Passage test Wais IV : confusion

+2
Loulouminette
Yuyu
6 participants

Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Mer 1 Déc 2021 - 17:38

Bonjour à tous,

Après avoir parcouru le forum durant de longs mois sans jamais avoir osé participer, je ressens aujourd’hui le besoin de sauter le pas pour échanger sur la passation du test.
La bienveillance, qu’il me semble retrouver fréquemment sur ce forum, m’y encourage. J’espère cependant ne pas vous embêtez avec un énième témoignage.. 🙈

J’ai passé le test lundi (avant hier) et ma restitution est prévue lundi prochain. Mais je ne suis pas certaine de trouver le courage de m’y rendre.

Pour contextualiser rapidement ma démarche, un psychologue m’a parlé pour la 1ere fois du hpi il y a 5 ans alors que je consultais depuis 1 ans pour un trouble anxieux. J’avais alors pas mal lu sur ce sujet pour finalement écarter cette hypothèse. Plus récemment, une autre psychologue, cette fois spécialisée dans la douance, m’a également fait part du fait qu’elle soupçonnait un Haut Potentiel et m’a vivement encouragée à passer le test. Après avoir lu beaucoup sur le sujet qui devenait obsessionnel, j’ai donc franchi le pas.

Mais j’ai la sensation d’avoir totalement « foiré » mon test même si je sais qu’il n’est pas question d’échec ou de réussite sur ce test, je me suis sentie totalement médiocre, minable, limitée et cela m’abime bien l’égo déjà pas très en forme et je n’ai pas besoin de la restitution pour savoir d’ores et déjà que non seulement je ne suis pas Hpi mais qu’en plus je risque d’être en déficience sur certains subtests... et ma question à présent serait : ai-je besoin de le savoir ? La plupart des gens vivent très bien sans ces données chiffrées sur eux-mêmes alors je me demande vraiment pourquoi je m’inflige ça... comment j’en suis arrivé là.

Concernant le test en lui-même, j’étais évidemment très stressée. Ce qui est troublant et d’autant plus difficile à digérer, c’est que j’ai trouvé le test assez « simple » sans pour autant y arriver. J’ai eu la sensation que mon cerveau a totalement disjoncté, qu’il ramait, parfois se coupait.
Pour les cubes, j’ai été d’une lenteur pas possible et ai échoué au dernier. Les similitudes, je pense avoir pu trouver un concept à chacune mais je ne suis pas certaine d’avoir bien retranscrit ma pensée. L’exercice m’a plu cela dit. Les matrices et puzzles, je n’ai absolument aucunes idées de ma performance. Je pense avoir échoué sur minimum 3 matrices et plus pour les puzzles dont le chrono m’a fait répondre souvent n’importe quoi je pense. Le vocabulaire, je connaissais tous les mots mais n’arrivais pas à en trouver bcp d’autres pour les définir. Je pense avoir saisi après seulement, que ce qui était attendu était des synonymes. Bon au moins je les connaissais.
Concernant la mémoire des chiffres, je me souviens être allé jusqu’à au moins 9 chiffres lorsqu’il s’agissait de simplement répéter, ensuite rien, black out. Je ne me souviens de rien. C’est en lisant sur le forum des témoignages que je me suis souvenu vaguement de devoir réciter à l’envers mais alors c’est un flou total dans ma tête. Je crois que c’est justement à ce moment précis que j’ai complètement perdu pied. J’avais l’impression de ne plus être là. Ne plus réussir à réfléchir. Avoir besoin d’évacuer, respirer, faire une pause. Tout s’enchaînait très vite et je n’y arrivais plus. Je n’étais plus du tout capable de me concentrer et avait qu’une envie : que ça s’arrête. J’ai alors totalement foiré tout le reste : les lettres et les chiffres (je crois avoir fait 5 données max), les codes et les symboles, une catastrophe monumentale !!! Je n’ai même pas fait un resto/verso pour les symboles et encore pire pour le code, je n’ai même pas fini la première planche (donc le recto) !! Quand je lis que certains font 5,6,7 et plus de pages, je me rends compte de ma lenteur exceptionnelle 😳! J’ai extrêmement peur du résultat de ce subtest... Quant à la culture g, j’ai dû donner 3 bonnes réponses... Je sais, c’est gravissime, honteux et j’en suis dépitée. Évidemment après je me suis rendue compte des énormités monstrueuses de mes réponses.. j’ai vraiment vraiment honte, d’autant que je pensais que le verbal serait mon « point fort ».

J’avais besoin d’une pause! Vraiment. Je saturais, n’y arrivais plus. Le test a pourtant duré moins de 2h. Je lis que certains ont des pauses, voire le passent en 2 fois et honnêtement je ne trouve pas ça juste ! Je pense vraiment qu’avec une pause, je n’aurais pas autant raté les codes et symboles.
La psy m’a dit que c’était normal d’avoir une baisse de la concentration au fil du test et que les autres personnes passaient le test dans les mêmes conditions donc ça impactait les subtests finaux aussi. Pourtant quand je lis que certains ont des pauses ou le passent en 2 fois, je me sens un peu lésée... même si évidemment, certains le passent d’une traite sans pb et que tout cela doit en dire beaucoup sur moi... mais je reconnais que j’ai du mal à comprendre cette différence de passation que je ne trouve pas juste. Qu’en pensez-vous ? Comment l’avez-vous passé de votre côté ? Avez-vous aussi ressenti le besoin d’une pause?

Quoiqu’il en soit, j’ai vraiment peur des résultats. J’hésite à lui envoyer un message pour lui demander de ne pas me donner les chiffres mais seulement les pistes sur mon mode de fonctionnement. Je ne veux pas de ces chiffres qui, me connaissant, me colleront à la peau quand il s’agira de me sentir si nulle, si merdique. J’ai déjà du mal à sortir de ces pensées alors si j’ai des données chiffrées pour me le prouver, je sens que ça va être compliqué à gérer... Dire que j’allais faire ce test pour sois-disant avoir plus confiance en moi d’après la psy lol. (D’ailleurs cela me fait perdre un peu confiance en la psychologie dont je voue normalement un culte car comment est-ce possible que 2 psychologues aient pu penser à un haut potentiel me concernant alors que je risque d’être plutôt de l’autre côté de la courbe 🤔?) Que moi-même je puisse me fourvoyer est une chose mais que 2 psychologues, avec la connaissance et l’objectivité qui est la leur le puissent, me laisse vraiment perplexe.

Je suis vraiment désolée pour ce pavé illisible 🙈!! Je n’ai pas l’habitude de parler sur des forums et j’espère sincèrement ne pas trop m’étaler, m’apitoyer... Je crois que j’ai besoin de confronter mon impression à d’autres... ou au moins de la partager. Merci mille fois si vous me lisez, je crois que j’avais aussi justement besoin de « vider mon sac », d’évacuer (ahah) ce test ! Je dois avoir des pbs d’évacuation tiens 🧐😅!

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Loulouminette Mer 1 Déc 2021 - 18:03

Bonsoir Yuyu, je n'ai pas beaucoup de temps ce soir, mais voici quelques pensées qui me viennent en te lisant :
-si les psys y ont pensé, a priori ce n'est pas totalement sans fondement. En gros, s'ils formulent cette hypothèse, c'est qu'il y a des "indices" qui leur évoquent cette piste, donc ça vaut le coup de creuser.
-ainsi que tu l'écris toi-même, ton souvenir de cette passation est assez flou. En ce qui me concerne, lorsque je suis sortie du test, j'étais seulement capable de dire que j'avais fait quelque chose de piteux, et même faire une liste des différents subtests m'aurait été très difficile. Dans le moment on est trop dedans pour en inférer quelques choses, c'est pour cela que le retour du psy est intéressant.
-quoi qu'il en soit, ça te situe. Fondamentalement, entre entendre "tel indice est nettement plus bas, il faudrait travailler sur ce point" et "il faudrait travailler sur ce point", il n'y a pas grande différence, puisqu'en ayant le point à travailler on retrouve aisément l'indice lié.
-la restitution sera aussi l'occasion de débriefer, et de revenir sur certaines difficultés. Dans mon cas, ça a permis d'expliquer certains aspects pour le bilan de personnalité. Il me semble important de souligner ton angoisse, tes questionnements vis-à-vis des conditions de passation, ce court-circuit mental. D'ailleurs ce genre de court-circuit t'était-il déjà arrivé (examen, évaluation, etc.) ?

Loulouminette

Messages : 474
Date d'inscription : 04/05/2021
Age : 17
Localisation : Entre les mots que je lis et les mots que j'écris

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Topsy Turvy Mer 1 Déc 2021 - 18:14

Hello,

Tu me parais bien dure avec toi-même. Mais je trouve bien que tu aies posé ton stress ici. Je te souhaite de trouver le recul pour tirer du bénéfice de l'expérience, quels que soient les chiffres. On peut difficilement surperformer par coup de bol, plus facilement sousperformer et ce pour un tas de raisons (saturation, manque de confiance en soi, troubles divers...).

Bienvenue !
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 5145
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Ash Jeu 2 Déc 2021 - 0:17

Salut,

Je l'ai passé assez récemment et j'avais l'impression de m'être pas très bien débrouillé en sortant. Je pensais avoir fait un test correct mais pas suffisant pour le diagnosic quoi, alors qu'au final si on se base sur la distribution normale j'ai obtenu un résultat dans le top 1.64%. C'est pas sûr que se soit pareil dans ton cas, mais ça permets d'avoir un contre-exemple à ton anxiété et de pouvoir contraster un peu ton expérience avec une autre.

D'après ta description tu as l'air de t'être très bien débrouillée au moins pour la première partie. Par exemple, moi pour les séquences de chiffre à retenir en mémoire de travail au bout de 4/5 d'affilé tout foutait le camp et j'ai eu un résultat correct dans cette section malgré tout (au moins dans la moyenne). Perso, je l'ai fait en une seule fois et en juste un peu plus d'une heure il me semble. En même temps, j'essayais de tout faire aussi vite que possible pour me "prouver" sauf qu'en fait je crois que c'est pas du tout comptabilisé (c'est juste dans les épreuves chronométrées où si on dépasse on a pas le point quoi). De manière ironique, le seul truc où j'ai "pris mon temps" c'était l'épreuve de vitesse où je ne voulais pas faire d'erreur, de ce que j'ai cru comprendre c'est la mauvaise stratégie.

Enfin bref, pour en revenir à ta question principale, personnellement je pense qu'à ta place je préférais aller à la restitution pour les raisons suivantes :

  • D'une part, je ne sais pas toi, mais perso j'ai payé plusieurs centaines d'euros pour le passer donc ça fait un peu mal au fesses de le faire pour rien. En plus, si jamais au final tu as bien 130 ou plus ce serait un sacré gâchis.
  • Une partie de la restitution c'est l'échange avec le ou la psy, je pense que même si tu est en dessous du score requis tu peux apprendre des choses et puis ça lui permettra d'avoir plus d'infos de son côté aussi pour ajuster le bilan.
  • Je pense que je préfèrais me manger la déception et connaître la vérité (quitte à le repasser plus tard d'ailleurs) que passer ma vie à me torturer sur quel aurait bien pu être le résultat au final. Après c'est un truc personnel mais ce genre d'ignorance m'est vraiment douloureux, surtout qu'il n'y a jamais de conclusion.

Quoi qu'il en soit, c'est toi qui te connais le mieux donc à toi de peser le pour et le contre et puis de prendre ta décision. Bon courage, pour avoir vécu une expérience un peu semblable récemment, je sais que ce n'est pas évident comme situation !
Ash
Ash

Messages : 21
Date d'inscription : 28/11/2021
Age : 25
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Jeu 2 Déc 2021 - 0:41

Bonsoir Loulouminette, et merci beaucoup pour ta réponse qui me permet de prendre un peu de recul.

- C’est vrai que la passation me semble très floue mais bizarrement pas tant que ça puisque je me souviens tout de même du nombre médiocre de feuilles remplies pour les codes et symboles par exemple et que malheureusement ce fait précis en dit beaucoup sur ma non performance 😌. J’imagine que ton sentiment d’avoir été piteux était plus général non ? Moins factuel ? Et as-tu un profil hétérogène ? Donc de réels « points faibles » ou en tout cas moins bon que d’autres qui peuvent peut-être accentuer la sensation d’avoir été médiocre ?

- En effet quoiqu’il en soit, ça me situe... mais justement ai-je réellement besoin de savoir où je me situe ? 😅 En quoi cela me sera utile concrètement ? Mais oui en réalité, je pense que c’est trop tard, je suis trop avancée dans tout ça pour ne pas avoir ces fichus chiffres ^^ et je pense que je regretterais avec le temps de ne pas avoir été assez courageuse pour affronter tout ça. Quant à travailler sur ses points faibles, à part en les acceptant, comment est-ce possible étant donné que le QI est censé être une valeur absolue qui ne change que très faiblement au cours de notre vie ?

- oui tu as raison pour la restitution.. je pense que ce moment est nécessaire aussi pour échanger sur tout ça. Ce serait vraiment dommage de s’en priver et de ne pas pouvoir éclaircir avec elle certaines choses...
Concernant le court-circuit, non ça m’est jamais arrivé durant mes exams mais bon je suis plus à l’aise, seule devant une feuille bien que j’ai passé tous mes exams sous anxiolytiques, c’est le comble d’ailleurs ^^.. par contre oui, plus ou moins dans le milieu professionnel... j’ai souvent la sensation de saturer si je suis trop longtemps en contact avec quelqu’un, et je me sens très « gauche » lorsque je dois travailler sous le regard de quelqu’un, ça me met beaucoup de pression...j’ai alors beaucoup besoin de pauses, de me retrouver seule, même 2 min pour souffler, me recentrer. Malheureusement ce qui s’est passé pendant le test me semble cohérent... même si là c’était poussé à l’extrême.

Merci encore en tout cas d’avoir pris le temps de me donner des pistes de réflexion, cela me fait du bien.

Topsy Turvy, merci beaucoup également pour ta réponse bienveillante. En effet, je suis un peu dure avec moi-même mais comme tu dis tout est à chaud et je dois avoir besoin de prendre du recul... ce qui va forcément arriver. Ma démarche ici vise déjà un peu ce but pour ne pas rester trop en boucle dans ma tête seule donc vraiment merci à vous 2 d’avoir pris le temps de me répondre.

Et encore désolée pour ces pavés, j’ai du mal à synthétiser ma pensée 🙈

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Jeu 2 Déc 2021 - 2:03

Bonsoir Ash,

Merci beaucoup pour ton retour. Ça fait du bien oui d’avoir un contre exemple et aussi de me sentir comprise dans ce moment pas simple vu que c’est tout frais pour toi. Tu as dû attendre lgt entre le test et la restitution ?

Je pense tout de même ne pas être au dessus des 130, d’ailleurs ton ressenti était d’être dans la moyenne et tu étais bien plus, le mien étant d’être en déficience, j’ose espérer la moyenne du coup 😅! Avais-tu plutôt bien « jugé » tes subtests finalement ? Et as-tu un profil hétérogène sinon ? La psy m’a dit que j’avais un profil hétérogène à la fin du test (c’était déjà son hypothèse avant le test d’ailleurs) mais je ne me souviens plus pourquoi elle m’a dit ça, dans quel contexte cette phrase est sorti mais bref déjà une chose dont je suis certaine et qui me laisse penser que peut-être je focalise trop sur mes grosses faiblesses... je ne sais pas. Je trouve ça tellement difficile de savoir quand on a plutôt réussi et inversement tellement facile de savoir quand on a vraiment été limité.

Ça me rassure ce que tu me dis pour la mémoire des chiffres... Cela dit mon souvenir concerne seulement la répétition simple, tel quel, des chiffres, après aucune idée de ma performance pour ceux à l’envers et croissant mais je n’ai certainement pas retenu autant. Je dirais max 5-6 aussi. Bon j’espère tout de même la moyenne alors..
Ce qui m’effraie c’est que je sais par contre que mon subtest IVT va être atrocement bas et tout ce qui concerne la 2ème partie de mon test comme la culture g et je me dis que je n’ai clairement pas assez « performé » sur ma première partie pour compenser tout ça... d’où ma vive inquiétude d’avoir un ensemble bien bas.

Ahah tu m’a fait sourire pour l’ironie dans ta gestion du temps. C’est un joli paradoxe. Tu as tout de même rempli quelques feuilles, que ce soit en codes ou symboles ?
Le fait que tu n’aies pas ressenti le besoin de pauses me prouve bien qu’il y a peut-être qqch à saisir sur moi-même, que ce n’est pas « normal ». Cela dit je maintiens que je ne trouve quand même pas juste cette différence de passation avec certains et je serais vraiment curieuse de voir ma performance si j’avais pu avoir une pause, ne serait-ce que 2 min, j’avais vraiment l’impression de ne pas avoir le temps de passer à autre chose dans ma tête. Je me vois sur ma feuille de codes incapable de me concentrer, et en « profiter » limite pour enfin pouvoir réfléchir aux subtests d’avant, à ce qu’il se passait, laisser ma pensée vagabonder, ne pas me concentrer en somme. Clairement pas le moment de faire ça je crois ^^ !

Pour ce qui est de la restitution, oui je pense que tu as totalement raison. Je pense que je fais une petite crise parce que j’ai peur et que je remets à nouveau toute la démarche en question mais qu’en réalité je ne peux plus reculer car de toute façon c’est trop tard. Je suis bien trop engagée dans tout ça pour reculer maintenant que ce soit financièrement en effet mais aussi psychologiquement et en réalité j’avais déjà pensé en long, en large et en travers, à l’éventualité d’être particulièrement déçue etc et j’ai tout de même continué cette démarche pour exactement la dernière raison que tu soulignes : je ne pouvais plus rester dans l’incertitude sur ces questions et me torturer sur le « qu’est-ce qu’aurait donné le test » alors ce n’est pas maintenant que j’ai eu le courage de le faire que je vais m’arrêter et ne pas voir « ce qu’il donne ». Je ne pourrais pas en réalité, cela me torturerait et je me sentirais si lâche. Je n’ai plus d’issues. Parfois je regrette juste d’avoir été confrontée à cette notion de douance et de m’être engouffrée dans ce questionnement car je le trouve souffrant. Mais bon c’est ainsi. Avec le recul, j’aurais peut-être une autre vision des choses.

Et puis être venu parler ici, avec vous, me fait du bien, je pense y trouver le courage que je suis probablement venu chercher. Merci pour ça.

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Atheistee Jeu 2 Déc 2021 - 12:46

Voir mon topic, car j'ai aussi un trouble anxieux (et attaque de panique, donc cela semble plus prononcé chez moi que chez toi, peut-être ?), mais je sais que cela impacte pas mal les fonctions exécutives, dont la vitesse de traitement et la mémoire de travail.

Cela peut impacter d'autres subtests mais plus légèrement, je crois.


Atheistee

Messages : 34
Date d'inscription : 24/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Loulouminette Jeu 2 Déc 2021 - 16:11

Salut Yuyu !

Vous me perdez pour les codes et symboles : de quel format de feuilles s'agissait-il pour vous ? Je ne vois matériellement pas comment il est possible de compléter tant de pages...

Mon sentiment était peut-être d'avoir, comme tu le dis, "été piteux", que d'avoir été sans plus. Mon profil est apparemment hétérogène (puisqu'un QIT a été calculé), mais avec un écart de 39 points entre deux indices, si bien qu'il existe réellement un point plus faible que les autres.

En fait je ne pensais pas réellement à un travail sur les points faibles (si ton IVS est mauvais et que tu es nul avec une carte, prends un gps, inutile de passer tes week-ends à faire de la course d'orientation dans la forêt). C'est plutôt une reconnaissance des limites relatives de ses domaines de compétence.

J'ai passé une khôlle sous anxiolytique (je n'aurais pas pu gérer sans) : je n'ai à peu près aucun souvenir de ces deux heures. OK, sur le moment ça soulage, mais la sensation de flotter hors du monde m'a fait très bizarre, surtout durant un devoir.
Du reste, ce que tu dis de la façon dont tu travailles et du test semble cohérent.

Je suis content si j'ai pu t'apporter des pensées utiles pour sortir des apories dans lesquels on s'enferme seul.

Loulouminette

Messages : 474
Date d'inscription : 04/05/2021
Age : 17
Localisation : Entre les mots que je lis et les mots que j'écris

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par zizou Jeu 2 Déc 2021 - 16:36

salut je suis nouveau j'ai passé le teste se matin aussi c'est la cata j'ai l'impression d'avoir loupé mais le psy m'a dit que j'avait bien fait de le passé et que jetais au dessus de la moyenne maintenant je stresse au dessus veut dire 110 j'ai envie de me faire harakiri laaaaaa 😣😣😣😣

zizou

Messages : 32
Date d'inscription : 02/12/2021
Age : 38
Localisation : metz

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Jeu 2 Déc 2021 - 17:44

Atheistee a écrit:Voir mon topic, car j'ai aussi un trouble anxieux (et attaque de panique, donc cela semble plus prononcé chez moi que chez toi, peut-être ?), mais je sais que cela impacte pas mal les fonctions exécutives, dont la vitesse de traitement et la mémoire de travail.

Cela peut impacter d'autres subtests mais plus légèrement, je crois.


Je suis allé voir ton topic Atheistee, pour avoir un eu un trouble anxieux avec attaque de panique aussi, j’imagine très bien ce que tu décris lors des moments de fortes angoisses durant ta passation et je comprends aisément en quoi cela peut impacter fortement le test. Je trouve d’ailleurs étonnant que ton psy ne t’ai pas conseillé de ne pas le passer étant donné ton trouble encore très vif si je comprends bien. Tes résultats sont forcément faussés non ? Et je trouve que l’analyse qu’il t’a proposé ne t’apporte pas grand chose d’autre que tu ne sais pas déjà comme la présence d’une forte anxiété. Ça nous fait une belle jambe !
De mon côté, je ne pense pas que ma non performance soit liée au trouble anxieux puisque celui-ci impacte de moins en moins ma vie.. je n’ose pas encore me dire complètement « guérie » car je me considère encore (et sans doute pour toujours) comme quelqu’un de très anxieux mais je ne pense plus que cela m’affecte à ce point, sauf dans certains cas assez précis comme l’avion par exemple (j’étais également agoraphobe). En revanche, je traine toujours une belle anxiété de performance avec une petite phobie de tout ce qui examen, entretien d’embauche etc... j’arrive tout de même à le gérer en général avec des anxiolytiques parfois si vraiment nécessaire. En prends-tu d’ailleurs aussi et si oui, régulièrement ? Je crois avoir lu que cela pouvait aussi impacter nos capacités cognitives sur le long terme.

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Jeu 2 Déc 2021 - 18:17

Hello Loulouminette,

Pour les codes et symboles, c’était sur des feuilles A4 pour ma part. Il y avait des lignes de chiffres à remplir pour le code (mais elle avait prévu beaucoup de feuilles) et je n’ai même pas fini le recto de cette première feuille donc je dirais avoir rempli une dizaine de lignes max... quant aux symboles, pareil sauf que « les lignes » prenaient plus de places donc j’ai dû faire pareil, environ une dizaine vraiment au max. Ce n’était pas ainsi pour toi? Je reconnais que j’ai été stupéfaite quand j’ai lu que certains en remplissaient autant! Après cela m’a semblé possible étant donné que la psy m’en avait mis beaucoup à disposition, ce qui m’a d’ailleurs direct découragée !!

Concernant le fait de reconnaitre nos limites dans certains de nos domaines de compétence, je reconnais que je me demande vraiment à quoi concrètement, cela sert ? Je veux dire en général si nous passons ce test, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas, qu’on ne comprend pas. « L’étiquette HPI » serait alors apaisante seulement dans l’optique d’avoir justement une reconnaissance d’un mode de fonctionnement spécifique et donc beaucoup de pistes de réflexion et de compréhension sur soi. En revanche, si on ne correspond pas à ce mode de fonctionnement, que reste-t-il à savoir grâce au test de QI ? J’ai longtemps hésité à passer ce test justement à cause de cette question. Il m’a semblé que le résultat serait soit « jackpot » dans le sens où enfin il y aurait tout un tas de réponses, de pistes en tout cas, soit tout l’inverse, rien de spécifique qui se dégage, un fonctionnement normal, avec forces et faiblesses certes, mais rien qui ne corresponde à tout un mode de fonctionnement et donc une grille de lecture à laquelle se raccrocher pour évoluer. Maintenant que je sais que cette grille ne sera pas mienne, je me demande vraiment ce qui peut ressortir de ce test. Et quand je vois certain compte rendu diffusé ici, je ne vois pas l’intérêt. Même pour le hp d’ailleurs. Le réel intérêt pour lui va bien au delà. Il peut se référer à toute une littérature sur le sujet par la suite. Alors que simplement savoir qu’on a une belle faiblesse en vitesse de traitement, pas une très bonne mémoire mais un certain vocabulaire par exemple, ça sert à quoi concrètement dans la vie de tous les jours ? Pour ma part, je risque de retenir les chiffres que je juge mauvais et m’en servir pour alimenter mes dépréciations intérieures comme : « mais laisse tomber tu y arrives jamais, regarde tu as x en indice y », il faudra que j’apprenne à surmonter ces chiffres certes mais bref c’est vraiment pour ça que je me sens si confuse quant à l’utilité de cette restitution quand on sait qu’on est pas hpi. J’espère avoir vraiment tord et qu’il y a plein de choses qui vont ressortir mais j’en doute un peu. D’ailleurs je me demande qui, dans la population adulte, va passer ce test et pourquoi quand ce n’est pas pour éprouver l’hypothèse d’un Hp ?

Ah donc tu connais les anxiolytiques Smile ! C’est vrai que la sensation est étrange, surtout quand on est pas habitué... mais bon parfois difficile de faire sans comme tu dis. Tu fais des crises d’angoisse ou une anxiété élevée ?

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Jeu 2 Déc 2021 - 18:27

zizou a écrit:salut je suis nouveau j'ai passé le teste se matin aussi c'est la cata j'ai l'impression d'avoir loupé mais le psy m'a dit que j'avait bien fait de le passé et que jetais au dessus de la moyenne maintenant je stresse au dessus veut dire 110 j'ai envie de me faire harakiri laaaaaa 😣😣😣😣

Ahah bienvenu au club alors! Tu as ta restitution bientôt ? Il y a des subtests que tu sais d’avances avoir mieux réussi tout de même ? Pourquoi as-tu la sensation que « c’est la cata » ?

Courage en tout cas, tu risques de ressasser pas mal le test je te préviens 😅

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Loulouminette Jeu 2 Déc 2021 - 18:31

Je suis quasi adulte, mais c'était pour confirmer une suspicion de hp que j'ai passé le test, donc je ne suis pas bien placé pour répondre à ta question.

Oui, je les connais. J'en prends très ponctuellement, pour les moments où j'ai trop de mal à résister seul à l'envie de me faire du mal. Je n'aime pas bien cette sensation de perte de contrôle, mais ça anéantit un peu le cerveau. Je trouve ça moche moralement.

Je suis sidéré, vous avez vos restitutions rapidement ! J'ai dû attendre à peu près un mois...

Loulouminette

Messages : 474
Date d'inscription : 04/05/2021
Age : 17
Localisation : Entre les mots que je lis et les mots que j'écris

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par zizou Jeu 2 Déc 2021 - 18:51

Yuyu a écrit:
zizou a écrit:salut je suis nouveau j'ai passé le teste se matin aussi c'est la cata j'ai l'impression d'avoir loupé mais le psy m'a dit que j'avait bien fait de le passé et que jetais au dessus de la moyenne maintenant je stresse au dessus veut dire 110 j'ai envie de me faire harakiri laaaaaa 😣😣😣😣

Ahah bienvenu au club alors! Tu as ta restitution bientôt ? Il y a des subtests que tu sais d’avances avoir mieux réussi tout de même ? Pourquoi as-tu la sensation que « c’est la cata » ?

Courage en tout cas, tu risques de ressasser pas mal le test je te préviens 😅


Je ne sais pas trop j'ai fait des erreurs un peu trop à mon goût mais le psy m'a dit que j'avais bien fait de passer ses teste et m'a dit que jetais au dela de la moyenne mais ça ne me rassure pas vue ma perf ... résultat le 9 . 1 semaine de torture ...

zizou

Messages : 32
Date d'inscription : 02/12/2021
Age : 38
Localisation : metz

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Ash Jeu 2 Déc 2021 - 19:55

Oui j'ai du attendre longtemps pour ma restitution suite à un enchainement de "malchances". J'ai passé le test de QI le 15 octobre, celui pour le TDA/H et l'autisme le 22 et j'ai eu la restitution le 22 novembre, soit un mois et une semaine d'attente. En attendant, j'avais essayé de m'auto-convaincre que j'allais scorer en dessous pour ne pas trop être déçu au verdict. En vrai, l’ambiguïté est assez lourde à porter mine de rien, je m'en suis surtout rendu compte par l'espèce d'euphorie qui a duré une bonne semaine à partir du lendemain de la nouvelle.

Pour les subtests j'avais été trop perfectionniste dans mon jugement subjectif de mes performances. Au final je me suis globalement mieux débrouillé que je n'avais cru. Là où j'avais l'impression de m'être merdé j’étais dans la norme ou plus (100-120) et pour ceux où j'avais l'impression d'avoir été correct sans plus j'étais sur des scores très correct au final (~115). En fait il n'y a pas besoin de faire des 100% de réussite, même avec 17 ou 18 sur 19 on est bien au dessus de la moyenne.

J'ai en effet un profil hétérogène, j'ai pas encore reçu mon dossier détaillé (oui beaucoup de poireautage Razz) du coup je répond en me basant sur mes notes prise à l'arrache et donc potentiellement à coté de la plaque. Comme je m'y attendais j'ai eu mon meilleur score en verbal : 139 (VCU). En raisonnement perceptif (PRI) globalement très bon, 126, sauf les matrices qui est pas mal en dessous des autres, mais en même c'est le genre d'exos qui me gonfle bien du coup j'ai l'abandon facile. En mémoire de travail (WMI) pas mal, 117, je crois que l'exo d'arithmétique (je me suis surpris moi-même en le réussissant vraiment bien) est compté dedans ça a dû compenser l'exo de mémorisation auditive (je crois que c’était le pire pour moi celui-là). Finalement, j'ai pas été top en vitesse (PSI), 111, mais c'est potentiellement un peu biaisé par ma mauvaise strat d'être rigoureux. Je sais pas trop comment leur moyenne fonctionne mais malgré trois scores en dessous de 130 j'ai un résultat global à 132.

Pour l'exo de rapidité désolé mais je ne me rappelle plus du tout du nombre de page(s) remplie(s).

Je ne suis pas si sûr que ton besoin de pause soit indicatif de "non-zébritude", ça pourrait être dû à un type d'hypersensibilité ou bien une neurodivergence supplémentaire genre TDA/H ou dyslexie/orthographie etc. D'ailleurs est-ce que tu as fait un bilan complet ou juste le QI ? Parce que tester le TDA/H justement pourrait valoir le coup. Par exemple, au final j'ai appris que perso j'ai un très bon score de maintiens d'attention (122, attention c'est hors QI ça, mais même système de score), si le tiens est vraiment pas ouf ça pourrait potentiellement expliquer nos différences niveau pause.

En vrai tu peux être déjà fière de toi d'être allée aussi loin ! Y a un youtubeur anglophone que j'aime bien, Dr K, qui faisait remarquer dans une de ces vidéo qu'assez contre-intuitivement le courage c'est un état émotionnel très désagréable. On a tendance à le glamouriser, mais la réalité c'est que ça correspond à faire quelque chose alors qu'on a des sacrées pétoches et sur le moment c'est vraiment stressant. C'est bon à garder en tête pour éviter de s'auto-fustiger pour sa peur alors que justement on est en train de l'affronter.

Sinon je suis d'accord avec toi sur le fait qu'on peut changer de perspective assez radicalement avec du recul. Je pense que dans la plupart des cas BigFlo et Oly ont raison "vaut mieux avoir des remords que des regrets" (certes, on peut trouver des contre-exemple assez facilement, genre renverser un quidam parce qu'on est pressé d'arriver à l'heure pour un entretien).
Pour conclure sur ce sujet, je te conseillerais de chercher le petit conte chinois "Chance ou malchance ?" sur internet, ça se trouve facilement (parce que oui, je ne peux toujours pas partager d'url, et oui, ça commence à bien me soûler à force).

Je suis content d'apprendre que ces échanges permettent de te rasséréner un peu Wink.
Ash
Ash

Messages : 21
Date d'inscription : 28/11/2021
Age : 25
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Loulouminette Jeu 2 Déc 2021 - 20:10

Ash, je partage ton incompréhension face au calcul de la moyenne, personnellement avec un indice très bon, un très mauvais et trois moyens (en établissant les 3 à peu près identiques comme moyenne, il a autant de points entre le plus mauvais indice et la moyenne qu'entre la moyenne et le meilleur indice, indépendamment des scores chiffrés) j'ai un résultat assez étonnant (trop élevé à mes yeux).
Concernant le test pour l'autisme, qu'est-ce que cela donne ? Je cherche à glaner des informations à ce propos...

Loulouminette

Messages : 474
Date d'inscription : 04/05/2021
Age : 17
Localisation : Entre les mots que je lis et les mots que j'écris

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Ash Jeu 2 Déc 2021 - 20:24

Bah je pense que c'est parce qu'on part du principe d'une moyenne "plate" comme si tout se vallait alors que plus c'est loin de la moyenne plus ça doit avoir de poids (c'est pas un score techniquement mais un positionnement statistique).

Le test pour l'autisme c'est juste un questionnaire / entretien, et en vrai, si tu connais un peu les symptômes c'est franchement assez facile d'obtenir un bilan si tu fais exprès de donner les "bonnes" réponses. Elle ne m'a donné aucune infos dessus, mais j'imagine que c'est parce qu'il n'y avait pas de correspondances (en même temps c’était vraiment dans un souci d’exhaustivité, j'y croyais quasi pas de base).
Ash
Ash

Messages : 21
Date d'inscription : 28/11/2021
Age : 25
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Loulouminette Jeu 2 Déc 2021 - 20:28

Oui, en écrivant le terme de "score" me déplaisait, mais je ne parvenais pas à trouver mieux.

Effectivement, il y a quelque chose de l'ordre du biais personnel qui me trouble : je me renseigne donc je connais les comportements attendus donc j'adopte plus ou moins ces comportements, etc.

Loulouminette

Messages : 474
Date d'inscription : 04/05/2021
Age : 17
Localisation : Entre les mots que je lis et les mots que j'écris

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Ash Jeu 2 Déc 2021 - 20:31

T'inquiètes ^^. Par ailleurs, il me semble que le VCI et le PRI sont les deux plus importants pour poser le bilan (si l'un ou l'autre est au dessus de 130, y a de bonnes chances qu'on soit sur un sujet HPI).

Eh oui le coup de savoir quoi répondre plus on connait le sujet c'est un biais classique. Surtout si en plus on a un style mental un peu méta et qu'on a des facilités à remarquer les "règles du jeu" rapidemment et instinctivement (ce qui est généralement le cas quand on est HPI). Après ça ne te suffira pas à obtenir un 130 sur un test psychométrique non plus, c'est surtout pour les entretiens que ça peut jouer. Faut essayer de faire preuve d'introspection et d'être franc.
Ash
Ash

Messages : 21
Date d'inscription : 28/11/2021
Age : 25
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Loulouminette Jeu 2 Déc 2021 - 20:41

Hélas, nous ne vivons plus au haut Moyen-Âge. Donc je ne peux plus être franc... Pété de rire

Loulouminette

Messages : 474
Date d'inscription : 04/05/2021
Age : 17
Localisation : Entre les mots que je lis et les mots que j'écris

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Atheistee Ven 3 Déc 2021 - 1:08

Yuyu a écrit:
Atheistee a écrit:Voir mon topic, car j'ai aussi un trouble anxieux (et attaque de panique, donc cela semble plus prononcé chez moi que chez toi, peut-être ?), mais je sais que cela impacte pas mal les fonctions exécutives, dont la vitesse de traitement et la mémoire de travail.

Cela peut impacter d'autres subtests mais plus légèrement, je crois.


Je suis allé voir ton topic Atheistee, pour avoir un eu un trouble anxieux avec attaque de panique aussi, j’imagine très bien ce que tu décris lors des moments de fortes angoisses durant ta passation et je comprends aisément en quoi cela peut impacter fortement le test. Je trouve d’ailleurs étonnant que ton psy ne t’ai pas conseillé de ne pas le passer étant donné ton trouble encore très vif si je comprends bien. Tes résultats sont forcément faussés non ? Et je trouve que l’analyse qu’il t’a proposé ne t’apporte pas grand chose d’autre que tu ne sais pas déjà comme la présence d’une forte anxiété. Ça nous fait une belle jambe !
De mon côté, je ne pense pas que ma non performance soit liée au trouble anxieux puisque celui-ci impacte de moins en moins ma vie.. je n’ose pas encore me dire complètement « guérie » car je me considère encore (et sans doute pour toujours) comme quelqu’un de très anxieux mais je ne pense plus que cela m’affecte à ce point, sauf dans certains cas assez précis comme l’avion par exemple (j’étais également agoraphobe). En revanche, je traine toujours une belle anxiété de performance avec une petite phobie de tout ce qui examen, entretien d’embauche etc...  j’arrive tout de même à le gérer en général avec des anxiolytiques parfois si vraiment nécessaire. En prends-tu d’ailleurs aussi et si oui, régulièrement  ? Je crois avoir lu que cela pouvait aussi impacter nos capacités cognitives sur le long terme.

À l'époque, paroxétine et Lexomil mais j'en prends de moins en moins (surtout paroxétine). Je ne sais pas si cela impact les performances, je sais que je n'avais plus aucune phobie... mais des problèmes de sommeil et que si je n'en prenais pas tous les jours (surtout paroxétine), j'avais des effets secondaires importants.

Sur le test d'attention, il en a déduit que j'avais une très bonne mémoire verbale visuelle (93%) mais pas auditivo-verbale (donc IRL) à cause de l'anxiété généralisée, trouble anxieux, car être en face d'une personne, me posant des questions chronométrées, crée une anxiété pouvant être très importante et amener à une attaque de panique.

Atheistee

Messages : 34
Date d'inscription : 24/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Ven 3 Déc 2021 - 10:24

Loulouminette, je comprends ton point de vue sur les anxiolytiques, j’essaie aussi de les prendre le plus ponctuellement possible quand je n’arrive plus à faire autrement... il y a aussi quelque chose qui me gène moralement avec ce genre de médicaments mais j’essaie de dédramatiser, déculpabiliser aussi car nous faisons comme nous pouvons, du mieux que nous pouvons et tant que nous ne tombons pas dans la consommation systématique et « facile », je pense qu’il n’y a pas lieu de s’auto flageoler.... et peut-être même, au contraire, nous pourrions nous « féliciter »... De ne pas tomber dans la facilité de la prise systématique malgré des maux parfois particulièrement pénibles.

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Ven 3 Déc 2021 - 11:43

Ash, je n’en reviens pas que tu aies attendu si longtemps ta restitution... cela a dû être éprouvant... j’ai tellement hâte d’en finir avec cette histoire perso... de me « prendre ça dans la gueule » une bonne fois pour toute et pouvoir commencer à digérer et move on...
je crois avoir lu que nombreux sont ceux qui ont ressenti une forme d’euphorie après la restitution (quand le hpi est confirme évidemment), cela me semble d’autant plus logique quand l’on s’est auto persuadé de ne pas être concerné pour « contrôler » sa deception..

Oui lorsque l’on est extrêmement exigent, difficile de ne pas penser avoir merdé si ce n’est pas un 100% de réussite! Mais je trouve qu’il est vraiment difficile d’estimer « les points » de ce test, par exemple pour les cubes, j’ai absolument aucunes idées de combien peut valoir ma performance, pareil pour le vocabulaire.. donc même un 17/19, je ne saurais pas du tout l’estimer. Je sais simplement n’avoir jamais fait de 19/19 ^^ ça laisse évidemment la place à l’impression grandiose d’avoir complètement merdé... comme cela a dû être à peu près ton cas..

Merci pour le détail de tes résultats, c’est intéressant de comparer ton ressenti à ceux-ci.
Pour ton profil hétérogène, je ne m’y connais pas assez mais je ne trouve pas qu’il le soit tant que ça dans le sens où même les indices moins haut restent dans une belle moyenne haute !
Encore une fois par compte, je n’en reviens pas que tu doives encore attendre pour ton compte rendu ! Tu sais quand tu l’auras ? Et il y aura un autre rdv pour ça ou le psy te l’envoie ?

Pour mon besoin de pauses, s’il y a bien une chose dont j’ai hâte de parler avec la psy durant la restitution, c’est bien ça car en effet cela me pose beaucoup de questions. J’y réfléchis pas mal depuis tout en mettant cela en perspective dans ma vie et j’en viens à me demander si parfois je n’ai pas confondu certaines caractéristiques zèbres avec « ça ». Je ne sais pas, cela m’interpelle en tout cas. Et non je n’ai pas fait de bilan complet et tu as raison cela m’intrigue du coup, notamment pour le TDA/H... c’est toi qui avait pris l’initiative de ce bilan complet ou le psy te l’a conseillé ? Et question plus personnelle, si tu l’acceptes évidement, as-tu passé ce bilan pour principalement éprouver un HPI ?

Merci beaucoup pour tes mots sur le courage, c’est un baume au coeur de les lire. Cela me fait beaucoup de bien et me semble tellement vrai en plus. J’essaierai vraiment de garder ça en tête à l’avenir pour remettre un peu mes émotions en perspective... il est parfois tellement plus facile de se blâmer...

Oui le recul peut parfois tout changer même s’ il peut aussi prendre du temps à venir... il faut l’accepter et simplement se souvenir qu’il arrivera forcément. Que rien, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’émotions, n’est aussi dramatique que ça en a l’air et surtout que tout, il me semble, est une question de point de vue.. L’anxiété n’est pas la meilleure amie du recul cela dit ^^. Tout peut parfois sembler si opaque, absolue et lourd. Mais justement chaque évènement doit peut-être être vu comme l’occasion d’apprendre à « dézoomer ». Personnellement c’est l’apprentissage principal de ma vie 😌!

Enfin, merci également pour ce joli conte que je ne connaissais pas. Il est tout à fait approprié pour remettre encore une fois les pendules à l’heure! (Et ta petite aparté sur le partage d’Url a le mérite de me faire sourire si ça peut te réconforter ^^) Écris-tu sur ton téléphone ? C’est mon cas mais j’ai changé l’interface du site en passant en version comme si j’étais sur ordinateur, je ne sais plus comment j’ai fait par contre mais il y a beaucoup plus d’options dont celle de partager un url.

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Ash Ven 3 Déc 2021 - 13:52

Pour les cubes c'est simple si tu reconstitue la forme dans les temps tu as le point, sinon tu l'as pas. Perso j'ai eu 19/19 à celui-là. Pareil pour le vocabulaire si tu donnes la bonne définition / synonyme tu l'as (celui-là c'est vraiment le plus simple j'ai trouvé, ça m'étonne que tout le monde soit pas au moins à 17/19, mais c'est ptêtre mon biais personnel). Perso ma psy me disait quand j'avais donné la bonne réponse, si c'était pas le cas pour toi en effet c'est plus dur à estimer.

Pour l'attente à priori ma psy est très chargée, j'étais censé le recevoir (via mail) au plus tard aujourd'hui (si j'ai bien compris). Je l'ai relancé on verra ce que ça donne.

Pour ce qui est de mon bilan, de base je voulais passer par un(e) psychiatre pour vérifier une liste de diagnostic, mais y a besoin d'une ordonnance d'un(e) médecin pour avoir un RDV. Or la mienne m'a proposé un bilan neuropsy en premier lieu, du coup j'me suis dit que ça serait l'occasion de faire le test de QI aussi. Ce n'était donc pas mon objectif initial, mais ça l'est devenu (et puis en fait tout était lié). À la première séance j'ai fait la liste de tous les trucs que je pensais potentiellement être / avoir et du coup elle a testé tout ce qu'elle pouvait dans le lot. Résultat :


  • Trouble de l'anxiété sociale : bin non en fait je suis juste HPI (décalage + perfectionisme + hypersensibilité à certaines émotions négatives)
  • HPI : du coup oui en effet
  • TDA/H : bin non en fait je suis juste HPI (ça me demande une énergie monstrueuse de me forcer à travailler longtemps sur des trucs qui m'ennuient ou que je trouve inutile)
  • Dysthymie : bin non en fait je suis juste HPI (les montagnes russes épiphanie / dépression existentielle + le sentiment d'inadaptation pas évident à vivre au quotidien)
  • Autisme : bin non en fait je suis juste HPI (décalage + anxiété sociale + du mal avec les procédures sociales standard propre à chaque culture et un peu arbitraires)


En soi, pour l’anxiété sociale et la dysthymie y a pas eu de test, mais selon elle ce que je décrivais était expliqué par le diagnostic HPI si je le validais.

Je suis d'accord avec toi pour tout ce que tu dis sur le recul et l'auto-critique et je suis content que tu ai apprécié mes commentaires sur le courage ainsi que le conte Wink.

Sinon pour ce qui est des URL je suis bien sur ordi, mais le problème ne vient pas du formattage, ça j'en suis capable sans problème. C'est juste qu'on ne pas partager de lien externe avant 7 jours d’ancienneté sur le forum. Ça doit être pour éviter les comptes spams qui s'inscriraient juste pour partager des liens douteux, mais en attendant ça me frustre. Après tant mieux si mes ronchonnements te font rigoler ^^.
Ash
Ash

Messages : 21
Date d'inscription : 28/11/2021
Age : 25
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Ven 3 Déc 2021 - 17:52

Je crois que pour les cubes, c’est un peu plus compliqué que ça car il y a un système de points bonus si tu as fait rapidement les figures! Sinon j’aurais au moins 17/19 vu que j’ai pas réussi « seulement » la dernière figure dans les temps mais je ne crois pas que ça marche comme ça.
Le vocabulaire oui ça m’a semblé simple aussi d’une certaine façon car je connaissais les mots mais malheureusement ça ne suffit pas de les connaître, il faut être capable de trouver des synonymes, être précis et donc avoir un vocabulaire fourni + la capacité de faire « venir » ces synonymes à ce moment là... personnellement, avec le stress (ou un cerveau à la ramasse), j’ai eu du mal.. je disais des conneries comme « jeter sa colère » plutôt que des mots simples comme « blâmer » (bon j’ai fini par le sortir celui-là mais ça illustre bien le bug).. ça m’exaspère quand j’y repense!!! Et puis te concernant oui je pense que c’est ton biais personnel car tu me sembles avoir pas mal de vocabulaire à 25 ans. Et en effet la psy ne m’a rien dit du tout, ce qui était perturbant d’ailleurs...et plus mes réponses me reviennent, plus j’ai envie de me cacher 🙈!

Ah donc c’est peut-être pour ajd la fin du poireautage ? J’espère en tout cas que tu y trouveras des clés intéressantes !

Elle a l’air pas mal ta psy... au moins vous avez suivi plusieurs pistes !
Comment te sens-tu à présent que tu as des réponses sur tout ça ? Et que tu sais surtout que ce n’est pas un trouble ! Ça doit quand même être apaisant.
Ce que tu décris, est aussi, en partie, ce qui me fait consulter surtout pour les montagnes russes, les crises existentielles, l’hypersensibilité, le sentiment d’inadaptation... je rajouterais personnellement l’insatisfaction, le doute constant et paralysant et la remise en question infinie et destructrice.
Je devrais peut-être me pencher sur tes autres pistes du coup ^^ ! L’anxiété je sais que je la coche quoiqu’il en soit mais le reste peut être intéressant à creuser..

Je sais que c’est encore frais pour toi mais du coup est-ce que tu sens que ce diagnostic va t’aider concrètement dans tes choix futurs ? Y a t-il déjà des choses que tu voudrais changer dans ta vie à la lumière de ce résultat ?

Ah oui pour l’url, en effet je viens d’essayer, je n’avais pas compris ! c’est vrai que tu es un petit nouveau aussi sur le forum. Patience, plus que quelques jours 😊 !

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Ash Sam 4 Déc 2021 - 18:20

C'est possible pour les cubes, je ne connais pas les détails du décompte des points.

Sinon pas de réponse pour l'instant, j'attends encore mon dossier. En effet, la psy a été exhaustive et chaleureuse, je lui en suis reconnaissant (maintenant si elle pouvait m'envoyer mes résultats se serait top Passage test Wais IV : confusion  1f605).

En vrai, savoir que ce n'est pas un "trouble" ne m’appaise pas plus que ça vu que la dénomination, en soi, ne change rien aux symptômes toujours présents. En revanche, ça aide d'avoir une explication et c'est déjà un bon début de mieux comprendre les causes, ça devrait permettre de trouver des solutions plus adaptées. Pour mon sentiment général sur le bilan, j'en ai parlé sur mon post de présentation. Globalement, c'est un bon soulagement et ça m'ouvre la voie pour la suite. Pour l'instant, je commence par m'informer plus en détail sur le sujet.

Je me retrouve aussi dans "le doute constant et paralysant et la remise en question infinie" de ta liste. En effet, ça peut potentiellement t'aider d'explorer les différents troubles/neurodivergences que j'ai mis (ils ont tous un article Wikipedia de mémoire).

Je ne saurais pas trop dire si le diagnostic va m'aider sur mes choix futurs, j'imagine que oui après pour l'instant ça n'a donné lieu à aucun changement drastique. Après, ça a déjà influencé mon comportement, par exemple c'est ce qui as fait que j'ai rejoins ce forum. Les choses que je voudrais changer dans ma vie n'ont pas vraiment évolué avec la nouvelle, en revanche ça me permets de mieux comprendre ce qui se joue derrière et d'avoir plus d'informations intéressantes à garder en tête autour du sujet.
Ash
Ash

Messages : 21
Date d'inscription : 28/11/2021
Age : 25
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Ash Mar 7 Déc 2021 - 10:30

Du coup, c'était hier ta restitution Yuyu, non ? Comment ça s'est passé ?
Ash
Ash

Messages : 21
Date d'inscription : 28/11/2021
Age : 25
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Mar 7 Déc 2021 - 11:19

Merci Ash, ça me touche beaucoup que tu y penses 😊 ! J’étais justement en train d’écrire pour en parler... :

Je reviens donner des nouvelles suite à ma restitution hier, au cas où certains se retrouveraient dans la même confusion que moi avant ce moment mais aussi pour peut-être échanger à nouveau à la lumière de ceux-ci qui me laissent encore quelque peu confuse...

J’ai bien fait d’y aller même si je ne sais pas si j’y ai vraiment trouvé des réponses.
Il a été intéressant de voir à quel point j’ai dramatisé mes résultats même si ceux-ci n’ont rien d’exceptionnel, ils n’ont également rien d’aussi dramatique que ce que je craignais... bien que j’avais tout de même assez bien « senti » mes forces et faiblesses et le fait que j’étais loin d’être HPI.

Pour cause d’hétérogénéité très importante, parfois même inter-indice, ni le QIT, ni l’IAG ne m’a été donné car soit disant non significatif et non calculable (or je sais que le QIT est toujours calculable...). Sur le coup, cela m’allait très bien (fichue peur) mais évidemment avec un peu de recul, je me dis que c’est une vérité sur moi-même que la psy n’a pas voulu me communiquer pour « m’épargner » et me laisser plutôt dans la douceur d’une illusion en me focalisant principalement sur mon indice le plus élevé.

ICV : 133 (malgré l’information très basse comme je le pressentais).
IRP : 112
IMT : 112
IVT : 92 (comme prévu, cata...)

Son analyse a été intéressante et je ne peux nier m’y être retrouvée. Elle m’a expliqué qu’il y avait un surinvestissement de la pensée qui avait de fortes capacités de conceptualisation et de raisonnement mais à qui il manquait un chef d’orchestre du fait de mes autres capacités cognitives moindre et que cela pouvait générer de la souffrance psychique car il m’était plus difficile de « sortir de la reflexion pure » pour élaborer des stratégies concrètes, hiérarchiser l’information, prioriser, automatiser etc.

Elle a aussi pointé le fait que toutes les épreuves chronométrées ont été chutées (ex: cubes et puzzles vs matrices). Enfin, elle m’a expliqué que ce profil cognitif expliquait bien pourquoi je me sentais si absorbée par mes pensées, pourquoi je remettais tout en question et souffrais d’une forme de décalage étant dans la conceptualisation et la reflexion profonde constante.

Elle m’a également tout de même parlé d’un profil haut potentiel complexe ainsi que des caractéristiques spécifiques associées. Évidemment sur le coup cela m’a un peu soulagée de me dire que j’avais au moins un indice qui expliquait peut-être que je me retrouve dans ce fameux profil et que je n’étais pas complètement à côté de la plaque me concernant mais d’un autre côté je me dis que tout ça est « trop facile ». Que c’est tenter de me rasséréner en me berçant d’illusions car en réalité je suis loin de ce profil au sens strict du terme. Mon QIT est très loin des 130. (Je l’imagine autour de 110 étant donné mes résultats).

Je ne me considère donc pas HPI, évidemment. Et je ne peux m’empêcher de remettre en question l’analyse de la psy qui cherchait probablement à remettre du baume au coeur à une fille en mal de confiance en elle...

Je ne sais même pas si je peux ne serait-ce que me considérer, pardonnez-moi l’expression, le cul entre 2 chaises. Et s’il serait légitime de tout de même trouver 2-3 réponses me concernant dans ce profil sans toutefois s’y identifier évidemment. Ou bien si dois chercher d'autres pistes encore, pour trouver enfin une « étiquette » absolue. Ou peut-être enfin, cesser cette fichue recherche identitaire égocentrique que je ne cesse de poursuivre sans réellement comprendre ce que je cherche à saisir au fond.

Peut-être aussi, ce profil cognitif me montre justement combien la confusion est le maitre mot de mon esprit. Ce qui pour le coup, je le reconnais, est très cohérent me concernant.

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Ash Mar 7 Déc 2021 - 11:45

Mine de rien tu as bien un indice à 133 et c'est l'IVC soit un des deux les plus indicatifs. À ta place j'investiguerais vraiment un potentiel TDA/H ou la piste de l'anxiété, parce que je ne pense pas que se soit impossible qu'en "bonne conditions" tu le passes avec une "moyenne" ≥ à 130. Les cas HPI avec une "co-morbidité"/divergence (comme le TDA/H justement) peuvent être assez dur à "détecter".

Sinon pour le coup du non calculable en fait c'est juste qu'en cas d'hétérogénéité trop importante (je crois plus d'un écart type d'intervalle de confiance) ils ne sont pas censé faire le calcul parce que justement ce ne serait pas significatif. En tout cas y a aucun rapport avec une volonté de "t'épargner" à mon avis, c'est juste une règle déontologique. En plus globalement, même avec pas mal de difficultés lors de la passation tu restes globalement assez au dessus de la moyenne. Je vois pas trop ce qu'il y a à épargner.

Je ne suis pas neuropsy mais ça me semble étrange qu'elle n'ai pas plus testé d'autre possibilité. Après le profil qu'elle t'as donné est peut-être un vrai truc établi que je ne connais pas, mais comme ça je trouve que ça laisse un peu sur sa faim.

Sinon, en effet, il n'existe pas d'"étiquette absolue" même avec celle-ci, assez rapidement tu vois moultes différences avec tes homologues et c'est reparti pour un tour Razz, même 100 étiquettes ne suffisent pas à définir complétement une individualité (et je dis ça en tant que collectionneur de typologies de personnalité). Pour autant je ne pense pas que ta recherche identitaire soit "égocentrique", c'est totalement légitime d'essayer de comprendre une profonde différence qu'on ressent par rapport aux autres. (Bon je m'arrête là pour le moment, je suis censé bosser moi)
Ash
Ash

Messages : 21
Date d'inscription : 28/11/2021
Age : 25
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Yuyu Mar 7 Déc 2021 - 15:38

Merci d’avoir pris le temps de me répondre Ash, d’autant que j’aime bien te lire, ça me semble nourrir mes reflexions même si j’espère ne pas être trop bavarde du coup 🙈

C’est vrai que je me suis questionnée sur le TDA/H ... je vais peut-être creuser davantage cette piste mais je ne veux pas non plus entrer dans une spirale de recherche qui viserait tout bonnement à me trouver des « excuses » quant au fait que je n’ai pas coché la case hpi. Peut-être que le mieux serait de l’accepter.

Quant à l’ICV à 133, la psy m’a en effet dit que c’était l’un des deux plus significatifs ainsi que la courbe des résultats des items souvent très similaire chez les Hp. Et c’est pourquoi elle pensait tout de même à ce profil me concernant. Elle ne m’a cependant pas du tout parlé de la possibilité d’un trouble.

En bref je n’y comprends pas grand chose et n’y comprenais déjà rien avant la passation. J’ai lu tout et son contraire sur ce fameux profil. Il y a les « puristes », à l’approche scientifique qui disent qu’un hpi est avéré seulement si QIT>130, ceux qui parlent d’un profil clinique spécifique + au moins un indice >130 et un QIT quand même haut même si pas forcément 130 et enfin le fourre tout absolu qui parle aussi de notion comme le HPE pas du tout établi scientifiquement et qui « détruisent » les tests de QI évidemment.

Personnellement, je crois plutôt en l’approche factuelle et scientifique de la chose donc du HPI = QIT>130, point. Et j’en viens de plus en plus à me demander si ce profil « zèbre », dans lequel je me suis reconnue, n’est pas un amalgame entre profil HPI et profil atypique en souffrance qu’on pourrait tout à fait aussi retrouver pour l’hypersensibilité par exemple ou en tout cas une atypie qui crée ces fameux « symptômes » que tu évoquais, si et seulement si, cette atypie n’évolue pas dans un environnement adéquat (d’où l’importance de se connaitre ? 🤔).
Il y a un blog très intéressant à ce sujet, rédigé par une THQI qui a une approche très scientifique et qui s’évertue à déconstruire un peu tous ces nouveaux clichés de la souffrance du hpi : « Over the 130 ». Je pense que ça pourrait peut-être t’apporter des pistes de réflexion intéressante sur ton fonctionnement HPI récemment découvert (je ne peux pas mettre de lien non plus, tu m’en vois navrée).

Bref, tout ça pour dire que je trouve aussi un peu simpliste ce que m’a donné la psy, et c’est ce que je redoutais au fond. Car non, le profil qu’elle m’a détaillé ne correspond à rien de spécial, elle n’a creusé aucune autre piste et oui je suis clairement sur ma faim ^^. Cela dit, je n’ai rarement pas été sur ma faim avec les psys bien que j’adore squatter leurs bureaux et ne perde pas espoir quant à l’idée de trouver « le bon » 😅!

J’ai l’impression que parfois ils ne savent pas trop quoi faire, dire, donc à part sortir des banalités à l’effet barnum assuré et rassurant, il ne se passe pas grand chose de profond. (Oula serais-je en colère ?)

En l’occurrence, là typiquement, il me semble qu’elle a jugé bon de me laisser me raccrocher à ce profil HPI pour que je prenne confiance en moi, nomme ma sensation de différence etc même si en fait, mon profil chiffré ne correspond pas. D’où l’utilisation du mot « m’épargner », non pas, comme tu le soulignes très bien, que mon profil soit médiocre, mais simplement qu’il est loin du QIT > 130 et qu’elle ne voulait pas le mettre trop en lumière, d’après moi. Je suis peut-être parano mais je le vois presque comme une « insulte » à mon intelligence justement 😅! Comme si j’allais réussir à m’illusionner alors que les chiffres ne le permettent pas. Je me serais contentée des deux avis cliniques que j’avais déjà eu plutôt que dépenser des centaines d’euros si m’illusionner était ce que je recherchais.

Sinon, tu abordes un autre sujet qui me passionne grandement et sur lequel je voulais justement rebondir après avoir lu ta présentation, très intéressante par ailleurs. Je suis aussi une collectionneuse de typologies de personnalités comme tu le dis joliment, et ai trouvé un certain apaisement en réussissant à nommer, identifier et comprendre certains traits spécifiques. (Et petite aparté, j’ai un faible particulier pour le MBTI et cela ne m’étonne pas que tu sois INTP, je retrouve bien ce qu’il me semble comprendre de ce profil dans ta façon de t’exprimer).

Cela dit, comme tu le dis si bien, 100 étiquettes ne suffisent pas à définir complètement une individualité et j’ajouterais que cela est d’autant plus impossible puisque le « moi » qu’on essaie tant de définir n’est lui-même pas absolu, constant, mais bien plutôt mouvant, changeant, il me semble comme le suggère l’impact de l’environnement sur sa construction... je me demande alors qu’est-ce qui nous pousse à chercher toujours plus ? Si ce n’est comme tu dis nommer une profonde différence que l’on ressent mais cela s’arrête t-il un jour ? Serons-nous un jour repus, rassasiés, apaisés ? Et si non, à quoi bon cette quête insensée et vaine ? N’est-elle pas justement ce qui génère parfois de la souffrance et de la différence ? (Je mets peut-être trop d’affects dans mes questionnements... il me manque la rigueur et le recul d’un T 😅)

Parfois je me demande même si cette différence que je ressens ne vient pas du fait que justement je tente à tout prix de nommer ma différence, de la regarder, la décortiquer, l’analyser, la contrôler, ce que personne ne fait à ce point dans mon entourage et ce qui me fait, entre autre, me sentir si « torturée » et parfois oui, égocentrique... mais j’ai du mal à « arrêter »(lol, oui je suis une droguée de l’étiquetage), il me semble que ce besoin est assez « innée » chez moi.

Bref je serais curieuse d’avoir ton ressenti sur cette quête identitaire que tu semble aussi poursuivre. Je me demande si elle génère aussi une forme de souffrance pour toi.

Je suis désolée d’avoir autant écrit, j’espère que le tout n’est pas trop indigeste. J’aurais mieux fait de synthétiser davantage car je suis aussi censé bosser 🤦🏻‍�!

Yuyu

Messages : 11
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Passage test Wais IV : confusion  Empty Re: Passage test Wais IV : confusion

Message par Ash Mar 7 Déc 2021 - 20:17

Yuyu a écrit:Merci d’avoir pris le temps de me répondre Ash, d’autant que j’aime bien te lire, ça me semble nourrir mes reflexions même si j’espère ne pas être trop bavarde du coup 🙈

"My pleasure" comme diraient les anglophones, c'est tout réciproque (et ce indépendamment de score ou d'étiquettes ;P) ! Je suis notablement pingre de mon temps et je ne n'investirais donc pas cette énergie si je n'y trouvais pas mon compte également. (Je dois avouer qu'en plus ce n'est pas particulièrement désagréable de se faire badigeonner de compliments  Passage test Wais IV : confusion  1f605.) "Nourrir la réflexion des autres" (et la mienne) c'est tout ce que j'aspire à faire.

Tu n'as pas de souci à te faire non plus pour ta prolixité, qui n'est pas du tout indigeste par ailleurs (en tout cas à mon goût). Seulement tu abordes tellement de points intéressants que je suis un peu angoissé à la perspective d'essayer de bien répondre à tout. Je n'ai pas envie de laisser mourir certains embranchements potentiellement fertiles dans la masse mais ça va pas être évident.

Pour ce qui est d'un potentiel diagnostic complémentaire, je comprends ce que tu veux dire vis-à-vis de trouver des "excuses" et je trouve que ta lucidité et ton humulité sur ce point sont louables. Pour autant, j'ai pu constater dans tes messages une tendance à être assez dure avec toi moi-même, donc quelle est la part d'"objectivité" réelle pour celle d'auto-sabotage dû à une faible estime de soi, ce n'est pas si clair (après je compatit avec ce tiraillement ambigu). De plus, si tu as bien un "truc officiel" genre un TDA/H ça peut quand même être une information vraiment importante pour vivre au jour le jour, indépendamment de son effet potentiel sur le diagnostic HPI. Donc c'est à toi de voir, mais à ta place je ne balayerais pas l’éventualité d'un revers de la main un peu trop hâtif non plus. (C'est plus facile pour moi, on a tendance à être moins hypercritique des autres que de soi-même, quoique ça dépend peut-être des personnalités.)

En effet, comme pas mal de sujets dans son genre, ce qui compose le profil "HPI" est assez contentieux. Un peu la flemme de rentrer dans des questionnements épistémologiques en profondeur (en tout cas sur le moment) pour remettre en question le niveau de solidité de l'"approche factuelle et scientifique" sur le sujet, disons que c'est discutable en tout cas. Carlos Tinoco (mentionné dans ma pres') aborde le sujet de manière assez intéressante dans plusieurs de ces vidéos (et bouquins). (D'ailleurs si tu aimes bien me lire, tu devrais probablement apprécier l'écouter, c'est un peu la gamme supérieure du même produit Razz.) Après une différenciation potentielle entre les caractéristiques "zèbre" et le HPI est intéressante, même s'il me semble que statistiquement la corrélation est assez forte. Mais il est vrai que certains aspects, comme l’hypersensibilité, ne nécessite pas forcément un QI atypique. D'ailleurs, Tinoco (encore) mentionne aussi le fait que des gens habituellement "typiques" peuvent avoir des sursauts/phases de comportement "surdoué" et inversement. Ça ne me parait pas déconnant qu'une personne s'identifie, et ce justement, avec certains aspects du profil sans pour autant avoir un QI à 130+.

Je serais content d'aller me ballader sur le blog que tu mentionnes, mais sans lien ni nom je dois bien admettre que ça va être un peu compliqué comme ça.

Je n'ai pas une grosse expérience en psy, mais je me retrouve pas mal dans ton ressenti, après dans le cas de profil assez atypique à la norme c'est plus fréquent (en soi ça paraît assez logique).

Yuyu a écrit:Je suis peut-être parano mais je le vois presque comme une « insulte » à mon intelligence justement 😅! Comme si j’allais réussir à m’illusionner alors que les chiffres ne le permettent pas.

Encore une fois, ctrl-c / ctrl-v "trop dure avec toi-même" (de manière plus générale pour le paragraphe), mais aussi ta manière de retranscrire ta pensée sur le sujet m'interpelle pas mal, vu que je ressens souvent le même genre de sentiment. Cette espèce de clairvoyance désabusée, impitoyable et impartiale (ça sonne peut-être un peu prétentieux comme ça mais bon je ne trouve pas de meilleure formulation sur le coup et puis ça se trouve ça l'est, tant pis j'assume). C'est un peu une épée à double tranchant, pour autant c'est un des traits que je suis le plus reconnaissant d'avoir et que j'ai l'impression de retrouver très rarement chez les autres (peu importe les étiquettes).

Et en plus tu es fan du MBTI, on a vraiment tout pour s'entendre Passage test Wais IV : confusion  1f60a  ! Moi aussi j'ai un faible particulier pour ce système, ça a été ma drogue passerelle Razz, notamment un super bouquin dédié à mon type uniquement où j'avais l'impression que l'auteur épiais le contenu de ma tête en live. D'ailleurs, j'avais un peu pressenti une vibe INFX de tes messages, probablement INFP, l'axe Fi-Te en particulier m'a l'air de pas mal matcher. Après je ne voue pas une confiance incroyable dans mes intuitions de typage, me suis-je gouré ?

En effet, le "moi" n'est pas une entité statique et délimitable. Pour ce qui nous pousse à le chercher, le définir, c'est une question passionante mais si vaste. J'aurais des pistes de réponses potentielles en piochant un peu dans la théorie de Tinoco (encore une fois je sais, j'y peux rien si c'est beaucoup à propos dans cette conversation) mais aussi plus particulièrement dans ma conception spirituelle (globalement c'est juste un agrégat éclectique de pas mal de concepts assez vieux). Après ce serait une réponse à un niveau plutôt général. Tout le monde ressens la différence et cherche à la comprendre, la définir. Mais qu'est-ce qui fait que certains s'en préoccupent plus que d'autre ? Ça c'est encore une autre question (bien que liée).

Yuyu a écrit:Serons-nous un jour repus, rassasiés, apaisés ? Et si non, à quoi bon cette quête insensée et vaine ? N’est-elle pas justement ce qui génère parfois de la souffrance et de la différence ?

J'ai envie de dire que ce que tu viens de dire s'applique à l'intégralité de la vie, pas juste la personnalité. Ce sont de vastes questions existentielles / spirituelles là encore (en l'occurrence cf le Bouddhisme). Et, en soi, d'une certaine manière j'ai envie de répondre oui (de manière très très succinte, y a de quoi parler des heures), mais je dirais que ce n'est pas forcément aussi tranché non plus, ou en tout cas que ça ne rends pas la recherche "mauvaise". D'ailleurs, je reviens sur ce que j'ai dis un peu plus tôt, tu as raison, chercher à se différencier c'est "égo-centrique" par définition. La seule chose que j'avais à y redire c'est plus la connotation morale négative qui y est souvent rajoutée, surtout que cette recherche n'a pas besoin de se faire au détriment des intérêts des autres donc je vois pas où est le mal quoi.

Pour le fait que se soit une quête aussi fondamentale chez toi (et en comparaison à ton entourage), j'ai envie de dire qu'il y a probablement du 4 kekpart dans ton type Ennéagrame (type principal, wing ou tritype). D'ailleurs, cette théorie (l'Ennéagrame) peut potentiellement donner des pistes d'explications à la question plus générale des différences interindividuelles vis-à-vis de cette recherche identitaire. Notamment, au travers de la peur fondamentale qui motive chaque type, mais aussi le bouquin de Hudson et Riso dessus qui propose une explication de la "formation" du type à la petite enfance (je l'ai plus en tête pour le 4, faudrait que je retourne y jeter un coup d'oeil, si ça t’intéresse).

Yuyu a écrit:cette quête identitaire [...] Je me demande si elle génère aussi une forme de souffrance pour toi.

Oui j'imagine, mais c'est plus complexe que ça, c'est un ensemble de hauts et de bas, il n'y a pas que du négatif. D'ailleurs, est-ce que c'est la recherche qui cause la souffrance, ou la souffrance qui cause la quête en premier lieu ? Ouais, toujours un peu plus de nuance et d'incertitude, j'aime bien. En réalité, c'est sûrement une causalité circulaire, pas évident de mettre le doigt sur la cause "initiale" (ni l'effet d'ailleurs).

Yuyu a écrit:Je mets peut-être trop d’affects dans mes questionnements... il me manque la rigueur et le recul d’un T 😅

Point du tout, ce sont des questions pertinentes que se posent les philosophes (dont du bon T bien frappé et reconnu, hein) depuis un sacré paquet de temps !

Pfiou, je suis arrivé à la fin ça m'a pris une bonne heure mine de rien et encore j'ai pris le parti de survoler plusieurs questions particulièrement épineuses ^^". À toi de voir où tu veux creuser, en tout cas moi je suis toujours partant pour ce genre de discussion (d'ailleurs ça n'a pas besoin d’être uniquement par échange de pavés interposés, je suis également ouvert au chat textuel comme vocal).
Ash
Ash

Messages : 21
Date d'inscription : 28/11/2021
Age : 25
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum