Transparence dans le milieu professionnel

4 participants

Aller en bas

Transparence dans le milieu professionnel Empty Transparence dans le milieu professionnel

Message par Nanounette Jeu 12 Jan 2023 - 16:08

Bonjour,

J'aimerais poser une question pour ceux et celles concernés et formellement diagnostiqués d'un trouble du spectre de l'autisme.
Dans le milieu professionnel, avez-vous déjà informé votre employeur, ou la médecine du travail de votre condition ? Pour ceux qui ont fait la demande, avez-vous déjà usé de votre RQTH, pour bénéficier de certains aménagements ?
Comment la nouvelle a été accueillie, quels ont été les retours, qu'ils furent positifs ou négatifs ?

Dans ma région, il existe un organisme permettant d'aider à (ré)intégrer et/ou accompagner les personnes autistes dans le monde professionnel. Jusqu'à présent, je n'avais jamais envisagé cette option, pensant que cela pouvait être à double tranchant auprès de l'employeur.
Seconde question : si vous avez eu la connaissance d'existence de tels organismes, avez-vous déjà fait appel à eux ? L'expérience s'est-elle révélée bénéfique ?

Merci à vous.

Nanounette

Messages : 8
Date d'inscription : 07/12/2022

Revenir en haut Aller en bas

Transparence dans le milieu professionnel Empty Re: Transparence dans le milieu professionnel

Message par persntm Jeu 12 Jan 2023 - 18:38

Bonjour,
Seconde question : si vous avez eu la connaissance d'existence de tels organismes, avez-vous déjà fait appel à eux ? L'expérience s'est-elle révélée bénéfique ?
Je peux juste te dire que je suis déjà rentré en contact avec un organisme qui aide à l'insertion des autistes en entreprise, et qu'il fallait avoir un diagnostic établi par un psychiatre pour entrer dans le dispositif.
persntm
persntm

Messages : 414
Date d'inscription : 30/12/2022

Revenir en haut Aller en bas

Transparence dans le milieu professionnel Empty Re: Transparence dans le milieu professionnel

Message par Edel Ven 13 Jan 2023 - 20:43

Nanounette a écrit:J'aimerais poser une question pour ceux et celles concernés et formellement diagnostiqués d'un trouble du spectre de l'autisme.

Moi j'en vois plein de questions et pas qu'une seule... Very Happy


Nanounette a écrit:Dans le milieu professionnel, avez-vous déjà informé votre employeur, ou la médecine du travail de votre condition ?

Les deux. Mon employeur savait que j'étais autiste avant l'entretien d'embauche, ça n'a jamais été caché au sein de l'entreprise. Une fois en poste j'ai demandé un temps avec mes collègues d'agence pour leur expliquer comment mon handicap s'exprimait chez moi (i.e. de manière invisible, entre autre) par contre personne ne sait que je suis HQI.


Nanounette a écrit:Pour ceux qui ont fait la demande, avez-vous déjà usé de votre RQTH, pour bénéficier de certains aménagements ?

J'ai donné ma RQTH mais pour le moment elle n'a pas servi à des aménagements, j'ai juste demandé à ce que mes boules quies moulées soient pris en charge.


Nanounette a écrit:Comment la nouvelle a été accueillie, quels ont été les retours, qu'ils furent positifs ou négatifs ?


L'infirmière de la médecine du travail a été très compréhensive mais elle ne peut pas m'aider plus que ça, ma différence je la vis, elle m'est imposée et des solutions n'existent pas toujours.

Pour mes collègues et mon employeur je ne sais pas trop quoi répondre. J'ai eu des réflexions sur le ton de l'humour mais dites quand même du genre "de toute façon tu es autiste pour les aides de l'Etat" ou bien "t'es qu'à moitié autiste" de la part d'un collègue (moi ça me détruit de l'intérieur). J'en ai parlé à mon patron et je lui ai avoué être HQI pour lui expliquer pourquoi j'arrivais à cacher mon handicap mais que pour se faire ça me demandait beaucoup d'efforts et d'énergie. Il est HQI aussi, ça je l'avais compris, pourtant il m'a parlé des fameuse cases ! J'ai pas réagi sur le coup je compte bien rebondir là dessus à notre prochain entretien car moi les cases je m'en fou, par contre je sais que je suis différente et que ça impacte énormément ma vie professionnelle (et personnelle).

Mon constat c'est que la plus part des personnes ne croient que ce qu'ils voient.

Je me suis fait à l'idée que personne pouvait me comprendre mais il y a un côté positif c'est que je ne vis pas avec le poids du silence (sauf celui du HQI). Je n'ai pas à me cacher et j'ai moins de pression sociale. Ils savent très bien que je peux oublier de leur dire bonjour, que je ne retiens rien à l'oral donc ils sont par exemple patient au téléphone car je dois prendre des notes, et certains jouent le jeu en communiquant de préférence par mail. C'est pareil au sport, je me sens bien plus légère et je me pose moins de questions même si ça reste compliqué parfois.


Nanounette a écrit:Dans ma région, il existe un organisme permettant d'aider à (ré)intégrer et/ou accompagner les personnes autistes dans le monde professionnel. Jusqu'à présent, je n'avais jamais envisagé cette option, pensant que cela pouvait être à double tranchant auprès de l'employeur.

Justement, je suis partie du principe que je n'avais pas à avoir honte de ce que j'étais et que j'ai le droit d'exister comme je suis (pour l'autisme j'entends, j'en suis très loin pour le HQI) donc si un employeur se rebute parce que je suis autiste c'est que notre collaboration n'est pas possible.


Nanounette a écrit:Seconde question : si vous avez eu la connaissance d'existence de tels organismes, avez-vous déjà fait appel à eux ? L'expérience s'est-elle révélée bénéfique ?

Oui, j'ai été prise en charge par une conseillère Pôle Emploi formée à l'autisme et son accompagnement m'a été d'un grand soulagement. Déjà parce qu'elle savait de quoi elle parlait, qu'elle était à l'écoute sans remettre en doute quoi que ce soit et qu'elle était dans la bienveillance. C'est elle qui a appelé mon employeur pour lui parler de moi et lui demander si je pouvais lui envoyer ma candidature, et elle lui a dit que j'étais autiste à ce moment là. Je ne regrette pas de tout.

Une fois en poste j'ai été accompagnée par une association je crois, j'ai eu une job coach. Elle est venue dans mon entreprise et s'est entretenue avec mon patron, ça a permis d'appuyer la situation et de rendre mon handicap plus visible en quelque sorte mais j'ai rapidement été mal à l'aise. L'accompagnement proposé ne me correspondait pas du tout et je pense que c'est fortement lié au HQI. Remplir un tableau Excel avec des petites cuillères de fatigue et faire une pause quand j'en ai plus, etc. c'est vraiment pas pour moi. J'ai rapidement plus donné de nouvelles...

Edel

Messages : 278
Date d'inscription : 16/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Transparence dans le milieu professionnel Empty Re: Transparence dans le milieu professionnel

Message par Nanounette Lun 16 Jan 2023 - 11:24

Merci Edel pour ton retour.

Edel a écrit:"de toute façon tu es autiste pour les aides de l'Etat"
Assez surprenant, sachant que la majorité ne touche rien. Enfin je présuppose qu'ils parlent de l'AAH ?  Mais c'est sur demande, conditions strictes, et accordée de manière assez curieuse. Je me base sur quelques témoignages entendus au GEM de ma ville.
Quand bien même, si tu déclares ta RQTH, c'est plutôt l'entreprise qui devrait être satisfaite, puisqu'elle peut remplir sa petite case des 3%, tout en touchant des aides de l'état. Donc au final, ce sont eux qui en profitent.
L'une des raisons également qui remet en question la nécessité de le déclarer.

Edel a écrit:"t'es qu'à moitié autiste"
Quelle "drôle" de réflexion. (Oui, je suis sarcastique dans cette réponse.) J'avais déjà entendu un proche me dire "Mais tu n'as aucun problème puisque tu travailles". Bref.
Ce genre de propos me freine. Il y a quelques temps, un ancien employeur en parlant d'une tierce personne m'avait confié qu'elle présentait un problème comportementale, après que cette dernière ait révélé avoir un TSA.
Sachant que je ne lui avais jamais rien dit à ce sujet, j'avoue avoir été blessée d'entendre ce genre de chose. Même si j'ai pleinement conscience que c'était de l'ignorance, et donc maladroit de sa part.

Edel a écrit:Donc ils sont par exemple patient au téléphone car je dois prendre des notes, et certains jouent le jeu en communiquant de préférence par mail.
D'accord, donc ils ne sont pas totalement désinteressés et sans considération. Ce sont des points positifs non négligeables, qui peuvent contribuer à un certain confort dans l'environnement de travail.


Edel a écrit:j'ai été prise en charge par une conseillère Pôle Emploi formée à l'autisme et son accompagnement m'a été d'un grand soulagement...
Hum, je vois. En l'occurence l'aide proposée ici, est une association / organisme accessible via notification de la MDPH. Je n'ai pas forcément cherché à comprendre le fonctionnement de cette dernière, mais je suppose vu que c'est via la MDPH, cela doit être aussi le point d'entrée pour les entreprises, permettant la mise en relation entre les différents partis.

Edel a écrit:Une fois en poste j'ai été accompagnée par une association je crois. [...] L'accompagnement proposé ne me correspondait pas du tout
Dommage que cela n'ait pas été plus constructif pour toi.

Nanounette

Messages : 8
Date d'inscription : 07/12/2022

Revenir en haut Aller en bas

Transparence dans le milieu professionnel Empty Re: Transparence dans le milieu professionnel

Message par Lilas Dim 22 Jan 2023 - 14:01


Bonjour,

Pour ma part, j'ai été diagnostiquée alors que j'étais déjà en poste depuis plusieurs années, avec plus ou moins de difficultés selon les périodes.
Je l'ai d'abord gardé pour moi, puis j'en ai informé officieusement mon N+1 lorsque de nouvelles tâches m'ont été imposées (consistant à faire de l'assistance aux utilisateurs par téléphone, ce qui ne me convenait pas du tout). Cela a tenu un temps puis mon N+1 a été remplacé et la situation est redevenue difficile. J'ai donc informé la médecine du travail, qui m'a encouragée à demander la RQTH. Elle a elle-même informé mon directeur et mon nouveau N+1 en demandant des aménagements, principalement du télétravail, et en précisant les difficultés que je pouvais avoir.
Seules quelques personnes savent que j'ai un TSA.
En ce qui me concerne, ça s'est donc plutôt bien passé et la situation actuelle est satisfaisante.
J'ai par contre eu l'occasion d'avoir d'autres témoignages de personnes pour qui révéler leur TSA a été synonyme de chute professionnelle.
Il faut donc y réfléchir à deux fois. Le résultat peut être bénéfique ou désastreux selon l'ouverture d'esprit de ton employeur.
Lilas
Lilas

Messages : 182
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 45
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum