Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

+107
5/SoSûre/5
paela
Opossum
scorames
Finch
Ennaétéride
Topsy Turvy
AnaSoul
quatrelle
Charv
Mille
Viscardy
biamy
Grenouillle
Mélanie6.6
Mystery
isadora
idrasil
My_illusion
Candy rathon
oyans
Zorglub_33
Seheyah
Pieyre
apprenti surdoué
Csilla
mouetterieusequiritpas
Nyx
ortolan
gohelette
zelle
merlindavalon
Darth Lord Tiger Kalthu
Dubble
Fikey Po Safjoyn
Kodiak
Maxim
John_95
jthom
Corsaire
zion
☘fishcake☘
lunamania
armotuste
Gabriel
nikoku74
Hakaan
Pierre de patience
Bidouille
ShineFlower
cyranolecho
Spleen
louise
CarpeDiem
Christelle
dreadglance
Chuck Tulita puu
anianka05
Ainaelin
Yoplet
the buru
filigrane
MARIE LN
Ysée
Marc-Olivier
Aethos
Fata Morgana
latypic
Gasta
RIVIERE
colargolle
bilqis
félindemars
Cyril THQI
Dauphin
Roland7
spoooky
c&d
Wise
oufy-dame
Thibaud
Carla de Miltraize VI
Albatroce
6 bouleaux
spirou
Siren
Elléane
Harpo
Musesoul
Tipule
latifolia
seltaeb
siamois93
Aeline
qwertyuioplkjhf
Mégalopin
214782
'Sphinx'
Romulus
coeurdekohai
tatiechou
GaiaXIX
Pariadoxe
Catre
Schremdu
Elmoon
Dark Feu-Nixe
111 participants

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Hirondelle78 Mer 15 Sep - 22:17

My I:
"C'est pas du tout une fierté de devoir prendre un traitement au long cours, c'est même un échec pour moi"
 
Tu confonds force et faiblesse quand tu dis ça. Le faible vit dans le déni de son problème et pourrit la vie des autres en les blâmant pour son mal-être, le fort prend ses responsabilités en se donnant tous les moyens de s'en sortir, tous incluant une médication si besoin.
Tu te donnes les moyens, bravo !

Et concernant les psychiatres, il y en a des bons et des mauvais, ce genre de généralités, en plus d'être une simple allégation, ne rend service à personne.

Hirondelle78

Messages : 5628
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par 5/SoSûre/5 Jeu 16 Sep - 12:02

C'était l'hiver
Ensemble des enregistrements de Francis Cabrel
AperçuParolesÉcouterAutres versions
Elle disait "j'ai déjà trop marché"
Mon cœur est déjà trop lourd de secrets
Trop lourd de peines
Elle disait "je ne continue plus"
Ce qui m'attend, je l'ai déjà vécu
C'est plus la peine
Elle disait que vivre était cruel
Elle ne croyait plus au soleil
Ni aux silences des églises
Même mes sourires lui faisaient peur
C'était l'hiver dans le fond de son cœur
Elle disait que vivre était cruel
Elle ne croyait plus au soleil
Ni aux silences des églises
Même mes sourires lui faisaient peur
C'était l'hiver dans le fond de son cœur
Le vent n'a jamais été plus froid
La pluie plus violente que ce soir-là
Le soir de ses 20 ans
Le soir où elle a éteint le feu
Derrière la façade de ses yeux
Dans un éclair blanc
Elle a sûrement rejoint le ciel
Elle brille à côté du soleil
Comme les nouvelles églises
Mais si depuis ce soir-là je pleure
C'est qu'il fait froid dans le fond de mon cœur
Elle a sûrement rejoint le ciel
Elle brille à côté du soleil
Comme les nouvelles églises
Mais si depuis ce soir-là je pleure
C'est qu'il fait froid dans le fond de mon cœur
Source : Musixmatch
Paroliers : Cabrel Francis Christian
5/SoSûre/5
5/SoSûre/5

Messages : 2655
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 50
Localisation : Ici et mains tenantes. Dk

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par 5/SoSûre/5 Jeu 16 Sep - 12:07

Je suis en vie
Ensemble des enregistrements de Grégory Lemarchal








Demain, on ne sait jamais
Si c'est encore loin ou bien trop près
On se dit qu'on aura tout le temps
Demain on s'attend à tout
Devenir quelqu'un ou devenir fou
Aujourd'hui c'est moi qui grandis
Ça me plaît de plus en plus
Ça me blesse de moins en moins
Comme si l'amour avait fait le saut de l'ange
Je suis en en vie
Ça n'a pas de prix
Ça n'est pas à vendre
Je suis en vie
Je respire et j'espère
Que tu seras tendre
Demain entrer dans la ronde
Sur la planète terre
Etre un homme du monde
Ça paraît si proche de tous ces cris
Demain il sera trop tard
Comment demander de l'aide
A chaque idée noire
Je le sais
Enfin aujourd'hui
Ça me plaît de plus en plus
Et j'en laisse de moins en moins
Comme si mon âme avait saisi le mélange
Je suis en en vie
Ça n'a pas de prix
Ça n'est pas à vendre
Je suis en vie
Je respire et j'espère
Que tu seras tendre
Je suis en en vie
Ça n'a pas de prix
Ça n'est pas à vendre
Je suis en vie
Je respire et j'espère
Que tu seras tendre
Je suis en vie
Je suis en vie
Je suis en vie
Je respire et j'espère
Que tu seras tendre
Source : Musixmatch


Les points et angles de vue. 
Les solutions trouvées différentes. 
Vaste sujet, vaste monde. 🌍🌎🌏🗺🏔⛰🌋🗻🏕🏖🏜🏝🏩🏨🏥🏯🏰💒🕍
5/SoSûre/5
5/SoSûre/5

Messages : 2655
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 50
Localisation : Ici et mains tenantes. Dk

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par scorames Jeu 16 Sep - 13:24

COUCOU Hirondelle Wink

Et concernant les psychiatres, il y en a des bons et des mauvais, ce genre de généralités, en plus d'être une simple allégation, ne rend service à personne.
tu sais lis plus haut hein, parce que dans le fond il s’agit pas de généralité ni de préjugés hein, nombres sont félé c'est un constat accablant, et leurs pratiques c'est une aberration plus que contestable ,les diags sont farfelu lol.(encore un ya 1 ans de ça en une séance tes bipolaire, ta cas voir, une autre aussi félé, et si tu pense pas dans les clous ya cas voir tes parano pour un autre et j'en passe, des mécréant. Pour ma part je les vire de la sécu,je fermerais leurs hôpitaux comme en italie,  la ce sera des bonne économies, argent à injecter ailleurs. Very Happy


Dernière édition par scorames le Jeu 16 Sep - 13:31, édité 1 fois
scorames
scorames

Messages : 189
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par SaraharaS Jeu 16 Sep - 13:25

Ne faut-il pas être un peu fêlé quand même, pour aider tous ces pétés du casque ? Perplexe Dent pétée Non désolé Fou
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 2079
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par My_illusion Jeu 16 Sep - 13:31

Scorames:
Tu penses bien que par "réussites", je ne ciblais pas le paquet de fric (j'ai failli écrire frites, déformation nationale)
C'était vaste, j'ai tout fait pour me donner les meilleures chances de me sentir heureuse :
- Longues et dures études qui m'assurent des jobs à vie (mais l'usure physique et mentale qu'ils engendrent...),
- Autonomie financière (oui c'est important, on ne mange pas de pierres)
- Indépendance sociale (j'adore ma solitude physique, moins la psychique mais m'entourer n'y change strictement rien),
- Pleins de capacités mentales et motrices développées par la curiosité et l'envie d'y arriver par moi-même,
- Des amis de longue date, sur qui je peux compter,
- Une famille choisie et hétéroclite,
- Quelques passions, découvertes plutôt sur le tard,
- La liberté de voyager au moins une fois par an,
- Un tas de qualités morales.

Que puis-je ajouter de plus?
Un partenaire de vie? non merci, je n'en ressens absolument pas le besoin, et je n'ai pas de besoin/envie sexuelle.

Hirondelle:
Oui tu as raison, vu sous cet angle, c'est tout à fait exact. Je le voyais comme un échec parce que c'est une "solution" que j'ai repoussée au maximum car si ça donne zéro amélioration (ce que je crains), ça me donnera une raison supplémentaire de me suicider. En 2006, j'ai été voir un psychologue pour la première fois, alors que je savais que c'était nécessaire bien plus tôt, j'ai repoussé en me disant "Si ça ne donne pas de résultats positifs, j'utiliserai une manière plus radicale". Et je l'ai fait, pas pressée par le temps car j'ai dit au psy (l'hypnothérapeute qui fumait comme un malade) "Je vais réussir mes examens de janvier et puis je ne promets plus rien!" je lui ai dit qu'on arrêtait là, que ça ne servait à rien. Le 30 janvier 2006, j'ai maltraité mon corps d'une manière que j'ai encore du mal à croire que j'en ai eu le sang-froid (et j'avais réussi tous mes examens, comme je l'avais "promis", juste car je ne voulais pas qu'on croit que je me serai tuée parce que je gérais pas le stress des études!). Je ne regrette pas car ça m'a appris qu'il y avait encore un peu de vie au fond de moi. Et je me le rappelle tous les jours. Seulement, ça ne suffit pas. Et cette petite lueur de vie ne grandit toujours pas. Je ne vais pas endurer jusqu'à ma mort naturelle, ça n'a pas de sens.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4403
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par My_illusion Jeu 16 Sep - 13:41

SaraharaS a écrit:Ne faut-il pas être un peu fêlé quand même, pour aider tous ces pétés du casque ? Perplexe Dent pétée Non désolé Fou

Un peu fêlé ? On l'est tous non? Pour être un bon psychiatre (et même psychologue), il faut qu'il ait connu la souffrance, un minimum, car on apprend pas avec les livres, on apprend par les vraies expériences de vie.

Les psychiatres ne traitent pas que les psychotiques (ce que je suppose tu nommes les 'pétés du casque').

Ce sont juste des médecins en plus d'être psychologues dans un second temps, c'est super non? Moi je trouve en tout cas qu'ils ont beaucoup de mérite d'avoir fait de si longues études et qu'ils tentent de soulager la souffrance d'autrui.

Ya des brebis galeuses dans tout corps de métier, je ne vois pas pourquoi on ciblerait davantage les psychiatres? A part peut-être les fêlés qui ne sont pas contents de ce que leur psychiatre leur a dit...
My_illusion
My_illusion

Messages : 4403
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par SaraharaS Jeu 16 Sep - 13:47

Je suis d'accord MyIllusion, d'ailleurs j'avais entamé des études de médecine justement pour être psychiatre... Twisted Evil
Et nous sommes tous des fêlés, tous des pétés du casque. Y'en a juste qui le cachent mieux que d'autres, peut-être ceux qui l'assument moins. Dent pétée
(Mon oncle est psychiatre, carrément pété du casque, mais il a aidé malgré tout énormément de gens.)
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 2079
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par My_illusion Jeu 16 Sep - 14:07

mais voilàààààà, c'est terriblement faux de dire que si on va mal, on ne peut pas aider les autres. Moi aussi j'ai aidé un tas de gens Smile (j'en aide encore d'ailleurs).

"Y'en a juste qui le cachent mieux que d'autres, peut-être ceux qui l'assument moins." Looooool tu me vises là? Razz Je ne contesterai pas que je suis fêlée mais pourtant très très lucide, oui quand même? rhoooo.

Et tu regrettes de ne pas avoir persévéré?
My_illusion
My_illusion

Messages : 4403
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par My_illusion Jeu 16 Sep - 14:13

Sinon, je trouve ça correct de dire que les psychiatres disent aussi n'importe quoi parfois : la mienne m'a dit que j'étais formidable, d'une grande intelligence... et je n'ai plus entendu la suite car j'ai refusé d'entendre.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4403
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par SaraharaS Jeu 16 Sep - 14:14

Je ne vise personne en particulier, j'ai une trop mauvaise vue pour tenter un tir. Wink
Mais c'est faux de dire que si on va mal on peut aider les autres. Parce qu'il faut d'abord être conscient de ne pas aller bien et chercher à aller mieux avant d'aider autrui. ("aide-toi et le ciel t'aidera" ! ^^)
Et surtout être conscient que notre propre manière d'agir sur notre souffrance ne convient pas à tous ni à toutes les situations (ok là je te vise un peu ! Razz Wink ). Il faut garder en tête que malgré certaines ressemblances, nous sommes tous différents les uns des autres. C'est notre force d'ailleurs. Notre individualité.
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 2079
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par p2m Jeu 16 Sep - 14:32

Bah, je peux porter une caisse en pleurant, si ça rend service…

p2m

Messages : 5963
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par SaraharaS Jeu 16 Sep - 14:40

Ton esprit de sacrifice t'honore. ^^
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 2079
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par My_illusion Jeu 16 Sep - 14:54

SaraharaS a écrit:Mais c'est faux de dire que si on va mal on peut aider les autres.

SaraharaS a écrit:Mon oncle est psychiatre, carrément pété du casque, mais il a aidé malgré tout énormément de gens.

J'essaie de comprendre, ces deux phrases ne sont-elles pas en opposition?

On peut aider en étant mal lorsqu'on met sa souffrance sous cloche... La souffrance psychologique n'est que des émotions et les émotions on peut les contrôler par le mental (pas en continu et pas en crise aiguë), c'est ce que je fais tout le temps. Et les psychiatres ont appris à faire ça aussi, non? Combien de pros parviennent à être excellents dans leur rôle d'aidant et qui décompensent en privé jusqu'au suicide (les psychiatres sont sur le haut de la liste des suicidés)

Les 10 métiers où l'on retrouve le plus de psychopathes loooool https://www.businessinsider.fr/voici-les-10-professions-ou-lon-compte-le-plus-de-psychopathes-83957#10-fonctionnaire

Et ok pour la petite pique, je l'accepte ^^ j'apprends constamment qu'il vaut mieux s'en ficher de la vie des autres pour vivre avec moins d'ennuis car tout est mal compris (la forme que j'utilise et ce que l'autre en comprend).
My_illusion
My_illusion

Messages : 4403
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par SaraharaS Jeu 16 Sep - 15:03

En fait ce que je voulais dire c'est qu'il ne faut pas forcément aller mal pour aider les autres. Et il ne suffit pas d'avoir souffert pour pouvoir aider les autres non plus. Et mon oncle a aidé autant de gens qu'il en a détruit peut-être, à commencer par sa famille. ^^'

Ma pique (qui ne se voulait pas blessante, j'espère que ça a été compris en ce sens) ne signifie pas qu'il vaut mieux se ficher de l'autre, au contraire. Il faut justement moins se ficher de l'autre et plus de soi quand on est dans une volonté d'écoute et d'aide/soutien. Et accepter les incompréhension sans le prendre personnellement. Wink
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 2079
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Hirondelle78 Jeu 16 Sep - 15:16

On est tous des psychosés ou névrosés, voire les deux, un pied dans la psychose, un pied dans la névrose Very Happy sans quoi on ne serait pas humain.
Donc, on arrête de se flageller et on travaille au cas par cas car chaque cas est unique.
Le psychiatre qui te met dans une case le fait juste parce que la SS ne prend en charge que les pathologies recensées dans le DSM mais le bon psychiatre sait que personne ne rentre dans une case, personne ne correspond exactement à une case.

Les médocs, c’est pareil, il faut souvent des mois avant de trouver la bonne posologie car chaque cas est unique et pas un ne réagit pareil.
Bah oui, l’homme est un peu plus complexe qu’une machine, ouf !

Hirondelle78

Messages : 5628
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par My_illusion Jeu 16 Sep - 17:32

@ Sarah : arf oui, souvent on aide mieux les inconnus que ses proches, ça c'est assez connu. Soit parce qu'il y a trop d'émotionnel engagé, soit... parce que les proches appuient sur les points sensibles ou poussent à bout? Le psychiatre attire souvent des oiseaux blessés et la relation de couple n'évolue pas forcément bien avec le temps.

Oui d'accord Sarah, il ne faut pas forcément aller mal pour aider, et des gens qui n'ont pas vraiment souffert aident aussi c'est vrai mais qu'une frange de la population. Lorsque tu dis que mes méthodes ne sont pas adéquates pour tous, c'est bel et bien vrai, mais c'est adéquat pour au moins quelques personnes. Je dois juste moins les imposer, ok, entendu, merci. Cela implique d'accepter aussi mon impuissance (je ne supporte pas être témoin de souffrances --> je force pour que l'autre se bouge car l'action... protège du suicide). Mais là aussi, j'exagère souvent, je crois souvent que l'autre souffre plus que ce que ses paroles n'en disent --> je me mets en panique --> je cherche une solution tangible qui peut agresser l'autre qui ne souhaite pas être dans une dynamique d'action.

@ Hirondelle : Oui, tous les psychiatres ne mettent pas dans des cases. La mienne ne m'a jamais posé un diagnostic. Même durant les deux années d'il y a 15 ans. Ici, je lui ai soumis des hypothèses et elle me dit qu'elle ne pense pas que je sois en stress post-traumatique mais elle est plutôt d'avis que ce serait un TAG (Trouble d'Angoisse Généralisée). Elle va plutôt centrer sur l'anxiété sans pathologiser.
Pour les médocs, oui c'est vrai aussi. Ici, c'est un SRI (Inhibiteur de la Recapture de la Sérotonine), je crois qu'elle a visé juste. Je n'ai jamais testé cette classe (car il faut des semaines pour que le taux sanguin soit suffisant et que je sais pas pourquoi, j'en ai une mauvaise image, genre toxicomanie...) Je ne veux pas être accoutumée à un produit exogène car j'en ai vu les ravages sur autrui.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4403
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par SaraharaS Ven 17 Sep - 7:20

Je dois juste moins les imposer, ok, entendu, merci. Cela implique d'accepter aussi mon impuissance (je ne supporte pas être témoin de souffrances --> je force pour que l'autre se bouge car l'action... protège du suicide). Mais là aussi, j'exagère souvent, je crois souvent que l'autre souffre plus que ce que ses paroles n'en disent --> je me mets en panique --> je cherche une solution tangible qui peut agresser l'autre qui ne souhaite pas être dans une dynamique d'action.
Je trouve que d'en arriver à cette vision des choses marque une belle évolution (selon ma propre échelle hein, donc c'est relatif ^^)...
Une chose que j'ai apprise grâce à la CNV : Il est légitime d'avoir des attentes envers quelqu'un ; il n'est pas légitime d'imposer à ce quelqu'un de satisfaire à nos attentes.
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 2079
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par scorames Ven 17 Sep - 11:48

j'adore ton avatar Saraharas Mort de rire , tu est comme ça dans la vrais vie?. hihi
scorames
scorames

Messages : 189
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par SaraharaS Ven 17 Sep - 12:18

Very Happy Toutafé ! Avec des lunettes. Fume
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 2079
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par toutestpossible Sam 18 Sep - 18:45

Ce sujet tombe à pic pour moi. Je ne vous ai pas tous(tes) lu(es), mais je vais tenter d'apporter de la matière également.

La mort m'a toujours fait peur. Pas une angoisse irrationnelle mais la conviction que mon caractère fougueux, irresponsable par moment, me mènera à une fin précoce. Doublé d'un mode de vie assez destructeur, paradoxalement.

J'ai eu quelques pensées suicidaires adolescentes : avec du recul, c'était plus une demande ultime d'attention maternelle. J'ai " essayé " une fois, mais la méthodologie de l'acte ne m'aurait jamais permise de mourrir.

Puis, ces idées sont parties, en même temps que le conflit familial avec ma génitrice en fait...!
Néanmoins, j'ai eu toujours eu ce " mal à la vie ", une sidération profonde devant la cruauté de celle-ci, une impossibilité handicapante de me forger une bonne carapace également.

Récemment, tout a changé. Depuis quelques mois, j'ai à la fois une acceptation plus profonde de celle-ci et de son caractère inévitable et naturel, mais également une attirance jusque là inconnue.

Je me suis rendue compte avec une cruelle lucidité et les rendez-vous chez mon psychologue, que j'ai passé dans ma vie, plus de temps à souffrir, qu'à être heureuse.
J'ai des souvenirs assez mitigé de mon enfance, à part avec ma famille, l'école étant pas loin de la torture, j'étais une adolescente révoltée et écorchée vive, en demande permanente d'affection et d'attention. Adulte, j'ai fait des mauvais choix, particulièrement amoureux, qui m'ont entrainé dans les bras d'un homme violent, très probablement PN, pendant des années. Puis d'un homme marié, avec qui la situation prend une tournure de fin inéxorable et non voulue de mon côté...

Je n'ai quasiment pas d'amis, ces dernières années m'ont isolé et j'ai l'impression perpétuel d'être cette fille à l'apéro et au bar, invisible, inintéressante, pas drôle dont le mal être se perçoit à 2 kilomètre. Donc vachement attirante. Alors que j'ai besoin immense d'affection j'imagine : cercle vicieux.
Et la douleur dans les yeux de ses parents, de voir qu'ils ont tout fait mais qu'à 28 ans, je ne vais toujours pas bien.

J'ai gâché toute ma 20aine d'année, les plus belles. Et devant tout ces constats, c'est la première fois que la mort m'apparait douce. J'en arrive à des points où je me dis que de toute façon, le corps et le mental ne sont pas fait pour vivre autant de douleurs psychiques. Qu'une vie de souffrance, n'en est pas une.
L'impression irrationnelle mais bien présente d'être toujours exclue d'un train en marche, de n'être jamais assez bien et que personne ne peut vous aimer.
Une accumulation de souffrance, de déception, de solitude qui devient intolérable. J'ai acquis comme une sorte de sidération face à toute cette souffrance : comme si un jour, j'allais me réveiller de ce cauchemar.

Voilà, j'ai conscience que c'est noir et très pessimiste ce que je viens d'écrire. Mais en parler me permet de l'extérioriser un peu. L'impression de n'avoir vraiment jamais goûter au bohneur et que je n'y aurais jamais le droit. Alors à quoi bon ?
toutestpossible
toutestpossible

Messages : 88
Date d'inscription : 23/06/2020
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Hirondelle78 Lun 27 Sep - 11:25

toutestpossible a écrit:

La mort m'a toujours fait peur. Pas une angoisse irrationnelle mais la conviction que mon caractère fougueux, irresponsable par moment, me mènera à une fin précoce. Doublé d'un mode de vie assez destructeur, paradoxalement.



« La mort est un face-à-face. Un face-à-face avec un trou. » - Alain Raymond, dit Alain Damasio

A quoi bon regarder un trou ?

Hirondelle78

Messages : 5628
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Finch Lun 27 Sep - 13:08


« La mort est un face-à-face. Un face-à-face avec un trou. » - Alain Raymond, dit Alain Damasio
A quoi bon regarder un trou ?

Ah ! C'est exactement avec ce genre de discours...
...qu'on dégoûte les internes en médecine de choisir gynécologie.

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 9k=
Finch
Finch

Messages : 1319
Date d'inscription : 04/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par My_illusion Mar 28 Sep - 19:45

toutestpossible a écrit:Ce sujet tombe à pic pour moi. Je ne vous ai pas tous(tes) lu(es), mais je vais tenter d'apporter de la matière également.

La mort m'a toujours fait peur. Pas une angoisse irrationnelle mais la conviction que mon caractère fougueux, irresponsable par moment, me mènera à une fin précoce. Doublé d'un mode de vie assez destructeur, paradoxalement.

J'ai eu quelques pensées suicidaires adolescentes : avec du recul, c'était plus une demande ultime d'attention maternelle. J'ai " essayé " une fois, mais la méthodologie de l'acte ne m'aurait jamais permise de mourrir.

Puis, ces idées sont parties, en même temps que le conflit familial avec ma génitrice en fait...!
Néanmoins, j'ai eu toujours eu ce " mal à la vie ", une sidération profonde devant la cruauté de  celle-ci, une impossibilité handicapante de me forger une bonne carapace également.

Récemment, tout a changé. Depuis quelques mois, j'ai à la fois une acceptation plus profonde de celle-ci et de son caractère inévitable et naturel, mais également une attirance jusque là inconnue.

Je me suis rendue compte avec une cruelle lucidité et les rendez-vous chez mon psychologue, que j'ai passé dans ma vie, plus de temps à souffrir, qu'à être heureuse.
J'ai des souvenirs assez mitigé de mon enfance, à part avec ma famille, l'école étant pas loin de la torture, j'étais une adolescente révoltée et écorchée vive, en demande permanente d'affection et d'attention. Adulte, j'ai fait des mauvais choix, particulièrement amoureux, qui m'ont entrainé dans les bras d'un homme violent, très probablement PN, pendant des années. Puis d'un homme marié, avec qui la situation prend une tournure de fin inéxorable et non voulue de mon côté...

Je n'ai quasiment pas d'amis, ces dernières années m'ont isolé et j'ai l'impression perpétuel d'être cette fille à l'apéro et au bar, invisible, inintéressante, pas drôle dont le mal être se perçoit à 2 kilomètre. Donc vachement attirante. Alors que j'ai besoin immense d'affection j'imagine : cercle vicieux.
Et la douleur dans les yeux de ses parents, de voir qu'ils ont tout fait mais qu'à 28 ans, je ne vais toujours pas bien.

J'ai gâché toute ma 20aine d'année, les plus belles. Et devant tout ces constats, c'est la première fois que la mort m'apparait douce. J'en arrive à des points où je me dis que de toute façon, le corps et le mental ne sont pas fait pour vivre autant de douleurs psychiques. Qu'une vie de souffrance, n'en est pas une.
L'impression irrationnelle mais bien présente d'être toujours exclue d'un train en marche, de n'être jamais assez bien et que personne ne peut vous aimer.
Une accumulation de souffrance, de déception, de solitude qui devient intolérable. J'ai acquis comme une sorte de sidération face à toute cette souffrance : comme si un jour, j'allais me réveiller de ce cauchemar.

Voilà, j'ai conscience que c'est noir et très pessimiste ce que je viens d'écrire. Mais en parler me permet de l'extérioriser un peu. L'impression de n'avoir vraiment jamais goûter au bohneur et que je n'y aurais jamais le droit. Alors à quoi bon ?

Je t'avais déjà lue mais je n'ai pas pu répondre car j'ai bloqué lorsque tu as parlé du mec marié avec qui ça va se finir et que ce n'est pas voulu de ta part. C'est pourtant un mauvais choix à la base que tu conscientises. Comme si tu choisissais des histoires amoureuses qui allaient forcément être malsaines et finir en eau de boudin. Si ce gars s'est marié, c'est qu'il tient un minimum à sa femme, ça ne devrait même pas venir à l'esprit d'approcher ou de se laisser approcher par un mec marié. S'il le cache assez longtemps pour que tu tombes amoureuse de lui, c'est une autre histoire. Mais de base, il faut fuir. Poser suffisamment de questions car mentir sur sa vie conjugale, ce n'est pas si facile (à moins qu'il soit très malin).

Le bonheur est une chose bien personnelle. Que l'on ne peut cultiver que par soi-même. Et ça commence par les choix, qui ne sont pas forcément irréversibles.

Si le bonheur n'était pas d'hier, ni d'aujourd'hui, et qu'il ne sera pas pour tout de suite, il reste possible. En théorie du moins. Ca peut demander une refonte de la plupart de ses pensées (/croyances). C'est fastidieux à faire. Garder le suicide comme le dernier recours, avant lui, il y a tant de voies à essuyer.

La vie est souvent faite de Up and Down, je l'expérimente tellement souvent. Ce qui nous arrive est souvent en partie sous-estimée de notre propre responsabilité, ce qui est une bonne nouvelle aussi, car cela veut dire qu'on peut agir dessus. Evidemment, il y aura toujours les circonstances et les gens en face mais on garde un pouvoir sur ce qui nous arrive. On ne peut pas se contenter de penser qu'on est juste des victimes chroniques.
Tu mérites de rencontrer un gars disponible et respectueux. Ce type marié il a juste eu une envie d'une bouffée d'oxygène sans se soucier du mal qu'il allait te faire, alors tu peux le jarter sans l'once d'un regret, NEXT.

Je te souhaite d'aller mieux!
My_illusion
My_illusion

Messages : 4403
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Topsy Turvy Ven 1 Oct - 9:44

Un nouveau numéro national de prévention du suicide

Promis dans le cadre du Ségur de la santé, le 31 14 entre en fonctionnement ce vendredi 1er octobre 2021. Au bout du fil, des professionnels de la psychiatrie, disponibles sept jours sur sept, 24 heures sur 24.
[...]
https://www.gouvernement.fr/un-nouveau-numero-national-de-prevention-du-suicide
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 4226
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 10 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par 5/SoSûre/5 Ven 1 Oct - 9:56

🕊
5/SoSûre/5
5/SoSûre/5

Messages : 2655
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 50
Localisation : Ici et mains tenantes. Dk

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum