Pensée transversale (Edward de Bono)

Aller en bas

Pensée transversale (Edward de Bono) Empty Pensée transversale (Edward de Bono)

Message par terimakasi le Sam 17 Mar 2012 - 21:34

Bonjour

Je voudrais vous demander si vous connaissez les théories de Edward de Bono (description de modes de pensée alternatifs tels que la pensée transversale). J'ai vérifiIé, il n'est pas mentionné sur le forum. Or j'avais cru comprendre (semble t'il erronément) qu'il y avait un lien voire une équivalence entre zébritude et pensée latérale. Pourriez-vous SVP m'éclairer sur la question ?

http;//en^wikipedia^org/wiki/Edward_de_Bono

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Pensée transversale (Edward de Bono) Empty Re: Pensée transversale (Edward de Bono)

Message par Catre le Mar 20 Mar 2012 - 13:01

Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris la différence entre la pensée latérale et l'arborescence...

L'arborescence nous amène à penser des choses qui n'ont même pas rapport parfois avec l'idée du début (d'un problème à résoudre)... tandis que la pensée latérale ressemble à l'arborescence mais toutes les pensées restent en rapport avec l'idée du début?

À moins que ces deux mots soient des synonymes?
Catre
Catre

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pensée transversale (Edward de Bono) Empty Re: Pensée transversale (Edward de Bono)

Message par florangeté le Mar 20 Mar 2012 - 13:35

la pensée latérale semble être une sorte de focalisation de la pensée arborescente qui répertorie, par exemple les mécanismes (qui ne sont finalement que de petits protocoles quasi graphiques) permettant le changement de point de vue en essayant d'en conserver la racine.

On perd en quantité de liens, mais on renforce la qualité de ceux cis en maitrisant la source du changement de focalisation

c'est un synonyme, mais pour les neurotypiques je crois.

la pensée latérale ressemble à une petite arborescence. Un point d'ou partent plusieurs points. mais comme on garde à l'esprit le point de départ on ne part pas trop loin, mais on densifie la base et les versions de l'idée de base.

on s'y efforce dans les brainstormings, parce que c'est par la que la créativité peut percer.

le wiki exemple est marrant

Considérons la question:

« Il a fallu deux heures à deux hommes pour creuser un trou de deux mètres de profondeur. Quelle profondeur aurait été atteinte si dix hommes avaient creusé pendant deux heures ? »

La réponse semble être 10 mètres de profondeur. Cette réponse suppose que la personne qui y a réfléchi a suivi un simple raisonnement mathématique suggéré par la description donnée, mais on peut générer des idées de pensée latérale sur ce qui affecte la taille du trou, ce qui peut mener à des réponses différentes:

un trou peut avoir besoin d'être d'une certaine forme ou taille donc l'excavation peut s'arrêter tôt à la profondeur requise
plus un trou est profond, plus il faut d'effort pour le creuser, étant donné que la terre à évacuer doit être élevée plus haut pour atteindre le niveau du sol. Il y a une limite de profondeur pour qu'un trou puisse être creusé par des humains sans avoir besoin d'échelles ou de grues pour évacuer la terre, et 10 mètres est au-delà de cette limite.
les couches de terre plus profondes peuvent être plus difficiles à creuser, on peut atteindre de la pierre ou une nappe phréatique.
chaque personne qui creuse a besoin de place pour utiliser une pelle
il est possible qu'avec plus de gens travaillant sur un projet, chaque personne devienne moins efficace à cause de davantage de possibilités de distraction, la supposition qu'on peut se relacher, plus de personnes avec qui parler, etc.
plus d'hommes pourraient travailler en alternance pour creuser plus rapidement et plus longtemps
il y a plus d'hommes mais y a-t-il plus de pelles ?
les deux heures creusées par dix hommes peuvent être sous des conditions climatiques différentes que les deux heures creusées par deux hommes.
la pluie peut inonder le trou pour empêcher l'excavation
la température peut geler les hommes avant qu'ils ne finissent
préférerait-on avoir cinq trous de deux mètres chacun?
les deux hommes peuvent être une équipe d'ingénierie avec des engins de terrassement.
les huit hommes supplémentaires peuvent ne pas être assez forts pour creuser, ou bien plus forts que les deux premiers.
Quand on emploie dix hommes sur une même tâche il faut en conserver deux pour l'encadrement et seulement huit, ou moins, creusent.
Les dix hommes ont-il tous deux bras?
Les huit hommes supplémentaires sont ils vivants ? Si non, c'est peut être pour cela que les deux premiers creusent un trou.

ce qui est interessant, c'est que c'est une sorte de pensée arborescente sous contrainte. elle n'est pas reliée a un instantané perceptif comme nous en faisons usage habituellement, mais comme la "pensée latérale" sert dans le cadre d'applications de brainstormings la constrainte est décortiquée.

c'est une application pragmatique de l'arborescence. j'utilise tout le temps ça en dessin
florangeté
florangeté

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Pensée transversale (Edward de Bono) Empty Re: Pensée transversale (Edward de Bono)

Message par Catre le Mar 20 Mar 2012 - 14:04

Ha. Merci pour cet éclairage.
Catre
Catre

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum