"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par zwetschke le Mar 26 Juin 2012 - 20:07

J'ai acheté ce livre l'hiver dernier, mais je ne l'ai pas lu en entier, je pense pas même la moitié Embarassed *pastaper*. En fait, j'avais déjà lu avant d'autres livres parlant de surdouance et de mal d'être lié dans d'autres langues, et je crois que c'est une raison pour laquelle je n'ai pas accroché: déjà connu le double effet kisscool => affraid mais pourquoi celle-là me décrit-elle si bien, alors qu'elle ne me connaît pas personellement? => cheers chui pô la seule alien de mon espèce sur cette planète!
Après, peut-être n'ai-je justement pas lu les pages qui m'auraient intéressée, apporté quelque chose, fait avancer. Ou alors c'est dû au fait que j'ai trop de préoccupations autres. Ou alors je ne suis pas une zèbre, et je pollue le forum par ma présence.
Une personne de mon entourage m'a emprunté le livre dernièrement, et en semble assez bouleversée. Mais je pense fortement que cette personne a aussi une intelligence dépassant la moyenne.


zwetschke

Messages : 68
Date d'inscription : 11/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Belletegeuse le Mar 26 Juin 2012 - 23:30

Cela ne m'est jamais arrivée de faire lire le livre, je trouve d'ailleurs que JSF a une drôle d'image des zèbres parfois, !

Je parle souvent de mes "rayures" c'est souvent bien perçu mais il m'arrive souvent qu'on me traite d'élitiste, et souvent les gens essaient de filtrer.

Pendant mes vingt premières années de via adulte j'ai relégué ma zébritude, mes parents m'avaient beaucoup aimée quand j'étais petite et m'ont dit à l'adolescence que je les avais "déçus".
Comment des parents peuvent-ils être déçus, si ce n'est quand leur enfant leur échappe , Que voulaient-ils ?

Cela est resté un mystère et j'ai v=beaucoup souffert de cette incompréhension/. Donc je me fiche un peu de ce qu'on pense de moi, (comme lorsque j'étais enfant ) et le retour dans la zébritude, via ma fille, ma fait revivre.

J'aime en parler, cela veut dire "tiens, il y a des gens qui conçoivent les choses d'une autre façon",
Bizarrement, on ne me doit plus que j'intellectualise .

Mais quand les gens sont trop concés je préfère attendre que l'orage se passe et ne pas en parler mais ce n'est pas bien ce que je fais.

Il vaut mieux discuter avec les gens quand même car ils peuvent évoluer, donc le livre cela peut être bien
Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sophietite le Lun 2 Juil 2012 - 12:05

Bonjour,
je n'ai jamais fait de test de QI et je ne pense pas être "surdouée", mais j'ai lu le livre "trop intelligent pour être heureux"... et ça m'a fait un choc! Comme si je voyais ma vie enfin expliquée, qu'on me donnait enfin une idée de "qui je suis"! Peut-être ce livre contient-il des éléments que l'on retrouve chez les non surdoués, ou peut-être que je le suis (mais bon, je ne crois pas)... En tout cas, l'émotion a été intense à la lecture de ce livre, une vraie révélation! Je me suis toujours sentie martienne, et c'est bon de voir qu'on n'est pas "anormal", que d'autres ressentent la même chose... Mais aujourd'hui encore, ma prof de chant (je souhaite devenir chanteuse lyrique professionnelle) m'a dit que j'avais "trop de neurones" pour être chanteuse, que je réfléchie trop.... Mais moi je n'y peux rien si mon cerveau travaille tout seul! En plus il y a tellement d'émotions dans la musique que je peux être totalement submergée... Pas facile! En tout cas, je remercie l'auteur de ce livre, c'est un vrai soutien Smile

sophietite

Messages : 89
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 31
Localisation : Aix-Marseille

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Garp le Lun 2 Juil 2012 - 12:14

Sophietite, prends ton temps pour réfléchir à tout ça, au fil des jours, mais ton message sent vraiment le zèbre Wink.
Garp
Garp

Messages : 396
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 52
Localisation : Rhône-Alpes

http://garp3.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Lun 2 Juil 2012 - 14:26

Certains ont ils déjà tenté de le faire lire à leur psy pour qu'il(elle) comprenne enfin ce qu'on est, ce qu'on ressent ? Quels ont été leurs réactions ? Je me tâte depuis un moment, me disant que ce bouquin serait plus explicite que toutes mes tentatives d'explications ... Il ne m'a même pas reparlé des résultats de mon test, ne comprenant visiblement pas quel pouvait être le problème puisque le score était élevé !!

En gros tout va très bien, circulez, y a rien à voir, encore moins de raison de se plaindre ... pffff Rolling Eyes Shocked

@ Sophietite : On ne s'y reconnait pas pour rien Ange
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Esterelle le Lun 2 Juil 2012 - 14:56

Il ne m'a même pas reparlé des résultats de mon test, ne comprenant visiblement pas quel pouvait être le problème puisque le score était élevé !!

En gros tout va très bien, circulez, y a rien à voir, encore moins de raison de se plaindre ... pffff Rolling Eyes Shocked

Arrggghhh...change de psy!!!! Je veux bien croire que tous ne sont pas formés pour notre spécificité mais bon...la mienne n'est spécialisée dans le domaine (je vois d'ailleurs Monique de Kermadec en support ponctuel) mais elle comprend parfaitement mes souffrances et interrogations, je la soupçonne même de m'utiliser pour enrichir ses connaissances study ... mais on fait le chemin ensemble...
Esterelle
Esterelle

Messages : 344
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 45
Localisation : A droite au fond du couloir

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Lun 2 Juil 2012 - 16:36

Pas évident de tout remettre en cause, refaire confiance, redémarrer avec qqun d'autre .... L'impression d'avancer plus vite seule depuis que je suis avec d'autres zèbres. Se sentir comprise, enfin, pas seulement une martienne atterrie de je ne sais où sur une planète hostile !

J'ai bcq aimé le livre de Monique de Kermadec, est il facile d'avoir un RDV ?
Peux tu me donner tes impressions en MP STP ?
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Catre le Lun 2 Juil 2012 - 18:26

Ça peut la faire évoluer si tu lui fait lire le livre en effet! C'est une excellente idée. Vive les échange et la communication!
Après, s'il n'y a toujours pas plus de compréhension ou d'amélioration... là peut-être changer de psy.
Catre
Catre

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Catre le Lun 2 Juil 2012 - 18:27

Et je plussoi pour le fait que le psy apprend du patient et que vous fassiez votre petit bout de chemin ensemble!
Catre
Catre

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Lun 2 Juil 2012 - 19:02

Puis je avouer que parfois j'ai le sentiment que nous devrions changer de place, ou au moins que je suis obligée de me freiner pour l'attendre en chemin Suspect
Soucis de synchronicité ... comme toujours pour moi avec le monde qui m'entoure, décalage permanent ou presque, sauf avec d'autres zèbres !
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sophietite le Lun 2 Juil 2012 - 23:28

Renarde 20: je m'en doutais Wink Enfin bon, je pense que tu comprendras si je te dis que je n'ai pas vraiment envie d'être fixée? D'un côté je risque d'avoir la confirmation que je suis une martienne et de l'autre je repars à zéro sans savoir pourquoi je ressens ce que je ressens... En tout cas, j'adore lire les messages sur ce forum!!!! C'est une bouffée d'oxygène!

Juste une question: vous avez aussi l'impression à la fois d'être extrêmement lucide et de ne rien comprendre? De trouver les autres bizarres?

sophietite

Messages : 89
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 31
Localisation : Aix-Marseille

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Lun 2 Juil 2012 - 23:39

Oui, oui et encore oui.

J'ai vécu exactement la même chose que toi l'été dernier. La révélation à la lecture de JSF, puis les prises de tête : Nan c'est juste pas possible tellement je suis nulle et/ou folle, comment peut on me prendre au sérieux.

Il a fallut que qqun me pose la question de ma surdouance qques mois plus tard et me pousse à faire le test pour que je sois fixée et m'accorde enfin le droit de me poser les vraies questions. Je ne dis pas que j'ai les réponses, loin de là ! Mais au moins je suis sur le bon chemin pour cesser de détruire le peu d'estime et de confiance en moi qu'il me restait, pour comprendre que je suis celle qui me comprends le mieux, mais aussi grâce à zebra que je ne suis pas seule.

Avec le recul faire ce test a été difficile (avant, pendant et après) mais au moins je sais et je peux enfin me centrer sur l'essentiel. Trop de temps perdu déjà !!!

Prends ton temps, réfléchis, qu'as tu à perdre ? Juste à rencontrer qui tu es vraiment depuis toujours et que tu caches derrières des séries de masques ..
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Belletegeuse le Lun 2 Juil 2012 - 23:51

Je me sens exactement comme tu dis, Sophiette,
Je ne trouve pas les autres bizarres, mais eux oui, et jusqu'à une date très récente je ne comprenais pas où était le problème.
En fait, j'essaie de tout optimiser, c'est cela qui saute le plus aux yeux dans ma personnalité et cela m'a valu des ennuis de ne pas savoir que cela se voit et que les autres ne le font pas forcément.
Je me suis faite traiter de dictateur et de maniaque par plein de gens sans pouvoir me défendre car, eux prenaient cela pour de l'intolérance.
Beaucoup de gens vivent en fonction de critères moraux, de leur fierté, de choses dont je me contrefiche et cela a créé des tas de malentendus depuis que je suis à la maternelle.
Bienvenue dans le monde des zèbres, ne te laisse surtout jamais démonter !
Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par sophietite le Mar 3 Juil 2012 - 6:14

Merci beaucoup pour ses encouragements, ça fait du bien Smile
Peut-être que j'aurai le courage un de ces jours!

Belletegeuse: Moi on me disait maniaque et insolente! (car je posais trop de questions) Et je ne comprenais pas non plus pourquoi, quand j'étais petite c'était un jeu de chercher à comprendre!
Ce qui me fait rire, c'est que j'ai l'impression qu'en fait il n'y a pas plus tolérant que toi et moi! On essaie de comprendre les autres, mais eux non, ils se permettent de dire des choses qu'on oserait même pas car on ne voudrait pas les blesser.... Et après ils se présentent comme des modèles...

sophietite

Messages : 89
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 31
Localisation : Aix-Marseille

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Mar 3 Juil 2012 - 7:48

Notre tolérance vient de notre hypersensibilité et notre facilité à lire dans la tête des autres, ce que malheureusement ils ne font pas, pas capables. Alors on se sent blessé mais ils ne voient vraiment pas nos souffrances et nos attentes comme nous devinons et anticipons les leurs ... Décalage douloureux au long cours ...
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Samaelle le Mar 3 Juil 2012 - 9:52

A vous lire, j'ai commandé le livre de JSF, celui de Cécile Bost, ainsi que quelques autres... Je devrai les recevoir aujourd'hui, affaire à suivre...
En attendant, je me retrouve beaucoup dans vos propos, se faire traiter d'insolente, s'entendre dire qu'on manque de respect aux gens alors qu'on essaie juste d'aider, avoir l'inmpression de les comprendre, mais qu'eux ne nous comprennent pas, ou ne prennent pas la peine d'essayer...
Bref, j'ai hâte de lire tout ça Wink
Quand à les faire lire aux autres... Je ne sais pas... Peut-être me ferais-je une opinion à ce sujet après lecture Smile
Samaelle
Samaelle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 39
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Orchidée le Mar 3 Juil 2012 - 9:57

Pourquoi le titre est différent en haut de la page 8 et c'est ''Exemple de réponse de non-zèbre''?
Je lis ce fil par bout depuis quelque temps. Et ce changement dans le titre littéralement me propulse à poser ce message.
Deux exemples de réponse de non-zèbre, à 15 jours d'intervalle et il y a de cela une semaine. Deux de mes proches.
À l'une, j'ai clairement demandé si elle pouvait se mettre à ma place une seconde quand elle avait une attitude donnée qui génère énormément de souffrance chez moi. Sa réponse fut catégorique: NON.
Et l'autre, à qui je tentais d'expliquer la rigueur de la traversée de ces temps m'a carrément répondu qu'il était égocentrique, qu'il ramène tout à lui et qu'il ne pourrait jamais savoir ce que je vis.
Ce fut l'équivalent d'une allumette dans un baril de poudre. Ces deux personnes ont résumé en 2 secondes chacune pour un total d'une éternité ce que je vis depuis cinq décennies.
J'ai vu rouge. Je me suis reculée. Je crois que si j'avais laissé cette colère exploser à l'état pur comme elle se présentait, mon système nerveux en aurait subi des dommages irréversibles.
Je sens une fissure dans le coeur depuis. Et des torrents de larmes s'en écoule.
J'ai côtoyé ces gens depuis 3 à 4 ans. J'ai énormément investi dans chacune de ces relations et le résultat des courses est juste effarant. J'ai l'impression de me retrouver devant deux retardés se suçant les doigts.
Je pars dans une semaine avec ces deux personnes et une quatrième. Je ne peux pas annuler mon voyage compte tenu de ce qu'il va m'apporter. C'est trop important. Donc je serai avec ces deux personnes après cette gigantesque rupture. Auparavant, j'aurais tout fait pour rattraper l'coup, me ramasser à la p'tite cuillère et donner le change. Maintenant c'est: qu'est-ce que je vais faire avec ces deux tarés. Je n'ai strictement plus rien à dire. J'ai l'impression de partir en voyage organisé avec le club des majorettes du village d'à côté!
Je pourrais expliquer en terme psychologique, petite enfance, etc. Mais à ce stade, ces explications ne me suffisent plus.
Qu'est-ce que je fous dans un monde où je me sens vivre dans un groupe de gorilles, en pleine forêt, avec tout c'beau monde qui se gueule dessus, se tabasse et se saute?! À quoi ça rime?! For heaven's sake, what is that all about???
Et pourquoi ai-je tant investi de temps et d'énergie dans ce type de relations et ce depuis tant d'années? C'est complètement stérile, ce ne sont que des voies de garage. Je le vois. Pourquoi cette attraction pathologique, compulsive envers ces personnes?
Et tout à coup, comme un vent léger et ce murmure: En fait, je me suis toujours sentie avoir la plus grosse part du gâteau, voire le gâteau au complet, et j'en ressens énormément de culpabilité. Ma vie a toujours eu le goût de la perfection et ce même dans les moments de souffrances parfois innommables. J'ai toujours su que tout se passerait ok d'une manière ou d'une autre. J'ai toujours retourné chacune de ces expériences à mon avantage pour en tirer le meilleur. Et quand je vois ces personnes à qui je dis: ''ce que tu fais là me fait mal'' et que la réponse est: ''non, je ne vois pas'', c'est là où j'ai refusé de regarder à venir jusqu'à date. Je vois alors des visages de zombies. je vois des faciès livides de comateux, je vois des yeux immenses comme ces poupées aux yeux de verre. And it is just unbearable! C'est juste intolérable pour moi de les voir dans une telle inconscience de leur souffrance.
Je me sens pouvoir rencontrer, embrasser, transformer ma souffrance humaine.
Quand je vois ces personnes s'y vautrer, s'y enfoncer, cela m'est juste intolérable, inconcevable, inacceptable,insupportable. Et alors cette attitude compulsive débarque et je veux faire tout ce qui est en mon pouvoir pour les secouer, les réveiller, les empêcher de s'enfoncer dans de pareilles horreurs.
Voilà. C'est tout ce que j'avais à dire. Merci de m'avoir lu.
Orchidée
Orchidée

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 59
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Mar 3 Juil 2012 - 10:09

Orchidée je n'ai rien à rajouter, je suis sûre que chacun d'entre nous a vécu dans le détail ce que tu dis là.
La seule façon de ne plus être blessée c'est de prendre du recul et d'accepter qu'ils ne sont juste pas capables de lire dans nos pensées et d'anticiper nos besoins comme nous le faisons de façon naturelle avec eux.
C'est extrêmement frustrant et douloureux mais c'est ainsi. Accepter ce qui ne peut être changer pour se concentrer sur ce qui peut l'être. Ce qui n'a rien à voir avec de la résignation !

Euh ... tu as le droit de me la ressortir à l'instant où je repète un câble dans un contexte identique Razz Sans recul et en situation j'ai toujours autant de mal que Toi.

As tu tenté les IRL, c'est magique et apaisant d'être avec des gens qui fonctionnent de la même façon ... reposant !
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Orchidée le Mar 3 Juil 2012 - 10:17

Bonjour chère Renarde20.
D'abord merci pour ta réponse. Je te rejoins beaucoup dans ta façon de décrire comment tu entends penser les gens. Je te lis au fil des fils. Quant aux rencontres en live, j'ai posé un texte sur le fil de Ours hier (p. 47 à 18h43) où j'en parle. Je t'y réfère donc. Magnifique journée à toi!
Orchidée
Orchidée

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 59
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Garp le Mar 3 Juil 2012 - 10:29

Orchidée, tu vis là quelque chose que nous connaissons souvent, comme le dit Renarde, sauf que tu en vois le mécanisme nu, impudique, et que c'est un peu violent à accepter. C'est à ça que sert la compassion, pendant indispensable de l'empathie : la compréhension des autres que nous avons doit nous amener à les aimer tels qu'ils sont. L'incapacité de tes amis à comprendre ce que tu vis n'est pas de l'égoïsme : l'égoïsme serait d'être capables de te comprendre mais de ne pas en faire l'effort.

Pour ne pas perdre le lien avec le sujet de ce fil, je trouve frappant comme beaucoup de normo-pensants n'arrivent pas à terminer le livre de JSF. Il y a vraiment dans nos modes de fonctionnement des choses qu'ils ne peuvent pas saisir, qui leur sont inaccessibles quelle que soit leur bonne volonté, et nous ne pouvons pas le leur reprocher.
Garp
Garp

Messages : 396
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 52
Localisation : Rhône-Alpes

http://garp3.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Samaelle le Mar 3 Juil 2012 - 10:43

Garp a écrit:Pour ne pas perdre le lien avec le sujet de ce fil, je trouve frappant comme beaucoup de normo-pensants n'arrivent pas à terminer le livre de JSF. Il y a vraiment dans nos modes de fonctionnement des choses qu'ils ne peuvent pas saisir, qui leur sont inaccessibles quelle que soit leur bonne volonté, et nous ne pouvons pas le leur reprocher.

Ne pas le leur reprocher serait normal, mais oh combien difficile parfois...
Je comprend assez la réaction d'Orchidée par rapport à ses amis... J'ai exactement la même en ce moment face à mon conjoint... Il m'arrive de lui en vouloir de ne pas me comprendre, de toujours penser que je le rabaisse alors que j 'essaie juste de dialoguer intelligemment etc... Par contre, je sais qu'il ne tient qu'à moi de me mettre à son "niveau", de tenter de m'adapter à son mode de pensée (même si c'est dur pour mon ego) si je ne veux pas le perdre, car l'inverse est impossible...
J'en vient même à attendre que mes filles grandissent pour espérer des dialogues constructifs :s A savoir qu'il est trop tôt pour dire si elles sont zébrée ou pas... Reste à m'armer de patience Smile
Samaelle
Samaelle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 39
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Mar 3 Juil 2012 - 10:47

J'ai les poils qui se hérissent quand mon psy me répète que c'est à moi de faire des efforts pour me sentir normale affraid
L'impression qu'il ne se rend pas du tout compte que je ne fais que ça, des efforts, depuis que je suis sur cette planète, et en vain ... Mais bon, accepter et arrêter de s'en rendre malade, pô le choix !
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Samaelle le Mar 3 Juil 2012 - 10:50

Oui, Renarde, ce serait bien que les "autres" puissent faire un bout de chemin vers nous aussi, mais ils n'y sont pour rien s'ils n'en sont pas capables (certains le sont, d'autres essaient à leur niveau ou à leur façon...) On ne peut pas leur en vouloir...
Samaelle
Samaelle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 39
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Orchidée le Mar 3 Juil 2012 - 11:03

Bonjour Garp,
toi aussi je te lis au hasard des fils. Merci pour ton feedback.
''tu en vois le mécanisme nu, impudique, et que c'est un peu violent à accepter.''
C'est exactement ça. Je vois tellement de choses Garp. Tellement de choses. Et tout est d'une logique implacable, incontournable. On peut me dire la souffrance autant qu'on veut. C'est ok. Ca se pose dans moi et ça écoute. C'est facile.
C'est lorsque le déni de la souffrance débarque, l'aveuglement, que cela m'est juste IN-TO-LE-RA-BLE. J'ai l'impression qu'on me jette des braises à la figure, qu'on me met de l'azote liquide sur les membres, qu'on m'arrache le ventre avec des tenailles.
Et en collectif, je n'en parle même pas! Dans un groupe, ça peut juste tourner au monstre bordel alors que je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour rester posée, tranquille, dans mon coin, sans dire un traître mot! C'est juste hallucinant. J'ai à chaque fois l'impression de plonger dans les meilleurs films d'horreur que les cinéastes ont pu mettre à l'écran! J'en ai d'ailleurs toute une collection. Et ça augmente avec les années.
Orchidée
Orchidée

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 59
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Mar 3 Juil 2012 - 11:04

Non, on ne peut pas leur en vouloir. Mais le comprendre permet au moins de se sentir moins coupable de ne pas y arriver, de ne plus s'entêter dans cette voie. Accepter et faire avec, mais c'est un chemin personnel que chacun est obligé de faire, à son échelle, pour moins en souffrir ...
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Café-Clope le Mar 3 Juil 2012 - 11:30

renarde20 a écrit:J'ai les poils qui se hérissent quand mon psy me répète que c'est à moi de faire des efforts pour me sentir normale affraid
Que signifie "se sentir normal(e)"? A mes yeux, ce n'est rien d'autre que s'accepter, peut-être est-ce là ce que - maladroitement - il veut dire?
Vouloir être "normal" quand on est hors-norme est un non-sens. En quoi est-il préférable d'être dans la norme, ou de se sentir dans la norme? Au final, tout est question de représentation, toujours, et il faut s'interroger: "Au jugement de qui accordé-je le plus d'importance?"
Une réponse du type "Le jugement qu'ont les autres sur moi" est mauvaise. Autrui n'est pas soi, et la réalité autobiographique est inaccessible, fût-elle scrupuleusement retranscrite. J'imagine que pour un Z, le défi est encore plus grand, car parler de lui passe sans doute parfois par l'inexprimable, l'intransmissible.

Qui a compétence pour juger un zèbre?
Café-Clope
Café-Clope

Messages : 182
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 43
Localisation : St Ouen l'Aumone

http://cafeclopeblog.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Samaelle le Mar 3 Juil 2012 - 11:31

Café-Clope a écrit:Qui a compétence pour juger un zèbre?
Heu... Un autre Zèbre? OK, je Arrow
Samaelle
Samaelle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 39
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Samaelle le Mar 3 Juil 2012 - 11:32

renarde20 a écrit:Non, on ne peut pas leur en vouloir. Mais le comprendre permet au moins de se sentir moins coupable de ne pas y arriver, de ne plus s'entêter dans cette voie. Accepter et faire avec, mais c'est un chemin personnel que chacun est obligé de faire, à son échelle, pour moins en souffrir ...

Renarde, tu es mon double cheers
Samaelle
Samaelle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 39
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Mar 3 Juil 2012 - 11:42

Samaelle a écrit:Renarde, tu es mon double cheers

Au plaisir de te voir en IRL à Lyon pour discuter Ange
Sinon oui, trouver un psy zèbre, je me tue à le dire, mais alors faut tous les faire tester et leur demander de mettre le résultats de leur test sur leur plaque lol!
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Belletegeuse le Mar 3 Juil 2012 - 11:54

Bonjour Orchidée.

J'espère que tu auras un njour de vrais amis.
Je t'indique un autre livre, celui de Béatrice Millêtre, je ne sais plus le tutre mais tu trouveras.
Elle parle d'intelligence globale et d'intelligence séquentielle, ce n'est pas tout à fait l'approche de JSF qui parle juste des surtdoués.
Depuiis que ma fille m'a fait lire ce livre, j'ai changé sur toute la ligne car j'avais complètement refoulé ma zébritude depuis que j'étais sortie de l'école, comme si c'était juste une différence intellectuelle.
Maintenant, je peux me reconnaître dans ma globalité et ma spécificité.

J'ai beaucoup aimé ton image de débile qui se suce les doigts, d'abord cela témoigne de ta maturité et du recul que tu prends malgré tout.
Si tu veux lire une description de débiles,; va dans le post "les choses négatives de la journée" tu trouveras d'autres témoignages sur les gens que ma fille et moi nous appelons les "séquentiels" pendant notre lecture du bouquin.

Bien sûr ce forum m'a permis d'autres prises de concience, dont une énorme sur la manière dont les autres me perçoivent (c&ar je restais sur des choses générales et intellectuelles, donc je n'avais pas de prise, je me disais "mais qu'est-ce qu'ils voient de moi, bon sang ?"
Maintenant j'ai trouvé une réponse, ce qui les dé
range est que j'optimise tout, ils se sentent juste écrasés par moi car ils mettent dans les relations beaucoup de choses telles que leur orgueil, la fierté, et j'en passe donc se sentent souvent jugés, pensent qu'ils vont passer pour des cons etc sont en fait toujours dans ce que j'évalue comme une concurrence avec l'autre...
Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Samaelle le Mar 3 Juil 2012 - 12:59

renarde20 a écrit:Au plaisir de te voir en IRL à Lyon pour discuter Ange
Oui, si un jour ça se fait un weekend en journée :p
Samaelle
Samaelle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 39
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Renarde20 le Mar 3 Juil 2012 - 18:12

Samaelle a écrit:
renarde20 a écrit:Au plaisir de te voir en IRL à Lyon pour discuter Ange
Oui, si un jour ça se fait un weekend en journée :p

cf MP envoyé Very Happy
Renarde20
Renarde20

Messages : 7217
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 49
Localisation : Lyon

https://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Orchidée le Mar 3 Juil 2012 - 22:43

Bonjour Belletegeuse
merci pour cette référence que je vais aller regarder.
Ce jour, j'ai fait une rencontre avec une femme qui est sculptrice et qui, à mon sens, va faire partie de ce que tu appelles les vrais amis. Ce fut un tel plaisir de discuter avec elle et de sentir que l'on est sur la même longueur d'onde, que les mots, les phrases deviennent une danse qui se déroule et qui amène un enrichissement de part et d'autre.
Orchidée
Orchidée

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 59
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Belletegeuse le Mer 4 Juil 2012 - 9:02

Je suis bien contente pour toi, Orchidée, en espérant que le livre te sera utile !
Je pense que tu peux trouver de quoi il s'agit sur internet (c'est bête, je ne me souviens plus exactement du tutre).
Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Mag le Mer 4 Juil 2012 - 10:23

Very Happy Merci Belletegeuse j'ai ajouté cette référence à ma palette
il s'agit du "Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués", écrit par Béatrice Millêtre. Paris, Editions Payot et Rivages, 2007

selon ceux qui l'ont lus :
"Le titre résume le contenu. La première partie du livre décrit les différences entre le fonctionnement de pensée des gens selon qu'ils utilisent l'hémisphère droit ou gauche de leur cerveau. La seconde partie propose aux gens utilisant leur cerveau droit (30% des gens seulement) de mieux utiliser leurs potentiel concrètement. Livre sobre, court, qui va à l'essentiel, rassurant, constructif. (Plus court et moins prétentieux que celui de JSF)"

ma palette comprend aussi le livre de Ned Hermann : "Les dominances cérébrales et la créativité" edition Retz 1992
avec lequel j'ai pu faire mon profil et déceler ce qu'il me fallait mettre en place pour améliorer mes fonctionnements les formations Hermann en france étant hors de prix...

mon approche de l'ordinateur m'a par exemple permis de muscler mon cerveau gauche tout en respectant la rapidité et l'intuition de mon cerveau droit...

ce courant me semble noyé maintenant dans l'approche psy médica-menteuse mais ce n'est peut être qu'un point de vue limité à mon isolement...
quoique... il y avait par exemple à cette époque années 90 ? une formation à l'IUFM (institut universitaire de formation des maîtres d'école) sur la classe à cerveau total dont je n'ai pas vu la couleur dans le développement de l'éducation nationnale à travers les enfants que j'ai cotoyés depuis...

mais ceci est un autre débat : dans quelle mesure le cantonnement cerveau gauche amputé du cerveau droit de la société est un moyen de dictature et de profit...
Wink


Mag
Mag

Messages : 3766
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 73

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Belletegeuse le Mer 4 Juil 2012 - 23:05

Merci pour ces références.
Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis en conclusion, Mag, je le constate malheureusement à mon retoutr des épreuves du CAPES.

On doit en fait raisonner par mots clas, les analyses requièrent des "problématiques", ou comment gonfler d'importance une pensée qui serait creuse...

Ce sont des directives émanant des gouvernances supra-nationales. Donc, tu parlais de profit, de dictature, on est à peu près là-dedans dans ce système basé sur l'utilitarisme soi-disant pour le bien du plus grand nombre.

Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Lemuka le Jeu 19 Juil 2012 - 21:28

Non testée, je me permets de donner mon avis.
Après lecture de ce livre et sauts de certaines parties, je me sens comme si j'étais en mode "zéro". Un ressenti d'émotions internes mais avec aucun filtre d'interprétation. Et impossibilité de l'analyser car plusieurs questions sont soulevées:
-est-ce qu'inconsciemment je me suis reconnue mais mes émotions ne sont pas encore arrivées à l'état conscient?
-est-ce qu'au contraire je ne me suis pas reconnue et je suis "choquée" car j'espérais me sentir "zébrée"?
-est-ce que je me créée de fausses émotions pour répondre à ce désir et donc je m'automanipule?
-est-ce que je refuse de croire encore qu'être zébrée est possible.

J'hésite, me méfie de l'effet barnum, reste sceptique. Je ne me suis pas reconnue au début, mais plus dans les caractéristiques au 3/4 du volume. Et j'ai l'impression que tout est plus flou qu'avant.

ps: quoiqu'il en soit, et peu importe si je suis zébrée, je trouve dans ce forum beaucoup de choses Smile
Lemuka
Lemuka

Messages : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Esterelle le Ven 20 Juil 2012 - 12:08

Quand j'ai lu ce bouquin, j'ai eu l'impression qu'on dressait mon mode d'emploi...puis après est venu le doute..alors je l'ai relu et j'ai stabiloté tous les passages qui parlait de mon fonctionnement ou de mon vécu et je me suis dit que si au moins 75% du livre était vert alors c'était que j'étais sur la bonne voie. Puis j'ai fait ma même chose avec celui de Monique de Kermadec
Je pense qu'on ne peut pas coller à 100% à un profil mais quand tu trouves que toutes les grandes lignes y sont, tu ne peux pas te tromper.
Esterelle
Esterelle

Messages : 344
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 45
Localisation : A droite au fond du couloir

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Vector92 le Dim 22 Juil 2012 - 9:34

Bon ben moi deux expériences très différentes:
1. Ma femme (pas zebre du tout mais personne de très bonne volonté), qui l'a lu et relu pour comprendre mieux mon fonctionnement. Elle m'a de toutes façons totalement reconnu...et le relis régulièrement ! Elle a pris en compte et comprends mieux mon comportement parfois bizarre...Surtout, elle a conscience que c'est important pour aider nos enfants (je pense 2/5 zebres) à se développer.
2. Mes parents: échec total ! Comme mon enfance l'a été. ...
Vector92
Vector92

Messages : 12
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 48
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Invité le Dim 22 Juil 2012 - 10:15

2. Mes parents: échec total ! Comme mon enfance l'a été

Tiens ! Toi aussi ?

Cela fait 3 ans et demi que je suis testé, je sais qu'ils l'ont lu, ce bouquin. Mais on n'en parle jamais et surtout, ils n'ont pas changé un iota de leur comportement à mon égard (sachant que ledit comportement a peu changé depuis que j'ai 4 ou 5 ans...) Je pense qu'ils n'en sont pas capables.
Mais je ne sais pas comment on peut accepter ce fait. Cesser d'attendre de ses parents qu'ils se comportent comme ils auraient toujours dû le faire. Cesser de souffrir qu'ils ne le fassent pas. Pourtant, c'est acquis, plié, terminé : ils ne savent pas, ils n'en sont pas capables. Et ce qu'ils n'ont pas donné, je ne peux l'obtenir nulle part ailleurs, on obtient, forcément, quelque chose de différent. Comment dépasser, combler ce manque avec autre chose ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Rev Hi Hi Hi Hi le Dim 22 Juil 2012 - 12:45

@Fusain
Je pense que ce que l'on a pas obtenu de ses parents on peut essayer de l'obtenir ailleurs. C'est ce que Cyrulnik appelle les tuteurs de résilience dans son livre "parler d'amour au bord du gouffre"
Rev Hi Hi Hi Hi
Rev Hi Hi Hi Hi

Messages : 486
Date d'inscription : 03/07/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par jackwonka333 le Dim 7 Oct 2012 - 21:35

Bonjour à tous ^^

Voilà, je ne sais pas si je suis zébrè!
Et forcément au bout de temps d'années à ce poser ces questions il y a un moment où j'en n'arrives à ce que je suis...c'est-à -dire à ne pas savoir qui je suis réellement!!

Avant d'aller voir un psy je tenais à lire ce fameux livre trop intelligent pour être heureux, qui m'a fortement surpris, car je pensais que je n'allai rien comprendre et encore moins m'identifiait dans ce bouquin qui devait à la base me contredire...

Bref, je suis loin d'être intelligent, ne peut pas accepter d'être zébré, mais je dois avouer que ce livre je les ressentie comme mon vécue à 80%!

Hallucinant!

Pour verdicts il est vrai que JSF pouponne c'est zébrés qui a l'air cher à c'est yeux...

Tous différent, avec un parcours complètement opposé donc je suppose qu'il est tout à fais normale que certain ou certaine ne l'accroche pas plus que ça...
Et le fais de ne pas être zébrè!Et peut-être incompréhensible!!?

Pour moi personnellement je peux le faire lire à quiconque pars-que la majorité et bien trop fermé d'esprits et ne pourra pas comprendre!

Après tout ... Smile qui ne tente à rien n'a rien!!


jackwonka333
jackwonka333

Messages : 13
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 34
Localisation : saint-lô, l'Oompaland, Halloween, UDFj-39546284

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Invité le Dim 7 Oct 2012 - 23:33

.


Dernière édition par steph le Mar 5 Fév 2013 - 15:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par C12H23O2Na le Lun 8 Oct 2012 - 0:03

Tiens, j'aimerais mettre ma pierre à l'édifice, mais plutôt dans le genre "TIPEH lu par un non-zèbre qui s'est cru zèbre".
Bref, la lecture du livre m'a fait le même fait que beaucoup d'entre vous : j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois tant ça m'a bouleversé sur le coup.
Je me suis retrouvé dans beaucoup de choses, bien que le test ait révélé que je n'étais pas HP (je sais que JSF n'aime pas ce terme, pourtant il dit bien ce qu'il veut dire - et c'est sans doute plus proche de ce qu'est vraiment la douance à mon avis, mais c'est un autre débat).
Ce qui m'a amené à cette réflexion : je me demande si la zébritude de JSF ne "risque" pas d'englober d'autres profils que les surdoués...
Donc aussi bien au début j'étais "à fond JSF", autant maintenant je lui préfère Arielle Adda qui est moins vague dans ses définitions.

Quant à partager la lecture, j'ai essayé avec ma mère qui a tout simplement dit : "mouais, ça peut s'appliquer à plein d'autres personnes que des surdoués, ce qu'elle décrit !"
C12H23O2Na
C12H23O2Na

Messages : 579
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par gwennhadu le Jeu 11 Oct 2012 - 0:00

J'ai également lu TIPEH, mais ma claque je l'ai reçu du livre de De Kermadec "l'adulte surdoué". Ces lectures sont assez récentes pour moi et elles m'ont retourné le cerveau. Le livre de Kermadec je l'ai lu d'une traite en 4h tellement qu'il me scotchait. Enfin faut dire que je ne suis pas zébrotesté mais j'y pense. Faut juste que je rassemble l'argent nécéssaire pour cela. Quand je suis tombé sur l'AS, je me posais pas du tout la question. Je m'était dirigé dans le rayon psycho de la librairie car je me posais la question d'une reprise d'étude en licence de psycho, afin d'essayer de comprendre tout ces gens que je vois passer devant moi, que j'aime à observer et que je trouve si (??? comment dire??) pathétique? non c'est condescendant! Malheureux dans leurs fort intérieur c'est plus juste.
Et là tiens? qu'est ce donc ce bouquin... ho lalala il est génial et je m'y retrouve de trop! Je ne suis peut etre pas bipolaire comme veulent me laisser croires mes parents et soeurs! (bon ok là je vous baratine ma vie mais ne vous inquiétez pas j'en viens au sujet principal de ce topic). Donc l'AS lu en fin de soirée je vais en mode "cerveau en feu qui veut une réponse et tout de suite" c'est trop atroce, génial, déroutant... ce que je viens de lire. Je trouve le profil fcbk de Kermadec, je lui post un grd merci pour son bouquin. Et le lendemain je ne peut en rester là je cours acheter TIPEH, qui se trouvait poser juste à coté de l'AS. Sa lecture est differente que le premier. Peut etre que la première partie tres scientifiques qui aborde le coté tres neuroscience sur le comportement d'un cerveau de Zèbre freine et peuvent faire décrocher les non zèbre si ils n'aiment pas ce genre d'infos. Mais sa lecture m'a été complementaire et rassurante (il n'y a pas qu'une psy qui sortait les même descriptions).
J'en parle à mon copain de mes lectures et decouvertes bouleversantes. Je lui dit: "mon chéris ce serait vachement bien que tu puisse lire un des deux bouquins." le chéris n'a pas eu la reponse attendue, enfin aucune hostilité de sa part (normal c'est mon amoureux) mais pas d'intéret particulier à lire se livre. Mais trois semaine plus tard un soir le livre de Kermadec posé sur ma table de salon "monsieur" se met à le lire (peut etre parceque je lui ai dit que lui aussi été peut etre Zèbre). Ce soir il entame la fin de sa lecture et quand je lui demande ce qu'il en pense. Il me dit que cela lui fait penser à un langage de voyante qui sait parler de facon a ce que chacuns puisse se retrouver dans une partie ou une autre du bouquin. monsieur et tres cartesien et n'aime pas se fier a parole d'autrui il faut qu'il experimente ou apprene par lui meme pour faire confiance. Mais au moins je suis content qu'il lise le bouquin.
En ce qui concerne ma mère (celle qui me prend pour un bipolaire à cause de l'effet carrousselle du fonctionnement du cerveau du Zèbre ca monte ca monte et puis ca descend car on est si nul d'avoir espéré ou penser a une chose qui nous a semblait plausible) je l'ai croisé par hasard l'autre jour. (oui je ne la voit plus et j'espère que vous comprendrez le pourquoi. Je lui lance mesquinement que je n'étais peut etre pas bipolaire mais HP. Elle a le culot de me dire qu'elle y avait deja songé. Alors pleins d'espoir je lui dit que ce serait peut etre bien pour elle et nous qu'elle le lisent que les tensions s'appaisent entre nous. Et là "non, ca ne m'interesse pas ce genre de lecture j'ai autre chose a faire"; Aie mon coeur s'est mis encore a saigner a cause d'elle.

Voili voilou, bon quelques bref lignes qui j'espere apportera de l'eau au moulin de ce topic!
gwennhadu
gwennhadu

Messages : 102
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 37
Localisation : Brest meum'

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par C12H23O2Na le Jeu 11 Oct 2012 - 0:50

gwennhadu a écrit:Ce soir, il entame la fin de sa lecture et quand je lui demande ce qu'il en pense, il me dit que cela lui fait penser à un langage de voyante qui sait parler de façon à ce que chacun puisse se retrouver dans une partie ou une autre du bouquin. Monsieur est très cartésien et n'aime pas se fier à la parole d'autrui ; il faut qu'il expérimente ou apprenne par lui-même pour faire confiance. Mais au moins je suis content qu'il lise le bouquin.

Loin de moi l'idée de casser du sucre sur le dos de JSF, mais ton chéri n'a peut-être pas tout à fait tort ; j'en suis la preuve, d'un certain point de vue Wink
En fait, je dirais qu'elle décrit des "symptômes" que l'on pourrait rattacher à d'autres choses, notamment :
hypersensibilité => TDA/H, Asperger, SDNV, Autistes
précocité => SDNV (d'une certaine manière) et certains Asperger
problèmes avec les implicites => SDNV, Asperger
et pour le reste, j'ai presque envie de dire "n'importe quelle personne un peu originale et ayant été malmenée par ses pairs (et inadaptée au milieu scolaire tel qu'il est actuellement)" Razz
Je réitère donc mon point de vue premier : le "profil zèbre" tel que JSF le défini me semble englober plus que le surdon...
C12H23O2Na
C12H23O2Na

Messages : 579
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par oignon le Jeu 1 Nov 2012 - 10:17

J'ose une comparaison que j'ai formulée dans mon post de présentation suite à l'intervention d'une personne lors du test Mensa de samedi dernier (ma première démarche de dépistage objectif), qui par des questions agressives mettaient en doute la zébritude :

un NZ qui lit TIPEH, ne serait-ce pas comme un aveugle qui lit un traité sur la vue ? (On supposera que les aveugles représentent la grande majorité de la population, mais que malheureusement, sur cette planète, le soleil brûle aussi les yeux, donc à double tranchant.)

Dans ce cas là en effet, la lecture doit être assez déroutante, et même faire peur : on parle quand même dans ce livre de personnes capables de voir les failles, les incohérences des autres, de proposer des raisonnements originaux, de personnes munies d'une plus grande sensibilité ?

J'aime beaucoup cette phrase de Descartes qui ouvre la première partie du Discours de la Méthode :
Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont.
Ca me fait penser à un post du forum, comme quoi, d'après une étude (manque la source cependant) 80% d'une population s'estime plus "intelligente" que la moyenne. Alors que chez les Z, c'est : peut être dans la moyenne, peut être même un peu en dessous, mais sûrement pas au dessus.

Quelle menace donc que le Z, pour celui qui se pense manifestement comme un "modèle" de l'humanité : plus intelligent, plus sensible, plus artiste, plus tout que les autres finalement.

En effet, j'ai la forte impression qu'une de nos caractéristiques est d'être curieux de tout, d'apprendre de l'autre, et ne pas vivre le fait de demander, de poser une question comme un aveux de faiblesse honteux. D'écouter l'autre parler quand on est ignorant.
Parce que finalement, c'est souvent ça aussi qui nous fait mal dans la vie de tout les jours : cette lutte constante pour s'affirmer, pour être l' alpha du groupe. Lutte qui me semble avoir atteint son apogée au collège (en même temps j'ai très peu de souvenirs de primaire), et qui explique pourquoi tant de Z vivent mal cette période.

Doit-on alors s'étonner du rejet du livre par certains NZ ?

Remarques :
Je ne dresse aucune échelle de valeur entre Z et NZ, j'essaye de comprendre si cette échelle de valeur se met spontanément en place chez certains NZ avec une force rare, ce qui expliquerait rejet et peur du Z.
Car nous avons plutôt tendance à nous discréditer, à avoir l'égo dans les chaussettes, quelque chose me fait peur à ce sujet, ceux qui ont été "dépistés" très jeunes ou alors il y a longtemps, avez-vous développé également une telle échelle de valeur ?
Le post a une teinte générale, mais bien sûr ne se veut pas général.
oignon
oignon

Messages : 20
Date d'inscription : 29/10/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par C12H23O2Na le Jeu 1 Nov 2012 - 11:29

ognion a écrit:Doit-on alors s'étonner du rejet du livre par certains NZ ?

Pour ma part, je ne le rejette pas mais il me semble que JSF reste à un niveau "impressionniste" sur la question (plus psy que neuropsy) - et que du coup ses concepts englobent peut-être plus de profils que celui du surdoué, c'est tout.
J'ai côtoyé quelques HQI qui n'étaient pas hypersensibles, sans pensée en arborescence et avec un parcours scolaire sans encombres (ceux que JSF qualifie de "bosseur brillant") - on pourrait dire que ce ne sont pas des zèbres, mais ils n'en restent pas moins surdoués/HP. Je renvoie d'ailleurs à Wilfried Lignier sur ce point : on parle et étudie beaucoup les surdoués "à problème", mais au fond on ne dit et ne sait pas grand chose de ceux qui "vont bien".
C12H23O2Na
C12H23O2Na

Messages : 579
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par oignon le Jeu 1 Nov 2012 - 11:36

Je me suis mal exprimé, en fait quand je dit livre, je pense au livre ET à la douance en général. Et par rejet, je prends exemple sur ceux des témoignages assez durs, qui sont soit dans la négation, soit dans l'indifférence la plus totale.

Et pour ceux qui vont bien, j'ai du mal à m'imaginer qu'ils ne ressentent pas ce décalage et tout le reste.
oignon
oignon

Messages : 20
Date d'inscription : 29/10/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par C12H23O2Na le Jeu 1 Nov 2012 - 11:41

Bah, ça il y en aura toujours - comme il y aura toujours des gens pour refuser d'accepter l'homosexualité, etc.
Le mieux c'est de les ignorer, à mon avis.

Néanmoins, je m'interroge sur certaines choses : on focalise la notion de surdon sur l'intelligence cognitive, mais qu'en est-il des autres formes d'intelligence ? Est-ce qu'il n'y aurait pas des "surdoués de l'intelligence sociale", par exemple (des personnes qui sont des "leaders nés", notamment) ?

Et pour ceux qui vont bien, j'ai du mal à m'imaginer qu'ils ne ressentent pas ce décalage et tout le reste.

Peut-être, mais n'importe quelle personne originale le ressent, j'imagine - ça ne me semble pas suffisant comme critère.
C12H23O2Na
C12H23O2Na

Messages : 579
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

"Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres - Page 4 Empty Re: "Trop intelligent pour être heureux" lu par des non-zèbres

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 2:38

L'incroyable( et l'effrayant) archaïsme du contenu , la désuétude de la forme expressive (pour ne pas dire le paupérisme verbal), l'objectivité kidnappée et séquestrée ( dans un lieu connu que de Mme Siaud-Facchin) de la pensée , et bien d'autres choses encore font que ce livre est une horreur à mes yeux.

C'est un Vidal des caractéristiques du surdoué ...
Faites-moi donc comprendre pourquoi un tel engouement ???

Parce que sérieux, ça me fait peur là !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum