Une rayure dans l'univers - Scanner

+6
Opossum
Confiteor
Topsy Turvy
RonaldMcDonald
izo
Litvak
10 participants

Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Litvak Mar 15 Juin 2021 - 13:55

Bonjour à toutes et tous,

Après des années de lecture et malgré la création d'un compte en 2019 et une case à cocher sur une de mes ToDoList, je ne m'étais pas encore présenté.  Embarassed
Je franchis le cap, car je bute sur un obstacle sur lequel j'ai trouvé peu de sujets  Arrow  voir en fin de post.

J'ai 26 ans et j'ai toujours été très curieux, je pouvais très jeune jouer des heures seul dans ma chambre en étant focus. Énorme attrait pour l'histoire-géo, plus tout ce qui est technique et scientifique. (ça regroupe pas mal de choses !)  study

Familialement, et c'est important : un grand frère ayant un handicap visuel et d'autres soucis médicaux lourds, une psy pense que j'ai eu tendance à me mettre sur le côté, à nier mes problèmes car il y avait toujours plus à côté donc pas la peine de charger mes parents.

L'enfance/l'école se sont relativement bien passées hormis :

  • Parfois des soucis relationnels, pas facile de tout décoder, d'abord avec les copains (mes anniversaires qui tournent toujours mal), ensuite avec les filles  Rolling Eyes
  • Accrochages avec les profs, du premier en CE2 au dernier en BAC+4 : je ne supporte pas l'injustice, l'incompétence manifeste et les arguments d'autorité, encore moins les 3 combinés et je n'ai pas peur de le dire, ce qui a pu avoir quelques conséquences. Ayant une mère prof j'avais une vision un peu différente : je pouvais soutenir des profs que tout le monde détestait et au contraire je pouvais trouver certains "populistes pédagogiques" insupportables à l'étonnement de mes semblables.
  • Énorme trou noir en classe de seconde : lycée de 2600 élèves, perdu sans mes potes de collège dans une autre classe et sociabilisation difficile avec des gens en pleine découverte de la liberté, de la cigarette + cannabis, des conneries pas très réfléchies en général... La pire année de ma vie sans hésiter, je n'en ai jamais parlé à mes parents.

Cursus S, école d'ingénieur avec prépa intégré, le début d'une super période :

  • Des cours plutôt intéressants, exigeants mais stimulants
  • Énormément d'associations diverses (pour participer aux soirées tout en faisant quelque chose de concret, très bien pour mes rayures)
  • Je suis vite intégré dans ma promo via mes bonnes capacités en bricolage et ma participation à beaucoup d'assos. Je pense que je ne suis pas le plus à plaindre en termes de sociabilité même si je ressens très souvent ce gros décalage par rapport aux autres, je me compare énormément. Ça doit être normal, tout le monde ressent sûrement ça.
  • Je participe même au CA de l'école, où je découvre la politique et les coups de couteaux dans le dos, et je m'amuse comme un fou à dire tout fort ce que tout le monde veut cacher. Je ne suis qu'un simple étudiant, je n'ai rien à perdre  clown

Je me spécialise en électronique, j'aime ça, mais les arrivées dans le monde de l'entreprise via les stages sont très compliquées :

  • Premier stage "ouvrier", dans une usine de véhicules militaires où une fois que les gens ont fini le quota du jour... ils attendent parfois 1 à 2h pour pointer en sortie à 18h. Monde de fou  Evil or Very Mad
  • Deuxième stage, je réussis à me faire virer 3 jours avant la fin pour une remarque à mon patron qui me demandait un travail de super qualité destiné à un client sans m'avoir formé au préalable.  Suspect
  • Troisième stage, dans le monde du handicap où je découvre que tout le monde est là pour l'argent, ça me rend dingue et je passe en mode "veille" au bout de 3 mois sur 6 pour survivre. Je ne peux pas transiger sur ce sujet qui me touche personnellement. Je refuse le CDI à suivre.  jocolor


L'arrivée dans la vraie vie, début du gros bazar, dans l'ordre :

  • Volontariat de 6 mois auprès d'une association d'aide aux réfugiés dans le nord, expérience top mais usante
  • Mi temps 3 mois prof de maths au collège + volontariat d'accompagnement d'anciens SDF dans l'ouest
  • Service civique 3 mois au Cameroun, arrêté prématurément car je ne me sens pas du tout à ma place dans le costume "colonial"
  • Prof de maths au lycée 1 mois
  • Volontariat 3 mois asso d'aide au réfugié, retour aux sources
  • Boulot 3 mois dans une asso de traduction sur Paris, parti avant la fin de la période d'essai car hiérarchie malhonnête + vie parisienne pas supportée (trop de gens !!!)
  • Prof de techno dans un collège pendant 15 mois (record en cours  Razz ), démission car 60h/semaine, élèves difficiles, zéro reconnaissance, matière vidée de sa substance suite aux réformes, gros mal-être général (2 arrêts de travail pour cause de surmenage, je ne dormais plus). Choix difficile, car peu commun en cours d'année. C'était il y a un mois.

Quelques voyages par-ci par-là. Pas d'ingénieurie : compliqué de trouver de l'utile, dans ses valeurs pas forcément capitalistes.

Je ne vous raconte pas la mouise pour faire un CV et l'expliquer... (qui a dit une page A4?)


Et la zébritude dans tout ça ?
Premier contact avec "Je pense trop" de Christel Petitcollin, qu'une collège me passe lors de mon dernier stage. Je me reconnais dedans, mais tous ceux qui le lisent ont l'air de se reconnaître dedans... je retiens, mais ça n'amorce pas encore grand-chose.

Deuxième contact une année plus tard avec une ex qui dès notre rencontre me parle très vite de zèbre (je ne connaissais pas le mot) et m'affirme avec certitude que j'ai de belles rayures. Je m'intéresse plus à la question, petit soulagement. L'histoire d'amour se finit mal, mais je garde l'idée.

Je franchis la porte d'une psy spécialisée à 23 ans, pas très convaincu. Finalement, à l'issue de l'heure de discussion, elle me dit être sûr à 99% et que je peux faire le test si je le souhaite. Je tente, il ne faut pas mourir idiot ! 2h de WAIS IV plus tard, le verdict tombe : 146 au compteur, un gros profil HPI, une bonne claque dans la gueule  scratch Je vais mettre 1 an et demi supplémentaire à le dire à mes parents, décidément la communication n'est pas ma spécialité, j'ai honte.

Et maintenant ?
Ma route de vie, notamment professionnelle, n'est pas des plus simples à expliquer pour ma famille ou mes amis. Je suis un peu l'attraction chez mes potes de promo. Travailler 40h/semaine avec 5 à 8 semaines de congé par an, je ne comprends pas bien le concept, la vie est si vaste ! Je pars avec un petit avantage : je ne suis pas dépensier, je gère mon argent de près et j'épargne, donc je ne suis pas obligé de reprendre tout de suite, même sans chômage ou aide.

Je supporte assez mal la pression du monde extérieur à travailler en continu sans trop se remettre en question, je me compare énormément et j'en souffre.

THE BIG PROBLEM
Suite à réflexion après cette récente démission, je vois bien qu'il y a un truc spécifique qui cloche et je pense avoir réussi à mettre en partie le doigt dessus : Profil du scanner

Pour essayer de résumer, je suis attiré par énormément de domaines, j'ai envie de tout faire, tout explorer, et ça en devient maladif :

  • Mon problème quand j'étais petit, je changeais de sport tous les 1/2 ans : judo, tennis, escrime, athlétisme, handball, rugby, karaté...
  • En parallèle, un peu de guitare / basse, même si mon rêve inassouvi reste le chant !
  • J'adore bricoler, j'ai énormément d'outils et beaucoup d'idées, mais ça sature et j'ai du mal à aller au bout : j'ai à entretenir vélo, moto, voiture + une télé et une machine à écrire à réparer, plus projet de petite éolienne, drone, four à pizza et autre pour ma coloc, essayer de faire une pièce en fibre de verre...
  • De part ma formation, des envies de progresser en informatique : avoir son site, son cloud perso, réussir à faire un logiciel de A à Z (projet pour faciliter la constitution des classes en fin d'année par exemple), maîtriser plein de langages (pour l'instant C/C++/python)...
  • Grosse envie de voyager, j'ai déjà fait voyages à vélo / moto, envie de fourgon aménagés, traverser l'atlantique en voilier, beaucoup de pays me font envie...
  • Je prends pas mal de photos, j'ai un bel appareil et j'ai pas mal d'albums/montage vidéo de précédents voyages en attente...
  • Côté associatif et professionnel, de même, j'aimerais bien être pompier volontaire, pas mal d'assos me font envie... Pourquoi pas être mécanicien ou cordiste ? j'aimais bien l'escalade à l'école.
  • Si on rajoute toutes les choses que je fais pour rendre service, ça n'aide pas à diminuer la taille de la ToDoList...
  • En relation amoureuse, le gros bordel : "est-ce que c'est la bonne ?".

Plus généralement, je me rends compte que c'est maladif, car j'ai un réflexe intense de scan : quand j'arrive sur un forum comme zebra crossing, ça peut m'arriver de lire tous les sujets d'une rubrique, même sur 15 ou 20 pages. Et je me sens mal si je comprends qu'il n'est pas physiquement possible de tout lire car je peux râter des choses.

Savoir que le monde est si vaste, que chaque minute, 500h de vidéo arrive sur Youtube, ça m'angoisse profondément. Quand je rentre dans une bibliotèque, ça m'oppresse fortement. J'ai des tonnes de podcast en attente sur mon téléphone. J'ai l'impression d'être un chalutier de l'information et de l'apprentissage  affraid J'aimerais retourner à l'antiquité où il y avait moins de possibles pour soulager mon petit cerveau.

Ce week-end, j'ai fait un peu de surf : j'ai trouvé ça génial et j'ai regardé plein de vidéos à ce sujet (maintenant que j'ai du temps). Mais j'ai aussi envie de faire du parachutisme. Et du parapente. Et du canyoning. Et de la moto de piste. Mais aussi du rally ! Et du planeur.

J'admire les gens qui se concentre sur un domaine. Je pose beaucoup de questions quand je rencontre une nouvelle personne pour apprendre ses passions et découvrir son passé. J'ai tendance à vite me comparer, sauf qu'à chaque fois, je compare ma compétence dans le domaine qui est la passion de l'autre et c'est forcément inégal. J'ai envie d'être tout le monde à la fois.

Ça pousse à la déprime et à la procrastination et même si tout le monde me dit que "je fais plein de trucs".
J'ai tendance à minimiser les choses que j'ai accompli dans le passé.

Je développe une grosse angoisse face à la grandeur de l'univers et j'aimerais savoir si je suis seul à être aussi allumé ? rendeer (je suis énormément l'actualité, je vous épargne mes réflexions sur notre société qui marche sur la tête).

Si vous n'aviez pas des petits tips pour freiner un peu ça... j'imagine que ça va forcément être incompatible avec une vie professionelle linéaire.

Merci de m'avoir lu I love you

Litvak

Messages : 6
Date d'inscription : 24/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par izo Mar 15 Juin 2021 - 14:11

Pour une fois en voici un qui veut être tout le monde à la fois. Inutile de t’en excuser tant que tu n’entends pas d’inconséquentes petites voix dans ta tête. Je ne trouve pas ça embêtant, après tout on n’a qu’une vie. L’univers lui aussi se disperse, alors jouis.
A bientôt ici j’espère.
izo
izo

Messages : 4395
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par RonaldMcDonald Mar 15 Juin 2021 - 14:25

Bonjour et bienvenue. Je me suis partiellement reconnu dans le profil du scanneur, merci du lien.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3641
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Topsy Turvy Mar 15 Juin 2021 - 14:30

Hello,

Ah ah, tu n'es pas le seul à être allumé, bienvenue au toi d'aujourd'hui !

Je ne dirais pas que c'est maladif, mais qu'il faut tenir compte de son type de fonctionnement et trouver des astuces pour profiter du manège sans s'y ennuyer ni s'y faire exploser. Je propose ce très vieux message à tout hasard, qui illustre une manière de feinter et propose quelques pistes :
https://www.zebrascrossing.net/t11354-les-zebres-sont-ils-tous-des-scanneurs#473895
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 4160
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Confiteor Mar 15 Juin 2021 - 14:50

Bienvenue !

Nous avons quelques points communs :
J'ai été prof de génie méca de SI puis maths. Je connais bien la déliquescence de l'enseignement de la techno des collèges et les ravages de la réforme Belkacem.
Je sais exactement qui sont les profs "populistes pédagogiques"
J'ai passé du temps au Cameroun, je suis un drogué de voyages.
J'ai des centres d'intérêt très variés et j'ai fait beaucoup de métiers différents.
Je ne suis pas consommateur forcené, mes achats suivent un but logique et ne sont pas dictés par des pulsions toxiques.
Je suis testé et approuvé.
Je fais des photos et je les montre.
Je révère les pompiers par romantisme.
Je sais réparer des engins à moteur.
J'ai fait de la moto (beaucoup de trail en Afrique et route en Europe)
Savoir qu'il existe tant de connaissance et d'information dont je n'ai pas la moindre idée m'angoisse profondément
Contre tout constat objectif, j'ai l'impression de ne rien avoir accompli

Et une différence essentielle : je suis devenu très, très vieux et j'ai rencontré en 1978 une compagne d'aventure qui m'a supporté (dans tous les sens du terme).

Tu n'est donc pas seul ! (ce qui ne change rien à la douleur d'être ...)

Accepte qui tu es avec les nuisances qui vont avec. Ne cherche pas à te changer, c'est vain. Utilise avec habileté les forces considérables d'Eros qui existent en toi. N'oublie jamais de prendre en compte tes dysfonctionnements afin de ne pas te lancer dans des voies irréalistes en regard de ta nature (ton tempérament).

J'ose :
* À partir de ce que tu dis de toi, t'es un gosse prometteur. J'aime ça, la relève est assurée dans le domaine de la déconne !
* Tu vas beaucoup souffrir mais beaucoup te marrer.
* Évite les stupéfiants ils ne font en général pas très bon ménage avec ce que je crois percevoir de toi (mais je ne suis pas psy et je me garderai bien d'un diag !)

Ouvre les vannes, éclate-toi, jouis, profite des beautés du Monde sans te préoccuper du regard de la société.
Tu es un original, assume-le et revendique le droit de l'être !
Confiteor
Confiteor

Messages : 6453
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Confiteor Mar 15 Juin 2021 - 14:53

Coucou Topsy ... Je ne suis pas surpris par ton intervention !

Ben ... en fait si, c'est un peu maladif, faut oser le dire. Mais pas une maladie grave si elle est sous contrôle, et tellement rigolote !
Confiteor
Confiteor

Messages : 6453
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Opossum Mar 15 Juin 2021 - 15:22

Bienvenu,
un ingénieur en électronique !
Chouette, j'ai encore des questions dans le fond de mon sac sur ces satanés processeurs et consorts Very Happy
Opossum
Opossum

Messages : 2437
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Support_Numéro_Un Mar 15 Juin 2021 - 22:17

---Intrusion Extérieure---


Soyons tout hein ?

Bravo pour avoir réussi à dire non. Un grande différence je crois.

Je ne te donnerai pas de conseils puisque mon désir -ressemblant au tien a priori- de dévorer le monde, eh bien...c'est de mon côté mal parti.
(Je n'irai pas jusqu'à te donner une photocopie de l'histoire de ma vie avec les passages importants passés au Stabilo avec consigne de faire tout l'inverse bien sûr...)

Bonne chance, aspirant Explorateur.

Amitiés du fond de ma cage.


---Fin de l'Intrusion Extérieure---
Support_Numéro_Un
Support_Numéro_Un

Messages : 81
Date d'inscription : 06/08/2019
Localisation : Europe

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par zebrahead Mer 16 Juin 2021 - 17:18

Très intéressant comme description, je me reconnais dans cette idée de changer de métier et d'ennui entre chacun, ne pas correspondre à l'hypocrisie du travail et partir en burn-out ... vous avez plein de qualités humaines rares à ce que je lis vraiment. J'adorerais en discuter plus.

zebrahead

Messages : 5
Date d'inscription : 25/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Litvak Jeu 17 Juin 2021 - 18:58

Bonjour à toutes et tous,
Merci pour vos réactions nombreuses, ça fait plaisir ! sunny

izo, ce que je comprends de ta réponse, c'est vrai qu'il est plus positif de vouloir être tout le monde plutôt que personne. C'est globalement un gros atout social : j'ai tendance à poser énormément de questions aux gens sur leur vie, et beaucoup apprécient d'être valorisés de la sorte. J'adore les blablacar Very Happy  C'est plutôt moi qui peux parfois mal le vivre de l'intérieur quand les petites voix de la comparaison se réveillent...

RonaldMcDonald, content si j'ai pu t'aider avec le lien ! j'avais déjà parcouru le wiki mais j'avais longtemps raté cette page...

Topsy, j'aime beaucoup la philosophie de ton message, c'est exactement ça : utiliser la force du phénomène à son avantage sans partir en orbite non plus ... Merci pour le lien. Je cite à la réponse de Hobbes qui correspond exactement à mon sentiment :
Hobbes a écrit:"ceux qui ont une seule et unique passion ont de la chance." Par exemple celui qui est mécanicien moto, sait qu'il vaut l'être depuis qu'il a 4 ans, qui faisait "vroum" sur son vélo, qui a une moto, ne roule qu'en moto, est président du club de moto, va sur des forums de moto, fait des sorties à moto ou avec ses potes motards tous les weekends, décore son salon de photos de moto, s'habille moto, mange moto, dort moto, mais surtout, est absolument heureux de ne vivre que par et pour la moto, et ne s'en lassera jamais. Bref, qui a trouvé SA voie.

Hobbes a écrit:j'admire et j'envie quelque part les luthiers, les ébénistes, les horlogers et les artisans en général qui parfont leur savoir-faire depuis des dizaines d'années, et aiment toujours profondément leur travail. Je n'envie pas leur place, car à leur place je me sentirais mal. Mais j'envie leur sentiment d'avoir trouvé ce qui leur convenait.

C'est totalement ça. Je sais que je n'y arriverais pas, mais j'admire ce mélange de savoir-faire, persévérance, excellence même et régularité.

Ses conseils par la suite sont très pertinents. Je vais essayer de m'y atteler, je les remets là au cas où :


  1. Faites une liste des tous les projets ou tranches de vie que vous avez envie de réaliser
    Musique, théâtre, création d'entreprise, voyages, site web, sport, journalisme, cuisinier, etc… Comme si vous aviez la possibilité d"avoir plusieurs vies.

  2. Hiérarchisez les en fonction de ce que vous voulez faire le plus tôt et du temps nécessaire
    Répondez aux questions suivantes pour chaque tranche de vie :
    - À quel projet puis-je consacrer mon temps cette année ?
    - Quel projet entamer après celui-ci ?
    - Quel projet puis-je faire chaque jour qui durent moins de 20 minutes ?
    - Quel projet puis-je faire le week-end ?
    - Quel projet puis-je faire une fois pour toutes ?


  3. Faites un plan à 3 ans
    - Année 1 : projet A
    - Année 2: projet A, B et C
    - Année 3: projet B, C, D

    Vous avez plus de temps que vous ne le croyez mais votre horizon est obscurci par votre vision à court terme. Organisez votre vie pour laisser place à vos projets les plus chers dans votre agenda. Cela ne veut pas dire que vous ferez tout d'un coup mais vous pourrez tous les faire si vous planifiez un minimum votre vie. Et justement, les scanneurs ont horreur de planifier. Mais c'est la seule solution et cela demande pas beaucoup d'effort en final.

  4. Tracez votre vie
    Ne changez pas votre personnalité pour vous adapter au monde. Au contraire, gardez votre personnalité et concevez un style de vie autour de vos désirs les plus profonds. Certaines personnes ont même fais une liste de tous les projets qu'ils souhaitaient faire dans les 20 ou 30 ans à venir … et ils les ont fait ! Pourquoi pas vous? En écrivant cette liste, vous aurez des objectifs précis, clairs et planifiés dans le temps. Votre tâche consiste à les lister et les organiser dans votre vie présente, proche et futur.

    N'oubliez pas, vos projets doivent :
    - Avoir des facettes multiples.
    - Vous donner des nouvelles choses à apprendre.
    - Vous permettre d'utiliser votre talent pour la génération d'idées, le brainstorming.
    - Vous permettre de participer activement dans la création, le démarrage de nouveaux projets, concepts mais laisser l'implémentation à d'autres personnes qui aiment mener à bout des projets.


Confiteor, merci pour ton long témoignage ! Pour le fait de me sentir moins seul déjà, et pour la différence d'âge qui me dit que je vais m'en sortir santa

Confiteor a écrit: la relève est assurée dans le domaine de la déconne
Ne me mets pas la pression non plus rendeer rendeer rendeer Mais j'aime l'idée !

Concernant les stupéfiants aucun souci, je me suis toujours tenu plutôt loin de ça en général : besoin de contrôle et surtout asthme d'effort qui m'a tout de suite éloigné de la cigarette et autre et j'ai gardé cette habitude.

Ma question vu qu'on a un profil plutôt similaire... j'ai bien pour projet de m'éclater, mais professionnellement parlant, c'est pas trop le bazar ? Tu dis que tu as fait beaucoup de métiers différents, quoi par exemple ?

Opossum, et oui, ils m'ont diplômés ces inconscients de l'école ! J'ai pas une expérience de fou, mais si tu as des questions n'hésite pas : je réussis pas souvent mais j'essaye toujours bom

Support_Numéro_Un, ta réponse m'intrigue ! En quoi est-ce mal parti ? Et tant qu'on est pas dévoré par les vers, tout est possible ! I love you

zebrahead, ta phrase est très juste "ne pas correspondre à l'hypocrisie du travail", c'est vraiment ça qui me pèse et où je me sens incompris avec certains amis et ma famille. J'ai l'avantage d'avoir un caractère assez rugueux qui me permet d'activer le siège éjectable avant le burn-out, du type "je vais pas me ruiner la santé pour des cons".

Forcément, ça créé un parcours en dent de scie...




La question à 100 balles étant, maintenant que je découvre qu'on est plusieurs allumés du bocal dans ce forum  farao :


  • Comment on fait pour survivre professionnellement (et sociétalement, la valeur travail est tellement ancré) quand on est dans ce cas là ?
  • Comment on fait pour valoriser ses compétences quand c'est aussi divers et varié ? et souvent sans diplôme ? (notamment les choses manuelles pour ma part, le bricolage, peut-être l'unique passion que je maintiens en continu.)

Litvak

Messages : 6
Date d'inscription : 24/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par izo Jeu 17 Juin 2021 - 20:10

Merci de ton retour.
Pour répondre à tes questions fondamentales je dirai que professionnellement, il est possible de s’y insérer comme dans un jeu de pistes, attentif on y apprend plein de trucs, surtout quand on a l’autre positivement dans le viseur comme tu sembles le faire. C’est toujours un plaisir de trouver une perle (personnalité, compétences, champ d’expertise...) voire plusieurs qui occupent bien.
La gestion du temps peut être profitable. Tu boucles ton travail et peux tirer partie du restant. C’est ce que je fais. Aussi parfois j’ai hâte d’aller au bureau pour continuer mes trucs. Je ne triche pas parce ce que ce que j’apprends ce faisant me sert aussi au boulot.
L’autre astuce est de cesser de parler de survivance en quelque lieu que ce soit. Même quand le boulot est désespérant on peut chercher et trouver en soi de quoi s’occuper. Enfin mon fait est de ne pas mettre le boulot sur un piédestal, j’ai besoin de lui pour mes passions, mais il ne m’est pas essentiel même si je fais le boulot qui me convient le plus et qui me va bien. La vie sérieuse est ailleurs.
Valoriser ne me dit rien non plus. Je m’en moque, moi c’est le ahhh, le hooo, le whaouuu que je cherche. La surprise, l’étonnement, le bluffe. C’est ma nourriture. Recracher ne me dit rien, et d’ailleurs je crache mal. Enfin le diplôme ne fait pas le territoire. Des diplômés sont à chier là où le passionné est ...passionnant parce que cent fois sur le métier ..etc etc.
izo
izo

Messages : 4395
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Litvak Ven 18 Juin 2021 - 10:56

Merci pour ta réponse izo,

Quel genre de boulot fais-tu ? C'est vrai que le fait de gérer son temps peut-être un plus, c'est pour ça que j'étais parti sur prof, je gérais 50% de mon temps de travail comme je le voulais.

Malheureusement j'étais rattrapé par mon envie de bien faire et je ne "bouclais" jamais mon travail, la pédagogie n'a jamais de fin. Je pense qu'il va plutôt falloir que je vise un truc où le travail à fournir est quantifiable et réaliste.

J'aime beaucoup ta deuxième astuce, "cesser de parler de survivance en quelque lieu que ce soit", c'est sûr qu'en commençant à penser comme ça, on se tire une balle dans le pied, même si ce n'est pas toujours facile de faire autrement.

C'est vrai que plus on met le travail au centre de sa vie, plus on est exigeant et plus c'est dur finalement. Rolling Eyes

Litvak

Messages : 6
Date d'inscription : 24/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Topsy Turvy Ven 18 Juin 2021 - 14:43

Ho pensato a te e a tutti quelli che pensano fuori dagli schemi...

Une rayure dans l'univers - Scanner 367%2Bcopy

J'ai pensé à toi et à tous ceux qui pensent hors de la boîte...

Panda aime... chasser... pécher... cultiver...


https://apandapiace.wordpress.com/
La BD n'est malheureusement plus éditée en français.

Une rayure dans l'univers - Scanner PlancheS_39609
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 4160
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Opossum Ven 18 Juin 2021 - 22:44

Ha, cool, merci. ^^
Ce qui m'embête avec les processeurs, c'est que sur un minuscule nombre de connecteurs visibles, on arrive à faire partir tellement de circuits intégrés que j'ai l'impression que c'est pas possible.
Donc, je me dis que plusieurs circuits intégré sont reliés à une même "broche" (les petites pattes du CPU sur les côtés). Mais dans ce cas, comment elle sait la donnée quelle broche et quelle circuit elle doit prendre pour être traitée ? (oui, c'est de l'anthropomorphisme, cela m'aide à comprendre ^^)
Opossum
Opossum

Messages : 2437
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par ludion Ven 18 Juin 2021 - 23:33

Bonsoir et bienvenue (tardive) au fondateur de ces lieux. Smile

Je vais sans doute te griller la politesse en répondant à Opossum, j'espère que cela ne t'offensera pas.

Spoiler:

Un processeur utilise son brochage pour se raccorder, et, pour faire court et aller à l'essentiel :

1/ au(x) contrôleur(s) mémoire (bus de 64 bits en // en général)
2/ au(x) contrôleur(s) d'interruptions
3/au(x) bus supportant les périphériques (64 bits en // en général également) comme les port disques, cartes réseau,cartes vidéo, bus ub, etc.
4/ à l'horloge du système à l'initialisation

Il présente au système d'exploitation des interfaces exposant des fonctions et un espace d'adressage : Il prend les commandes (fonctions précitées) qu'il applique aux données et rend les résultats dans les registres à des adresses données. Il existe donc  des registres spécialisés qui contiennent des adresses mémoire où il faudra aller chercher les données traitées Tous les circuits intégrées ne sont donc pas connectes vers l'extérieur.

PS, il existe un vieux bouquin de Rodney Zachs qui s'appelle "Interfaçage des microprocesseurs", paru en 1977 il me semble, et qui est très digeste pour le commun des mortels. Je pense qu'on peur encore en trouver d'occasion (mais en anglais)
ludion
ludion

Messages : 2839
Date d'inscription : 07/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Opossum Sam 19 Juin 2021 - 10:14

Merci ^^ Ca commence à vraiment prendre forme dans ma tête.
La connexion à l'horloge, est-elle une partie du "coeur" ? Dans ce cas, 2/ et 4/ sont "du même côté" du point de vue connecteurs.
En fait, j'aimerais bien une petite vidéo mettant en image les différents flux de traitement, et leur suites chronologiques.
Après, c'est vraiment du chipotage. ^^
Opossum
Opossum

Messages : 2437
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par ludion Sam 19 Juin 2021 - 14:46

Non pas tout à fait. La connection à l'horloge système à l'initialisation est uniquement faite pour récupérer la date et l'heure en cours. Ensuite, le processeur lui même dispose d'une horloge qui dicte sa fréquence, comme en disposent aussi les différents bus, etc..

Quelques infos supplémentaire en français :

https://www.academiepro.com/uploads/cours/2015_08_21_chapitre_3_le_microprocesseur.pdf
ludion
ludion

Messages : 2839
Date d'inscription : 07/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Stef-âne Sam 19 Juin 2021 - 20:16

Litvak, je me reconnais dans ta présentation, dans tes goûts, tes passions.  
     Tout d'abord, je te souhaite la bienvenue!  Very Happy

  Pour essayer de résumer, je suis attiré par énormément de domaines, j'ai envie de tout faire, tout explorer, et ça en devient maladif :

   Je suis pareil, surtout,  avec ce  que j'appelle une âme de bâtisseur ; j'adore faire des plans de maisons, le bricolage, la rénovation de l'existant (pas vraiment envie de changer les choses, seulement les améliorer pour pas perdre du temps inutilement, je suis conscient de n'être qu'une courroie de transmission, alors ni utopies ni rêves inaccessibles), les vielles pierres. En  histoire, car j'ai fait une licence d'histoire, j'étais surtout impressionné par les édifices comme les cathédrales, les châteaux forts et enviais secrètement le talent des architectes, des maîtres d’œuvre, des artisans.
   J'ai d'ailleurs regretté de ne pas m'être dirigé dans cette voie, et j'ai ressenti une grosse frustration lors de l'achat de notre maison, ma femme ne voulant pas vivre dans des travaux qui n'en finissent pas et préférant le confort moderne tout de suite afin de mieux se consacrer à son travail professionnel et à ses autres activités. Et donc, nous avons opté pour la construction d'une maison individuelle, simple et fonctionnelle. Et je pense qu'elle avait raison : je n'imagine pas comment elle aurait pu faire si elle s'était retrouvée seule dans un habitat en plein travaux, avec un enfant en bas âge. Ce qui a été le cas pour la maman d'une amie de notre fille.  
  C'est ce qui m'embête : la vie est trop courte pour envisager des projets à long terme (alors les idées farfelues de l'enfance, il m'a fallu les condenser, et je trouve qu'il faut toujours limiter mes rêves/objectifs, et ne pas perdre de vue que notre temps  de vie est limité. Alors, je perds un temps fou à réfléchir et penser à comment  faire vite et bien, le maximum de choses en un minimum de temps. Heureusement les idées manquent pas, mais je m'use à faire le tri.

"Même en courant, Plus vite que le vent ...." M.Fugain.


Stef-âne

Messages : 89
Date d'inscription : 05/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Litvak Lun 28 Juin 2021 - 12:08

Bonjour à tous,

Merci Topsy Turvi pour la BD, elle a l'air super sympa. Dommage effectivement pour la langue, je n'ai pas (encore?) de notions d'italien, j'étais plutôt allemand LV1 Razz C'est l'occasion de s'y mettre !

ludion, merci à toi d'avoir répondu sur le plan technique, je n'étais pas très réactif ces temps-ci !  Rolling Eyes

Opossum, j'avais vraiment les mêmes interrogations que toi au début, ma première vraie discussion autour de ce sujet était avec l'ingénieur de la boîte dans laquelle j'ai fait mon stage de 3ᵉ. Il a commencé à me parler des portes logiques, des enchaînements, et qu'on arrivait finalement à un processeur à partir de pièces basiques. C'était fascinant... et j'ai fini par faire 3 ans de spécialité sur le sujet donc !  Very Happy

ludion a parfaitement répondu. J'ajouterais que j'ai l'impression Opossum que tu cherches une explication "simple" aux connecteurs externes et visibles d'un CPU alors qu'il faut se rappeler la complexité interne immense d'un tel objet : la densité actuelle (7 nanomètres) donne environ 100 000 000 de transistors par mm². Les portes logiques de base (NON, ET, OU, etc...) nécessite 2 transistors jusqu'à 6, 7, 8... ça en fait des enchaînements !

Les chiffres font peur face au 1000 contacts visibles et externes de la surface d'un CPU. Dans un tel bazar, j'imagine que la position des connexions "physiques" dépend surtout d'où c'est le plus arrangeant vis-à-vis de la fabrication, pas forcément d'un souci de logique.

Représenter les flux de données physiques me paraît humainement illisible, il faut en rester aux schémas de principe et accepter de rendre chaque bloc abstrait. C'est la différence entre ces deux images :

Une rayure dans l'univers - Scanner Alpha_10Une rayure dans l'univers - Scanner Esi-3210

Ce que je pourrais te conseiller, c'est ce qui m'a servi pendant mes études, notamment en maths, c'est qu'il faut partir de la base et accepter ensuite que les choses deviennent abstraites.

Exemple perso : je comprenais bien mieux les dérivées en terminale qu'en école d'ingénieur. C'était devenu tellement un automatisme (plusieurs dizaines par jour) que c'était une opération parmi d'autre (addition, soustraction) et que j'aurais eu du mal à l'expliquer clairement, car j'avais fini par "l'oublier" en quelque sorte au profit de connaissances plus avancées et plus fraîches. En m'y remettant, ça revenait vite, mais pas dans l'immédiat.

Pour "tout" comprendre, ça peut être bien de partir de la toute base, avec ça par exemple : https://www.irif.fr/~carton/Enseignement/Architecture/Cours/Gates/
Et de faire dans l'ordre :

  1. Je comprends la théorie physique, la diode et le transistor
  2. Je comprends les portes logiques, association de transistors
  3. Je comprends des fonctions complexes, associations de portes logiques (partie la plus longue)
  4. Je comprends le processeur, association de fonctions complexes

De mon expérience purement personnelle, c'est difficile d'être au top sur des sujets aussi vastes en même temps. Un microprocesseur moderne est conçu par des milliers de personnes qui s'occupent chacune d'un morceau infime, il ne faut pas l'oublier !

Mais c'est tout de même possible, exemple :

  • Une calculatrice sur Minecraft : ça donne une idée de la complexité "juste" pour une calculatrice collège ( https://www.youtube.com/watch?v=uGug-4xkw6M )
  • Un processeur 8 bits fait maison : un gars sacrément chaud qui refait un processeur 8 bits à partir de composants de base. Il a même fait une carte graphique ensuite... ( https://www.youtube.com/watch?v=dXdoim96v5A )


J'espère t'avoir apporté une réponse complémentaire à celle de ludion !  Wink




Bonjour Stef-âne et merci pour ton témoignage Very Happy

Je pense qu'on partage la passion de l'histoire, du bricolage et de "l'amélioration" surtout ! Je pense que dans ta situation, le couple joue aussi beaucoup, on ne peut pas forcément demander à l'autre d'endurer ce qu'on pourrait endurer parce qu'avec notre personnalité le projet prend le dessus sur le reste et qu'on est "focus".

Je te rejoins sur ton dernier paragraphe sur "la vie est courte", je n'ai que 26 ans et j'ai déjà ce sentiment depuis des années. Tu parles de "tri" et de faire le "maximum de choses en un minimum de temps" et je partage ces problématiques.

Ça me permet de rebondir sur ma dernière acquisition : introuvable en librairie et à la bibliothèque, j'ai récemment acheté le livre "Je ne veux pas choisir !" de Barbara Sher, apparemment la bible des scanners.

Une rayure dans l'univers - Scanner JNVPC-Couv-1

J'ai commencé hier et c'est vraiment très intéressant et encourageant. La première grande idée est que la société a fortement évolué sur la question des multi-potentiels et qu'à partir de la fin de la seconde guerre mondiale, les spécialistes ont totalement pris le dessus, notamment pour la course à l'armement de la guerre froide.

Elle note par exemple qu'à l'époque de Léonard de Vinci, ça ne choquait personne de voir un gars passer du bricolage à la peinture en passant par l'astronomie et la poésie, et que c'était au contraire extrêmement valorisé, alors même qu'il n'a pas fini un très grand nombre de ses projets, même certains pour lesquels il avait été payé.

Il y a donc un axe de déculpabilisation, à l'instar des HP/Zèbre, en disant "on est comme ça, ça ne changera pas, autant apprendre à s'en servir, car c'est une force".

Je continue ma lecture et je reviendrais ici faire un résumé des conseils si je les trouve pertinents, ou que ça fonctionne ! santa

Bonne semaine à tous


Dernière édition par Litvak le Lun 6 Sep 2021 - 13:01, édité 1 fois

Litvak

Messages : 6
Date d'inscription : 24/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Topsy Turvy Lun 28 Juin 2021 - 14:43

Chouette, je me réjouis que tu reviennes nous parler du bouquin.
bounce
https://lehetremyriadis.fr/boutique/livres/psychologie-et-developpement-personnel/je-ne-veux-pas-choisir/
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 4160
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Opossum Mar 29 Juin 2021 - 17:33

Merci !
Ludion et Litvak.
A force, cela commence à faire sens.

Je vais aller faire un post dans la section adhoc, histoire de voir si j'ai vraiment compris.
Opossum
Opossum

Messages : 2437
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Stef-âne Dim 4 Juil 2021 - 23:08



Litvak: a écrit:Je pense qu'on partage la passion de l'histoire, du bricolage et de "l'amélioration" surtout ! Je pense que dans ta situation, le couple joue aussi beaucoup, on ne peut pas forcément demander à l'autre d'endurer ce qu'on pourrait endurer parce qu'avec notre personnalité le projet prend le dessus sur le reste et qu'on est "focus".

Alors, le couple ! Petite digression : effectivement, il est important de tenir compte de l'envie et des avis/envies de l'autre, évidemment, et d'où l'importance des « mises au point » dés le début de notre relation (genre « que veut-on exactement », quels sont nos projets, quel sens donner à notre vie de couple, veut-on des enfants, pourquoi etc ….. Plein de choses de ce genre, avant de s'engager). Pour ma part, j'ai « piqué » ma femme à son ex copain, à deux reprises : elle avait fini par le quitter, il était invivable, mais avait fini par repartir avec lui car il lui faisait du chantage au suicide (et elle, bonne poire, côté infirmière et toussa ….), mais elle a compris (enfin) qu'elle se faisait manipuler et m'est revenue (je venais de me mettre en couple, mais sans conviction, elle était particulièrement « chiante »), et, nous sommes mariés depuis un peu plus de 20 ans.
Donc, des mises au point ont été nécessaires au départ et, ça baigne.
Nous faisons des concessions, bien sûr, et avons un impératif primordial, c'est de respecter l'espace vital de l'autre. Parfois, c'est même rigolo : ainsi, depuis que j'ai fait un dressing/lingerie/Laverie à la place d'une chambre au rez-de-chaussée, je n'ai plus le droit d'y aller, même pour passer l'aspirateur ou la serpillière Madame s'est appropriée la pièce, c'est devenu sa pièce à elle. Finalement ça me fait moins de boulot, super ! Ah, les femmes, elles savent pas ce qu'elles veulent, elles reprennent très vite leurs rôles traditionnels. J'arrête, je perçois la contestation. (Et ma fille qui me fait la gueule, car j'ai eu le malheur de dire que je regrettais le confinement car je ne m'inquiétais pas, je savais où elle était). Et voilà qu’aujourd’hui, elle dort chez une copine. Et moi, je vais avoir du mal à dormir. J'suis puni !

Stef-âne

Messages : 89
Date d'inscription : 05/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Re: Une rayure dans l'univers - Scanner

Message par Stef-âne Mar 6 Juil 2021 - 20:32

Litvak: a écrit:Ça me permet de rebondir sur ma dernière acquisition : introuvable en librairie et à la bibliothèque, j'ai récemment acheté le livre "Je ne veux pas choisir !" de Barbara Sher, apparemment la bible des scanners.

 Super, je vais essayer de me le procurer (en français autre que traduc automatique, car c'est incompréhensible, ces confusions des verbes être et avoir et tout le reste, c'est fatiguant).
  Sinon, il est possible de le télécharger , sur ce site :

   Télécharger : Je ne veux pas choisir !: Guide de survie à l’usage des explorateurs, multi-potentiels, esprit Renaissance et autres touche-à -tout (LE HETRE MYRIADIS) (Français Edition) PDF Ebook (allmedia.press)
Litvak/ a écrit:

Elle note par exemple qu'à l'époque de Léonard de Vinci, ça ne choquait personne de voir un gars passer du bricolage à la peinture en passant par l'astronomie et la poésie, et que c'était au contraire extrêmement valorisé, alors même qu'il n'a pas fini un très grand nombre de ses projets, même certains pour lesquels il avait été payé.

  Oui, je suis d'accord et je comprends tout à fait. A cette époque, l'individu était mis en avant et son travail valorisé. Et aujourd'hui, c'est exactement le contraire: On a contesté « le travail morcelé », « le chômage de masse », « la spécialisation des tâches » et maintenant « la robotisation » qui consiste à transformer l'individu en robot de plus en plus spécialisé et mono tâcheron (contraire de l'individu multi potentiel), ce qui peut causer un tas de souffrances à l'individualité des Hauts Potentiels sur le marché du travail.

Il y a donc un axe de déculpabilisation, à l'instar des HP/Zèbre, en disant "on est comme ça, ça ne changera pas, autant apprendre à s'en servir, car c'est une force".
....
Il y a donc un axe de déculpabilisation, à l'instar des HP/Zèbre, en disant "on est comme ça, ça ne changera pas, autant apprendre à s'en servir, car c'est une force".

 Seule solution, se garder un espace de liberté, même en travaillant pour soi, et ne considérer le travail social que comme un travail alimentaire ne demandant que peu d'investissement personnel (je ne parle pas de fric, mais de l'investissement de sa personne, de son être, de ses capacités. Dans ce cas, je suis d'accord, ce peut être une force.

 Tu parles de l'époque de Vinci, et je pense à Michel-Ange, qui n'achevait pas ses sculptures pourtant commandées et parfois payées, mais une chose m'intrigue, c'est le fait que « l'inachevé » avait fini par devenir une mode, un art : pourquoi ? (Camille Claudel avait fini par céder elle aussi, à cette forme d'art). Le goût de l'inachevé peut se concevoir chez les romanciers (ils sont imaginatifs et forcent leurs lecteurs à imaginer une suite : une sorte de partage), mais des bâtisseurs qui prévoiraient des travaux inachevés, je n'imagine même pas ! D'où l'obsession du temps qui passe trop vite et devient notre ennemi. (Au Moyen-Âge, les gens se croyaient immortels, peut-être une explication ?).  

 Concernant les artistes et surtout les sculpteurs, au Moyen-âge, il leur fallait avant tout, s'extraire des « corporations » (forme de gestion du travail) et travailler pour de puissants « commanditaires » afin de devenir des artistes reconnus à titre individuel. Qui connaît aujourd'hui les auteurs des fresques et sculptures des cathédrales ? « L'émancipation de la conscience artistique » n'avait, au XV ème siècle, bénéficier qu'aux peintres (disait un spécialiste du Moyen-Âge).

Je continue ma lecture et je reviendrais ici faire un résumé des conseils si je les trouve pertinents, ou que ça fonctionne !

 D'accord, je suis impatient de te lire;

Stef-âne

Messages : 89
Date d'inscription : 05/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

Une rayure dans l'univers - Scanner Empty Retour

Message par Litvak Lun 6 Sep 2021 - 13:21

Bonjour à tous,

Pardon à tous de ce délai de réponse bien trop long ! Après ma démission mi-mai, les grandes vacances d'été ont vite commencé et ne se sont achevées qu'il y a une semaine Very Happy

La mauvaise nouvelle, c'est que je n'ai pas eu (pas pris !) le temps d'avancer correctement sur le livre, en tout cas pas en prenant suffisamment de notes pour pouvoir vous faire un retour intéressant. C'est toujours dans les plans et c'est entamé, mais je crains qu'il ne faille patienter encore un peu Crying or Very sad

De plus, ces longues vacances n'ont pas calmé cette soif intarissable de découvrir de nouvelles choses. Dans le désordre, j'ai fait de l'informatique pour un asso, du pain, du brassage de bière, du tournage sur bois, un chantier participatif, réparer un moteur de bateau, un voyage en vélo de 300km, du surf, un déménagement, de la peinture...  bounce

La différence notable étant que l'existence de ce livre et les retours de ce forum me permettent de m'assumer plus facilement désormais. Lors des vacances annuelles avec mes amis de promo, la question fatidique du "et maintenant, tu vas faire quoi ?" me passe au-dessus, j'ai compris que ça serait un patchwork en continu.  jocolor  Finalement, plus on l'assume, plus les gens autour de nous se font une raison, famille en tête.

On avance doucement donc, et j'espère que la rentrée me laissera plus de temps pour avancer sur le livre et donc sur les stratégies à mettre en place pour que tout se passe au mieux. J'ai fait mon gros déblayage administratif en ce début septembre avec notamment une dépose de statut d'autoentrepreneur pour pouvoir travailler à mon rythme, au début dans la réparation informatique.




Désolé donc Topsy Turvy, je fais aussi vite que possible ! Rolling Eyes

Je suis ravi si j'ai pu t'éclairer un tout petit peu Opossum Wink

Merci Stef-âne pour ton retour de père de famille, ça m'a beaucoup fait rire ! C'est vrai que la communication et les mises au point sont importantes comme tu le dis. En tout cas tu as l'air d'avoir trouvé un équilibre et c'est bien ça l'essentiel !

Je t'avoue être un peu critique sur le couple parce que j'ai enchaîné quelques histoires compliquées et je suis très prudent/méfiant désormais. Je n'exclus pas de trouver un jour la perle rare, en attendant ce n'est plus un objectif et je redéploie mon énergie sur le reste, à tort ou à raison.

Pour le livre, j'ai l'impression que ton lien de téléchargement n'est plus fonctionnel. Je t'avoue que ça m'arrangerait, le livre est assez gros et je préfèrerais pouvoir l'embarquer sur ma liseuse à certaines occasions.

Je te rejoins sur l'analyse du monde du travail actuel, c'est justement ce que j'ai pu ressentir pendant et après mes études avec mes proches. C'est devenu quasiment un rituel de me demander "qu'est-ce que j'ai encore fait cette année" quand on me voit, car ça a l'air d'aller trop vite pour la moyenne.  No

Sur la culture de l'inachevé, je pense que le contrôle et la communication étaient aussi moins développés. Pas de téléphone, pas de mail, peu de registres officiels. On commande quelque chose à quelqu'un, on le revoit (ou pas) des mois après.

Il était plus aisé de s'échapper quand on n'avait pas la motivation de finir quelque chose à mon sens. Avec en plus la protection/le soutien d'un riche commanditaire comme tu le soulignes, il est encore plus simple de dire "c'est bon, j'arrête", quand on s'appelle Léonard de Vinci et qu'on a le Roi de France comme garant. Ça calme !

Encore désolé pour le délai, je ne vous oublie pas !  santa

Litvak

Messages : 6
Date d'inscription : 24/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum