Il dépend de pleins de machins ...

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Lun 10 Sep 2012 - 12:28

Oui carrément que cela m'intéresse , d'ailleurs moi la première interprétation se réorganise doucement ...

Et puisque tout le monde parle de la même chose Smile (du moins essaye ...)




Spoiler:
That day, that's not me
I go, where I please
I walk through walls
I float down the liffey
I'm not here
This isn't happening
I'm not here
I'm not here
I know what I've seen
You throw me out then send me back again
In a little while I'll be gone
The moment's already passed
Yeah, it's gone
Yeah, it's gone
Yeah, it's gone
Strobe lights and blown speakers
Fireworks and hurricanes
I'm not here
This isn't happening
I'm not here
I'm not here
I'm not here


Pointer l'indicible , il revient au Galop ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Mag Lun 10 Sep 2012 - 12:50

Very Happy Ben en fait j'ai juste eu un apperçu flash : tu pointe dans le tout possible donc c'est en haut pour moi et donc tu tiens ton compas de manière à former un V alors que moi je le tiens vers le bas la terre, et il forme un ^

c'est peut être parceque t'es un garçon et moi une fille ?
et quand on dessine nos cercles ça fait un X

bon mais je suis en arborescence endiablée Fou
(Mercure rejoint le Soleil en ce moment et ça décoiffe... pour moi du moins...)
par contre il m'aide pas à lire l'anglais...
Mag
Mag

Messages : 3859
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Arkange Mar 11 Sep 2012 - 0:45

Seiphys a écrit:"La figure mythique est semblable au compas que vous utilisiez pour dessiner des cercles et des arcs à l’école : elle a une branche dans le champ
du temps et l’autre dans celui de l’éternel."

J. Campbell

Hello Seiphys et Mag,

Dites donc, vous avez réussi (sans le vouloir, j'espère quand même) à sérieusement m'énerver. Voilà qu'au moment d'aller prendre ma douche pour partir travailler, je tombe sur votre « compas ». Le truc commence à faire feux d'artifice dans ma tête (cf. arborescence) et me donne envie de répondre immédiatement...mais j'ai pas le temps ! Faut que j'aille me doucher, faut que je parte travailler ! Alors évidemment , j'ai bloqué dans ma douche (perdu dans ma tête entre le compas, Seiphys et Mag et tous les autres trucs en plus)... et suis arrivé un ptit peu en retard au travail. Bon, voilà, le truc, qui à l'intérieur de moi me pousse à répondre (alors même que je sais bien qu'il n'y a objectivement aucune urgence, ni nécessité, c'est juste complètement subjectif), va enfin pouvoir trouver sa satisfaction. Ayé, je peux enfin prendre un peu de temps, alors je me lance...
et non finalement à peine lancé, je m'arrête, car ma femme (enfin, on est pas marié, et en plus, j'ai plus l’impression que c'est ma colocataire que ma femme, mais bon, ça c'est autre chose...) a décidé de me parler de trucs super importants pour elle (mais qui ne m'intéressent pas ! (mais ça elle s'en fout (désolé je parle un peu trop de moi))).
Bon ça y est, je me lance, relance, enfin ! (et j'arrête de parler de moi)

Donc le compas est une image choisie pour illustrer la figure conceptuelle du mythe. « Qu'est-ce qu'un mythe ? » est la question que pose Campbell. Sa réponse c'est : un truc qui a deux parties.
La première partie est fixe, solide. C'est la partie qui correspond à l'histoire que raconte le mythe : cette histoire s'est déroulé à un moment précis, dans un lieu précis. C'est à dire que ça c'est passé à un point de l'espace/temps donné. A un point fixe, donc ! Ce point fixe peut être dit intemporel pour deux raisons : – la première parce que ce point de l'espace temps n'est pas précisé (on ne peut pas le dater). – La deuxième, c'est qu'elle ne peut pas bouger dans le temps (ça c'est passé à ce moment-là et pas à un autre). C'est à dire qu'elle échappe au déroulement du temps (quel que soit ce qui a bien pu se passer avant ou après, ça ne change rien, cette histoire-là a un début et une fin, et elle s'est passée à ce moment-là et pas un autre). On peut dire qu'elle échappe à la temporalité, qu'elle est éternelle.
Mais un mythe, ce n'est pas seulement une histoire qui s'est passée à un moment et dans un lieu précis, c'est aussi une histoire qui ressemble/qui illustre/qui aide à comprendre, des trucs qui se passent dans d'autres moments et d'autres lieux. Donc on peut dire que cette deuxième partie de la figure conceptuelle du mythe, c'est une partie qui n'est pas fixe, mais au contraire adaptable. C'est la partie qui bouge et qui peut se placer sur un autre lieu, sur un autre temps, … pour nous aider à comprendre ce qui se passe, ce qui se joue.
Exemple : le mythe d’œdipe. Le mythe d’œdipe raconte une histoire qui s'est passée dans un lieu et un temps donné. Si c'était juste une histoire, et pas un mythe, alors ça s'arrêterait là. Mais cette histoire est un mythe, c'est à dire qu'au delà de sa partie fixe, elle a aussi une autre partie qui peut s'adapter à d'autres temps, d'autres lieux. C'est à dire que ce qui c'est passé dans cette histoire-là, ça se passe aussi dans d'autres histoires. C'est à dire que ce qui c'est passé pour celui qui s'appelle Œdipe, à ce moment là, dans ce lieu là, et bein ça se passe pareil pour toi, aujourd'hui et ici. En fait tu vies, dans ta peau, dans ton temps et dans ton lieu, ce qu’œdipe a vécu dans sa peau, son temps et son lieu à lui. Et ce mythe, il peut s'appliquer à d'autres que toi, par exemple à Jean-Louis qui est né en 1912 à Châtillon des bois, et puis ça peut aussi s'appliquer à Azim, qui n'est pas encore né (mais qui naîtra à Ajaccio).
Donc voilà : la partie fixe, c'est l'histoire du mythe ; et la partie qui peut bouger c'est ce qu'il y a de quasi universel dans cette histoire et que l'on peut appliquer (sur d'autres personnes, dans d'autres espace-temps)
Ce qui est chouette dans un mythe, c'est que c'est pas une simple histoire sur quelqu'un, c'est une histoire qui nous permet de comprendre des trucs sur nous et sur les autres. Donc, on peut dire avec Campbell, que le mythe (en général), c'est un outil ! Et quand on le regarde, on peut se dire que c'est un outil qui est comme un compas.
Je précise : ce n'est pas le mythe d’œdipe qui est un compas. Il n'est pas non-plus une branche du compas. Le compas, c'est l'outil du chercheur. L'outil c'est le mythe en général (c'est la figure conceptuelle du mythe)
Alors, qui s'en sert du compas ? Celui qui a envie d'utiliser le mythe comme outil !
Par exemple, un psy, pour comprendre un patient X, va choisir d'utiliser le mythe d’œdipe comme outil pour comprendre un peu mieux où X en est dans sa vie (et dans son rapport au père par exemple). Alors, il sort son outil : un compas. Ensuite, il plante le compas sur l'histoire d’œdipe. Puis il écarte l'autre branche du compas pour prendre la distance nécessaire. Et il pose la mine sur le cas X. Il fait alors tourner la mine du compas autour de sa pointe (et il obtient donc le cercle correspondant à l'application du mythe d’œdipe sur le cas X).
Alors, dans ton cas, ce que tu as fait c'est :
1. Décider que le le Surfeur d'argent est un mythe.
2. Sortir ton outil d'utilisation des mythes.
3. Poser la pointe sur le Surfeur d'argent.
4. Étirer la branche du compas (pour prendre la distance nécessaire entre le Surfeur d'argent et toi, car même si vous avez pas mal de traits communs, vous n’êtes tout de même pas identiques ni confondus)
5. Poser la mine sur le cas Seiphys (c'est à dire sur ton cas à toi)
6. Essayer de tracer le cercle (d'application du mythe « Surfeur d'argent » au cas « Seiphys »)
7. Regarder à quoi ressemble ce cercle.
Voilà. Alors ensuite, ce que tu obtiens, c'est une route possible, un chemin possible. C'est la route possible que Seiphys pourrait suivre s'il était vraiment tout pareil que le Surfeur d'argent. Alors, cette route, tu peux choisir de la suivre ou de ne pas la suivre. Si tu choisis de la suivre, ce sera comme une piste de bobsleigh,. Comme tu n'as pas tous les traits du Surfeur d'argent, il faudra parfois que tu fasses beaucoup d'efforts pour réussir à tenir sur ce chemin sans te faire éjecter. Si, au contraire, tu choisis de ne pas la prendre, alors ce sera plutôt dans une rigole dans laquelle tu risques de tomber à tout moment, (un peu quand en vélo, on roule près d'un rail... on risque de se retrouver dedans, et faut lutter contre la pente pour l'éviter). Comme tu as beaucoup de traits commun avec le Surfeur d'argent, alors c'est une pente dans laquelle tu peux tomber.
En résumé : Qui tient le compas ? Toi ! Où est planté la pointe du compas ? Dans le mythe « Surfeur d'argent » ! Où est posé la mine ? Sur le cas « Seiphys » Qui fait tourner le compas ? Toi !
Alors maintenant, si tu veux savoir quels sont les chemins qui sont possibles pour toi (en même temps qu'ils sont les chemins dans lesquels tu risques de te retrouver sans faire exprès), il te suffit (si on suit la conception de Campbell faisant équivaloir la figure conceptuelle du mythe à un outil qu'il nomme compas) de trouver l'ensemble des mythes qui existent, et d'utiliser le compas pour en tracer les cercles d'applications au cas Seiphys. Tu obtiendras ainsi un espèce de grand dessin fait de tous un tas de cercles dont l'intersection commune est « le cas Seiphys ». Ce dessin ce serait alors celui de tous les chemins qui sont possibles pour Seiphys.
Pour préciser, et améliorer l'outil (désolé si je complexifie le truc) il faut que la mine du compas ne soit pas une mine, mais un truc qui grave. Ainsi, l'intensité de la gravure serait fonction de deux facteur principaux : 1 la proximité du mythe choisi avec le cas Seiphys (c'est à dire par exemple le nombres de traits communs entre le Surfeur d'argent et Seiphys) 2. La force du mythe choisi. Du coup, les cercles serait plus où moins profonds, donc on aurait une forme globale en creux (on retrouve la piste de bobsleigh et la rigole évoquées plus haut). En fonction de la profondeur, tu saurais ainsi : 1. quel est le chemin le plus facile à suivre sans en être éjecté 2. quels sont les bouts de routes dans lesquels tu risques de tomber même si tu veux y échapper.
Bon, j'arrête là (mais je pourrai continuer longtemps).

Seiphys

Félicitation pour ton morceau. J'l'ai écouté cinq fois (et bon comme je ne suis pas masochiste, je te laisse en déduire comment je l'ai trouvé).
Il me semble (mais le son qui sors de l'ordi portable est pas fiable) que la rythmique c'est du beat box, tu confirmes ?


Arkange
Arkange

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 45
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Mag Mar 11 Sep 2012 - 12:35

Rhôoh c'est génial les douches au compas Fou

Perplexe quelque chose me tarabuste que je n'arrive pas à cerner encore, dans cette approche du mythe,
je ne me rappelle pas avoir lu J. Campbell dont je connais pourtant le nom, aussi je répondais juste à cette citation faite par Seiphys,

je poste juste ce que je suis en train d'écouter ça lissera peut être ma chevelure d'arborescence qui se tortille dans tous les sens comme le petit smyley au-dessus

http://www.ina.fr/audio/PHD99213329/carl-gustav-jung-ou-la-totalite-de-l-homme-futur-5-symboles-et-mythes.fr.html

Mag
Mag

Messages : 3859
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Arkange Mar 11 Sep 2012 - 13:50

Euh, moi aussi je répondais juste à la citation... et à ce que Seiphys et toi en disiez. Je ne connaissais pas Campbell, même pas de nom, et je ne le connais toujours pas (j'ai essayé de jeter un coup d’œil à son texte via le lien mais rien le début de la préface m'a saoulée alors j'ai refermé. Bon, un petit peu après je me suis dis qu'il fallait peut-être vraiment que je jette un coup d’œil même si je n'en avais pas vraiment envie. Alors j'ai réessayé, mais à peine la page s'est-elle ouverte que je l'ai refermée. Décidément, je m'en fout vraiment de Campbell. Par contre ce que j'aime bien c'est son nom : la cloche du camp. dididig, dididig, réveillez vous dans le camps, j'ai une idée!)
Arkange
Arkange

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 45
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 11 Sep 2012 - 14:50

Bienvenue par ici Archange, merci de nous avoir proposé ton interprétation qui me permet de clarifier certains points, et pour ta question oui c'est du beat box Wink

De même pour le lien que tu propose Mag (trop bien le site de L'INA!) je me suis inscrit et viens d'écouter l'intégralité de l'émission...qui est ma foi , pile dans le sujet.

Pour faire le lien entre Campbell et Jung et "normalisé " leur vocabulaire , je partirais du principe que mythe = archétypes (ou plutôt que les mythes sont plutôt un mode d'expression symbolique des archétypes.)


Du coup par rapport a cette histoire de compas et donc d'outil ...
La question est "qui utilise qui ?"

Les archétypes sont chargé d’énergie psychique ...faut -il encore savoir utiliser cette énergie...

Pour reprendre ton exemple Archange:

Je place le centre du compas sur le mythe qui m'intéresse et je place la mine sur Seiphys.

C'est un exemple d'utilisation par le Soi du compas pour se repérer, dans l'inconscient collectif.

Un exemple ou ce serais le Soi qui est utilisé par le compas , serais de tourner en rond autour du mythe pris pour centre.
En devenir prisonnier ...


L'image qui me vient à l'esprit est celle de la gravitation universelle.
Une planète de masse (donc d'énergie ) gravite autour de celle de plus forte masse.

Mais on peut utiliser les champs de gravitations des planètes de forte énergie pour se déplacer sans dépenser trop de la sienne dans le système solaire en passant d'orbite en orbite.

On naviguerais donc tous de manière plus ou moins consciente dans une constellation d' archétypes (mythes , rêves) , certains gravitent autour d'un archétype unique (ce qui peut nous les rendre prévisible une fois celui -ci clairement identifié) d'autres naviguent d'archétypes en archétypes ...

Nous sommes tous des marins...

Du coup cette image rejoint assez ton idée de "gravure" d'ailleurs la gravitation universelle varie de la même manière que les deux conditions que tu as posé....


La distance ...et la masse ..






Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 E34734aea7a73f23c9877e81e67d93fd



où, A= archétype (ici surfeur d'argent)

B= seiphys


Et en utilisant E= mc² on passe du formule avec les Masses a des formules ou on parle d’énergie, puisque m = E/c²

Ce qui en Français donne .

la force que le surfeur d'argent exerce sur seiphys est égale à la force que seiphys exerce sur le surfeur d'argent soit: "une constante" multiplié par énergie du surfeur d'argent multiplié par énergie de seiphys le tout divisé par la distance entre seiphys et le surfeur d'argent au carré ... multiplié par le vitesse de la lumière au carré .(c'est poétique n'es ce pas ?) clown


En gros si vous voulez vous chargé de force ...trouvé les archétypes les plus proches de vous ...mais faites gaffe a ne pas vous retrouvez à tourner en rond (enfin plutôt en ellipse....) Very Happy


De même que si j'ai bien compris ton parcours , tu te charge d’énergie auprès d'un type d'archétypes dont un des symboles possible est l'archange .




J'espère que c'est un peu compréhensible ce que j'écris ... Embarassed



Dernière édition par Seiphys le Mar 11 Sep 2012 - 15:55, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Blondie Mar 11 Sep 2012 - 14:55

Pas compris grande chose, mais je retiens ton concept de gravitation.

J'ai envie de l'appliquer dans les interactions sociales...

Edit: si en fait je crois que j'ai même pigé l'histoire des archétypes. J'aime bien.
Blondie
Blondie

Messages : 794
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 11 Sep 2012 - 15:00

Et bien les premières fois que j'y ai pensé c’était dans les interactions sociales ...

Certaines personnes ont une énergie qui incite les autres a tourner autour ... après tu peut le prendre toutes les échelles... de l'intra individuelle à l'interindividuelle ...elles courbes "l'espace temps" que j'appelle "champ des possibles".

La vie aime bien les fractales pour changer.

Mais il ne faut pas oublier que même l’élément de moindre énergie exerce une force sur celui de plus forte énergie...ils fonctionnent en système.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 11 Sep 2012 - 15:02

J'ai pas compris grand chose non plus, mais je m'abonne à ce fil, parce que même si je comprends pas tout (notamment les histoires de formules mathématiques en lien avec le truc du surfeur d'argent, etc), j'aime bien le peu que je comprends. Et puis surtout, j'aime bien Radiohead. Et jung aussi. Et puis enfin, j'aime bien les trucs que je comprends pas tout à fait mais un peu quand même. 'fin bref.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Blondie Mar 11 Sep 2012 - 15:05

Oui je suis d'accord. J'ai souvent senti que je passais de planète en planète, et que ça me permet d'aller plus vite, plus loin.

(ya d'autres choses a en dire, mais la.... je sais pas... j’ai pas mené l'idée a bout Very Happy)
Blondie
Blondie

Messages : 794
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Arkange Mar 11 Sep 2012 - 20:27

Merci pour la bienvenue.

Intéressant de rapprocher Campbell et Jung. Pratique de « partir du principe que mythes = archétypes (ou plutôt que les mythes sont plutôt un mode d'expression symbolique des archétypes.) »
Jung ayant été vivement et légitimement critiqué, j'évite de prendre appui sur sa pensée (je préfère des appuis plus solides) mais le choix que tu opères d'en extraire le concept d'archétype et de le mettre au travail avec la pensée de Campbell m'apparait judicieux.

Seiphys a écrit: Du coup par rapport a cette histoire de compas et donc d'outil … La question est "qui utilise qui ?"
Pourquoi poses-tu cette question ? Le seul qui peut utiliser l'outil, c'est l'humain. Il serait abusif de dire qu'un outil utilise un humain, et un archétype n'étant pas plus vivant qu'un outil, il ne peut donc rien utiliser non plus. Donc c'est forcément un humain, qui utilise un outil.
En fait ta question apparaît hors sens, car il n'y a qu'un seul « qui » dans cette histoire (les deux autres sont des « quoi »).

Seiphys a écrit: Un exemple ou ce serais le Soi qui est utilisé par le compas , serais de tourner en rond autour du mythe pris pour centre. En devenir prisonnier ...
Même si le soi tourne en rond autour du mythe (mais en vrai ce n'est pas le Soi, mais le cas Soi) , cela ne veut pas dire que le compas l'utilise. Ça peut être un choix (la piste de bobsleigh) ou cela peut être subit (la rigole), et ça peut aussi être un mélange (détermination + déterminisme)... et donc oui on peut choisir d'en rester prisonnier ou prendre le risque de subir de rester prisonnier.

Seiphys a écrit:L'image qui me vient à l'esprit est celle de la gravitation universelle.
Une planète de masse (donc d'énergie ) gravite autour de celle de plus forte masse.

Mais on peut utiliser les champs de gravitations des planètes de forte énergie pour se déplacer sans dépenser trop de la sienne dans le système solaire en passant d'orbite en orbite.

On naviguerais donc tous de manière plus ou moins consciente dans une constellation d' archétypes (mythes , rêves) , certains gravitent autour d'un archétype unique (ce qui peut nous les rendre prévisible une fois celui -ci clairement identifié) d'autres naviguent d'archétypes en archétypes ...

Nous sommes tous des marins...

Du coup cette image rejoint assez ton idée de "gravure" d'ailleurs la gravitation universelle varie de la même manière que les deux conditions que tu as posé....


La distance ...et la masse ..

Oui ! C'est exactement ça !


Par contre après, je crois que tu es parti dans un trip mégalo.
L'application du mythe Surfeur d'argent sur le cas Seifys, ça peut exister (suffit de considérer que le Surfeur d'argent est un mythe). Par contre, on ne peut pas appliquer le mythe Seiphys sur le cas Surfeur d'argent. Car jusqu'à preuve du contraire, toi tu n'es pas un mythe (peut-être qu'un jour on écrira un mythe sur toi, mais pour l'instant c'est pas le cas). Donc on peut écrire b/a mais pas a/b.

Il est donc abusif de dire que tu aurais une influence quelconque sur le Surfeur d'argent (en plus il est même pas vivant) ou sur le mythe du Surfeur d'argent (aucune influence possible, c'est la branche éternelle (donc immuable))

Par contre ta conclusion : «En gros si vous voulez vous chargé de force ...trouvé les archétypes les plus proches de vous » me paraît juste (à part que chargé devrait s'écrire charger, et trouvé trouver...)

Et je crois aussi que ce n'est pas faux non plus que de dire que je me « charge d’énergie auprès d'un type d'archétypes dont un des symboles possible est l'archange » En me lançant dans cette piste de bobsleigh, je prend de l'énergie, ou on peut dire, en me laissant mettre en orbite autour de la planète mythique nommée Archange (mais pas n'importe lequel des archanges dans mon cas précis), je gagne de l'énergie en étant soumis à son champ d'attraction.

Arkange
Arkange

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 45
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 11 Sep 2012 - 22:49

Donc c'est forcément un humain, qui utilise un outil.
En fait ta question apparaît hors sens, car il n'y a qu'un seul « qui » dans cette histoire (les deux autres sont des « quoi »).

J'aimerais sincèrement pouvoir être aussi catégorique... il me semble que certaines personnes sont plus utilisés par les outils qu'elles ne les utilisent...
En fait je visualise toujours une guerre entre les deux entités pour savoir "qui sera l'outil de qui " ... la symbiose est l'étape suivante ...


Même si le soi tourne en rond autour du mythe (mais en vrai ce n'est pas le Soi, mais le cas Soi) , cela ne veut pas dire que le compas l'utilise.

Je ne voulais pas dire prisonnier du compas , mais de l'énergie du mythe ...d'ailleurs la instinctivement je fais un lien avec les phénomènes de "possession".

Mais je suis d'accord ce peut être un choix...

Par contre après, je crois que tu es parti dans un trip mégalo.

Mince j'ai hésité a prendre ce cas précis à cause de ce type d'interprétation...mais ce n'est absolument pas la que je voulais en venir .

C'était juste pour bien préciser que le transfert d'énergie se fait dans les deux sens ...même si évidement l’archétype.
m'apporte beaucoup plus d'énergie que je ne lui en apporte (relativement, puisque qu'en valeur absolue c'est la même )

De même la Terre modifie la course du Soleil dans l'espace ....même si elle tourne autour de lui...

Le mythe "surfeur d'argent " n'est qu'un mode d'expression de l'archétype qui s'exprime aussi sous la forme "chevalier errant" , ou même dans une autre mesure "Ulysse " .

Je crois que, bien que les archétypes soient immuables , un archétypes sans énergies va tendre à perdre de la force, et cette énergie ils s'en chargent avec le nombre de chose qui gravite autour de lui (que ce soit conscient ou inconscient)...

Pour moi ils sont vivants ...avec cette définition :
Se développer, respirer, grandir, pour un organisme


je gagne de l'énergie en étant soumis à son champ d'attraction.

Et tu lui donne de l'énergie ...en effet l'archétype Archange s'active en moi bien plus intensément qu'avant que tu utilise son énergie pour (entre beaucoup d'autres choses apparemment), intervenir ici.

(et dsl pour les fautes d’orthographes , je devrais me charger d’énergie auprès de l'archétype qui se symbolise à notre époque par Bernard Pivot(se mettre en orbite autour d'un centre "Pivot" ne devrais pas être trop dur ).) Very Happy


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Lena Mar 11 Sep 2012 - 23:37

(je déteste quand ZC ne me prévient pas des nouveaux posts sur les sujets que je "surveille" Assomme , du coup je découvre à l'instant cette discussion très intéressante sur Campbell)

Je me permets donc de livrer ma propre interprétation. Je pense qu'il ne parle pas de mythes particuliers, mais au contraire de ce que les mythes ont en commun : la figure mythique. Ses recherches (à Campbell) visent à prouver que toutes les figures mythiques ont une trame en commun. Cette trame c'est le cercle, c'est le parcours du héros. Je pense que Campbell ne nous encourage pas à s'identifier à un mythe comme on s'identifierait à un archétype, mais faire précisémment le contraire : créer son propre mythe, tout en acceptant l'idée que l'ont doit alors suivre "le parcours du héros", qui est la trame commune. C'est ça la seule composante du cercle qui enferme. Et c'est d'ailleurs intéressant d'analyser son propre parcours à la lumière de cette grille de lecture, et voir les mythes personnels que l'on a avortés à telle ou telle étape.

(pour lire ce schéma : la première étape est "call to adventure" et ensuite il faut descendre donc dans le sens inverse des aiguilles d'une montre)
Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Monomyth
La pointe du compas, c'est Superman, Luc de StarWars et tant d'autres, le cercle c'est "the hero's journey"
Et il appartient à chacun de décider de vivre pleinement sa destinée en acceptant d'être lui même le point central d'un de ces cercles.
(Campbell a été traduit en français mais c'est affreusement mal fait, et ça lui donne un air vulgaire et prétentieux, quasi dogmatique, alors qu'il est précisémment l'inverse ...désolée pour les non anglophones, mais le lire en français risquerait de vous donner une fausse idée de lui et ce qu'il veut enseigner silent )
Lena
Lena

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 37
Localisation : on the road, et parfois à Paris

https://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Arkange Mer 12 Sep 2012 - 1:43

Hello Seiphys

Seiphys a écrit:il me semble que certaines personnes sont plus utilisés par les outils qu'elles ne les utilisent...
En fait je visualise toujours une guerre entre les deux entités pour savoir "qui sera l'outil de qui... la symbiose est l'étape suivante ...
Oui. Mais le combat n'est pas, il me semble, entre le sujet et l'outil, mais dans le sujet lui même. Le sujet oscille entre « exister en tant que sujet » et « se faire l'objet de ». L'outil n'est que la médiation de ce combat subjectif. L'outil n'a ni esprit, ni âme, organiquement. Il n'a que celui et celle qu'on lui prête.
Cela dit, il semblerait bien que les outils se voient bientôt dotés d'un esprit. Avec l'avènement de l'I.A. la probabilité d'un combat entre l'homme et la machine est grande. Et la symbiose pourrait en être une issue.
Seiphys a écrit:Je ne voulais pas dire prisonnier du compas , mais de l'énergie du mythe
Oui

Seiphys a écrit: ...d'ailleurs la instinctivement je fais un lien avec les phénomènes de "possession".
Pas mal ! De la réflexion névrotique au délire psychotique.


Seiphys a écrit:C'était juste pour bien préciser que le transfert d'énergie se fait dans les deux sens ...même si évidement l’archétype m'apporte beaucoup plus d'énergie que je ne lui en apporte (relativement, puisque qu'en valeur absolue c'est la même )
De même la Terre modifie la course du Soleil dans l'espace ....même si elle tourne autour de lui...
Oui, c'est une idée, intéressante, que je n'avais pas attrapée dans ton post. Quand t'as fait ton saut, il m'a manqué un rameau pour passer du relatif à l'absolu.

Seiphys a écrit:Le mythe "surfeur d'argent " n'est qu'un mode d'expression de l'archétype qui s'exprime aussi sous la forme "chevalier errant" , ou même dans une autre mesure "Ulysse "
C'est là que je m'écarte de la théorie jungienne (au point que ça me tire sacrément sur les ligaments). En continuant de surfer sur la vague de la métaphore cosmologique, disons que pour moi, les héros mythiques sont les planètes, et les archétypes les galaxies.


Seiphys a écrit:Je crois que, bien que les archétypes soient immuables , un archétypes sans énergies va tendre à perdre de la force, et cette énergie ils s'en chargent avec le nombre de chose qui gravite autour de lui (que ce soit conscient ou inconscient)...
je gagne de l'énergie en étant soumis à son champ d'attraction.
Et tu lui donne de l'énergie ...en effet l'archétype Archange s'active en moi bien plus intensément qu'avant que tu utilise son énergie pour (entre beaucoup d'autres choses apparemment), intervenir ici.
Joli !
Et du coup la planète grandit. Finalement, s'il y a (et aura) un grand nombre de gens qui, comme toi, prennent le Surfeur d'argent comme appui pour construire leurs réflexions, sa petite planète va peut-être finir par atteindre une taille suffisante pour que le héros de comics accède au titre de héros mythique.

Avant l'archange, le personnage sur lequel je m'appuyais beaucoup, c'était Elliott le dragon. Beaucoup moins connu, mais il fut, pour moi, tout de même très attractif.

Pour les fôtes d'ortaugrafe... j'ai toujours eu 0 à l'école (sauf une fois j'ai eu 19, 25 mais c'est parce que j'avais fait la même dictée deux fois la semaine précédente et que je me souvenais encore de la correction... mais j'ai même pas réussi le 20/20).
F7 est mon amie, elle m'a beaucoup appris.

Et alors quand tu a écrit ça :
Seiphys a écrit:je devrais me charger d’énergie auprès de l'archétype qui se symbolise à notre époque par Bernard Pivot(se mettre en orbite autour d'un centre "Pivot" ne devrais pas être trop dur ).)
J'étais mort de rire.

Et sinon, je crois que l'on est plusieurs à attendre le lien pour le nouveau morceau...


Hello Lena, enchanté

C'est rigolo, j'écris précédemment que je n'arrive pas à m'intéresser à la pensée de Campbell (... que sans Seifys, je ne connaitrais même pas), et la voilà qui revient s'expliquer sous les pressions de ton clavier. Et moi, je l'aime bien ton « interprétation », je l'aime bien cette pensée, cette idée de créer son propre mythe. En plus, il y a la notice...mais faut la lire en anglais, zut.


Arkange
Arkange

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 45
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Ven 14 Sep 2012 - 17:15

Il faut remonter le fil . si Campbell c'est retrouvé sur le mien c'est car Lena l'a mentionné sur le sien.

Pour la musique en ce moment , je sais pas , je dois pas être bien aligné ,ça sonne pas comme je voudrai .





Spoiler:
This will never end
Cause I want more
More, give me more, give me more

This will never end
Cause I want more
More, give me more, give me more



If I had a heart I could love you
If I had a voice I would sing
After the night when I wake up
I'll see what tomorrow brings

If I had a voice I would sing

Dangling feet from window frame
Will I ever ever reach the floor?
More, give me more, give me more

Crushed and filled with all I found underneath and inside
Just to come around
More, give me more, give me more

If I had a voice I would sing


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Ven 14 Sep 2012 - 20:57

Et sinon, je crois que l'on est plusieurs à attendre le lien pour le nouveau morceau...

Cela a toujours été là.
Et c'est encore là.


Le temps n'a pas de prise dessus. Ce qui change, c'est notre capacité à s'en apercevoir et notre aptitude à trouver, en cycle qui se répète. Mais cette origine, est hors du cycle, et dans tout le cycle en même temps.


Connecte-toi à ce qui te nourris, comme tu le dis. Prends plusieurs appuis ou un seul, peu importe, chacun son style. Varie si besoin.


Le morceau que tu attends, c'est le tien. Eclaire ta flamme, c'est fait. Cherche tes énergies qui te nourrissent, et suis ton instinct, il te guide pour te montrer où trouver la source. Et si tu ne vois pas, demande. Demande à trouver et tu seras guidé par les forces minuscules, à toi d'ouvrir les yeux ensuite, suis les changements, les petites étincelles minuscules qui jaillissent durant une seconde. Elles te guideront vers la source.


M'en vais lire le schéma de Léna, sympathique au premier abord. I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Mag Dim 16 Sep 2012 - 12:21

Very Happy Quelles richesses sur ton fil Seiphys, je peux mettre ces notes d'anciens matins Question
Le coeur du Soleil...
le coeur du plexus solaire
comme dit Kara : ça, c'est fait !

Au galop !
Mag
Mag

Messages : 3859
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 2 Oct 2012 - 10:27





Puisse la créativité et la patate de cette vidéo percoler à travers cette écran.

Bonne journée à vous .

http://percolation.free.fr/theseweb004.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Jeu 11 Oct 2012 - 18:39




Bon, à part s'amuser et tenter de passer un bon moment je ne voit pas trop ce qu'il reste à faire jocolor (plus facile à dire évidement ...)





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Ven 12 Oct 2012 - 7:02

Un jour, je me suis amusé à réduire l'univers à un rond sur une feuille, et j'ai vu qu'il y avait de place à côté de la feuille. Alors, j'y ai dessiné un autre rond, puis un troisième. Puis, je me suis dit qu'ils pouvaient se mélanger, alors j'en ai inscrit un dans un autre, puis j'ai dessiné mentalement un rond tout noir, comme s'il s'étaient tous mélangés d'une manière différente.

Et des fois, "je me mets à côté de l'univers en mouvement lent". Il est là, il ne se passe pas grand chose, il se mouvoit tranquillement. On est pas capable de voir ce qui se passe sur les astres, on a juste des perceptions de contrastes de lumière. Mais, c'est très reposant.

Mon jardin secret, c'est une grande sphère violette, qui doit faire 6m de diamètre. Elle est très colorée, elle vient de se dénoircir un peu sur le haut, alors que j'écris ces lignes. Je suis toujours assis à côté d'elle, oh mais, à l'instant, je me vois obligé de la voir en contre-plongée, a-t-elle décidé de partir? Non, elle est toujours là. Ouf.

Je suis assis à côté d'elle. Elle me dit pas grand chose, je n'arrive à la voir qu'en certains instants de ma vie, rarement.

Et là, je tombe sur la présentation du grand Seiphys et je me dis, encore une fois:

Pourquoi?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Lun 15 Oct 2012 - 0:29

Pourquoi ? mais lecteur tu le sais très bien...


Pour toi !




Kamasmani est aussi intelligent que moi et ne possède pas en lui ce refuge. D'autres le trouvent aussi en eux,qui , pour l’intelligence ne sont que de petits enfants.
Presque toutes les créatures, ô Kamala,ressemblent à la feuille qui, en tombant, tournoie dans l'air vol et chavire en tous sens avant de rouler sur le sol.
D'autres au contraire, le petit nombre, ressemblent aux étoiles; ils suivent une route fixe, aucune bourrasque ne les en fait dévier;ils portent en eux les lois qui les régissent.

Siddharta Herman Hesse.


clown

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 16 Oct 2012 - 9:29

Ce que certains écoutent, d'autres l'entendent...

Que se passe t-il lorsque les seconds font comme les premiers ?



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Mag Mar 16 Oct 2012 - 10:56

Parfois ils cherchent ensemble les lois qu'ils portent en eux et qui les régissent...
Question

Par exemple je lis cette femme,
http://lagrandejoie.com/Ecrits/Entrees/2009/8/23_La_Grande_Joie.html
et je retrouve dans ses mots ces moments où je vivais dans la montagne une expérience fort différente de celle qui amena sa découverte...

peu importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse mais des fois un flacon vaux mieux que deux "tue l'aura"

fais pas attention : je dé-bloque cyclops

Un ange
Mag
Mag

Messages : 3859
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 16 Oct 2012 - 11:33

Pour la réponse , elle peut se tenir si nous nous entendons sur le fait que les lois de l'un ne sont pas celles de l'autre.

Et peut être que certains les entendent sans les écouter ces lois...

Un peu comme ça ? (dsl j'ai pas trouvé de version en Fr) mais le personnage est très intéressant ...comme quoi on en trouve des choses dans les blockbusters Américains...







Je ne trouve pas que tu débloque.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mer 17 Oct 2012 - 14:18



Wink

Spoiler:
drink up, baby, stay up all night
the things you could do, you won't but you might
the potential you'll be, that you'll never see
the promises you'll only make

drink up with me now and forget all about the pressure of days
do what I say and I'll make you okay and drive them away
the images stuck in your head

people you've been before that you don't want around anymore
that push and shove and won't bend to your will
I'll keep them still

drink up, baby, look at the stars
I'll kiss you again between the bars where I'm seeing you
there with your hands in the air, waiting to finally be caught

drink up one more time and I'll make you mine
keep you apart deep in my heart separate from the rest
where I like you the best and keep the things you forgot

the people you've been before that you don't want around anymore
that push and shove and won't bend to your will
I'll keep them still

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Lun 5 Nov 2012 - 12:57





Je suis mariée et j'ai des enfants dis t- elle, mais j'ai l'impression d'avoir perdu tout amour. Je me déseche lentement. J'exerce des activités social mais ce n'est qu'une sorte de passe temps, et j'en vois toute la futilité.
Rien ne m'intéresse vraiment et totalement.
J'ai pris des vacances récemment loin de ma famille , de sa routine et des activités sociales. J'ai essayé de peindre mais le coeur n'y était pas , je me sens morte , déséchée, incapable de créer , découragée.
Je suis encore jeune mais l'avenir me parait tout a fait sombre.
J'ai songé au suicide mais je trouve cela encore absolument stupide.
Je suis de plus en plus perdu et j'ai l'impression que ce cauchemars ne finira jamais.



Qu'est ce qui vous trouble ? est-ce la question de la relation avec votre entourage ?


Non ce n'est pas cela, j'ai réussi a m'en tirer sans trop de dommage. Mais je suis complétement désemparée et n'ai plus de goût à rien.

Avez vous un problême particulier qui vous tourmente ou bien est-ce un mécontentement génèrale ? Il doit y avoir une angoisse profonde , une peur de quelque chose dont vous n'avez pas conscience.
Désirez vous savoir ce que c'est ?



Oui c'est pour cela que je suis venue vous voir. Je ne peut vraiment pas continuer ainsi,plus rien n'a d'importance pour moi et périodiquement je suis très malade .


Votre maladie est peut être une fuite devant vous mêmes et les prôblemes que vous souhaitez ignorer.


Je suis sur que c'est cela. Mais que puis je faire ? Je suis désespérée , avant de partir je dois trouver une solution pour sortir de cet état.


Est -ce le conflit entre deux réalités ou entre le réel et l'imaginaire ? Votre mécontentement est -il simplement une insatisfaction, qui peut aisément trouver un remêde , ou est ce un malaise sans cause ?
L'insatisfaction trouve très vite un moyen pour assouvir son désir , elle est vite canalisée , mais le mécontentement ne peut être apaisée par la pensée
Ce soit disant mécontentement viens t-il de l'insatisfaction ?
Si vous trouviez des satisfactions votre mécontentement disparaîtrai t-il ?
Est-ce car vous recherchez une forme de satisfaction permanente ?



Non ce n'est pas cela , ce n'est pas une forme de satisfaction que je cherche, du moins je ne pense pas. Tout ce que je sais c'est que je suis dans la confusion et le conflit , et que je ne trouve pas le moyen d'en sortir.


Lorsque vous dîtes que vous êtes en conflit, cela dois se rapporter à quelque chose de particulier : s'agit -il de votre mari, de vos enfants , de vos activités sociales ?Si comme vous le dites votre conflit n'a pas de rapport avec cela , alors ce ne peut être qu'un conflit entre ce que vous êtes et ce que vous voudriez être , entre le réel et l'idéal , entre ce qui est et le mythe de ce qui pourrais être. Vous avez une idée de ce que vous pourriez être , et le conflit et la confusion viennent peut être du désir de vous conformer a ce moi idéal qui est une projection de vous même .
Vous luttez pour être quelque chose que vous n'êtes pas , est-ce cela ?



Je commence à voir d'ou vient mon trouble , je crois que ce que vous dites est vrai .


Le conflit est entre le réel et le mythe , entre ce que vous êtes et ce que vous voudriez être.
Le mythe a été cultivé depuis l'enfance et s'est progressivement élargi et enfoncé en vous , creusant le fossé chaque jour d'avantage entre vous et la réalité et constament modifié par les circonstances.
Ce mythe, comme touts les idéaux , les objectifs , les utopies est en contradiction avec ce qui "est" , l'implicite , le réel.
Ainsi le mythe est une évasion , le moyen de fuir ce que vous êtes. Cette fuite crée inévitablement le conflit stérile des contraintes; et tout conflit , intérieur ou extérieur est vain, futile , stupide ,source d'antagonisle et de confusion.
Ainsi si j'ose dire votre trouble provient du conflit entre ce que vous êtes et le mythes de ce que vous pourriez être. Le mythe , l'idéal est irréel; c'est une évasion , une projection de votre moi , il n'a aucune réalité.
Le réel est ce que vous êtes. Ce que vous êtes est beaucoup plus importants que ce que vous pourriez être. Vous pouvez comprendre ce qui est mais pas ce qui "pourrait être".
Il ne peut y avoir aucune compréhension d'une illusion, il n'y a que la compréhension de la manière dont cela se produit . Le mythe , le fictif , l'idéal , n'a aucune valeur, ce n'est qu'un résultat , qu'une fin et ce qui est important c'est de comprendre ce qui l'a provoqué.
Pour comprendre ce que vous êtes, que ce soit agréable ou déplaisant , le mythe , l'idéal , la projection du moi doit cesser.C'est alors seulement que vous pourrez vous mesurez avec ce qui "est".
Pour comprendre ce qui est il faut être libéré de toute distraction.
La distraction est la condamnation ou la justification de ce qui est.
La distraction est comparaison; c'est la résistance ou la discipline dirigée contre le réel.
La distraction est l'effort ou l'obligation de comprendre.
Toute distraction est un empechement a la compréhension de ce qui est.
Ce qui est n'est pas statique il est en perpétuel mouveemnt , et pour le suivre l'esprit ne doit être attaché a aucune croyance , à aucun espoir de succé , a aucune crainte d'echec .
Ce n'est que dans la lucidité passive mais vigilante que ce qui est se dévoile .

Ce dévoilement n'appartient pas au temps







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Mag Lun 5 Nov 2012 - 17:20

Rhôoo ben ça tombe à pic ce texte par rapport à beaucoup de préocupations luent sur le forum cyclops

Il me semble qu'ici il s'agit du mythe porté par le moi, j'y vois ce que j'appelle les croyances
Les croyances sont les lentilles colorées qui filtrent parmi tout-ce-qui-est ce dont nous souhaitons faire l’expérience.
et justement suite à une lecture sur le fil de Saphodane je suis en train d'en revoir des élément (j'ai perdu en déménageant tous mes cours...)
on peux trouver le mini-cour ici
http://www.avatarepc.com/html/mini-frn.html

mais qu'en est il du mythe-archétype porté par le Soi ?
Les definitions que Jung donne de l'archetype, comme ses conceptions du phenomene religieux changent tout au long de son oeuvre ce qui rend leur presentation difficile. D'autre part les notions de mythes et d'archetypes apparaissent souvent dans une meme phrase, les premiers servant a demontrer l'existence des seconds.
http://tecfa.unige.ch/~jermann/staf14/jung/jung_18.html

Je me pose la question en observant l'impasse dans laquelle je suis...

une réponse au réveil l'autre jour m'a été faite :
- tu t'épanouis en mettant en oeuvre un coin de terre...
- ouai Suspect et comment je me retrouve toujours à la rue au moment où je réussi, et l'endroit ensuite dévasté ?

j'ai eu souvent l'impression d'être prise en otage par une grande idée...
certe elle m'a portée mais elle m'a laissée aussi sur le flan...

et pourtant sans ça je me sent vide et sans envie de vivre...

c'est pas simple je vais drunken

bon en tout cas contente de te croiser par ici Seiphys, je souhaite que tout soit vivant pour toi Very Happy
Mag
Mag

Messages : 3859
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Lun 5 Nov 2012 - 22:22

j'ai eu souvent l'impression d'être prise en otage par une grande idée...
certe elle m'a portée mais elle m'a laissée aussi sur le flan...

J'imagine que tout est une question d'équilibre...

http://www.zapiks.fr/slackline-entre-2-camions.html


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 6 Nov 2012 - 0:26

L'énergie est étrange ce soir clown



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 6 Nov 2012 - 8:04

et ce matin aussi du coup....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mer 7 Nov 2012 - 1:25

Je ne veut pas fermer de porte et ce seiphys commence a me limiter dans mes mouvements,ainsi que dans mes non mouvement. Je deviens donc Nace et ce n'est pas une priorité de me présenter Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mer 7 Nov 2012 - 6:59

Je pense souvent à toi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Imo Mer 7 Nov 2012 - 11:37

Aucun rapport avec les discussions en cours mais putain je surkiffe le parkours!!!

Imo

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Lun 12 Nov 2012 - 12:28

Bien sur que si il y a un rapport Imo Wink

Un fil auquel je tente de donner de la visibilité :


https://www.zebrascrossing.net/t8507-mbti-tentative-d-explication-d-une-autres-vision

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par versus Lun 12 Nov 2012 - 22:05

Je viens de lire une bonne partie de ton fil. Je comprend mieux la première phrase que tu m'as dit le jour ou s'est croisé. Et je vois que je l'avais mal interprété.

Au plaisir de te revoir, je pense qu'on a pas mal à échanger et à apprendre tous les deux.
versus
versus

Messages : 154
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Seiphys Mar 13 Nov 2012 - 0:33

Bonjour Versus, je t'avoue ne pas me rappeler de cette première phrase ...être mal interprété fait malheureusement encore trop partie de mon quotidien.

Peut tu me la rappeler?

Je te remercie pour les interventions très pertinente sur le fil a propos du test mbti Wink

Seiphys

Messages : 933
Date d'inscription : 07/11/2012
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 13 Nov 2012 - 18:20


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par versus Mar 13 Nov 2012 - 23:25

Nous nous étions croisé à une soirée chez Coeur sensible, en août, et tu venais de désigner une personne à laquelle tu disais vouloir ressembler.
versus
versus

Messages : 154
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Seiphys Mer 14 Nov 2012 - 8:12

Je me rappel de la soirée mais pas d'avoir dit que je voulais ressembler à quelqu'un (en plus c'est drôle je me voit pas dire ce genre de truc).

J'ai peut-être complétement refoulé c'est intéressant Wink

Peut tu me dire de qui il s’agissait , ce que tu pensait avoir interprété et ton interprétation actuelle ?

Seiphys

Messages : 933
Date d'inscription : 07/11/2012
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par versus Mer 14 Nov 2012 - 21:47

Je peux oui.

Je t'envoie un MP
versus
versus

Messages : 154
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mer 13 Fév 2013 - 19:38

Et bien voila ...un ans que je me suis inscrit ici, et essayé de comprendre ce que ce concept de se "regrouper par intelligence" pouvais donné dans mon quotidien qui ne me convenait plus du tout .

Et bien je ne regrette pas, pour la première fois j'ai accepté de me recentrer et de me dire "si sur ce forum je n'arrive pas a exprimer "qui je veut être"" et bien ce ne sera nul part.

Cela n'a pas été facile je dois le reconnaitre, mais j'ai tenu le cap de cette idée, n'avoir que les réactions qu'un "modèle imaginaire" aurait eu.

Le chemin est encore extrêmement long , d'ailleurs en fait il a juste la longueur que l'on peut parcourir en une vie . (bien foutue non ?)
Mais lorsque je repense a cette année et surtout que je constate l'ambiance de mes écrits , et de ma vie , pour la comparer avec mon ambiance actuelle .

J'ai envie de dire que j'ai trouvé une sorte de voie qui me convient parfaitement, puisque c'est la mienne .

Voilou , je vous souhaite à tous de vivre la sérénité créatrice. rendeer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mer 13 Fév 2013 - 21:21

drunken

Plume créatrice, j'en frissonne dans tout le dos, celui-ci il remonte de partout... Amoureux
Passée par là aussi, en un autre lieu. Sans m'en rendre compte, je suis devenue les rôles que je jouais au départ dans un jeu.

Au point de vivre ce que j'avais inventé de toutes pièces plusieurs mois avant, était-ce prémonition, souhaits, ou autre, peu importe à vrai dire. Ces rôles ont pris place en moi, jamais je n'aurais pu souhaiter cela, mais ce fut peu à peu une fusion.
Ce dont j'étais capable en jeu, à travers un rôle, devint de plus en plus réel, transmis à celle que j'étais en réalité.

Quand je l'ai réalisé, j'ai aimé. Et vu que d'autres pans n'étaient pas encore entrés en moi. Mais je "savais" qu'ils étaient faits pour le devenir. Une sorte de souvenir de quelque chose d'oublié. Une autre vie ancienne ? Un choix de vie avant de naître ? Une façon d'être qui s'oublie puis se recrée chaque fois ? Une page blanche à remplir de ce que l'on veut ?

Livre de Vie...
J'y écris régulièrement depuis, en pensées. Pour compléter la suite.
La taille du rêve peut s'élargir à l'envie, en terme d'espace; le temps du rêve n'est pas terminé disent certains aborigènes...
flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par koroko Mer 13 Fév 2013 - 22:37

Merci de nous encourager a aller encore plus loin x)
koroko
koroko

Messages : 84
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Mag Mer 13 Fév 2013 - 23:47

Very Happy Hey Seiphys ! ça me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles et merci pour ça :

Voilou , je vous souhaite à tous de vivre la sérénité créatrice. rendeer

Un ange
Mag
Mag

Messages : 3859
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Ven 1 Mar 2013 - 8:39

Schyzophrenie ...

Quel est la différence entre un " génie " et un schyzophrene ?

L'adaptatîon ...mettre la forme au service du fond.

Bravo décathlon.

Combien de prophète enfermé ? Combien de psychopathe au pouvoir ?

Pensé par soi même ,..remettre en question l'autorité, voir entre les mailles du filets,et pourquoi pas s'y glisser.

Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Lun 4 Mar 2013 - 21:05

Il me semble quenotre société peut se résumer a un surdevelopement de la vue et du cerveau gauche ( a cause de la tendance a etre droitiers)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Lun 4 Mar 2013 - 23:00

(énorme)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 5 Mar 2013 - 8:31

http://www.guerisseur-rebouteux.fr/images/stories/pdf/livres/la-maitrise-de-soi-methode-coue.pdf

Si nous ouvrons un dictionnaire et que nous cherchions [[4]] le sens du mot volonté, nous trouverons cette définition : « Faculté de se déterminer librement à certains actes ». Nous accepterons cette définition comme vraie, inattaquable. Or, rien n'est plus faux, et cette volonté, que nous revendiquons si fièrement, cède toujours le pas à l'imagination. C'est une règle absolue, qui ne souffre aucune exception.
Blasphème! Paradoxe! Vous écrierez-vous. Nullement. Vérité, pure vérité, vous répondrai-je.
Et pour vous en convaincre, ouvrez les yeux, regardez autour de vous, et sachez comprendre ce que vous voyez. Vous vous rendrez compte alors que ce que je vous dis n'est pas une théorie en l'air, enfantée par un cerveau malade, mais la simple expression de ce qui est.
Supposons que nous placions sur le sol une planche de 10 mètres de long sur 0 m. 25 de large, il est évident que tout le monde sera capable d'aller d'un bout à l'autre de cette planche sans mettre le pied à côté. Changeons les conditions de l'expérience et supposons cette planche placée à la hauteur des tours d'une cathédrale, quelle est donc la personne qui sera capable de s'avancer, seulement d'un mètre, sur cet étroit chemin ? Est-ce vous qui m'écoutez ? Non, sans doute. Vous n'auriez pas fait deux pas que vous vous mettriez à trembler et que, malgré tous vos efforts de volonté, vous tomberiez infailliblement sur le sol.
Pourquoi donc ne tomberez-vous pas si la planche est à terre et pourquoi tomberez-vous si elle est élevée ? Tout simplement parce que, dans le premier cas, vous vous imaginez qu'il vous est facile d'aller jusqu'au bout de cette planche, tandis que, dans le second, vous vous imaginez que vous ne le pouvez pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Mag Mar 5 Mar 2013 - 9:07

Very Happy Coucou Seiphys

C'est un des exercices qui m'a fortement impressionnée alors que je faisais le chemin de déconstruction des croyances cachées et périmées en moi...
je l'ai fais sans planche sur une prairie en posant une corde par terre...

Pour la volonté je suis en train de relire et de re-comprendre a des niveaux plus subtils et en même temps plus profond le livre : La volonté libératrice de Roberto Assagioli :

http://www.radio-canada.ca/Par4/mag/20001022/vb/volonte.html

Assagioli suggère un système de fonctionnement. Il explique :
" Chez l’être, il y a le Soi – qui est plus central et c’est ce que l’on retrouve au centre de cette représentation graphique  – et il y a la volonté qui, elle, circule entre l’intuition, la pensée, les pulsions, les désirs, les émotions, les sentiments, l’imagination. " Autrement dit, c’est la volonté qui permet d’accéder au point central qui est le Soi personnel, le Je.
 
Les quatre formes de volonté

" Les principales méprises et erreurs concernant la volonté proviennent de la conception fausse selon laquelle la forte volonté constituerait toute la volonté. "
Roberto Assagioli

Dans son ouvrage, Assaglioli identifie quatre formes de la volonté.
Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Volonte_etoile


Les quatre formes de volonté



" Les principales méprises et erreurs concernant la volonté proviennent de la conception fausse selon laquelle la forte volonté constituerait toute la volonté. "

Roberto Assagioli


Dans son ouvrage, Assaglioli identifie quatre formes de la volonté.

" Les aspects de la volonté humaine totalement développés sont les suivants : la forte volonté, la volonté habile, la bonne volonté ou volonté bienveillante et la volonté transpersonnelle. – On y revient... – [ …]

1. La forte volonté – c’est celle qui nous est la plus familière. – Pour développer la volonté, nous devons commencer par reconnaître qu’elle existe, puis que nous possédons une volonté; enfin que nous sommes une volonté ou, essentiellement, un ‘ soi volitif ’. Ensuite, nous devons développer la volonté et la fortifier suffisamment pour la rendre capable de remplir ses multiples fonctions dans tous les domaines de la vie. "

Retournons à la première intervention : prendre conscience de l’existence de cette volonté et de la possibilité qui s’offre de l’utiliser davantage de façon consciente. R. Assagioli dit plus loin :

" Les principales méprises et erreurs concernant la volonté proviennent de la conception fausse selon laquelle la forte volonté constituerait toute la volonté. La force ne représente qu’un des aspects de la volonté et si nous la dissocions des autres, elle peut devenir – et devient souvent – inefficace et nuisible pour nous-mêmes et pour autrui. "


2. La volonté habile
– oh je l’aime bien celle-là, moi! [rires] L’aspect habile de la volonté représente la capacité d’obtenir les résultats souhaités avec le minimum de dépense d’énergie. – C’est ça le confort dans la vie! Le plus petit input possible pour le plus grand output possible! Le moindre effort pour le plus grand résultat, avec le minimum d’énergie. – Nous ne nous rendons pas à un lieu donné en coupant à travers champs ni en escaladant les édifices. Nous préférons étudier une carte et utiliser les routes existantes qui, même si ce n’est pas en droite ligne, nous mènent à notre destination avec un minimum d’effort. – La métaphore est intéressante… – Et nous profitons des moyens de transport déjà disponibles, en l’occurrence les véhicules se dirigeant vers l’endroit choisi.

" De même, afin d’utiliser plus judicieusement notre volonté, nous devons comprendre notre constitution intérieure, nous familiariser avec nos multiples fonctions, pulsions, désirs, modèles comportementaux et avec les liens qui les unissent. Nous devenons ainsi capables, à tout moment, de réactiver et d’utiliser des aspects de nous-mêmes qui, déjà, tendaient à produire l’action ou la condition spécifique recherchée. " Cela peut paraître assez difficile à faire mais ce n’est pas tout à fait le cas. Dès qu’on prend conscience que c’est là, en soi, et qu’on peut opérer sur cette forme d’énergie, on trouve de quelle façon opérer. Il en donne d’ailleurs plusieurs moyens ici.




3. La bonne volonté ou volonté bienveillante
. Même une volonté dotée de force et d’habileté n’est pas toujours satisfaisante. De fait, elle peut même constituer une arme dangereuse car lorsqu’une telle volonté est orientée vers le mal, elle devient une menace sérieuse pour la société. Un homme doté d’une telle volonté puissante et efficace, capable d’utiliser à l’extrême ses dons naturels, peut dominer ou corrompre la volonté d’autrui. "
" La bonne volonté est souhaitable et, en définitive, inévitable. Nous devons donc considérer qu’un des aspects essentiels de l’éducation de la volonté consiste à choisir des buts justes. "Roberto Assagioli

Je vais résumer la suite du paragraphe :

" Deux grandes lois opèrent dans les sphères physique et psychologique : la loi de l’action et de la réaction, et la loi du rythme et de l’équilibre ", explique plus loin Assagioli. La loi de l’action et de la réaction, en somme, c’est que tout ce qu’on sème, on va le récolter. Ceux qui sèment le mal attirent le mal sur eux, etc. " La bonne volonté est souhaitable et, en définitive, inévitable. Nous devons donc considérer qu’un des aspects essentiels de l’éducation de la volonté consiste à choisir des buts justes. "

Et, finalement, on arrive au quatrième type :

4. La volonté transpersonnelle.
– Le but de la psychosynthèse personnelle et interpersonnelle est de permettre à l’individu de se définir dans le transpersonnel. – Mais il existe une autre dimension de l’être humain. Beaucoup n’en ont pas conscience et peuvent même en refuser l’existence, pourtant bien des individus ont fait l’expérience directe de cette autre forme de conscience et en ont témoigné à travers l’Histoire. " C’est dans " l’axe vertical ", c’est " la volonté transpersonnelle qui est d’elle-même la volonté du Soi Transpersonnel ", explique Assagioli.

" C’est aussi le domaine de la relation, au sein de chaque individu, entre la volonté du Soi personnel ou ‘ Je ’ et la volonté du Soi Transpersonnel. Cette relation conduit à une interaction croissante entre le Soi personnel et Transpersonnel, puis à leur fusion, enfin à leur relation avec la réalité ultime, le Soi Universel, qui incorpore et démontre la Volonté Universelle, Transcendante ", précise Assagioli.
La vision de la psychosynthèse

BRÈS, Micheline & PELLERIN, Monique.
La psychosynthèse,
Éd. des Presses de l’Université de France,
Coll. " Que sais-je? ", 1994.

La psychosynthèse en quelques étapes


Je vous en ai déjà parlé et je le rappelle pour ceux que le sujet peut intéresser, il existe un petit bouquin, très bon marché, dans la collection " Que sais-je? " aux Presses de l’Université de France (PUF), qui parle précisément de La psychosynthèse. Il est très bien fait d’ailleurs. On y traite, entre autres, de la volonté en action ou d’énergie volitive.

Je lis ici, par exemple : " À certains moments privilégiés ou au cours de certaines crises, l’expérience intime, vivante et irréfutable de la réalité et de la nature de la volonté peut s’exprimer : elle semble sortir de la profondeur de l’être. Par exemple, elle permet de se sentir brusquement capable de garder le pied ferme au bord d’un précipice, ou de faire face à un agresseur de façon calme et déterminée. Celui qui fait ainsi la découverte de sa volonté se perçoit comme un ‘ sujet vivant ’, doté du pouvoir de choisir, de relativiser ses propres actions ou d’amener des changements dans sa propre personnalité et dans celle des autres. " Mais encore une fois, il est préférable de travailler sur la sienne que sur celle des autres…

J’allais dire à la blague : sauf dans le cas du mariage, parce qu’on dirait que la vie de couple sert beaucoup à travailler sur l’autre... Attention de ne pas tomber dans de mauvais travers!

" Elle [la volonté] est forte non pas dans le sens de l’autoritarisme, mais d’une fermeté qui d’ailleurs ne doit pas être dissociée des autres qualités. Elle est habile, c’est-à-dire capable d’obtenir les résultats désirés avec le minimum de dépense d’énergie; elle requiert toute une stratégie d’actions adaptée à la forme particulière d’intelligence, aux désirs, aux habitudes, à la sensibilité propre et aux aspirations de la personne. Elle est bonne, c’est-à-dire dans le sens du bien, car si la force et l’habileté sont mises au service du mal, la volonté peut devenir un instrument de répression et/ou de corruption de la volonté des autres, et devient ‘ volonté de puissance ’.

" C’est donc cette volonté forte, habile et bonne, utilisée avec intelligence pour apprécier, comparer, choisir ce qui est indispensable à l’apprentissage de la liberté et de l’engagement responsable, à condition, naturellement, d’acquérir parallèlement une maîtrise des pulsions et un contrôle des passions qui peuvent aveugler. "

Ces propos recoupent bien la pensée de Roberto Assagioli.

" Chacun sait à quel point la liberté humaine est loin d’être parfaite, souvent soumise aux mouvements de la sensibilité et aux erreurs de l’intelligence. Assagioli affirme que cette volonté en action peut être et est souvent intrinsèquement joyeuse. Cela peut paraître surprenant, car la volonté a toujours été considérée comme austère – c’est justement ce que je me disais avant de vous en parler –, exigeante et pleine d’interdits. Pourtant les personnes qui ont développé cette ‘ énergie volitive ’ forte, habile et bonne peuvent trouver une harmonie intérieure rayonnante et une ouverture aux activités altruistes avec de profondes satisfactions. "

Les 6 étapes de la volonté


" L’acte de volonté se déroule en six phases qui sont autant de maillons d’une chaîne, la chaîne complète ne pouvant avoir que la solidité du maillon le plus faible. Les échecs reposeraient sur une défaillance de l’une ou l’autre des étapes, toujours la même pour une même personne. […]

Détermination de l’objectif et de sa motivation (Pourquoi je m’engage dans cette action?);
Délibération (Est-ce possible? Et quelles sont les alternatives? et leurs conséquences?);
Décision (À quoi faut-il renoncer pour réussir?);
Affirmation (Comment renforcer ma décision?);
Programmation (De quels moyens je dispose? Quelles aides puis-je obtenir? Comment faire?);
Direction de l’exécution (Comment commencer? Quelles mobilisations utiliser s’il y a un obstacle?). "

... Basketball
Mag
Mag

Messages : 3859
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Mar 5 Mar 2013 - 18:13

Merci Mag pour les outils permettant d'affiner les perceptions !

J'ai vu le loup ^^et c'était lui j'en suis sur !!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fenrir

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Il dépend de pleins de machins ... - Page 10 Empty Re: Il dépend de pleins de machins ...

Message par Invité Jeu 7 Mar 2013 - 13:41

clown


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum