 Fév 2022 - 20:20

@LonelySoul666 : merci : )

@Miss aux yeux arc-en-ciel : excellente référence ! Tu me précèdes la belle, j'avais ressorti le livre et comptais caser quelques extraits. Merci pour ton partage  I love you

@aux autres lecteurs et lectrices zébrées : merci d'être là

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Ontari10


Paris - Toronto

Partie II
Toronto, 11.01.2022


J'arrive de la chambre pour passer dans le salon. Je jette un rapide coup d'oeil par la baie vitrée, sur la vue dégagée sur la ville. Surtout, ne jamais m'en lasser. Ce matin, le ciel est clair au réveil. Un autre jour qui commence. L'horloge me dit que je suis dans les temps, et à côté le thermomètre m'indique que l'évènement tant redouté depuis bientôt un an, mon arrivée ici : il affiche moins 20 degrés. Je me dirige vers la seconde chambre pour accomplir mes prières et méditations. Commencer la journée dans le silence et le recueillement. Confier ma vie au divin car je ne sais pas quoi en faire. C'est une habitube machinale maintenant, après avoir résisté des années. Jusqu'à en être brisée. Depuis, je fais ce qu'on me dit. Surtout quand ça vient de Catherine. Je me réjouis à l'idée de la voir à la pause déjeuner en visio. Elle fête un anniversaire.

Je m'habille, me maquille, mon mari est prêt aussi. Il part dans l'autre pièce pour travailler, je m'installe à mon bureau à l'angle des baies vitrées du salon. Je jette sur un post-it quelques fragments de Morphée : un vieux copain d'une intelligence extrême, il me jouait du violon dans une vieille bâtisse, le parquet était bien lustré au sol. Il s'appelait Pierre.

Je me connecte à l'heure pour commencer à travailler. Mais très vite je m'ennuie, mon regard se perd à l'infini de l'horizon, de la ville et de l'étendue du lac. Les jours d'été, on voit de l'autre côté. Les Amériques. Un jour c'est sûr, j'irai à New York. Le temps est long, je suis distraite, j'attends l'heure de la fête d'anniversaire. Et puis, je vois que j'ai reçu un mail personnel. Pierre. Pour demander des nouvelles. Mon coeur fait un bon de joie, quelle belle surprise ! Minute, papillon !Il est onze heures et demi ici. Je calcule, dix-sept heures trente là-bas. Quoi, il s'ennuie ? Il n'a pas de travail ? Cette pensée m'agace, j'ai pris du retard, je la mets de côté et je passe à autre chose.

Et puis quelques jours plus tard, j'y repense. L'ignorer bien sûr. Mais très vite, je change d'avis. Répondre à sa question tout en lui faisant savoir qu'il n'est pas le bienvenu. J'y mets un peu la forme, on est pas des sauvages quand même.

Devenue maîtresse dans l'art subtil et exigeant de la maîtrise de l'amour, je suis respectée pour ma pratique ascétique, j'ai une vie bien ordonnée. Des années d'effort pour arrêter le déchaînement chaotique. Je me souviens lui avoir dit à l'époque qu'il était la prunelle de mon oeil. Je m'amuse à l'idée que décidément, chez les aveugles, la borgne est devenue reine.

Mais ça, je ne m'y attendais pas. Le volcano du fond des océans qui se réveille, et provoque des montées des eaux lointaines.  Je suis sur le canapé, on zone avec mon mari. Sensations étranges, des vibrations de l'autre côté de l'Atlantique, déclenchent des vagues profondes qui viennent s'écraser en moi. Mon visage reste placide, tandis qu'à l'intérieur je ne comprends pas ce qu'il se passe, je n'ai pas vu arriver les vagues, ni leur intensité, elles me plongent dans un océan d'amour.








Dernière édition par Amo - le Ven 4 Mar 2022 - 20:48, édité 2 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Jeu 10 Fév 2022 - 17:59

01.02.2022


Chagrin jusqu'à Dinard.


Venir masqué demander des nouvelles, comme si de rien n'était. Se croire discret, sans savoir que la réverberation du bruit de ses sabots l'a précédé. Et je me suis souvenue, d'avoir provoqué le contact la première, à Noël, sous la Tour Eiffel. Je n'avais pas fait le rapport. Ding Dong. Battement de cœur en Bretagne. Une quinzaine de jours après je reçois une petite question dans ma vieille boîte bidon. Une toute petite question, qui se veut innocemment posée.

Deux semaines pour faire le long cheminement, partant d'une pensée qui s'invite, qui se cultive, qui réveille des sentiments oubliés, qui ravive un manque, pour déboucher sur un désir de communiquer. Je l'imagine timoré, à se tordre les mains d'anxiété, surtout y mettre les formes, réfléchir, faire ses recherches. La jouer détendu, amical. Objectif : passer sous le radar.

Sauf que le fameux radar fait des cercles et des cercles et des cercles dans l'ennui du creux de l'hiver. Même les ondulations les plus subtiles se remarquent du coup, et claquent comme des gros sabots. Je cache ma joie d'enfant, je prends mon temps, je la joue amicale aussi. Je fais passer le message officiel. Repars d'où tu viens. Gentiment, poliment.

Je me suis bien gardée de lui dire qu'entre temps je m'étais casée. Le mariage, à double-tranchant, fait ressortir le meilleur ou le pire des mariés. Dans les deux cas, il attaque puissamment et constamment l'ego, d'où sa grande difficulté. Il le fragilise ou le désensibilise. Il le fait éclater en morceaux tranchants ou le compacte et le stabilise. Vivifiant, maintenant en bonne forme, il fait danser la capouera au quotidien.

Il a posé sa question en tenant bien dressées ses cartes proches de son cœur pour cacher sa peur du rejet. C'était pourtant prévisible, une vieille habitude chez moi. « Et t'en es où avec la drogue ? ». A mon tour de poser des petites questions innocentes. L'entre les lignes de cette seule question déverse sur ma pensée un flux important d'informations. La sensitivité égotique de sa réaction réfractaire m'indique un manque d'expérience dans l'intimité, par l'incapacité d'encaisser un revers gentil. Elle me renseigne sur ses failles, une mauvaise hygiène de vie, mais surtout sur la nature de ses sentiments pour moi.

Le radar s'agite. Les ondulations, de plus en plus fortes, des vagues profondes venues d'un coin lointain de l'océan qui viennent s'échouer de plus en plus violemment dans mon cœur froid mais ouvert.

Son impulsivité à peine contrôlée révèle un manque de répartie, et une absence de plan B, aucune stratégie pour les événèments ne tournant pas comme prévu. Il manque d'agilité et de finesse dans une retraite qui fait peine à voir. Celui-là ne pratique décidément pas l'art de la capouera. Je suis déçue. Je l'avais connu profondément intelligent. Je ne peux pas m'empêcher de le trouver con, trop trop con.

Je me souviens lui avoir dit une fois qu'il me connaissait mieux que sa poche. Après une décennie sans nouvelles, je prends conscience que la réciproque est vraie, par d'autres chemins empruntés. Connais-toi toi-même et tu connaitras les hommes, il paraît. Mais je m'interroge. Ses cartes étaient-elles vraiment cachées ? N'était-ce pas fait exprès ? Comment ne pas ressentir son désir massif de me posséder, revenu intact d'un temps révolu ? Je lis en lui avec une aisance qui me décontenance. Je finis par en être vexée. J'aurais cru qu'entre nous, après tout ce temps, plus besoin de faire semblant.

Disruption majeure d'une vie sous environnement contrôlé, le radar devient fou d'intensité. Alors je me mets à écrire, je sors de mon habituel censure, car je crève de toujours taire le fond de ma pensée. Voyageuse, lui raconter des contes d'Orient, à ce Romain resté dans son village. L'envie me prend de l'emmener explorer ces contrées lointaines qui l'appellent.



« Es-tu toujours athée ? Garde l'esprit ouvert Pierre. »













Dernière édition par Amo - le Ven 4 Mar 2022 - 20:49, édité 2 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Sam 12 Fév 2022 - 18:58

04.02.2022


Le game du lord THQI



Je rêve que j'ai quatorze ans à nouveau, coincée dans l'appart' de la mère monstrueuse. Je regarde par le judas de la porte d'entrée fermée à clé. Mon jeune copain Pierre est juste derrière, excédé, fou de ne pas pouvoir me parler. Il me fait comprendre qu'il ne décampera pas de là jusqu'à que je lui donne un moyen de communication. Je m'inquiète, il y a du mouvement à la maison. Je cogite pour trouver une solution sans éveiller de soupçons.
***

Je suis l'As de trèfle qui a piqué son coeur il y a vingt ans. Au jeu du roi du silence, je serais tout naturellement sa reine. Dix ans sans nouvelles.

Pas tout à fait pour être exacte. Le silence a été rompu deux fois brièvement. La première deux ans après son départ contraint, il a juste demandé comment ça allait. Dépression métro dodo. La survie quoi! Il n'a pas daigné me répondre.

Et l'an dernier. Sans m'annoncer, je me suis présentée à lui par missive audio de dix-sept minutes chrono. Lui exposer l'entière vérité sans l'enjoliver. La vérité hideuse, celle que j'avais juré d'emmener avec moi dans ma tombe.

Sans gêne aucune, je l'avais attiré dans notre ancien boudoir dépouillé de jugements, et je me suis doucement déshabillée à son oreille. Je ne cherchais pas à le séduire, mes intentions étaient pures. Je voulais lui montrer ma vérité nue, les cicatrices des mutilations. Pour la première fois, j'ai déposé toutes mes cartes sur table, et lui ai ouvert la boîte de la belle psyché monstrueuse.

J'avais entrepris cette démarche dans l'espoir sincère de redresser les distorsions cognitives que j'avais causées par ma mécanique implacable du broyage de son cœur par l'ambivalence. Bang ! Bim ! Bam ! Fille monstrueuse. Répétition de schémas, héritage des mauvais gênes... Je lui ai parlé de mon lent chemin de repentance, une décennie de prières pour entrevoir une rédemption. Lui demander pardon était un passage obligatoire dans mon cheminement initiatique pour me délivrer de l'enfer du passé et envisager un futur radicalement différent. Et il m'a pardonné sans aucune hésitation, il est certes grand seigneur. Et puis il s'est tu.

Le voilà revenu un an plus tard, à la même date, passé par là pour être présent dans mon futur. Et comment ? En me posant une curieuse de question : est-ce que ton choix de vie a porté ses fruits ?

Moi aussi j'ai appris à garder ma langue dans ma poche. Je ne parle que lorsqu'on me le demande explicitement. Et si on sonne à ma porte, ce qui arrive occasionnellement, alors je l'ouvre et en grand. Je sors ma belle vaisselle, je lance la nappe des grandes occasions, et je dispose mes connaissances les plus précieuses, celles acquises difficilement par l'expérience de la souffrance, pour dresser une table de fête. Le festin peut commencer.

J'aurais dû m'arrêter à la version froide et officielle mais je n'arrive plus à la boucler. Au menu ce midi, ce sera une leçon romantique à la façon anti-amoureuse repentie. Je m'appelle l'Amour-conjugué-au-présent-de-l'indicatif après tout. Mais c'est malhabile, la précipitation restitue des fragments non articulés, qui manquent terriblement de sens isolés les uns des autres. Bref, le fiasco total, je perds l'équilibre, il ne me rattrape pas, et me laisser me vautrer à ses pieds sans rien dire.

Ma chute réactive le déchaînement émotionnel, la brèche bouchée des années plus tôt s'ouvre à nouveau, je perds le contrôle. C'est que j'avais dix ans de vie à lui raconter ! Mes paroles me desservent, il me coince à persister à se taire et ne me laisse pas d'autres choix, ce sera silence pour silence. Mais dans la faille réouverte, s'engrouffrent déjà les flots de son amour immuable.

Par son silence implacable, il me dévoile lentement son carré d'As. J'avais oublié que pour lui la vie est un jeu de cartes. Avec sa question, il est comme le trèfle à quatre feuilles : il cherche mon bonheur. Il est l'homme tombé à pique pour reprendre mon cœur. Je dois me tenir à carreau.



I know that silent waters run deep, so deep.
















Dernière édition par Amo - le Ven 4 Mar 2022 - 20:51, édité 2 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Mar 15 Fév 2022 - 18:14

06.02.2022


La clé de la matrice



Je rêve qu'on cohabite ensemble pour la seconde fois avec Pierre. On trie nos affaires qui sont toutes mélangées les unes aux autres, pour essayer d'y mettre de l'ordre. Dans la réalité, nous n'avons jamais habités ensemble.
***

Mes projets pour la nouvelle année ? Je voulais juste un enfant de mon mari. Mais le verrou persistant dans mon corps et accessoirement mon échec professionnel me font consulter aux premiers jours de la nouvelle année une doctoresse de l'inconscient, la coach Sonia, pour comprendre. D'après elle, j'étais THQI. J'avais ri longuement d'un roucoulement déployé. L'évidence oubliée, rappelée pour bouger les lignes et réveiller mes pouvoirs endormis.

Il y a dix ans, quand Pierre a foutu le camp, il ne m'a pas manqué. J'étais trop occupée à vaincre les prédateurs venus me cannibaliser. Plus de protection de mon ange-gardien, exposition brutale à mes démons. Le sang des plaies excite les requins, c'est bien connu. Dieu merci, le combat et la solitude ne furent pas longs. La déchéance m'a montré le chemin de l'Eglise, et m'a introduite dans une ronde de femmes ultra zébrées. Le club est dissimulé certes, mais le mot de passe pour y rentrer est simple : résilience.

Pour l'oeil non éduqué de mon mari, nous ne sommes que des bonnes femmes qui parlent mievreries. Je le laisse penser. Nous préférons nous faire discrètes sur le mode opératoire de notre sororité. S'il savait les confidences chuchotées au téléphone, la transmission orale des enseignements, les livres échangés, le contenu de nos messages, au fil des jours, des semaines, des saisons. Nous nous élevons, nous nous donnons du courage, nous nous rappellons l'essentiel. Garder le cap.

Une armada urbaine qui se déploie en incognito, et reste secrètement connectée en réseau. Nous sommes un essaim d'abeilles disciplinées et nous travaillons à un projet plus grand que nous, une mission d'envergure. Le groupe fait notre force.

Quand l'appel de l'océan se fait oppressant, elles sont au garde à vous et me scrutent avec inquiétude car je vacille. Non pas moi, leur jeune prêtresse de l'amour ! Houle perpétuelle qui m'obsède. On me présente le plan d'urgence : opération éradication de l'intrus breton. Mais l'attraction est plus forte que moi, je craque. Je me laisse engloutir par un langoureux Atlantique d'amour. Je flotte, des échos de voix au loin, plus rien ne compte. Hurlements feutrés de femmes : CHARGE !!! La douleur me cogne violemment en première... Je ressens avec quinze ans de retard le déchirement intérieur de Pierre lorsque j'avais rompu notre relation amoureuse, et ses mots précis me percutent frontalement : je vois partir la femme de ma vie et la mère de mes enfants. Son chagrin sans fond devient mien et je plonge dedans.

Les yeux vides, fascinée, je perds pied, aspirée par l'irrésistible rouleau de son ardeur ; je me noie dedans. Pendant des jours et des nuits. En transe amoureuse. Plus rien ne me retient. Des jours et des nuits. Et puis, une voix. Catherine. Elle me crie : ne réfléchis pas, ATTAQUE ! Mon insconscient est à ses ordres. Lentement ma main glisse pour empoigner mon arme blanche. Des mots tranchants comme des tessons de bouteille en verre. Je le sens si proche de moi. Et de façon mécanique, la mémoire du mouvement d'innombrables combats au coeur-à-coeur, je le lacère profondément. Ca fait dix ans maintenant, c'est du passé. Je te libère du lien qui nous lie. Oublie-moi, c'est fini. Bang ! Bim ! Bam ! Ainsi c'est certain, il ne réapparaitra pas.

Revenue sur la Terre ferme, écorchée comme au premier jour de mon chemin. Âmes en miroir, à mon tour de vivre l'insoutenable perte d'une partie de mon cœur violemment arrachée, avec des années de décalage. Pour la première fois en vingt ans, je le comprends et le prends au sérieux. Le taiseux voyait avec des décennies d'avance. Il pesait ses mots en me disant que j'étais la femme de sa vie et la mère de ses enfants. Je suis anéantie.

Dans mon immense douleur, je m'accroche à mes sœurs qui me pansent. Je m'acharne à garder le cap, à avancer droit devant. Je refuse de me retourner sur le passé car ça n'est pas là où je vais.  



Je ne reviendrai pas. Je suis si loin déjà.












Dernière édition par Amo - le Ven 4 Mar 2022 - 20:52, édité 2 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Le Don qui Chante Mer 16 Fév 2022 - 2:21

Comme quoi... on revient toujours au port...
Le Don qui Chante
Le Don qui Chante

Messages : 1969
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Le Don qui Chante Jeu 17 Fév 2022 - 1:27

Les gens qui dansent avec des robes amples sont un peu comme ceux qui rient à un enterrement.
Ils ont une légèreté que l'ont ne peu soupçonner quant on les rencontre.

Le regard des Dieux...

Le Don qui Chante
Le Don qui Chante

Messages : 1969
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel Jeu 17 Fév 2022 - 11:53

J'aime te lire.
J'aime lorsque dans les récits, il y a une place pour l'imagination du lecteur, celle qui se glisse entre les lignes.
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1456
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 102
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par Amocore Ven 18 Fév 2022 - 17:57

@ Le Don qui Chante : haha, bien vu Wink

@ Miss aux yeux arc-en-ciel : merci beaucoup ma belle !

@ aux autres : merci de me lire, ça compte pour moi.


08.02.2022


Un endroit qu'on appelle maison


Cette nuit, je rêve du parquet lustré devenu crevassé et instable, d'un mauvais pas menaçant de me faire tomber dans un abysse.
***

En écrivant m'accompagne le vieux sentiment d'être revenus ensemble Pierre et moi à la maison, cette baraque exigue dans laquelle nous avions vécu émotionnellement pendant dix ans. On s'y était rejeté l'un l'autre, à tour de rôle, pour des raisons bien différentes. Rejet de mes comportements déviants, des configurations souffrantes dans lesquelles je le mettais. Rejet de son amour contraignant, de son indispensabilité dans ma vie. Mais de notre essence profonde, ô grand jamais. Relation polymorphe, amis, amoureux, amants, compagnons de jeux, frère et sœur, professeur et élève, confidents, nous ne pouvions tout simplement pas nous passer l'un de l'autre. D'une manière bien singulière, dans notre maison régnait une acceptation absolue. C'est que nous vivions dans la maison de l'amour inconditionnel.

A contre-cœur, je lui avais montré à nouveau mon visage de cruauté pour farouchement protéger mon mariage. J'ai fait ce qui me semblait être mon devoir. Défendre avec férocité le projet le plus audacieux de ma vie : à partir d'un cœur endommagé bâtir un refuge d'amour. Femme acérée et insaissisable devenue épouse loyale et dévouée, même au plus scélérat.

On prend souvent la gentillesse comme une faiblesse. C'est tout l'inverse dans le fond. La gentillesse est une noblesse de l'âme, une chaleur pour le cœur de celui qui la reçoit. L'extrême gentillesse de cet homme disparu me décide à jeter un coup d'oeil en arrière. Je me retrouve à contempler au loin dans le passé. Le temps, ici, n'est pas la mesure. Mais l'amour.

Cette contemplation dévoile brusquement l'aridité émotionnelle de ma maison conjugale. Arrière-petite fille de bédouins, je m'étais accomodée de l'âpreté du climat avec flegme. J'avais fermé les yeux par orgueil, et rabattu mon voile sur ma poitrine pour dissimuler mon inéluctable déssèchement. Et puis, une toute petite question. En apparence seulement. En réalité, Pierre joue son joker : me faire réfléchir. Sa petite question, une balle redoutable tirée à travers la fenêtre de la cuisine par le flingue d'un délinquant amoureux. Elle cogne contre tous les murs, Bang ! Bim ! Bam ! casse les vases en rebalant et démolit mon foyer fragile à mesure qu'elle tambourine contre mes tempes. Est-ce que ton choix de vie a porté ses fruits ?

La petite question criminelle m'arrache la couette de mon apparente tranquilité pour m'habiter de tourments. Une durite pête et déverse dans le lit nuptial les égoûts d'émotions toxiques jusque là canalisées par l'érosion de ma patience. Je perds le sommeil, je ne peux plus rien avaler, j'étouffe mes crises de pleurs dans la nuit. Le détraquement est généralisé. Le tragique spectacle m'hypnotise, je regarde les yeux vides mon rêve d'amour conjugal et de famille bienheureuse s'effondrer comme un château de cartes, sans réagir. En l'espace de quelques jours, l'écroulement de cinq années d'obstination, de sueur, d'une persévérance à toute épreuve. Ni le corps ni l'esprit ne répondent pour sauver les meubles, épuisés.

Le roi du silence a daigné parler.

Je suis forcée d'admettre que dans mon entreprise, j'ai failli. Avec mon œil borgne, j'ai mal discerné. Je me suis trompée sur le prétendant, sur ses intentions, sur son intériorité. J'avais besoin d'un abri, j'étais pressée. Dans mon foyer maintenant en ruine, une vacuité infinie est venue y squatter, glissée par le carreau cassé de la cuisine.


« Le temps, ici, n’est pas une mesure. Un an ne compte pas : dix ans ne sont rien. » Maria Reiner Rilke, Lettres à un jeune poète











Dernière édition par Amo - le Ven 4 Mar 2022 - 20:53, édité 2 fois
Amocore
Amocore

Messages : 773
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Zèbre qui s'ignorait! =D - Page 3 Empty Re: Une Zèbre qui s'ignorait! =D

Message par an.a.co.lu.the Sam 19 Fév 2022 - 12:52



Juste pour te dire que je lis, que j'espère te lire encore. Pourvu que tu continues à creuser, à déposer, à recommencer… Merci

an.a.co.lu.the

Messages : 684
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum