Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

+110
p2m
SaraharaS
Hirondelle78
5/SoSûre/5
paela
Opossum
scorames
Finch
Ennaétéride
Topsy Turvy
AnaSoul
quatrelle
Charv
Mille
Viscardy
biamy
Grenouillle
Mélanie6.6
Mystery
isadora
idrasil
My_illusion
Candy rathon
oyans
Zorglub_33
Seheyah
Pieyre
apprenti surdoué
Csilla
mouetterieusequiritpas
Nyx
ortolan
gohelette
zelle
merlindavalon
Darth Lord Tiger Kalthu
Dubble
Fikey Po Safjoyn
Kodiak
Maxim
John_95
jthom
Corsaire
zion
☘fishcake☘
lunamania
armotuste
Gabriel
nikoku74
Hakaan
Pierre de patience
Bidouille
ShineFlower
cyranolecho
Spleen
louise
CarpeDiem
Christelle
dreadglance
Chuck Tulita puu
anianka05
Ainaelin
Yoplet
the buru
filigrane
MARIE LN
Ysée
Marc-Olivier
Aethos
Fata Morgana
latypic
Gasta
RIVIERE
colargolle
bilqis
félindemars
Cyril THQI
Dauphin
Roland7
spoooky
c&d
Wise
oufy-dame
Thibaud
Carla de Miltraize VI
Albatroce
6 bouleaux
spirou
Siren
Elléane
Harpo
Musesoul
Tipule
latifolia
seltaeb
siamois93
Aeline
qwertyuioplkjhf
Mégalopin
214782
'Sphinx'
Romulus
coeurdekohai
tatiechou
GaiaXIX
Pariadoxe
Catre
Schremdu
Elmoon
Dark Feu-Nixe
114 participants

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par oufy-dame Ven 21 Déc 2012 - 23:54

siamois93 a écrit:
Moi ce qui me gêne beaucoup chez moi c'est aussi mon honnêteté intrinsèque qui gêne souvent les gens. Qui gêne même les autres zèbres. Et m'oblige donc à me taire.

J'aime bien l'honnêteté et la tienne ne m'a pas gênée jusqu'à présent.
Tu dis qu'elle gêne les autres, mais ce qu'on exprime comme de l'honnêteté n'est-il pas parfois de la franchise qui fait mal à l'autre (involontairement) ?
Et la "même honnêteté" (franchise ?) des autres ne te fait-elle jamais mal ?

Dommage que tu penses que ça t'oblige à te taire.

Bon, je sors du sujet de ce fil, alors tu peux me répondre par mp ou sur le fil "que tu sais" si tu veux ;-)

Bonne soirée,

oufy-dame

Messages : 1040
Date d'inscription : 14/07/2010

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Wise Sam 22 Déc 2012 - 7:08






Les pensées noires, sont des mensonges que l'on se fait à soi-même.

la "Mort" est un mensonge ; elle n'existe pas. tongue




Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Sam 22 Déc 2012 - 16:22

+1000 oufyfille


Siamois, ... I love you
L'on aime t'entendre ici, et te lire. Et l'on sait que ta volonté est de bonne orientation. Dire les choses différemment, est une richesse. A chacun ensuite qui entend, de faire la part des choses. Libre arbitre pour toi, comme pour les autres.
Et ce double libre arbitre, en réciprocité, ne musèle pas.


Arrow La Vérité n'est pas un chemin escarpé unique...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par spoooky Mar 25 Déc 2012 - 17:32

pour moi le simple fait d'en parler provoque toujours cette meme reaction"facile" de la part des neurotypiques, ils ne me le disent pas, mais ils ne laissent aucune autre hypothese possible, du moins dans mon esprit, à savoir, c du chantage,il cherche a appitoyer,ou idees recues(donc debile):ceux qui en parlent ne le font pas.
si leur pseudo raisonnement avait une quelconque valeur, il suffirait alors d'en parler pour se dire qu'on ne le fera pas.
comment font-ils pour ne pas se rendre de cette absurdité?
je voudrais encore bien considerer que je suis moi, ds l'erreur mais a ce moment la il nous suffit de demander une declaration a tous et le suicide sera eradiqué.
c sur les problemes vont se regler d'eux memes, vaudrait mieux parce que s'ils se reglent ca ne viendra pas de la norme.
en resumé:impossible d'en parler mais comment cela peut s'arreter :aucune idee

spoooky

Messages : 58
Date d'inscription : 18/12/2012
Age : 47
Localisation : ardeche

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Mar 25 Déc 2012 - 20:23

Puissants tes propos Thibault.
J'ai du mal à croire que je pourrai un jour "faire sortir à jamais" cette souffrance et cette frustration. Il faudrait pour cela que je perde la mémoire et la lucidité qui m'habite...
Actuellement, tous les moyens qui sont en ma possession pour me sortir de ce gouffre n'ont que des vertues purgatives provisoires. Par exemple, lorsque je pleure et que mon visage se crispe, je me leurre à penser que j'expulse quelque-chose, les larmes matérialisant la souffrance qui quitte mon corps... mais en réalité la cause de cette souffrance, inhérente à mon âme, reste présente...
D'accord avec toi : effectivement la cause de cette souffrance reste présente, car l'exprimer ne fait que soulager temporairement son poids.
Par contre, elle n'est pas inhérente à ton âme : elle résulte de fonctionnement inconscient, de choix, d'actes, de décisions ou d'attitudes erronées. Prendre conscience de ce fonctionnement inconscient, modifier les choix, les actes, décisions, ou attitudes qui la créent et l'entretiennent, éliminera cette souffrance de ta vie, ou en diminuera grandement l'impact et la puissance.

Autre exemple, lorsque je fuis la réalité de mon existence en lisant, en écoutant de la musique, en intellectualisant ou en méditant je ne souffre plus mais je perds mon humanité et, une fois que je reviens à moi, je me sens déconnecté, je ne sais plus qui je suis...
Tu te ressources, et t'apaises, c'est déjà pas mal. Mais il faudrait utiliser cette distance, en revenant à la vie "normale", pour examiner avec beaucoup d'acuité ta situation, les faits minuscules ou non, qui l'aggrave, qui la diminue. Les moments où elle disparaît ... Bref, devenir enquêteur de ta propre intériorité, rechercher les liens entre les situations extérieures, et les effets qu'elles ont sur toi, et par quels impacts/interprétations ces situations, créent souffrance et déséquilibre.

Mon âme est noircie à sa base et c'est cette noirceur qui m'empêche de faire le moindre effort dans ma vie, n'ayant aucun espoir d'être heureux un jour. Cette absence d'efforts contribue ensuite à nourrir la haine que j'éprouve pour ma personne et la frustration induite par le gâchis et la non-mise à profit de mes capacités. J'ai vraiment du mal à me sortir de ce cercle vicieux car j'ai l'impression de me mentir à moi-même lorsque j'essaie de positiver et de croire qu'un jour je rencontrerai quelqu'un qui pourra, au quotidien, m'aider à m'équilibrer émotionnellement. Il est si facile de contempler la mort et de constater qu'elle représente une solution idéale puisque mettant un terme à la pensée douloureuse.
Parfaitement logique, sauf : ton âme n'est pas noircie *à la base*. Cette noirceur n'est qu'une couche posée sur ta profondeur de lumière, inaltérable, même si tu ne la connais/reconnais pas. J'ai mis un temps très grand à comprendre cela, à commencer à comprendre que, en tant qu'être humain, en tant qu'être fragile, dépendant, je suis digne d'amour, simplement parce que "je suis" ...
Cette couche tu as eu la nécessité impérieuse de la mettre en place (inconsciemment), dans ton enfance, ou autour du moment de ta naissance, pour te protéger de la souffrance que provoquait le fait d'être pleinement vivant, face à des gens (parents, ou substituts) que cette puissance de vie dérangeait, au point de t'obliger à t'adapter pour qu'ils restent des parents "suffisamment bon" (mais tellement mauvais par rapport à ton attente profonde d'amour et d'attention).
Donc cette noirceur, n'est pas ta réalité profonde, mais un dispositif de protection, qui a été nécessaire à une époque "oubliée", mais dont tu gardes la trace émotionnelle profonde. Elle n'est plus adaptée maintenant, bien sûr ...

Espérant apporter une contribution utile à vos réflexions. Bonne soirée.
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Mar 25 Déc 2012 - 23:01

Dire les mots est fade...

==> Un "programme" te lance des idées noires, parce qu'il en a besoin en toi. Un programme hors de contrôle. Il se nourrit de tout ça, et en a besoin pour exister, c'est sa fonction.

Comme une sangsue, accrochée à toi.


Décroche la sangsue, défais ses pattes qui s'agrippent.

Au début, "impossible", mais à force de chercher, on trouve le point d'accroche ou les pattes. Les scratcher un bon coup, là où elles sont agrippées.
Autre méthode, ne plus les nourrir. Elles tomberont seules. Instantané. Si elles se nourrissent de chagrins d'amour, supprimer le temps nécessaire tout lien d'amour, bloquer ce scénario que le programme te fait rejouer sans cesse.


Et là, le programme cesse. Il se décroche ou tombe de toi. La sangsue perd son lien avec toi, tu retrouves clarté d'esprit.

D'autres gens arrivent à "remonter" et "inverser" le lien. Ils peuvent alors prendre le contrôle de cette sangsue, et comprendre comment décrocher celles des autres. Chaque sangsue étant programmée différemment, on ne peut décrocher que celles que l'on a rencontré soi-même. Ou lorsqu'on a compris comment on a procédé pour celle qui fut rencontrée.


D'autres méthodes existent encore, visualiser que le programme buggue, que la sangsue se fait brûler comme une verrue en épargnant le reste autour...
Toujours considérer que ce programme n'est pas nous.
Car s'il parvient à s'accrocher et à créer cela en nous, c'est bien parce qu'il nous persuade que c'est nous-mêmes qui créons cette terreur. Or, il n'en est rien. C'est lui qui nous l'injecte, comme le moustique injecte son produit pour mieux se nourrir de nous et laisse ensuite la trace de sa piqûre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Mer 26 Déc 2012 - 5:29

Oui Kara, quelques réserves cependant :

Le programme "négatif" étant, néanmoins, une "partie" de la personne, un mode de fonctionnement tellement ancré et profond qu'il n'est initialement, pas perçu et compris comme tel. Et donc il conditionne aussi la conscience de celui qui cherche à le "résoudre". Il y a là un paradoxe qui exige de passer à un niveau supérieur de compréhension/expérience intérieure pour être résolu.
Deuxième point, si l'on va "au fond" des causes, et du mode de fonctionnement/création de ce programme, on tombe sur l'énergie et les qualités les plus positives de la personne.

Donc premier point, ce "programme" n'est pas un ennemi, il est porteur de l'identité profonde, et des valeurs supérieures de la personne.
Et deuxième point, tes méthodes, sont des outils d'approche, ne peuvent fonctionner au-delà d'une certaine limite, en ce sens qu'ils supposent que celui qui "observe" le programme, n'est pas concerné par lui, ce qui est faux (cf. premier point).

Pour les valeurs supérieures :
Ceci renvoie à la compréhension psychologique élaborée par A. Maslow (cf. "Etre humain" de cet auteur, édition Eyrolles), dans laquelle les valeurs supérieures : besoin de beauté, de justice, de vérité, de cohérence, de complétude, de bien, de transcendance des dichotomies, de vie, ordre, simplicité, richesse, joie, autonomie, originalité, etc ... fondent la psychologie humaine, rendent malade (psychologiquement et physiquement) si elles sont manquantes et non reconnues, et sont, au niveau de leur priorité moins puissantes que les besoins élémentaires (nourritures, sécurité), ou affectifs (d'appartenance), et, du fait de l'éloignement de l'homme d'avec sa nature instinctive, difficilement perceptible, bien que ce besoin de valeurs supérieures et ses valeurs elle-mêmes, soient également de l'ordre de "l'instinct" et du biologique.
Que j'ai écrit ici, il y a quelques instants.
Pour une approche théorique globale, voir ici.
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Mer 26 Déc 2012 - 13:31

D'où la fadeur des mots, cité en introduction Roland7. Wink
Very Happy



Je te rejoins sur ce que je lis ici dans ce topic, je n'ai pas lu le reste: une chose à la fois.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Pour se sortir en premier lieu du "programme négatif", il semble plus commode et généralisé, de quitter ce programme pour basculer vers sa mise en veille. Tu le décroches de toi, il tombe. Pour respirer, sentir la différence. Déployer les ailes, réveiller ce qui restait engourdi sous ce programme.

Il sera toujours temps ensuite de revenir un jour dessus, le jour où l'on est prêt. On revient alors un jour à ce programme devenu "neutralisé", pour en trouver ce que tu expliques, le côté positif caché en lui, comme un oeuf-surprise.
Ou c'est lui qui resurgira un matin, le jour où tu es prêt, le jour où tu as besoin de la force positive de telle surprise cachée dans un ancien programme négatif.

Tout est prévu. Transcender directement devient possible, l'est, l'a toujours été. Mais c'est une méthode de niveau supérieur comme tu dis. Certains la trouvent vite, instinctivement, ou la comprennent vite.
D'autres apprennent par phases, par "étages", et ont besoin de repos entre les phases, pour ne pas s'écrouler ensuite. Sécuriser est important, pour de bonnes bases solides. Je ne parle pas des bases qui se re-structurent ensuite plus on avance, bien sûr. Je parle du centre, qui doit être sécurisé, conscient, pour rester stable dans l'instabilité. Pour qu'il reste impermanent dans sa permanence. Mots fades là encore...


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Lorsque le programme ne peut vraiment pas se neutraliser, se décrocher, retenter encore les méthodes citées ci-dessus dans le topic pour décrocher ça, ou le rendre endormi, inactif.
C'est quand même plus simple d'avancer ensuite lorsqu'on prend le contrôle de ça.
Malgré tout, si cela ne change pas, c'est que le signal qu'il émet est pour nous faire changer là, maintenant et ici, tout de suite. Cela devient un signal d'alarme, comme la douleur dans le feu, pour faire rapidement éjecter la main ou le corps de cette flamme qui brûle. Cela veut dire qu'on est là, dans notre vie, pile sur un brasier qui est douloureux, invisible, mais que notre corps et esprit fait tout pour nous montrer à sa manière. Rendre la douleur mentale ou physique est son seul moyen d'urgence de nous dire "danger, bouge de là!". Il veut nous protéger d'une situation dangereuse que l'on ne comprend pas, en nous envoyant son signal de douleur, comme le feu qui brûle, et la douleur cesse dès qu'on prend conscience du feu et qu'on en retire sa main.

L'avantage, c'est que là, en l’occurrence, contrairement au feu, nulle trace ne reste ensuite: dès qu'on trouve le danger qui nous est signalé, dès qu'on s'en retire ou s'éloigne, alors tout redevient instantanément paisible.


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven D'autres images, d'autres situations...
- La douleur des dents qui poussent, pas encore sorties. Quelque chose pousse en nous, et détruit ce qui doit l'être pour se créer, une fois prêt, c'est du positif supérieur qui nous arrive. Comme les dents, la première fois qu'on les gagne. Puis les nouvelles plus nombreuses, plus fortes, plus grandes, plus variées aussi. Mais ça fait mal pendant la poussée, car cela se crée, ou détruit pour passer en nous ce qui doit disparaître car nous est devenu inutile. La méditation, relaxation, aide à moins sentir ces douleurs mentales et physiques. Cela fait carrément disparaître la douleur tout court de ces transformations, lorsqu'on pratique assez, un peu tous les jours, matin, ou soir, ou en marchant dans la rue. Vous étonnerez même les médecins qui ne comprendront pas comment vous avez pu ne pas ressentir telle ou telle douleur, ou que cela ne vous ait pas dérangé plus que cela dans votre vie quotidienne.
- la douleur sauvage, pas encore apprivoisée... Mais qui, une fois rassurée, une fois qu'on lui parle, qu'on l'écoute, qu'on lui tend la main malgré notre peur, malgré notre douleur de nous faire mordre au début, ... Alors cette douleur sauvage, se calme, s'apaise, et nous montre ce qu'elle a à dire. Pourquoi elle est là. Pourquoi elle vient nous mordre, car elle ne sait pas encore nous parler autrement. Vous trouverez des représentations de ce type, avec le dragon vaincu dans les légendes saintes ou anciennes. Dans "Avatar" avec le compagnon animal sauvage mortel, qui devient ensuite l'allié de vie avec un grand "A". Et comme toute légende chinoise, les dragons portent en eux une perle magique... D'autres parlent d'épreuve, de test, que seuls les Héros peuvent mériter par leur bravoure ou leur courage, mais aussi leur humanité. Car "tuer" le dragon, ne donne pas la perle, ou alors on l'obtient en version "éteinte", comme le sang immortel du dragon. Ce qui s'obtient par la violence, reste violent en soi. Et restera sur le mode violent quoi qu'on en fasse ensuite.
- On peut faire le lien également avec la chevalerie arthurienne, et la quête du Graal. Mais cette fractale est partielle, dans la façon dont elle nous fut transmise. A ce titre, un bon lien de dévoilement du partiel, de cette quête partant de la douleur en point de départ, est l'excellent film "Fisher King"... Film incompréhensible pour ceux qui ne sont pas prêts, qui ne verront que la partie visible de l'iceberg, si petite. Rempli de perles et de signaux pour qui doit les lire à ce jour. Un chant et un baume pour ceux-là, qui ne sera que poussière pour les autres. A ne rien vouloir voir, on n'entend et on ne voit rien. A vouloir "voir", le regard et la pensée se transforment, et les douleurs deviennent ce que dit Roland7: des perles, des trésors qui scintillent à travers la boue qui les recouvre.
=> Que voyez-vous chaque jour ?
3 mn d'or matin et après-midi, aux heures oubliées de cet instant magique de couleurs somptueuses, chaque jour ?
3 mn de rubis étincelants chaque lever et chaque coucher de soleil ?
Sentez-vous l'odeur de caresse des plantes lorsque vous les arrosez ou qu'elles ont soif ?
Rêvez-vous de l'Eau qui doucement vient résonner en vous, peu à peu, pour ne pas effrayer par sa présence si Sacrée ?

Tout est là. Tout est offert à qui "veut voir" avec son Coeur. Pour qui laisse derrière lui ce qui ne résonne pas positif. Peu à peu, laisser ce qui nous fait souffrir, nous donne douleur, même si on nous dit et nous répète que c'est malgré totu une bonne chose. Ecoutez votre Coeur: s'il dit négatif, s'il dit douleur, alors laissez cet aspect, écoutez votre Coeur. Pour chaque "programme négatif" laissé, décroché, il vous en donnera un autre positif en échange.
Lâcher un "négatif" pour recevoir ensuite "un positif" qui n'attend que votre accord pour venir à vous... Lâcher d'abord, décrocher de soi. Ouvrir la main, pour ne plus tenir cette chaîne, ni vouloir la forcer. Juste la lâcher et la laisser tomber toute seule pour ne plus être lié à elle: la vie revient alors nous insuffler son souffle, la pression disparaît, la noirceur s'éclaire de douceurs oubliées ou nouvelles. La clé est là... Lâcher ce qui nous fait mal, le laisser partir de nous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Jeu 27 Déc 2012 - 7:11

Bonjour Kara-Stéphanie,

Je suis gêné par ta "non-communication". Tu ne réponds, n'y n'argumentes en rien par rapport à ce que j'écris.
Tu me "rejoins" ... qu'est-ce que cela veut dire ?

Si j'ai répondu à Thibault comme je l'ai fait, c'est parce que j'ai éprouvé que ta réponse était partielle, partiale (trop personnelle), et ne touchant pas l'essentiel de sa problématique actuelle ...
Il me semble que tu auras du mal à me "rejoindre" sur cette expression de mon point de vue. Formulée sans vouloir te blesser, ni diminuer la pureté de tes intentions d'aide à autrui.

Quand à mon post suivant, je ne suis pas sûr que tu es conscience de la problématique qu'il soulève.

Enfin, mettre un "programme" intérieur (dans ma terminologie : un mode de fonctionnement) en "veille", en "pause", est tout simplement impossible, dans la compréhension psychologique et émotionnelle qui est la mienne.
Le mal-être, une tension psychique très pénible, signale que nous commettons une "erreur", qui nous blesse nous-même. Le danger est *en nous*.
Le "programme" qui envoie des pensées négatives, est alimenté en énergie par un système/mode de réactions/interprétations *émotionnelles* de la réalité. Tant que ce système n'est pas dévoilé, "compris", que l'énergie première (positive) qui anime ce programme n'est pas reconnue, alors d'une manière ou d'une autre, la négativité se produira ...

Le positif est *dans* le négatif. Comme la coquille que l'on casse, pour manger l'amande. Accepter, traverser pleinement, en l'éprouvant en conscience, ce "feu" qui nous brûle, permet de voir/découvrir que ce "feu" est notre propre énergie positive, mal-utilisée.
La clé est là... Lâcher ce qui nous fait mal, le laisser partir de nous.
A la condition d'avoir "vu", "traverser pleinement" ce mal et cette douleur qui se manifeste ... tant que nous lui résistons, d'une manière ou d'une autre, consciemment ou inconsciemment, la "douleur", le "feu", le mal-être ne se transformeront pas en lumière acceptation joie ... Ils ne peuvent pas "partir", ils sont "nous" (notre énergie fondamentale), ils peuvent se transformer/se "retourner"/muter en l'énergie positive qu'ils sont et ont toujours été ... devenus "brûlure" parce que "mal-utilisés".

Peut-être verras tu dans mes mots, encore une fois, une expression qui "rejoint" ton point de vue ?
A certains égard, oui, nos points de vue sont proches, je suis d'accord (et certains pourraient penser que "je coupe les cheveux en quatre !), mais à d'autres, il y a, pour moi, une différence forte, un "décalage" de perspective, très significatif, puissant, qu'à mon sens, tu as du mal à percevoir.
En même temps, la vie étant ce qu'elle est, la réalité toujours plus complexe que ce que nous pouvons en comprendre ... je n'ai pas la certitude absolue que ce que j'exprime soit juste, tout ou en partie !

Merci de tes partages. Amicalement.
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Jeu 27 Déc 2012 - 11:55

Les choses les plus justes ont plusieurs facettes, c'est en ce sens que j'écris. drunken
Dis-moi si c'est à détailler sur cette phrase-cidessus, mon intuition me dit que non, mais je peux me tromper. Parfois l'ombre ou un germe, je le vois plus grand qu'il n'est déjà, ou bien il a existé un temps et puis s'est re-enfoui ensuite, mais je sens toujours sa trace car il est apparu malgré tout déjà, donc son chemin je le ressens toujours.

Les diamants ont plusieurs reflets différents, mais se rejoignent pourtant sur les arêtes, et à plusieurs reflets, ils donnent des faces, des angles de vue d'un autre objet, différent des facettes prises isolément.

Les expliquer n'est pas toujours simple, notamment avec des mots. C'est fade, ou cela ne vient pas. Quand ça se voit en telle ou telle situation, cela peut parfois s'exprimer, et parfois non, "c'est" tout simplement. "C'est".


Lâcher, sans comprendre, est une clé. Je l'ai pratiqué plusieurs fois. "Vouloir" du fond de son Coeur retirer cette épreuve de soi, ne plus être dedans. La décrocher, la donner à Dieu si on veut, la donner et l'enterrer sous un Arbre... Ce geste est très fort et très précieux. Il me fut montré en enseigné en rêve, je l'ai pratiqué ensuite, et ce fut chaque fois un saut positif dans ma vie. L'astuce était là: simple, ... Evidente. Mais que l'on ne trouve pas comme ça, sans aide...
Simplement lâcher de toi, décrocher. Vouloir comprendre est un frein, lorsque c'est trop fort, trop urgent. Si tu as une sangsue accrochée à toi, tu ne perds pas de temps à analyser son mode alimentaire, sa reproduction, son lieu de vie, etc... Tu dois l'enlever de toi, c'est tout. Après, au repos, tu pourras y penser. Quand c'est moins fort, oui, tu as le temps de comprendre, pour trouver. Pour faire une image, en Matrix, quand Néo se réveille, il ne reste pas statique dans son cocon à vouloir étudier tout ça, hypnotisé.
Mais d'autres facettes peuvent s'étudier, quand ce n'est pas urgent, ou pas si fort. Ou si on a l'habitude d'analyser intuitivement, rapidement, si c'est notre force, oui. Mais cela ne conviendra pas à tous, d'où les facettes différentes selon les gens. Si le Feu te brûle, tu ôtes directement ta main de là, tu ne la laisses pas encore dedans à voir les brûlures, les cloques, ressentir ce que ça provoque en émotions et en douleurs en toi, pas besoin.
Là, l'urgence, est de décrocher direct, sans comprendre. Après, au calme, tu pourras, si tu le souhaites. Ou tu pourras partir. Ou tu pourras en devenir maître et non plus esclave. Mais décrocher est déjà l'urgence parfois.

Mettre en veille aussi.
Tu peux décider, dire de stopper telle étape, telle épreuve, dire que c'est trop fort, que là tu essayes mais ne peux pas. Le dire simplement, le penser, le dire à Dieu si tu crois en lui ou si tu espères qu'il Est, le dire à la Vie sinon, au Destin, choisis.
Et à la seconde où tu le "dis"... Avec l'intention de le dire, de le faire vraiment à quelqu'un ou quelque chose de plus grand que toi, qui sait tout, ... Alors cela se met en veille, alors cela se stoppe. Entièrement.
Pratiqué aussi plusieurs fois. Comme un jeu avec des niveaux de difficulté, ou des quêtes... Hop, tu vas dans les options de "jeu"-"je"... Wink
Et tu baisses le niveau de difficulté, ou tu demandes qu'on te le baisse. Voire qu'on te neutralises pour l'instant telle quête. Que tu puisses reprendre des forces, respirer, trouver des alliés... Tu pourras réactiver ta quête plus tard, ou elle se représentera à toi, plus en douceur, le jour venu. Et là, tu feras le "choix" d'y aller, car tu sauras que cette fois-ci, tu es prêt-e.


Comme tout type de jeu-je, différents profils donnent différentes solutions, selon les goûts aussi. Very Happy


PS: la non-communication fait partie de mon profil, en certains sens. Pas toujours conscient. Car pour laisser liberté de réponse à chacun, c'est nécessaire, et ne donne pas de cadre trop rigide qui tuerait les autres clés quand c'est possible. D'autres cadrent, tout existe. On ne peut pas demander à un Roquefort de ressembler à du Reblochon. ^^
Pourtant ils sont tous des laitages et ont des origines similaires... drunken

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Sam 29 Déc 2012 - 9:57

Il y a quelques années, sans doute, aurai-je écrit quelque chose d'assez proche de tes propos !

Effectivement ce que tu décris peux fonctionner ... jusqu'à un certain point !
Il y a des moments, où même demander que le "niveau baisse", et où "essayer de décrocher" ne fonctionnent pas. Et là, il faut accéder à un "autre niveau" de "lâcher-prise", de "perception/conscience".

Maintenant, dans mon vécu, la dimension "lâcher prise", identique à "simple présence à ce qui est", est tellement intégrée à la conscience que même quand j'agis, je suis en conscience que "cela" (ce qui est en jeu) me dépasse, que j'agis sur la base de croyances, d'interprétations, de formulations inexactes de la réalité perçue. Approximations nécessaires pourtant, qui orientent, donnent une direction ... Il y a des moments où la perception de "maîtrise" est relativement étendue, et d'autres ou c'est la composante "simple présence" qui domine ... En réalité, la "conscience attention" est en équilibre permanent sur cette apparente dualité.

Ce qui fait que ce que tu décris, avec son caractère tranché (on fait ceci, on fait cela, ...) est pour moi "dépassé" dans ma perception des choses.

Bien d'accord ! Perso je suis plutôt "roquefort" ! Razz
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Sam 29 Déc 2012 - 13:26

Roland7 a écrit:Ce qui fait que ce que tu décris, avec son caractère tranché (on fait ceci, on fait cela, ...) est pour moi "dépassé" dans ma perception des choses.

L'est-ce pour tous ici ? La réponse donne la réponse. I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Sam 29 Déc 2012 - 19:29

Oui, pour beaucoup cela n'est pas "dépassé", mais pour autant, est-ce "adapté" à leur psychologie propre et actuelle ? ...

Car d'autres approches et d'autres formulations sont possibles (Et là, tu es d'accord sur le principe, tu en as déjà parlé ! Smile).
Et seraient même plus adaptées à certains des participants/lecteurs de ce forum !
En particulier dans leur confrontation particulière à l'épreuve, à l'épreuve du feu, comme tu décris la rencontre avec des difficultés, intérieures et extérieures, qui dépassent nos capacités du moment ...

Après, chacun ici, en s'exprimant, peut ouvrir de nouvelles perspectives, de nouveaux questionnements, et donc de nouvelles approches susceptibles de "répondre" à ces nouvelles thématiques ou perspectives ...
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Sam 29 Déc 2012 - 20:01

Kara-Stéphanie a écrit: Arrow La Vérité n'est pas un chemin escarpé unique...


Spoiler:
C'est un diamant de différents reflets, chacun étant selon sa vie, sa période, plus sensible à certains reflets qu'à d'autres.

Si certains reflets te sont dépassés, ils ne le sont pas pour tous où que l'on se trouve; ou ils y reviennent car ont avancé trop vite sur ces reflets et ont encore à re-creuser de nouveau sous les couches superficielles.

La globalité...
Tourner les pages pour "avancer" est un leurre, nécessaire un temps, pour lequel ensuite il faut revenir à "tout" et globaliser ce qui peut l'être dans le puzzle interne et propre à chacun. Rien n'est vraiment "dépassé" à ce stade, cela s'inclut en fait dans le puzzle. Un temps pour se dire "ça c'est dépassé", et un temps ensuite où l'on doit revenir sur ses pas, et revoir tout depuis le début, mais "à l'envers". Et là, plus rien "n'est dépassé" car tout prend une place. Tout est une pièce du puzzle.

Peut-être veux-tu dire que se contenter d'une seule pièce est enfermant? C'est vrai, mais à un certain stade. Pas avant. Les mots expliquent, mais seul le Coeur peut faire le lien, pour ceci.
Il y a un temps, où comme les âges de la Vie, tu ne peux pas-plus nier l'importance et la place de chaque stade, comme un adulte qui regarde un petit enfant avec tendresse, en se disant d'ailleurs que parfois l'innocence de l'enfant dépasse l'adulte qui l'a perdue entretemps peut-être.

L'adulte qui se dit au-delà de cette enfance, n'a-t-il pas pris le risque d'oublier et rejeter cette enfance ? La sienne, celle des autres ? L'enfance est là, elle existe, existera toujours. La faire vivre et coexister pour former, avec l'adulte, le meilleur. Comme l'homme et la femme. L'enfant et l'adulte. Parfois l'enfant sera "fermé" en son raisonnement propre. Parfois l'adulte sera lui aussi enfermé dans son propre raisonnement évolué. Lier les deux... Globaliser. Et parfois aussi, revenir à simplement "que enfant" ou "que adulte" pour communiquer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Dauphin Sam 29 Déc 2012 - 20:15

Je crois que le désir d'être acceptée comme je suis m'en a toujours préservée...pas question de "démissionner", de capituler... et que chacun s'occupe de la culpabilité qui en découle (donc pas moi Wink ), cela leur revient, chacun sa croix. Je ne me suis jamais trouvée "mieux" que quiconque, bien au contraire!... Comprendre que je n'étais pas pire non plus (le corollaire, tout simplement...) est salvateur: cela permet d'envisager la situation d'un autre point de vue!
Dauphin
Dauphin

Messages : 1303
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 46
Localisation : Montélimar

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Sam 29 Déc 2012 - 22:05

Merci Kara-Stéphanie,
La Vérité n'est pas un chemin escarpé unique...
mais parvenu au sommet de la montagne, tous les chemins se rejoignent !
Ont-ils été, un jour séparés ?
Si tu deviens la montagne, que sont pour toi, les chemins "séparés" ?

Spoiler:
Le chemin c'est aller au cœur du diamant, et, en son centre, toutes les facettes, tous les reflets, sont vues à égalité, dans une sereine neutralité. Parvient on jamais à ce centre ? Bien sûr que non ! On s'en rapproche toujours, et toujours il s'éloigne, nous laissant toujours, inventer le chemin vers plus de lumière et d'unité ...

Il y a "un stade", où tous les stades sont unifiés. Où tout fait sens, où le mouvement est pur, même si sa nature nous dépasse ...
Qu'est-ce que le "dépassement", si ce n'est le fait de voir, toujours plus loin et profondément, d'être relié, de plus en plus clairement, à la totalité de ce que nous sommes ?

L'enfant, le vieillard, l'adulte, tout cela est un, et bien plus encore, car, au-delà, il y a le ciel et la terre, le bébé en train de naître, l'univers entier, et tant de forces et de puissances, visibles et invisibles ...
Et chaque jour est merveille, même et toujours au cœur de notre humanité souffrante ... Celui qui fuit le "feu", ou veut le contrôler, ignore qu'il se prive lui-même, de découvrir sa divinité, son être dans son essence, la vraie lumière, qu'il est, au fond de lui ...
N'oublie pas cela : la souffrance est apparence, elle est feu qui transforme ta conscience, qui épure ta vision du monde et les relations que tu as avec lui, elle dévoile tes erreurs, tes errances, elle est la puissance de vérité, ta nature profonde et ultime qui déchire le voile de l'oubli de toi-même ... Si tu "regardes en face" ce feu, sans te laisser piéger par lui, le voile se dissout, et tu découvres ton "autre visage" : ce feu, c'est toi, en train de naître à toi-même ... alors le feu devient lumière (co-naissance, com-préhension (prendre avec), expérience évidente de ta réalité personnelle lumineuse, plénitude d'amour pour la vie et "toi-même").
(le "tu" utilisé ici, n'est pas un "tu" personnel, c'est un "tu" générique, qui s'adresse à tous).

Être pleinement humain, c'est porter, de tous les âges, les qualités ... et explorer sans cesse le monde avec, au cœur, la joie et la paix, la certitude que "tout est bien" ...

Comment perçois tu ceci ? Est-ce que, de cœur à cœur, cela te parle ? Wink
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Dim 30 Déc 2012 - 9:56

Pour formuler les choses en termes psychologiques :

Une personne qui commence son chemin d'évolution personnelle, découvre en premier lieu ses idiosyncrasies, ses modes de fonctionnements les plus personnels. Si elle "creuse", poursuit assez loin cette exploration, découvre comment ses mécanismes se sont constitués en elle, et comment ils vivent en elle, elle débouche sur les fondements, les "lois de fonctionnements" communes à sa culture, puis, plus loin encore à toute l'humanité.
Ce que l'on découvre au fond, pour moi, est exposé ici, formulé en terme psychologique, et non métaphorique.

Ainsi, au départ, elle est dans l'illusion de "chemins séparés", et plus elle avance, plus elle découvre, que derrière les "chemins séparés", il y a des fonctionnements et des causalités communes, qui lui deviennent de plus en plus lisibles. Au départ elle marche "sur la montagne" (de son fonctionnement psychologique), à la fin elle est "dans la montagne", et connaît tous les chemins.
La métaphore du diamant s'applique aussi. A force d'explorer la facette qui est la nôtre initialement, on "s'enfonce" dans le diamant pour aller vers le centre ... D'abord on voit mieux les facettes qui nous entoure (nous sont proches), et plus nous nous approchons du centre, plus nous voyons la totalité des facettes que représente chaque conscience humaine ...

Mais bon, j'dis ça, mais j'dis rien ! Bonne journée !
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Dim 30 Déc 2012 - 16:01

Dauphin, c'est un excellent commentaire, je n'aurai pas réussi à le formuler ainsi si simplement et si fortement.
Tu as appliqué là le miroir. En effet réfléchissant, qui dévie, et montre à l'extérieur, ce que l'on aurait pu te faire passer en toi, mais que tu as repoussé. Comme Persée et Méduse. Et effectivement, non seulement cela te redonne accès à tes capacités, mais en prime cela te donne si nécessaire un bouclier, voire une arme de riposte, comme en Arts martiaux où tu inverses l'attaque envoyée vers toi pour détourner l'énergie mise en jeu dedans, mais à ton avantage cette fois le temps de gérer l'attaque envoyée.
ça marche en bien d'autres occasions de vie. Tu pourras t'en resservir lorsque c'est nécessaire.

Dauphin a écrit:Je crois que le désir d'être acceptée comme je suis m'en a toujours préservée...pas question de "démissionner", de capituler... et que chacun s'occupe de la culpabilité qui en découle (donc pas moi Wink ), cela leur revient, chacun sa croix. Je ne me suis jamais trouvée "mieux" que quiconque, bien au contraire!... Comprendre que je n'étais pas pire non plus (le corollaire, tout simplement...) est salvateur: cela permet d'envisager la situation d'un autre point de vue!



Roland
Spoiler:
mais parvenu au sommet de la montagne, tous les chemins se rejoignent !
Ont-ils été, un jour séparés ?
Selon le référentiel de vue, oui, si l'on se concentre sur les chemins, alors ils sont séparés.

Si l'on se concentre sur l'ensemble, et sur les vides "entre les chemins", alors la montagne devient aussi existante à part entière, mais ça, je le dis pour l'échange ou la trace, car cela t'est déjà connu. Wink

Si tu deviens la montagne, que sont pour toi, les chemins "séparés" ?
Ils sont un référentiel à utiliser pour ceux qui arpentent les chemins sans conscience de la montagne, ou qui découvrent peu à peu.
Sinon, tu parleras chinois. Comme un enfant qui découvre le vélo, tu ne vas pas lui montrer la montagne des transmissions, de la courbe idéale en virage etc ... Tu passeras par les chemins d'abord, tout en montrant parfois la montagne aussi. Mais lui, auras besoin des chemins. D'autres, apprennent par la montagne, cela existe, mais eux... ils seront déjà à courir s'ennivrer dans la montagne, et pas sur les chemins. ^^

Au départ elle marche "sur la montagne" (de son fonctionnement psychologique), à la fin elle est "dans la montagne", et connaît tous les chemins.
Je fais l'hypothèse que dans ce sens de phrase, la montagne "est" ?
On devient lié à elle en étant "en elle", et en la laissant être aussi "en nous". C'est le "Tout".
Mais chaque parcelle de montagne, chaque chemin est aussi "un", tout autant que "une montagne". Et là, je reviens sur la problématique posée ci-dessus concernant les chemins séparés, si l'on a déjà conscience que la montagne est "une". Chaque chemin est "un", la montagne qui les englobe est un autre "un" aussi. Comme des fractales. Mais elles diffèrent, comme le corps humain. Chaque organe du corps humain, s'il est "un chemin" à lui seul, est ensuite englobé dans "un corps humain" unique lui aussi.
Mais le corps humain (ou la montagne) a beau être "un"... il a aussi la spécificité de chaque mini-un englobé en lui. Le coeur, ne sera pas pareil que l'un des poumons... On peut donc raisonner à partir du corps unique (id est la montagne) en ayant conscience des chemins séparés en lui (les organes). Mais chaque organe, chaque chemin, garde aussi sa logique malgré les liens avec le "Tout".
Pour faire une autre image en ce sens, les Kogis par exemple, se déplacent au sein de leur montagne pour chaque question, ou chaque affaire. Chaque lieu a son style, chaque endroit est lié à toute la montagne, c'est vrai, mais chaque lieu a aussi sa propre existence séparée du Tout-montagne. Ils utilisent les deux, et les chemins séparés sont pour eux essentiels aussi.
Questions complexes et excellentes pour se pencher dessus et tenter de mettre des mots, des images, des concepts. C'est riche. I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Lun 31 Déc 2012 - 5:58

Bien sûr, adapter le langage au niveau de perception-compréhension de celui avec qui on parle.

Pourquoi dissocies tu, insistes tu tant sur la perception dissociée du fonctionnement du tout d'avec la perception du fonctionnement des parties, et de la perception des relations entre elles au sein du tout ?
Pour moi tout est perçu en intégralité et en simultané.
Les chemins, les facettes ne sont jamais séparés, car faisant constamment part du tout qui les englobent.
Si, en changeant de "référentiel", tu perds la vision du tout, et des relations entre les parties, quand tu regardes une partie, ou celle du fonctionnement de chaque partie quand tu regardes le tout ... je ne comprends pas !
Bien sûr que chaque "organe", chaque "chemin" a sa spécificité, mais en eux-mêmes, ils fonctionnent comme le tout qui les englobe : ils contiennent en eux-mêmes des parties qui fonctionnent, comme eux-mêmes fonctionnent en regard du tout qui les englobe ! Very Happy
D'autre part, quand tu regardes une personne sur son chemin, explorant la facette de ce qu'elle connaît d'elle-même, tu vois bien, en simultané, qu'elle est aussi la montagne, le diamant qu'elle explore ! Non ?
Pour moi c'est un continuum, une totalité organique, où tout s'articule, d'un niveau d'englobement (d'un tout (lui-même une partie d'un tout plus vaste) avec ses parties (chaque partie étant un tout pour ses propre parties) ...) à un autre ...

Avec les mots, je pointe tel ou tel aspect/partie (en fonction du flux de vie en cours), qui est pourtant un tout, en lien avec d'autres "tout" avec laquelle elle constitue un "tout d'ordre supérieur et organique", et qui contient bien évidement des "parties" qui la constituent, ... mais tout cela est intégralement présent, comme un arbre immense, dont je peux à loisir, voir l'ensemble, ou une minuscule arborescence, sans que la perception du tout dans la partie et celle de la partie dans le tout ne s'efface jamais ! ... l'image des fractales est bonne !

J'ajouterai qu'aucun d'entre nous n'est séparé du "tout" : nous faisons partie de "l'humanité", nous en sommes, consciemment ou non, les cellules ... et cette conscience là est un des niveau de perception permanent qui m'habite, avec ces qualités et modalités spécifiques ...
Et cette humanité fait partie d'un tout encore plus vaste, celui de toutes les espèces vivantes ou mortes ...
Bref ! Et peut-être dis tu la même chose que moi ? ? ! ! Very Happy Bonne journée !
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Mar 1 Jan 2013 - 10:54

Super nouvelle année pour moi : les discussions que je mène en simultané, avec des interlocuteurs de haut niveau (ici et sur deux autres fils), me poussent dans des compréhensions et une intégration de nouvelles données, un dévoilement de profondeur de perception(s), vraiment super sympa à vivre !

Un exemple particulier de ce que je veux dire, d'"isomorphisme" entre le fonctionnement du tout et de chacune de ses parties, dans ce post, où je décris la "similarité" de fonctionnement entre un groupe et une personne.

Bonne nouvelle année à tous ! Smile
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Mar 1 Jan 2013 - 22:29

La réponse "juste" ne vient pas ce soir, je mets en germination dans mon arbre intérieur: il saura donner le bon fruit après maturation.

En ce sens, je suis ainsi "moi à ce niveau-là" qui ne sait pas dire ou expliquer ce concept. Pourtant je suis bien reliée à un certain point de conscience, et reliée aussi à un autre niveau supérieur sans le sentir.
Ce niveau supérieur à moi, qui pourra ensuite me donner sa réponse, qui me guidera.

Le Huna hawaïen peut en ce sens expliquer les trois niveaux du "moi". Unihipili, uhuane et aumakua.

Les 3 existent séparément. Ont leur code, programme.
Les 3 existent aussi ensemble, reliés entre eux, et reliés au Tout.


Peut-être est-ce cela que je tente de dire, peut-être est-ce partiel et plus vaste. Mise en germination donc. Wink
Mon Aumakua me dira ce qu'il en est, si je peux le savoir. Le tien aussi entretemps peut-être. ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Mer 2 Jan 2013 - 21:40

Bien : laissons mûrir ! Smile

Ta trinité, m'en rappelle une autre : Dieu comme Père, Fils et Saint Esprit !

Dieu comme "père" : énergie créatrice fondamentale, au plan cosmologique comme de la personne (ce qui sous tend toute vie) ... (ou encore "les principes").
Dieu comme "fils" : la "forme" que crée cette énergie, la création, qui se construit sur les règles internes de cette énergie/la personne, son corps, son âme ... (ou encore le corps, la forme).
Dieu comme "Saint Esprit" : la dynamique qui relie les deux, et les inclut en même temps dans une "perception", une "conscience" divine/ la conscience humaine ... (ou encore l'énergie qui les relie, les émotions).

Bon, on épuise pareil symbole en une ou deux analogies !
Voir aussi , le Yang (créatif) le Yin (réceptif) constituant le "Tao", et son déploiement dans le Yi Jing.
Voir aussi dans le Tarot de Marseille, "Le Mat", énergie brute première et indifférenciée, base, support et origine de toutes les autres cartes, donnant naissance au I, le bateleur, la première "forme" (structure), les deux constituant la dualité première qui génér, par l'interaction de l'un et de l'autre, toutes les autres cartes, et la structure du jeu (selon ma compréhension du jeu).
Voir aussi le "big bang", énergie première, qui contient en elle-même, les règles internes, qui vont construire la matière et tout le cosmos ...

Je me permets ce petit intermède ! Bonne soirée.
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Lun 7 Jan 2013 - 22:17

Si, en changeant de "référentiel", tu perds la vision du tout, et des relations entre les parties, quand tu regardes une partie, ou celle du fonctionnement de chaque partie quand tu regardes le tout ... je ne comprends pas !

Cela dépend si tu es Hémisphère Droit ou Gauche, pour faire simple dans un langage qui aborde ce problème, de manière assez tronquée et simpliste, mais l'idée est là. Donc cela devrait te suffire pour sauter dedans, ou retomber sur les pattes de ce que tu connais déjà.

D'autres n'auront pas cette perception globale instinctive à partir d'un seul fragment, comme toi tu l'as.
Et pour eux, oui, tout change dès que le référentiel change. Ils ne verront et n'entendront pas pareil.
De même, voire pire... S'ils ont un jour pigé en global, le jour où le référentiel change, alors ils ne retrouvent plus leurs repères dans le nouveau référentiel, et croient alors que tout a disparu, ou viendront à croire que ce n'était pas possible, un rêve... Ou continueront à perpétuer un système qui ne vaut plus grand-chose dans le nouveau référentiel, sans même s'en apercevoir.
study


Pour donner un exemple simple hors contexte, la vision de certains peintres impressionnistes, comparée à des peintres dits classiques, ou des gens qui ne comprennent pas la peinture et ses messages, car cela ne leur parle pas.
Ou plus récent, la peinture abstraite, moderne. Avec tous ses messages cachés, ses ressentis en multi-couches telles des oignons ou des fractales infinies, et qui ne parlent pas un seul mot à tant d'autres personnes qui n'arrivent pas à "rentrer dedans". Pourquoi ? Parce que ce n'est pas "pile poil leur propre référentiel".


Donc, en ayant à la fois conscience du global, du "Tout", mais aussi des visions parcellaires, limitées à un référentiel, notamment un référentiel ancien ou changé, mais que la personne applique encore... I love you
Ou la société...


EDIT: sinon, précise la question simple ou le nœud irrésolu dans la discussion ou la recherche de compréhension réciproque. I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Mar 8 Jan 2013 - 21:35

Bonjour Kara-Stéphanie,

D'abord il est important de dire que le problème que nous soulevons, relève uniquement de l'observateur, de la personne qui cherche à comprendre ... car au plan du réel, tous les plans du tout et de ses parties, et des parties des parties, et des liens entre elles, fonctionnent en simultané. S'il y a une limitation, une incapacité à percevoir simultanément tout cela, cela est dans la conscience, la perception et la compréhension de l'observateur.

Mon "je ne comprends pas", se référait à ce que tu exprimais : cette incapacité à percevoir simultanément le tout et ses parties, ou la partie et le tout ...

Maintenant, pour moi, l'explication de la capacité ou incapacité à cette perception simultanée du tout et des parties, est simple :

Quand une personne est véritablement experte dans son domaine, que ce soit la programmation, un secteur de la médecine, la réparation ou la conception de machine, une activité artistique, une activité sportive à un haut niveau, ... Dans ce domaine, la personne possède naturellement (mais après un long travail "d'incorporation", d'expérimentation, de recherche, d'exploration, etc.) une perception/compréhension globale et immédiate du locale et du générale, de l'action en cours, et du processus d'ensemble, une vision du tout, légèrement focalisée sur le point précis à prendre en compte dans l'immédiat instant.

Dans un tel état, une telle situation, la dichotomie cerveau droit/gauche n'existe plus, il y a parfaite synergie, complémentarité ...

Si je voulais reprendre ton terme de référentiel, qui n'est pas pour moi, pertinent dans ce questionnement (puisqu'il appartient à l'observateur et non à la réalité observée), je dirai que la personne est/fonctionne dans un "méta-référentiel", dans lequel le "référentiel de la partie" se superpose à celui du tout, sans se mélanger à lui.

Une personne qui n'a pas un niveau d'expertise très élevé, ne pourra pas avoir une telle perception/compréhension/intégration ... Un peu comme un débutant (pour illustré mon propos), qui aura soit une perception des détails, sans voir l'ensemble, ni les interactions entre eux, soit une vision d'ensemble, mais floue, et donc non-opérationnelle ...

Voilà mon point de vue actuel sur la question. Amicalement.
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Mar 8 Jan 2013 - 22:53

Cette partie, c'est ok, je comprends et j'adhère, ça roule.
Spoiler:
Roland7 a écrit:D'abord il est important de dire que le problème que nous soulevons, relève uniquement de l'observateur, de la personne qui cherche à comprendre ... car au plan du réel, tous les plans du tout et de ses parties, et des parties des parties, et des liens entre elles, fonctionnent en simultané. S'il y a une limitation, une incapacité à percevoir simultanément tout cela, cela est dans la conscience, la perception et la compréhension de l'observateur.

Mon "je ne comprends pas", se référait à ce que tu exprimais : cette incapacité à percevoir simultanément le tout et ses parties, ou la partie et le tout ...

Maintenant, pour moi, l'explication de la capacité ou incapacité à cette perception simultanée du tout et des parties, est simple :

Quand une personne est véritablement experte dans son domaine, que ce soit la programmation, un secteur de la médecine, la réparation ou la conception de machine, une activité artistique, une activité sportive à un haut niveau, ... Dans ce domaine, la personne possède naturellement (mais après un long travail "d'incorporation", d'expérimentation, de recherche, d'exploration, etc.) une perception/compréhension globale et immédiate du locale et du générale, de l'action en cours, et du processus d'ensemble, une vision du tout, légèrement focalisée sur le point précis à prendre en compte dans l'immédiat instant.

Dans un tel état, une telle situation, la dichotomie cerveau droit/gauche n'existe plus, il y a parfaite synergie, complémentarité ...






Pour la suite, j'ai besoin de vérifier si j'entends la bonne pensée que tu veux dire, si les mots sont bien interprétés dans le même sens en émission-réception. ^^

A te lire, il me revient une image lue un jour sur un concept analogue. Si tu peux traduire l'idée du méta-référentiel dans son langage d'image ci-dessous, le temps que je puisse vérifier si je comprends bien exactement ce qui est mis sous chaque mot et concept ?
Question (si c'est faisable, possible ? Sinon on cherchera une autre ancre, ou un autre gué, un autre tapis à dessiner-filer)

Voici l'image que j'avais lue:
Arrow Si l'on regarde de très très près une peau, on en voit tous les détails, les motifs microscopiques, sans rien voir du reste global et "grand". On voit de près et donc on ne voit rien de loin sur cet objet observé.
Cela pourrait rejoindre ce que tu décris là, si j'ai bien la bonne note de lecture. Et pourrait aussi coller à la version ci-dessous, pour la partie de voir flou. Est-ce correct ?
Une personne qui n'a pas un niveau d'expertise très élevé, ne pourra pas avoir une telle perception/compréhension/intégration ... Un peu comme un débutant (pour illustré mon propos), qui aura soit une perception des détails, sans voir l'ensemble, ni les interactions entre eux, soit une vision d'ensemble, mais floue, et donc non-opérationnelle ...

Arrow Si l'on "change de référentiel", qui est effectivement dépendant de l'observateur (conscient ou non-conscient), c'est bien ce que je voulais dire, oui, alors on peut voir de loin l'ensemble, ou une partie du moins de cet ensemble. Mais alors on ne voit plus du tout les détails microscopiques non plus.
On peut savoir, ou se souvenir, des motifs de peau, ou en avoir entendu parler. (l'inverse est valable aussi pour la partie précédente)
Et donc cette partie colle là aussi, en version voir de loin mais peu net, ou peu de détails. Normalement, on est bons jusque-là pour caler nos façons de parler-penser, si je ne me trompe pas.
Une personne qui n'a pas un niveau d'expertise très élevé, ne pourra pas avoir une telle perception/compréhension/intégration ... Un peu comme un débutant (pour illustré mon propos), qui aura soit une perception des détails, sans voir l'ensemble, ni les interactions entre eux, soit une vision d'ensemble, mais floue, et donc non-opérationnelle ...



Roland7 a écrit:je dirai que la personne est/fonctionne dans un "méta-référentiel", dans lequel le "référentiel de la partie" se superpose à celui du tout, sans se mélanger à lui.
C'est ce morceau que je ne suis pas sûre de comprendre en intégralité, à la lecture, si tu peux me donner des précisions ou des compléments.
Le méta-référentiel, tu l'associerais à quoi dans l'image de la peau vue de près-loin ? A l'objet observé qui "est" ?
A une vue de cet objet qui permet d'utiliser les deux vues près-loin simultanément ? A une vue qui permet de switcher entre les deux ? Autre ?
Ou bien est-ce que dans cette liste, apparaît ce que tu appelles "référentiel de la partie qui se superpose au Tout sans se mélanger à lui" ? Et en ce cas, que serait l'image du méta-référentiel dans ton idée?
Le méta-référentiel est-il le "Tout" dans ton langage pensé? study

(vérifications de pensée émise, en terme de sens pour tramer dans la même dimension.
C'est un peu long, mais cela fait les ponts et gués pour relier les deux langages, ou la palette qui mélange les couleurs-idées ensuite)
^^


Amicalement. Like a Star @ heaven

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Mer 9 Jan 2013 - 22:02

une vue de cet objet qui permet d'utiliser les deux vues près-loin simultanément
C'est cela le plus proche.

Le méta-référentiel est, pour moi, multidimensionnel.
Il est, pour une part, la connaissance et la conscience innée et subconsciente, que nous portons en nous, de toute chose.
Il est, pour une autre part, l'image interne objective que nous nous sommes construite de l'objet de notre attention et de notre intérêt.
Il est le condensé de toutes les informations, perceptions, intuitions, centré sur cet objet et sur tout ce qui a lien avec lui.

Il est possible d'avoir conscience simultanément de l'extrémité de mon quatrième doigt droit (j'ai un bobo là !), de la position globale de mon corps, du fait que je suis devant mon ordinateur avec une certaine intentionnalité, une certaine énergie émotionnelle, en communication abstraite (virtuelle) avec une personne particulière, sur un fil de discussion, dans le cadre globale d'un forum avec la sensation et la perception du sens particulier du message que je tape, et de l'impact globale qu'il aura sur ses lecteurs, tout en ayant la perception de l'intentionnalité globale qui me fait participer à ce forum ... Cela est, pour moi, plus parlant que ton exemple "près-loin".
La conscience, est le méta référentiel de tous les méta référentiels ... ! Smile

Désolé de t'embrouiller encore plus ! Bonne soirée !
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Sam 12 Jan 2013 - 22:14

C'est normal, pas de souci. ^^
On a chacun nos propres images ou mots, qui sont différents les uns des autres. Ce qui parle à un, ne parle pas à l'autre, mais le message reste le même. D'où le besoin d'éclaircir et de vérifier les traductions d'idées.

L'inconvénient des mots étant de comprendre le sens mis dessus par celui qui parle, comme des langues différentes. Babylone est passée par là. Laughing


La conscience en méta-conscience ultime, je dirais que ce n'est qu'une étape. A la rigueur, dans le langage que je manie, je peux dire que le "Tout" est l'ultime, pourquoi pas, bien que je n'en sois pas sûre.
Mais la conscience, ça ne colle pas dans mon puzzle. Je rentre bien dans l'idée que c'est effectivement un méta-référentiel, qui englobe les autres qu'elle englobe. Mais elle n'est pas la dernière étape qui englobe tout. Je la mets elle-même englobée dans autre chose.
Si j'insiste, c'est que les rêves et songes disent la même chose. Maintenant, ou autrefois, ils ont toujours été clairs sur ce point, que la vie sur Terre ne donnait jamais "tout", et que la suite était ensuite ailleurs sur le reste du chemin non-terrestre. Qu'on progresse vite ou pas, en plusieurs fois ou pas, peu importe: la conscience de tout, celle qu'on atteint peut-être là ici, n'est pas la dernière, et de très loin. Ce n'est que le début.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Dim 13 Jan 2013 - 21:00

Il y a différentes dimensions à "la conscience" ...

Ne connaître que notre conscience individuelle, c'est ne connaître qu'une partie de soi.

La conscience est fondamentalement illimitée, notre conscience individuelle est une émanation, un reflet d'une conscience bien plus profonde et fondamentale, qui, pourtant, se découvre en elle ...

Pour moi, dans le "terrestre", tout est inscrit, même la conscience ultime ... mais c'est un chemin qui peut paraître "non-terrestre" !
Alors que le moindre atome est porteur de toute l'histoire d'Univers, et est en résonance permanente avec lui !

Mais bon, y'en a qui vont faire affraid

Que disent les rêves et songes, d'après toi ? Et comment le disent ils ? Smile

Bonne soirée !
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Cyril THQI Dim 13 Jan 2013 - 22:12

Bonjour à tous,

J'ai lancé une discussion sur la création d'une association de prévention du suicide. Cela peut peut-être intéresser certains d'entre vous. Ca se passe ici :

https://www.zebrascrossing.net/t9033-sos-suicide

Cyril
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 51
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par félindemars Mer 23 Jan 2013 - 15:46

Arrêter la tristesse ambiante, la solitude interne, l’ennui, l’absence de partage, l’abandon, le vide.
impression profonde d'aucune chance, aucune vrai écoute, aucune indulgence, reste l’indifférence et le froid.
Être un ange a ses limites.
Disparaitre pour exister.

Il est agréable de penser qu’il y a une solution.
C’est d’ailleurs la seule idée joyeuse qui gambade dans ma tête, celle qui m’amènerait du plaisir.
Ce qui me gène, c’est la peine que je pourrais amener à certaines personnes, dont ma fille,
Je viens d’ailleurs de remarquer, que même dans des moments comme celui-ci, je pense aux autres
et non pas à moi-même, je fonctionnerai donc toujours ainsi…
Je viens de remarquer que ma dernière phrase est au futur, cela m’amène un amer sourire sur mon visage sans vie.
Je ne sais plus…
félindemars
félindemars

Messages : 68
Date d'inscription : 17/02/2011
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Mer 23 Jan 2013 - 21:17

Désespoir profond, de vos mots. Que j'ai moi-même traversé à quelques reprises.

La vie a un sens, ne désespérez pas de le découvrir un jour.
Il y a aussi, de l'amour et de la joie, du partage possible ...

N'ayez pas peur du "noir", il n'est pas "vous". Ce sont des émotions qui vous traversent ... trouvez, découvrez ce qui vous a fait/fait plonger ... et vous serez plus forte, aimante et vivante que vous n'avez jamais été ...
Le chemin n'est pas facile ... il est possible.

Courage. Amicalement.
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Mer 23 Jan 2013 - 21:35

Être un ange a ses limites.
Etre un ange, donne toute la douceur qui peut se lire à travers les lignes et qui vit sous ta plume, Félindemars.
C'est le plus beau cadeau que tu peux offrir aux tiens.

I love you

C'est le chemin du lotus. Le lotus, cette fleur qui pousse d'abord en pleine vase, dans le noir, loin de la lumière, sous l'eau. Loin de l'air.
Elle pousse cette fleur, pour ne pas rester dans la vase. Elle ne s'y éteint pas, non. Elle y pousse, grandit. Elle s'éloigne de la vase pour aller de plus en plus vers la lumière qu'elle cherche.

Et parce qu'elle sait d'où elle vient, cette fleur sait créer non seulement pour elle, mais également pour les yeux qui la regardent, un des plus merveilleux trésor végétal au monde, qui devint le symbole d'une religion entière.

Si les ténèbres nous pincent le Cœur, alors s'en éloigner pour approcher des lieux où il fait bon respirer l'air frais. Se rapprocher des personnes qui nous créent de doux échos, avec qui on se sent bien, qu'on n'a parfois plus vu-e-s depuis longtemps.
Si nous n'en trouvons point, alors simplement commencer le chemin, comme la fleur de lotus. Créer un peu de beauté sur notre route, simplement.


Car sur les routes, nous ne sommes jamais seuls longtemps. Et lorsque nous créons de la beauté, si menue soit-elle, alors d'autres voyageurs arrivent ensuite pour suivre la route, ou partager quelques instants. Toujours.
Embellir propre sa route, la rendre d'une part plus belle pour nous-mêmes... Mais aussi plus belle pour les voyageurs autour, qui peuvent en avoir besoin, ou simplement apprécier. Et lorsqu'un voyageur apprécie notre route, il peut à son tour l'embellir aussi, ou tenir compagnie.

C'est comme les insectes et le potager: plante des pommes de terre, et les doryphores viendront à coup sûr dedans. ^^
Plante des fleurs à doux nectar, et les papillons viendront voler dans ton chemin, surgis de nulle part. Tu seras heureux de les voir, de partager avec eux.


Ta douceur, félindemars, et ton empathie pour les autres, voilà une de tes fleurs à papillons. drunken
Pourquoi ne l'offres-tu pas davantage aux autres ? Tu sais, la douceur, c'est aussi comme le lait. Si on n'en donne pas assez quand on en a en soi, alors cela devient ensuite vite douloureux et insupportable. Si tu ressens cela en toi, c'est que tu as beaucoup de lait à donner. Et que beaucoup de gens seraient heureux de moins manquer de lait à leur tour, puisque tu en as toi-même à donner.
Bisous


Veux-tu que je t'aide à tirer un peu de lait pour te soulager la douleur ? Et qu'on trouve à qui l'offrir ?
Roland aussi a raison. Dans ce qui fait souffrir, se trouve la force qui est tienne. Comme le lait: douleur de ne point l'utiliser-donner assez, ou de ne pas avoir trouvé comment le traire ce lait. Souvent une fois les enfants devenus grands, ce lait qui les nourrissait doit trouver une autre façon de nourrir autour de soi, car eux ont grandi suffisamment et ne le boivent plus autant que pendant leur enfance. Mais nous, on l'a toujours ce lait à donner.
study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par bilqis Jeu 24 Jan 2013 - 0:23

félindemars a écrit:
Il est agréable de penser qu’il y a une solution.

Une solution ? ou une fuite ? irréversible ....
Faire le deuil ... j'en sors .... laisser le temps au temps, c'est en cela que réside la vraie solution. La solution réelle.

Amicalement vôtre
bilqis
bilqis

Messages : 187
Date d'inscription : 17/12/2011
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par colargolle Sam 26 Jan 2013 - 0:04

Bonjour, je n'ai pas lu le fil, je viens juste répondre à mon pote. (Et si ça peut inspirer du monde, ma foi tant mieux...)

Je suis toute débutante, mais la méditation essaie de m'apprendre jour après jour que "les pensées ne sont pas des faits".

Les faits, eux, existent ou ont bel et bien existé. Mais les pensées qui en découlent, qui sont souvent une généralisation à toute notre vie de ce que nous avons vécu, ce ne sont que des événements mentaux.
Alors je suis la première à dire : "mais c'est pas une construction mentale, c'est ma vie qui me raconte ça tous les jours, c'est très concret!!!".
Eh bien il paraît que non, ce n'est pas vrai, ce qui a été n'est pas voué à être encore, même si ça s'est passé mille fois. Le futur appartient au futur, et si on apprend à s'aimer, tout change...
Et pour me faire comprendre ça, elles ne sont pas trop de deux psys à s'en prendre plein la tronche quand le sujet est trop sensible...

Je prêche donc ici une théorie que je suis à mille lieues de pouvoir mettre en oeuvre, que personne ne prenne ça comme "les bons conseils pourris de mémère qu'a tout compris à la vie".
Mais je remarque que l'idée prend de plus en plus de sens pour moi, même si je n'arrive pas encore à y croire.
Même l'idée de m'aimer pourrait finir par prendre forme, c'est pour dire !...
Et c'est en pratiquant la méditation, accompagnée et en atelier, que j'ai pris conscience de la king size XXXL de mon manque d'amour pour moi... Je n'en étais pas consciente... Vraiment pas...

Jamais je ne me permettrais de regarder quiconque avec la sécheresse que je me balance à moi-même, alors comment puis-je le supporter? N'est-ce pas mon propre regard qui rend ma vie si difficile à endosser ? Et si c'était moi qui fabriquais toute cette détresse, par le simple fait de me mésaimer ainsi...? Si ma vie elle-même, finalement, s'en sortirait mieux toute seule sans que je la dirige... Merde, revoilà cette idée de lâcher prise.... Grumpf... (Je ne l'aime pas, celle-là, elle est trop dure, j'ai pas le niveau...)(et pourtant, les moments de grande détresse peuvent aussi être les moments clés qui permettent de lâcher, justement. C'est difficile de se dire ça quand on est dedans, mais c'est peut-être ce à quoi nous invite ce grand vide. "Repose-toi, souffle, laisse la vie se faire, elle est très compétente, elle a juste besoin d'amour, de ton amour")




Dernière édition par colargolle le Sam 26 Jan 2013 - 13:16, édité 1 fois (Raison : (j'ai oublié un mot, pis du coup j'en ai rajouté trois, pis après tout est-ce qu'il faut une raison pour éditer un message?))
colargolle
colargolle

Messages : 1066
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Roland7 Sam 26 Jan 2013 - 11:55

la méditation essaie de m'apprendre jour après jour que "les pensées ne sont pas des faits".

Oui. En résonance avec ce que j'avais écrit et que je complète :
N'ayez pas peur du "noir", de la négativité, il/elle n'est pas "vous". Ce sont des émotions, et des pensées qui vous traversent.

Cessons de croire à cela, travaillons à ne plus y adhérer, renonçons à notre manière de comprendre, d'expliquer, d’interpréter notre mal-être.
Le ressentir, l'assumer, reconnaître et vivre les émotions qui l'habitent, oui, mais ne plus accorder de crédits à toutes ces pensées qui tournent autour ... Alors, "au bout du rouleau", à coup d'éveils successifs (de compréhensions intuitives), un nouvelle perception/compréhension émergera, qui balayera progressivement, tout ce qui nous enferme dans le mal-être, l'impuissance, le désespoir.
Long chemin, mais qui commence aujourd'hui, ici et maintenant, et qui, dés à présent, peut commencer à briser le rocher qui écrase notre vie, ce rocher fait de fausses croyances, de réactions émotionnelles inadaptées aux situations et d'interprétations du monde, de soi-même et des autres erronées.

Bonne journée.
Roland7
Roland7

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 61
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par RIVIERE Mer 6 Fév 2013 - 14:30

Bonjour à tous, je suis nouvelle mais préoccupée avant toute chose par le suicide d1 ami survenu en novembre 2012. Il venait d'être diagnostiqué zèbre et tentait de se construire depuis des années malgré cette caractéristique dans 1 environnement familial qui ne l'a pas rendu heureux. A la suite d1 thérapie, il a fini par découvrir que sa mère est 1 personne perverse narcissique. J'ai tout fait pour le soutenir, je sentais malheureusement sa douleur malgré qu'il ne se plaignait jamais. Je me sens parfois coupable de ne pas avoir été capable de l'empêcher de passer à l'acte.

Olivier fréquentait ce forum et m'a permit de chercher des pistes face à mon atypisme. Je ne sais pas encore ce que je suis, peut être asperger ou autiste de haut niveau, je n'arrive pas à m'empresser pour 1 diagnostic, je ressens 1 certaine gêne, peut-être de la crainte de découvrir de nouvelles choses, d'être secouée encore.... Malgré bc de caractéristiques zèbre d'apr ce que j'ai lu je me refuse à le croire car je me suis toujours sentie minable, je dirais cela par ex à mon entourage qui n'est pas ma famille biologique, je pense qu'il penserait que j'ai disjoncté, surtout vu l'idée que bc se font de la zébritude av le fameux mot "surdoué" qui va bien au-delà de cela si on approfondi sa pensée. J'ai perdu la seule personne qui je pense me comprenait.... Moi en tous les cas comme je le disais à Ol. je pense avoir des points communs av la zébritude, certaines caractéristiques et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que çà existe réellement (autisme de ht niveau, asperger...) Courage à tous.
RIVIERE
RIVIERE

Messages : 177
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 48
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par RIVIERE Mer 6 Fév 2013 - 18:44

Je commence à regretter d'avoir posté ce message.... aurais-je dû le faire.... confused
RIVIERE
RIVIERE

Messages : 177
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 48
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Gasta Mer 6 Fév 2013 - 19:53

Bienvenue Rivière !

Tu n'as pas à te sentir coupable du suicide de ton ami, tu as fait ce que tu as pu pour le soutenir. Ses problèmes familiaux ont sans doute été trop difficiles à supporter pour lui. Tu as bien fait de poster ce message. Ce forum est fait pour écrire ce qu'on a sur le coeur.
Beaucoup ont du mal à croire à leur zébritude et manquent de confiance en eux. Prends le temps de parcourir les différents posts, tu y trouveras des réponses à certaines de tes questions.
Gasta
Gasta

Messages : 3753
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 68
Localisation : à l'ouest

https://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par RIVIERE Mer 6 Fév 2013 - 20:36

Merci gasta, j'ai tellement de chagrin et 1 poids de savoir tant de choses qu'il m'a confié et qui l'ont mis en difficulté, trop d'accumulation et 1 mental ainsi qu1 corps qui étaient fatigués mais je dois me battre, il ne veut pas me savoir malheureuse je pense.

Il était si gentil, intelligent, sensible, tolérant, respectueux, poli, conciliant.... , le genre de personne que je trouve rarissime et que j'apprécie énormément.

J'ai compris ce qu'il m'a confié du coup : je veux bien comprendre que le PN traîne 1 souffrance mais lequel des 2 souffre le plus.... Je fais la déduction suivante : que le PN se nourrit pour combler son manque et que la victime, elle se détruit.... En plus de cela qd la victime est atypique et a du mal à s'adapter à 1 environnement en décalage par rapport à elle, qu'elle ne voit pas les choses de la même façon que l'ensemble de la population....... , c'est d'autant plus difficile....

Cet ami n'a pas été épargné par la vie, je voulais tant qu'il aille mieux qu'il s'en sorte. Il était si fragilisé, parfois je lui ai dit de prendre du recul par rapport à moi au cas où je le bousculerais trop émotionnellement parce que j'ai remarqué et il me le disait : ses émotions débordaient. J'ai ressenti qu'il fallait être délicat av lui, essayé de le soutenir au mieux. Quelq réponses à ses questions semblent l'avoir bouleversé profondément surtout qd il a vu la psy pour zèbre pour la dernière fois....

Je me suis dit mais qu'est-ce que je viens faire ici, j'essais de voir si vous comprenez ce genre de choses ici mais c 1 thème difficile à aborder je sais bien....

Sinon on m'a tjrs dit être quelq1 de compliquée.... donc je erre, j'ai des amis(ies) mais c lui qui était plus apte à me comprendre parmi c amis.

C compliqué je suis phobique sociale, j'ai fais d'énormes progrès mais bon dès l'enfance, j'ai aussi été marquée par les évènements, j'avais 1 hypersensibilité démesurée, atypique déjà etc....


Dernière édition par RIVIERE le Ven 22 Fév 2013 - 18:02, édité 2 fois
RIVIERE
RIVIERE

Messages : 177
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 48
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Jeu 7 Fév 2013 - 13:41

Tout finit par passer. Les idées suicidaires aussi.

Maintenant, je ne suis pas très bien placée pour donner des leçons: étant bipolaire, plus je tombe bas, plus je remonte haut Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Wise Jeu 7 Fév 2013 - 20:59

... je me demande quel z n'est pas maniaco-dépressif...
un z avec une vie stable. des émotions stables... ?

<< All we need is Love ! >>


Dans mon cas, si je suis dépressif chronique depuis ado, et suicidaire depuis 4 ans, c'est uniquement parceque aucune fille ne m'aime.
(mais ça tout le monde le sait sur le forum, je ne passe pas inaperçu, excusez moi d'insister).
Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Invité Jeu 7 Fév 2013 - 21:10

Dis-donc Wise, tu dragues les petites nouvelles ? lol!

Je débarque sur le forum, alors je n'ai pas encore réalisé le nombre de bipo parmi les zèbres Wink
Mais c'est sûr qu'on est plus fragile que les autres avec notre hypersensibilité empoisonnée.
Je suis d'accord avec toi, "all we need is love" Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par RIVIERE Jeu 7 Fév 2013 - 21:22

Jsuis nouvelle mais pas toute jeune, allez 1 peu d'humour çà aide..... Very Happy

çà me fait plaisir qu'on me parle en tous les cas merci, surtout que je m'incruste peut êtr à tort, pas diagnostiquée zèbre ou albatros, ce dernier toutefois me conviendrait mieux.... av 1 sujet grave pour 1 premier post.... Rolling Eyes
RIVIERE
RIVIERE

Messages : 177
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 48
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty LA CANDEUR DES SENTIMENTS

Message par latypic Ven 22 Fév 2013 - 15:19

Ta demande m'a touchée et si je suis venu lire ton message, ce n'était pas par hasard. J'ai toujours eu le sentiment que j'étais dans le vrai, en toute chose, que je sentais les gens, anticipais beaucoup, sur tout et pourtant . 5 années avec un pervers social dont je ne savais rien d'autre que sa façade d'homme parfait. 5 années d'amour sincère de ma part, mais avec une certitude, lui ne m'aimait pas au sens où moi je l'entendais mais je savais que c'était impossible, alors ses tares n'étaient que des petits défauts que je faisais même parfois devenir "mignons ...". Cet homme a profité de cet aveuglement et de ma naïveté dans la vie (eh oui, je venais du pays de candy moi à a base !) pour me faire croire un certain nombre de choses quand a sa vie professionnelle. Il a passé du temps en prison, j'ai donc su tout ce qu'il avait fait, il m'a fait faire un certain nombre de choses que je faisais, tout en me disant "comment est-il capable de me faire ça, il est infâme, et après il va me dire qu'il m'aime et qu'il fera toujours tout pour que je ne sois jamais mêlée à tout ça ..." et pourtant je laissais faire et faisais. Puis après un long séjour en hôpital, je suis rentrée mon ami m'a accueilli bizarrement distant. 11 septembre. En 9 jours, j'ai tout compris ... falsification de mon identité, achats à mon compte, crédit sur mon compte, rien n'ai prouvable, il falsifiait et imitait ma signature. Résultat, surendettée sans pouvoir rien dire, trop honte par rapport à ma famille, ensuite je trouve drogue et dessous, et il ne nie pas. Je ne comprends plus rien, je me laisse enfermée dans la chambre d'ami quand il part, sans téléphone, pour ne prévenir personne de ce qu'il a fait. Quelle autre solution que mettre fin à ses jours dis moi, quand on a une lucidité, un altruisme pour autrui et un amour pour sa famille démesuré. Il n'y en pas, ça évite à tout le monde de souffrir et j'ai la lâcheté de ne vouloir tout assumer, je me dis que je me suis trompée, que je ne suis pas un zèbre et je meurs. 5 jours après ... je suis là. C'était en 2008, je n'ai rien oublié et aujourd'hui je discute avec qui veux bien l'entendre de mon amour de la vie, de ma différence, je n'ai pas à être caméléon pour me fondre en l'autre puisque j'en suis incomprise, c'est trop dangereux. La morale de cet incident de vie : Une perte d'identité peut nous fait perdre ce si précieux cadeau même si il est lourd à porter parfois, qu'est notre zébritude. Atteindre la zébrattitude est un long chemin vers soi même mais c'est si bon, faisons attention à ne pas brûler les étapes, en donnant simplement des conseils par une communication simple : l'Exemple.

latypic

Messages : 5
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 51
Localisation : LANGUEDOC-ROUSSILLON

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Fata Morgana Ven 22 Fév 2013 - 15:23

Je ne me suis pas suicidé parce que par rapport au système, dont je suis l'ennemi, j'aurais pu passer comme m'étant trompé.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Aethos Ven 22 Fév 2013 - 16:04

Trance J'aime @ Fata...

Plus sérieusement et en rigolant vraiment sérieusement... la mort relève-t-elle de l'abandon? En vouloir à quelqu'un de mourir (je ne citerai pas ici les étapes classiques du deuil applicable à toute notion ou sentiment de dépossession)...c'est s'en vouloir à soi-même de lui en vouloir... merci la culpabilité et merci les perspectives...

T'ain je vais me manquer à moi même aussi quand je vais crever... et les autres me manqueront c'est clair... et non la vie n'est pas qu'un combat...et si c'en est un alors je serai un guerrier léviathan pour prouver justement que ce système qui culpabilise la mort des autres comme la notre est ridicule...

On nous a donné le droit de vie.... et par là-même le droit de mort... Et j'ai vu du courage même parfois dans l'acte de ceux qui passaient de vie à trépas sur une volonté réelle...

Ils étaient surement en accord avec eux... je ne leur en voudrai pas... *j'ai d'ailleurs signé un papier qui mettra fin aux jours de mon géniteur s'il m'en fait la demande*... et oui j'ai pensé au suicide... mais je ne vois pas en quoi la mort pourrait être plus belle que la vie...elle le sera peut-être tout autant...j'ai eu une chance...de vivre avant de mourir...et je saurai être patient... elle viendra à point nommé cette vieille amie...

Moi quand je peux vivre deux trucs ... la vie et la mort... ben je me dis pourquoi pas... je sais même pas comment cela finira...mais de la bonne manière n'en doutons pas Un ange

Et finalement ce système que d'aucun considère comme si dur... il parait si faible par rapport au mal que nous sommes capable de nous infliger à nous même...aucune de ses lois, aucun de ces cerbères ne m'a fait aussi mal que moi-même... je ris de voir la pâle tentative de violence de certain... que n'ont-ils aperçue la vraie terreur..celle qui n'a aucune forme et qui ne s'embarasse d'aucune preuve tangible, celle qui rampe, celle qui toujours se tapi? Eh bien montrez-là leur cette terreur...vous serez surpris de leur réactions ...(le mot maman revient souvent entre deux suffocations )

Et je suis mon pire ennemi...mais j'ai appris deux choses: ne le sous-estime jamais et ne le surestime pas non plus ;-)
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 41
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par latypic Ven 22 Fév 2013 - 16:34

C'est bien ce que contient ta dernière phrase qui est le sujet de cet exemple de vécu. Mais au delà, il y a la conscience que j'ai voulu mourir pour m'être sur-estimée mais que 5 jours plus tard, je suis revenue à la vie. Et là, je me suis sous-estimée. Je n'en veux à personne de mettre fin à "séjour" puisque je l'ai fait, mais je pense qu'entre la sous et la surestimation, il y a un immense passage, et c'est celle de l'acceptation de ce que nous sommes. A cette époque, si j'avais su que j'avais un voire peut être davantage de zèbres autour de moi, je n'aurai certainement pas mis fin à mes jours. Et ce mot, Maman, il est à toutes les sauces semble-t-il, il faut bien se raccrocher à qq'un ... Wink Trop facile.

latypic

Messages : 5
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 51
Localisation : LANGUEDOC-ROUSSILLON

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par RIVIERE Ven 22 Fév 2013 - 17:47

[quote="Aethos"]


"On nous a donné le droit de vie.... et par là-même le droit de mort... mais bon... Et j'ai vu du courage même parfois dans l'acte de ceux qui passaient de vie à trépas sur une volonté réelle..."



Le droit de vie.... je ne sais pas, on ne choisi pas de venir au monde... apr réflexion oui bien qu'imposé on nous l'a donné le droit de vie, c bien vrai.... Plein de pensées à ce sujet me viennent mais à l'instant cela me fatigue....

Sinon, je pense que oui, cet ami défunt ne manquait pas de courage au vu de tout de que je savais de lui, c'était réellement invivable (perte de son jeune et unique frère 27 ans, jeune cousin 23 ans il y a quelq années, mère perverse narcissique (très difficile pour se construire surtout av la douance, aurais-je dû le mettre sur cette piste..... diagnostiqué peu avant son départ.... ) ,divorce difficile, burnout, fibromyalgie, père av 1 grave cancer phase 4, la maladie les avait d'ailleurs 1 peu rapprochés dep quelq mois, son père se dévoilait et lui parlait de ses origines, levait les non dits ), sa petite amie qui a pris des distances mais qui l'a fait miroiter pour reprendre leur relation (ce qu'elle m'a dit m'a bouleversée qd jlui ai appris le dc... mais av du recul peut-être qu'elle s'est pas rendue compte qu'av 1 telle fragilité, il ne fallait pas lui laisser de faux espoirs..... c'est moi qui lui a appris le dc, j'ai été surprise, elle ne prenait dc plus de nouvelles..... Olivier a voulu préserver les quelq ami(e)s qu'il avait dont moi qd il m'a dit 1 mois plus tôt : "des nouvelles m'ont épuisé, je me sens 1 poids de te raconter maintenant que tu vas mieux, je ne voudrais pas que tu ailles mal à cause de moi". C'est très lourd à porter.

C'était quelq1 qui avait de gdes qualités humaines (respect, gentillesse...) c pour cela que je le soutenais le plus possible et que je souhaitais de toutes mes forces qu'il accède à 1 minimum d'apaisement car av toutes c épreuves, il le méritait vraiment, mais il n'avait jamais de répit, que d'épreuves douloureuses en plus d'être zébré, 1 cocktail vraiment qui pouvait devenir explosif évidemment..... La douleur ne la pas rendu nuisible aux autres, méchant, etc... Il s'en est pris à lui-même avec 1 mort violente, c cela qui est difficile pour quelq1 qui avait de l'estime pour lui je pense. Il cherchait des réponses, il n'arrivait pas à changer des choses, ct pas possible, certaines choses st irréversibles..... mais il ne les supportait pas et plus du tout, il ne parvenait pas à guérir de ses blessures, tout au moins à les atténuer et à cela s'ajoutait les mauvaises nouvelles, il s'est totalement épuisé.

Il a parfois eu des réponses à certaines de c questions mais tard d'apr lui et je le crois car il était si affaibli, épuisé, il m'a dit que cela aurait été plus gérable s'il avait su des choses avant, par rapport à sa famille par exemple.

Quant au courage d'avoir mis fin à ses jours, je pense qu'il lui en a fallu tout de même. Avec du recul je pense qu'il y a pensé plus d1 fois même si je l'ai deviné parce que maintenant qu'il est parti, même si ce n'était pas clairement dit, j'ai pu le comprendre. Ce qui est encore plus douloureux pour 1 personne qui tient à 1 proche ou à 1 ami dans ce genre de décès, c que cette personne soit partie seule, en souffrance, qu'elle n'a pas souhaité déranger ni dans ses démarches d'hospitalisation (il était épuisé, c'était prévu et le mystère est là, il n'y est pas allé...) ni dans son besoin de se confier pour être encouragée et soutenue alors qu'il fallait qu'elle évacue ce trop plein de souffrance. Je pense aussi qu'il avait peur d'être perçu comme quelq1 qui se plaint, etc... Je dis cela en raison de ce que je percevais de lui même s'il ne pouvait pas l'exprimer des fois, je ressentais des choses.....
RIVIERE
RIVIERE

Messages : 177
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 48
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Wise Mer 27 Fév 2013 - 19:21

tres tres mal en ce moment,
je ne sais pas quoi faire.

je me retrouve seul.
Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par Aethos Mer 27 Fév 2013 - 19:45

Relis ton pseudo Wise...cela vaut toute les intelligence du monde... Tu n'es pas seul... tu le ressens comme cela car le lien te deviens imperceptible...excentres-toi...regardes alentours et vois ce que tu nous as montré... de la beauté et de la franchise...là ou d'aucun auraient choisi le silence et la pudeur....

Pratique assidûment ta "méditation"....

Moi perso...quand je te lis...je me sens moins seul... c'est clair... et oui c'est peut-être une illusion...mais dedjiou qu'elle est bonne...et cela vaut toutes les vérités et réalités du monde!

Wisdom power... forever lasting Childood et puises dans la puissance incommensurable qui nous habite...elle est là pour toi...pour nous.... pour vous!

@RIVIERE
Ce que tu écris me touche beaucoup...mais je sais aussi que la somme de mes douleurs ne justifie en rien que je me coupe de bonheur formels et evenutels... car à l'iage de ma vie et de ma mort...je ne suis qu'un probabilité sur une courbe... et dieu que cette courbe est belle...

Nos douleurs viennent souvent de notre terreur de l'abandon et de la dépossession... mais nous ne possédons rine...absolument rien...même notre pensée diavgue et disparait...enfin on verra bien.... NE pas s'en vouloir de laisser partir l'autre c'est aussi lui pardonner de partir et non pardonner ce n'est pas oublier... c'est se rappeler avec humilité que la chance nous à sourit il y a quelque temps pour nous mettre ici et que si les uns et les autres nous quittent, même prématurément c'est leur droit le plus fondamental...quelle que soit la manière... et je ne leur en veux pas...je ne dois pas leur en vouloir... et non je ne lâche rien... pas parce que je suis plus fort qu'un autre...simplement parce que je crois en l'autre et que ma foi en la vie (et donc dans la mort) est inébranlable... ni juste ni injuste...juste des faits, corrélés à nos bonheurs et malheurs... mais comme souvent c'est à nous d'en faire quelque chose...pour nous, pour vous....pour les autres...par respect et par humilité...

La mort n'est pas mauvaise ou meilleure que la vie...c'est un changement d'état... je ne sais pas ce qu'il y après... mias je le saurai bien assez tot...avant je vis et je veux vivre avec les gens ...pas contre eux...car tous, aussi pédents qu'ils soient ou certains de s'en sortir autrement auront droit au même constat...la vie était belle et la mort à son heure.... pas de notre faute...ni de celle de nos parents... et un grand merci pour ce fil de vie....

A nous de faire en sorte que ceux qui sont partis trop tôt (et ce sont rarement les plus chiants qu'on se le dise) ne soient pas morts en vain....Ils sont partis souvent car ils aiment trop la vie...parce que paradoxalement ils étaient trop heureux pour un monde de misères formelles et absconses dans lequel tout individu se noie égotiquement et se galvanise déposséder sa vie et celle des autres...

HUMILITE, AMOUR, RESPECT... après... à la vie...à la mort!

Long hug

Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 41
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires - Page 4 Empty Re: Un sujet grave: suicide et tentatives de suicide chez les zèbres petits et grands -> comment se guérir de ses pensées noires

Message par RIVIERE Mer 27 Fév 2013 - 19:47

RIVIERE
RIVIERE

Messages : 177
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 48
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum