L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

+15
Patate
My_illusion
Hermanislohre
margot
Opossum
horizon artificiel
Stef-âne
Opium
daurinak
RonaldMcDonald
Confiteor
Nolimit
astronaute
isNaN
fift
19 participants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par astronaute Mar 6 Juil 2021 - 23:20

Tu me fais rire my illusion avec tes péripéties. Je t’imagine bien en train de faire le poirier dans ton jardin Very Happy

54 kilos, tout dépend de combien tu mesures.

Pour le sport, ça prend des mois pour voir les résultats, ne lâche pas.




astronaute

Messages : 291
Date d'inscription : 07/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Mer 7 Juil 2021 - 0:07

Ahaha oui, je suis une comique. Parfois je fais la planche aussi, dans le jardin (gainage hyper important pour la ceinture abdominale et les muscles du bas du dos). Faudrait même faire 1 minute tous les jours.
Je sens que l’estomac n’a pas mangé à sa faim, mais ce n’est pas grave. J’aime cette sensation aussi de pouvoir résister. Demain, ce sera des pâtes pour compenser. Je ne suis pas grande mais taille est correcte (1m63 ou 64) ça fait un BMI à 20, chez la femme ce doit être compris entre 18 et 25 si je dis pas de bêtise. J’étais maigre avant mes 20 ans, puis je suis devenue mince et mnt bé je quitte presque le stade mince, donc il est temps de réagir. Il y a un dépôt graisseux qui ne me sied guère. Il n’y a pas 10 secrets : diminuer les apports caloriques, et augmenter les pertes. C’est difficile à gérer quand le stresse pousse à ingurgiter et que la station assise relâche le bide. Mais clairement, on peut agir quand même.

Ah, j’ai acheté des vitamine du groupe B, ça fait un moment que je voulais commencer une cure de B12 car ça aide les intestins (ça nourrit les bonnes bactéries), favorise la formation de globules rouges, soutient le système immunitaire, réduit la fatigue, et plus important encore : soutient le système nerveux.
La B1, j’avais retenu qu’elle aidait à faire repousser les nerfs lésés. Mais elle a un effet plus large sur les neurotransmetteurs et dans la conduction nerveuse.
[À fortes doses, la vitamine B1 supprime la transmission des stimuli nerveux et peut donc avoir un effet analgésique, en particulier en association avec les vitamines B6 et B12.]
Si confiteor tu passes par là, as tu essayé ? Ça ne mange pas de pain d’ajouter ces vitamines.

Je me demande pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt !

Je dois aussi éviter de rogner sur le temps de sommeil! Donc bonne nuit Astro’ (et tiens bon aussi pour le sport !!) et les autres Wink


My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par astronaute Mer 7 Juil 2021 - 11:44

1m64 pour 54 kilos, c'est très bien. Tu as tout résumé, diminuer les apports caloriques sans pour autant crever de faim en longueur de journée, de risque de créer l’effet inverse.

Je ne te dis pas bonne nuit vu l’heure, mais je te fais quand même un bisou.

Ps : continue à être aussi rigolote s’il te plaît
astronaute
astronaute

Messages : 291
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Hermanislohre Mer 7 Juil 2021 - 11:59

oh nice are you Smile  oui un bon équilibrage par des plantes mais sans abus, elles ont leurs effets négatifs donc prudence ! cure de B  pour les intersaisons,( j'y suis  sensible) (voir Vidal)prévenir cette carence chez la femme plus sensible.
https://www.vidal.fr/medicaments/gammes/fero-grad-vitamine-c-500-22746.html

My_illusion Very Happy

Hermanislohre

Messages : 2542
Date d'inscription : 21/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Confiteor Mer 7 Juil 2021 - 12:35

Je l’éduque ce petit corps non mais !
Ici pourrait être un point de réflexion.
Tu sembles avoir un rapport très dévalorisant au corps (pas seulement le tien, en règle générale) à l'animalité, à ce qui nous rattache à une réalité autre que théorique ou intellectuelle. En témoigne cette infernale volonté de contrôle.
Il me semble que c'est vain puisque par définition contre nature au sens strict. Nous sommes aussi des êtres biologiques et des êtres pulsionnels.
Ce désir de passer par un exercice de volonté ascétique "au-dessus" de cette réalité, peut-être afin de lutter contre la douleur sous-jacente, est une illusion. Sous le couvercle bouillonne la marmite. Avec du bol tu parviendras à le maintenir clos, mais si la vapeur pousse trop gare à l'explosion.
Il va de soi que je ne te le souhaite pas.
Peut-être pourrais-tu autoriser la vapeur à s'échapper parfois en ayant par instant un rapport plus apaisé avec ton corps, à la source de plaisir qu'il représente et au lâcher-prise face à l'expression de ce qui existe en toi et que tu brides par choix philosophique.

Il me semble percevoir que ton rapport au plaisir et aux jouissances de toutes natures est défaillant. Comme si tu les trouvais indignes, malsains, "sales".
Tu as exercé ton système de récompense à s'activer seulement dans le contrôle. Or il existe une réalité biologique : c'est aussi la quête du plaisir, son optimisation à énergie constante, qui a guidé notre évolution. Tu te mets ainsi en porte à faux avec un objet dont tu ne pourras pas te départir et qui existe en soi quelle que soit ta volonté de le brider.

Confiteor
Confiteor

Messages : 6333
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Hermanislohre Mer 7 Juil 2021 - 13:04

c la pudeur qui nous bloque, nous freine dans nos aspirations et le regard d'autrui qui juge mais sans apporter un vain secours ou aide tjrs prêt à juger et je reprend ..."Lâche-toi, apprends à jouir. Pour peu qu'on y prenne garde, ce n'est pas dégradant et c'est si bon".

Hermanislohre

Messages : 2542
Date d'inscription : 21/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Confiteor Mer 7 Juil 2021 - 14:30

Peut-être ?

Tu éprouves une aversion particulièrement forte aux addictions. Ce n'est pas déraisonnable dans l'absolu et particulièrement légitime dans ton cas.
J'ai lu que nous ne sommes pas égaux face à ce risque, qu'il existe un forme de composante héréditaire à celui-ci.
Tu perçois au fond de toi cette éventualité. Afin de ne pas risquer de t'adonner compulsivement au plaisir (quel qu'il soit) tu te le refuses.

Peut-être ?

Confiteor
Confiteor

Messages : 6333
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Mer 7 Juil 2021 - 23:54

@ Astro : Vin Diou, je n’ai pas 54 kg, je ne veux pas voir ça sur la balance loooool.
Yes, affamer le corps ça fait fonctionne jamais sur le long terme. Ici, j’ai hésité à manger au soir car j’ai mangé beaucoup de fraises + un milkshake fraises (+ encore 800g mis au congel) du coup la faim est arrivée à 21h30 et me suis dis que ça attendrait demain. J’ai déjà mon petit-déjeuner : des framboises (je n’aime pas trop les rouges mais bon elles sont là au jardin, y’en a déjà plein que j’arrive pas à manger et c’est un peu dommage de les laisser pourrir. C’est une année à fruits rouges, incroyable g jamais eu autant. J’ai ramassé une courgette black beauty, je me la fais demain midi, miam miam. Première tomate cueillie auj’ bref j’arrête, sinon j’suis partie longtemps sur le potager et ses bonheurs de manger ce qu’on produit. Bisou astronaute (c’est virtuel donc facile, lol). Oui je resterai un peu comique, c’est dans ma nature aussi Wink

Oups je m’endors. Suite demain
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par astronaute Jeu 8 Juil 2021 - 0:25

Les fruits, c’est plutôt bon pour la santé, encore plus si c’est toi qui les fait pousser. Si tu manges ce que produit ton jardin, au moins tu ne manges pas de la merde. Ce sont donc de bons kilos, oui, je sais, tu veux faire 50 kg Very Happy . Pour le milk-shake, faut bien se faire plaisir.

Met lui son compte à la courgette.

Ça doit être agréable de pouvoir manger ce qu’on produit.

À demain my illusion.



astronaute
astronaute

Messages : 291
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Ven 9 Juil 2021 - 0:28

@ Confiteor :
Je ne sais pas si le mot « dévalorisant » est correct, ce qui est sûr c’est que je ne valorise pas le corps. Nous ne choisissons pas notre emballage, nous l’héritons de notre génome, je le vois comme un ensemble de systèmes faits d’organes, de chimie et d’électricité. J’ai étudié l’anatomie animale du coup, je ne visualise pas que l’enveloppe extérieure, je vois tout l’intérieur également ainsi que les réseaux vasculaire et nerveux. Du fait que je ressens une libido très maigrichonne, il n’y a pas de besoins sensuels ou copulatoires dans ma relation au corps. Par contre, j’utilise et apprécie mes 5 sens. Depuis même enfant, je touche tout, je goûte à tout, j’aime observer, entendre et sentir. Mais mon propre corps, son emballage, c’est comme si je ne le voyais pas. Je suis très dure envers moi, et je parviens encore à me convaincre que… c’est pour mon bien… si je ne veux pas grossir c’est parce que le gras et la santé ne font pas bon ménage. La première cause de mortalité ce sont les problèmes cardiovasculaires, je n’ai pas le pourcentage mais une bonne proportion est liée aux plaques  d’athérome (dépôts de gras) intravasculaire. Ça bouche les artères et quand un morceau se détache, ça vient se coincer dans un conduit plus étroit provoquant une ischémie (thrombose) avec des conséquences pas folichonnes. J’ai une vision très centrée sur la santé à vrai dire, bien que je mette pas mal la mienne à rude épreuve.

Tu penses confiteor que sous le couvercle, la marmite bout? Avoir des pulsions oui tout le monde en ressent, l’intensité, l’objet et la capacité à contrôler diffèrent selon les individus. Si j’ai envie de manger un truc bien calorifique, je ne vais pas forcément me priver mais j’en tiendrai compte pour le repas suivant. Assouvir ses pulsions dans une société stressante ça ne gage pas de garder la santé bien longtemps. Je ne me prive pas de tout, et faut pas sous-estimer le plaisir qu’on peut ressentir du fait de résister à une pulsion. Répondre à toutes ses pulsions non, toutes les étouffer, non plus.  

Une chose que j’aime bien, c’est marcher à pied nus sur le sol extérieur, même lorsqu’il pleut je trouve ça agréable, ça porte le nom de « earthing » j’ai une micro sensation de faire partie de la Nature en la touchant par les pieds… donc souvent je suis à pieds nus en dehors de l’hiver. J’apprécie l’eau chaude, de sentir bon le savon… de m’emmitoufler sous la couette…. Ce genre de plaisirs simples. Une pulsion c’est quoi au fond? Faudrait-il répondre à chacune d’entre elles? Et avec intensité ? J’crois pas.
Brider par choix philosophique ? C’est réducteur que tu le dises comme ça. C’est plus grand que juste philosophique, il y a une notion de santé et d’écologie aussi. La modération est en général toujours le meilleur choix.

Et merci pour ton compliment confiteor (tjrs difficile d’y répondre), cette mise à nu c’est ce que j’attends aussi d’autrui, voir le vrai sous le paraître, c’est tellement plus enrichissant.

J’ai un fort rejet contre les addictions, en effet. Je ne pense pas que je « fuis » les plaisirs de peur d’en devenir addict, je ne suis pas en abstinence en tout cas. Mes pulsions sont plutôt dans ce besoin d’apprendre ce qui m’entoure, de comprendre, d’accomplir telle et telle chose, d’être au contact de la Nature et Animaux. Si tu préfères dit autrement, je dirais que mes pulsions sont infantiles, et ça me plait bien comme ça, je n’aimerais pas que ça change. Et non tu ne me déranges pas Confiteor, moi aussi je pense que je peux quasiment tout entendre Smile

Bonne nuit, Morphée m’appelle depuis un moment
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Ven 9 Juil 2021 - 23:32

Merci pour ton souhait Confiteor, je le crois sincère.
C’est rigolo la vie, non? On se parle parfois super mal, à s’envoyer dans les cordes (sorry de ne pas pouvoir s’envoyer en l’air, rire). Et malgré tout, on est pas méchant, on souhaite pas le mal aux autres. Vaut mieux être sincère et parler parfois mal plutôt que d’être dans une tolérance hypocrite pour se faire bien voir, même sur la toile.

Je suis toujours en dualité entre lâcher du leste pour récupérer et dès que ça reva mieux, j’oublie que le corps a besoin de plus de repos pour s’en remettre et je l’épuise à nouveau. Je crois que je fais comme les addicts qui se shootent pour ne plus penser. Dès que je me sens en forme, il y a de l’émotionnel qui surgit et qui est peut-être encore plus torturant que subir des symptômes physiques d’une forme de surmenage. La marmite qui bout c’est plutôt cet émotionnel qui me rappelle à quel point il manque trop de pièces. Où je ne peux que répéter « je suis désolée de ne pas avoir pu te protéger ! » en pensant au gosse que j’étais. La même émotion qui s’est reproduite vis-à-vis d’autrui. Je suppose que je ne vaux finalement pas mieux que tous ces addicts que j’exècre. Anesthésier ce qu’on ressent, la manière diffère juste. Y’a pas de désintox’ pour mon addiction. D’autant que j’ai beau tout retourner depuis de longues années, il n’y a pas de mieux à espérer. Je ne me sentirai probablement jamais apaisée. Les souvenirs restent comme un fer qui marque au rouge. Il n’y a pas de solution idéale. J’ai choisi le moins pire, je crois.

J’ai refusé de faire veto à l’expo car les gens qui l’organisent je ne les sens pas, je les connais car ils venaient régulièrement avec leurs chiens et le type m’a une fois demandé de faire une injection à un de ses chiens pour le « booster » avant son concours de beauté… en gros, une forme de dopage. J’ai refusé. Je déteste ces mentalités, ils ne veulent pas de veto pour le bien-être dès chiens mais uniquement car c’est une obligation légale. Je ne servirais à rien et je me sentirais mal dans ce milieu. En plus, faut arrêter de charger le we. J’ai largement assez. Bref, j’étais pas bien de devoir refuser, mais quand il y a une raison légitime, je peux dire non. Si l’on veut un changement dans ce monde, il faut montrer l’exemple.

J’étais contente d’avoir avancé plus vite que je le pensais dans le job du coup, je me suis arrêtée à 16h (ce qui n’était plus arrivé depuis bien longtemps) et je me suis dis « comme ça je vais pouvoir un peu plus profiter du we ». Direct j’ai comblé les trous… « y’a la pelouse à tondre » « les fraises à ramasser » « une salade à laver » « des courses à faire » puis sur le parking je trouve un papier de consult chez un médecin du coin. Je me dis « la personne ne pourrait pas retoucher une partie par sa mutuelle » alors j’ai été le remettre dans la boîte aux lettres du médecin (pour qu’elle l’envoit à sa cliente). Quand je tombe sur ce genre de choses, je me mets à la place de la personne. Mais je sais que très peu de gens se bougeraient pour des inconnus et qu’ils se diraient « cette personne avait qu’à faire attention à ses affaires! » ou bien « c’est pas mon problème! » mais là aussi, Je préfère agir en fonction du changement que je veux voir en ce monde.
Finalement, mis bout à bout, le temps a filé.

Pas de réveil pour demain… dormir 9-10h.

Bonne nuit !
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Sam 10 Juil 2021 - 9:38

Dormi 9 h, entrecoupés de réveils cauchemardesques, ça hurle, ça presse. C’est toujours la même chose : des gens font des choses qui me heurtent, je refuse, je repousse, je cours, je fuis, j’hurle mais rien y fait, l’oppression continue et … je ne suis pas entendue. La tête est alors serrée, proche de la céphalée, et je suis énervée que l’inconscient répète en boucle des choses sur lesquelles je n’ai aucun pouvoir. Y’a aucun répit. Ni le jour ni la nuit. Et pour autant, je tiens le coup. Parler n’enlève rien. Comprendre les origines n’enlève rien. Les médocs ne font que taire momentanément le bruit. La psychiatrie … je n’y crois pas non plus. Je ne suis pas psychotique, juste tourmentée. Pour moi, c’est sain de continuer à rejeter ce qui est malsain, même si ce sont des évènements passés. Un rien va raviver ma colère et mon dégoût, comme cette histoire avec ces gens qui veulent faire pavaner des chiens pour leur phénotype alors que c’est une race pleine de tares (bouledogues anglais). Ils sont tellement déformés et musclés que leurs articulations se tordent et qu’ils boitent après quelques années. Leur gueule est si écrasée (brachycéphale) qu’ils souffrent de coup de chaleur dès qu’ils s’énervent un peu. Et je ne parle même pas du reste (cils ectopiques, atopie cutanée, troubles digestifs, head bobbing…) bref, ça me fait remonter des émotions de vivre dans un monde malsain… où le paraître a effectivement plus de succès que la santé. Les liens que je fais sont trop « extrêmes », le recul c’est difficile à appliquer dans mon fonctionnement, je prends tout en pleine face. Si je ne parviens plus à être veto à temps plein, c’est aussi à cause de ce phénomène : trop de choses m’ont heurtées. Ce n’est pas le monde des bisounours, là non plus. Les clients sont les humains, ce ne sont pas les animaux qui détiennent le portefeuille. Après, je n’oublie pas un de mes projets : partir dans un pays pauvre pour bosser à soigner les animaux avec les moyens du bord, animaux qui n’ont pas de propriétaires, dans une réserve naturelle par exemple. Une copine veto est partie un an en Guinée pour soigner des chimpanzés puis elle m’a raconté un truc qui m’a archi refroidie : « on les sauve du braconnage, on les retape, on leur réapprend la vie sauvage mais… il n’y a plus assez d’espaces pour qu’ils trouvent suffisamment de nourriture… il leur faut des hectares de territoires et c’est de plus en plus rare à trouver car les forêts se font raser… du coup, on doit les garder dépendants de nous… » elle a eu la malaria, perte de 15kg, elle a mis un temps fou pour s’en remettre. C’est pas jojo… et si elle a pu faire ce projet, c’est parce que son mari gagne la blinde de tunes…

La volonté de bien faire… ça, je l’ai toujours eue. Mais c’est comme si c’était peu applicable. On finit pratiquement toujours désillusionnés…

Quelle importance de vivre juste pour assouvir ses plaisirs personnels ?  Ça sonne comme étant un projet de petite envergure. J’ai du mal à me contenter de si peu. D’autant que mon plaisir est dans l’accomplissement de choses qui demandent des efforts… ce système d’effort - réconfort. Juste du plaisir sans effort, ça a peu de saveur !

J’aime toujours faire des césariennes, je ressens toujours cette même adrénaline, et quand tout est fait et que les petits tètent, ça fait un bien fou. Ce petit bruit de succion, la vie qui roule, ça fait plaisir. Mais après… la réalité est souvent que ces chiots sont mis au monde pour être commercialisés etc. A 2000 euros le chiot… c’est un business, même si on aime les élever. Ça a qqchose qui casse la beauté de leur mise au monde.

Pour vivre heureux, il faut porter des œillères. Crying or Very sad
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par astronaute Sam 10 Juil 2021 - 9:51

C’est de l’amour qu’il te faut...
astronaute
astronaute

Messages : 291
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Confiteor Sam 10 Juil 2021 - 11:15

Anesthésier ce qu’on ressent, la manière diffère juste. Y’a pas de désintox’ pour mon addiction. D’autant que j’ai beau tout retourner depuis de longues années, il n’y a pas de mieux à espérer. Je ne me sentirai probablement jamais apaisée. Les souvenirs restent comme un fer qui marque au rouge.
Je connais la musique et pour les mêmes causes.
On ne se remet jamais de la maltraitance infantile, le cerveau a été construit dans un environnement hostile, il est programmé pour le stress et l'anxiété.
Je disais ailleurs que, pour cette raison, l'état de stress post-traumatique est encore plus définitif que celui consécutif à un accident de la vie adulte (c'est juste une croyance pas de la science ...).

Ma réaction a été très différente de la tienne.
Beaucoup de stupéfiants et d'alcool. Une addiction à l'adrénaline (voyages et sports extrêmes, boulots engagés, etc.).
Et puis, ce qui je pense m'a mis en danger autant que sauvé, un goût immodéré pour le plaisir. Je sais l'atteindre par mille moyens, certains raffinés, d'autres très terre à terre, avec le corps, les sens ou l'esprit, dans des registres très éclectiques. Lorsque je ne vais pas trop mal, je m'y applique, avec le plus grand sérieux et de manière tout à fait délibérée.
C'est ce qui nous différencie profondément.
J'aime autant les vivre que les partager (il n'est qu'à me lire ici).

Comme toi, des micro-signaux anodins peuvent me replonger dans l'état émotif terrible de mon enfance.

Dans les bons cas je peux brider mes émotions. Aussi bien celles qui me concernent directement que celles éprouvées face à l'horreur de situations externes (violence, famine, pauvreté extrême, guerre, etc.). Sans cela je n'aurais jamais pu traîner sur tant de points chauds de la planète.
Parfois je suis submergé par ce qui monte de mon intérieur, j'ai beaucoup pleuré, moins ces temps. Une immense tristesse du type "Mais pourquoi ont-ils fait ça à ce gosse ?". Je n'ai plus révolte ou sentiment d'injustice depuis longtemps, seulement du désarroi d'avoir à observer les conséquences sur une vie.

Néanmoins, je peux choisir dans une certaine mesure de laisser s'exprimer les émotions positives, me lâcher. Et je ne m'en prive pas en particulier les émotions esthétiques (tous les arts, la nature et les paysages, les science, etc.).
Les traumatismes majeurs laissent des traces indélébiles, une hypersensibilité insupportable et très invalidante si on n'arrive pas à la canaliser. J'ai énormément progressé au cours du temps à ce sujet. C'était une condition de survie. Les conduites gravement suicidaires ont cessé avant 30 ans.
Au point de paraître indifférent à la douleur d'autrui, et on me l'a beaucoup reproché ici ...
Dans le fond c'est le cas, j'ai bien assez à faire avec la mienne ... Et, alors que je suis fort impudique en règle générale, j'ai choisi d'éviter de l'étaler sauf lorsqu'elle me déborde.

Deux recettes :
Beaucoup d'auto-hypnose toute ma vie. J'en suis expert désormais.

Et depuis peu cbd. Je ne peux que conseiller tant je trouve produit miraculeux. Zéro défonce si on le prend en gouttes (par contre reste du THC sur les plantes entières et ça fait un peu planer). Faut utiliser une solution à 25% et vraiment garder les trois ou quatre gouttes au moins  quatre minutes dans la bouche. L'effet se ressent en moins du 15 ou 20 min.
Seul défaut c'est cher, compter un budget de 150 €/mois.
Scandale ces saloperies de benzos sont gratos ...

On se sent simplement bien comme lorsqu'on va normalement bien. Sous cbd, il m'arrive de me sentir comme ... une personne normale. C'est très reposant.
Confiteor
Confiteor

Messages : 6333
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Stef-âne Sam 10 Juil 2021 - 17:06

Confiteor a écrit:
......
On ne se remet jamais de la maltraitance infantile, le cerveau a été construit dans un environnement hostile, il est programmé pour le stress et l'anxiété.
Je disais ailleurs que, pour cette raison, l'état de stress post-traumatique est encore plus définitif que celui consécutif à un accident de la vie adulte (c'est juste une croyance pas de la science ...).
J'ai la même croyance ......

Je cherche toujours (dans son éducation), ce qui a pu "traumatiser" ma belle-sœur, mais j'vois pas, à part une mère ultra autoritaire (milieu militaire, épouse d'un militaire, mais plus "militaire" que lui).
Je pense que ça remonte loin, son côté hypersensible. Un truc générationnel, c'est possible.



Stef-âne

Messages : 62
Date d'inscription : 05/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Confiteor Sam 10 Juil 2021 - 20:02

Hahaha ! Dans mon cas je vois très bien et dans les détails sordides. Mais je vous l'épargne !
Confiteor
Confiteor

Messages : 6333
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Stef-âne Sam 10 Juil 2021 - 21:40

Confiteor a écrit:
............
Néanmoins, je peux choisir dans une certaine mesure de laisser s'exprimer les émotions positives, me lâcher. Et je ne m'en prive pas en particulier les émotions esthétiques (tous les arts, la nature et les paysages, les science, etc.).

........

« Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour dans ta vie ». Confucius.
"C'est ben vrai ça!" Mère Denis.

Stef-âne

Messages : 62
Date d'inscription : 05/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Dim 11 Juil 2021 - 2:37

Confiteor a écrit:Hahaha ! Dans mon cas je vois très bien et dans les détails sordides. Mais je vous l'épargne !

Pourquoi nous épargner ces détails?
J’ai toujours préféré connaître tout, sans devoir imaginer. Tu m’as un peu expliqué en mp, mais si peu.

Je pense aussi qu’on ne peut pas se remettre d’une maltraitance infantile qui a façonné la personnalité, tout ce qui s’est passé ensuite a laissé si peu d’empreinte. Dans cette vie d’adulte, je ne crains plus rien (si ce n’est ma défaillance physique et mentale).

Le CBD a la cote! Le prix est loin d’être démocratique, ça te reviendrait moins cher de fumer directement le cannabis et le faire pousser chez toi. J’ai pensé à cultiver le chanvre thérapeutique mais visiblement ça n’a pas encore reçu son autorisation de mise sur le marché, tes produits viennent de l’étranger non?
Tu as des douleurs neuropathiques, ça se justifie d’autant plus.

Tu fais l’insensible mais tu l’es pas, carrément pas (et heureusement). Tu cherches toujours à ce que personne ne s’inquiète pour toi…

@ Astronaute: tout le monde en a besoin, non? Faut s’aimer soi et les autres en pré-requis.

@ Stéphane : ce qui a pu traumatiser ta belle-sœur n’est peut pas ce qu’elle a reçu comme éducation (austérité et règles militaires) mais ce qu’elle n’a pas reçu (de l’affection qui construit tout gosse). Priver un enfant d’affection fait énormément de dégâts, des dégâts silencieux. Pourquoi ne pas lui poser la question ?

La paupière tremble toujours (que la droite), ça me fait penser à un court-circuit, zut y’a pas de bouton reset ou de prises à débrancher.

Bonne nuit !
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par RonaldMcDonald Dim 11 Juil 2021 - 11:06

Stef-âne a écrit:     « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour dans ta vie ».   Confucius.
         "C'est ben vrai ça!" Mère Denis.
Ou la variante de Julius Erving

Etre pro, c'est faire ce qu'on aime faire, les jours ou on a pas envie de le faire.

Et le souci de fumer directement le cannabis, c'est que ça a des effets, euh, secondaires. L'interdiction peut sembler excessive à certains, mais elle n'est pas non plus tombée complètement du ciel.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3156
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Confiteor Dim 11 Juil 2021 - 11:22

Pourquoi nous épargner ces détails?
Tout le monde ne possède pas ta résistance ou la mienne face à des récits perturbants surtout s'ils sont réels.
Donc puisque tu sembles curieuse, et que je n'y vois pas d'inconvénient, par MP, mais plus tard. J'ai un peu de boulot de préparation du Camion.

Les variétés dites "pure Cbd" contiennent un peu de THC. Or j'y suis anormalement sensible (sans doute à cause des excès de LSD dans ma jeunesse et des accidents de type "bad trip" ?). Des doses très réduites me font des effets puissants. Ils m'induisent parfois des paranos. J'ai été consommateur addictif de THC jusqu'à la trentaine puis quasi abstinent jusqu'au premier confinement. J'ai repris au quotidien durant 6 à 8 mois avec des effets très délétères sur ma santé mentale.
Du coup, je fais ultra gaffe ... Même si c'est un peu cher, je préfère l'huile qui est strictement pure à la plante entière.
Confiteor
Confiteor

Messages : 6333
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Dim 11 Juil 2021 - 12:17

Yes, visiblement y’a pas de variété avec 0% de THC : « La Charlotte’s Web est une variété de cannabis à forte teneur en CBD (environ 20%) et à très faible teneur en THC (0,3%). La plante a été nommée en référence à Charlotte Figi, une jeune fille du Colorado qui souffrait de sévères crises d’épilepsie. Son histoire a permis à de nombreux Etats américains de voir le potentiel thérapeutique du cannabis. »

Pour connaître l’autre, il vaut mieux tout savoir de ce qu’il a vécu. Ainsi, je m’étonne que dans un couple, un des deux puissent masquer son alcoolisme pendant des mois, ça n’a aucun sens. Pour qu’ensuite le type me reproche à moi de pas lui avoir dit que ma génitrice est alcoolique. Non seulement je suis sûre de l’avoir mentionné mais en plus il faut être aveugle pour ne pas le voir.

Connaître l’écorce des autres n’a pas de valeur à mon sens. Donc yes, tu peux y aller par mp Confiteor!

Il est vrai que nous avons pris des chemins bien différents. Il serait intéressant d’en comprendre les raisons. La propension génétique, ok. Mais encore.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Stef-âne Dim 11 Juil 2021 - 17:50

My_illusion a écrit:
...............
@ Stéphane : ce qui a pu traumatiser ta belle-sœur n’est peut pas ce qu’elle a reçu comme éducation (austérité et règles militaires) mais ce qu’elle n’a pas reçu (de l’affection qui construit tout gosse). Priver un enfant d’affection fait énormément de dégâts, des dégâts silencieux. Pourquoi ne pas lui poser la question ?
.......
Ah, oui, c'est certainement ça, tu as raison. L'indifférence de la part de sa mère, ça ne m'étonnerait pas. Je ne sais pas pour ses frères (2) et sa sœur, mais je pense qu'elle est la plus sensible de sa fratrie (et la "surdouée"), et elle a certainement été celle qui a eu le plus de difficultés à admettre des couacs dans son éducation. Les autres sont normaux si on peut dire.
Et elle reproduit le même schéma, je trouve, avec ses propres enfants. L'aîné l'inquiète, les deux autres la laissent indifférente.

Stef-âne

Messages : 62
Date d'inscription : 05/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Mer 14 Juil 2021 - 9:50

@ confiteor : merci pour ton mp, je ne cherche pas à entendre du « croustillant » juste ce qu’il t’est arrivé et ce qui a fait que tu es toi. Comme j’aime observer le développement d’une graine à sa production de fruits, tu as des plantes qui vont mieux ou moins se développer et c’est en s’intéressant à leurs conditions (substrat utilisé, conditions météo, qualité de la terre, orientation vent, présences de pollinisateurs, etc) que l’on comprend pourquoi l’évolution et la production sera différente, moins ou plus optimale etc.
En somme comprendre et apprendre, ça a toujours été un de mes moteurs de vie.

Je me suis levée pour demander congé, au moins j’ai cette grande chance de pouvoir prendre congé quand je veux (en fonction des impératifs quand même), mon corps me réclame du repos… j’essaie de le lui accorder. Et en même temps, j’ai les larmes qui me montent car c’est comme si je ne trouverai jamais d’équilibre à ce niveau. J’ai du retard dans mes tâches administratives et je n’ai pas pu avoir assez d’heures de sommeil, la tête me prévient et j’essaie donc de l’écouter.
Je bosse trop et je dépasse souvent mes heures à l’ordi (job1) puis j’ai couru de 17 à 18h pour : me laver, faire une facture, courir chercher quelques fraises et framboises, je cours pour faire quelques mètres. Donc le corps je le booste. Je prépare des affaires et je vais chez frère aîné car son chien ne va pas bien. On mange d’abord ensemble puis je prends le chien au cabinet. Je stresse car ce chien est devenu intouchable en vieillissant (12ans et demi) je le sedate donc par injection dans le muscle. Il essaie de mordre. Il résiste, j’ajoute. Enfin KO. Tube endotrachéal, cathéter, on est bon, il va pioncer sans me stresser. Par chance ma collègue était encore là, car j’avais besoin de son rhinoscope… cavité nasale étroite (chihuahua) on a chié des barres. Plein de pus on y voyait rien. Après une bonne heure à nettoyer et affiner la technique on finit par trouver quelque chose que je ne parviens toujours pas à identifier. Que chose de végétal, comme l’enveloppe d’un petit pois… il a réussi à se mettre ça dans le pif ! Je termine par un détartrage tant qu’à faire. 23h je rends le chien. 00h00 je rentre. Pas moyen de dormir car l’adrénaline doit redescendre.

En même temps, mon frère me donne déjà mon kdo d’annif : un live pour tomorrowland. Vendredi et samedi qui vient. Tant qu’à faire, invitons la famille pour un bbq avec le live. Oui mais je travaille samedi… et ma collègue m’apprend hier qu’il n’y a personne pour prendre les urgences samedi aprèm-soir.
Putain c’était pas prévu.
Je suis emmerdée. Quand je suis de garde, je suis sous tension, je ne peux pas m’amuser et me détendre alors g envie de dire « c’est gentil pour vouloir organiser un truc pour mon annif mais ça tombe mal! »

Je vais essayer de trouver une véto externe pour renvoyer les urgences… mais ça me fait chier car ma collègue a pris de son temps pour m’aider hier soir et moi je lui dis non pour la garde. Ça m’endette.

Je sais même pas combien facturer tout ça à mon frère. S’il avait dû aller dans une clinique pompe à fric ça lui aurait coûté un bon 500 euros!
Dodo puis on continuera de réfléchir….
Je me sens pas bien maissss j’ai posé le mois de congé pour fin août, j’ai jamais pris autant, c’est dingue j’ai hésité longuement avant de cliquer pour soumettre la demande ! Je suis graaaaaave! J’ai le droit et j’hésite, qui fait ça franchement? Pourquoi ces états d’âme?
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Stef-âne Mer 14 Juil 2021 - 20:23


Un site incontournable qui peut aider à se débarrasser des traumatismes de l'enfance: Du docteur Muriel Salmona:

(https://www.memoiretraumatique.org/psychotraumatismes/consequences.html

"Planète Surdoués": a écrit: ...... (site) que je vous encourage à lire si vous avez été traumatisés. Les traumatismes sont variés, ils incluent toutes les violences, que ce soit les violences éducatives, les violences physiques, sexuelles ou les violences dues à des circonstances dramatiques (maladies, deuils). Dans ce site , les mécanismes sont très bien expliqués (explications humaines et neuroscientifiques) et l’espoir est présent.

Stef-âne

Messages : 62
Date d'inscription : 05/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Jeu 15 Juil 2021 - 0:13

Merci Stéphane pour le lien, je n’aime pas lire mais j’essaierai de faire l’effort.

J’ai lu qu’un petit bout et tout mon corps s’est raidi. Mise à part le mot « victime » qui me dérange, ce petit passage me parle et me laisse avec le goût d’un « oui et ensuite on en fait quoi de ces fichues conséquences ? »

[Tant que la victime reste en contact avec son agresseur, le danger et la sidération persistent ainsi que le stress extrême, et le mécanisme de sauvegarde continue d’être enclenché produisant chez la victime un état de dissociation traumatique chronique.
Cet état déconnecte la victime de ses émotions, elle se sent spectatrice des événements, comme détachée et privée de ses émotions et de ses ressentis, avec un sentiment d’irréalité. l’anesthésie émotionnelle et physique que produit la dissociation l’empêche d’organiser sa défense et de prendre la mesure de ce qu’elle subit puisqu’elle paraît tout supporter. Les faits les plus graves, vécus sans affect, ni douleur exprimée, semblent si irréels qu’ils en perdent toute consistance et paraissent n’avoir jamais existé (amnésie dissociative). L’entourage, face à la dissociation de la victime et son apparent détachement, ne va pas prendre conscience du danger]

Depuis que j’ai compris que j’ai éteint une partie de moi, j’ai cherché à trouver comment ré allumer l’étincelle de vie et j’ai pas trouvé de réponse.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Jeu 15 Juil 2021 - 0:32

[Les personnes dissociées sont fréquemment perçues comme bizarres, limitées intellectuellement, voire comme masochistes, aimant souffrir, ou comme ayant une pathologie mentale (psychose, troubles autistiques).]

Ce doit être pour ça qu’ici, on a pu me croire asperger (je ne le suis pas!)

Je suis fatiguée mais le cerveau refuse de dormir, je vais devoir le forcer par de la chimie mais g la flemme de descendre.
Une jambe qui me fait le syndrome des jambes sans repos.
Que le corps soit en court-circuit ça me semble pas si insensé !

Bonne nuit !
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par horizon artificiel Jeu 15 Juil 2021 - 7:46

My illusion,
tu ne serais pas spasmophile ? Est-ce que tu as fait le test pour le signe du facial ?

Spoiler:
(perso je suis hypersensitive, spasmophile avec crises de tétanie et avec jambes impatientes. J'ai eu des périodes où je prenais des tranquillisants benzodiazépines, surtout à cause de crise d'angoisse avec hyperventilation. Mais je ne savais pas ce qui m'angoissait, je sentais seulement les symptômes de l'angoisse ; du coup ça m'a provoqué des phobies de me retrouver dans cet état de "mort imminente" complètement irrationnel. Les jambes sans repos, c'est galère, j'ai des contractures et je pense que le besoin de bouger, c'est quelque part aussi pour éviter la tétanie qui se prépare.
Il parait que c'est lié au système sensoriel. Il y aurait une diminution de l'épaisseur du tissus cérébral dans le cortex somato-sensoriel et une diminution du nombre des connexions entre les hémisphères cérébraux.
Je ne sais pas si ça a un rapport avec ma synesthésie... Mais je sais que ma grand-mère avait les jambes sans repos, sans être synesthète, ni spasmophile. Finalement pour les crises d'angoisse, j'ai réussi à les contrôler et je ne prends plus de tranquillisants depuis longtemps. Je me réveille parfois en hyperventilation mais je reprends le contrôle rapidement. Par contre pour les spasmes et les contractures dans les mains, le bas du dos et les jambes, (bizarrement j'en ai pas dans les bras), et l'impatience (dès fois je fais du pédalo à toute vitesse dans mon lit jusqu'à ce que je sois essoufflée mais rien à voir avec l'hyperventilation d'une crise d'angoisse) il n'y a pas grand chose à faire. Il faut du repos, mais si les jambes disent non c'est galère...)
horizon artificiel
horizon artificiel

Messages : 2296
Date d'inscription : 23/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Jeu 15 Juil 2021 - 8:32

Possible HA. Je ne fais pas de crise d’hyperventilation et n’ai pas ces contractures dans les mains ou fourmillement.
Par contre oui, il y a un épuisement neuro général. Un sommeil de piètre qualité qui ne s’arrange qu’en prenant une Benzo ou de la gabapentine ou somnifère. Y’a que ça qui permet de recharger. Sinon, les symptômes spasmophiliques sont discrets : crampes intestinales, aérophagie, diurèse nocturne, fatigue matinale, blepharospasme, léger syndrome jambes sans repos (et pas constamment), contraction mâchoires, anxiété généralisée, nausées, vertiges, tachycardie. Pour moi c’est l’hyperactivité et l’anxiété qui dressent ce tableau. La spasmophilie n’est pas reconnue comme maladie à proprement parler non?

Je ne connais pas le test du facial (nerf facial ou trijumeau?)
Et tu gères avec médoc et thérapie ?
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par horizon artificiel Jeu 15 Juil 2021 - 18:15

https://fr.wikipedia.org/wiki/Signe_de_Chvostek
C'est le test le plus facile qui donne une première indication mais à compléter avec d'autres au besoin ainsi qu'avec un électromyogramme.
Oui la spasmophilie est plutôt un terrain d'hyperexcitabilité musculaire et nerveuse, voire même de surréaction de type psychosomatique.
Spoiler:

(Dans mon cas, je ressens ce qui se passe à l'intérieur de mon corps, je sens mon sang circuler, j'ai une sensibilité à mon propre métabolisme, je sens même me pensées dans ma tête, je sens la zone du cerveau qui travaille, trop d'informations qu'il faut apprendre à maîtriser ou à ignorer. Dès fois la surréaction de mon corps est trop forte et me trompe en recréant une douleur fantôme symétrique, et je me retrouve à ne plus savoir identifier l'origine du problème. C'est peut-être aussi ce genre de mélange ou de surinterprétation qui est à l'origine de ma synesthésie. Et c'est peut-être cette hypersensitivité qui provoque des migraines et des algies faciales)

Je ne suis pas trop médoc parce que je fais tous les effets secondaires (que je ne lis pas à l'avance pour être certaine de ne pas les avoir induits psychiquement)

Je suis supplémentée en vitamine D. Je ne supporte pas trop les suppléments en magnésium qui perturbent mes intestins.
Pour dormir, je ne prends plus de benzo, exceptionnellement un somnifère.
Pour les algies et migraines je prends zolmitriptan. Depuis que j'ai des problèmes d'hypertension, et que je suis traitée, j'ai moins de migraines et d'algies.
Mais j'ai plus de crises de tétanie et d'impatience ; ça doit être lié à l'âge.
Pour l'instant j'arrive à me reposer parce que mon emploi du temps est libre donc c'est gérable.
horizon artificiel
horizon artificiel

Messages : 2296
Date d'inscription : 23/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Jeu 15 Juil 2021 - 20:34

Ok je peux pas le faire moi-même. Mais ce n’est pas spécifique de la spasmophilie. En plus ça m’embête que ce ne soit pas reconnu comme pathologie. Mais clairement j’ai un ensemble de symptômes liés à un système nerveux qui déraille.

Ce que tu décris de ton hypersensibilité neuro, il faudrait en parler avec d’autres qui ont les mêmes synesthésies car pour ceux qui ne ressentent pas ça, c’est comme de la science-fiction.
Je n’ai pas cette hypersensibilité en tout cas, je ne sens pas le sang couler, juste les pulsations des microfibrilles autour des artères quand ça tape fort. Je ne peux pas non plus sentir quelle zone du cerveau s’active.

J’ai juste lés désagréments. Et là dans l’immédiat je me sens pas bien du tout. Faut que j’aille m’assoir. Nausée, corps lourd, je lutte.
Ce soir c’est médoc, pas le choix !


My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par horizon artificiel Jeu 15 Juil 2021 - 21:19

Pour le moral, c'est sûr que le contexte sanitaire et climatique n'aident pas.
Et le moral, ça aide à ressourcer le physique.

Il te faudrait peut-être une meilleure oxygénation mais t'es peut-être anémiée.
Faudrait voir un médecin rapidement qui saura dire si c'est un surmenage ou pas ; il te prescrira peut-être un bilan sanguin pour voir au niveau infectieux ou endocrino...

Bon courage.
horizon artificiel
horizon artificiel

Messages : 2296
Date d'inscription : 23/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Ven 16 Juil 2021 - 7:33

Vi tu as raison, je dois passer des examens. Une partie de moi ne fait que refuser, par une forme de déni.
C’est difficile pour moi de demander de l’aide.
Quand mon inconscient ne rêve que d’une chose : en finir une bonne fois pour toute.
J’ai comme la sensation d’être dans un tourbillon. Et je n’ai plus d’espoir, par fatalisme je me dis que rien n’ira mieux.

Mon corps ne fait que me lancer des alertes et je les entends à peine.
Je crois que mon désir profond est de ne plus devoir me réveiller.
Ma vie n’a pas assez d’importance à mes yeux. Ce n’est qu’une vie qui doit se plier à une règle universelle : marche ou crève.

Je n’arrive pas non à prendre un RV et dire : « j’ai besoin d’aide! » ça sort pas, ça ne peut pas sortir, moi, ce roc inébranlable…
Je dois forcer.
Et je dois surtout récupérer des forces par le dodo.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par horizon artificiel Ven 16 Juil 2021 - 8:13

C'est quoi ce délire ?
Quand t'as faim, tu manges, tu dis pas que ton estomac a besoin d'aide.
Si tu pouvais fabriquer tes médocs toi-même, tu les prendrais ?
Ben t'as qu'à faire comme quand t'achètes d'autres trucs que tu ne fais pas toi-même, comme des vêtements, des meubles, des appareils électroménagers.
Tu vas voir le toubib, comme si t'allais demander conseil pour acheter un frigo.
Le vendeur te conseille un produit, tu l'achètes et tu l'utilises.
Le médecin c'est pareil.
Ya pas de roc inébranlable. L'érosion c'est juste une question de temps.
T'y vas et ya pas à tergiverser.


Et comme Wonderwoman ou Captain Marvel n'existent pas dans le monde réel, faut pas être étonnée que t'as un coup de mou après avoir trop forcé trop longtemps.

Allez zou t'y vas chez docteur au plus vite et tu nous tiens au courant.
horizon artificiel
horizon artificiel

Messages : 2296
Date d'inscription : 23/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par RonaldMcDonald Ven 16 Juil 2021 - 8:21

My_illusion a écrit:Et je dois surtout récupérer des forces par le dodo.
Je ne réponds pas au reste (d'autres le feront mieux que moi - et d'ailleurs quelqu'un l'a fait pendant que je tapais ça). Mais ça, oui, c'est un détail que trop d'entre nous oublient trop souvent. Je me force à toujours me pieuter à 23h00. Ca ne suffit pas toujours, mais quand ça suffit, la différence est massive. Après, les détails sont propres à chacun.

Dans le monde moderne ou il y a toujours plus à faire, on est toujours tenté de repousser l'heure du sommeil. La plupart du temps pour de bonnes raisons. Comme sur cet exemple bien connu.

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Duty_calls

Mais c'est un piège. Nos capacités sont limitées, et si on les pousse trop, on fera paradoxalement moins de choses bien, fatigue aidant. Je me fais parfois encore piéger. Mais pas autant que certains collègues. L'autre vendredi, l'une d'entre elle est restée à bosser jusqu'à une heure du matin pour "finir un truc avant de partir en vacances". Résultat totalement prévisible : elle a pété le build, et le lundi matin, personne de son équipe ne pouvait bosser. Il a fallu plusieurs heures à mon chef pour remettre les morceaux en place  - et ce, sans la nouvelle fonction en cause...

J'ai l'impression que le récit collectif qui dit que si on bosse suffisamment dur, alors tout est possible, bien qu'il aie des qualités, a été poussé à des niveaux pathologiques. J'ai vu des collègues (dont certains proches de la retraite) truquer leurs feuilles de temps lors d'installations chez le client (des moments toujours intenses) pour pas que le/la chef ne se rende compte qu'ils avaient bossé au delà du maximum légal. Moi je ne fais pas ça. Enfin, je ne fais plus ça. Je sais très bien que si je le fais (c'est arrivé), le boulot nécessaire pour tout nettoyer sera bien pire que l'effort initial additionnel. Tout le monde le sait, en fait, mais personne ne semble oser se l'avouer.

Tout ça pour dire qu'il est difficile de sous-estimer cette dernière phrase de ton intervention. C'est juste capital. Juan Manuel Fangio, meilleur pilote de course de son époque, avait coutume de dire qu'il fallait "demander beaucoup à son moteur, mais pas trop". Une phrase pleine de sagesse, qu'on peut étendre à toutes sortes de domaines.

EDIT : et juste après avoir écrit ça, je tombe sur ce lien complémentaire, généraliste, mais tu y trouveras peut-être aussi des pistes : https://www.digitalrecruiters.com/blog/faut-il-cacher-ses-emotions-au-travail?utm_source=Sociallymap&utm_medium=Sociallymap&utm_campaign=Sociallymap


Dernière édition par RonaldMcDonald le Ven 16 Juil 2021 - 9:30, édité 1 fois
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3156
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Confiteor Ven 16 Juil 2021 - 9:02

Et je n’ai plus d’espoir, par fatalisme je me dis que rien n’ira mieux.
Maintenant que tu sais un peu mieux quelle est ma situation, relis ma signature !
Confiteor
Confiteor

Messages : 6333
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Ven 16 Juil 2021 - 10:47

… Merci.

Ce matin, j’aurais eu besoin de dormir plus longtemps mais faut bosser.
Le médoc fait tjrs de l’effet.
Je continue à suivre l’actualité des inondations et des secours. Ma collègue m’a dit que son frère a sauvé un chien qui s’accrochait à une haie pour résister au courant. Son frère n’avait pas pied et il s’est assuré avec une corde pour aller secourir le chien (Bouvier bernois!). Franchement, je suis fière que des gens prennent ce genre de risques! Elle m’a dit « je lui ai dit que tu serais fière de lui ! » ah mais carrément, je lui fais même un gros bisous virtuel! Ahaha.
Ça me soulage un peu de savoir que les animaux sont secourus par des citoyens. J’aimerais y être et faire pareil, je n’ai peur de presque rien! Et j’ai de la bouteille dans la prise de risques (toujours réfléchir avant pour s’assurer que soi même on ne va pas y passer car le but est de secourir, pas de se noyer avec)

Donc je suis l’actualité. Et comme on a un réseau entre vétos formés au secours civil, on est appelés au besoin. Mais les pompiers et police ne veulent pas… car priorité aux humains.
En attendant, les bêtes se noient et meurent d’hypothermie. Vu un cheval sur une rive, mort. Des chevaux errent car ont fui leur prairie inondée.
L’eau est montée jusqu’au second étage pour certaines maisons, 11 maisons se sont effondrées.
L’eau commence enfin à redescendre.
Depuis hier, des larmes coulent sans sanglot. Car je sers à rien moi ici à 150 km des sinistres…

L’impuissance, c’est horrible.

Et … merci pour vos bons mots.
Je vais tenir le coup, comme toujours !!!
Je suis comme une herbe indésirable : tenace.

Bisou.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Patate Ven 16 Juil 2021 - 11:00

Je vois qu'une seule personne a relevé le bruxisme. Tu as effectivement, à te lire, des symptômes qui y font penser. C'est assez courant et pourtant mal connu.
Tu devrais en parler à ton médecin traitant et à ton dentiste.
Le bruxisme peut avoir des conséquences graves : douleurs cervicales et plus généralement sur l'ensemble de la colonne vertébrale, maux de tête, mâchoires douloureuses, les dents s'usent pour peu que tu grinces ce qui n'est pas forcément le cas, tu peux simplement serrer.
Il y a une grosse part due au stress dans cette pathologie mais la meilleure solution pour s'en débarrasser reste la gouttière.
Tu portes ça la nuit pendant plusieurs mois afin de reprogrammer le cerveau car la mâchoire n'a pas à être serrée. Les dents ne doivent se toucher que lors de la mastication.
Tu comprends bien alors les conséquences que peuvent avoir des frictions nocturnes incontrôlables notamment sur ta digestion...
Le bruxisme c'est la chienlit mais pas la mort non plus !
En espérant que cela puisse t'ouvrir à une nouvelle piste et encore mieux à la guérison.
Tchô
Patate
Patate

Messages : 2879
Date d'inscription : 20/01/2017
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Lun 19 Juil 2021 - 21:13

Oui patate, comme tu dis mal connu car même moi qui connaît pas mal la santé (animale) j’avais appris que le bruxisme chez les animaux signait de la douleur et qu’il y avait des déplacements latéraux des mâchoires.
Je n’abîme pas les dents, c’est que du serrage mais en effet c’est pas du tout facile d’agir dessus car quand t’es concentrée et/ou angoissée, ton attention n’est pas sur le corps. Je dois régulièrement me rappeler de déserrer. Et je dirais que j’ai moins de douleurs aux dents.
Tu fais un lien avec la digestion?
J’ai des problèmes de chiasse et de crampes chroniques, c’est aussi lié à la tension nerveuse, et là dessus j’ai vraiment pas de pouvoir. Quand c’est trop cata je prends du loperamide. Ça ralentit le péristaltisme et augmente l’absorption d’eau. Et ça fonctionne assez bien (mais peu ou pas sur les douleurs).

Hier, je me suis dis « c’est bon, je vais prendre Rv chez ma psychiatre d’il y a 15 ans »… et auj, j’ai procrastiné. Je vais finir par y arriver mais je traîne des pieds comme tjrs quand il s’agit de prendre soin de ma petite personne. Je me souviens de son visage, rien que pour voir à quoi elle ressemble auj je suis curieuse! Je vais lui expliquer tous ces soucis neuro car je vais jamais réussir à m’en dépêtrer par ma seule volonté…
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Ennaétéride Lun 19 Juil 2021 - 21:56

Donc juste serrer les dents forts et fort souvent n’abîme pas les dents. Je pensais que si, même avec une parfaite occlusion.
Ennaétéride
Ennaétéride

Messages : 1060
Date d'inscription : 20/01/2021
Localisation : dans l’idéal d’une oreille éléphantine, hamac indolore

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Mar 20 Juil 2021 - 10:52

Je ne suis pas atteinte gravement Enna, juste un peu ce qui enflamme les ligaments dentaires.

J’ai retéléphoné au centre, 15 minutes d’attente pour me dire « le dr x ne prend plus de nouveaux patients » ça on me l’a déjà dit y’a 6 mois. Je lui redis qu’elle m’a vue il y a 15 ans pendant deux ans. La secrétaire se contentera de laisser un message à la psychiatre. Pour enfoncer le clou, j’ai répondu aux échanges de mails laissés sans suite. Et cette fois j’ai expliqué l’urgence… et que je voudrais la revoir ne serait-ce qu’une fois pour qu’elle me redirige vers un formé en symptômes neuro … si là y’a tjrs pas de suite je laisse tomber complet.
J’ai écrit « je ne peux plus gérer de mon propre chef! » si ça c’est pas clair… je veux bien que je ne l’ai pas été précédemment en disant juste que je voulais juste un simple échange avec elle.
La secrétaire a voulu me diriger vers leur nouveau psychiatre mais je m’en fous, si je veux un inconnu je prends plus près.
Bref, c’est un effort déjà énorme pour moi de devoir quémander de l’aide, alors si c’est pour que ça n’aille pas car les procédures sont rigides, et bien je ne ferai plus cette démarche. On dirait une industrie… pfffff.

Ça me fatigue.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Pureté Mar 20 Juil 2021 - 13:53

T'as pas eu de problèmes avec les inondations My_illusion ?

Je crois me souvenir que tu es belge (francophone, ça oui). Sachant qu'il y a eu pas mal d'inondations à Lille, donc proche de la frontière (enfin, ce qu'on appelle encore des frontières, mais c'est un autre sujet).

Pureté

Messages : 601
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Mar 20 Juil 2021 - 13:56

Pas moi mais des gens que je connais oui dont un de mes frères.
J’en ai parlé plus haut, merci de t’en être soucié Smile
Et chez toi ça va?
Allemagne et Luxembourg aussi fortement touchées. Et tu vois je savais même pas pour la France !
Édit : en fait c’est même davantage de pays ! Il y a aussi Autriche, Suisse, UK, Italie et Pays-Bas.
Le pire c’est en Allemagne avec un énorme effondrement de terrain, qui a fait plus de 100 morts car les maisons se sont effondrées. Puis Belgique qui recense une trentaine de morts.
Wikipedia a déjà fait une page : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Inondations_de_juillet_2021_en_Europe
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Pureté Mar 20 Juil 2021 - 20:44

Oui moi ça va, merci.

Beaucoup de pays ont été touchés, en effet.

Pureté

Messages : 601
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Jeu 22 Juil 2021 - 12:21

Ça yest, j’ai enfin pu avoir la psychiatre au tel. Elle se souvient de moi ! Et m’a donné Rv lundi 13h, dois prendre congé évidemment mais ce n’est pas un problème.
Voilà, je l’écoute ce fichu corps. Je lui demanderai un médoc plus ciblé que ce que je me suis auto médiqué (on verra ce qu’elle en pense). Elle m’a demandé en quoi elle pouvait m’aider… j’avoue qu’à part me trouver un médoc adéquat, je ne sais pas trop… déjà à l’époque elle m’avait dit « si j’avais une baguette magique pour effacer vos traumatismes, je le ferais ». Et comme ça n’existe pas la magie, on peut juste fonctionner malgré les désagréments.

Je ne me fais pas de film, je sais bien qu’elle ne peut pas me « sauver ». Mais elle fut la seule à avoir compris une partie essentielle de mon histoire et prendre à nouveau 3 mois pour tout ré expliquer à un nouveau, ça me fatigue rien que d’y penser. Je dois lui résumer 15 ans de vie en moins de 45 minutes, ça va être chaud !
Au tel je lui ai juste expliqué que même si je peux fonctionner, mon corps ne récupère plus comme à 20 ans et qu’il s’épuise me donnant des symptômes neuro qui s’accumulent.
J’anticipe déjà qu’une séance ce sera trop court. Et trouver le temps de faire 2 fois 50 minutes de route + séance ça va être chaud à long terme. Peut-être une fois par mois alors? Sais pas, on verra…
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par astronaute Jeu 22 Juil 2021 - 14:01

Comment ça la magie n’existe pas ??? !!!

Avant de tout anticiper, commence déjà par y aller. Pas croyable cette illusion !

Tu devrais lui montrer le texte que tu as écrit, ça résume bien ton état d’esprit, je trouve.

Plus un bisou pour t’encourager mademoiselle. Bisous
astronaute
astronaute

Messages : 291
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Jeu 22 Juil 2021 - 18:06

Oups désolée Astronaute de briser une de tes illusions, je tâcherai de ne pas complètement briser l’illusion que je suis ^^

Je sais que c’est con mais j’ai tjrs gardé cette psy dans un coin de ma tête, elle est revenue en BE depuis quelques années déjà mais je voulais pas « gâcher » le souvenir que j’en ai. J’ai tjrs une lettre qu’elle m’avait envoyée en réponse à mon courrier. Je suis attachée parfois à des choses qui peuvent sembler anodines. J’oublie pas les gens qui ont eu une franche bienveillance envers moi, c’est comme ça. Il me faut peu et ce peu doit être de qualité. Je me souviens que son père était décédé et qu’elle avait annulé un Rv, elle s’en était excusée comme si c’était grave qu’elle « m’abandonne » alors que je ne le ressentais absolument pas de cette façon. Je crois que depuis elle a eu des enfants, un indice tout bête : elle ne consulte pas le mercredi. Mon cerveau fait tjrs ça, il glane chaque info et en émet des hypothèses. Je ne sais pas quel âge elle a en fait, elle était jeune à l’époque, je pense même qu’elle finissait ses études, elle devait avoir aux alentours de 30 donc à présent entre 45 et 50. Pourquoi je fais tjrs cela? De savoir qui est en face de moi? Je suppose que c’est une forme de contrôle. A vrai dire, j’aimerais savoir si elle se sent bien dans sa vie… si elle aime ce métier qui est plombant niveau moral. C’est jamais pour entendre des choses gaies. Y’a t’il des gens qu’elle peut réellement aider? C’est pas un domaine jojo. Faut être très solide moralement à vrai dire.

Yes bonne idée pour le premier texte écrit à lui montrer car j’ai relu et j’avais déjà oublié une partie…

Je vais imprimer un word en synthétisant. Les résumés avec clarté et pertinence, ça me connaît ^^

Je vais essayer de mettre sur la ligne du temps, les liens de cause à effet.
Ah ouais j’avais oublié le zona quelques mois après le suicide de ma sœur, pour moi ça n’avait aucun lien mais la généraliste chez qui j’avais montré pour avoir l’antiviral m’a dit que ça survenait souvent après un choc émotionnel. Et jte le donne en mille, c’est la réactivation d’un virus qui touche les terminaisons nerveuses, et hop encore du neuro.
J’ai eu ça qu’une seule fois, il y a 5 ans. J’ai pas compris.

Ah et j’ai tjrs eu le pressentiment que j’aurai la maladie d’Alzeihmer. Ma grand-mère maternelle en est décédée et j’ai appris ce we que ça a également touché et emporté la grand-mère paternelle.
Je sens ça, c’est pas très scientifique certes, mais vu ma mémoire défaillante et ma sensibilité neuro bahhh… si ça n’arrive pas et bien j’aurai un bol de cocue (et ça c’est pas possible lol).

Et d’ici lundi donc, je dois faire fonctionner le gps sur la voiture. Berk de s’intéresser à la technologie!!

Bisou Astronaute !
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par astronaute Jeu 22 Juil 2021 - 20:25

Ce qui est bien, c’est que tu aies décidé d’aller la voir. Pour le reste, laisse la gérer. Si elle t’a fait du bien il y a 15 ans, il n y a pas de raison que cela ne recommence pas.

Tu as déjà fait le plus dur en faisant le premier pas en la recontactant. Maintenant, ouvre-toi et laisse juste le temps au temps.
astronaute
astronaute

Messages : 291
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Jeu 22 Juil 2021 - 22:16

Vi ca m’a pris quelques mois-années lol.

J’ai testé trois psys pendant ces 15 années, une psy en thérapie provocatrice en one shot mais je ne me souviens plus la période. Elle n’avait rien de provocatrice et j’ai buggé sur sa décoration feng shui, sa voix toute douce et sa boîte de mouchoirs sur la table basse, puis une psychiatre également à la fin des études veto, 2011 ou 2012, pas longtemps non plus. J’ai même oublié le nom de ces deux psys… pour dire comme ça m’a marquée, hum. Et puis y’a deux ans, une psy censée bien connaître le fonctionnement HP, j’ai tenu un bon trois mois, j’en ai eu marre et mal de crâne car énervée de ses bêtes questions.
Donc vala, je suis exigeante quoi. La psychiatre de lundi, elle est également psychothérapeute et je trouve que c’est une combinaison nécessaire. Car elle n’est pas que focalisée sur le psycho ni que sur le médical. Elle a les deux bagages, je l’ai toujours trouvé mesurée et pertinente. Et quel plaisir de voir que je devais à peine parler pour qu’elle ait déjà compris. Franchement, c’est reposant. Je me souviens de son collègue-Mentor alors lui, il allait encore plus droit au but et en fait je trouvais ça très bien. Il était pertinent également et m’a même appris des choses mais il n’intervenait que lors des séances « familiales », c’était le chef du service psychiatrie. Après quelques séances, ils nous ont annoncé : « on ne peut rien pour votre famille, vous êtes trop calmes ». Quelque chose dans ce style, ce n’était pas ces mots précis. Mais il disait que normalement les familles ont des choses à dire, à se reprocher, une souffrance à exprimer et que nous on ne se « mouillait » pas en somme, il n’y avait pas d’émotion. A vrai dire, je crois que j’ai fait exprès que ça n’avance pas car les trois frères disaient « on vient ici pour toi » d’une manière négative « on perd de notre temps à cause de toi » c’est comme ça que je l’ai compris en tout cas. Ma soeur venait aussi, elle, elle aurait voulu que ça serve à quelque chose. Et génitrice, fidèle à elle-même, ne savait pas ce qu’elle faisait là, en répondant comme une gamine.
Du coup, j’ai continué seule que avec la femme, jusqu’à ce qu’elle parte en Suisse.

Dans ma tête, je ne comptais pas reprendre un suivi de longue durée. Je suis plus focalisée sur du tangible, des solutions concrètes (que je pourrais appliquer du moins) car d’office le but sera de « lever le pied », me le répéter ne servirait à rien. C’est surtout le comment faire qui importe. Et donc trouver un moyen de calmer mon angoisse de culpabilité à faire moins, à penser à ma petite personne sans me détester parce que je n’en fais pas assez ou pas assez bien.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par astronaute Jeu 22 Juil 2021 - 23:45

J’espère vraiment que tu y arriveras et que tu auras une vie plus confortable.

Tu as bientôt fini ta mission dans l’un de tes travails, il me semble ? Comment tu le vis finalement ?

Ça va sans doute t’enlever un gros poids.
astronaute
astronaute

Messages : 291
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par My_illusion Lun 26 Juil 2021 - 22:20

Coucou,

La journée a été plus qu’éprouvante.
J’ai mal de tête et je suis tellement épuisée, vidée que les larmes montent et je continue de les retenir…

J’ai une excellente nouvelle pourtant !
Puis une mauvaise.

Mon émotionnel a enduré plus que d’ordinaire aujourd’hui. Je n’ai plus de jus.

Pour te répondre Astro : yes plus qu’un mois à ma fonction actuelle puis un mois de congé pour faire le vide complet (parce que oui cette vie est archi dure). J’aurai un petit répit. Puis, je suppose que d’autres frustrations apparaîtront… car l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Je commence par la mauvaise?
Ce matin j’ai demandé un devis pour la griffe sur mon auto : forfait de 605 euros. Juste pour la police, ça coûtera pas ce prix! Aprèm j’ai été déposer la plainte et comme d’habitude les flics ne me servent pas à grand chose… il aurait fallu appeler le 101 même si le gars était rentré chez lui. Car il a récidivé hier soir mais pas sur mon auto qui était pas garée en biais, il ne s’en prend qu’aux voiture en biais (c’est toléré par la police car on a pas d’autres choix bien souvent). Ils vont roder au café où il se saoule et l’interpelé s’ils le peuvent … il sera convoqué. J’ai passé mon temps depuis hier à avertir tous les voisins, à prendre des photos, à monter le dossier (le flic était étonné de ce que je lui ai présenté) il m’a cru du début à la fin, il a dit que j’étais pas le genre à fréquenter souvent les bureaux de police.. et encore, s’il savait ce que j’ai dû subir avec ma génitrice… j’ai systématiquement été victime, l’enfer c’est les autres disait Sartre.
Ensuite, pensant avoir fait ce qu’il fallait la voisine m’a fait flipper en me disant que mon nom serait divulgué au type et qu’il se vengera d’autant plus… dare dare j’ai envoyé un mail au flic en lui disant de ne surtout pas donner mon nom prénom car représailles !!! Et que s’il était obligé, qu’il annule la plainte et que je n’avais pas d’autre choix que de subir !
Il n’y a pas de justice pour les victimes, ça je l’ai tjrs su et vérifié maintes fois ! On doit souffrir en silence, caché.
Du coup, j’ai demandé à mes deux amis de porter plainte également car eux aussi ont eu une griffe intentionnelle qui a dû se produire le 21 juillet lorsqu’ils fêtaient mon annif chez moi… je culpabilise donc, encore de ma faute, et ma date de naissance est maudite car l’année passée il s’est aussi passé un truc très regrettable. Donc ils vont le faire. Deux autres voisins aussi car la voisine qui a tout vu m’a dit « lui il osera pas, il a trop peur ! » mais ouf, il m’a dit qu’il avait pris Rv pour mercredi. Donc plus il y aura de plaintes, plus le gars sera oppressé. Avant d’avoir ces infos j’ai eu une spirale très déprimante j’ai dit « mais c’est quoi ce quartier malfamé je vais être obligée de déménager !! » j’ai ajouté que j’étais pas capable d’avoir l’esprit si mal tordu et j’ai cru même avoir été piégée pour foutre la merde dans ce voisinage… franchement tout y est passé. La voisine qui n’a pas un caractère facile et qui s’est disputée quasi avec toute la rue m’aime bien…car elle m’a dit « je t’ai dit à toi ce que j’ai vu car c’était ta voiture mais s’il n’avait pas touché à la tienne, je n’aurais rien dit car je m’en fiche des autres ! »
Mais j’ai quand même pensé « est ce qu’elle me manipule? » Je n’arrivais plus à savoir. Les gens sont tellement tordus qu’ils peuvent parfois élaborer des plans de fou. Je n’arrive pas à avoir confiance en les gens car on ne soupçonne jamais qui se cache sous le capot.

Désolée je suis trop longue, j’exulte.

Passons à la bonne nouvelle :
La psychiatre je l’ai revu début d’aprem, et ses premiers mots furent « laissez moi vous regarder » ça se voyait dans ses yeux qu’elle était contente de me revoir. Franchement là je l’ai ressenti que c’était sincère. Ça ne devait durer qu’une heure et bien ça a duré deux heures. J’ai une chance de cocue car entre temps elle a fait une seconde formation en psychothérapie cognitivo-comportementale dans laquelle elle s’est particulièrement intéressée aux neurosciences, elle m’a expliqué un tas de choses et je suis une patiente idéale pour elle… elle est vraiment emballée. Elle m’a dit que c’était une coopération qui demandera bcp de travail de ma part, entre les séances j’ai des « devoirs » 5 pages à remplir ! Purée j’ai flippé et je lui ai dit « dans ma tête je pensais juste vous expliquer mes symptômes et que vous aviez un traitement adéquat pour que ça soit moins altérant pour que je fonctionne » elle m’a dit qu’elle ne me donnerait pas de traitement sans suivi. Et que si on commence il faut que ce soit minimum toutes les deux semaines. Elle m’a convaincue et j’ai retrouvé sa qualité analytique de l’époque. Franchement, qu’est ce que ça fait du bien quand elle comprend un tas de choses sans même que j’ouvre la bouche. Elle a des compétences que je qualifie de rares. Je lui ai dit que je ne pensais plus que la thérapie puisse m’aider, mais qu’avec tout ce qu’elle m’a expliqué sur les neurosciences elle m’avait redonné un peu l’espoir que ça puisse m’aider, sans garantie que je puisse y arriver, et que je ne voyais personne d’autre qu’elle pour pouvoir m’aider.

Elle m’a demandé si on continuait par le vouvoiement ou tutoiement, moi qui pensais que le vouvoiement était obligatoire pour la distance affective. Du coup, elle oscille entre vous et tu et les deux me vont, par contre je suis incapable de la tutoyer. Elle m’a donné son âge : presque 45 donc j’avais vu juste, elle n’a en fait que 9 ans de plus que moi. C’était plaisant de la retrouver, juste quelques rides et cheveux gris qui apparaissent.
Je n’ai pas su dire grand chose car elle a surtout posé le cadre, structuré. Elle a utilisé souvent le mot « rationnel » et ça c’est top. Je crois qu’elle est parfaite pour m’aider. Qui l’eut cru ! Je ne l’avais jamais oubliée, c’est pas pour rien, c’est archi difficile de trouver la connexion!

Je lui ai dit que j’avais passé le test hp et elle m’a dit qu’il fallait 140 de QI donc je la crois, et je peux enfin me penser non-HP ! Ça restait pas clair en moi! Je crois que c’est elle qui va me donner les vraies réponses.
Elle m’a dit à un moment que l’hypervigilance et l’hyperexigence utilisent tellement d’énergie que ça conduit à un manque de concentration et de mémorisation.
Franchement une mine d’infos qu’elle a accumulées. Elles utilisent des termes que je ne connais pas, c’est du très bon level.

J’ai mes « devoirs » à faire… et y’a du pas simple.
La voisine est passée, je suis contente car au total on sera 6 à porter plainte, il reste la 7eme voiture qui vient de je sais pas qui. L’union fait la force, là je le constate et c’est cool. Pas eu le temps de manger ou de me laver… hum. Ma tête est lessivée, presque au sens propre.

Au final, les news sont bonnes même si ça induit de l’émotionnel balloté +++
My_illusion
My_illusion

Messages : 4241
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

L’hyperactivité avec symptômes neurologiques - Page 2 Empty Re: L’hyperactivité avec symptômes neurologiques

Message par Duranduran Lun 26 Juil 2021 - 22:56

Elle m’a dit à un moment que l’hypervigilance et l’hyperexigence utilisent tellement d’énergie que ça conduit à un manque de concentration et de mémorisation.
Elle t'a parlé d' "épuisement de l'ego" ?
Duranduran
Duranduran

Messages : 110
Date d'inscription : 03/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum