Mal aux autres

+4
Entelekia
Opium
RonaldMcDonald
Le Don qui Chante
8 participants

Aller en bas

Mal aux autres Empty Mal aux autres

Message par Le Don qui Chante Jeu 8 Juil 2021 - 0:55

J'ai mal à l'autre.
Pas aux autres, quoique additionné, les uns aux autres, j'ai mal aux autres.

Explicitons.
Quand je rencontre une personne nouvelle, je ne peux m'empêcher de gratter et de la laisser parler ensuite de sa plaie purulente.

Hier, elle, une collègue, jeune, souriante, blonde en bière... Mariée récemment en post covid elle me parle. -* Mode fausse provocation.
Les collègues disent tous que tu es un ours mais finalement ils ne cessent de vanter ton travail ou ton coté humain.
Moi en tète ; ça pue comme discussion.
Moi verbal ; pourquoi tu me dis cela, tous le monde est humain.
Elle vive ; non, mais il semble que tu es juste.
Moi brutal car elle me casse les couilles et que je l'observe depuis un an en alternance ...
Et toi malheureuse.
Pause.
Pause et pause.
Elle, vidant son verre (véridique) ; pourquoi tu dis cela.

Moi, je ne sais pas. Je ne te parle pas de toute l'année et là tu viens me voir pour me dire cela, tu cherches quoi ?
Elle - Rien.
Moi - me disant, j'ai pas pris mes médicaments ce soir... iech
Mais non, en fait je me demande ce qui te fais venir à moi, je suis pas très social en fait. Et je ne veux pas t'agresser.
Là, elle me dit, "En fait je suis là mais je suis seul. Et je me tourne vers la seule personne qui semble aussi seule que moi".
J'aillais parler.
Mon époux vient de me dire hier qu'il avait une autre femme. En soit, cela ne me dérange pas mais la pilule passe mal.
Moi - Pourquoi il te l'a dit ? - Et là je me dis connard, je dis encore de la merde...
Elle * Parcequ'il ne sait plus ou il en est. On a eu un enfant, et il pense que je le délaisse.
Moi - Ah oui, il pense que tu le délaisses et pour que cela se stoppe, il va voir ailleurs. C'est une pointure ton mec.
.................
..........
...
Et on a parlé, enfin je l'ai laissé parler.

J'ai mal aux autres.
Mal aux autres.

Le Don qui Chante
Le Don qui Chante

Messages : 1953
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par RonaldMcDonald Jeu 8 Juil 2021 - 9:59

pas grand chose à dire, si ce n'est "soutien moral".
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 5453
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 46
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par Le Don qui Chante Jeu 8 Juil 2021 - 10:24

En fait je m'explicite mal. Les gens exposent leur théories et après ils donnent des exemples.
Disons que ce genre de petite histoire, j'en ai plein.

Les gens se confient naturellement à moi et cela même dans des domaines ou je pense que par pudeur ils ne devraient pas parler.
Comme ci j'étais
à) une écluse ou on peut balancer toute sa merde pour s'en décharger.
b) un miroir qui va leur renvoyer une image d'eux non déformée et qu'on aime regarder un petit peu pour se faire peur. (car par la suite ils ne changent rien à leurs actions)...
c) un voyeur pervers à qui on va raconter un sale truc car genre lui l'a vécu et il peut le comprendre mieux que quiconque Je dis voyeur pervers car mon intérêt pour eux dans ces moments est si vrai et fort, ils ont un problème et je cherche à trouver des solutions pour eux par delà ma personne, qu'ils en arrivent à retourner la chose comme une crêpe et à me demander des éléments sur ma vie en lien avec leurs soucis.

La raison de mon post est donc de savoir si dans un premier temps d'autres vivent la même chose que moi et comment ils le gèrent.

Avec ma compagne cela est plus que bénéfique car j'ai réussi plus qu'à l'aider à sortir du trou et du fond. Tous n'est pas encore rose pour elle, mais sans étaler ma vie privée et encore plus la sienne, divorcée, garde de trois enfants, hypocondriaque chronique, elle pesait à la louche 45 kilos pour 1m67 quand je l'ai rencontré. A l'époque cela a fait gling gling dans ma tête. Et maintenant elle remange normalement et son poids est même passé à 60 kilos... Là c'est cool. Elle a eu du mal avec son corps, elle a toujours du mal avec son corps et je comprends ces maux autour du corps. Moi même je déralise/déréalisait selon mon psychiatre sur le corps et cette souffrance je pouvais la vivre. C'est positif car j'aime cette femme et je vis avec elle, je veux qu'elle se sente bien et qu'elle s'accepte pour elle.

Mais les autres... Avant je pensais m'en nourrir pour écrire des histoires. Mais non...

Alors je réitère plus clairement mon envie / demande. Et vous, avez vous ce soucis de mal aux autres.
Et je ne dis pas de petit mal qui comme une écorchure s'en vont. Mais plutôt le fait de comprendre les mals qui démontent la tête des autres et d'avoir l'impression de les avoir déjà vécus, ce qui fait que comme un aimant les gens viennent à vous pour parler de leur cancer, tromperie ou envie de suicide... j'ai le souvenir d'un élève qui m'a montré une fois ses scarifications en souriant... ou le suicide d'un autre il y a dix ans...
Spoiler:



Dernière édition par Le Don qui Chante le Jeu 8 Juil 2021 - 10:39, édité 2 fois
Le Don qui Chante
Le Don qui Chante

Messages : 1953
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par Opium Jeu 8 Juil 2021 - 10:31

d) Ils voient nune belle personne en qui ils peuvent avoir confiance qui leur apporte du réconfort.

Mais ils ne percutent pas qu'une confidence, ça pèse lourd à celui qui la reçoit, surtout si elle n'est pas demandée.

Et oui, ça m'arrive tout le temps encore. A la différence que je pense que je l'induis. Pas forcément volontairement.

Opium

Messages : 119
Date d'inscription : 13/09/2020

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par RonaldMcDonald Jeu 8 Juil 2021 - 11:10

Ca ne m'arrive pas assez souvent, pour pouvoir comparer. Mais oui, ça fait bizarre et ça pèse.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 5453
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 46
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par Entelekia Sam 10 Juil 2021 - 11:40

Ben moi déjà que rien que quand je pense à Dürer,  je pleure...
C'est le principe même des eaux fortes. Je crois que notre full metal bucket est un peu trop occidable.
Et qui dit glue à electrons libres dit SuperKamioKande absorbeur des exa-girations neutriniques issues de la désintegration des bêtas environnants.
Élémentaire, mes chères particules, c'est la faute aux multiplicateurs. 
Bazinga ☆
Entelekia
Entelekia

Messages : 61
Date d'inscription : 22/12/2018
Age : 45
Localisation : Autour de Vaduz

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel Dim 11 Juil 2021 - 10:55

Le Don, tu laisses l'autre libre d'être ce qu'il est sans le mettre dans l'inconfort du jugement. Tu as une grande compréhension de ce que vivent les autres et tu sais enlever la couche de superflu. Tu parles vrai sans être complaisant. Je crois qu'ils cherchent cela entre autres...
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1451
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 102
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par Invité Dim 11 Juil 2021 - 11:37

Salut le sale gosse.
Je n'ai pas ce genre de problématiques perso. Je pense que je serai plutôt comme ta jeune collègue d'ailleurs, à chercher une écoute bienveillante à mes problèmes existentiels.

C'est surprenant qu'elle se soit confiée à toi, t'as plutot le profil asocial qui s'en fout de la life des autres non ? Laughing (rho je taquine).
Peut-être que ton côté sombre la rassure. Un collègue "classique", dans une vie bien rangée aurait la réponse évidente, du moins le pense t'elle. " Oh le salaud" se dirait le commun des mortels.
Pour ton élève pareil, il sait qu'il parle à un meurtri, entre paumé on se comprend... C'est le principe de ce forum, entre aide et soutien entre personnes qui vivent les mêmes galères Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par Confiteor Dim 11 Juil 2021 - 12:00

Au total, pourquoi ça te met mal qu'on se confie à toi ?
C'est super instructif d'observer les dysfonctionnements et les douleurs d'autrui. Ça enseigne sur les siennes, apprend une forme de distance.
Et puis c'est gentil, les gens aiment bien ... Et du coup, ils t'aiment sans que tu n'aies dans le fond d'obligation à leur égard, c'est un profit pur Very Happy .

Il te suffit d'acquérir un mode de fonctionnement "écoute bienveillante, distanciée et néanmoins impliquée" afin de ne pas souffrir du mal de ton interlocuteur pour que cessent les nuisances. Interrompre le système empathique en forçant la pensée rationnelle et analytique est une piste.
Confiteor
Confiteor

Messages : 7255
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 63
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par Invité Dim 11 Juil 2021 - 13:34

Hmmm. Peut-être que je suis à côté de la plaque, mais ce fil des confidences m'évoque un truc : pourquoi cette tendance à chercher à tout prix des solutions quand quelqu'un X parle à quelqu'un Y d'un problème pour juste, s'en décharger ? Oui de l'écluse à merde, mais en bitchant un peu au besoin, ça peut être une activité rigolote qui transforme un événement négatif en occasion de partage (et pas forcément d'affects négatifs !).

Je veux dire, il y a des tas de choses qui à part renforcer la compétence "vivre avec", le gaman, n'ont pas de solution. Les gens peuvent se contenter d'écouter, et de retourner à leur activité première, puisque ce sont pas leurs histoires et qu'ils ne comptent pas s'impliquer dedans. Le conseilleur n'est jamais le payeur. C'est même la bonne chose à faire, écouter et passer à autre chose, s'ils n'ont pas dit s'il te plaît aide-moi (tant que ce n'est pas demandé explicitement, peut-être que tu souris, tu dis je comprends et basta t'en reste là). Mais c'est fou comment la plupart se sentent obligés d'y aller de leur petit "il faut" / "tu devrais".

(Vu sur Twitter : "Il faut qu'ils aillent se faire foutre, ça devrait leur plaire.")

Déso si cette intervention ne répond pas à la question posée, à savoir est-ce que nous "prenons" le mal de l'autre quand on nous parle d'un souci. Pour ma part ça va peut-être m'embêter si c'est un proche qui a une emmerde, sinon, non, l'empathie diminue crescendo avec le degré de proximité. Tout dépend aussi du degré de justice général dans la vie de celui qui se confie. Si la personne cumule par exemple des ennuis de santé, des galères de carrière car rien ne lui a été donné, et que le gars qu'elle vient de rencontrer en plus la trompe ou s'alcoolise, ça va me foutre les boules alors que si ça arrivait à quelqu'un en bonne santé, né dans la grande bourgeoisie ou pistonné de tous côtés, pour qui tout roule, et qui découvre que le mari qui va voir ailleurs, clairement je vais plutôt sourire pour le rééquilibrage de karma. Ou plus probablement, n'en avoir que peu à foutre. Etre sensible aux soucis des valeureux "malchanceux", pas à ceux à qui tout tombe sur le bout de la bite sauf les emmerdes, et à qui ça fait tout drôle le jour où y'en a une.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par Le Don qui Chante Dim 11 Juil 2021 - 14:18

Au total, pourquoi ça te met mal qu'on se confie à toi ?
En vérité, le syndrome de l'imposteur. Peur de vampiriser des vies et d'en faire une chose en "concept" alors que l'autre est vivant devant moi. De sang et de chair.
Puis le fait de voir des solutions à leurs vies alors que pour la mienne, je piétine dans la gadoue. Y'a du progrès, je ne dis pas la "merde"...
Et puis je me dis que nos problèmes sont en majorités superflus. "Des problèmes de riches"... Quand on ne pense plus et que l'on est mort de fatigue, cela n'existe plus.
Mais là, je parle plus de moi que d'eux.
Je me demande si inconsciemment ils n'aiment pas me "torturer" par leurs histoires vu l'impact que cela ancre en moi.
Et aussi je fait de voir des noyés qui aiment cela...
"Il faut qu'ils aillent se faire foutre, ça devrait leur plaire."

C'est super instructif d'observer les dysfonctionnements et les douleurs d'autrui. Ça enseigne sur les siennes, apprend une forme de distance.
Et puis c'est gentil, les gens aiment bien ... Et du coup, ils t'aiment sans que tu n'aies dans le fond d'obligation à leur égard, c'est un profit pur Very Happy .
Sur la distance, oui... mais je me vois bien plus loin qu'eux dans cette distance entre la vie et la mort. Y'a un espace vide entre les deux ou je me réfugie, ni vivant ni mort... On est là à observer les autres basculer d'un point à l'autre de leur existence.
Atome d'Artaud.
Mais là, je me retire de ce sujet car je parle de moi.
Hier rebelotte, une copine qui à trois seins m'a téléphoné pour garder son enfant pendant qu'elle se faisait opérer pour en retirer un. Et que le médecin lui dise si cette excroissance du corps est bénigne ou maligne.
Le père du dit mioche est pompier et vit à 300 bornes de lui. Là les éclairs s'entrecrochent. Elle son cancer, lui ses parents qui se déchurent et s'insultent sans raison, moi et le miens d'enfant, ma maison en mode Beyrouth, et enfin, mais si elle meurt, on fait quoi... Et de là, relativiser le cancer, le divorce, le fait de donner la vie à un mioche, le fait de ranger ma maison, etc... Et les insomnies reviennent.
Sans Quétiapine, je ne peux pas dormir...

Il te suffit d'acquérir un mode de fonctionnement "écoute bienveillante, distanciée et néanmoins impliquée" afin de ne pas souffrir du mal de ton interlocuteur pour que cessent les nuisances. Interrompre le système empathique en forçant la pensée rationnelle et analytique est une piste.
Oui, je pense que c'est la solution. Ou une solution.
Je vais me mettre en mode "veille" une fois que ma copine aura récupéré son enfant et me couper un peu du monde des relations sociales.
Comme le dit Céline, 'quand on ne se voit pas, on ne s'engueule pas et c'est toujours cela de gagné". Pou le coup cela ne sera pas l'engueulade les confessions des promeneurs solitaires qui disparaitront un temps.



Merci pour vos mots.
Finch(er) je prends tes mots au corps et je répondrai à leur digestion une fois celle-ci réalisée, je pense que l'idée est aussi dans ce que tu dis.
Spoiler:

Le Don qui Chante
Le Don qui Chante

Messages : 1953
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par isadora Dim 11 Juil 2021 - 15:37

je crois profondément dans la maxime : "charité bien ordonnée commence par soi-même."

pour réellement aider les autres, et ne pas seulement servir de déversoir, il faut être au clair avec ses propres zones d'ombre. (vous apprécierez l'oxymore involontaire...)

sinon, on se fait happer.

cela arrive quand on est trop ouvert aux autres, et l'ouverture n'a pas de lien avec le fait d'être extraverti. ceux qui sont mal viennent puiser de la ressource, de l'énergie, là ils sentent pouvoir en trouver. ensuite ils s'en vont et pour un temps, plus ou moins long, ils se sentent mieux. mais cela ne dure pas. ils reviennent ou ils doivent alors trouver un autre point pour se recharger.

un jour, j'ai écouté une conférence d'un guru indien. une femme lui a demandé : "comment faire pour aider mon mari qui est profondément dépressif ?" la réponse du guru m'a fait sourire et c'était une grande leçon pour moi. il a dit : "certains aiment être malheureux. c'est leur raison de vivre. toi, tu peux être heureuse et lui montrer que tu es heureuse et gaie, tu n'as pas à partager sa tristesse. tu peux chanter dans la maison et apporter de la joie là où se trouve la tristesse."

écouter les autres parler de leurs problèmes, c'est la partie non technique de mon métier, la plus personnelle, celle dans laquelle je m'implique le plus. parfois je m'appuie sur la technique pour donner des solutions ou des recommandations, parfois je peux dire seulement : je n'ai pas la solution, mais il me semble que la solution est par là... et parfois, je ne peux rien dire, seulement écouter de tout mon cœur.

plus on est au clair avec ses propres problèmes, moins on se fait happer. et mieux on peut aider.

faire son propre nettoyage avant, si on veut aller dans cette voie. sinon, c'est un partage de merdes, en mode miroir, ça peut réconforter un temps mais ça n'aide pas vraiment.

et tu sais quand tu es complètement au clair : c'est simple, les gens te parlent et ne te posent plus aucune question sur toi. le mieux, c'est quand ils pensent que tu n'as jamais eu aucun problème et que ta vie, c'est un chemin jonché de roses. il ne faut surtout pas les détromper dans ce cas. c'est le signe que tout va bien pour toi.
isadora
isadora

Messages : 2920
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : St Anthème, St Etienne, Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par Invité Dim 11 Juil 2021 - 17:43

Prends pas mes mots trop au mot (homo ?), ladite blague de Twitter n'était pas un conseil, juste un trait d'esprit que m'avait fait sourire par rapport à ces individus toujours prompt à nous dispenser leurs conseils.

"Puis le fait de voir des solutions à leurs vies alors que pour la mienne, je piétine dans la gadoue."

Peut-être justement parce que l'on n'a pas accès à l'ensemble de leur parcours, de leurs affects, de leurs spécificités, et ce qui nous semble une solution viable de loin, a déjà été considérée par l'individu et écartée pour X raisons internes. L'inverse peut être vrai : un quidam verra toutes les "solutions" aux difficultés passagères ou durables dans ton existence, alors que ces mêmes solutions n'en sont pas à tes yeux. Tant qu'à raisonner en termes de problèmes et de solutions, il y a quelque chose qui m'est apparu avec force à différents moments de vie où j'avais un souci ou un autre. Certaines personnes qui en passant, n'auraient jamais eu le courage d'appliquer ce qu'elles me prescrivaient, ont dispensé avec des connaissances très superficielles de ma situation et de mon fonctionnement LEUR solution infaillible pour tout régler ! Mais, très prosaïquement, si sur le plan logique cette solution résolvait un problème précis, ils ne prenaient pas en considération le fait qu'elle allait en créer dix nouveaux dans d'autres domaines, et faire à terme empirer considérablement ma situation (et ma santé, par ricochet). C'est la raison pour laquelle je ne recommande de ne pas donner de conseils : ils tomberont toujours à côté d'une façon ou d'une autre.

Les vraies solutions ne peuvent émerger que de nous car nous sommes la seule instance avec une connaissance complète de tous les paramètres du problème, branches tronc et racines incluses, ET de nous-même. Peut-être avons-nous même tenté lesdites solutions par le passé et constaté qu'elles n'en étaient pas. L'expérience et l'intuition seront toujours plus fiables que tout conseil. Parler d'un problème façon écluse, déversoir, appelle cela comme tu veux... c'est pas se plaindre pour se plaindre, c'est déjà utile dans le sens où verbaliser te permet d'avoir une meilleure prise intellectuelle dessus. Écouter parler, acquiescer, une blague, un sourire, une marque de sympathie, mais laisser l'autre faire son job.

Exemple pratique. Mon psy ne me suggère jamais rien, mais à mesure que je lui parle de quelque chose, je me mets à considérer qu'en tentant telle chose, il se pourrait à tel pourcentage qu'il se passe telle chose, mais avec tel risque... lui son boulot, ou du moins ce que j'attends de lui, c'est simplement de me dire si le raisonnement se tient, ou si des biais le faussent un peu / beaucoup / passionnément. Me recadrer au besoin. Cela m'est infiniment utile pour avancer sur mes chantiers, mais l'inconvénient de cette position, c'est que cela demande de bien connaître la personne, son histoire et son fonctionnement, ce que tu ne peux pas faire quand tu recueilles la confidence d'une collègue, dans ton exemple. Mais si tu ne sais pas quoi dire lors d'un partage de merde d'un intime, juste évaluer la pertinence des solutions qui vont sortir de la personne à mesure que tu l'écoutes et qu'elle prend "prise" sur son souci, ce peut être aidant sans avoir ce côté agaçant du donneur de conseils et de leçons. Le réconfort faute de mieux est aussi, parfois, précisément ce dont la personne a besoin, pas qu'on lui règle son truc à sa place (une solution extérieure ne fonctionnerait pas sur le long terme, en plus).

Aussi, quand il y a une similarité de problème recueilli avec un vécu perso, une chose que l'on peut faire c'est de donner du data : "j'ai vécu ça, j'ai alors fait ça, il s'est passé ça. Je ne dis pas que cela marchera pour toi, et qu'il se passera la même chose car il y a trop de variables entre deux parcours, deux invididus, deux environnements... mais tu sais que cette solution a été éprouvée avec tel résultat dans mon cas, je te laisse libre d'en faire ce que tu veux".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mal aux autres Empty Re: Mal aux autres

Message par AnaKoluth Sam 16 Avr 2022 - 22:21

Question on ne peut plus pertinente, mon croquoquin le Don qui chante. .

Je n'entrerai pas dans la discussion mais je trouve l'intervention d'Isdora (sur comment ne pas se faire happer) utile et intéressante. Je prends note.

J'apprécie aussi l'intervention anonyme qui me précède et qui distingue avec justesse les donneurs de leçons de morale et de conseils lâches et agaçants d'une attitude plus bienveillante et constructive.
Namaste😽
AnaKoluth
AnaKoluth

Messages : 89
Date d'inscription : 04/10/2021

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum