Le couple de mon frère

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Le couple de mon frère

Message par My_illusion Lun 7 Juin 2021 - 19:18

Je suis inquiète pour le couple d’un de mes frères et sa femme.

Ils sont mariés depuis 13 ans, et se connaissent depuis quelques années auparavant. Quand j’ai connu ma belle-sœur, j’ai tout de suite compris quel genre de personne elle était : une belle personne, empathe, main sur le coeur mais... terriblement envahissante affectivement : besoin de reconnaissance +++ et une jalousie s’étendant au delà du couple - elle doit être le centre de l’attention. En quelques semaines, je me suis dis : leur couple ne tiendra pas. Puis, ça a tenu, je me suis dis « chouette j’ai eu tort! » ils se sont tjrs beaucoup disputés mais c’est devenu une habitude, le couple tenait.
Depuis quelques semaines, c’est la crise. Mais pas une crise bruyante, justement c’est très silencieux et c’est pour ça que je suis inquiète.
Mon frère a dit récemment à sa femme : « le peu qui nous reliait affectivement s’est rompu » il lui a dit ça très calmement. Sans colère ni tristesse. Comme une fatalité.
Mon frère refuse de parler, il se braque complètement et me répond par exemple « on voit que toi tu ne vis pas avec qqn! » et je lui réponds « ah mais je suis archi d’accord avec toi que c’est hyper dur et que je ne le supporterais pas ».
Et il ne dit plus rien, lorsque je lui demande comment il va, il répond « ça va... la vie suit son cours ».

Au vu de l’état de son couple, je ne vois que deux options :
1) ils vont cohabiter et faire semblant aux yeux du monde pour pouvoir chacun avoir leurs enfants sous le même toit.
2) ils vont finir par se séparer physiquement et divorcés.

Je suis peu optimiste de manière générale, bien du mal à imaginer une issue positive : une petite thérapie de couple et hop ça repart comme l’an 40.

Est-ce que c’est possible que ce genre de relation évolue vers un mieux? Et si oui, que puis-je faire pour la favoriser?

Je ne souhaite pas qu’ils restent ensemble s’ils sont malheureux et qu’ils se lancent des piques mutuellement que les enfants ressentiront fatalement. Je ne veux pas qu’il reproduise le schéma de notre paternel.

Il y a des ressemblances. Le passé traumatique finit tôt ou tard par ressortir. Ce que mon frère ne supporte plus, c’est le fait que sa femme boive jusqu’à dépasser la limite du self control. Il y a plus d’un mois, elle s’est endormie au volant (à cause de l’alcool) et a frôlé la mort. Il a fait ce qu’il devait faire pour elle mais ça a anéanti leur relation. Passé les jours critiques, il lui a reproché son penchant pour l’alcool et son manque de discernement face au danger.
La voiture venait d’être achetée 2 mois plus tôt, terminée en sinistre total.

Un autre frère a tenté de lui dire que tout le monde faisait des erreurs et il s’est braqué brusquement : « ce ne sont pas tes affaires! »

La coupe est pleine, et malheureusement ça fait écho à l’enfance, la sensibilité face à l’alcool est grande. Nous avons dû vivre avec une génitrice qui prenait des risques inconsidérés et qui roulait en état d’ébriété avancé. Causant notamment un accident avec un des frères dans l’auto. La plupart des accidents, elle les a commis seule, sans tuer qqn, par miracle. Chaque fois que nous tentions de la freiner, elle nous menaçait de mort. Elle n’hésitait pas à frapper pour avoir sa dose. C’est comme ça un drogué. Ce frère a tenté un jour de lui faire peur en se mettant en colère noire et en fracassant des bières dans l’évier, ça a à peine eu de l’effet. Et une fois, il l’a même frappée, pas du tout par envie, mais parce qu’elle poussait à bout au maximum. Cette scène a duré et me laisse également un traumatisme mais je comprends pourquoi il a réagi de cette façon, je sais que ça ne fait pas de lui un homme violent... (peu importe si personne ne peut comprendre, même psys, il faut vivre les choses de l’intérieur pour les comprendre). Aucun de ma fratrie n’est devenu alcoolique, ma sœur a eu quelques excès mais pour crier son mal-être. Elle m’a violentée également en étant sous effet de l’alcool et je ne lui en ai même pas tenu rigueur. Le pire de soi ressort quand on a l’alcool mauvais. Et quand tu sombres, tu emportes avec toi ceux qui sont autour de toi. Mes trois frères je ne les ai jamais vus saouls. D’ailleurs, tout comme moi, ils boivent un ou deux verres et puis s’arrêtent. Je suis fière que nous n’ayons pas de « gènes alcooliques » car c’est un réel poison.

Donc voilà, ce passé rend hypersensible au fait que les autres s’alcoolisent sans modération. Et ça faisait déjà des années qu’il demandait à sa femme de se modérer à ce niveau. Elle a conscience d’avoir l’alcool mauvais mais elle réitère quand même, comme pour se « sentir en vie? », pour sortir son mal-être?
Mon frère ne parle pas mais j’ai la sensation que le dernier événement lui a donné le coup de grâce, imaginant que ses enfants étaient à deux doigts d’être orphelins de mère. Si je me mets à sa place, je chercherais moi aussi à me détacher affectivement par effet miroir avec notre génitrice. Il semble ne plus ressentir d’amour ni d’affection pour elle.

J’ai parlé avec elle, du fait qu’il ne peut plus supporter ces conséquences dus à l’alcool, elle comprend mais pour autant elle ne respecte pas... elle s’en veut mais je ne pense même pas que ça fera en sorte qu’elle ne dépasse pas ses limites. Car est ce que les gens peuvent réellement changer? La volonté qui ne serait pas si stimulable que ça? Je n’ai pas l’impression qu’elle veut se battre pour son couple, elle dit que mon frère n’est qu’un gros dépressif qui n’aime rien... mais en réalité, il n’aime juste pas ce qu’elle aime et elle dénigre ce que lui aime.

La seule chose qui semble les rassembler ce sont leurs deux enfants.
Mais sincèrement, comment ça peut être tenable ce genre de situation malsaine? Faire semblant d’être un couple juste pour les enfants ? Franchement, ça ne peut que mal se passer pour eux.

Je passe en boucle cette situation sans trouver de solution. Et ça me rend malade, j’anticipe déjà tout ce qu’il va se passer...

A part les écouter s’ils veulent bien parler, que puis-je faire ?
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par Joann Lun 7 Juin 2021 - 19:38

Hum, manger des olives vertes en terasse avec un verre et te dire qu'osef.

Joann

Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Lun 7 Juin 2021 - 19:54

Difficile de te répondre my illusion. Qu’est-ce que tu peux faire dans cette situation ? j’ai peur que tu ne puisses pas faire grand chose malheureusement.


Quel rapport as-tu avec ta belle-sœur ? Je veux dire est-ce qu’elle parle facilement avec toi, un peu comme une confidente? Même si tu lui parles, si tu dis que ça fait des années qu’elle boit, à moins de lui conseiller de faire une cure de désintoxication, je ne vois pas ce que tu peux faire. Car je ne pense que simplement lui dire d’arrêter va la faire arrêter.


S'ils ne s’aiment plus et qu’il reste ensemble pour les enfants, c’est du classique, j’ai envie de dire. Mais là, il y a l’alcool en plus. Est-ce que ton frère reste aussi avec sa femme pour éviter qu’elle sombre encore plus ? Peut-être my illusion !


C’est compliqué comme situation, à moins de leur parler, je ne vois pas ce que tu peux faire d’autres.


Comment, c’est tenable? Les enfants. Ils doivent plus cohabiter qu’ autres choses maintenant. Peur de se retrouver seul aussi, passer de 13 ans de couplé a seul dans un petit appartement sans ses enfants, ça doit faire très bizarre. Surtout si les enfants sont tout pour toi.

Peut-être essayer de garder les enfants quelques jours pour qu’ils partent ensemble dans un endroit pour se retrouver et discuter.


astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Lun 7 Juin 2021 - 21:44

Joann a écrit:Hum, manger des olives vertes en terasse avec un verre et te dire qu'osef.

Lol. La plupart des gens s’en foutent de la souffrance des autres mais je ne fonctionne pas comme ça Wink
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par Joann Lun 7 Juin 2021 - 21:53

Haha. Je vois, je vois. Trop d'amour tu portes sans doute on dira.

Joann

Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Lun 7 Juin 2021 - 22:12

Merci pour ta réponse Astronaute.

Ma belle-sœur n’est pas à proprement parler alcoolique (en tout cas ce n’est pas du tout ce qu’on a dû vivre avec notre génitrice). Elle va juste dans l’excès lorsqu’il y a de l’alcool pour, je présume, légitimer ses excès émotionnels. Elle est plutôt insupportable lorsqu’elle est saoule. En fait, depuis toujours, elle a des besoins affectifs qui débordent. En psychothérapie depuis... plus de 10 ans (ça marche à fond les thérapies, hum hum).
Mon frère est par contre pas assez expressif, pas qu’il soit insensible mais il montre son affection d’une manière indirecte et ça suffit pas à ma belle-sœur. Mais ça, c’est un déséquilibre depuis le départ donc pas le problème principal.

Je ne suis pas la confidente préférée de cette belle-sœur car je ressemble à son mari... je ne suis pas dans un émotionnel qui lui sied. Ça m’étouffe alors même que je ne vis pas avec elle, lol. Au tout début, elle cherchait à être ma préférée des deux belle-sœurs pour ne citer qu’un exemple.

Oui c’est pas rare les couples qui cohabitent pour les enfants mais c’est horrible. En fait, je crois même qu’ils vont en venir à se mettre d’accord pour aller voir ailleurs tout en cohabitant pour les enfants. Pfffff, ils devraient alors être courageux et se séparer avec garde alternée !
Mais ma belle-sœur ne possède qu’un tiers de la maison donc ce serait mon frère qui rachèterait et elle n’a plus de CDI donc ça la fout mal pour elle.

Je commence à mieux comprendre pourquoi le garçon disait qu’il n’était pas heureux et que la vie ça sert à rien, je croyais que c’était son père qui déteignait sur son mood mais c’est plutôt sa façon à lui d’exprimer qu’il sent que ça va pas entre ses parents. Il se ferait taper à l’école et il a dit qu’il voulait vivre dans la Nature (sous-entendu, tout seul, loin des humains).
Il n’a que 8 ans. J’avais 7 ans quand j’ai également dû affronter un monde horrible et hostile. Je ne pense pas qu’il vivra pire que moi mais je ne lui souhaite quand même pas la vie qui l’attend si ses parents cohabitent en faisant semblant. C’est à gerber comme relation.

Je n’aime pas mon impuissance. Je n’arrive pas à l’accepter.

C’est nul.

Sinon, j’ai déjà proposé de garder les enfants, et justement mon frère m’a répondu « j’aime les avoir près de moi »...
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par Confiteor Lun 7 Juin 2021 - 23:06

Je n’aime pas mon impuissance. Je n’arrive pas à l’accepter.

C’est nul.
Oui.
C'est nul d'être impuissant, mais on n'y peut rien sinon ... on ne serait pas impuissant.
C'est nul de ne pas l'accepter puisque c'est inéluctable.

C'est un peu comme se révolter contre la perspective de sa propre mort.

Il faut se départir de ce sentiment. Nous sommes impuissants devant tant d'horreurs en devenir ou en action et présentes à nous.
On ne doit pas sentir responsable de tout. Sinon, on ne peut plus vivre à peu près sereinement. C'est un travail d'y parvenir. Il ne s'agit pas de s’assécher ni de devenir indifférent, insensible. Mais d'accepter les limites humaines à l'action lorsqu'on y est confronté.
Lorsque j'étais enseignant en collège, statistiquement, entre 1 et 4 enfants par classe subissaient (ou avaient subi) des violences familiales graves de tous types. Si j'avais passé ma journée à observer ces mômes avec cette idée en tête, que je m'étais demandé à chaque instant est-ce Lola, Jérémy ou Kader qui est concerné, aurais-je pu continuer à enseigner ? Or c'était ma mission première, celle que j'ai assumée de mon mieux.
L'oncologue ne doit pas être bouleversé lorsqu'il est confronté à l'échec thérapeutique inévitable face à un cancer du pancréas avancé. Sinon, il ne peut plus faire son métier, celui qui consiste à réussir parfois à sauver un patient.

Conserver toute son énergie pour accomplir ce qui se peut et accepter sa défaite face à l'inévitable. En évitant au maximum d'en souffrir, parce que la douleur n'est pas rédemptrice, pas plus pour soi que pour autrui.

Je ne sais dans le fond pas comment j'y suis parvenu. J'ai longtemps souffert du même mode de fonctionnement défaillant.
Confiteor
Confiteor

Messages : 6192
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Lun 7 Juin 2021 - 23:23

My illusion, j’ai cru comprendre que alcoolique ne veux pas forcément dire boire tous les jours. On pourrait dire plutôt que ta belle-sœur à un problème avec l’alcool. Tu l’auras compris, il faut qu’elle règle ça.

Sans vouloir jouer les pays de comptoir, tu as remarqué que ton frère a reproduit le schéma parental ?
C’est-à-dire qu’il s’est mis en couple avec une femme qui a des problèmes d’alcool.

Pour en revenir au problème principal, tu me dis que c’est plutôt un problème de demande d’affection. Si ton frère a eu le schéma du père comme tu l’as décrit, ça va être compliqué de le faire changer. Je ne sais pas s'il en a déjà parlé à un psy.

C'est clair que pour le petit, ce n’est pas l’idéal. C’est de lui dont tu parles quand tu dis qu'un de tes neveux veut apprendre à jardiner ?

Je ne sais pas si c'est du courage qu’il faut ? Ils doivent avoir les fesses entre deux chaises. D’un côté, les gamins, de l’autre le manquent de moyens.

Il n’y aurait pas dans ton entourage une sorte de figure paternelle ou maternelle que ton frère pour craindre(quand je dis craindre, tu sais un peu comme un oncle dont écoute les paroles.) ? Une personne qui pourrait leur parler.

Tu pourrais essayer de lui écrire une lettre à ton frère, lui tout ce que tu as sur le cœur. Qu’en penses-tu ?

astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par Archiloque Mar 8 Juin 2021 - 0:37

D'accord avec astronaute, il y a plusieurs formes d'alcoolisme, celui de ta mère était peut-être plus extrême, mais ça ne signifie pas que ta belle-sœur ne l'est pas.

Il n'y a pas de solution magique à ça — ni d'universelle. J'ai un frère alcoolique, abstinent depuis dix ans, il a suivi le programme des AA et s'y tient - avant ça a mené son couple à la rupture par deux fois. Depuis lors, ça va mieux.

Perso, ça me parlerait pas du tout ce moyen pour en avoir survolé la méthode — j'y trouve un côté un peu sectaire ; mais je suis très différent de mon frère. Je ne sais pas si une idée de ce genre, ou un groupe de parole, peut être une suggestion pour ta belle sœur ou quelque chose qui fonctionnerait avec elle. Certains peuvent surmonter ça par la seule volonté, d'autres n'y arrivent pas avec toutes les béquilles (suivi psy, médical, paroles...) ; les personnes diffèrent.

Pour l'avenir du couple, pas de miracle non plus. Rester ensemble c'est foireux et ça pèse aussi sur les enfants. La séparation, ça peut aussi être mal vécu par eux… Il n'y a pas de généralité, que des cas particuliers. Mais quelle idée aussi de faire des enfants. ^^ À titre personnel, je trouve que la solution d'une séparation est meilleure ; les parents sont aussi des personnes propres, ils resteront des parents, par contre s'ils négligent pour ça une part d'eux-mêmes, ils se rongent de l'intérieur.

Je comprends que ça soit pas facile pour toi à vivre ; émotionnellement c'est pas facile à gérer. Comment aider au mieux sans intervenir de trop ? Dans certains cas, on ne peut même rien faire. Mais on déguste cette impuissance, aussi, parfois, la peine des autres. C'est dur de se blinder face à cela. Voire impossible, et je ne sais pas si ça serait sain. Peut-être.

Bref, pas vraiment de solution à proposer. Juste te souhaiter bon courage et espérer pour toi que ton frère et ta femme feront les meilleurs choix pour eux, quels qu'ils soient.

J'ai commencé en approuvant astronaute, je vais terminer de la même façon. Exprimer par l'écrit à ton frère ce que tu as envie de lui dire, ça peut vraiment être bénéfique. Pour lui et toi.
Archiloque
Archiloque

Messages : 1259
Date d'inscription : 22/09/2020
Localisation : Les terres

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Mar 8 Juin 2021 - 0:52

@ Confiteor : en effet, il faut parvenir à maintenir une distance émotionnelle face aux horreurs sinon on s’écroule. Je gère tellement mieux si l’horreur me concerne, lorsqu’elle touche les autres, c’est comme si c’était plus grave car je fais moins confiance en les capacités resilientes des autres (ou du moins en leur capacité à affronter sans ajouter du malheur au malheur).
J’ai ce problème d’impuissance dans tous les domaines. Autre domaine : si je ne trouve pas de quoi souffre un animal ou que je ne trouve pas de traitement, ça va me bouffer l’esprit jusqu’à ce que je trouve. J’ai la phobie de commettre des erreurs également. Je vis avec des pressions de dingue.

J’ai effectivement la sensation qu’accepter son impuissance c’est un peu comme s’en rendre indifférent, je m’en foutiste. Ma conscience me tourmente si je ne trouve pas de solution. Je comprends la nécessité d’accepter ce sur quoi on a pas de point de levier. Malgré tout, je vais me dire « et s’il y avait même juste un petit qqchose que je pourrais changer et que c’est juste que je ne le trouve pas là tout de suite? » je suis têtue... médaille et son revers.

Bravo à toi d’avoir réussi à l’accepter, j’imagine bien que ça a dû sacrément soulager le poids sur tes épaules.
Pour l’exemple de la mort, j’accepterais tellement plus facilement s’il s’agissait de ma propre mort (je pense même que j’en ressentirais du soulagement...) mais si ça touche autrui qui tient à vivre, ça me rend forcément pas bien. Après, j’accepte plus facilement lorsque les faits tangibles sont indiscutables, d’autant que la santé je connais un peu quand même. Lorsqu’un client m’a apporté son chat cachectique, je lui ai dit que ça pouvait être une hyperthyroïdie et que ce serait le meilleur des scenarii et qu’il fallait le confirmer par la prise de sang. Finalement c’était pas ça mais une insuffisance rénale chronique très avancée, je lui ai dit : c’est trop tard, les reins sont trop fichus, on ne pourra même plus lui apporter un confort de vie au vu des résultats sanguins, il vaut mieux lui offrir l’euthanasie. Le monsieur se doutait que c’était grave et il a attendu trop longtemps, en gros ça faisait trois ans que ça avait débuté. J’ai pas eu de difficulté à présenter les faits et à lui indiquer la meilleure des décisions. Évidemment, il a pleuré mais je n’ai pas ressenti de peine car c’est le bien-être du chat qui m’importait le plus. C’était inéluctable oui.

Lorsqu’il s’agit de psychologie, l’inéluctable est moins tranché. Je crois que c’est pour ça que c’est plus difficile à accepter.
D’autant que j’ai une tendance à voir le tableau plus noir qu’il n’est en réalité. Donc je doute de ma propre perception. Et je me dis « tu te trompes peut-être, y’a probablement encore un mieux qui soit possible! »

@ Astronaute : trop de gens ont un problème avec l’alcool. Et y’a une omerta à ce niveau, un déni terrible de la part de ces personnes qui ne peuvent pas passer un moment social sans boire plus que de raison. Comme ça qu’ils kiffent la vie, entre autres. Les excès donnent une illusion de vie.

Oui, je pense que mon frère s’est éloigné d’elle petit à petit car il ne veut plus que ça lui rappelle le passé, et l’effet pervers c’est que ça accentue le refuge dans l’alcool. C’est ce qu’il s’est probablement passé entre mes géniteurs. Le paternel s’est éloigné de sa famille trop casse couilles, en travaillant toujours plus. La mère a d’autant plus bu car se sentait délaissée et ça a fait l’effet boule de neige jusqu’à l’explosion.

C’est horrible d’imaginer que le schéma puisse se reproduire. Est-ce que mon frère serait capable de la tromper? Je me le demande. Un homme malheureux cherche le réconfort dans les bras d’une autre. C’est compréhensible mais ça doit être dit... consenti. J’ai bon espoir qu’il sache que tôt ou tard ce genre de dérive éclate même au visage des enfants.

Oui son petit est celui qui demande à jardiner, il aime ce côté Nature que je suis bien contente de partager avec lui. C’est un garçon froid depuis sa naissance, j’ai du mal à être en lien avec lui, mais avec le temps je le décode un peu mieux. Il est surtout introverti. Lui arracher un sourire, c’est pas évident. Mais sous ses airs, c’est un sensible. Donc yes, passer du temps avec lui et lui transmettre le meilleur de moi, ça je peux faire. J’ai pas eu de tatie ou de tonton, et j’sais que mine de rien ça fait du bien aux enfants qui vivent des trucs pas faciles.

Pas de figure paternelle ou maternelle qui pourrait faire entendre raison à mon frère, lui aussi il s’est fait tout seul, sans aide affective. Pas d’oncle ou de tante (enfin une tante du côté paternel qu’on a à peine connue) y’a les parents de sa femme qui le considèrent comme leur fils (je crois) mais ils ne sont pas au courant (je crois).

Ils ont une petite de 3 ans, la prunelle des yeux de son papa, il est hyper attaché à elle; avec ses enfants là il n’a aucun souci à exprimer son affection de manière claire et directe.

Je crois que je vais réessayer de le faire parler... en utilisant une psychologie archi fine... ouch vais-je y arriver ? Une sorte de manipulation positive. Il n’est pas con donc faut être très fin. Créer le contact de confiance - confidence. Je vais cogiter.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par Névromon Mar 8 Juin 2021 - 7:36

Trois points :

1) Conseil de délégation.
Téléphone au service addictologie d'un hôpital ou d'une clinique, résume la situation, et demande des éléments de langage et conseils pour aborder la question de l'alcool. Quitte à déléguer les choses au secteur de la santé : des gens sont potentiellement en danger, ici, et tu n'es pas obligée de les "sauver". Il y a des personnes qui ont une formation et une expérience pour soigner les autres, et elles travaillent en hôpital. Déléguer pourrait te permettre de toi, te soulager, voire te protéger un peu émotionnellement de la situation dans laquelle il est tout à fait compréhensible que tu t'investisses. Je pense ici selon le "Soigner les soignants", qui peuvent être les proches des gens en souffrance, comme toi avec ton frère.

2) Au sujet des thérapies psychologiques.
Les thérapies psychologiques dépendent de bien des facteurs, des paramètres, et pas uniquement des personnes derrière les praticien(ne)s qui les pratiquent. La thérapie, comme toute interaction humaine, est une relation, qui peut "fonctionner" ou non : peut-être qu'elle ne "marche" pas entre ta belle-sœur et "son/sa" psychologue. Ou peut-être que cela fonctionne un minimum, mais qu'elle avait tellement de choses à régler et sur lesquelles travailler que dix ans n'ont pas suffi à traiter toutes ces problématiques.
Cependant, je pense qu'il est censé de ne pas considérer la thérapie psychologique comme quelque chose de tout puissant sur lequel faire reposer tous les moyens de guérison, en effet.

3) Rétablir la confiance entre eux en rétablissant le dialogue.
La confiance me semble fortement endommagée entre eux. Peut-être qu'une thérapie de couple, de par sa dimension médiatrice, avec un(e) intermédiaire rétablissant entre eux la communication, serait de bon aloi.
Névromon
Névromon

Messages : 1459
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par Confiteor Mar 8 Juin 2021 - 8:13

My, je crois que j'ai avancé lorsque j'ai commencé à accepter l'inéluctable de moi-même.
Tenter de modifier ce qui peut l'être (et donc rester très modeste dans ses ambitions) et savoir qu'il faut vivre avec la douleur du reste, s'y accoutumer.
Toi et moi vivons en SCPT, c'est infernal. Pas de la même nature, avec des conséquences bien différentes. Lorsque j'ai cessé de me rebeller contre cette réalité, d'avoir de la colère contre mon passé et ses acteurs, lorsque j'ai considéré qu'il est des plaies qui ne se referment jamais et qu'on peut vivre avec la souffrance en riant malgré tout, j'ai fait un progrès considérable.
Et surtout lorsque j'ai rompu avec la culpabilité mal placée (en ce domaine tu as du boulot ...). L'adulte qui fut un enfant maltraité a beaucoup de difficulté à ne pas se sentir responsable de sa maltraitance.

Edit 10 min plus tard : Même encore aujourd'hui (à l'instant je relis mon post) et je dois me forcer pour penser "Ben oui, tous les mômes n'ont pas vécu les horreurs que tu as subies. Ben non ce n'était pas normal, banal, indifférent". C'est ouf ce truc !

Avoir fait ce chemin pour moi-même m'a permis de le faire pour l'extérieur de moi. Sans même que je m'en occupe.
Confiteor
Confiteor

Messages : 6192
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Mar 8 Juin 2021 - 8:47

Merci Archiloque.

Oui la forme légère d’alcoolisme est fréquente et peu souvent reconnue par celui qui subit cette addiction (Ça lui fait du bien donc difficile à admettre que ce soit « mal »).
Sa soeur à elle, est une alcoolique plus « lourde ». Ma belle-sœur a une forme très légère d’addiction je dirais. Elle ne se rue pas sur le cava et gin, c’est juste que de temps en temps, elle ne gère pas sa limite. Et c’est déjà de trop pour mon frère, hypersensible aux conséquences. Elle reconnaît qu’elle ne supporte pas l’alcool. Je ne la classe pas dans les vrais alcooliques en fait. Il faudrait surtout qu’elle comprenne que si elle est de sortie en voiture, sa tolérance alcool devrait être de zéro (puisqu’elle a du mal à stopper à temps). C’était une fête pour un départ à la retraite, ses collègues lui ont demandé de rester pour dormir, elle a cru que ça irait. Coup classique. Ses collègues sont fautifs eux aussi, ils lui resservaient systématiquement un verre. On ne fait pas ça si la personne doit rentrer ensuite chez elle en voiture.

L’idéal pour mon frère serait qu’elle ne boive plus jamais mais ce ne serait pas correct de le lui interdire. Si elle pouvait regagner sa confiance en ne tombant plus dans l’excès, ça aiderait ce couple.

Les deux ont des efforts à faire... et faut qu’ils en comprennent l’importance. Se rappeler ce qui les lie pour se motiver.

Je vais essayer yes d’écrire à ce frère... lui parler de mon inquiétude. Éviter à tout prix le reproche. S’il me renvoit malgré tout dans les cordes, je devrai alors accepter l’inéluctable.

Ça fait des mois que physiquement, ils sont lessivés. Comme si tous les deux se fichaient de leur santé. Je sais qu’ils dorment mal car l’un et l’autre ronfle et que la petite se réveille encore souvent la nuit. Ma belle-sœur a une tumeur non sécrétrice à la thyroïde qui dévie sa trachée et occasionne le ronflement et je m’époumone à lui demander d’accepter l’opération, qu’elle devra juste prendre à vie des hormones thyroïdiennes et que plus elle attend, plus ça va grossir et une règle générale est qu’une tumeur bénigne peut se transformer en maligne. Et elle reporte... grrrrrr, elle a l’air de s’en ficher ou d’avoir peur ou de ne pas conscientiser. C’est chiant les humains qui veulent rien entendre!

Mon frère ne fait plus de sport, il boit que du coca plein d’aspartame et grignote devant la télé jusque 2-3h du mat’.

Leurs visages se marquent de fatigue et de manque de soins globaux. Dodo-alimentation équilibrée sont les deux meilleurs médicaments au monde. Je ressens tout ce mal-être, C’est chiant car j’ai un détecteur à ça. Ça me transperce alors que la plupart des gens n’y sont pas sensibles.

Comme je ne suis pas hyper douée en tact et diplomatie, j’ai peur de faire pire que bien. Et je ne voudrais pas re subir ce que j’ai vécu (servir de torchon, d’outil et de punching-ball en même temps). J’ai assez subi on va dire et affectivement, je suis plutôt en miettes. Mais ça ne m’empêche pas de vouloir faire de mon mieux pour les autres, et sans attendre un retour de leur part si ce n’est d’évoluer vers un mieux dans leur vie.

Merci pour les conseils!
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par isadora Mar 8 Juin 2021 - 8:59

pour ton frère : quand un proche est en difficulté, et que je me sens impuissante, je m'efforce de lui faire confiance. le plus sincèrement possible, en réfrénant mes propres peurs, parce que ce n'est pas le moment de les lui transmettre. et de le lui dire. "je sais que tu vis quelque chose de pas facile, mais j'ai confiance en toi pour trouver la meilleure solution et tu sais que je t'aime ? et que je suis là si tu as besoin de moi."
il y a des gens qui veulent s'en sortir tout seuls. il est alors possible de leur accorder le crédit d'en être capable. parfois ça prend du temps. alors, on peut leur renouveler la confiance qu'on a en eux, régulièrement. pour ces gens là qui ne se plaignent pas, mais qu'on sent malheureux, accepter non pas d'être impuissant mais que notre seule contribution puisse être de leur faire confiance pour s'en sortir seuls.

pour l'alcoolisme, c'est une autre mayonnaise. l'abstinence et parfois le changement de mode de vie, de maison, d'habitudes, parfois de métier et d'amis.
isadora
isadora

Messages : 2435
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Mar 8 Juin 2021 - 11:17

Moi dire je t’aime? et en plus à un frère? Looooooool ah ça jamais fait et réciproquement on ne dit pas ce genre de choses entre nous. Il me répond c’est déjà ça. Il dit que ça s’apaise petit à petit. Puis il parle de manière évasive : « l’avenir est fait de nombreux imprévus. Mieux vaut ne pas trop y penser. Les enfants seront toujours nos top priorités et nous veillons toujours à leur bonheur, peu importe l’avenir. »

Ce n’est pas très rassurant. Je lui réponds que je sais bien que les enfants seront toujours leur priorité mais de ne pas oublier que les enfants ressentent ce qu’il se passe entre leurs parents, qu’ils ont besoin de parents qui ne soient pas malheureux. Et je lui demande s’il n’aurait pas envie de prendre une semaine rien que pour lui.

Il n’a pas encore lu.

Je sais que ça me rend intruse mais malheureusement, je ne lui fais pas confiance sur le fait qu’il fera le mieux pour tous... il est capable de faire semblant et y’a que lui que ça trompe.

Le connaissant, il ne va pas se confier, il croit qu’il peut tout gérer tout seul. J’essaie de le prendre dans le bon sens du poil...
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par margot Mar 8 Juin 2021 - 12:46

On a souvent une attitude de négation par rapport aux addictions, quand on est à l'extérieur on ne voit pas bien toutes les implications. On pourrait se dire pour ta belle-sœur, que si c'est juste une erreur une fois, ça n'est pas difficile à régler. Mais on n'est pas dans ce couple pour connaître les effets du manque, la maman qui rentre en vomissant devant les enfants ce n'est pas top. La honte le lendemain matin. Les crises familiales que ça peut engendrer sont invisibles de l'extérieur.

Tu as quand même remarqué un enfant de 9 ans qui manque de joie de vivre, toute une famille sous tension, peut-être que ton frère sait ce qu'il fait, et si ta belle sœur tient à sa famille et à son couple, il faudra qu'elle accepte de ne plus boire, propose lui d’arrêter un mois pour commencer pour voir si c'est simple à gérer pour elle ou non.
Proposez lui de l'accompagner tous ensemble, pour un mois sans alcool même aux repas de famille. Ça devrait déjà soulever une prise de conscience: les invitations où on rempli ton verre par politesse, les pots de départ où on ne doit pas vexer les autres, les sous-entendu qu'on serait rabat-joie quand on dit non, ce n'est pas si évident pour tout le monde, il y a toute une stratégie à apprendre, quand on a une faiblesse là dessus.
Bon courage, my_illusion, c'est gentil à toi d'initier le garçon au jardin, c'est peut-être tout ce que tu peux faire mais c'est déjà énorme.

margot

Messages : 48
Date d'inscription : 06/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Mar 8 Juin 2021 - 12:46

My illusion, sont-ils seulement conscients que leur relation t’affecte à se point ? J’ai l’impression que tu soucis plus toi de leurs problèmes qu'eux. Pour ce qui est de ta belle-sœur, je dirais plus, dans ce que tu racontes avec sa relation qu’elle a avec l’alcool, qu’elle ne sait pas boire. Je ne sais pas si tu connais cette expression ? Mais ça reste un problème avec l’alcool.

Savoir pourquoi ils se sont mis ensemble ? Bonne question ! Envie de casser la solitude, fonder une famille, le manque d’opportunité de se mettre en couple à cause de la situation géographique ?

Passer au-dessus des petits défaut de l’autre au début, et qui se transforme en gros défaut par la suite.

Tu ne parles pas beaucoup à ton frère, pas plus à ta belle-sœur. Essaye de tenter quelque chose, mais si ça ne marche pas faudra se résoudre à laisser couler.

Tu as beaucoup d’amour pour les autres, tu t’en fais pour eux. C’est bien, mais ne va pas au-delà de ça que toi aussi, tu peux supporter et te rendre malade à ton tour. N’oublie pas my illusion, ce n’est pas parce que toi, tu trouves une situation illogique que les autres vont l’interpréter comme toi, chacun son filtre.



astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Mar 8 Juin 2021 - 13:49

Nouveau rebondissement : ma belle-sœur vient de nous annoncer que son accident est répertorié comme étant sans constatation d’état d’ivresse! Elle dit : « je suis rassurée je peux voir l’avenir plus sereinement. »

Après mon « youpieeeee » j’ai ajouté : « prochaine étape : retrait de la masse thyroïdienne pour mieux dormir ^^ »

Elle s’est endormie au volant et même si elle n’était pas en état d’ébriété, l’alcool a quand même favorisé l’endormissement.

Vi, j’imagine toujours le pire, pour justement pouvoir éviter le pire.

J’espère qu’en sachant qu’elle n’était pas ivre, mon frère va se radoucir...

De manière générale, oui Astronaute, je m’inquiète davantage des autres qu’eux ne s’inquiètent pour moi. C’est aussi une des raisons pour lesquelles je vis seule.

@Confiteor. Ah tu vois que ça a la peau dure! La culpabilité me pousse à me piétiner. Mais pas coupable de ce que j’ai fait, plutôt la culpabilité anticipée du fait de devoir faire qqchose sinon je vais m’auto traiter de merde et compagnie. C’est une émotion très forte. Et qui paradoxalement nourrit mon besoin d’être utile. Au dépens de ma santé physique et mentale. Le fait de m’isoler est comme un « réconfort », ne devoir que penser à soi, c’est presque reposant, lol. Gros travail à faire, j’sais bien.

@ Margot : yes on peut toujours poser une petite pierre ça et là. Pour ça que penser qu’on est impuissant c’est difficile à croire.

@ Astronaute : en effet, ils devraient se rappeler ce qui les rapproche. Ils s’étaient rencontrés sur internet. Et avant lui, elle a eu des sales types violents. Ils sont des qualités chacun. Je pourrais peut-être leur rappeler leurs points forts. Elle l’a bcp aidé pour accepter de ressentir, de ne pas risqué d’être humilié et compagnie, elle lui a donné de la valeur affective. Et lui il lui a offert une stabilité, des projets, du respect, c’est un bon gars même s’il est dur.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Mar 8 Juin 2021 - 14:19

La situation a changé, on dirait. Tant mieux !

Une des raisons pour lesquelles tu vis seule!!!! Il te faudrait un gros bisou oui!!

astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Mar 8 Juin 2021 - 16:37

Il dit qu’il a effectivement pensé à prendre qqes jours seul ou avec un ami mais qu’avec le covid c’est compliqué. Je l'encense par un « fais le chou (g attrapé une manie d’appeler les autres chou et ça me fait rire), ça te fera grand bien et tu reviendras plus en forme » et là, le traditionnel « on verra... ».
J’vais lui dire de venir avec mes deux mecs (mes amis loooool) en Zélande se faire du vélo électrique, il va kiffer !! Ah ouais bonne idée, en plus il est pote avec mes deux amis aussi. (C’était les siens avant d’être les miens puis il s’en est éloigné lol).

Ahahah même si j’aurais besoin de faire confiance affectivement, j’en ai une trouille bleue car si je fais confiance et que j’suis déçue (ce qui aurait 99,9% de chance d’arriver) c’est la dégringolade assurée.

Du coup, je préfère qu’on me témoigne de l’affection indirecte et sur la durée, seul moyen de faire confiance après 10 ans, loool.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Mar 8 Juin 2021 - 16:57

Ça c’est du pessimisme !!!! Very Happy 99,99 % de chance que cela arrive. Pas croyable cette illusion!

Je te fais quand même un bisou Bisous
astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Mar 8 Juin 2021 - 20:57

Ahahahah, je suis un être sauvage, un savon qui glisse des mains, un électron libre.
Mais bisou virtuel en retour Astronaute, ça je peux donner hihi

Y veut pas venir avec nous, sa super réponse « g pas la tête à voir des gens » tssst. Il a juste mis un smiley qui rit quand j’ai répondu « tu dois pas faire semblant d’être heureux avec nous !!! »

J’imagine qu’il veut pas parler non plus car il a peur que j’en parle aux « autres » mais mine de rien, je peux garder des secrets bien secrets aussi. Cela dit, comme j’ai souvent joué un rôle de tampon et que je m’en suis pris quand même pas mal sur la tronche (même physiquement des coups de pieds entre ma sœur et génitrice qui se battaient, merci hein), je ne vais pas insister.
J’espère juste qu’il va pas juste se laisser aller complet et puis aller chercher du réconfort dans les bras d’une autre en stoemelings car s’il ose, je lui ferai un sacré électrochoc en lui disant une phrase qui va pas lui plaire, du genre « tu te rends compte que tu réagis comme le paternel?!? » j’ose espérer qu’il a bien en mémoire la lâcheté de notre paternel pour pas reproduire. Na mais j’vous jure, je veux pas de lâches dans ma famille! Je veux des personnes courageuses qui assument, qui osent prendre leurs corones et disent « ça ne va plus entre nous, je veux que l’on se sépare! » Qui font les choses correctement, de manière transparente et respectueuse.
Arf, il peut pas être ce genre d’homme, le mensonge et les trucs dans le dos, ça m’horripile. Même si c’est pas à moi qu’on le fait.

Bref, c’est effectivement sa vie mais s’il fait de la merde, je peux décider de sortir de sa vie, ce n’est pas difficile à faire pour moi. Les valeurs morales seront toujours placées au dessus de l’affection dans mon fonctionnement car l’amour ne peut pas exister si je n’ai pas d’estime pour autrui.

Ici on parle de ma future voiture, un sujet qui ne me passionne pas, lol.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Mar 8 Juin 2021 - 23:13

Je ne suis pas forcément d’accord avec ton éventuelle réaction si ton frère va voir ailleurs. C’est un peu beaucoup radical comme réaction ! Même si je comprends le pourquoi du comment de ta réaction.

À moins que tu t’en serves d’ultimatum ?!

Quand tu dis que tu es comme un savon qui glisse, tu es comme un savon de Marseille ? Very Happy
astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Mer 9 Juin 2021 - 0:27

Ah mais je suis sévère dans mes critères. On en a déjà parlé ailleurs, je ne tolère pas le mensonge et les coups dans le dos. Peut-être que pour plein de gens, c’est pas si grave et même compréhensible; pour moi c’est très grave car qqn capable de mentir et de faire dans le dos n’est pas digne de confiance. Et une relation où la confiance est bafouée, c’est du non retour.
Je ne pense pas qu’il soit capable de ce genre de mensonge, si ça devait arriver qu’il veuille une nouvelle femme dans sa vie, il en parlerait avant (je pense). Je crois que pour lui aussi la confiance c’est primordial. S’il est fait du même bois que moi...

Il peut la quitter, évidemment, mais pas faire semblant d’être en couple et flirter ailleurs en douce. Ce sont vraiment les petites gens qui ont de tels comportements... donc oui je suis sérieuse Astronaute. Je peux rayer les autres de ma vie « très facilement » dès qu’il s’agit de bafouer la confiance.

Je lui poserai la question en visu, je devrais pouvoir voir s’il ment... « l’as tu déjà trompée, et donc à son insu? « 

Je préfère prévenir que guérir, de manière générale ^*
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par margot Mer 9 Juin 2021 - 9:40

Salut my_illusion,
t'auras sans doute pas besoin d'aller jusque là, essaie de lui faire confiance, il pourrait bien être comme toi...
A distance et  de 2ème main comme ça c'est difficile à évaluer mais il n'a pas l'air comme ça, il m’apparaît distant mais très noble, un peu comme toi, regarde quand il a pensé que sa femme avait conduit en état d'ivresse avec le vécu que vous avez, il lui en a voulu, c'est normal, qq aurait peu être blessé ou mort (elle la première). Mais un ou une autre que lui avec le même vécu aurait divorcé irrévocablement et demandé la garde exclusive illico et le juge pourrait suivre avec suffisamment de preuves.
Lui a envisagé quelque chose d'entre deux qui préserverait aussi la relation de sa femme avec ses enfants, il n'a pas pensé qu'à lui et quand tu l'as tanné, il s'est juste fermé sur son quant-à-soi, il a besoin de réfléchir.
Tout n'est sans doute pas si noir. Mais je trouve que tu es bien plus tolérante avec ta belle sœur qu'avec lui, même si cette fois là elle n'était pas soûle, tu ne crois pas que son problème avec l'alcool est un problème majeur pour ton frère ?


Dernière édition par margot le Mer 9 Juin 2021 - 9:43, édité 1 fois (Raison : orthographe)

margot

Messages : 48
Date d'inscription : 06/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Mer 9 Juin 2021 - 12:06

My illusion mentir alors qu’on est en couple, je t’accorde que ce n'est pas très propre comme comportement surtout si c’est pour aller voir ailleurs. Mais si ton frère vie en collocation avec sa "femme" juste pour les enfants, il ne va pas rester toute sa vie sans voir d’autres femmes et pareil pour ta belle-sœur. C’est là où je veux en venir.
astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Mer 9 Juin 2021 - 13:33

Hello Margot,

Oui bien sûr que le penchant pour l’alcool est un problème majeur pour mon frère. Et qu’elle devrait le comprendre et non pas minimiser. A la place de mon frère, je n’aurais certainement pas fait d’enfant avec qqn qui a des addictions qu’il ne contrôle pas suffisamment. Il se rend compte je suppose que son ressenti est extrême par rapport au réel. Et  effectivement, il pense à la mère de ses enfants, de ne pas leur retirer sa présence quotidienne. Lui peut vivre sans elle, elle, peut-être pas. Ma belle-sœur est une émotionnelle avant tout, et j’ai appris avec les années qu’on ne change pas ce type de personnalité... l’émotion dominera systématiquement la Raison. Pour ça aussi que je fuis ce genre de personnalité même si elles ont plein d’autres qualités...

@ Astronaute : bien sûr qu’ils peuvent aller voir ailleurs mais de commun accord, c’est ça que je veux signifier. Pas sans en parler au préalable. Pas de détail nécessaire mais au moins de l’honnêteté du genre « je n’ai plus de désir pour toi, je peux accepter une cohabitation cordiale et que toi tout comme moi soyons libres d’avoir une relation extérieure » voilà là les cartes sont sur la table. Et là c’est ok.

Ce qui fait mal c’est avant tout l’abus de confiance, les coups dans le dos. Il lui a déjà dit que le lien amoureux était brisé entre elle et lui. (Et qu’il l’ait dit sans émotion, comme un constat, c’est ça qui fait chier à penser que c’est pas réversible). La seconde étape sera de lui dire « chacun de nous est libre de trouver du réconfort en dehors du foyer » c’est ça porter ses corones. Pas de tromperie, pas de mensonges, ça reste sain.

C’est pas un connard non, je crois pas que sa conscience puisse accepter d’être un connard. Il ne boit pas, il ne se drogue pas donc il n’a pas l’esprit brouillé ou il ne peut pas dire « j’étais pas dans mon état normal lorsque j’ai fauté » comme beaucoup de lâches font.

Plus je réfléchis et plus je pense que c’est vers ça que le lien va évoluer. Si les reproches ne fusent pas entre eux avec les enfants pour témoins, ça peut le faire. Mon frère n’est heureusement pas un accro du cul donc il ne devrait pas trop avoir cette envie irrépressible de rencontrer tout de suite qqn.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Mer 9 Juin 2021 - 18:45

Tu veux de l’honnêteté quoi! Même si je continue à penser que tu aurais une réaction disproportionnée.

Cependant, comme je te l’ai déjà dit, je comprends pourquoi tu réagis comme ça.

astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Jeu 10 Juin 2021 - 11:32

C’est de l’honnêteté, et avant tout du RESPECT.

Pas juste de la transparence, si l’on se met à la place de l’autre, on se sentirait non respecté d’être pas au courant que son/sa partenaire va batifoler sans avoir été averti avant. C’est du Bon Sens, pas justement une simple valeur personnelle.

Dans un monde où l’on traite les autres de connards et qu’on serait juste de pauvres victimes de « pervers narcissiques », ils seraient temps que les mentalités évoluent profondément et que l’on soit plus nombreux à montrer l’exemple que l’on veut voir en ce monde.

Tout ce que j’exige des autres, je me l’exige et avec encore bien plus de rigueur envers moi-même. Si je n’étais pas cohérente, évidemment je ne pourrais pas exiger que les autres se comportent mieux que moi.

Logique ou pas?

Ma réaction te semble disproportionnée (et la majorité penserait de même) car tu ne mets pas la barre aussi haute que moi. C’est pas plus compliqué que ça Smile d’autant que je n’ai pas l’impression que je demande de l’insurmontable. Je n’interdis pas aux autres d’agir, juste d’être respectueux de leur partenaire. Ça tombe sous le sens pour moi que ce soit un pré-requis relationnel : le respect.

Même si tu souffres, même si tu peux trouver toutes les excuses du monde : le respect doit primer. Souffrir et rester qqn de bien c’est possible Wink être qqn de bien ce n’est pas se priver de relation amoureuse et rester en cohabitation et remplir uniquement  son rôle de parent, c’est mettre les cartes sur la table, communiquer et dire que ça ne va plus et qu’il faut établir de nouvelles règles.
Ça demande juste du courage Wink
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Jeu 10 Juin 2021 - 12:57

Je trouve ta réaction, comment dire touchante! Touchante de naïveté. C’est pour ça que je te trouve attachante.

Si tu me permets, je vais te dire ce qui me dérange. Suite aux événements que tu as vécu dans ton enfance, tu refuses de vivre en couple et tu refuses même l’amour. Bon d’accord, de là naît selon moi ta naïveté et j’ai envie de dire ton utopie.

Ce qui fait que tu te fixes des barrière, des barrières très hautes. Tu as quand même le bon rôle le non ? Tu refuses de te mettre en couple, l’amour mais quand même avec tes yeux de gamine tu refuses qu’une autre personne en l’occurrence ton frère, qui vit en avec la femme depuis 13 ans, chose que bien sur jamais tu ne feras car tew barrières et ton cœur sont verrouillé donc bien sur jamais tu devras supporter 13 ans de couple et tous ce qui va avec. Chose que tu ne comprends pas, comme te l’as dit ton frère.

Je ne te dit pas que c’est bien d’aller voir ailleurs, encore moins sans un commun accord. Là on est d’accord.

Mais que tu exiges des autres (même si tu l’exige pour toi alors que les autres ne sont même pas au courant de ton niveau d’exigence), des choses dont tu ne connaitra sans jamais les difficultés, là ça me dérange un peu plus.

Excuse de te le dire, mais tu te donnes le bon rôle. Tu ne risques pas de le vivre car tu as choisis de ne pas le vivre le couple.

Juste réfléchi à cela. Et comme je te l’ai déjà dit, on a pas tous le même filtre d’appréciation des valeurs et ce qui à toi te semble fou pour d’autres qui ont quand même tenté l’aventure de l’amour eux cela savent les difficultés. Juste les només alors qu’on pas la tête dans le guidon en disant que sous prétexte les valeurs morale sont au dessus de tout, non c’est trop simple my illusion.


Ps: je n’ai rien contre toi, vu que tu n’entends pas mes intonations, fait comme si je te parlais d’une voix calme et posée.
astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Jeu 10 Juin 2021 - 14:26

Lol, tu peux dire tout ce que tu penses, je m’autorise la même chose donc nickel.

Donc, si je comprends bien, si on est pas en couple, on ne peut pas avoir de capacité analytique sur ce qui devrait être essentiel pour éviter de se faire du mal en couple?
Tu sais ce qu’on doit dire quand on accepte de se marier : « pour le meilleur et pour le pire » je suppose qu’on ne pense pas au pire quand le cocktail hormonal agréable est bien diffusé dans le corps. On prend le meilleur, puis arrive le moins bon et quand ça dépasse un certain seuil, il faudrait commencer à tolérer ce qui n’est pas tolérable?

Le respect est nécessaire dans TOUTES les relations et je dois peut-être répéter que j’ai des amis proches de longue date et que j’ai même grandi sous le même toit avec trois frères et une sœur et même envers eux, j’ai tjrs été honnête et respectueuse. Je ne dirais pas forcément que la réciproque était forcément présente. Tu vas me répondre : ce n’est pas pareil !
Non c’est vrai je ne couche pas avec mes frères et mes amis, c’est correct! A part cette grosse différence, le relationnel est semblable : si on veut une relation saine, on fait des compromis, on communique beaucoup, et on avoue ses zones moins reluisantes (comme d’avouer d’avoir besoin de chercher chez qqn d’autre du bon temps, de la légèreté, moins de prise de tête, et du cul sans frustrations, etc).

Je crois que tu essaies de dévier ce que j’expose et qui me paraît limpide comme de l’eau de roche.

Que tu me traites de gamine, si ça te fait plaisir. Je pourrais facilement te retourner le compliment mais ce serait de la méchanceté gratuite (mais pas moins vrai pour autant).

Tu dis que j’ai le beau rôle? Peut-être, j’ai choisi le rôle de célibataire que j’assume totalement. Pour la simple raison que je n’ai ni peur de la solitude ni besoin de coucher, tu vas me dire « oh bé c’est facile pour toi alors de ne pas devoir t’emmerder avec les côtés plus pourris d’une relation de couple » c’est vrai. J’ai parfois un peu de chance... et qui sait ça vient peut-être partiellement de ma vie passée!

N’as tu pas aussi le beau rôle en n’exposant rien de toi pour être sûr de ne pas prendre le risque de te faire juger ?

On a le rôle qu’on choisit d’avoir. Je ne cible pas le respect spécifiquement au couple, cette notion est importante dans toute relation. Tu sais ce qu’on m’a déjà dit à plusieurs reprises? « Tu es une valeur sûre! » pas seulement pour ce que je peux apporter mais aussi par ma fiabilité et mon honnêteté. Y’a pas de coup dans le dos avec moi, et c’est très apprécié (qui n’apprécierait pas ?) des fois, j’ai aussi envie d’envoyer chier mes amis, je ne mâche pas mes mots avec eux, je dis ce que je pense et jamais je ne leur fais une crasse dans le dos. C’est comme ça. C’est pas une valeur à appliquer avec untel et untel, c’est une valeur qui se doit d’être intrinsèque à tout type de lien.

Ma sœur m’a dit un jour dans le métro (avec le bruit, j’ai du lui faire répéter) un « le jour où tu accepteras qqn dans ta vie, il aura beaucoup de chance car il aura trouvé une perle rare » une des rares choses gentilles qu’elle m’ait dit entre les milles crasses qu’elle me faisait subir. Car ouais j’en ai subi du lourd avec elle et contrairement à la plupart j’ai continué à être là, j’ai juste abandonné un an avant son suicide car elle avait cette fois tenté de se suicider et avait pensé tuer son fils avec, à partir de là, même si je savais qu’elle ne l’aurait jamais fait, il était nécessaire de protéger le petit. Sinon, là aussi je ne me le serais jamais pardonné. Je lui ai dit la vérité « je suis désolée mais ça ne peut plus continuer comme ça, je ne veux plus de ces comportements extrêmes, le petit est ma priorité! » et en disant ça, je savais que je prenais le risque de la pousser vers le suicide. C’est comme ça, il faut toujours faire des choix dans la vie et aucun n’est idéal. 20 ans de suivi psychologique, psychiatrique et hôpitaux psy pour un résultat médiocre. Elle s’est suicidée dans l’hôpital psy même, en zone sous haute surveillance pour suicidaires, pour dire comme c’est très efficace comme surveillance.

Bref, que disais-je ? Que le respect c’est la base dans toute relation.
Et si je comprends que ce n’est pas donné à tou(te)s de porter ses corones pour assumer et communiquer et bien ça s’apprend... si on veut effectivement être respectueux. ça demande souvent de l’effort, bah oui, les naïfs ce sont plutôt les épicuriens non?

Je suis calme aussi, Lol.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Jeu 10 Juin 2021 - 17:38

Je ne t’ai pas dit que ce n'est pas compréhensible my illusion, mais le fait de tout placer sous le signe de la bienveillance, respect etc comme si ces valeurs, si elles étaient bafouée tu couperai les ponts.

Comme je te l’ai dit, c’est très jolie comme vision de la vie, mais pas très réaliste. Je ne te dit pas que mentir à son partenaire, c’est bien. Mais tout placer à travers un filtre que pratiquement personne ne partage, je trouve ça sectaire.

Oui le respect, il en faut, je suis d’accord avec toi, mais la encore une fois tout miser la dessus, pourquoi pas. On n'a pas les mêmes filtres, d’où le décalage.

Si je n’expose rien de moi, c’est que je n’en ressens pas le besoin. Et je t’ai dit, que tu pouvais me poser toutes les questions que tu voulais.


Si on parle de moi, je ne vais pas couper les ponts sous prétexte qu’un proche va voir ailleurs, un moment donné ça ne me regarde pas. Que je trouve ça bien, absolument pas. Est-ce que cela me décevra ? Oui certainement. Est-ce que je vais prendre en compte le fait que je n’ai pas de gamins et pas 13 ans de mariage pour porter un jugement, du style c’est pas bien, y a pas de respect etc? Oui. Passer directement aux conclusions, négatif.

Je te le répète, je comprends pourquoi tu réagis comme ça. Mais tout ne s’explique pas ou tout ne se voit pas à travers le prisme du respect et autre joyeuseté selon moi.

Essaye de prendre en compte, que peut-être, ton frère ne voudrait pas que ses enfants vivent sans lui. Qu’il ne voudrait pas que sa femme tombe en dépression, etc.

Ce que je te dis là est valable pour les autres familles.

Faudrait demander aux membres, surtout ceux qui ont été mariés ou en couple et qui, ont élevés des enfants, pour voir ceux qu’ils en pensent.



astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Jeu 10 Juin 2021 - 18:45

Je ne vois pas pourquoi tu dis comprendre et en même temps répéter que c’est exagéré.

Je prends en compte que leur mariage est peut-être déjà dead oui, et qu’il choisira de rester pour pouvoir voir ses enfants tous les jours. Ce genre de situations rend déjà les deux parents malheureux, que l’un lui dise que par transparence et respect il confie qu’il aimerait pouvoir vivre sous le même toit tout en se laissant à d’autres rencontres, c’est justement le meilleur moyen de faire en sorte que les deux partenaires souffrent le moins possible. Car si même que un des deux va voir ailleurs, il sera plus détendu, de meilleure humeur et ça se répercutera sur l’autre partenaire et les enfants.

Et si tu veux tout savoir, ils semblent déjà en parler. Visiblement, les deux seraient prêts à l’accepter. C’est ce que je leur souhaite. Je n’en voudrai pas à l’un ou l’autre d’aller voir ailleurs, j’en ai d’ailleurs jamais voulu à mon paternel pour ça. Je lui en ai voulu et je l’ai rayé de ma vie car il n’a pas cessé de mentir! Tu comprends la nuance?

Quand il s’est barré, un sac de poubelle sur le dos, il a dit que génitrice l’avait mis dehors, en omettant que c’est parce qu’elle venait d’apprendre qu’il l’a trompait dans son dos. Ça se serait passé très différemment s’il avait pas fait ça en cachette. Du coup, moi conne et gamine j’ai eu de la peine pour lui! Ce n’est que très longtemps plus tard que j’ai compris.

Prendre les gens pour des cons c’est ça qui blesse +++
Et des gens qui se permettent de faire ça, je n’en veux plus non.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Jeu 10 Juin 2021 - 19:01

Quand je te dis que je comprends, cela veut dire que je sais pourquoi tu vois les choses comme ça. À cause de ton passé, de ton enfance.

J’essaye juste de te montrer mon point de vue. Est ce que tu comprends? Tes réactions sont en lien direct avec ton enfance difficile. Je me trompe en disant ça ?

Sur d’autres postes que tu as lancées, les autres ne comprenaient pas tes réactions, et tu t’embrouilles avec eux.

Si je te réponds et ne t’envoie pas chier ou te traite de tous les noms, c’est que je comprends pourquoi tu as ce point de vue. Mais cela ne veut pas dire que je le partage, que j’ai les même filtres que toi, car je n’ai pas eu la même enfance que toi.

J’essaye de te donner un point de vue différent.



astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Jeu 10 Juin 2021 - 20:06

D’akk mais si les valeurs ont une plus haute importance car essuyées par des souffrances du passé, c’est plus que normal que sachant le mal que ça peut faire, je veuille l’éviter à autrui et qu’on me l’impose.

Si tu ne partages pas mon avis (et j’ai pas de souci avec ça) c’est que pour toi c’est moins important. Tu essaies de me dire que la vraie vie c’est plus compliqué que ça, mais ça ne devrait pas justifier de manquer de respect, tout simplement. Si les gens manquent de couilles c’est surtout car ils ont peur qu’en face on les engueule et qu’on leur fasse des reproches alors oui c’est plus facile (=lâche) de faire en stoemelings et de se dire « si je tiens bien ma langue et que je fais gaffe ça va passer inaperçu! » sauf que ça passe rarement inaperçu avec le temps et que tôt ou tard la vérité prend l’escalier.

Si moi je me sens mal, je ne fais pas fi des conséquences de mes actes (et absence d’actes) envers autrui, il faut être égoïste pour ne se centrer que soi et sa souffrance.

Que les autres ne fonctionnent pas comme j’aimerais qu’ils fonctionnent et qu’ils n’aient absolument pas envie de fonctionner comme moi, et bien tant pis pour eux (ou tant mieux pour eux) mais ça reste mon droit de ne pas vouloir partager avec ce genre de personnes. Si tu en fais partie, tu me le dis et je ferai avec.

Ensuite, ok je peux tolérer l’une ou l’autre erreur mais à la seule condition qu’elle soit regrettée (l’anticipation est probablement une faculté qui est particulièrement développée chez moi, donc je dois me rappeler que les autres n’en sont pas forcément capables...) si le but est de constamment se chercher des excuses c’est mort pour moi, je crois que dalle aux mensonges qu’on se raconte. Assumer c’est super libérateur, faudrait pas sous-estimer son bienfait Smile j’suis une vieille radoteuse mais se faire du mal pour un bien ultérieur, j’adhère +++.

Je parais stricte, dure, austère voire méprisante ok. J’ai pas l’intention de changer. C’est moi. Je n’ai pas pour but de détruire alors je ne vois pas pourquoi il sera nécessaire d’en changer. Et je n’ai pas pour but de vouloir que l’on m’aime ou de plaire, être soi, pleinement soi c’est vachement mieux. Après, si je fais de la peine à certaines personnes ce n’est pas jouissif pour moi mais je me dis que là aussi le mal pour un bien s’opère bien souvent. Avec l’âge, je m’en vais plutôt que d’espérer changer quelque chose car j’intègre que l’humain n’a pas une forte envie de progresser. Du coup, je me lie avec très peu de gens, bah oui je les sélectionne, je vais pas en plus m’impose de tout subir des autres, Lol. Prendre que le bon des autres et me ficher du mauvais non, je prends le tout. J’suis pas une opportuniste et je n’utilise personne. J’attends de même des autres. J’sais pas je trouve ça cohérent, j’sais tjrs pas pourquoi certains ici ont pu dire que je manquais de cohérence ou que j’étais malhonnête voire menteuse? Je ne comprends pas ces raisonnements et je me dis que pe ce sont des réactions épidermiques motivées par de la frustration ou de la jalousie. Lol. Ce n’est pas que je ne veuille pas me remettre en question mais j’ai pas capté d’où ces critiques prenaient racine. J’accepte la critique sur le mépris, la misanthropie, le sentiment de supériorité, et d’autres qui me viennent pas de suite mais pas celle qui touche à l’incohérence, malhonnêteté et mensonges vu que ce sont précisément des comportements que je dénonce et que j’abhorre.

Je ne compte pas te questionner Astronaute, quand je te pose une simple question, tu réponds par une ligne, comme je te disais, ce n’est pas intéressant de tirer les vers du nez ^^ soit tu fais semblant de ne pas comprendre, soit t’as juste pas envie de répondre de manière approfondie et ok, je n’insiste pas.

Tu es qqn de bien trop aimable envers moi, c’est peut-être ça le plus intrigant? Le pourquoi.

Car tu l’auras remarqué je suis avare de compliments et de gentillesses (rires) donc en général ça fait fuir la plupart des gens qui veulent du peps, que ça s’encense, que ça s’envoie des « patounes » pour reprendre un mot qui est écrit assez souvent en ce moment, lol.
Pardon, ça me fait rire.

Allez c’est pas bien de se moquer My! (c’est pas méchant sisi j’le jure).
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par Confiteor Jeu 10 Juin 2021 - 20:12

J’ai pas l’intention de changer.
On est nombreux dans ce cas.
Et chacun avec son système de pensée et de croyances, éventuellement très différent du tien.

Mais on peut se retrouver par instants. Par exemple sur l'usage du mot "patounes" qui me met mal (genre "honte toxique" maintenant que j'ai compris le concept).
Confiteor
Confiteor

Messages : 6192
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Jeu 10 Juin 2021 - 20:45

Pas l’intention de changer sur ce qui n’est pas nécessaire à changer lol.
Ça me dérange pas d’avoir un œil très critique sur les valeurs morales quand ça constitue le socle de mon tempérament. Si je méprise c’est parce que je m’agace de l’insuffisance et de l’omission; si je suis misanthrope c’est parce que je suis déçue et triste de trop de comportements humains. Et si je me sens supérieure c’est parce que je m’épuise bcp à faire de mon mieux, et que j’ai pas assez d’exemples inspirants autour de moi. C’est tout. Ça motive pas à en changer en tout cas ^^

Par contre, j’essaie de changer d’autres choses qui sont mauvaises (mais je dirai pas tout zici hihi) car comme une connasse j’ai encore dévié le sujet pour parler de ma petite personne !!!
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par astronaute Jeu 10 Juin 2021 - 21:44

J’espère bien que tu ne vas pas changer sous prétexte que d’autre ne sont pas d’accord avec toi. Je peux te dire que là oui, tu m’aurais déçu.

Je ne vais pas surenchérir, car je ne veux pas que cela te fasse souffrir plus qu’autre chose. Et comme je te l’avais déjà confié et tu avais confirmé, tu ne comprends pas forcément le monde qui t’entoure. Attention, je ne dis pas que c’est moi qui ai raison dans le débat.

Tu m’avais dit que tu trouvais ça bizarre que je sois gentil avec toi. C’est normal, au vu de ton passé. Mais comme je te l’avais déjà dit, je n’attends rien de toi, si ce n’est des débats animés et ta gentillesse.

Je sais que tu ne fais pas confiance aux autres, ou alors après de longues années.

Je ne me disputerai pas avec toi, je ne suis pas ici pour ça. D’autres t’aurait envoyé baladé après cette question.

Je ne suis peut-être pas testé, mais on ne peut pas dire que je manque d’empathie. Peut-être trop des fois ou j’aurais dû envoyer chier des gens.

Je suis désolé pour toi, vraiment ! Dommage que ton passé n’aie été pas très cool. (je prends ça en compte quand je te parle, d’où ma gentillesse envers toi.).
astronaute
astronaute

Messages : 264
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par Serbelone Ven 11 Juin 2021 - 7:45

je comprends bien ton truc de valeurs my-illusion, mais l'idée de cohabitation en ayant des relations à l'extérieur... ce fût et c'est encore bien à la mode mais la réalité génère souvent souffrance pour tous.
car l'un des 2 garde toujours des sentiments envers l'autre qu'ils soient amoureux ou haineux
l'amoureux/se de l'extérieur se lasse de la situation
les enfants vivent dans un foyer instable émotionnellement, avec disputes à la volée...
Bref solution transitoire, en aucun cas idéale et rarement pérenne.

donc soit le couple se resoude soit il se sépare et parfois la transition se fait par une amourette extérieure.  

j'ai envie de te poser la question de ce qui est le plus important pour toi ?
- tes valeurs ?
- ton frère et ses enfants?
fais bien attention, car en souffrance ton frère risque de bien mal vivre un jugement de valeur sur sa manière de gérer ce qui est certainement l'une des périodes les plus difficiles de son existence.

si l'entraide, le soutien, la famille, sont des valeurs pour toi, alors peut-être établir un palmarès de tes valeurs essentielles t'aidera à y voir plus clair et te positionner sans regrets ultérieurs.
Serbelone
Serbelone

Messages : 163
Date d'inscription : 20/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Ven 11 Juin 2021 - 9:08

Mes valeurs seront toujours au-dessus de tout le reste...
Peu importe si j’ai de l’affection ...

L’erreur systématiquement commise est de tout pardonner sous prétexte qu’il y a de l’amour... c’est comme ça aussi que des pédophiles sont aimés.

Je me répète souvent une phrase « plus que de l’amour, offrez-moi de la vérité ! »

Si la vérité est là, je peux comprendre. Si le mensonge s’invite (pour quelle que raison que ce soit) je ne veux plus comprendre. C’est rigide et  non négociable. Pourquoi? Car la confiance se brise et qu’ensuite ça ne se recolle plus jamais.

Concernant le couple de mon frère, je ne lui demande pas d’être honnête envers moi sur le sujet de son couple mais honnête et respectueux envers sa femme. Je n’ai pas besoin d’avoir les détails, tout ce que je veux éviter, c’est que lui ou elle fasse des sales trucs dans le dos de l’autre, sans trouver essentiel de prévenir.

Je les laisse gérer la situation. Ce que j’essaie d’exprimer c’est que si in fine, j’apprends que l’un des deux a été fourbe en trouvant ça « normal » bé je ne pardonnerai pas en me disant « le/la pauvre, c’est parce qu’elle/il se sentait délaissé/é » non y’a des règles essentielles à respecter, on peut pas faire à sa guise et puis pleurnicher en ayant le culot de se placer en victime. Faut assumer si l’erreur a été commise.

Mais oui, souvent un des deux dans le couple souffre un peu plus. Pour ça que je préférerais que ça se ressoude mais ça semble sans solution. J’espère me tromper.

Le souci actuellement, c’est qu’au vu de leurs tensions, je n’ai plus trop envie de les voir car ils disent qu’ils peuvent faire semblant que ça va entre eux... et cela me met bien trop mal à l’aise. Ça me pousse à me distancier, à justement prendre de la distance affective. Car j’trouve ça malsain de faire semblant. C’est viscéral chez moi, ça me donne même facilement de la nausée. Je suis contente qu’ils le disent mais les voir faire semblant c’est une image qui m’est difficile à supporter.
Car en effet, dans ce genre de situation il n’y a que deux options possibles :

- tout tenter pour sauver le couple
- se séparer momentanément voire définitivement

Car yes les enfants ils ressentent tout ce qu’il se passe entre leurs parents. Et ça me fait mal pour eux.

Peut-être que mon frère regrette ce qu’il a dit (que le peu qu’il restait de leur lien affectif venait de se briser) car il est capable de sortir des phrases très cash et dures sans forcément pleinement les ressentir. Juste pour exprimer sa colère/tristesse et mettre en garde qu’il’ n’y a plus de marge de manœuvre pour un xième dérapement (avec l’alcool) car l’accident récent ça a dû lui faire un gros choc par rapport au fait qu’elle a frôlé la mort de très près. Au lieu d’exprimer ce que ça lui a fait émotionnellement, il réagit par le rejet affectif... je comprends complètement cette réaction mais elle n’est pas adéquate... (ok je peux me l’auto appliquer! J’avoue!)
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par RonaldMcDonald Ven 11 Juin 2021 - 9:14

Les valeurs, c'est bien gentil, mais les appliquer aux autres, c'est pas toujours pertinent. Je suis moi-même très conservateur sur nombre de choses (genre, j'ai même pas couché avec la femme que j'aime, sous le prétexte futile que je suis marié à une autre, je suis vraiment un vieux con vieux jeu). Mais c'est mes valeurs à moi. Les non-moi, ils font bien ce qu'ils veulent.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 2879
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Ven 11 Juin 2021 - 12:27

Tu pouvais coucher avec l’autre si ta femme était ok... c’est plutôt bête de réprimer complètement tes envies et de rester avec ta femme que visiblement tu n’aimes plus. Car :
- Ça te rend heureux?
- Ça rend tes enfants heureux d’avoir juste des parents qui font le nécessaire matériel et qui les aiment eux tout en faisant semblant d’aimer l’autre parent avec lequel les engueulades et reproches sont probablement fréquents ? En bonus : ne t’est-il jamais traversé l’esprit la possibilité que ton fils soit si turbulent et que ta fille se réfugie dans les bouquins car c’est leur manière à eux d’exprimer qu’ils souffrent ou ne sont pas d’accord avec la relation qu’entretiennent leurs parents?

Après, évidemment que tu fais ce que TU veux mais tu auras donc l’entourage que tu mérites.
Je ne vais pas t’imposer de changer mais clairement, j’ai pas une estime franchement haute de toi, tu t’en tapes, je m’en tape, tout va bien. Je ne dois pas vivre avec toi ou te côtoyer donc moi aussi ça me va, m’fait rire lui.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par RonaldMcDonald Ven 11 Juin 2021 - 14:04

Tu vois, c'est ça le problème avec toi : tu crois que tu as toutes les cartes en main pour juger. Tu ne les a pas. Tu ne les a pas dans mon cas, et je commence à croire que tu ne les a pas pour ton frère non plus.

Et tu t'ériges en seule représentante de la moral sur terre, capable de jauger les gens, de distribuer les bons points (rare) et les mauvais points (tout le temps). Ton frère a fait ce qu'il a pu dans sa situation, je fais ce que je peux dans la mienne, et toi tu restes loin de tout ça en jugeant "ah ah ah les nazebroques". Ce n'est pas spécialement bienveillant. Je m'adapte à une situation. Comme je peux. Ton frère s'adapte à une situation. Comme il peut. Et ce n'est certainement pas parce qu'il a fait un choix différent du mien que je vais le juger.

Je ne réponds pas directement à tes attaques personnelles, sinon pour dire qu'elles se basent sur des préjugés infondés. Tu n'as pas tout lu (peut-être n'ai-je pas tout écrit, d'ailleurs), et tu est complètement à coté de la plaque.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 2879
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par margot Ven 11 Juin 2021 - 14:17

Pourquoi mais pourquoi quand je lis la violence des échanges que vous avez ici avec my_illusion, ça me donne envie de pleurer et pour toutes les parties en présence en plus ?! Le couple de mon frère  1f625

margot

Messages : 48
Date d'inscription : 06/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Ven 11 Juin 2021 - 14:52

Juste Ronald, charité bien ordonnée commence par soi-même.

T’es venu sur mon sujet où je pose une question claire pour venir avec tes sabots et parler de qui? De toi. Avec bienveillance? Absolument pas.

Si tu veux pas que je te réponde, tu fais pas ce que tu as fait.
En clair, tu n’en as rien à faire de mon émotionnel et tu te sens jugé (bien avant que je te réponde que tes enfants sont peut-être le miroir du malaise entre toi et ta femme).

C’est facile de prendre les sujets pour ce qu’on veut et venir juste dire aux autres qu’ils jugent et ne savent rien.

Essaie une autre lecture ou bien nie moi, je crois pas que je viens sur ton sujet à chaque fois que tu dis en truc qui me plait pas, pour juste rebondir à ma guise.
Tu ne parles que de toi Ronald, c’est à ça que servent les carnets de bord, à ne pas déborder partout, non ?

Si on pouvait arrêter de se sentir jugé par TOUT ce que je dis. J’ai mes putains de valeurs bien gentilles là, avec un beau rôle si on veut. Il n’empêche qu’à valeurs élevées, exigence élevée. Ça plait pas aux autres? Mais je ne retiens personne ! Je cherche les pépites moi, pas les messieurs et mesdames tout le monde.

My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Ven 11 Juin 2021 - 15:14

margot a écrit:Pourquoi mais pourquoi quand je lis la violence des échanges que vous avez ici avec my_illusion, ça me donne envie de pleurer et pour toutes les parties en présence en plus ?!  Le couple de mon frère  1f625

T’en fais pas Margot, c’est récurrent qu’on me réponde avec une grande bienveillance prônée par ceux qui disent que j’en manque voire que j’en suis dépourvue.  
Je dérange bcp par ce que je dis, et rares sont ceux qui comprennent pourquoi j’ai « une grande gueule ».

Je ne suis pas tendre de nature, j’aime bousculer. Remuer de la vase ça pue mais ça apporte de l’oxygène. J’ai un tempérament nerveux et je supporte pas l’inertie sociale. J’aime parler de la profondeur, poser des questions ciblées et j’ai rarement des réponses ciblées, c’est d’ailleurs systématique avec Ronald, il ne répond JAMAIS à mes questions sauf si ça peut lui dorer l’image.
Comme ici, il est fier de ne pas avoir coucher avec ladite femme qu’il aime. Super... quel exploit. Pour tomber amoureux ça se fait pas par magie (ça existe le coup de foudre?!?) il faut laisser une porte au moins entrouverte pour que les sentiments se développent, avec le temps. Donc selon la perception, on peut trouver que la tromperie est déjà faite, coucher ou pas, à ce stade c’est plus grand chose.
Ça me fait penser à deux collègues, la nana célibataire, le mec marié avec un enfant. Sous notre nez, on assiste à leur séduction mutuelle, la meuf adore séduire hommes et femmes, il finit par lui faire une déclaration d’amour et là elle lui met un stop. Bah vi, elle avait déjà eu ce qu’elle voulait : qu’il craque. Cette nana, on était copines au début (pour elle on était carrément amies... whatttt???), puis j’ai vu et appris tout ça, sans pouvoir le contrer, j’ai ressenti du dégoût, envers lui et envers elle. Bah, j’me suis éloignée et pis c’est tout. J’étais contente quand elle et puis lui ont changé de service, allez buiten (c’est du néerlandais), bon débarras. Elle m’emmerdait aussi à ne pas faire son travail et parler que de sorties à se murger... d’un inintéressant.... mais elle était quand même populaire car savait séduire. Pas moi, désolée! Je la trouvais comique du coup, c’était une copine, l’amitié ça vient après ou pas ^^.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par margot Ven 11 Juin 2021 - 16:39

Le truc c'est que t'es là qui leur dit "allez venez, allez-y je suis forte, je peux tout entendre allez-y dites-moi tout prenez pas de gants" et eux ils te croient sur parole comme des idiots et ils y vont à fond ! Et c'est parti de leurs "tu sais ce qui va pas chez toi my_illusion et si tu étais un peu plus comme moi ..."

Mais Bon sang on est Zici pour être des foutus moutons ? Elle est pas un bonhomme en sucre avec une cible sur le ventre ? Si elle a besoin de temps pour analyser une situation, la belle affaire, on en est pas tous là ? Si on écoutait ses actes et ses blessures derrière ses paroles comme elle le demande depuis le début ?

Et toi my_illusion, tu te sens attaquée, on le serait à moins alors forcément tu répliques vertement et si y'a un truc que j'ai appris dans ma vie de couple c'est que quand on est attaqué et qu'on se défend comme ça, tous les arguments font mouche nous reviennent comme des boomerangs trancheurs, un carnage !

margot

Messages : 48
Date d'inscription : 06/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Ven 11 Juin 2021 - 17:29

Franchement, ça me va qu’on me crache tout ce qu’on pense, faut juste que ce soit une vraie analyse constructive (lol) pas juste pour faire mal. Si c’est un mal pour un bien, je prends volontiers.

Dévaloriser mes valeurs par des : « ton truc de valeurs » « les valeurs, c’est bien gentil », « tu as le beau rôle », « tu ne vis pas en couple, tu as donc une vision naïve/gamine de ce qui s’y passe » ça n’a pas pour but de me faire un fine du bien (Je ne crois pas aux bisounours non plus). Mais donc si c’est juste pour cracher sans but constructif : merci et au revoir.

Que chacun fasse de son mieux ? Ça reste à voir. Mais pourquoi pas, je vais essayer d’imaginer que c’est la vérité et pas un doux mensonge qu’on se raconte. Pourquoi nier quand j’essaie de gratter un cran plus loin. Qu’on me répond « je fais de mon mieux! » ce n’est pas suffisant, il faut des actes pour que les paroles prennent sens. Mon frère d’ailleurs ne dit pas qu’il fait de son mieux, il veut faire de son mieux pour le bien de ses enfants, et là aussi, sait-il vraiment ce qui est le mieux pour eux? Comme ma sœur qui s’est dit « si je me tue, je ne peux pas laisser mon enfant seul, il sera malheureux » c’est complètement faux. Moi je pensais l’inverse par exemple : mon filleul sera moins malheureux sans sa maman qui ne parvient pas à se relever. Et mieux vaut que ça arrive tôt que tard. Croire qu’un enfant est d’office mieux avec son parent? C’est pas forcément vrai. Certes, il a besoin de parents mais qui sont eux mêmes pas trop mal dans leurs baskets. Deux parents séparés et plus heureux c’est d’office plus sain pour l’enfant que deux parents sous le même toit qui s’aiment plus et font semblant sur plein d’aspects. Je fais juste une petite digression sur ma personne : j’ai du subir une mère complètement inapte et maltraitante et si j’ai rêvée qu’elle aille mieux un jour (ce qui n’est jamais arrivé) je n’ai pas pu me l’avouer mais j’aurais tellement préféré qu’elle disparaisse physiquement, ça l’aurait soulagée elle et puis nous aussi quoi. C’est un cas extrême, je le reconnais tout à fait. Juste pour dire qu’on peut facilement croire qu’on sait ce qui est mieux pour ses enfants sans que ce soit forcément ce qu’eux auraient besoin. Même en le leur demandant, un enfant n’osera jamais dire (ou rarement) : je veux que vous vous sépariez et je veux vivre avec papa (ou maman) ! » car c’est un conflit de loyauté terrible. Encore ma petite personne : Je me souviens qu’à 9 ans mon paternel m’a demandé de vivre chez lui. Même aujourd’hui, je ne sais pas s’il m’a demandé ça car il pensait à mon bien ou s’il voulait juste faire chier son ex femme. J’ai pas pu lui dire oui car déjà je me sentais obligée de soigner son ex-femme qu’il détruisait et puis qui allait s’occuper des nombreux animaux ? En plus, m’a traversé la crainte qu’en revenant de l’école il me dirait que ma chienne est morte de cause inconnue alors qu’il l’aurait euthanasié (j’ai jamais eu confiance en lui car c’est un menteur professionnel). J’ai bredouillé un truc pour pas lui faire trop de peine. Qu’est ce que lui a pensé ? Que ses enfants ne l’aimaient pas.

Tout ce que je sais avec certitude, c’est qu’un enfant essaie de faire de son mieux pour ses parents... et qu’il répondra au maximum pour faire plaisir aux deux parents tout en exprimant malgré lui son mal-être qu’il ne peut pas verbaliser et que les parents ne comprennent pas forcément.

Ma parole n’est pas divine (si je devais le rappeler, même si on me le rappelle assez souvent).

Les dommages collatéraux ils sont vastes et croire qu’on gère au mieux... Ben bof.




My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par RonaldMcDonald Ven 11 Juin 2021 - 17:42

Bon, mon approche indirecte n'a pas été appréciée. Je prends note. Alors passons à l'approche directe. On revient aux bases. Tu as ouvert ce fil, j'espère pour une raison bien précise. Je vais poser la question autrement : quel est ton objectif?

Est-ce que l'objectif c'est d'aider le frère en question?

Ou est-ce que l'objectif c'est de lui passer une leçon de morale?

Parce que le post initial parle beaucoup des soucis du couple. Bon, ça, c'est factuel. Puis il y a des éléments sur l'alcoolisme de madame. C'est factuel. Puis on passe aux écarts conjugaux de monsieur. Et là, tu passes en mode jugement. Il faut qu'il regrette, ce comportement fourbe (). Ce n'est pas le vocabulaire de quelqu'un qui veut aider. En outre, tu insistes sur tes valeurs.

Est-ce que imposer tes valeurs à ton frère va régler le problème? Ou est-ce que ça va juste le braquer contre toi, et te couper tout accès à lui? Je pose la question, je n'ai pas la réponse. Mais poses-là toi.

D'où ma question : quel est ton objectif? Et est-ce que tes questions ici vont te faire avancer dans une résolution paisible du merdier dans lequel ton frère est? Ou est-ce que tu cherches juste à faire avancer tes valeurs, au détriment de la situation? Tu as un choix à faire, mais tu ne peux pas tout sauver. Un choix très dur. J'ai moi-même été dans cette situation plus d'une fois. On doit choisir quoi abandonner - et c'est toujours un mauvais choix.

C'est d'autant plus difficile et douloureux pour toi que tu est émotionnellement impliquée. Tout le monde (moi le premier, merci de me l'avoir rappelé avec ton tact habituel) a beaucoup plus de mal à y voir clair quand impliqué. Donc la question est : quel est ton objectif avec ce fil? Une fois qu'on a la réponse, on peut réajuster nos réponses à nous (pour peu qu'on aie des choses à dire - je n'en aurait pas forcément, d'ailleurs, je ne suis intervenu que sur un point précis, je n'ai rien sur le reste).

Mais tu ne peux pas avoir des objectifs contradictoires entre eux. Ca ne donnera rien de bon.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 2879
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Le couple de mon frère  Empty Re: Le couple de mon frère

Message par My_illusion Ven 11 Juin 2021 - 18:09

Où est ce que tu as lu que mon frère a eu des écarts conjugaux? Pour le moment, il n’a rien fait, et je ne le pense pas capable de le faire sans en parler au préalable, mon jugement est hypothétique. Donc j’espère qu’il est fait du même bois que moi pour justement ne pas être fourbe, que le respect soit plus puissant. C’est ce que je lui espère, évidemment. C’est du préventif que je fais. Une fois le mal est fait, ça ne m’intéresse plus et je m’éloigne.

Mon objectif est la prévention, tu ne le lis pas ? !!! Relis un coup sinon.

Il n’y a pas eu de dérapage conjugal à ma connaissance, je cherche à trouver ce que Moi je peux faire pour éviter qu’il y ait un dérapage.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4066
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum