HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ?

3 participants

Aller en bas

HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ? Empty HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ?

Message par Corollule Dim 18 Juil 2021 - 17:01

Je pose ça là parce que je tombe d'accord avec cette vidéo mais j'aimerais en discuter sereinement.

Je précise le cadre : Je suis diagnostiquée HPI dans un CRA, après quinze ans de doute suivis d'une suspicion de traits autistiques, puis d'un pré-diag TSA + HPI signé d'un interne en psychiatrie orienté autisme et recommandant un bilan.

Lors du premier rdv au CRA, j'ai nettement senti de la part du médecin ayant dirigé l'entretien qu'à ses yeux je me débrouillais trop bien pour souffrir d'un quelconque handicap. Il s'agissait juste de faire un petit effort. Autrement dit le diag était posé avant même que je passe le premier test.

Alors je ne souffre pas du syndrome de l'imposteur, mais je tends à croire qu'on m'a collé cette conclusion parce que j'ai cinquante ans, et que pour cette équipe ma vie était faîte, et une prise en charge n'était donc plus justifiée.

On ne me l'a pas dit comme ça, mais à la fin du bilan on m'a seulement donné le numéro d'une psychologue, avec des séances à mes frais, en me recommandant des lectures, notamment je vous le donne en mille... JSF ! ... Que j'avais lu depuis belle lurette... et d'un œil dubitatif.
Bref, je suis curieuse de vos avis sur l'angle pris dans cette vidéo.

Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ? Empty Re: HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ?

Message par ludion Dim 18 Juil 2021 - 18:27

Je suis on ne peut plus d'accord avec elle et son diagnostic. TIPEH est un ramassis lénifiant de "bons sentiments" qui enferme le lecteur dans un carcan et l'empêche la plupart du temps d'aller explorer d'autres voies, comme la personne le soulève avec beaucoup de justesse.

Pour avoir été passé à la moulinette des tests de QI à la proposition expresse le ma psychologue, je sais que cette dernière m'a expliqué (réflexion de je partage amplement)  qu'il fallait complémenter le paysage avec d'autres "analyses" (comme celle afférente à l'autisme). Et que le terme zèbre était une hérésie, un fourre tout (comme l'exprime encore la vidéaste) qui offre refuge à des personnes en recherche d'identité.

Je ne me suis d'ailleurs jamais reconnu ni dans les écrits de JSF, ni dans le présent terme, et prend l'analyse que QI avec des pincettes, tout d'abord parce qu'effectivement elle à une base raciste et utilitariste, et parce qu'ensuite elle n'aborde pratiquement que les sujets en liens avec ce que la société demande de produire.

J'ai souvent  la bouche la comparaison suivante : Un outil délivre un produit non pas correspondant à sa performance intrinsèque, mais à la qualité des matériaux dont il dispose en entrée, seule la vitesse de délivrance du résultat diffère, et ce n'est rien par rapport aux attendus
L'intelligence est ici relative à la performance en vitesse, mais la capacité à récolter les données et à en percevoir les ramifications est également primordiale, thème qui n'est en rien abordé par les tests, et dont pourtant - et pour exemple - Douglas Hofstadter (l'analogie au cœur de la pensée) fait grand cas.

Cette vidéo est rafraîchissante en plus, je le souhaite pour beaucoup ici, d'être éclairante. Merci de l'avoir postée.
ludion
ludion

Messages : 2705
Date d'inscription : 07/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ? Empty Re: HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ?

Message par Corollule Dim 18 Juil 2021 - 19:10

Merci à toi ludion !

Je confirme l'enfermement qui suit la lecture de JSF. J'en ai moi-même fait l'expérience, même si je n'avais pas pris pour acquis ce dans quoi je me reconnaissais, malgré l'énorme doute qui persistait, je ne voyais pas autre chose, d'autres pistes à explorer.

Et je te rejoins complètement sur l'image de l'outil. Je n'ai pas osé le mentionné tout de suite dans l'intro de ce fil, et je suis heureuse que tu l'évoques. Seule la vitesse, le rendement, la performance, l'efficacité prévaut comme axes de mesures. Exactement ce que la société nous demande de produire, oui.
Rien sur la créativité, l'imagination, la capacité d'adaptation, d'observation passive, pour ne citer que ce qui me vient maintenant.

Sincèrement j'en retiens un passage à des épreuves basiques, simplistes. J'ai été très surprise au bout du compte. Je pense même qu'on peut tricher si on sait lire à l'envers. J'avais à 30cm de mes mains les épreuves de calcul mental et leurs résultats qu'épluchait la psy devant moi.

Quid des personnes qui paient pour faire un bilan auprès de plusieurs spécialistes ? Qu'est-ce qui peut l'interdire ? Les questions de culture changent-elles régulièrement ? Au vu de celles que j'ai eu, je ne pense pas.

Les tests psychotechniques qui m'avait amenée à penser à une "surdouance" étaient plus complets. Toujours sous l'angle du travail puisque c'était pour une formation, mais beaucoup plus denses. Il avait fallu deux sessions de deux/trois heures pour les passer. Pour autant, le résultat n'a jamais pu s'apparenter à une mesure du niveau du QI, sans doute pour cause de monopole d'une profession.

Je ne pense pas connaître Douglas Hofstadter, merci pour la référence.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ? Empty Re: HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ?

Message par ludion Dim 18 Juil 2021 - 20:22

De rien pour la Ref.

Je ne sais pas si tu connais non plus Robert Sternberg, duquel j'ai posté la théorie triarchique de l'intelligence la critique des tests de QI ici :

https://www.zebrascrossing.net/t36491p150-de-bric-et-de-broc-carnets-d-errance#1820718

Mais oui, une profession a le monopole des test (ce qui ne veut pas pour autant dire que certains de ses représentants ne soient pas critiques). Ceci étant, tu avoueras quand même que les autres tests sont aussi à vocation utilitaire souvent, ségrégationnistes parfois, et que les items proposés nécessitent une gymnastique de pensée "préformatée". Il existe d'ailleurs une flopée de livres leur étant dédiés, et, pour peu que l'on bachote, ils se passent tous haut la main,

J'ose penser que notre civilisation mécaniste confond intelligence avec mémoire et par cœur, ces deux derniers piliers érigés comme soutènement dans l'une ou l'autre matière traitée en verticalité, coupée de ses voisines. Ce qui confine parfois à l'extase dans l'aberration...

Mais, heureusement, il y a encore des équipes pluridisciplinaires qui ont saisi l'art de la nuance (là où à mon sens se niche vraiment un ferment de la dite intelligence) et qui n'ont ni besoin ni de test, ni de refuge, ni de déclarations fracassantes pour assumer leur art...
ludion
ludion

Messages : 2705
Date d'inscription : 07/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ? Empty Re: HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ?

Message par Corollule Dim 18 Juil 2021 - 21:35

Vocation utilitaire ?! Mais complètement. Tous les items passaient par le prisme du niveau scolaire pour l'aptitude au travail. C'était pour un CAP de menuisier. Par contre le temps n'était pas chronométré, ni limité, et on pouvait s'aider d'un papier, d'un crayon et même d'une calculette. Comme le WAIS le raisonnement n'avait pas de valeur, seule la réponse comptait. Mais les tests de culture, verbal, logique sollicitaient davantage de ressources intellectuels que le WAIS.

Maintenant que tu me le dis, il me semble en effet que j'avais préparé ces tests, ceux pour la formation. C'est sans doute aussi pour cela d'ailleurs que je n'ai pas cru leur soi-disant brillants résultats tant il me semblait facile de les obtenir. De plus, il s'agissait finalement de changer d'orientation pour le psy du travail parce que la menuiserie est bien moins coté que la comptabilité ou le droit, vois-tu. Pour avoir ce genre de prénotion, il ne faut jamais avoir mis les pieds dans un atelier de constructions navales ou un cours de projection d'angle en charpente chez les Compagnons du tour de France.

Je pense depuis longtemps que ce WAIS est biaisé d'entrée de jeu. D'abord par ses objectifs à la base, on est d'accord, et par une vue étroite du sujet qu'il est sensé "mesurer", complètement d'accord. En fait, j'ignorais encore que j'allais le passer cinq minutes avant de le commencer. D'ailleurs j'ai précisé durant la séance que j'étais ralentie par une anxiété de performance, par le temps imparti, mais aussi par les détours que faisait mon cerveau ou par les couleurs/images qu'il collait sur certains mots.

Et franchement tout est dit dans le terme Haut Potentiel Intellectuel. D'abord il y a potentiel, qui veut bien dire ce qu'il veut dire, c'est à dire une condition, opposée à effectif, puis intellectuel. Or il y a une nuance entre intellect et intelligence. Le premier énonce une faculté à comprendre (ce qu'on lit/voit) et le second désigne une faculté à choisir ce que l'on comprend. Mais je suppose que cela a déjà dû être discuté sur le forum.

(Je vais jeté un oeil à ton lien).

Je me dis que si le schéma cognitif observé/mesuré est en majorité compatible avec cette échelle, avec donc une certaine organisation de la société, fondée autour du travail, de la performance et productivité, d'une verticalité en tout et pour tout, pas étonnant que le monde ressemble à ce qu'il ressemble. Et il n'y a aucune sélection naturelle dans cette mécanique, l'Histoire est rythmée de persécutions envers les individus différents.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ? Empty Re: HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ?

Message par Hotaru Dim 25 Juil 2021 - 8:33

Corollule, j'ai une expérience assez proche de la tienne, à quelques variantes près. "Diagnostic" HPI au début de l'adolescence, suspicion de traits autistiques à la même période - sans test. Une quinzaine d'années après, à savoir cette année, je visionne la vidéo d'Alistair (celle que tu as partagée). Ça fait un moment que je me rends compte que certains aménagements destinées aux personnes avec TSA me sont utiles. Je commence un bilan dans un CRA, j'ai une première évaluation par un interne qui va dans le sens d'un TSA partiellement masqué par un QI élevé. Puis, quelques mois après, deuxième rdv avec une médecin. Cette fois, il est question d'un HPI aux manifestations pouvant ressembler à un TSA - mais sans TSA. Verdict final.

Je ne sais pas si j'ai un TSA ou pas, et à la rigueur, je m'en détache un peu (je sais que le label que j'aurais reçu aurait probablement été différent si j'avais grandi une décennie plus tôt, ou plus tard, ou comme un petit garçon plutôt qu'une petite fille, etc). Par contre, je juge l'explication alternative "par le QI" extrêmement insatisfaisante. Les travaux de recherche en psycho ne corroborent juste pas qu'un haut QI soit source de moindres performances sur certaines tâches, de difficultés sociales ou quoi que ce soit (je pense par ex aux recherches de Franck Ramus ou de Nicolas Gauvrit, qui ont été partagés sur ce forum). En fait, quoi que mesure l'indicateur de QI, il a été justemment construit pour sélectionner des gens aux performances valorisées dans une société donnée.
Alors quand on me dit "Vous avez du mal à décoder les implicites à cause de votre QI, vous examinez trop d'hypothèses", cela ne me convainc pas du tout. Et ça me gêne d'autant plus ça a pour corrolaire qu'aucune intervention (aménagements, apprentissages spécialisés...) ne devient envisageable puisqu'il n'y a pas de troubles, "au contraire". Ce n'est pas du tout fonctionnel, comme perspective...

Hotaru

Messages : 15
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ? Empty Re: HPI, Zèbres, Surdoué·e·s... vrai diag ou charlatanisme ?

Message par Corollule Mar 27 Juil 2021 - 10:39

Oui en effet, nos expériences se ressemblent beaucoup.

Je te rejoins sur l'hypothèse d'un diagnostic à l'économie. Moi j'y vois carrément du validisme.

De plus, la fiabilité des évaluations des TSA pour ma part est vraiment à remettre en cause. Autant lors des entretiens avec l'interne, toutes sortes de sujets ont été abordés avec une écoute bienveillante et tout à fait neutre. Autant avec le médecin du CRA c'était tendu, quand il ne me coupait pas totalement la parole pour minimiser une difficulté ou même un souvenir.

Mais le plus ridicule, ça a été le test sur les relations sociales qui consiste à interpréter les intentions de différents personnages d'un petit film. Je veux dire comment peut-on penser qu'observer des gens sans faire partie de l'équation, des enjeux en cours, en étant tout à fait invisible en fait, peut révéler l'intensité et le type de difficultés rencontrées dans la vraie vie au milieu de vrais gens avec lesquels on entretient de vrais liens.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum