Entrée dans l'enclos

3 participants

Aller en bas

Entrée dans l'enclos Empty Entrée dans l'enclos

Message par Shadow Boxeur Ven 22 Avr 2022 - 15:37

Bonjour à toutes et à tous
je ne sais pas bien ce que je fais là. Je sais, ce n'est pas la meilleure des entrées en matière. Entrée dans l'enclos 1f62f
Présentation, donc.
J'ai 51 ans depuis peu.
Lundi dernier, au terme d'un travail d'analyse avec un outil que j'ai inventé, m'a sauté à la figure, mais en fait, tout ton mal être que tu t'es traîné pendant 50 ans, c'est la "bizarrerie" de ta façon de penser.
C'est comme cela que je l'ai appelé pendant 50 ans. Dans les bons jours. Sinon, c'était parfois, me sentir vivre invisible, vivre comme un mort-vivant, vivre incompris.
Cet outil a une drôle d'histoire.
Au départ, après deux divorces, et un espoir de vie commune avec une nouvelle compagne, s'est vite interposé un "problème". C'était il y a trois ans.
Comme je tenais à cette compagne, je me suis lancé pour résoudre le "problème". Pour soigner quelque chose et devenir "comme il faut".
Je me suis laissé aller à penser à ma façon pour résoudre ce "problème".
Cela a donné un grand livre, en écrivant sur des photos que je fais, comme celle de mon profil ici.
Parallèlement des rêves nouveaux, et au bout de quelques semaines, le réveil d'une mémoire traumatique. D'un truc qui m'était arrivé enfant, vers dix ans. Pas le bon "problème", mais c'en était un, et peut-être devait-il être résolu avant de passer au suivant.
Toujours est-il qu'après avoir retrouvé cette mémoire, les "problèmes" ont continué avec ma compagne. Je me suis dis que c'était à moi de trouver comment vivre avec cette mémoire retrouvée.
J'ai ressorti un vieux modèle d'analyse que j'avais crée, en l'adaptant avec des ressorts psychologiques, même si je n'y connais rien, autant freudiens que jungiens.
Cela m'a pris quelques mois, à construire des maquettes, des modèles en trois dimensions, durant lesquels cela n'a fait qu'accentuer la perception par ma compagne que j'étais "spécial".
Aujourd'hui, c'est une simple feuille de papier recto-verso avec un mandala curieux fait de douze mots et de leurs compléments, choisis face à une question existentielle. Et une méthode de lecture de cette feuille recto-verso, que j'ai finalement mise sur le modèle d'un combat de boxe avec son ombre.
Finalement, j'ai utilisé ce modèle d'analyse pour répondre à la question "pourquoi est-ce que je suis incapable de concevoir quelque projet que ce soit dans ce monde ?". Parce que j'en ai plein dans mon monde intérieur.
C'est là, qu'en lisant les conclusions de cet outil, m'a éclaté à la figure cette conclusion, sur ce que j'appellerais une "zébritude" originelle.
Je n'ai jamais rien lu sur le sujet avant de tomber sur cette conclusion.
C'est après, depuis lundi, que je me suis un peu renseigné, et suis tombé sur ce forum.
Je ne crois pas utile de décrire tout ce que j'ai pu ressentir durant 50 ans, ni comment je m'y suis adapté, mal jusqu'à présent. Que je retrouve à la lecture de quelques posts de votre forum comme si c'était moi, parfois.
Mon outil d'analyse, je l'appelle "combat des ombres", me donne quelques voies de compréhension, beaucoup en fait, et des idées sur ce qu'il conviendrait que je fasse pour pouvoir demain sortir de l'enclos avec mes rayures sans me prendre toujours de coups de sabots.
Pourquoi suis-je là ?
Je crois pour me convaincre que je ne suis pas "le seul comme çà". Ce que j'ai cru pendant 50 ans, me pensant asocial, peut-être autiste qui sait ?, hésitant entre fou et génie selon les jours. Me cachant jusqu'à devenir invisible et un "autre que moi-même", sans même le savoir.
Mais aussi pour autre chose, de plus profond.
J'ai crée cet outil d'analyse parce que j'en avais besoin pour me comprendre.
Personne ne le comprends, je peux presque aujourd'hui le comprendre, que quelqu'un ne puisse pas comprendre ce qui me semble une évidence. Pas encore tout à fait.
Comme je créais des idées petit garçon.
Comme petit garçon, personne n'a écouté pour que ces idées fleurissent.
Comme un petit garçon souriant et confiant, qui vient vers sa maman avec ses idées...et qu'on ne souhaite que "soigner" pour qu'il devienne "normal", ça sera mieux pour lui.
50 ans après, je sais que ce n'était pas mieux pour moi.
Voilà, voilà...

Je vais "brouter" dans votre enclos si vous le permettez, m'y réfugier un peu parce qu'en ce moment c'est plutôt compliqué pour moi de m'être laissé aller à laisser voir au grand jour mes rayures et que je reçois pas mal de coups de sabots.
Je partagerai ces idées qui me sont venues en cherchant tout seul à résoudre mon "problème" si d'aucune ou d'aucun est curieux.
Je n'ai pas spécialement envie de discuter pour savoir si je suis "zèbre" ou pas, j'ai cru comprendre à la lecture de quelques posts que cela pouvait agiter votre communauté, et que quelques trolls pouvaient traîner.

Je dis bonjour et je m'en vais pâturer.
A vous lire j'espère.


Shadow Boxeur
Shadow Boxeur

Messages : 876
Date d'inscription : 22/04/2022
Age : 51
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Entrée dans l'enclos Empty Re: Entrée dans l'enclos

Message par RonaldMcDonald Ven 22 Avr 2022 - 15:54

Bonjour, bienvenue, et bonne récolte.

J'aime bien ta phrase sur l'opposition entre projets intérieurs et projets extérieurs. Tu m'as donné des choses à mâcher. Je dois creuser.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 5734
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 46
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Entrée dans l'enclos Empty Re: Entrée dans l'enclos

Message par Topsy Turvy Ven 22 Avr 2022 - 16:14

quelques mois, à construire des maquettes, des modèles en trois dimensions

Ah ah, trop bien, copain !

Bienvenue à toi
(et ton ombre ?)
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 5872
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Entrée dans l'enclos Empty Mâcher

Message par Shadow Boxeur Ven 22 Avr 2022 - 16:38

Merci à vous

Mâcher un problème, çà me parle Entrée dans l'enclos 1f609
Le cerveau qui se met en mode résolution et qui ne s'arrête pas, jour et nuit, en arrière fond, sans même empêcher de dormir.
Juste je grince des quelques dents qu'il me reste, la nuit.
Et le matin, j'écris des pages qui sortent de je ne sais où.
Evidemment....dentiste...ça peut attendre, plus urgent, résoudre cette question sans réponse. Entrée dans l'enclos 1f609

j'ai arrêté, sage pour une fois, la lecture de mon outil d'analyse à 14h06.
Il me disait : apprends à maîtriser ta vitesse.

Quelqu'un a le mode d'emploi ? Où se trouvent l'accélérateur et le frein pour ne pas laisser le cerveau faire ce qu'il veut et partir en vrille à la vitesse qu'il veut ?

Je suis preneur ! Entrée dans l'enclos 1f607
Shadow Boxeur
Shadow Boxeur

Messages : 876
Date d'inscription : 22/04/2022
Age : 51
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum