Société japonaise et zèbritude

+5
Lena
Wiwi
fleurblanche
Grizzly
dicentim
9 participants

Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Société japonaise et zèbritude

Message par dicentim Dim 6 Nov 2011 - 3:59

Je m'interroge depuis un ptit moment sur une "spécificité" japonaise (traditionnelle ?) quant à la reconnaissance faite aux zèbres, la place qu'on leur accorde, ou tout simplement l'influence "zèbrée" de son fonctionnement (place laissée aux arts, sensibilité "collective", recherche de perfection, etc...)

Suis assez peu instruit de la chose, donc si des plus connaisseurs du Japon pouvaient me faire part de leurs lumières, pour infirmer/confirmer ça, je leur serai sacrément reconnaissant !

merci d'avance !
dicentim
dicentim

Messages : 120
Date d'inscription : 28/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par Grizzly Dim 6 Nov 2011 - 10:17

.


Dernière édition par Grizzly le Dim 4 Mar 2012 - 13:29, édité 1 fois
Grizzly
Grizzly

Messages : 71
Date d'inscription : 26/12/2010
Localisation : Dans ma tête avec un monde phou déhors qui veut rentrer...

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par Invité Dim 6 Nov 2011 - 10:49

Traditionnel.


Ils avaient conservé et entretenu une énorme "capacité" ou capabilité diraient certains, avec les siècles. Largués technologiquement durant un temps, ils ont ensuite su faire volte-face avec une redoutable efficacité, comme ils en sont capables.

Leur façon de vivre traditionnelle spécifique, qui ne fut pas faite table rase avec des révolutions et changements brutaux de régimes politiques comme l'Europe en a vécus, a permis de conserver et transmettre cette force jusque tard dans le temps de leur société. Ils ont donc profité de cette énergie puissante qu'ils avaient, et concentrée, active, plus longtemps.

Ensuite, leur situation géographique a nécessité très tôt de condenser et optimiser tout. Cela a privilégié l'émergence de pratiques, de recherches, d'ingéniosité, depuis les fondements de leur société:
- petit pays
- des zones moins utilisables de par la géologie, donc réduisant encore les possibilités, ou demandant de varier selon les lieux pour optimiser
- conditions climatiques parfois difficiles, sismiques également
- souvent nécessité de reconstruire localement après les tremblements etc...

Mais tout n'est pas rose. La culture ancrée de l'Honneur, de se montrer le meilleur possible, parfois à tout prix, explique également leur capabilité en plusieurs domaines, leur efficacité, mais crée aussi des tensions à la fois de société et chez les individus.
La famille a beaucoup encaissé via le statut de la femme chez eux.



A vue de nez, je dirais qu'ils ont:
- l'habitude de chercher et expérimenter sans cesse les possibilités qui n'existent pas encore
- l'habitude de chercher et débusquer au niveau mondial les façons de faire chez les autres pays, afin de comprendre ce qu'ils ne connaissent pas, pour ensuite faire encore mieux
- un art ancien et ancré, s'exprimant sous plusieurs formes
- le goût de l'exquis, de la perfection détaillée ou globale et simple
- le goût du complexe et du difficile, long: écriture entre autre
- la compréhension globale des choses, ancrée dans le temps là aussi, visible dans leur art et les arts martiaux, qui ne se limite pas seulement à une discipline unique: les arts martiaux et l'art sont entremêlés, et croisent aussi d'autres domaines encore, se renforçant donc les uns les autres



Beaucoup de civilisations asiatiques ont ces spécificités, mais la différence notable vient de leur environnement: comme ils ont cumulé les difficultés d'un petit pays isolé et peu exploitable directement, avec la nécessité de reconstruire très souvent, ils ont ainsi dû faire appel à beaucoup d'ingéniosité. Et à la développer encore et encore.
Ajouté à leur esprit de compétition, d'une culture fondée sur la réussite et la perfection.


La clé de tout, c'est l'environnement.
Un spécialiste en avait parlé aussi je crois, de ce principe, le nom m'échappe. Mais la théorie de l'impact de l'environnement sur la construction des sociétés et leur évolution au cours des siècles, existe.
Spoiler:
(pour ça que j'avais voulu créer un monde fondé sur la dominance de la lune et des cristaux, pour en imaginer ainsi toutes les répercussions et évolutions possibles de différentes sociétés sur une autre planète)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par dicentim Dim 6 Nov 2011 - 11:54

Merci de cet éclairage, Kara. Détaillé et instructif.

Et tes caractéristiques relevées :


- l'habitude de chercher et expérimenter sans cesse les possibilités qui n'existent pas encore
- l'habitude de chercher et débusquer au niveau mondial les façons de faire chez les autres pays, afin de comprendre ce qu'ils ne connaissent pas, pour ensuite faire encore mieux
- un art ancien et ancré, s'exprimant sous plusieurs formes
- le goût de l'exquis, de la perfection détaillée ou globale et simple
- le goût du complexe et du difficile, long: écriture entre autre
- la compréhension globale des choses, ancrée dans le temps là aussi, visible dans leur art et les arts martiaux, qui ne se limite pas seulement à une discipline unique: les arts martiaux et l'art sont entremêlés, et croisent aussi d'autres domaines encore, se renforçant donc les uns les autres

... me semblent me rappeler vaguement autre chose, non ?
dicentim
dicentim

Messages : 120
Date d'inscription : 28/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par fleurblanche Dim 6 Nov 2011 - 12:09

Est-ce à dire que les zèbres se sentiraient plus à l'aise dans la culture japonaise que dans bien d'autres cultures ?

Chouette, je déménage !
fleurblanche
fleurblanche

Messages : 4481
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 53
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par Wiwi Dim 6 Nov 2011 - 12:35

J ai lu quelque part (impossible de me souvenir ou) que certains pays asiatiques avaient une plus large proportion de personnes utilisant la partie droite de leurs cerveaux. Ca m a semble assez sommaire comme reflexion et peu etayee mais cela peut valoir la peine de creuser. Je ne veux pas en tirer de conclusions attives mais cela donnerait du sens au bordel organise que l on peut observer dans les certains centres urbains en Asie.

Wiwi

Messages : 57
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38
Localisation : Brisbane Australie

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par dicentim Dim 6 Nov 2011 - 13:06

y ais déjà vaguement pensé aussi, Fleurblanche !!!
dicentim
dicentim

Messages : 120
Date d'inscription : 28/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par Lena Mar 15 Nov 2011 - 3:56

j'ai été au japon deux fois, et j'aimerais y vivre au moins pour 1 an un de ces jours , car j'ai vraiment été touchée par ce pays et sa culture.
Pour ceux qui veulent y aller, ça fait partie des pays qui ne peuvent laisser indifférent : soit on adore soit on déteste, mais étant zèbre il y a des chances que vous adoriez.

A ma connaissance il n'y a pas de prise en charge/reconnaissance spéciale des surdoués dans le système scolaire (contrairement à Israel par exemple), et au contraire il me semble que les enfants sont soumis dès le plus jeune âge à une pression scolaire énorme, qui n'est donc pas forcément à l'avantage des surdoués, d'autant que le système scolaire est ultra-conformiste et basé sur la toute puissance et omniscience du professeur, donc les zèbres doivent pas être hyper à l'aise je pense.

Je pense qu'être zèbre et japonais doit être très très difficile à vivre, car les non-dits et la pression de la société sont très forts.

Ceci dit pour un zèbre "extérieur", le japon c'est vraiment l'extase :

_ un mode de pensée totalement différent, des paradoxes à la pelle, bref de quoi occuper son cerveau rien qu'avec la vie quotidienne pendant des années

_ le paradis de la surexcitabilité sensorielle : l'attention apportée pour toute chose aux 5 sens et la délicatesse avec laquelle ils sont traités est vraiment jouissive. Par ailleurs ils ont aussi des espaces de "violence sensorielle" quand vous avez besoin de péter un cable : des endroits hyper bruyants, des endroits de sur-stimulation visuelle, etc ...

_ la prise en compte de l'autre, ce qu'il pense, comment il réagit, etc ... bref l'empathie, font partie des règles de société ... vu que c'est aussi en quelque sorte le mode de fonctionnement zèbre, c'est très appréciable, et on se sent traîté avec les mêmes égards que l'on traite les autres. Le respect de l'autre est très fort aussi, et ça fait du bien.

_ le perfectionnisme : ils font toujours "de leur mieux" comme si quoi que ce soit de moindre était inacceptable. Ca aussi c'est très appréciable, et ils vont au bout des idées, des concepts, des "problèmes", parfois ça donne des gadgets ridicules, mais je trouve ça magnifique de savoir qu'avant de faire un truc ils y ont pensé de A à Z et ont décidé comment le faire "le mieux possible". J'ai passé des journées entières en extase dans des supermarchés (enfin du genre l'équivalent des galeries lafayette, alors que je déteste ça normalement) à découvrir leur monde et leurs objets.

Bref je pense que ça doit être très dur et pesant d'être japonais, il y a plein de mauvais côtés, mais en ce qui me concerne dès que j'arrive là bas je sens une immense paix et une immense gratitude m'envahir, je fais des "hugs" mentaux à tout le monde (pas tactiles), et j'ai l'impression que pour une fois les choses ont été faites un peu pour moi (c'est prétentieux je sais, mais ça se trouve c'est ce que ressentent les non-zèbres au quotidien ...)


Dernière édition par Lena le Jeu 12 Juil 2012 - 23:32, édité 1 fois
Lena
Lena

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 38
Localisation : on the road, et parfois à Paris

https://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par Giamilla Mar 15 Nov 2011 - 10:12

Aaaaah, Lena, en te lisant je me suis dit "mais trop, c'est trop ça!".

Grande amoureuse du Japon depuis gamine, après avoir lu tout ce qui traînait sur le sujet, y compris des blogs d'expatriés, j'y suis allée un mois l'an dernier, en voyage de noces. (mes bases de japonais nous avaient en plus ouvert quelques portes supplémentaires que pour le touriste qui ne parle qu'anglais)
Je n'ai qu'une envie c'est d'y retourner. Longtemps.

et j'ai l'impression que pour une fois les choses ont été faites un peu pour moi

Totalement ! Very Happy
Giamilla
Giamilla

Messages : 180
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 38
Localisation : Somme, France

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par Invité Jeu 12 Juil 2012 - 21:58

Bonsoir,

Alors oui effectivement c'est un sujet réservé à la société japonaise mais j'ai instinctivement pensé à la société israélienne face à la zebritude .

Je met une petite vidéo si quelques intéressés il y a :



https://www.dailymotion.com/video/ximjwu_en-israel-les-surdoues-sont-gates_lifestyle?

Enjoy !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par dedezhu Lun 12 Aoû 2013 - 7:28

Bonjour! Pas tout à fait d'accord avec cette phrase de Magic whale...

"Leur façon de vivre traditionnelle spécifique, qui ne fut pas faite table rase avec des révolutions et changements brutaux de régimes politiques comme l'Europe en a vécus"...

Au contraire, Dans l'histoire ancienne et moderne du Japon, il y a bien des situations historiques comme celle du changement de "croyances" au VIIe siècle avec l'arrivée du bouddhisme au Japon et la réaction "violente" contre cette religion venant de l'extérieur. Les shintoïstes voyaient d'un mauvais œil cet apport extérieur. D'où la compilation écrite par des savants shintô: le Kojiki, complété par le Nihon-shoki, plus tard.

Mais comme Shotoku-taishi a imposé le bouddhisme au Japon, le changement a été accepté peu à peu. Et ce changement ne s'est pas fait en un "claquement de doigt".

L'arrivée en 1185, sur la scène politique de Minamoto no Yoritomo, le seitai-shôgun, le 1er des shôgun, a constitué aussi un changement brutal pour les castes impériales.

L'arrivée du Commodore Perry en 1853 dans la baie de Tôkyô, demandant l'ouverture des ports japonais pour faire un mouillage et du commerce a profondément ébranlé la conscience japonaise ouvrant la période du bakumatsu, jusqu'en 1867.

La "révolution" Meiji, a transformé de manière brutale la vie des daimyô et samuraï, et fait voler en éclats le système des classes sociales.

La capitulation du Japon le 15 août 1945 et un Japon en ruines a certainement constitué un choc brutal pour les Japonais.

"Ils ont donc profité de cette énergie puissante qu'ils avaient, et concentrée, active, plus longtemps".

Avant 1945, les Japonais ne décident pas d'eux-mêmes, c'est l'Empereur (le divin descendant d'Amaterasu omi-kami) qui décident pour eux d'une voie à suivre.

Après 1945 et avec la constitution américaine de 1948 imposée par Mac Arthur, les Japonais doivent se conformer à leur statuts de "vaincus".

Maintenant que les Japonais est une énergie "naturelle", concentrée en eux-mêmes, est tout à fait juste. Comment est-elle produite? Par le temps qui passe (sentiment d'ukiyo), par le vide (bouddhiste) que les Japonais sont capables de contrôler. La capacité de se vider, d'être vide, c'est cela qui fait le force (gaman) des Japonais. (Pour les Chinois c'est identique).

De Lena: "la prise en compte de l'autre, ce qu'il pense, comment il réagit, etc ... bref l'empathie, font partie des règles de société ... vu que c'est aussi en quelque sorte le mode de fonctionnement du zèbre..."

La prise en compte de l'autre, tout dépend ce qu'on entend par "autre". Si c'est "soto" en mode omote/tatemae, l' "autre" n'existe pas...

Si on est en "ura / honne", l'autre (l'étranger soto ou d'autres Japonais n'appartenant pas à son clan) peut exister mais momentanément plutôt que pour toujours...

Je pense que l'empathie au Japon c'est le "clou qui dépasse"... Les zèbres japonais existent comme partout et s'il y en a dans l'art ou dans musique tant mieux pour eux! Mais leurs obligations (giri, on, ho-on) sont énormes... qu'ils soient zèbres ou non.

Aussi à Léna je voudrais dire: au Japon on ne pense pas comme en Occident! Plutôt on pense en faisant, le "faire" passant avant le "penser faire"...

L'énergie japonaise est justement dans cette capacité illimitée (pas la triste notre! qui ne nous donne que deux possibilité en toutes choses, ça OU ça) du faire. Sans limites (en temps et en espaces et en définitions). On ne définit pas avant au Japon (en Chine), éventuellement après...

Je dirai, en somme, que les Japonais (ceux que j'ai connu ou avec qui j'ai vécu) sont des surdoués sans nécessité de le montrer! Ni d'être des zèbres déclarés qui se "torturent" l'esprit à la recherche d'une reconnaissance!

Dedezhu

Ecrit à Tôkyô le 12 août 2013










dedezhu
dedezhu

Messages : 2163
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 66
Localisation : sud-ouest pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par Harpo Lun 12 Aoû 2013 - 12:41

Globalement d'accord avec Dedezhu, avec quelques bémols Wink.

Et un préalable : je me méfie de toutes les généralités que l'on peut asséner sur un pays que l'on croit comprendre, ou commencer à comprendre. J'ai gardé en mémoire les mots d'un de mes frères qui y vit depuis vingt ans : "au début on est perdu, puis on croit comprendre de mieux en mieux, avant de comprendre et d'accepter que l'on ne comprend pas grand chose finalement..."

Ceci dit, je peux y aller de mon bémol Wink. Il y a au Japon une complexité de fait, une impression de mélange harmonieux de traditionalisme et de modernité déroutante, avec son lot d'incohérences pour l'européen cartésien. Les éléments historiques relevés par Dedezhu sont justes, et fondamentaux de la construction de ce pays. De l'ouverture aux autre avec le Commodore Perry jusqu'aux luttes internes, mais également la période d'avant, les lois isolationnistes du Sakoku, et la période du commerce Nanban. Le rapport à l'étranger est tout sauf anodin dans l'histoire du Japon. Il n'y a plus qu'à rajouter Hiroshima & Nagasaki, la défaite, et la période McArthur..

Pour ta dernière phrase sur les zèbres japonais, j'était très loin du concept Z au moment où j'ai vécu et connu de près des japonais, mais je serais beaucoup plus prudent sur cette histoire de Z qui ne se torturerai pas l'esprit à la recherche d'une reconnaissance. Bien au contraire, le problème de la légitimité a même été fondamental dans mon histoire de couple, mais j'imagine qu'il faut y rajouter la notion de déracinement, considérable pour une citoyenne du soleil levant.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 59
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par krapopithèque Lun 12 Aoû 2013 - 13:17

http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Histoire_du_Japon

principe de castes avec intouchables , , , peu engageant ,
krapopithèque
krapopithèque

Messages : 2295
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 70
Localisation : sud

https://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Société japonaise et zèbritude Empty Re: Société japonaise et zèbritude

Message par dedezhu Mar 14 Jan 2014 - 23:09

Zebre et non-zebre au Japon est un "clou qui dépasse"". Un clou ça s'enfonce! Ayant vécu au Japon (et en Chine), les zèbres sont très difficilement détectables. D'autant plus que dans ces pays (bouddhistes) on ne montre pas ses émotions (du moins la première fois). Bon courage tout de même dans la recherche de zèbres! J'ai fait une recherche sur SURDOUANCE ET BOUDDHISME. Salut!
dedezhu
dedezhu

Messages : 2163
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 66
Localisation : sud-ouest pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum