Les zèbres me croient des leurs

Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Les zèbres me croient des leurs

Message par Ezeckiel Mer 19 Mai 2021 - 20:07

Bonjour,

Je ne suis pas un zèbre. Je m'excuse d'entrée de squatter votre forum, mais comme Jim Carrey avec son nombre 23, les zèbres me suivent et ça commence à me hanter.

J'ai 32 ans. Je n'ai rien d'autre comme bagage qu'un BEP en Maintenance Industrielle, dont je ne me suis jamais servi. Il y a 3 ans à l'usine, une ingénieure doctorat BAC+8 est embauchée. On descend dans l'atelier pour nous la présenter. En un seul sourire, une seule lueur dans ses yeux, j'ai senti un intérêt pour cette femme. Par logique, je ne devais pas la revoir. Les emplois en usine sont cloisonnés. Je suis une ouvrière non qualifiée. Pourquoi reviendrait-elle dans l'atelier, si ce n'est pour une visite clients qui ne me concerne pas ? Par chance, elle s'inscrit à la danse africaine dans ma ville. J'y joue du djembé pour accompagner les danseuses. Elle me reconnais aussitôt, alors qu'on avait échangé rien de plus qu'une poignée de mains et un sourire à l'usine. On devient amies naturellement, sans "accroche" spécifique sur un domaine. Nous sommes très différentes.

J'apprends qu'elle est diagnostiquée zèbre. Dès lors, je n'arrive pas à lui défaire l'idée de la tête que j'en serai aussi. Elle voudrait que je passe le test. Je refuse. J'ai peur d'avoir une étiquette. De plus : enfant, j'avais une aversion pour les maths que j'ai refusé d'apprendre. Je sais à peine calculer. Niveau CP (j'exagère peut-être léger). Je ne connais même pas mes tables de multiplication. Pas mal de tests QI et autres comprennent des maths. Quel intérêt de passer les tests ? Les résultats seront forcément médiocres. Au collège, mes notes variaient en fonction de mon affection pour le professeur. La calculatrice a effacé mes lacunes mais je détestais toujours les maths. Les soirées estivales, à la sortie des bars, le sujet revient toujours sur le tapis. Je suis un zèbre, elle en est sûre. J'ai une intelligence peu commune. Cette affirmation me fous mal à l'aise. Mon amie serait bien déçue de constater qu'elle se trompe.

Une deuxième couche cette semaine sur un site de rencontre. Une femme de 36 ans me "like", elle a l'air sympa. Une journaliste bretonne. On entame la discussion. C'est un zèbre... elle dit que vous vous "reconnaissez entre vous", me demande si j'en suis ? NON. Je ne suis pas un zèbre.

J'ai galéré toute ma vie. Enfance solitaire "sans place". Dépression de 7 ans à l'adolescence. BEP obtenu sans difficulté mais sans intérêt. Déscolarisation. Errance et ennui mortel dans des usines à travers la France au gré de mes changements de région. Pas d'affinités avec les collègues de l'industrie.
J'ai choppé le covid fin avril. Arrêt de travail forcé, 10 jours. Gros déclic : C'est impossible pour moi de retourner me crever le corps et l'âme dans une usine. Je recherche une formation, sur le tas ou école. Peu m'importe. Je me retrouve incapable de monter un projet, de choisir un centre d'intérêt digne d'en faire un métier.
Côté cœur : 1ère et unique relation affective-sexuelle à 32 ans. 5 mois de flirt, elle m'a quittée. Belle aventure tout de même.
Mes amitiés vont bien mais j'ai parfois des difficultés relationnelles, on me demande de corriger mon comportement. Heureusement, mes potes sont bienveillants.
Je n'ai pas de TV, ni radio. Je ne regarde pas de séries. Netflix, j'ai pas. Les smartphones m'emmerdent.
Je suis atypique, certes. Mes potes sont bardés de diplômes, chose que j'ignore toujours au moment de la rencontre, bien sûr. Je me demande souvent ce qu'ils foutent avec moi. J'ai l'impression de ne posséder aucune compétences. Je suis la seule à être sans fric.
Voir de la peinture me soulage, m'apaise. La sculpture, le cinéma, tous les arts. Je reste silencieuse quand je visite une galerie. Car je suis inculte. Je m'exprime uniquement par le biais de ce que je ressens, car je n'ai pas de "science à étaler".

Je suis perdue.

Ezeckiel

Messages : 9
Date d'inscription : 19/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par 3615chuna Mer 19 Mai 2021 - 20:31

Les diplômes ne rendent pas plus intéressant ou plus intelligent ^^ l'argent non plus tongue

Ce que je vois surtout, c'est un terrible manque de confiance, et un regard trop négatif sur toi même.
Peut-être es tu heureuse ainsi, à toi de voir.
Sinon, je me dis qu'il serait intéressant de trouver un psy qui pourrait ptet t'aider à voir les merveilles en toi. Zèbre ou pas zèbre.

Qu'en penses tu ?

Bienvenue flower
3615chuna
3615chuna

Messages : 20765
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par SaraharaS Mer 19 Mai 2021 - 20:36

Zici est un lieu de perdition plutôt sympa, donc c'est sûrement bien que tu te sois perdue par zici, va savoir. ^^

Qu'importe l'étiquette tant que tu te sens bien, entourée comme tu l'es, et comme tu es.

Bienvenue ! Very Happy

SaraharaS

Messages : 1147
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Godzilla Mer 19 Mai 2021 - 20:46

Je n'ai pas de réponse à ton questionnement... mais je trouve en tout cas ta présentation fort bien écrite, claire, sans pathos - ce dont bien des zèbres "officiels" sont incapables. Bienvenue !
Godzilla
Godzilla

Messages : 3054
Date d'inscription : 04/02/2020
Age : 43
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Jean-Pierre Mer 19 Mai 2021 - 20:52

Votre témoignage est très touchant.

On y sent une grande maturité, malgré votre désarroi.

Il est clair que vous avez beaucoup de qualités, on sent chez vous une créativité et une originalité qui ne demandent qu'à s'exprimer davantage. Peut-être faut-il chercher par là ?



"Je n'ai pas de TV, ni radio. Je ne regarde pas de séries. Netflix, j'ai pas. Les smartphones m'emmerdent." Pareil pour moi ! Mémorisez-vous aussi tous vos numéros (pas d'agenda non plus) ?


Est-ce que vous lisez aussi ? Avez-vous des auteurs et des réalisateurs de prédilection ?

Jean-Pierre

Messages : 19
Date d'inscription : 24/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Ezeckiel Mer 19 Mai 2021 - 21:00

Merci à vous.

Je vois déjà un psy. C'est le 3ème depuis quelques années. Un type bien. J'ai brièvement évoqué le sujet avec lui. Il dit que je suis une femme "extrêmement intelligente". Il trouve obsolète que je passe un test, surtout si je n'ai pas envie. Le psy d'avant disait que j'étais "un ordinateur rapide" et la 1ère que j'ai vu, que j'avais "un sens de l'analyse très fin, raffiné". Rien que de répéter leurs compliments, me fous mal à l'aise. Je ne suis pas douée pour les thérapies. Je vrille naturellement en discussion avec mon thérapeute. On parle de politique etc...

Je ne suis pas heureuse. A présent, au chômage en plus. Sans perspective d'avenir pour le moment. J'ai beaucoup de mal à m'épanouir. Les restrictions covid ont eu un impact très négatif sur ma vie. Car j'ai crée mes amitiés en passant par les associations. Le djembé, une asso LGBT etc. Le cinéma sauvait mes dimanches d'hiver pluvieux. Je prends des cours de poterie. J’écris, j'ai gagné quelques concours de nouvelles. Bref, il n'y a que les loisirs, les activité annexes au travail qui me procurent du bonheur. Tout cela devenant fragile... dur...

J'ai fais beaucoup de progrès socialement. J'étais la personne la plus joyeuse du monde juste avant qu'ils ferment tout pour le virus. Je pense que ma joie naturelle va revenir. Je m'inquiète peu pour cela. En revanche, côté professionnel : Parfois j'ai l'impression que je peux TOUT FAIRE. D'autres fois, que je suis bonne à rien. Les émotions en montagnes Russes, c'est un peu fatiguant. Je stagne.

Je ne mémorise pas mes numéros. Lire était une soupape de sécurité sur les temps de pause à l'usine. Même 10 minutes. J'ai déjà caché Charles Baudelaire dans ma caisse à outils, sur les machines quand je bossais de nuit. J'adore les romans de Chuck Palahniuk, Frédéric Beigbeder. Mais je peux tout autant lire 3 livres d'affilé sur la nutrition. Aujourd'hui je suis allée voir Adieu les cons d'Albert Dupontel. Cet homme, ça me soulage qu'il existe. J'ai beaucoup pleuré. Ce qui me rassure.

Ezeckiel

Messages : 9
Date d'inscription : 19/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Jean-Pierre Mer 19 Mai 2021 - 21:10

Baudelaire, je l'enseigne quasiment à toutes mes classes, lui et Verlaine ont lu Desbordes-Valmore (d'elle, j'adore ma chambre) !
Rimbaud, c'est chouette aussi. Si vous voulez une belle anthologie, je vous conseille celle de Julliard, c'est de loin la plus belle et la plus fournie, avec une présentation rapide et éclairante de chaque auteur.

Pour ma part, j'étreignais la poétique de l'espace avant de m'endormir quand j'étais plus jeune et je connais un autre zèbre qui bourrait ses poches de survie avec des bouquins de philo, au lieu d'y mettre des pains de guerre, lors des cross de l'armée. Il arrivait toujours en tête, en prenant un sac ou deux des "fatigués" et il prenait le temps de lire quelques minutes avant l'arrivée des autres...


Dernière édition par Jean-Pierre le Mer 19 Mai 2021 - 21:25, édité 1 fois

Jean-Pierre

Messages : 19
Date d'inscription : 24/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Jean-Pierre Mer 19 Mai 2021 - 21:20

Un roman français ? L'amour dure trois ans ? L'homme qui pleure de rire ? Une vie sans fin ? Mémoire d'un jeune homme dérangé ? 99 francs ? Nouvelles sous ecstasy ? Premier bilan après l'apocalypse ?

Je peux lire l'un de ces livres ce soir... Lequel me conseillez-vous ? Lequel avez-vous préféré ?

Jean-Pierre

Messages : 19
Date d'inscription : 24/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Jean-Pierre Mer 19 Mai 2021 - 21:22

Oona et Salinger ? Vacances dans le coma ?

De Palahniuk : Fight club ? Survivor ? (ceux-là, je crois que je ne les ais qu'en anglais, mais ça peut être chouette pour moi...)
Adjustment day ? The invention of sound ? Beautiful you ? Haunted ?

Jean-Pierre

Messages : 19
Date d'inscription : 24/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Ezeckiel Mer 19 Mai 2021 - 21:28

Je comprends facilement le mécanisme de survie. La nourriture de l'âme. Les bouquins de philo à l'armée, s'il ne mange pas : il meurt. J'ai préféré... 99 Francs mais je ne suis pas objective, car je le dis en pensant plutôt au film, que pour une fois j'ai trouvé meilleur que le livre.
Salinger, l'attrape cœur, j'ai lu. J'étais jeune. Howard Buten - Quand j'avais 5 ans je m'ai tué m'a beaucoup marqué à 15 ans. Je suis tombée dessus par hasard en fouillant la biblio de ma mère, un mercredi d'ennui.
Survivant est mon préféré de Palahniuk. Personne ne pige que j'adore le film Fight Club. Il me fait mourir de rire et je peux le voir 10 fois. Le livre était bien aussi.

Ezeckiel

Messages : 9
Date d'inscription : 19/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Jean-Pierre Mer 19 Mai 2021 - 21:35

Ok, je vais commencer Survivor ce soir ! C'est parti ! Merci.

Jean-Pierre

Messages : 19
Date d'inscription : 24/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par My_illusion Mer 19 Mai 2021 - 21:50

Oh tu sais il n’y a finalement pas de critères très objectifs pour parler de haut potentiel. A minima, un QI supérieur à 130.
Finalement, à force je ne sais plus ce qu’est le haut potentiel.

Lire ou être érudit ne fait pas partie des critères en tout cas.

T’aimes pas les chiffres, c’est pas une tare (rires).

T’inquiète, sur ce forum il y a plein de non HP.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4051
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Ezeckiel Mer 19 Mai 2021 - 22:10

Je suis perplexe également à l'idée que l'intelligence soit quantifiable. Parce que c'est un concept qui me paraît flou, mal défini. Un test QI peut donner une idée d'un certain niveau sur des compétences, mais ciblées.

Quant aux diplômes et à l'argent : Ils ne rendent pas plus intelligent mais trouver une formation sans BAC ni fric à 32 ans, c'est le parcours du combattant auprès des organismes.
Cela vaut-il le coup qu'on vous finance intégral, pour une formation que vous allez rater car trop bête, même pas un BAC ? Pour schématiser, leur discours c'est ça.

Je sais que les tests QI gratuits sur internet ne sont pas fiables. J'en ai fait un qui propose une série de 10 tests afin d'établir une moyenne de son QI. J'avais 135. J'ai vite compris pourquoi : Le graphique final vous donne votre position par rapport... aux autres internautes ayant effectué aussi le test. Population très réduite et donc, non représentative. Ce n'est pas sérieux !

Bonne soirée à vous. Merci pour l’accueil.

Ezeckiel

Messages : 9
Date d'inscription : 19/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Névromon Jeu 20 Mai 2021 - 18:17

En revanche, côté professionnel : Parfois j'ai l'impression que je peux TOUT FAIRE. D'autres fois, que je suis bonne à rien. Les émotions en montagnes Russes, c'est un peu fatiguant. Je stagne.
>Ça me parle.

"Quand j'avais cinq ans je m'ai tué" : pareil, ça m'a bien marquée.

Connaissez-vous le concept d'impuissance apprise?
Névromon
Névromon

Messages : 1459
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres me croient des leurs Empty Re: Les zèbres me croient des leurs

Message par Ezeckiel Jeu 20 Mai 2021 - 18:24

Je ne connais pas le concept d'impuissance apprise. Ce qui me fait plaisir. Quand on ne sait pas, c'est qu'il reste à apprendre. Nous avons toujours quelque chose à apprendre, mais pas toujours l'entourage adéquat pour nous le faire remarquer.

Ezeckiel

Messages : 9
Date d'inscription : 19/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum