Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par Elijah Kvar le Mar 14 Fév 2012, 19:18

Kévin

L'année scolaire vient de se terminer. Kévin, âgé de 12 ans, est amené parce que sa mère désire une "expertise" psychologique au sujet de ses capacités scolaires. Cette longue histoire aurait commencé au CE1 où l'enseignante aurait trouvé l'enfant rêveur, manquant de concentration. Il est passé de justesse dans la classe suivante en changeant d'école. Il a bénéficié de cours particuliers. Il a suivi sans grands résultats une psychothérapie en libéral. Il a fini par atterrir dans une 6e d'adaptation dans le privé.

J'ai le sentiment que cette longue histoire a commencé bien plus tôt, puisque, dès l'âge de 6 mois, ses parents l'ont conduit chez un osthéopathe pour des difficultés alimentaires. Ils l'ont aussi amené chez une orthophoniste au CP pour un retard de parole.

Cela n'empêche pas la maman de suggérer que son fils puisse être précoce. Elle voudrait un (autre) bilan psychologique. De son côté, Kévin ne voit aucun intérêt à la consultation et il ne se gêne pas pour me le faire savoir. Le bilan psychologique a lieu à la rentrée scolaire.

Le papa et la maman viennent me rencontrer sans l’intéressé. Ils veulent seulement connaître les résultats. J'ai le regret de leur apprendre que le QI de Kévin plafonne à 75 - c'est-à-dire la limite de la déficience mentale. Il ne peut donc pas réintégrer un circuit scolaire normal. J'ai insisté sur le fait que les scores aux subtests étaient très hétérogènes (en lien probablement avec ses débuts difficiles dans la vie) et sur l'importance du fond dépressif, mais cela ne les intéressait pas. De toute façon, Kévin n'avait pas envie de revenir. Ils avaient pris un rendez-vous avec un osthéopathe.

Ce genre de situation est devenu plus fréquent ainsi que d'autres consultants l'ont constaté*. On arrive à la caricature lorsqu'une maman vient avec une enfant de 3 ans, qu'elle raconte que sa fille a du mal à s'intégrer en première année de maternelle, qu'il faut la tester parce qu'elle doit être précoce intellectuellement. Elle fait référence à une émission de télévision.

* Journal français de psychiatrie, n°19, 2003.


__________


Source : Les enfants intellectuellement précoces, de Gérard Bléandonu, pédopsychiatre hospitalier, Que sais-je ? PUF, 2004, p. 46-47.

_________________________________________________




Le but de ce message ? S'il était précis, ce post serait inutile, autant me gargariser immédiatement de mes pensées magiques.
Comme mon dernier post, j'ai lu un livre, un passage m'a donné un "tilt" flou dans la tête, et j'ai eu envie de partager.


Les idées préconçues sur les surdoués ont évoluées.
Avant, on considérait le surdoué comme un enfant génie.
Maintenant, c'est beaucoup plus mitigé, car on le considère beaucoup comme un pauvre chou en échec scolaire.

Les deux visions se mélangent, j'ai l'impression, donnant un espèce de gros n'importe quoi bi-extrêmiste (en admettant que ce concept existe).

Ce livre date de 2004, c'est-à-dire d'il y quand même 8 ans.



Mon avis se limite à ça, c'est-à-dire : presque rien.
Je trouve juste la vision d'ensemble assez absurde.

Je ne conclus rien, je ne saurais pas dire si ces émissions sont "bonnes" ou "mauvaises" - il faudrait déjà savoir ce qu'on veut dire par là.
Je constate simplement que ça a au moins cette conséquence néfaste. Ca a certainement coûté cher à ce garçon et à sa mère de s'apercevoir qu'au lieu d'un surdoué, ils ont un débile, autant physiquement que moralement. Et s'ils ne s'en sont pas aperçus, ça leur en coûte certainement d'autant plus cher.


D'autres portraits de ce chapitre de l'ouvrage étaient très intéressant, mais celui-là est tout de même celui qui m'a le plus "sauté aux yeux".


"A vous."

Elijah Kvar
Elijah Kvar

Messages : 581
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Re: Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par Waka le Mar 14 Fév 2012, 19:26

Oui, mais comme tu le dis, l'espoir que le problème soit lié à la douance leur a permis de consulter.
Et si ceux là n'ont pas poursuivi la psychothérapie, peut être que d'autres le feront.

Je ne crois pas qu'il faille cesser de communiquer sur un sujet parce cette communication donne de faux espoir : je crois qu'il faut communiquer sur tous les sujets, afin d'améliorer la connaissance des problèmes rencontrés par les enfants, parce qu'il n'y a pas d'alternative, en fait.

Les faux espoir ont-ils rendu les parents encore plus malheureux? Aurait-il mieux fallu qu'ils ignorent cela toute leur vie? L'aurait-ils réellement ignoré toute leur vie?

Elles sont là, les questions...
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 36
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Re: Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par Aelkim le Mar 14 Fév 2012, 19:39

Pour avoir été professeur, j'ai eu a faire avec une maman persuadée que son fils était surdoué. Je ne pense pas qu'il l'était. J'insiste sur le terme: pense.

Le fils en question était médiocre, au niveau des notes et du comportement. Pour la mère, c'était dû à cette précocité non détectée (quand je lui ai demandé si il avait fait un test, elle a répondu que non, qu'on était à la campagne (vrai, et loin de tout psychiatre en plus) et que ça coûtait cher (vrai). les arguments se tenaient).

Bref, là n'est pas mon propos. Donc pour la mère, les difficultés et disons la tendance à ne jamais écouter en cours étaient dû à cette précocité, car il s'ennuyait.

Là où je veux en venir c'est qu'une fois que je le rappelais à l'ordre en cours, l'enfant a eu cette remarque magnifique.

"Mais monsieur, je m'ennuie, vous pouvez pas comprendre, je suis surdoué".

J'en ai rigolé toute la soirée. Avant de me dire que s'il n'était pas surdoué (si), ses difficultés étaient peut être dues au fait que sa mère lui répète qu'il l'était. De ce fait, pour exister, pour avoir une valeur à ses yeux, une possibilité était de ne pas écouter et de s'ennuyer en cours. Puisque comme ça, il ne déméritait pas, au contraire, cela prouvait la douance.

Triste situation. Pas de solution.


Dernière édition par Aelkim le Mar 14 Fév 2012, 19:45, édité 1 fois

Aelkim

Messages : 89
Date d'inscription : 18/01/2012
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Re: Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par Elijah Kvar le Mar 14 Fév 2012, 19:39

.


Dernière édition par El Tess le Ven 28 Juin 2013, 10:34, édité 1 fois
Elijah Kvar
Elijah Kvar

Messages : 581
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Re: Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par tyler le Mar 14 Fév 2012, 22:31

Super, après l'amalgames par le haut, voilà l'amalgame par le bas.
Cà c'est ce que j'appelle du progres.

tyler

Messages : 621
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Re: Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par tyler le Mar 14 Fév 2012, 22:42

C'est étrange comment l'gnorance transforme une différence par "l'effet mode", en ce l'appropriant, elle le "normalise".
Ferait mieux d'humaniser au lieux de normaliser.

tyler

Messages : 621
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Re: Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par Kangchenjunga le Mer 15 Fév 2012, 00:37

C'est bien ce que je pensais, il peut y avoir un effet néfaste à la médiatisation. La première émission que j'ai vue était la semaine dernière sur direct8. C'était pas mal, mais je me suis sentis mal à l'aise car l'émission s'adressait clairement à des consommateurs de programmes télévisuels et non à des être humains potentiellement face à une difficulté. J'ai sentis que l'objectif du réalisateur n'était pas d'aider à réduire la souffrance mais de s'adresser à des égos de téléspectateurs, qu'il puissent tous s'identifier à des parents de Z, et donc ne pas zapper. Je ne sais pas trop comment je l'ai senti, je crois que c'était surtout le choix des famille. Il prenait souvent des parents clairement non-Z. Du coup cela induisait implicitement le message que le lien génétique est faible ou inexistant. Pour moi, bien que ces émission ont aussi une part positive et bénéfique, il y a une part non-négligeable de tromperie et de manipulation, bien que subtile. Merci Eleu d'avoir soulevé le problème.
Kangchenjunga
Kangchenjunga

Messages : 263
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Re: Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par zebeurton le Mer 15 Fév 2012, 09:54

Ces émissions ont le seul mérite d'essayer, pour certaines du moins, de séparer la précocité de la vision ultra performante du zèbre... néanmoins si on prend l'émission de direct8, là c'était à moitié ridicule justement parce qu'on nous montre ce petit bonhomme pas testé mais qui peut retrouver le jour du calendrier de n'importe quelle année... bref exactement de quoi donner une vision de singe savant de ces enfants, ce qu'ils ne sont pas. Heureusement ce petit bonhomme disait aussi qu'il était ravi d'aller à l'école.
Mais bon c'est de la télé, c'est du grand public... les Maternelles avaient fait une émission pas trop mal, hormis l'idée classique sortie de chez Terrassier "il conduit une formule 1 alors que les autres conduisent une deux-chevaux" que je trouve passablement méprisante et en plus totalement fausse. Je crois qu'on conduit tout simplement pas le même type de véhicule et encore, je n'en suis pas certaine.

J'ai les mêmes craintes que ce qu'on voit pour l'élève d'aelkim... J'ai eu un élève manifestement sociopathe... en difficulté, pas tant les résultats que le comportement, très très atteint et potentiellement dangereux, incapable de se connecter aux émotions des autres, cruel etc... Une fois il me balance dans l'escalier: mes parents vont me faire tester pour voir si je ne suis pas un enfant précoce et là je me suis dit "mouais, ben si c'était le cas, tu serais sans doute capable d'empathie mon grand" mais je n'ai rien dit évidemment. Le garçon avait un don pour l'aquarelle, mais même ses productions faisaient froid dans le dos. Il était manifestement intelligent mais évidemment les tests n'ont rien donné et les parents se sont à nouveau retrouvés dans une impasse...

Ceci dit il existe aussi plein d'enfants qu'on comprend mieux grâce à ces tests. Ce fut le cas pour mon fils alors je ne vais pas cracher dans la soupe MAIS aucun rapport avec ces émissions, simplement les réflexions des enseignants conscients du décalage avec les autres et que peut-être son mal-être est lié à ça... pas con, merci à eux.
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Re: Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par odei le Mer 15 Fév 2012, 11:10

A mon avis, ça permet juste une autre application du déni. Il y a davantage d'émissions (pour la qualité, très souvent, on repassera), il y a donc davantage de gens ayant accès à un minimum d'informations et davantage d'enfants testés. Parmi eux, il y aura donc toutes proportionnalités gardées davantage d'enfants non-HP.
Il y a quinze ans, c'était absolument impensable d'oser formuler que soi ou son enfant était surdoué (il n'y avait pas encore d'autre mot), ça générait des tollés chez les enseignants comme chez les psys. Maintenant, on peut difficilement faire l'impasse dessus et sur le fait qu'il y en a quand même pas mal, mais on peut toujours râler contre les parents qui pensent-que-leur-enfant-est-un-génie-et-qui-se-trompent, exemple à l'appui. Ceci dit, le Kévinou qui plafonne à 75 version hétérogène, il a peut-être un petit trouble associé de derrière les fagots.
odei
odei

Messages : 170
Date d'inscription : 19/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences - Empty Re: Emissions sur les zèbres, Certaines conséquences -

Message par zebeurton le Mer 15 Fév 2012, 11:35

euh le tollé chez les enseignants, il suffit d'écouter une conversation en salle des profs, dixit un de mes collègues:
_pfff les surdoués c'est une mode, de toute ma vie j'en ai rencontré un et un seul (ben ouais vu le pourcentage, il doit un peut se gourer quand même)
_de toute façon, les parents de vrais surdoués, ils n'en parlent pas (dommage pour ceux qui sont obligés de le faire... en même temps c'est pas faux pour nous puisqu' on n'en parle pas à l'école, ils ne savent pas plus que le fait qu'il a sauté une classe et qu'il faut l'aider avec les consignes)

Ce que j'aimerais surtout c'est qu'on puisse en parler simplement parce que c'est un sujet comme les autres, totalement accepté et dénué de tensions émotionnelles. Comme de croire que tu veux frimer avec tes gosses, évidemment qu'on en est fiers bordel, on est leurs parents, mais il n'y a pas de quoi être fier d'avoir un enfant qui bénéficie de la génétique sur un plan donné... par contre je suis fière c'est vrai de pouvoir dire que j'apporte ce dont mon fils a besoin en tenant compte de ses besoins et je vois pas pourquoi j'aurais pas le droit de le dire.
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum