Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

+4
Danie
remyy
Fata Morgana
Nanouche
8 participants

Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Nanouche Ven 18 Nov 2011 - 14:10

Bonjour,

J'ai découvert ce forum suite à de longues errances et recherches sur moi, ma vie. Suite à de nombreuses lectures, recherches avec des psychologues et psychiatres également.

Je crois avoir enfin à l'aide de tout cela avoir mis un nom sur ma souffrance. Non je ne suis ni anormale, ni folle, ni dépressive, ni bipolaire. Mais oui je suis différente. Et aujourd'hui je m'interroge. J'ai 23 ans, mais ça va quand même pas être comme ça toute ma vie? Je veux dire, ça fait déjà depuis aussi loin que je me souvienne que je me sens différente, que je suis différente. Tout m'intéresse, mais rien ne retient mon intérêt bien longtemps. Et pourtant j'aimerais tout savoir, je cherche toujours plus, ailleurs... Je vais pas vous faire la liste, vous savez ce que c'est.

Mais suis-je donc condamnée à ça toute ma vie? Mais qu'est-ce que je vais devenir? Est-ce que ça veut dire que toute ma vie je serai frustrée de toujours avoir autre chose ailleurs à découvrir sans parvenir à la connaissance ultime que je recherche? Et comment alors concilier une vie tout simplement avec "ça"? Une vie de couple? à vous lire (cf les différents topics) avec un zèbre c'est pas forcément le top car l'un entraîne l'autre, avec un non zèbre (mon cas) on se condamne presque à ne pas trouver amour et engagement réciproque à celui que l'on donne puisqu'on donne visiblement "trop". Pareil pour les amis, la vie sociale, le travail...

J'aurais vraiment besoin de témoignages, conseils et autres de ceux qui ont traversé ces doutes, et qui ont trouvé peut être une ébauche de réponse, de chemin...je me sens si seule et perdue.

Nanouche

Messages : 83
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Invité Ven 18 Nov 2011 - 14:15

Comme un bateau à voile qui remonte au vent. Il faut accepter les détours sans perdre le but de vue


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Fata Morgana Ven 18 Nov 2011 - 14:16

Tu es une "scanneuse".

Mais pose-toi cette question simple: toujours plus de connaissances, mais pourquoi faire ? Avoir le sentiment d'être arrivée à une sorte de paix ? Alors dans ce cas, ce n'est pas la connaissance pour elle-même que tu cherches, mais bien la paix. Et il n'est pas certain que le savoir soit le seul chemin pour ça.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par remyy Ven 18 Nov 2011 - 14:34

Coucou Nanouche,

N'ai pas peur de toi. J'ai énormément souffert jusqu'à la trentaine. A un point difficilement explicable. J'ai encore mal rien que d'y penser.
Si je suis encore en vie à l'issu de cette période c'est simplement parce que je suis un indécrottable curieux optimiste.

Ensuite je me suis investi au delà du permis dans mon boulot. Avec un retour de bâton idoine.
Aujourd'hui, ben, je relativise.

Je vais toute les semaines voir ma psy depuis seulement mai. Avant je morflait tout seul dans mon coin. Ouille.

Depuis mai j'ai reconnu ma sensibilité et j’apprends à me gérer. J'ai moins mal, je vis mieux. Je vois que j'ai un univers à explorer et à comprendre (moi-même). Même si je me sent (très) désemparé et (complètement) démuni, j'avance, doucement mais j'avance.

Je regrette de ne pas avoir consulté beaucoup plus tôt. Quelque part tu as de la chance tu as à peine 23 ans. Tu as tout le temps de te construire, tu sort à peine du nid !

Je t’enjoins à rencontrer d'autre zèbres. Je ne sait pas pour toi mais cela me fait beaucoup de bien. Et à trouver un/e psychologue ayant une connaissance des zèbres, c'est mieux.

Dans tout les cas je te serre dans mes bras pour te consoler de loin si tu le veux bien.

Je t'embrasse.
Rémy.

remyy
remyy

Messages : 479
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 56
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Merci

Message par Nanouche Ven 18 Nov 2011 - 17:05

Merci pour vos réponses. Je suis tellement soulagée de trouver non seulement une (des) oreille(s) attentive(s), mais aussi surtout des parcours de vie de personnes qui vivent ou ont vécu la même chose, savent de quoi je parle. Je dois avouer que dans la vie "réelle", je ne sais à qui m'adresser. Un psychologue spécialisé, certes. Mais dans quelle optique? Ceci étant, je reprends également la question de dans quel but? Ne pas oublier son but de vue, certes. Mais encore faudrait-il savoir lequel est-ce. Ne plus vivre comme cela? Il semble acquis que cela soit impossible en l'état actuel des choses. Certes le bonheur peut être une destination, encore faudrait-il y croire et je ne peux en être, car si j'imagine volontiers des moments de paix et de sérénité, je ne crois pas au bonheur tel qu'habituellement décrit par les autres. De plus, je ne sais pas si je cherche réellement quelque chose, je ne cherche pas au sens premier du mot. Ma vie me paraît plutôt une quête infinie. Alors oui, il n'y a pas que des désavantages. Cela ouvre à des perspectives infinies, des découvertes sans cesse et parfois l'impossibilité de se poser tellement il y a de choses à faire, penser et découvrir. Mais justement, à quoi bon? Car en contre-partie, toute découverte n'étant pas une fin en soi, tout évènement ayant des répercussions d'une intensité facilement déstabilisante, je me demande quand même... A quoi bon? Quelle finalité à cette vie là?
J'aimerais être normale, ne plus me poser ces questions, vivre simplement. Et la perspective d'être jeune ne m'enchante guère, justement....

Nanouche

Messages : 83
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Danie Ven 18 Nov 2011 - 17:24

Salut Nanouche,

J'ai lu ton post avec la plus grande attention et je compte bien y répondre demain. J'ai passé beaucoup de temps à poster aujourd'hui alors je vais débrancher un peu et te promets d'y revenir vite. Mais ton cas m'a l'air très loin d'être désespéré.
Danie
Danie

Messages : 249
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 35
Localisation : Courbevoie/Paris/Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Foreigner Sam 19 Nov 2011 - 8:51

Atlas non sum ...

Et je dirais même plus, la pièce ronde va dans le trou rond, pas dans le carré.

(Pour le reste, il y a : )
Spoiler:
Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Fukito10
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Danie Sam 19 Nov 2011 - 10:32

Bon ça y est je mets à table!

Effectivement je vois très bien ce dont tu parles quand tu évoques cette curiosité insatiable et pourtant relativement superficielle. Cette tendance à te demander où que tu sois ou quoi que tu fasses si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Quant à se sentir différent c’est se distinguer d’une majorité d’individus. Et cette différence là, au lieu de t’isoler davantage et d’être mal vécue, elle peut très bien t’aider à t’inclure dans un groupe si tu le souhaites, en l’occurrence les zèbres. Donc ça peut être un facteur de rassemblement aussi, pas seulement de séparation. Et si tu arrives à t’y sentir à l’aise, à échanger ou à créer des affinités comme tu le souhaites avec des zèbres, tu n’acquerras que plus d’assurance. Tu seras sans doute plus «armée» pour, dans un deuxième temps, prendre tes distances vis-à-vis de ce groupe si tu en as envie et côtoyer des non-zèbres.

Mais tu pourras parfois te sentir zèbre même au sein des zèbres. Parce qu’à un certain niveau être différent ne veux rien dire. Et c’est tant mieux! Le fait d’être zèbre peut être une condition facilitante mais pas suffisante pour avoir des affinités avec quelqu’un (amicales ou amoureuses). Tu ne t’entendras sans doute pas avec tous les zèbres mais plus les profils sont variés, riches et spécifiques et plus tu as de chances de rencontrer ceux dont la différence entre en résonance avec la tienne! Quant au fait de se tirer mutuellement vers le bas, là je suis pas d’accord, tous les zèbres ne sont pas dépressifs, et s’ils l’ont été, certains en sont probablement revenus en tenant bien mieux sur leurs quatre pattes! Les quelques couples zèbres avec qui j’ai discuté m’ont paru (a priori car je ne les connais pas) plutôt équilibrés et épanouis dans leur couple et leur vie de famille.

Ensuite pour revenir à ce comportement velléitaire. Au lieu de le maudire. Vois plutôt en lui le moyen de parvenir exactement à la vie que tu veux avoir et qui te convient le mieux. En fonctionnant comme ça, il y a clairement des activités, des sphères professionnelles, des environnements dans lesquels tu dépérirais, des gens que tu fuirais, quelle raison aurais-tu donc de regretter à ne pas pouvoir y aller puisque fondamentalement tu n’en veux pas!

J’ai tendance à penser que quand on s’intéresse à plein de choses comme tu sembles le faire, quel que soit le degré d’implication et d’assouvissement de cette curiosité, dans le fond, ce n’est pas ce sur quoi cette curiosité se porte qui a de l’importance. Tu sembles désespérée de trouver LE truc qui te permettra de t’investir pleinement, d’aller au bout des choses. A mon avis cette recherche du «truc» UNIQUE (désolée j’ai pas mieux!) est un mythe. C’est de la pensée magique. C’est prêter à cette chose extérieure à toi (un boulot, un hobby...) le pouvoir de te rendre heureuse. C’est pas ton job qui te rend heureuse, c’est toi, en en choisissant un que tu aimes faire, pour lequel tu as de l’intérêt, de la curiosité, et qui te permet de faire état de tes qualités, quel que soit le temps que ça dure. Et quand tu t’ennuies tu changes! Qu’est-ce que ça peut faire que tu sois la seule personne que tu connaisses à se comporter comme ça. Dans le fond tu as peut-être plus peur de te distinguer radicalement de la norme à cause de ta «curiosité volage» que de ne pas trouver ce qui va te convenir.

Il y a sans doute plusieurs trucs faits pour toi. Et ils t’intéresseront à des degrés divers, c’est comme ça! Et c’est loin d’être une malédiction. Ca peut même devenir une richesse, notamment celle de ne jamais t’ennuyer, de ne jamais détester ce que tu fais. Tu peux déjà porter ton attention sur les métiers qui te permettront cette mobilité, au sein desquels ton projet professionnel peut évoluer (en changeant de structure, en ayant la possibilité de bosser pour toi si tu le souhaites, en te reconvertissant dans des domaines apparentés). Et si tu es totalement larguée pense d’abord à ce que tu AIMES faire. Et si là encore ça coince, fait une liste de toutes les choses qui t’ont un jour intéressée et trouve ce qu’elles ont de commun. Et quand tu choisiras, le dernier à rester ne t'apportera pas tout ce dont tu estimes avoir besoin. Mais tu n'es pas ton boulot, le reste tu peux aller le chercher en dehors de ça. C'est difficile d'exclure les autres options mais si tu ne le fais pas tu risques de te retrouver coincée dans une espèce de no man's land indéfiniment et ça c'est pire que tout.
Danie
Danie

Messages : 249
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 35
Localisation : Courbevoie/Paris/Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Wiwi Sam 19 Nov 2011 - 16:02

Salut Nanouche,

Je rejoins Daniel sur des conseils et se philosophie. On est differents certes, on vite les experiences avec plus d intensite, et plein d autres choses que tu vas decouvrir par toi meme et surtout sur toi meme.

On n est pas maudits, depression, vie affective bancale et tout le reste, certains y passent, peut etre une majorite mais la plupart s en sortent.

Courir apres le bonheur, c est le meilleur moyen de passer a cote. Cherches autour de toi les gens avec qui tu te sens bien, prends le temps de t ecouter, ne te laisse pas influencer par ton entourage, experimente et deviens.

Tu viens de trouver un panneau te montrant dans quelle direction chercher, trouve ta voix et explores. Ta soif de savoir t aideras, mais ce n est pas forcement dans les livres ou l encyclopedie que tu trouveras ce que tu cherches.

Lances toi, lache prise, regarde ta peur, comprends la et avance. Pars a ta decouverte.

Et maintenant tu sais ou venir partager.

La vie peut etre belle, meme zebree.

Amicalement

Wiwi


Wiwi

Messages : 57
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38
Localisation : Brisbane Australie

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par markov Sam 19 Nov 2011 - 17:48

Bonjour Nanouche,

Ta curiosité insatiable ne serait-elle pas une fuite en avant et finalement un moyen
d'éviter l'échec. En effet, il est beaucoup plus simple de papillonner d'un sujet à l'autre que de t'investir dans un domaine en particulier et de tenter d'y réaliser
quelque chose. Tu dis chercher la connaissance ultime mais quand bien même
tu la trouverais qu'en ferais-tu? À mon avis pas grand chose, à quoi ça sert de savoir si c'est pour rien en faire.
Finalement vivre c'est tenter et par voie de conséquence vivre c'est risquer l'échec. Et c'est valable dans tous les domaines de la vie : travail, amitié, amour... Je te souhaite de tout coeur de trouver un domaine où tu pourras t'épanouir et te réaliser.

"Mais suis-je donc condamnée à ça toute ma vie? " est une question rhétorique
et prouve bien que tu aspires à changer et à vivre autrement. Maintenant ce à
quoi tu aspires, il n'y a que toi qui puisse le découvrir bien que certaines personnes (ami(e)s, famille, psy...) puissent t'y aider.

Sache enfin, que tu n'est certainement pas la seule dans cette situation. J'ai moi même vécu des choses pas simple et même si aujourd'hui tout n'est pas résolu je vais beaucoup mieux. Alors si c'est possible pour moi et pour beaucoup d'autres pourquoi ça ne le serait pas pour toi aussi ? En tout cas je te souhaite de réussir.

++markov

markov

Messages : 1
Date d'inscription : 18/11/2011
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Invité Dim 20 Nov 2011 - 10:40

Les scanneurs se bonifient avec le temps. Wink

Comme le bon vin. ^^



Tu enregistres, tu vis, tu fais peu à peu des liens entre le choses: plus tu avances, plus tu en fais. Plus tu deviens apte dans les domaines qui croisent tes domaines scannés. Tu ne seras pas spécialiste, mais tu sauras utiliser tout pour créer des "filets" maillés avec tes connaissances. Et lorsqu'il sera nécessaire de passer plus loin, alors tu scanneras toi-même ce qui te manque. Ou tu refileras la suite à un spécialiste pour passer à autre chose.



En couple, il faut trouver la bonne personne. Zèbre ou pas, c'est quelqu'un avec qui échanger, discuter, vivre, débattre... Qui a le même rythme de vie que toi, ou celui qui te correspondrait mieux si tu le tentais.

Comme un scanneur évolue avec le temps, et évolue énormément, ce n'est pas certain que tu vivras avec une seule et unique personne tout au long de ta vie. Cela vaut aussi pour des non-scanneurs, mais plus de chances logiquement je dirais pour un scanneur. Donc vis comme tu le sens, sans te poser de questions, au jour le jour. Demain sera mieux (avec des creux intermédiaires, nécessaires aux phases d'ajustement, pour ensuite repartir de nouveau "en mieux").



Lis et échange ici, tu as beaucoup à découvrir encore. Wink

Apporte tes idées, tes trouvailles, tes questions, et tous ensemble, chacun à sa façon, montre un bout de puzzle, ou bien découvre comment retourner sa pièce pour mieux l'emboîter, comment la faire pivoter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Foreigner Mar 22 Nov 2011 - 10:20

Le malaise n'est pas dans notre nature mais dans la distance qui nous en sépare ...

Wink
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Invité Jeu 24 Nov 2011 - 21:35

Bien résumé. Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Suite à vos posts...

Message par Nanouche Ven 25 Nov 2011 - 16:33

Suite à vos posts, à ce forum et aux lectures que j'y fais...

Je traverse je crois une grosse crise. Je me rends compte que changer ne sera pas possible. S'adapter est un terme certainement plus adapté (et c'est le cas de le dire). Mais il y aura certainement une voie.
Le tout est que je remets actuellement tout en question. Mon couple, ma vie professionnelle, mes études, moi...J'ai la sensation d'errer dans un brouillard impénétrable, dans le sens où je me pose encore plus de questions sur tout. Mon envie profonde serait de fuir, fermer les yeux, abandonner et recommencer ailleurs, autre chose. Mais il est temps je crois d'affronter ce brouillard, quoiqu'il en ressorte au bout.
Foreigner résume très bien la sensation j'ai l'impression.

Je crois que je me cherche. Je crois que c'est la seule voie à prendre, pour accepter dans un premier temps cette différence. L'intégrer sera une autre histoire.
J'ai pu parler à ma maman de cette différence. Mes parents et moi n'avons jamais été très proches, nous avons eu trop de malentendus entre nous. Parler m'a fait du bien, elle a visiblement pas trop mal pris l'idée. Globalement dirons-nous.

J'ai envie de retrouver ma joie de vivre, mon sourire et toutes choses qui m'effraient tant actuellement, en raison des trop nombreux doutes qui m'assaillent.
Je me sens moins seule grâce à vous.

Nanouche

Messages : 83
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Fata Morgana Ven 25 Nov 2011 - 16:39

Bisous
Il ne faut pas beaucoup de vent pour souffler le plus épais brouillard...
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Invité Ven 25 Nov 2011 - 17:14

On a le même âge et tu traverses la même chose que j'ai vécue il y a six mois.
Je me suis découverte surdouée, j'ai mis un mot sur ce sentiment diffus de différence... soulagement...

Et puis d'un coup patatra. La chute libre. Lorsque j'ai pris conscience que ça ne pourrait pas changer. Que je pleurerai toute ma vie lorsque la maman de Bambi se fait tuer par les chasseurs. Que j'aurai toujours ce besoin d'aider, de protéger, de soutenir la planète entière. Que je creuserai toujours, que je contesterai toujours, que je m'insurgerai toujours. Que ce que je pensais guérir ne guérirait pas.

Si ça peut te rassurer, ça m'est passé. C'est un passage obligé avant l'acceptation. Fait de colère, de désespoir, de découragement. Et puis quand on a suffisamment hurlé à l'injustice, quand on a assez crié « j'ai pas choisi, m'faites pas chier !! », quand on a assez pleuré qu'c'est pas juste, « qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu pour mériter ça ? » (à lire les témoignages, je me suis insurgée beaucoup plus que la moyenne), ça finit par passer. Parce que oui, après le soulagement de savoir enfin qui j'étais, je suis passée par des moments de déni et de rejet assez violents, entrecoupés de revendications elles aussi violentes.

Et puis... pas le choix de toute façon.

Spoiler:
Mais quand même, si on m'avait laissé le choix, j'aurais choisi un QI normal.
Esprit de contradiction, quand tu nous tiens...
Spoiler:
En vrai, ça continue à bien yo-yoter dans ma tête.
Les bons jours, je me sens capable de trouver comment le vivre encore mieux.
Les mauvais jours, je me dis que ça suffit, que je suis heureuse après tout, que j'en ai marre de me battre pour du vent, et puis merde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Kangchenjunga Ven 25 Nov 2011 - 18:13

Tu as essayé la méditation? Normalement, si tu as déjà fait le tour de pas mal de "connaissances", tu dois commencer à pré-sentir au fond de toi que l'infini ne se trouve pas dans les concepts et les théories, mais que c'est une expérience directe, paisible et lumineuse.
Nous avons une chance unique qui compense beaucoup de désagréments: il semble que notre esprit soit beaucoup plus souple et que la méditation soit naturelle presque dès le début.
Et cela offre un refuge intérieur qui est toujours accessible et que personne ne peut t'enlever.
Kangchenjunga
Kangchenjunga

Messages : 267
Date d'inscription : 25/05/2011
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?... Empty Re: Mais...je vais quand même pas être comme ça toute ma vie?...

Message par Invité Ven 25 Nov 2011 - 19:16

Les hauts et bas sont comme une respiration.



On apprend ensuite à s'en servir et on n'y pense plus, car cela devient enfin naturel et utile. Wink

En bas, tu deviens sensible à la douleur quotidienne, ou aux points nocifs qui t'environnent, mais que tu ne perçois pas le reste du temps. C'est comme un scan, ou bien une recherche-radar qui s'active.

Ensuite, hop identifié, tu te mets au boulot pour résoudre ce que tu peux: recherche plus approfondie, plus technique et non plus seulement basée sur tes perceptions et ton intuition. Tu vérifies tes hypothèses, les testes car les sens peuvent souvent nous induire en erreur, donc étape obligée. Et là, tu repasses donc en mode "en haut".

Sans la phase-down, tu ne perçevrais pas autant, ni avec cette ampleur, ce qui ne va pas. Après, il faut quand même revenir dessus calmement, car sinon les sens prennent le dessus et te trompent. Ton scan te fait perçevoir un point noir à élaguer, mais tes sens te disent que c'est un requin. Bon, on se pose, on réfléchit, on analyse, on teste, et hop, finalement non ce n'était qu'une épave. Moins menaçant qu'un requin, mais problème quand même: alors une fois re-cerné, tu en déduis alors de quoi remédier non pas au requin, mais à l'épave. Ce qui permettra d'éviter peut-être le danger de l'épave et de le résoudre, tandis qu'en restant focalisé sur un requin de la première impression, on loupe tout le global du problème réel, sans s'en rendre compte...



Et idem en haut: tu deviens hyper-réceptif à des choses magnifiques, mais qui ne sont pas visibles de tous à cause du manque de recul, ou de simplement une vie trop pressée et l'on en oublie les essentiels. Alors tu peux en profiter, et "reproduire" pour les autres ce que tu as vu, perçu, ou bien comment y parvenir parmi les pistes possibles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum