Presse : Libé parle des précoces

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Presse : Libé parle des précoces

Message par ethocom le Ven 20 Jan 2012 - 14:34

http://www.liberation.fr/societe/01012384228-julien-13-ans-146-de-qi-et-sept-ans-de-calvaire-a-l-ecole
ethocom
ethocom

Messages : 113
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 46
Localisation : Annecy - GENEVE

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par ikg le Ven 20 Jan 2012 - 14:59

Et celui-là qui va avec :
http://www.liberation.fr/societe/01012384481-la-plupart-des-precoces-sont-de-mauvais-eleves-alors-qu-ils-ont-un-haut-potentiel

[Note de la modération : les deux files ont été fusionnées]
ikg
ikg

Messages : 96
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Fata Morgana le Ven 20 Jan 2012 - 15:13

Qué misère... Sad
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par marmotte le Ven 20 Jan 2012 - 15:48

Quel mauvais journalisme !

Enfin, je ne reviens pas sur le témoignage. Un témoignage est forcément subjectif. Et le journaliste recueille et retranscrit, point barre. Je trouve hallucinant ce qu'ont vécu cet enfant et cette famille, mais que dire d'autre ?

Mais en ce qui concerne le compte-rendu de l'entretien avec le principal de collège, je suis désolée. Qui n'a pas compris ? Le principal ? Le journaliste ? Sans doute les deux. En tout cas, les imprécisions et inexactitudes se bousculent au portillon, pour le lecteur averti.
Il faut le redire, l'histoire des tiers, ça vient d'un sondage auprès des membres d'une association. Un petit échantillon très biaisé (les parents de précoces qui vont bien adhèrent rarement aux associations). Et tout le monde reprend ces chiffres sans même savoir d'où ils sortent.
Ensuite, des précoces avec une mauvaise mémoire ? Euh ... Ce qui frappe souvent chez les petits, c'est leur mémoire "prodigieuse", tant pour le détail que pour la durée. Que les enfants précoces trouvent soûlant de mémoriser leurs tables, soit. Comme tous les enfants, d'ailleurs. C'est pénible, et en plus, comme ont souvent des procédures efficaces pour retrouver les résultats, ils n'en voient pas trop l'intérêt. Mais leur mémoire fonctionne très bien. D'ailleurs, c'est mesuré par plein d'items des tests (mémoire à long terme avec les subtests information ou vocabulaire, mémoire à court terme avec les subtests de l'IMT) et ce n'est pas à ces subtests qu'ils échouent massivement. Et puis, j'ai du mal à comprendre le sens que ce professionnel de l'éducation donne au verbe "apprendre". Apprendre, c'est seulement cet apprentissage par coeur qui demande des efforts ? Oui, bien des collégiens précoces ont du mal à acquérir un peu de méthode, et le goût de l'effort. Il faut le dire à leurs parents bien avant qu'ils soient au collège, d'ailleurs. Mais face à des apprentissages nouveaux et stimulants, ils n'auront pas de mal à acquérir ce qu'on attend d'eux, et au-delà.
En revanche, tout à fait d'accord en ce qui concerne la bienveillance, et le peu d'intérêt des notes, qui font perdre le goût du savoir. Et ça, ça concerne tous les élèves, pas seulement les précoces, estampillés ou non.

Qui comprend cette phrase ?
Il y a un grand décalage entre leur âge affectif, jusqu'à neuf ans en retard parfois, et leur âge intellectuel, dont l'avance peut aller jusqu'à seize ou dix-sept ans.
Le lecteur lambda comprend qu'un collégien de 12 ans peut avoir l'affectivité d'un bambin de 3 ans, et l'intellect d'un adulte de près de 30 ans ... Et quid de l'enfant qui entre en 6e à 9 ans (cas d'un de mes élèves cette année) ? J'espère que ce n'est pas ainsi que le principal et les enseignants du collège appréhendent la précocité de leurs élèves !

Mais bon, il aurait été étonnant que Libé traite le sujet de la précocité autrement que sous cet angle misérabiliste.

marmotte

Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 46
Localisation : Ici-même

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Fata Morgana le Ven 20 Jan 2012 - 16:00

C'est tourné vers les familles qui flippent. Pas pour les lecteurs avertis. Qui voient un gamin intelligent foirer totalement l'école.
Après pour les détails faut voir avec les psys. Mais sur le fond ça peut inciter des gens qui croient que surdoué = premier de la classe, à se poser les bonnes questions. Ensuite vient le bilan, qui lui sera autrement plus éloquent que cette feuille de chou.
j'espère juste que petit à petit, article après article, l'éducation nationale commencera enfin à se pencher sur le problème...intelligemment...


Dernière édition par Fata Morgana le Ven 20 Jan 2012 - 17:14, édité 1 fois (Raison : 2 fautes)
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Mlle Zèbre le Ven 20 Jan 2012 - 16:11

Même si les articles ne sont pas d'une précision des plus satisfaisantes, il y a certains détails qui me parlent dans le témoignage de cet enfant.

«Quand je leur parle, ils ne me comprennent pas», disait-il à sa mère dès la maternelle à propos des autres élèves

Au risque de me faire l'avocate du diable, je reconnais ma zébritude personnelle dans cette phrase. J'ai toujours souffert de ce décalage dans mes intérêts, mes besoins, mes questionnements.

Ensuite, viens le cercle vicieux de la culpabilité face aux brimades subies, la peur d'être incomprise et la bêtise (excusez moi du terme) des certains membres du corps enseignant. A titre d'exemple, après m'être fait pousser dans les escaliers, j'ai été voir le CPE, j'ai déballé tout ce que je subissais depuis des mois sa réponse " Mais est ce que tu ne le fais pas un peu exprès ?" en gros je l'avais bien cherché parce que mon comportement déplaisait visiblement ...
Mlle Zèbre
Mlle Zèbre

Messages : 138
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par marmotte le Ven 20 Jan 2012 - 16:20

Ca, c'est certain ... Dans les salles des profs, comme dans toute l'éducation nationale, on n'aime pas tout ce qui fait des vagues. Donc, l'enfant qui dit que le système dysfonctionne est coupable de perturber la quiétude (factice) des lieux.

Pour beaucoup de profs, un précoce ne peut être qu'un bon élève qui s'en sortira toujours. Et les maltraitances sont le prix à payer pour ce don. on comprend presque les brutes qui se vengent ainsi de cette injustice. Ca commence à changer, je vous rassure. Mais bon, on entend encore ce discours, de manière plus ou moins explicite.

Alors, c'est bien quand des équipes se posent la question de la précocité et de sa prise en charge. Mais quand les solutions mises en oeuvre s'appuient sur de telles approximations, j'ai peur.

Je précise que je suis moi-même "à haut potentiel", que je n'ai pas particulièrement aimé l'école et que j'ai détesté le collège, et qu'en plus d'être prof, j'ai deux gnômes HPI, dont une collégienne.

marmotte

Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 46
Localisation : Ici-même

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Mor_IsH le Ven 20 Jan 2012 - 16:23

J'ai l'impression que le sujet des précoces commencent à tout doucement arriver dans la conscience collective ... Faut dire les recherche en sciences cognitives et en psychologie sont assez récentes. . . si je dis pas de connerires, c'est moins d'une dizaine d'année. Auparavant, il était considéré que la raison pouvait tout dominer (le concept d'intelligence émotionnelle n'existait pas) et que la grande intelligence était une chance, point barre.
C'est finalement très récent ... et ces idées commencent tout doucement à s'infiltrer dans les milieux spécialisés. Avec du coup certains articles de vulgarisation.
Maintenant, 99% des gens ne sont pas du tout familiés de ce sujet et ne le comprennent pas du tout. Ils réagissent même avec hostilité à ce genre de différence.

Combien de fois je me suis fait mettre un scotch sur la bouche (CP), fait mettre au fond de la classe (CE2...), tabasser (collège) ... rabaisser par les profs (collège) ... pour finalement que les choses se calment au lycée.

... ça fait bizarre de se rappeller de ça ... Je m'étais jamais dit que c'était parce que j'avais peut être pu être zèbre... pig
Mor_IsH
Mor_IsH

Messages : 402
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 39
Localisation : 93

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par marmotte le Ven 20 Jan 2012 - 17:14

Un bon article, clair et sans pathos malvenu, trouvé sur un site académique.

Mais on retrouve encore cette référence au tiers d'échec scolaire, sans que cet échec soit précisément défini. Référence non consultable sur le web ...

marmotte

Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 46
Localisation : Ici-même

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Ven 20 Jan 2012 - 17:26

je crains que cette notion de tiers en échec soit surtout liée à la non détection de bons nombres d'enfants précoces. Si je regarde la population détectée officiellement surdoué parmi nos élèves, on est bien loin de ce compte et la majorité réussit bien voire excelle sans trop se fouler d'ailleurs. On en a un en énorme échec scolaire et en refus de tout, strictement tout. On en a un qui était victime de harcèlement dans son autre établissement...

bref, on trouve de tout mais la dérive de ce genre d'articles, c'est aussi de faire fantasmer certains parents à l'idée que non, leur enfant n'est pas en difficulté purement scolaire, mais précoce... plusieurs parents se sont mordus les dents là dessus ces dernières années.

L'accueil réservé à ces enfants n'est pas franchement chaud en salle des profs, c'est le moins qu'on puisse dire. Ils sont protégés par le fait que nous soyons plusieurs parents d'enfants précoces dans l'établissement ce qui évite les paroles blessantes.

Enfin, c'est dramatisant, néanmoins ça a aussi le bénéfice d'attitrer l'attention sur le fait que ces enfants sont des cibles idéales à petits sadiques.
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Elléane le Ven 20 Jan 2012 - 18:49

L'école dont il est question dans l'article, est celle où a été scolarisé mon fils en 3ème .
C'était la première année de mise en place de cette expérience, consacrée à l'observation.
Pourtant , ils ont fait davantage qu'observer, et ont commencé à tester certaines méthodes. Ils ont fait preuve de bienveillance à l'égard de ces enfants en grande souffrance et mon fils y a vécu heureux.
Puis fin ! parcequ'aucun suivi n'était prévu pour le lycée malgré les réclamations insistantes de la directrice auprès de l'académie et des autres chefs d'établissement.
Elléane
Elléane

Messages : 359
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 58
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Ven 20 Jan 2012 - 19:10

est-ce qu'il était suffisamment reparti de bon pied pour bien vivre sa scolarité au lycée?
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Elléane le Sam 21 Jan 2012 - 9:53

Hélas, non.
Il a été orienté en seconde au lycée Mansart à St maur et au bout de 3 mois, il n'en pouvais plus, il a donc été repris à Charcot en 3è à nouveau.
Puis la rentrée suivante, il l'a effectué à Marcellin Berthelot, lycée très côté et élitiste où il n'a pas tenu plus d'un trimestre.
de là, il est parti en cfa à bagnolet pour une formation d'infographiste en 6 mois, une initiation à l'issue de laquelle il se devait de trouver un employeur pour continuer en alternance. Il n'a pas trouvé et n'a pas été repris au cfa.
Une année à la maison, déprime totale.
On lui a payé l'année d'après une année de formation initiale en école privée à Itecom (Paris), et le problème de l'alternance s'est reposé, même echec.
En janvier 2011, il est parti en Australie, il n'en pouvait plus de ces impasses et voulait s'aérer tout en se confrontant à la vie sans les parents. il a fait du fruit-picking et il est rentré au bout de 3 mois pour revoir sa copine, dans l'intention de repartir en Oz. Sa copine l'a laissé tomber dès son retour et il n'avait plus la force de repartir. En juin, il a tenté de mettre fin à ses jours.
Et depuis août, il travaille à côté de la maison dans un magasin bio, il a 20 ans et voilà où il en est.
Elléane
Elléane

Messages : 359
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 58
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Sam 21 Jan 2012 - 10:11

eh bien quel parcours incroyable! ça n'a pas dû être facile en tant que parents de gérer tout ça. J'espère que tu pourras partager ton expérience là dessus ici pour aider ceux qui ont des enfants comme le tien.

Mon fils n'a pas encore 7 ans mais nous sommes très anxieux par rapport à tout ça parce que d'une part j'ai connu le harcèlement (mais guère à ce point) et que d'autre part je vois mon fils devenir la cible idéale.
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par jmd le Sam 21 Jan 2012 - 10:14

Je me demandais (je n'en sais rien, c'est juste une question que je pose) si suivre des cours par correspondance n'était pas une solution. Je n'en ai jamais suivi moi-même donc je ne sais pas exactement comment cela fonctionne, notamment au niveau des examens.

Juste une question.
jmd
jmd

Messages : 830
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Kangchenjunga le Sam 21 Jan 2012 - 11:33

Pour moi, la solution anti-tout-le-monde-est-contre-moi, ça a été de faire de la muscu. J'en ai eu marre et j'ai fait des pompes, beaucoup, voilà, comme schwarzy. Résultat en 3 mois: plus aucune peur de la sanction populaire, j'ai été intégré dans les groupes soi-disant 'cool' et j'ai trouvé une copine.
Pour survivre dans un monde basique, J'ai choisi d'être basique...
Intérêt de la méthode: pas besoin d'inhiber son intellect. Incovénient: ça marche pas pour les filles Razz
Kangchenjunga
Kangchenjunga

Messages : 263
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Sam 21 Jan 2012 - 11:41

avantage, ça développe un corps de rêve aussi Wink
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Betapi le Sam 21 Jan 2012 - 12:51

C'est bien de parler des enfants précoces (ce qui pour un journal de gauche est surprenant) mais ces enfants deviennent adultes par la suite. Et ça on en parle pas, bilan le débat n'avance pas.
Betapi
Betapi

Messages : 2153
Date d'inscription : 15/03/2011
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Sam 21 Jan 2012 - 14:14

c'est sur les enfants qu'il faut agir rapidement, c'est plus important somme toute et puis les adultes sont peut-être assez grands pour se débrouiller un peu plus tous seuls... encore que je suis pas un exemple lol
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Mlle Zèbre le Dim 22 Jan 2012 - 0:51

Le problème, à mon sens et au vu de mon expérience, c'est que certains soucis des adultes surdoués viennent de ce schéma hostile vécu pendant l'enfance.

J'ai de gros problèmes d'estime personnelle dans mon travail et ma vie d'adulte et je me rend bien compte que ces failles prennent racine dans ma petite enfance, ayant été mise au ban et malmenée par le "cercle social" ou du moins sa représentation à travers le groupe classe, je suis partie sur de mauvaises bases et quand les fondations sont pourries, il y a très peu de chances pour que la maison tienne debout.
Et peut être qu'en "assainissant" les fondations, les problèmes seraient moins lourds à porter à l'âge adulte.
Mlle Zèbre
Mlle Zèbre

Messages : 138
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Article de Libé sur l'échec scolaire d'un précoce

Message par 'moy [Baboo] le Dim 22 Jan 2012 - 16:30

http://www.liberation.fr/societe/01012384228-julien-13-ans-146-de-qi-et-sept-ans-de-calvaire-a-l-ecole

C'est pas gagné... un témoignage qui sera familier pour certains, et l'adresse d'un établissement peut-être à retenir?
'moy [Baboo]
'moy [Baboo]

Messages : 333
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 27
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Tof le Dim 22 Jan 2012 - 16:33

Il y a déjà un topic sur le sujet là :
http://zebrascrossing.forumactif.org/t5005-presse-libe-parle-des-precoces#189700
Smile

[Note de la modération : les deux files ont été fusionnées]
Tof
Tof

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par remyy le Dim 22 Jan 2012 - 17:31

Bon sinon directement le blog de la maman concernée : http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/

"À propos de moi, en quelques mots : zébrelle trentenaire & maman d'un zébreau, j'ai voulu vous faire partager un peu de nous à travers ce blog qui reprend quelques tranches de vie dans notre petite famille à rayures. Mais aussi donner quelques pistes (toutes personnelles & modestes, chaque cas étant unique n'est-ce pas) afin de permettre aux gens que le sujet intéresse de mieux comprendre & cerner ce qu'est le surdouement (qui est également appelé "surdon", "douance" ou "surdouance")."
remyy
remyy

Messages : 479
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 54
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Mariie le Dim 22 Jan 2012 - 18:18

Personnellement, j'ai aussi eu des problèmes à l'école, en primaire je n'avais aucun soucis avec les autres, mais j'étais particulièrement angoissée et stressé)s e (anxiété de performance) ce qui a entraîné une phobie scolaire. Du coup visites chez diverses psychologues, psychiatres, pendant ce temps là ma présence à l'école était irrégulière, jusqu'à ce que... je tombe sur la psychiatre, qui diagnostique ma phobie scolaire, une dépression, qui soupçonne une précocité intellectuelle et qui me met sous antidépresseur. Beaucoup pourront trouver que 10 ans c'est trop jeune pour donner des antidépresseurs, mais cela m'a énormément aidé.

Après cela, tout a été très bien, outre quelques moqueries de certain(ecamarades, jusqu'à l'entrée en 3ème.
A ce moment là c'est repartie pour la dépression, la phobie scolaire, une hospitalisation, changement de médicament... Je finis tout de même mon année bon gré mal gré, obtiens mon brevet. Mais en seconde, je ne tiens que quelques semaines et après: déscolarisation.
Ma psychothérapeute propose alors de monter un dossier soin-étude. Ce fut chose faite.
J'ai donc passé deux ans dans une clinique, entourée d'infirmiers, d'éducateurs, de psychologues, de psychiatres et d'autres jeunes qui me comprenaient. Quand aux cours, cela se passait dans une annexe d'un lycée, qui se trouvait dans l'enceinte de la clinique.
Nous étions généralement moins d'une dizaine en cours, les professeurs étaient particulièrement attentifs à chacun et surtout on allait à notre rythme, donc moins d'ennui en cours. Et la pression était moindre, donc pour ceux qui comme moi ont peur de raté c'est parfait.


Je me rends compte que je raconte un peu (beaucoup) ma vie, et que ça ne vous intéresse pas forcément..

Je met tout de même le lien de la fondation pour le soin-études:
http://www.fsef.net/

Mariie

Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 27
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par tatiechou le Dim 22 Jan 2012 - 18:43

mariie , je suis allée aussi dans une clinique médico pédagogique de la fsef a sceaux c'était la meme chose que toi, n'empeche que grace a eux j'ai reussi a avoir mon bac, mais j'aurai preferé avoir a eviter d'y aller Smile
tatiechou
tatiechou

Messages : 342
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Mariie le Dim 22 Jan 2012 - 18:46

tatiechou a écrit:mariie , je suis allée aussi dans une clinique médico pédagogique de la fsef a sceaux c'était la meme chose que toi, n'empeche que grace a eux j'ai reussi a avoir mon bac, mais j'aurai preferé avoir a eviter d'y aller Smile

Dupré???

Mariie

Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 27
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par tatiechou le Dim 22 Jan 2012 - 18:48

oui j'ai quitté dupré y a un an et demi
tatiechou
tatiechou

Messages : 342
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Mor_IsH le Dim 22 Jan 2012 - 19:38

makalu a écrit:Pour moi, la solution anti-tout-le-monde-est-contre-moi, ça a été de faire de la muscu.

HaHa, pareil Wink
Mor_IsH
Mor_IsH

Messages : 402
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 39
Localisation : 93

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Mariie le Dim 22 Jan 2012 - 20:40

Mlle Zèbre a écrit:Le problème, à mon sens et au vu de mon expérience, c'est que certains soucis des adultes surdoués viennent de ce schéma hostile vécu pendant l'enfance.

J'ai de gros problèmes d'estime personnelle dans mon travail et ma vie d'adulte et je me rend bien compte que ces failles prennent racine dans ma petite enfance, ayant été mise au ban et malmenée par le "cercle social" ou du moins sa représentation à travers le groupe classe, je suis partie sur de mauvaises bases et quand les fondations sont pourries, il y a très peu de chances pour que la maison tienne debout.
Et peut être qu'en "assainissant" les fondations, les problèmes seraient moins lourds à porter à l'âge adulte.


As tu essayer la psychothérapie, ça pourrait te permettre "d'assainir les fondations", et puis revenir sur tes souffrances passées pourrait t'aider à aller de l'avant.

Mariie

Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 27
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Mlle Zèbre le Dim 22 Jan 2012 - 21:30

J'ai déjà été suivie dans mon adolescence, et mes fondations à moi se portent de mieux en mieux, mais c'est vrai que dans certaines situations où je ressens une hostilité latente, les brimades subies (qui ont été jusqu'aux menaces de mort) sont parfois tendance à refaire surface et à saper mon équilibre.

Mais 99 % de ma vie se passe on ne peut mieux Very Happy
Mlle Zèbre
Mlle Zèbre

Messages : 138
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par tatiechou le Dim 22 Jan 2012 - 22:30

oui c'est vrai que si déjà a la base il y avait eu une meilleure prise en charge ça aurait été mieux,
disons qu'à l'âge adulte c'est compliqué quand les choses ont faites que rien ne nous aider à avancer sereinement.

Je suis donc en ce moment avec l'envie que les adultes surdoués ainsi que leurs problématiques (enfin pour ceux qui en ont) puissent être largement divulguées
tatiechou
tatiechou

Messages : 342
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par fleurblanche le Dim 22 Jan 2012 - 22:49

Mariie a écrit:

Je me rends compte que je raconte un peu (beaucoup) ma vie, et que ça ne vous intéresse pas forcément..

C'est tout le contraire ! Enfin, pour moi, et pour beaucoup d'autres personnes (peut-être même la majorité silencieuse, qui lit et ne poste pas, ou qui lit et ne s'inscrit pas Laughing ). J'ai la conviction intime que tout ce qui est écrit ou dit, peut être, un jour ou l'autre, utile à un membre inscrt ou à un visiteur...

J'apprends beaucoup à travers les récits que les gens font de leurs vécus et de leurs ressentis. Je compare avec les miens, je peux m'y reconnaitre, ou je peux m'en inspirer pour avancer dans ma propre vie.

D'ailleurs, si ce n'était pas pour partager de nos vies, pourquoi y aurait-il des rubriques "vécus" et "ressentis" dans le forum ? !

En plus, j'ai toujours trouvé les témoignages plus enrichissants que les théories livresques.

Par ailleurs, je suis conciente que ça dépend de la culture dans laquelle on est immergé : y a des coins où être expansif est mal vu, y a d'autres où c'est la "norme"...
fleurblanche
fleurblanche

Messages : 4460
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 51
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par tatiechou le Dim 22 Jan 2012 - 22:58

puis tu sais le principe d'un forum c'est quoi: témoigner à la base car on se rejoint sur quelques chose la c'est la zébritude ou l'interet pour la zebritude, mais comme le dit très bien fleurs blanche ce que tu marques aujourd'hui peut aider quelqu'un demain. regarde tu parles de la fsef ce que peu de personnes connaissent et qui aideraient pourtant, tu parle de ton parcours de vie, certains pourront se reconnaitre, ce soir peut être pas, enfin t'inquiètes pas ici on est là pour Echanger, c'est le maitre mot
tatiechou
tatiechou

Messages : 342
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par enzèbrée le Mer 25 Jan 2012 - 23:50

marmotte a écrit:
en ce qui concerne le compte-rendu de l'entretien avec le principal de collège, je suis désolée. Qui n'a pas compris ? Le principal ? Le journaliste ? Sans doute les deux. En tout cas, les imprécisions et inexactitudes se bousculent au portillon, pour le lecteur averti.
Il faut le redire, l'histoire des tiers, ça vient d'un sondage auprès des membres d'une association. Un petit échantillon très biaisé (les parents de précoces qui vont bien adhèrent rarement aux associations). Et tout le monde reprend ces chiffres sans même savoir d'où ils sortent.
Ensuite, des précoces avec une mauvaise mémoire ? Euh ... Ce qui frappe souvent chez les petits, c'est leur mémoire "prodigieuse", tant pour le détail que pour la durée. Que les enfants précoces trouvent soûlant de mémoriser leurs tables, soit. Comme tous les enfants, d'ailleurs. C'est pénible, et en plus, comme ont souvent des procédures efficaces pour retrouver les résultats, ils n'en voient pas trop l'intérêt. Mais leur mémoire fonctionne très bien. D'ailleurs, c'est mesuré par plein d'items des tests (mémoire à long terme avec les subtests information ou vocabulaire, mémoire à court terme avec les subtests de l'IMT) et ce n'est pas à ces subtests qu'ils échouent massivement. Et puis, j'ai du mal à comprendre le sens que ce professionnel de l'éducation donne au verbe "apprendre". Apprendre, c'est seulement cet apprentissage par coeur qui demande des efforts ? Oui, bien des collégiens précoces ont du mal à acquérir un peu de méthode, et le goût de l'effort. Il faut le dire à leurs parents bien avant qu'ils soient au collège, d'ailleurs. Mais face à des apprentissages nouveaux et stimulants, ils n'auront pas de mal à acquérir ce qu'on attend d'eux, et au-delà.
En revanche, tout à fait d'accord en ce qui concerne la bienveillance, et le peu d'intérêt des notes, qui font perdre le goût du savoir. Et ça, ça concerne tous les élèves, pas seulement les précoces, estampillés ou non.

Qui comprend cette phrase ?
Il y a un grand décalage entre leur âge affectif, jusqu'à neuf ans en retard parfois, et leur âge intellectuel, dont l'avance peut aller jusqu'à seize ou dix-sept ans.
Le lecteur lambda comprend qu'un collégien de 12 ans peut avoir l'affectivité d'un bambin de 3 ans, et l'intellect d'un adulte de près de 30 ans ... Et quid de l'enfant qui entre en 6e à 9 ans (cas d'un de mes élèves cette année) ? J'espère que ce n'est pas ainsi que le principal et les enseignants du collège appréhendent la précocité de leurs élèves !

j'ai ressenti exactement la même chose en lisant l'article... je suis d'accord que c'est important que l'on parle des enfants précoces/surdoués dans la presse, mais est-ce une bonne chose de dire n'importe quoi ? Rolling Eyes cet article est à peine lisible, compréhensible... c'est mon avis. Wink

j'avais déjà lu le témoignage du jeune, c'est juste horriblement désespérant... Crying or Very sad

enzèbrée

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Jeu 26 Jan 2012 - 8:58

j'ai été victime de harcèlement au collège, il m'a fallu 4 ans pour sourire à nouveau, de gros dégâts psychologiques mais je suis remontée grâce à l'attention de ma famille et surtout du soutien d'une enseignante que j'admirais.
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par tatiechou le Jeu 26 Jan 2012 - 9:20

Moi trois ans d harcèlement au lycée mais la par prof et CPE ... Totalement détruite
tatiechou
tatiechou

Messages : 342
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Jeu 26 Jan 2012 - 10:42

ah ouais, là c'est curieux! J'ai du mal à comprendre comment on peut s'acharner sur un élève même si on ne l'apprécie pas, surtout vu que c'est mon métier.
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par tatiechou le Jeu 26 Jan 2012 - 11:35

Oui ils ont réussi a me détruire un Max se sont mis ensemble ça a marché, ça c très mal terminé pour moi, pas pour eux bien sur, en cours devant tout le monde j avais le droit a des rabaissement , du coup dans la classe ça les amusais il avait de l humour de prof enfin l humour consistant a casser pour faire rire moyen... Apres la CPE ma pourri de chez pourri bref mauvais souvenirs quoi ... Et la on peut rien y faire
tatiechou
tatiechou

Messages : 342
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Jeu 26 Jan 2012 - 12:25

non en effet, malheureusement ce genre de cons font des dégâts et savent exactement comment se protéger avec l'administration...

A l'inverse, des profs corrects se retrouvent emmerdés alors qu'il n'ont rien fait de mal car les pervers savent très bien utiliser le système.
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par tatiechou le Jeu 26 Jan 2012 - 12:34

Oui tu as raison zebeurton, enfin bon voila quoi que de mauvais souvenirs, cependant je ne met pas tout le monde dans le même panier et j'ai rencontr des profs formidable pendant ma scolarité et qui de surcroit etaient la pour moi et que j'étais leurs chouchoute en plus mdr
tatiechou
tatiechou

Messages : 342
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Jeu 26 Jan 2012 - 13:00

j'ai rencontré aussi une connasse qui n'a rien trouvé de mieux que d'encourager les brimades de mes camarades pour se faire bien voir...
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par 'moy [Baboo] le Ven 27 Jan 2012 - 16:13

Oups... Merci Tof... est-ce qu'un modérateur pourrait fusionner mon sujet dans l'autre et/ou le verrouiller? Désolée... erreur de débutante, I guess...

[Note de la modération : pas de souci, les deux files ont été fusionnées]
'moy [Baboo]
'moy [Baboo]

Messages : 333
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 27
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par fleurblanche le Sam 28 Jan 2012 - 13:47

A lire tout ça, je fiinis par me demander si l'on ne devrait pas faire passer des tests psychologiques à toute personne désireuse d'enseigner/travailler avec les enfants.

Dans mon domaine, on gère les enfants en difficulté. Le personnel et les bénévoles chargés du travail de proximité avec les enfants sont sensés adhérer à un code de bonne conduite (on leur présente ce code, ainsi que les droits des enfants, durant leur formation technique), code sensé assurer la protection des enfants. Si c'est fait dans le milieu associatif, pourquoi pas dans la fonction publique ? Le milieu associatif serait-il en avance, aurait-il une longueur d'avance concernant l'obligation de protéger les enfants de toute atteinte physique, psychollogique, émotionnelle de la part des adultes les encadrant ?
fleurblanche
fleurblanche

Messages : 4460
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 51
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Zögern le Dim 29 Jan 2012 - 2:18

fleurblanche a écrit:A lire tout ça, je fiinis par me demander si l'on ne devrait pas faire passer des tests psychologiques à toute personne désireuse d'enseigner/travailler avec les enfants.

Dans mon domaine, on gère les enfants en difficulté. Le personnel et les bénévoles chargés du travail de proximité avec les enfants sont sensés adhérer à un code de bonne conduite (on leur présente ce code, ainsi que les droits des enfants, durant leur formation technique), code sensé assurer la protection des enfants. Si c'est fait dans le milieu associatif, pourquoi pas dans la fonction publique ? Le milieu associatif serait-il en avance, aurait-il une longueur d'avance concernant l'obligation de protéger les enfants de toute atteinte physique, psychollogique, émotionnelle de la part des adultes les encadrant ?

La grosse différence entre les assos et le public c'est... la formation justement. Les instits aujourd'hui sortent de la fac. Comment pourraient-ils détecter les différents profils psychologiques des différents milieux quand leur unique vécu se résume à des étudiants arrivés en master ?...
Et ce n'est pas que le milieu associatif ait une longueur d'avance, c'est que le public prend délibérément du retard. Malheureusement, l'enseignement français est devenu catastrophique faute d'investissement financier. Alors pour convaincre le gouvernement de faire passer des tests couteux, c'est pas gagné...

Zögern

Messages : 63
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par zebeurton le Dim 29 Jan 2012 - 9:15

et pourtant on y arrive grâce aux assocs de parents qui arrivent à faire bouger les choses parce que les enseignants avec leurs grèves qui font économiser pas mal de pognon à l'Etat sachant qu'ils rattraperont leur retard niveau boulot... pffff, ils doivent bien se marrer tout en haut, ils se marrent moins quand les parents commencent à se plaindre en masse.

Je me demande quand la masse va se rendre compte qu'elle peut avoir une éducation correcte si elle se bouge pour ça mais non... juste quelques profs qui insistent bêtement pour faire grève alors que ça ne donne aucun résultat (la preuve: leur salaire continue de chuter... autrefois un simple instit dans un village faisait partie des notables, aujourd'hui il leur faut 20 ans de carrière pour atteindre le salaire moyen!!!)
zebeurton
zebeurton

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par pandorine le Lun 30 Jan 2012 - 22:11

Et dire qu'on pourrait croire que tout est plus simple..... silent
J'ai vécu très longtemps des choses difficile d'abord en maternelle (agressions physiques,humiliations..) puis en primaire et enfin au collège...
Il faut dire qu"être maladroite,asthmatique, dans la lune et crédule...))
Au lycée petite amélioration puisque j'ai eu la chance d'être "adoptée " par la bande de mon copain même si, souvent, on se fichait de"l"intello".
Puis à la fac petit sursaut avec la grève Devaquet et, du coup,quelques copains et surtout l'inimitié du directeur de mon UFR qui m'a trouvé trop insolente à son gout...
Résultat DEUG loupé et non repassé..plus le gout
Vie active et un mari qui me surnommait ARTE la chaîne que l'on ne comprend pas...
Il y a quelques années et avec l'aide d'instits de mon fils j'ai envisagé qu'il puisse être zébré (je ne connaissais pas le terme à l'époque)) mais devant l'hostilité du papa j'ai renoncé aux tests.
Ont suivi des années de galère pour mon grand (aujourd'hui 20 ans) et de médiocrité scolaire doublée d'une sorte de déprime profonde et d'un cynisme non moins profond.
Pas d'amis,ni d'amies mais des heures, des jours enfermé sur l'ordi et moi, à culpabiliser...
Aujourd'hui il est en BTS informatique et réseaux et va,humainement parlant, un peu mieux
Je crois que nous aurions pu gagner du temps si j'avais osé m'imposer, imposer ces tests ...mais un tel manque de confiance et une telle peur de l'abandon....

Aujourd'hui divorcée 2 fois et vivant une belle relation non cohabitante j'élève, ma petite puce de 10 ans en essayant de l'aider à devenir qui elle est...
Presse : Libé parle des précoces 732478
pandorine
pandorine

Messages : 79
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 52
Localisation : Le Chaffal

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par toxic-paradise le Lun 30 Jan 2012 - 22:53

Je n'ai rien a dire, mis à part: Quelle honte de s'acharner ainsi sur un enfant !
Je hais l'éducation nationale !
toxic-paradise
toxic-paradise

Messages : 423
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par 214782 le Lun 30 Jan 2012 - 22:58

Je suis pas très a l'aise avec ca, le fait que Libé fasse un nartic, que la presse mainstream, fut-elle centriste, s'intéresse a nous, avant la société nous ignorait, mais elle nous foutait la paix.

Après on peut toujours dire qu'en parler ca fait avancer les choses, et se taper des débats sans fin pour savoir s'il faut nous mettre a part dans des écoles spécialisées ou avec les autres.

Mais ce que moi personnellement je vois d'un mauvais oeil c'est que la société médiatique s'empare du sujet, on voit des tests de QI fleurir partout a la télé et sur internet, et je sais pas vous, mais moi j'aime pas ca.

J'aime l'ouverture d'esprit qu'on trouve dans un lieu autogéré a concert punk ou dans une salle prise par un club hip hop, dans le premier tu croises des filles habillés en preppy, des vrais last punks, des slackers, des gens naturels, des vans trouées et des docs militaires, dans le deuxième tu trouves des tetes grillées, des tetes de gentils, des gens de toutes les couleurs, des requins et des weston.
Dans les deux cas le principe c'est que tout le monde peut venir, t'aimes tu viens, on t'accepte comme tu es (vraiment, pas comme chez ronald), pour revenir a moi, j'y suis habillé comme je veux, avec la tete que j'ai, les gens ne me scrutent pas pour deviner mon milieu social, si je suis hqi, thqi, je suis ce que je suis je viens d'ou je viens je parle comme je parle, je suis en sécurité.

Je ne crois pas que la société soit prete pour l'instant a accepter les différences, alors apres la ok on parle de l'école, on doit bien y aller, et s'y epanouir, et je trouve ca bien que des gens motivés fassent ce qu'ils peuvent pour que ca soit le cas,
mais une fois de plus je préfère que les projecteurs ne soient pas trop braqués
sur nous.

214782
214782

Messages : 197
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 39
Localisation : 63&38&42&69&ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par Zögern le Mar 31 Jan 2012 - 10:53

214782 a écrit:Je ne crois pas que la société soit prete pour l'instant a accepter les différences, alors apres la ok on parle de l'école, on doit bien y aller, et s'y epanouir, et je trouve ca bien que des gens motivés fassent ce qu'ils peuvent pour que ca soit le cas,
mais une fois de plus je préfère que les projecteurs ne soient pas trop braqués
sur nous.

C'est assez délicat comme question... Nous faire connaitre au risque d'etre mal compris et malmenés pendant un temps, ou préparer doucement la société à "nous accueillir"... mais comme tu le dis, pour l'école, c'est différent. Je crois que c'est indispensable de faire connaitre cette différence pour favoriser le développement zébral. Tout est une question de confiance en autrui : il faut considérer que la majorité va utiliser cette nouvelle donnée à bon escient et non pas pour essayer de nuire. Si l'on considère que les autres (enfants, parents, enseignants) sont foncièrement mauvais, alors en effet, on risque de faire plus de mal que de bien. Et tout passe aussi par une bonne information, et non pas des articles approximatifs écrits dans un but de justification de l'échec scolaire, qui en réalité a de trop nombreuses autres raisons d'exister.

De toutes façons, ceux qui ne sont pas prêts à accepter cette différence, on en a probablement tous déjà croisés. Je pense notamment à ce professeur que j'ai eu au lycée, probablement zèbre également à son insu, qui nous disait : "je ne crois pas au QI, aux précoces et aux sauts de classe" . Comme si c'était une religion...
Ceux qui n'y sont pas prêts ne l'accepteront pas, voilà tout. De toute façon, qu'on en parle ou non, je doute que les effets soient vraiment importants...

Zögern

Messages : 63
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Revenir en haut Aller en bas

Presse : Libé parle des précoces Empty Re: Presse : Libé parle des précoces

Message par 214782 le Mar 31 Jan 2012 - 19:36

Je crois que c'est indispensable de faire connaitre cette différence pour favoriser le développement zébral. Tout est une question de confiance en autrui : il faut considérer que la majorité va utiliser cette nouvelle donnée à bon escient et non pas pour essayer de nuire.
Ouais je crois aussi, c'est la société dans laquelle on vit, ou on ne peut pas etre respecté en silence, on est obligé de se montrer et de s'exprimer pour etre pris en considération. (c'est ce qui attise les protestations des réactionnaires a la soral tout le temps en train de se plaindre du "lobby juif" ou du "lobby homosexuel", sauf qu'ils ont pas le choix si ils veulent pas qu'on les écrase)

Et tout passe aussi par une bonne information, et non pas des articles approximatifs écrits dans un but de justification de l'échec scolaire, qui en réalité a de trop nombreuses autres raisons d'exister.
Ouais, pourvu qu'on finisse pas caricaturés comme les homos.

De toutes façons, ceux qui ne sont pas prêts à accepter cette différence, on en a probablement tous déjà croisés.
No comment.
214782
214782

Messages : 197
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 39
Localisation : 63&38&42&69&ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum