"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par graymalkin le Mar 9 Mar 2010 - 12:00

les zèbres ne sont pas des anes... ça c'est sur ! Very Happy

graymalkin

Messages : 229
Date d'inscription : 02/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par graymalkin le Mar 9 Mar 2010 - 12:00

...mais ils peuvent êtres tétus comme des mules.
graymalkin
graymalkin

Messages : 229
Date d'inscription : 02/03/2010
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par V.O le Mar 9 Mar 2010 - 14:27

Ma mère me disait toujours qu'on ne discute pas avec une mule (j'imagine qu'à l'époque, la mule, ce devait être moi!!!).

Je ne me souviens plus ce qu'on en fait du coup : on la tire, ou on la pousse; c'est au choix (oh! ça y est je repars dans un fou rire....pfiou! C'est trop fort!!!).
Au secours!

Comme je ne sais pas trop où coller ça, je le pose ici:
- petite, pipelette (ça, ça n'a pas changé!!!)
- un peu moins petite, presque grande : Toi qui sais toujours tout...tu pourrais.... Un jour, ça m'a pris la tête : on n'avait besoin de moi que sous certaines conditions.../ Les adultes : elle est brillante (pas entendu dire que j'étais intelligente!!!) : là c'est plutôt l'effet Rain Man (c'est mouillé...).
- après, je ne sais plus trop : l'adolescence, la recherche de l'Amour (ouais, enfin, y'a longtemps qu'elle a démarré/ je me suis fait épousée au moins deux fois avant d'arriver au collège!...)... Le grand jeu de piste et la noyade intellectuelle pré - et post bac. La grande claque dans la tête (une claque), la fac (une claque) et recherche de plus en plus poussée du Moi : quand je serai grande je serai... Ben rien justement! Pas encore trouvé qui, quoi comment et pourquoi!!! queen

M'est avis que dans 20 ans je n'en saurai pas plus mais bon, je peux espérer (arf! toujours devant l'écran là!!! Et le soleil brille!!!).
Alors là maintenant tout de suite : Je SUIS ce que je suis, j'AIME comme j'aime et je vais voir le SOLEIL! flower

Les HP ne sont-ils pas tous influençables? (je sais que ma ? est bizarre mais c'est que quelque chose de fulgurant vient de me traverser l'esprit de manière pas très claire d'ailleurs...)

Bonne introspection... Vive les rayures mais attention à les mettre dans le bon sens; pour la couleur, ben, chacun fait comme il le sent!
V.O
V.O

Messages : 1018
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 47
Localisation : Nord - Blayais, au pays des asperges et du vin

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sabatchka le Dim 11 Avr 2010 - 11:07

oui, c est ça: pipelette!, bavarde!, tais toi!, plus intelligente que ton papa mais on va pas te le dire, et on te pousse et on te tire, et à l occasion, plus souvent qu à ton tour, ben on te cogne PARCE QU IL FAUT QUE TU PLIES, QUE TU OBEISSES, BON DIEU!!!
l avantage quand on est grande c est qu on peut dire merde, et balancer un grand coup de sabot, parce que trop gentille avec les méchants, ben ça n a qu un temps: je veux vivre, et je vis
elle est pas belle la vie? ben si!!!! Very Happy cheers
sabatchka
sabatchka

Messages : 208
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Phedre le Dim 11 Avr 2010 - 12:40

cheers être trop gentils avec les méchants ça ne rend pas service à la vie en société paskeu d'abord, ça leur met pas de limite donc ça les aide pas à apprendre à vivre avec les zautres. NA.

cheers merci pour ta bonne humeur !
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 43
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sabatchka le Dim 11 Avr 2010 - 17:32

enfin continuer à être trop gentil avec les autres, ça fait surtout se perdre soi-même. Vivre en société ou vivre avec les autres n est pas une fin en soi, c est être le plus heureux possible et trouver sa vraie place dans la société (dont d abord la famille-ou pas-, les amis-ou pas-,les voisins -ou pas trop-, le travail-ou pas-, la rue -ou pas-, etc) qui est une fin "désirable", non?
mettre des limites aux autres, perso, je m en tape, j ai bien assez à faire avec moi-même pour m occuper d "éduquer" les "autres"gratis (ou pire en payant de ma personne)!
sabatchka
sabatchka

Messages : 208
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Yshamane le Dim 11 Avr 2010 - 18:29

Je n'ai même pas réussi à faire lire ce livre par mon mari et ma fille, c'est dire! Alors des non zèbres, je me contente de leur expliquer par-ci par-là, quand j'ai une oreille amie....mais je suis pas sûre d'être comprise tout à fait (en fait c'est dans l'ensemble difficile de faire comprendre une expérience à des personnes qui ne l'ont jamais vécue, quelle qu'elle soit, alors la zébritude....dur, dur)

Mais je pense qu'il est utile de sensibiliser les gens autour de soi, à différentes choses (injustices, autres cultures, les rapports nord-sud, ect.). La zébritude en est une parmi d'autres....

Yshamane

Messages : 38
Date d'inscription : 14/03/2010
Localisation : Belgique, pas loin du centre

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sabatchka le Dim 11 Avr 2010 - 22:24

tout à fait d accord avec toi, et ce n est pas chez les plus "proches" qu on trouve le plus de compréhension, avec leur gluance "ma pauvre", et au pire "mais t es folle", "tu es bipolaire" étant le top de ce que j ai entendu: mi haine, mi gluance, et c était mon ex mari. Papa-maman, c était "quel mauvais caractère"
je crois que oui, il faut sensibiliser autour de soi, mais pas y perdre son temps ni son âme: il y a des principes de réalité: quand ça sert à rien, et donc que ça use, ben faut laisser tomber
j ai bien conscience que c est difficile, et que ça fait un mal de chien quand on se sent incompris de ses "proches"
mais des proches, des vrais, on peut en trouver tout seuls: la chance et les intuitions qu on écoute nous les font rencontrer
ça n empêche pas d aimer ses "proches", même si certains nous ont fait du mal par leur incompréhension
sabatchka
sabatchka

Messages : 208
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par gemma le Lun 12 Avr 2010 - 3:47

Je crois qu'il faut arriver à se placer d'un point de vue extérieur pour comprendre qu'il est quasiment impossible de parler de ce bouquin à nos proches.
Puisque justement, ce livre explique bien que le surdoué a des capacités cognitives mais aussi des choses comme une certaine naïveté etc. Ce qui fait qu'au yeux des autres, on ne passe pas forcément pour des gens hyper-intelligents.
Donc qu'on arrive en brandissant notre bouquin et forcément, ils ne peuvent que nous tomber dessus (puisque pour eux, surdoué = hyper intelligent-réussissant tout) (ou alors, les mères, faire semblant de pas comprendre parce qu'elles sont affolées à l'idée qu'on se fasse de telles idées sur notre propres personne; à moins qu'elles ne soient consternées par ce qu'elles prennent pour une prétention sans nom...).
Sachant tout cela, je me suis ruée sur internet pour trouver d'autres zèbres à qui en parler, parce que justement, j'en suis venue à la conclusion que nous ne pouvons vraiment en parler qu'entre nous.
A moins de trouver des subterfuges...
Pour éviter que ma mère ne tombe dans l'indifférence, ou au contraire dans l'appropriation soudaine alors que jusqu'ici, elle n'a jamais voulu entendre parler du mot surdoué ou autre (comme l'a vécu quelqu'un plus haut "ah bah, on sait de qui tu le tiens), j'ai même envisagé de scanner les pages de description des caractéristiques du zèbre, d'enlever toute référence à la surdouance dans les descriptifs, et de mélanger ces descriptifs avec d'autres, pour que l'orientation du descriptif ne saute pas aux yeux. Je lui aurais dit que c'était un test de personnalité, pour voir si elle se reconnaissait dans les descriptions dont moi seule saurait qu'elles correspondent au zèbre. Et aussi, je lui aurait demandé ce dans quoi elle me reconnaissait. Et là j'aurais pu ensuite afficher le livre. Et pour éviter qu'elle ne prenne ça pour de la manipulation, et un manque de confiance etc. (oui, ma mère est hyper-susceptible, et en fait, je crois qu'elle est aussi zèbrée), je lui aurais dit que j'avais fait tout ça pour qu'elle ne soit pas influencée, pour l'objectivité du résultat etc. Bref, voilà selon moi et en fonction de mon entourage, le seul moyen éventuellement envisageable d'en parler.

NB : je pense qu'une de nos premières réactions en lisant le livre est de se reconnaître dedans et donc tout à coup, d'avoir envie de le crier à tous. Tendance à se croire unique. C'est peut-être aussi ça qui peut agacer : de balancer ça aux autres en ayant l'air de ne pas imaginer un seul instant qu'ils puissent aussi être concernés... alors, après y avoir réfléchi, j'ai repensé à tout mon entourage, et je me suis dit que je n'étais sûrement pas la seule, par contre, celle qui a le plus de mal à trouver sa place dans cette société et a en accepter les règles, ça par contre, c'est certain!

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sabatchka le Lun 12 Avr 2010 - 10:57

d accord pour "avoir envie de le crier à tous" après la lecture du livre, mais pas tendance à se croire unique: au contraire le livre a été un soulagement: "mais alors il y en a plein des comme moi (et comme mon amoureux), et ce que je vois en mes enfants ce n est pas une projection de mère fusionnelle, mes enfants sont ptêt bien "comme moi"". Au contraire, le livre m a à nouveau rassurée: je ne suis pas "folle" (ce que j ai pu entendre de la part de mon entourage si "bienveillant"- l enfer est pavé de bonnes intentions-)
je crois que faire lire le livre à son entourage est absolument vain: s ils n ont pas voulu prendre en compte notre hyper sensibilité jusque là, pourquoi un livre les ferait-ils changer de point de vue à notre égard?
sabatchka
sabatchka

Messages : 208
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Phedre le Lun 12 Avr 2010 - 11:07

pareil Wink

soulagement je ne suis plus "alone in the dark Wink"

vain : au royaume des aveugles ça n'est pas nous qui sommes rois Wink
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 43
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par gemma le Lun 12 Avr 2010 - 13:29

ah oui, "y en a d'autres comme moi", oui, c'est vrai, il y avait ça aussi en effet.
Le côté "unique" c'est plus par rapport à tous ceux qui nous entourent et qui nous ont parfois ou souvent jugés ou mal compris.
Ce qui m'a plu dans ce livre, c'est vraiment la description des caractéristiques, où l'on se retrouve vraiment.
Maintenant, je me sens un peu frustrée; soulagée qu'au moins une psy puisse nous comprendre, mais combien le peuvent? Et puis, pas vraiment de solutions sur le comment vivre mieux dans une société pour laquelle je (je préfère parler pour mon cas pour ne pas généraliser) ne me sens pas du tout adaptée.

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sabatchka le Lun 12 Avr 2010 - 21:01

je ne me sens pas adaptée, mais je m adapte, nuance de taille en effet!
sabatchka
sabatchka

Messages : 208
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Marty le Lun 12 Avr 2010 - 23:01

Je n'arrive jamais à m'adapter, je crois qu'en réalité je ne veux pas m'adapter, et tant pis si ça tourne mal et si je me sens mal, j'essaye de rester moi même
Marty
Marty

Messages : 1682
Date d'inscription : 05/02/2010
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par gemma le Lun 12 Avr 2010 - 23:36

j'ai du mal à trouver mon chemin de vie. Le jour où j'ai intégré l'idée que je n'était pas obligée de faire comme tout le monde, c'était déjà un grand pas. Pas obligée de vivre en couple, pas obligée de faire des enfants. Mais quoi faire de tout ce temps que j'ai pour moi? Quoi faire qui me comble vraiment? Quoi faire qui ait vraiment du sens? Là, je suis en vacances, et je suis incapable d'organiser quoi que ce soit tellement tout me semble inutile. Il faut dire que seul, tout perd de sa saveur. Mais je ne peux m'empêcher de me dire "à quoi cela va-t-il me servir?" Généralement, la réponse est "à rien" donc j'abandonne toute idée.
Etant petite, je pensais à ce que j'allais faire le week-end, étant ado, je pensais à ce que j'allais faire plus tard, une fois adulte. Mais maintenant que je suis adulte, vers où me projeter à part la mort? Je me dis qu'étant chrétienne à la base, je peux me projeter en me disant que mon nouvel objectif est d'arriver au bout en ayant toujours agit au mieux mais ... quel objectif avoir d'ici là?
J'ai peur de ne pouvoir résister à la tentation d'avoir des enfants, mais j'ai peur de découvrir au final que je ne suis pas assez "adaptée" au rôle de mère et tout ce qu'il implique.
Quand je m'écoute vraiment, les seules choses qui me motivent sont les défis. Je me verrais bien passer toute ma vie des concours finalement. Mais pour arriver à quoi finalement? La solitude?
Etre en couple, j'aimerais bien quand-même. Mais j'ai connu tellement d'échecs à ce niveau là que je n'ai tout simplement pas la force d'en essuyer un énième. Trop peur de souffrir donc je me protège. Parce que je trouve si difficile et si rare de trouver quelqu'un avec qui je me sente bien que, quand j'en rencontre enfin un et que finalement, ça ne marche pas, c'est le désespoir total, de me dire que je vais mettre un an ou deux à m'en remettre, et peut-être encore autant avant de retrouver quelqu'un qui me convienne...
En fait, je crois quand-même qu'avec quelqu'un avec qui je me sens en phase, je pourrais envisager la vie de couple et les enfants, mais c'est tellement rare...

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sabatchka le Mar 13 Avr 2010 - 1:51

wouah! ben j aurais mieux fait de te lire plus tôt au lieu de perdre mon temps à "chatter" avec ceux qui se la pètent (je vois le genre des premiers de la classe qui ont fini dans les grands lycées parisiens et qu ont fait les tests tout petits passke papa maman ils ont des sous)
ben ça ça me touche
je te comprends passke j ai connu ça 37 ans de ma vie, et puis un jour, je sais pas ce qui s est passé, mais j ai dit je veux vivre pour de vrai
alors j ai largué plein de trucs (mon mari d abord)
une espèce d énergie vitale m a fait réagir: de toute façon c était ça ou la corde
et malgré tout j aime la vie
donc pas le choix: j ai fait comme marty: je suis ce que je suis, on me prend comme ça ou rien; plus de concessions, plus de don de soi à s en perdre
et j ai appris à me protéger; bon c est pas parfait, mais ça va
et j ai eu un bol monstre: j ai rencontré mon amoureux
je vis du bonheur des petites choses de chaque jour, c est ça ma raison de vivre: il fait beau, la pluie c rigolo ça mouille, oh le joli chien, oh le gentil monsieur, oh la belle dame, oh le super boukin, oh le chouette film, et puis mon job c pas trop merdique, et puis je gagne ma vie pas trop mal, et puis j ai un joli appartement, et puis j aime bien ma ville... je te fais grâce de tout le reste
je ne sais pas comment ça m est arrivé: un jour ça m est tombé dessus, mais en fait j ai compris que je dois tout à une seule personne: à moi même
j ai utilisé cette insatiable recherche de réponses, et puis je m en suis trouvé plein, en moi
peut être c est aussi d avoir été confrontée à la mort très jeune et ensuite si souvent qui un jour a fait tilt: j ai survécu, donc je suis faite pour vivre le temps qui m est imparti, et ce de la meilleure façon possible, sinon, je serais déjà morte depuis longtemps
alors je vis ça comme une élégance: c est la moindre des choses de faire un truc bien de ce qu on m a donné sans que je le demande: la vie

occupe toi très bien de toi-même, avec amour
sabatchka
sabatchka

Messages : 208
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Super PY est rive le Mar 13 Avr 2010 - 3:11

Oh, mais putain de merde!!! Tu crois vraiment qu'on est des premiers de la classe, des gens qui ont eu "la belle vie" (encore qu'à titre personnel, j'ai pas trop à me plaindre). As-tu pris le temps de nous connaitre avant de porter ce jugement? As tu pris le temps de regarder un peu ce qu'il y a derrière? As-tu pensé que certains avaient pu faire les tests suite à des doutes, des remises en question, au cours d'une démarche personnelle profonde, juste pour trouver un élément exterieur tangible, avant d'insinuer qu'il fallait être débile pour passer ces tests?
Ou bien voulais-tu de conforter dans l'image caricaturale du surdoué? Ou bien voulais-tu juste qu'on te dise : oh, que c'est vrai, merci de nous apporter l'illumination de la débilité de ces tests, comme tous ces psy-je ne sais quoi, ne servent à rien, et ne sont que des connards? Ou est-ce juste une manière de rejeter en bloc tout ce qui évoque le mot "surdoué", parce que ça fait trop peur de se l'approprier, que ça fait trop "prétencieux"?

Mais putain, (oui, je sais je suis un peu grossier, mais c'est la virgule d'où je viens) ça te sert à quoi de revenir insulter de petits bourgeois qui se la pètent? Putain de merde, mais tu te prends pour qui à venir juger sans connaitre? A juger, sur des apparences?

Putain, mais ça m'énerve ça, surtout qu'après j'aime bien le reste du message, enfin, c'est quelque chose qui donne plus envie de te connaitre, que les deux premières lignes, ou l'insinuation que ceux qui ont passés des tests, sont des pauvres débiles qui n'ont rien compris à la vie, mais qui se la pètent. C'est dommage, parce que c'est pas comme ça qu'on pourra apprendre à te connaitre, et que tu apprendras à nous connaitre. C'est dommage, parce que c'est pas comme ça qu'on pourra créer quoique ce soit de constructif, ou qu'on s'apportera quoi que ce soit.
Super PY est rive
Super PY est rive

Messages : 4432
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 35
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Invité le Mar 13 Avr 2010 - 3:32

.


Dernière édition par O.D le Sam 12 Juin 2010 - 2:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sabatchka le Mar 13 Avr 2010 - 4:22

ben c pas de bol les gars passke c pas de vous que je parlais d une part
d autre part ben j ai pas le même age que vous non plus
d autre part, j aime bien putain de merde: ça fait du bien et ça remet les idées en place
d autre part je donne pas de leçon à quiconque
enfin j ai mis des post ailleurs (sur la question du test)
et puis j ai pas à me justifier, et enfin, c est marrant comme en live c est chouette de se rencontrer entre zèbres , entre humains, mais comme l écrit des fois ça peut foutre la merde!
ah un truc: chacun son style, l élégance n est pas toujours dans le non dit
sabatchka
sabatchka

Messages : 208
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sabatchka le Mar 13 Avr 2010 - 4:24

Super PY-Con bière a écrit:Oh, mais putain de merde!!! Tu crois vraiment qu'on est des premiers de la classe, des gens qui ont eu "la belle vie" (encore qu'à titre personnel, j'ai pas trop à me plaindre). As-tu pris le temps de nous connaitre avant de porter ce jugement? As tu pris le temps de regarder un peu ce qu'il y a derrière? As-tu pensé que certains avaient pu faire les tests suite à des doutes, des remises en question, au cours d'une démarche personnelle profonde, juste pour trouver un élément exterieur tangible, avant d'insinuer qu'il fallait être débile pour passer ces tests?
Ou bien voulais-tu de conforter dans l'image caricaturale du surdoué? Ou bien voulais-tu juste qu'on te dise : oh, que c'est vrai, merci de nous apporter l'illumination de la débilité de ces tests, comme tous ces psy-je ne sais quoi, ne servent à rien, et ne sont que des connards? Ou est-ce juste une manière de rejeter en bloc tout ce qui évoque le mot "surdoué", parce que ça fait trop peur de se l'approprier, que ça fait trop "prétencieux"?

Mais putain, (oui, je sais je suis un peu grossier, mais c'est la virgule d'où je viens) ça te sert à quoi de revenir insulter de petits bourgeois qui se la pètent? Putain de merde, mais tu te prends pour qui à venir juger sans connaitre? A juger, sur des apparences?

Putain, mais ça m'énerve ça, surtout qu'après j'aime bien le reste du message, enfin, c'est quelque chose qui donne plus envie de te connaitre, que les deux premières lignes, ou l'insinuation que ceux qui ont passés des tests, sont des pauvres débiles qui n'ont rien compris à la vie, mais qui se la pètent. C'est dommage, parce que c'est pas comme ça qu'on pourra apprendre à te connaitre, et que tu apprendras à nous connaitre. C'est dommage, parce que c'est pas comme ça qu'on pourra créer quoique ce soit de constructif, ou qu'on s'apportera quoi que ce soit.

je n ai jamais insinué que ceux qui passent les tests sont débiles, je n ai parlé que de moi, et de ma pauvre expérience avec des autoproclamés spécialistes
sabatchka
sabatchka

Messages : 208
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Super PY est rive le Mar 13 Avr 2010 - 4:58

sabatchka a écrit:
je n ai jamais insinué que ceux qui passent les tests sont débiles, je n ai parlé que de moi, et de ma pauvre expérience avec des autoproclamés spécialistes

Bah oui, mais c'était pas clair. Wink
Super PY est rive
Super PY est rive

Messages : 4432
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 35
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sabatchka le Mar 13 Avr 2010 - 6:40

ben si c était clair
sabatchka
sabatchka

Messages : 208
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par gemma le Jeu 15 Avr 2010 - 13:59

Sabatchka, tu as bien de la chance d'avoir réussi à en arriver là, j'espère trouver mon chemin moi aussi. En tout cas, j'espère que ce livre ne sera pas le dernier et que d'autres viendront apporter encore des pistes ...

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par ahlala le Lun 26 Avr 2010 - 10:18

Il y a ... ceux qui ne comprendront jamais ...
ahlala
ahlala

Messages : 899
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 42
Localisation : Angers

http://www.acsis-pm.org/10Intro.html

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par cadeus le Mer 5 Mai 2010 - 11:13

J'ai fait lire ce livre à ma petite amie, elle ne l'a pas lu jusqu'au bout elle a trouvé ça chiant (même en lui disant que c'etait LE moyen d'apprendre à me comprendre...).
Je pense qu'on aura toujours le problème, et c'est ce qui a dû se passer dans sa tête, d'être considéré comme des personnes supérieures (qui se lamentent comme les premiers de la classe qui annoncent qu'ils auront une mauvaise note et qui se tapent un 18 au final) alors qu'à mon sens nous sommes socialement des handicapés parmi les gens "normaux".

cadeus

Messages : 10
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 38
Localisation : La Valette du Var

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par miwako le Mer 5 Mai 2010 - 11:21

cadeus a écrit: (qui se lamentent comme les premiers de la classe qui annoncent qu'ils auront une mauvaise note et qui se tapent un 18 au final)
hey, ca a souvent été mon cas ca!! Laughing ...
mais j'y croyais à chaque fois... je suis toujours convaincue de faire de la merde.

bref, hors sujet.


j'ai passé ce livre à ma mere, avec des larmes dans les yeux, la main tremblante (j'abuse), en lui disant que c'etait une clé pour me comprendre.
elle a eu l'air de comprendre que c'etait important pour moi.
mais je ne la vois pas le lire, on n'en parle jamais.
je devrais peut etre lui poser la question...
mais elle est si occupée... elle n'a sans doute pas le temps...
miwako
miwako

Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2010
Age : 35
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par cadeus le Mer 5 Mai 2010 - 11:26

C'est dur, mais faut pas en vouloir aux gens, ils se sentent rabaissés par cette "sur-douance",
mais c'est quand même dur... Wink

cadeus

Messages : 10
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 38
Localisation : La Valette du Var

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Maly le Mer 5 Mai 2010 - 11:34

cadeus a écrit:C'est dur, mais faut pas en vouloir aux gens, ils se sentent rabaissés par cette "sur-douance",
mais c'est quand même dur... Wink

C'est dur, mais ce n'est pas de notre faute non plus si nous sommes nés avec l'option "zèbre" activée.
Le nombre de fois où j'ai eu envie de crier à la face de non-zèbres qui me reprochaient de les mépriser (alors que je n'avais aucune intention méprisante envers eux) "si vous enviez mon intelligence, prenez aussi le paquet de souffrances qui va avec depuis toujours", j'ai arrêté de le compter.
Une personne que je croyais être une amie m'a sorti un jour "on n'a pas tous bac+8 en ... (discipline qui m'intéresse beaucoup)". Pour elle, le simple fait que je discute sans cesse sur certains sujets, ce qui m'est totalement naturel, était une manière de dévaloriser les autres. Mais moi, je n'ai jamais voulu ça.

"Tu as tout pour être heureuse", ça aussi, je l'ai entendu. "Pauvre petite fille riche", je devine combien de gens l'ont pensé. En attendant, la pauvre petite fille riche, elle traîne un arsenal médicamenteux effarant et une dépression qui revient avec une régularité consternante (oui, quand je suis énervée ou pas bien, j'ai tendance à parler de moi-même à la troisième personne).
Maly
Maly

Messages : 129
Date d'inscription : 01/05/2010

http://lespretextesduvent.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par cadeus le Mer 5 Mai 2010 - 11:53

Maly a écrit: C'est dur, mais ce n'est pas de notre faute non plus si nous sommes nés avec l'option "zèbre" activée.
Le nombre de fois où j'ai eu envie de crier à la face de non-zèbres qui me reprochaient de les mépriser (alors que je n'avais aucune intention méprisante envers eux) "si vous enviez mon intelligence, prenez aussi le paquet de souffrances qui va avec depuis toujours", j'ai arrêté de le compter.

Que je te comprends... et pourtant je fais tout pour pas "sortir ma science", à tel point qu'il arrive qu'on me prenne pour un mec stupide tellement j'ose plus reagir ou je sais plus comment réagir...

cadeus

Messages : 10
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 38
Localisation : La Valette du Var

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Invité le Mer 5 Mai 2010 - 11:58

cadeus a écrit:C'est dur, mais faut pas en vouloir aux gens, ils se sentent rabaissés par cette "sur-douance",
mais c'est quand même dur... Wink

Faudra bien arriver à leur faire comprendre que c'est aussi dépourvu de sens que de se sentir rabaissé parce qu'on mesure 1,78 m et l'autre 1,85 m.
Régulièrement, je cherche des comparaisons pour bien faire comprendre qu'il n'y a pas de notion de hiérarchie en dépit de ce maudit "chiffre élevé". Par exemple, une qui parle généralement assez bien et ne froisse pas, enfin je crois, c'est celle du cerveau comme unmoulin à vent resté déployé par très grand vent. Il tourne, tourne, comme un fou et il faut déverser sans cesse du grain pour qu'il ait à moudre. Sinon, il tourne à vide, aspire de l'air, fait du vide, et dans le vide il va quoi ? de l'angoisse... parce que si on aspire l'air d'un endroit il se produit quoi ? Bingo ! Une dépression !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Laetitia P. le Mer 5 Mai 2010 - 12:10

miwako a écrit:j'ai passé ce livre à ma mere, avec des larmes dans les yeux, la main tremblante (j'abuse), en lui disant que c'etait une clé pour me comprendre.
elle a eu l'air de comprendre que c'etait important pour moi.
mais je ne la vois pas le lire, on n'en parle jamais.
je devrais peut etre lui poser la question...
mais elle est si occupée... elle n'a sans doute pas le temps...


Pareil ...

Je commence d'ailleurs à me demander si nous n'avons les mêmes parents (surtout que j'ai lu ce que tu avais écris sur le fil concernant les parents toxiques et que je m'y retrouve complètement).
Laetitia P.
Laetitia P.

Messages : 184
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes

http://www.welovewords.com/andrea-borgas

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Riamh le Mer 5 Mai 2010 - 12:47

Je n'ai pas encore lu ce livre, mais je vais bientôt recevoir celui sur les enfants, du même auteur.

De mon côté, je suis complètement désemparée. Petite et ado, on me disait "ouais, mais tu peux tout faire, t'es douée en tout, t'as qu'à choisir!"
La phrase qui tue. Choisir, oui... mais quoi? Je changeais d'avis régulièrement, je voulais faire ci, je voulais faire ça, même l'année du bac ce n'était pas encore très clair, je me suis lancée en médecine... à grand tort!!!
Réorientations, coups de cœur pour tel ou tel sujet, allez on y va, puis la passion s'essouffle, un autre truc nouveau prend sa place, je cumule, je cumule, je me disperse...
Et je n'arrive à rien. Et à présent j'ai tellement peu confiance en moi que je me saborde toute seule comme une grande.
Pour quelqu'un qui réussissait tout... J'ai l'impression d'avoir brisé mes ailes, d'avoir perdu l'éclat... mais à quel moment? Comment?

Et on me dit "mais tu fais quoi après tes études? Ça va déboucher sur quoi? Non, c'est bien de se faire plaisir mais faut y penser hein, la retraite ne va pas se payer toute seule!"
Comment foutre la pression à quelqu'un qui a déjà le moral dans les chaussettes...
Riamh
Riamh

Messages : 200
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 39
Localisation : Strasbourg

https://www.facebook.com/RiamhGray

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Lanza le Mer 5 Mai 2010 - 12:56

J'ai déjà vu ça quelque part. Smile

J'en profite pour reposter mes liens, alors :
http://www.revolutionpersonnelle.com/2010/04/etes-vous-un-scanneur/
et le bouquin dont il est question dans l'article : Refuse to choose ! (extrait, en anglais)
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 43
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Riamh le Mer 5 Mai 2010 - 13:15

ha bah ça alors....

mais ça alors.... !!!
Riamh
Riamh

Messages : 200
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 39
Localisation : Strasbourg

https://www.facebook.com/RiamhGray

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par gemma le Mer 5 Mai 2010 - 13:25

je me demande si un des meilleurs métiers pour un zèbre ne serait pas par exemple quelque chose comme le journalisme : possibilité de s'intéresser à tout, sans avoir à y consacrer sa vie ...

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par gemma le Mer 5 Mai 2010 - 14:06

/ les scanneurs ... Re

ah mais j'avais pas vu le bouquin Refuse to choose! J'avais lu un livre du même auteur, Barabara Sher, il y a quelques années : Vous êtes doué et vous ne le savez pas (ou comment progressivement avoir une bibliothèque de grosse prétentieuse ... Vous êtes doué ... Trop intelligent... faut en avoir du cran des fois pour passer à la caisse!! enfin, celui-là, ce sera sur Amazon ou autre donc no problem.)

un petit extrait du livre :
http://www.careerknowhow.com/improvement/choose.htm

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Riamh le Mer 5 Mai 2010 - 19:34

bon... Refuse to choose sera peut-être l'investissement du mois prochain!
Riamh
Riamh

Messages : 200
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 39
Localisation : Strasbourg

https://www.facebook.com/RiamhGray

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Invité le Mer 5 Mai 2010 - 23:05

gemma a écrit:je me demande si un des meilleurs métiers pour un zèbre ne serait pas par exemple quelque chose comme le journalisme : possibilité de s'intéresser à tout, sans avoir à y consacrer sa vie ...

Le seul petit problème étant qu'entre ce qu'on découvre et les "pressions" pour traiter les sujets "comme il faut", ça fait beaucoup d'injustices hurlantes contre lesquelles le zèbre va ruer...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Invité le Mer 5 Mai 2010 - 23:12

Lanza a écrit:J'ai déjà vu ça quelque part. Smile

J'en profite pour reposter mes liens, alors :
http://www.revolutionpersonnelle.com/2010/04/etes-vous-un-scanneur/
et le bouquin dont il est question dans l'article : Refuse to choose ! (extrait, en anglais)

Maaaaaaaaaais il parle de moi le monsieur !!

Quand je regarde le nombre de centres d'intérêt auxquels je me suis consacré corps et âme pendant trois mois, six mois, un an, cinq ans... au point de n'avoir que ça à la bouche et de n'en plus dormir... et aujourd'hui, pas délaissés, mais passés au 4e plan, je me dis que mes interlocuteurs doivent vraiment me croire fou !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par gemma le Mer 5 Mai 2010 - 23:17

au moment où je l'écrivais, j'avais en tête les aspects qui rendent cette idée purement théorique...parce que le monde tel qu'il est détruit toujours tout ce qui en théorie pourrait être bien ...

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Imo le Mar 14 Sep 2010 - 14:36

Pouf!! Plus rien!


Dernière édition par Al'Teur le Mar 14 Sep 2010 - 22:24, édité 1 fois

Imo

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par strad le Mar 14 Sep 2010 - 15:56

tant pis ^^
strad
strad

Messages : 177
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Shanel le Jeu 16 Sep 2010 - 10:48

Mouif la lecture par les autres c'est pas gagné, faudrait un traducteur simultané pour eux on dirait... Pourtant j'ai pas ménagé mes efforts avec mon chéri, inutile d'essayer de lui faire lire ca je savais d'avance, alors je lui ais lu des extraits choisis, correspondant parfaitement a des situations qu'il reconnaitrait, j'ai donné des exemples réels quand j'ai vu qu'il captait pas... il s'est endormi au bout de 20mn... Suspect
Du coup ca fait mal (mais qu'est ce qui ne le fait pas...) de voir qu'un truc qui nous a arraché des larmes laisse les autres de marbre... car oui comme beaucoup je n'ai pas pu retenir mes larmes de voir ma vie étalée ainsi, mes paradoxes, mes batailles, mes douleurs...

J'essaie aussi de dire un peu plus tout ce qui se passe dans ma tete pour qu'il comprenne le bordel que c'est, car sinon a part la paralysie professionnelle et sociale dans laquelle je suis en ce moment (qu'on peut facilement prendre pour de la fainéantise), pas facile de voir quoique ce soit de l'extérieur. Je me suis beaucoup adaptée et beaucoup tue, a défaut de trouver ma place.
Je sais bien que tout ca est en train de me péter a la gueule, mais enfin si au final c'est pour arriver a être soi meme ca sera pas trop cher payé... enfin a voir.

Je voudrais répondre a la personne plus haut qui parle de sa peur d'avoir des enfants, ca a été longtemps mon cas, jusqu'au jour ou ca m'est tombé dessus sans le vouloir (jamais j'aurais pu prendre cette décision, mais ya pas de hasard hein Very Happy) et franchement c'est une de mes rares sources de vrai, profond bonheur car nous qui aimons tant les sentiments absolus la pour le coup on est en plein dedans et c'est booon !!! evidemment après il y a des choses difficiles a gérer, notamment comment gérer notre hypersensibilité et ne pas trop la communiquer a notre enfant ou comment ne pas donner une éducation trop barrée, ni trop "normale" si je trouve la recette j'écris un bouquin, promis!

Shanel

Shanel

Messages : 22
Date d'inscription : 15/09/2010
Localisation : Sous le soleil exactement

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par lmuyt le Jeu 16 Sep 2010 - 22:43

Pour répondre à la question première du topic je l'ai fait lire à ma maman. Elle l'a lu, je pense qu'elle n'y croit pas, elle m'a juste dit que JSF n'apportait pas de solutions et ne m'en a jamais reparlé. Mon père ne le lira jamais parce que dès qu'il lit quoique ce soit il s'endort mais il n'avait pas l'air surpris que je le lise. Sinon j'ai passé le livre sur l'enfant surdoué de JSF à ma soeur en pensant à ma nièce et elle a bien accroché je crois.
Sinon je l'avais couvert de papier blanc bien opaque pour pouvoir le lire partout Smile
lmuyt
lmuyt

Messages : 78
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 37
Localisation : doubs

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par nirti le Jeu 16 Sep 2010 - 22:56

Ma maman l'a lu aussi, avec intérêt. Elle a trouvé ce livre rempli d'espoir (ce qui m'a surpris, autant il cerne bien le "problème", autant je n'y ai pas trouvé tant de solutions que ça)
Depuis, elle a déjà détecté 3 autres zèbres dans son entourage ^^
nirti
nirti

Messages : 193
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 31
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par strad le Jeu 16 Sep 2010 - 23:24

Pour pouvoir détecter quoique ce soit, il est, pour moi, indispensable de s'appuyer sur d'autres sources que ce livre seul. Cela peut être dangereux de se fier totalement à une seule source, car l'envie de s'y reconnaitre ou d'y reconnaitre d'autres peut être grande.....
strad
strad

Messages : 177
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par nirti le Jeu 16 Sep 2010 - 23:50

Oui j'ai pas précisé, elle a lu plusieurs bouquins sur le sujet déjà, et discuté avec d'autres parents dans le même cas (deux sur les trois qu'elle a trouvé sont des zèbres avérés)

D'ailleurs, il est arrivé une anecdote assez surprenante (et dans le genre coïncidence, c'est pas mal), je lui ai fais lire le bouquin en août, trois semaines après elle dîne chez des amis, dont le fiston (9 ans) a été testé, ils sont un peu désemparés et lui ont demandé si par hasard j'en serai pas un aussi... Ils en ont donc longuement discuté!
nirti
nirti

Messages : 193
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 31
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par meï le Lun 20 Sep 2010 - 19:47

nirti, je me permets un HS, mais j'aime bcp ton avatar! Razz

sinon, je n'ai pas réellement pris le temps de relire le livre de JSF (le "adulte".parce que l'enfant, je le connais mieux pour avoir tenté de trouvé les passages à photocop pour les instits déséspérées de mes enfants.... What a Face )
mais il va falloir que je le relise en vrai (je l'ai surtout parcouru, il y a assez longtemps. il trone dans ma biblio spécialisée sur el sjet au miieu des bouquins enfants et qulques autres généraux. (je précise que si j'ai une biblio sur le sujet c'est pour l'asso, je les prete volontier aux persones qui m'en font la demande. mais ce sont surtout des mamans Wink )

je n'ai pas essayé de le faire lire à d'autres.....ce sont souvent les autres qui ont précédé le mouvement avec un doute d'avance.
mais je pense que ce type d ebouquin ne peut pas accrocher le lecteur si il n'est pas concerné ou ayant un proche concerné...?
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Arkenciel le Lun 20 Sep 2010 - 22:33

Ma mère a absolument tenu à le lire et elle a beaucoup aimé. Elle a dit que c'était tout moi mais ça faisait quelques années qu'elle se posait des questions et qu'elle avait été assistée à des conférences sur les enfants surdoués par exemple.

Je suppose que j'ai beaucoup de chance sur ce point.

Maintenant elle veut le faire lire à mon père qui, s'il reconnaît parfaitement (apparemment) mon état, est assez réticent.
Arkenciel
Arkenciel

Messages : 202
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Dans la Lune ;)

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Invité le Mar 21 Sep 2010 - 0:04

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Lovegirl


Dernière édition par Grigri le Ven 2 Sep 2011 - 11:49, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 2 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Invité le Lun 18 Oct 2010 - 14:14

j'ai personnellement fait lire le livre à mes meilleurs amis (zèbres aussi) .... qui m'en "veulent encore un peu" ... parce qu'il faut quand même bien l'avouer, c'est pas une lecture plaisante .... et que ca vient bousculer par mal de choses ....

je tente en vain de le faire lire à mon mari, pour qu'il tente de comprendre ce que je tente de lui faire comprendre ... le livre n'est pas spécialement inabordable et ... ayant 2 enfants concernés cela l'aiderait un minimum à comprendre au moins leurs fonctionnements ..... (lui ai aussi mis celui des enfants surdoués ...)

ben nananananana .... je n'ai jamais vu autant d'énergie négative pour ne pas le faire ....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum