arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

+6
siamois93
The Wise Duck
margot
Bimbang
J043947.08+163415.7
Weigela
10 participants

Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par Weigela Jeu 13 Mai 2021 - 16:55

Petite question qui me trotte en tête depuis quelques temps, et à laquelle je décide de consacrer vraiment du temps Very Happy

Je pense que nous sommes nombreux à avoir expérimenter de connaître les choses qui nous font du bien (sport, méditer, bien manger etc), éventuellement d’avoir acquis les compétences/le matériel etc pour le faire et pour autant… au bout d’un moment ça fait flop.

Professionnellement j’enseigne la méditation de pleine conscience. Ce sujet arrive fréquemment, mais en général en dehors des groupes que j’anime. Au détour d’une conversation, avec quelqu’un sur un autre sujet, on aborde celui-ci, et ce constat : « je devrais reprendre, ça me faisait du bien ». Aujourd’hui j’aimerais creuser, pour proposer la guidance la plus pertinente possible pour que mes participants continuent bien au delà des 8 semaines du MBSR, voire réfléchir à un programme pour permettre d’y revenir à chaque décrochage. Et je me dis que ça peut m’apporter quelques éclairages sur moi aussi, car je suis une récidiviste de la reprise de la méditation ou du sport ! Rolling Eyes

Ce message a donc une double visée : recueillir des témoignages, et trouver des personnes qui accepteraient un temps d’échange avec moi sur ce sujet  bounce  Je suis particulièrement intéressée par celles et ceux qui ont vécu ça avec la méditation, mais les Z qui ont vécu cela avec d’autres thématiques (sport, repas etc) et souhaitent partager sur ce fil sont les bienvenus également.
Donc quelques questions pour lancer les échanges :
– quel est-/sont les domaines concernés ?
– combien de temps avez-vous pratiqué/fait ce qui était bon pour vous ?
– quelle est votre propre analyse du pourquoi vous avez arrêté sans réussir à vous y remettre ?
– si vous avez réussi à vous y remettre, comment avez-vous fait ?
Weigela
Weigela

Messages : 1005
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par J043947.08+163415.7 Ven 14 Mai 2021 - 18:37

Je ne sais pas si ça répondra à ta question mais quand j’identifie quelque chose de bon pour moi, quelque chose au contraire de toxique pour moi, des choses que je veux ou ne veux plus, quelque chose que je pense être authentiquement moi, je le note sur un carnet. Comme ça je peux y revenir de loin en loin, comme un phare dans la tempête quand je me suis trop éloignée de moi-même.
En d’autres termes, avoir un moyen pour reconnecter avec soi, revenir à soi-même. Ensuite, c’est juste une question de trouver l’énergie pour impulser à nouveau du mouvement dans la bonne direction.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 3196
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 46
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par Bimbang Ven 14 Mai 2021 - 19:08

Oui, c'est bizarre ce truc.

Le Qi Gong me fait du bien, mais s'il n'y avait pas les cours... et même parfois, je cherche des prétextes pour ne pas y aller. Une sorte de flemme, alors que si je fais l'effort, j'en suis bien contente.
Ça fait trois ans que je pratique, je constate tout ce que ça m'a apporté pour gérer mon stress, me sentir bien. Quand j'y suis, c'est bon, mais il y a une sorte de discussion avec moi-même au moment de décider d'y aller. J'y vais ? hm ? ou pas... ?

C'est le coup de s'arrêter peut être ? de prendre le temps alors que plein d'autres choses nous appellent par ailleurs ?

Pour ce qui est de la méditation, j'en fais parfois. J'ai l'impression que c'est la musique qui déclenche cette envie. Ça lance un processus.
Bimbang
Bimbang

Messages : 6194
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par margot Sam 15 Mai 2021 - 14:07

...


Dernière édition par margot le Mar 25 Mai 2021 - 10:51, édité 1 fois

margot

Messages : 108
Date d'inscription : 06/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par The Wise Duck Sam 15 Mai 2021 - 23:30

Yo!

Les sports et sorties physique étaient pour moi de simples activités comme les autres (j'ai testé à plein de trucs : karaté, tennis, natation, handball, kendo ... Marche et vélo comme moyen de transport ... Puis plus rien une fois vraiment entré sur le marché du travail.)

Puis l'année dernière j'ai réellement commencé la simple gym/street workout et j'ai pas arrêté depuis. Et je ne pense pas arrêter (sauf blessure, mais j'espère pas).

Il me semble qu'approcher une activité (quelle qu'elle soit) pour ses bénéfices (performance, bien-être, apparence, ...) est le meilleurs moyen d'arrêter rapidement.

C'est à mon avis prendre le problème dans le mauvais sens (intellectuellement parlant) que de chercher un bénéfice à une activité.
C'est plus simple et saint de regarder différentes activités et chercher ce qui nous plait puis d'aviser pour construire petit à petit sa pratique.

HFGL

PS: Une remarque m'est venue "la masturbation (et le sexe en général) font du bien mais on s'arrête assez vite" pourquoi ?
The Wise Duck
The Wise Duck

Messages : 200
Date d'inscription : 27/08/2020
Localisation : Entre 3 et 4 réalités.

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par siamois93 Dim 16 Mai 2021 - 1:44

L'endurance c'est aussi une mentalité.
siamois93
siamois93

Messages : 10112
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Je vais et je viens...

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par Weigela Ven 21 Mai 2021 - 11:09

Merci de vos réponses

J043947.08+163415.7 a écrit:
En d’autres termes, avoir un moyen pour reconnecter avec soi, revenir à soi-même. Ensuite, c’est juste une question de trouver l’énergie  pour impulser à nouveau du mouvement dans la bonne direction.

As-tu justement trouvé comment tu la trouve cette énergie pour impulser de nouveau le mouvement ?

@Bimbang : ça me parle cette discussion avec moi-même. Je l'ai beaucoup plus quand je suis seule que quand il y a un "engagement" extérieur (ie un cours en groupe). Je crois comprendre mais peux-tu développer ce que tu entends par "s'arrêter" ?

@Margot :effectivement j'observe chez mes participants que l'écoute de soi est un support : "qu'est-ce qui me ferait du bien aujourd'hui ?" et donc avoir une boîte à outils suffisamment variés facilite une pratique quotidienne.

Il me semble qu'approcher une activité (quelle qu'elle soit) pour ses bénéfices (performance, bien-être, apparence, ...) est le meilleurs moyen d'arrêter rapidement.
C'est à mon avis prendre le problème dans le mauvais sens (intellectuellement parlant) que de chercher un bénéfice à une activité.
Je suis d'accord. Je dirais qu'il y a une nuance qui fait tout une différence :
il faut que je fasse ça parce que ça me fait du bien (devoir, entraîne du stress, donc réaction de fuite/combat/blocage)
vs je vais le faire car je me sens bien quand j'en fais/après en avoir fait (vs prendre soin)

Mon interrogation porte sur le blocage qu'il peut y avoir quand on n'a déjà réglé son compte à ce "il faut" (qui est souvent présent effectivement et fait perdre rapidement tout plaisir)

@siamois : il y a probablement une partie intrinsèque à chacun, mais j'avoue être complètement retorse à l'idée qu'on ne puisse changer quand on a une bonne compréhension de la situation et les bons outils pour Wink
Weigela
Weigela

Messages : 1005
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par Bimbang Dim 23 Mai 2021 - 0:10

Ça me pose question que tu me poses la question de ce que j'entends par "s'arrêter" car ça me semblait évident, dans un premier temps.
En essayant de répondre, effectivement il y a quelque chose à creuser.

Je pense que je voulais dire "ne pas faire comme d'habitude" et enchainer les actions quotidiennes. Prendre du temps pour soi véritablement, ce que je ne fais pas, happée par mes obligations, mes envies ponctuelles ou mes réflexions.
Je pourrais effectivement prendre l'habitude de ce temps là, mais il me semble négligeable au regard des impératifs du reste, et pourtant, en réfléchissant, ça ne l'est pas.

Du coup, je suis un peu coincée dans ma réponse. Instinctivement, je n'ai pas envie de prendre le temps de m'occuper de moi-même, plus portée à satisfaire soit des obligations, soit des envies immédiates.

Pourquoi n'a t'on pas envie de faire quelque chose que l'on sait pourtant bénéfique par ailleurs ?
Un reste d'adolescence ? Perplexe
ou devrais-je dire, un manque de maturité ?

Grmbl...
Bimbang
Bimbang

Messages : 6194
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par J043947.08+163415.7 Lun 24 Mai 2021 - 17:54

@Weigela
Dans l'idée, de l'énergie, j'en ai beaucoup, parfois même un peu trop et qui part dans tous les sens...
Je pense surtout que je suis ultradisciplinée. J'ai une hygiène de vie militaire ou presque et un mental de sportive. Donc j'ai l'habitude de m'astreindre à des protocoles sur le long terme pour atteindre les buts que je me fixe.
Par ailleurs, je n'ai pas trop le choix non plus: quand je lâche du lest, j'ai un rappel à l'ordre immédiat. Je somatise beaucoup, suis très émotive et stressée. Donc quand je commence à m'éloigner d'une bonne hygiène de vie, je le paie en douleurs, insomnies etc, généralement jusqu'à ce que le corps "s'arrête" d'une manière ou d'une autre pour m'obliger à stopper ma fuite en avant. Généralement, je me reporte alors à mes notes et j'identifie très vite ce que j'ai perdu de vue et les comportements qu'il faut que je modifie.
Sortie de ces fonctionnements qui me sont très personnels, je pense que j'ai commencé à changer de regard sur tout ça le jour où j'ai arrêté de voir ces "bons" comportements comme des "il faut que", "tu dois", donc des contraintes supplémentaires, pour les rentrer dans la case "à faire par amour pour soi". Ca permet de redéfinir les priorités et d'avoir un état d'esprit différent. Je vais méditer, par exemple, car je sais que ça va me faire du bien, que je vais être plus apaisée, que je vais avoir un rapport aux autres plus épanouissant et pas parce qu'il faut méditer parce que c'est "bon pour moi". Je vais faire du sport car je sais que je vais me sentir bien, que ça va booster mes endorphines, que ça va me vider la tête, que ça va me permettre de voir mes soucis avec un autre état d'esprit, et pas parce qu'il faut faire du sport pour entretenir son corps. En gros, j'essaie de prendre du plaisir à ce que je fais ou de penser au bien être que cela va me procurer et pas le faire par obligation comme une corvée de plus dans la charge mentale déjà bien lourde de la journée.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 3196
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 46
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par The Wise Duck Mar 25 Mai 2021 - 0:34

Weigela a écrit:Mon interrogation porte sur le blocage qu'il peut y avoir quand on n'a déjà réglé son compte à ce "il faut" (qui est souvent présent effectivement et fait perdre rapidement tout plaisir)
"quand on a déjà" OU "quand on n'a pas déjà" ???


Ayant régulièrement rencontré ce type de blocage, je l'ai toujours dépassé via la perception, c'est-à-dire se rendre compte qu'il y a une valeur projetée (fictive).
Dès que cette dernière est identifiée, de par sa nature projective si elle n'est pas "alimenté" elle disparait.
Perso pointer "d'un doigt mental" le mécanisme de projection me suffit (au pire avec l'aide d'une bonne nuit de sommeil) pour faire un progrès de compréhension.


Lorsque le blocage est identifié et qu'on ne fait toujours pas l'activité ... Là je vois pas trop, perso c'est souvent une histoire de période : il y a des moments où je fais telle activité puis j'arrête, j'en fais d'autres et plus tard je reprends.

HFGL!
The Wise Duck
The Wise Duck

Messages : 200
Date d'inscription : 27/08/2020
Localisation : Entre 3 et 4 réalités.

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par LAJackass Mer 26 Mai 2021 - 16:18

A mon avis la réponse à toutes tes questions c'est le fait qu'il faille être proactif et qu'on vit dans un mon de distractions constantes.

La meditation n'est pas une baguette magique ça demande du temps et de l'investissement et l'on a tendance à être boulimique d'activités jusqu'à saturation.

On tend toujours vers le confort et la facilité et nos modes de vie hyper actifs et sursollicités n'arrangent rien.

y'a le phénomène de fatigue de la volonté aussi, tu commences un truc pendant 2/3 semaines et puis ta volonté se tarie ...

Pour éviter ça il faut en effet changer de point de vue et d'approche mais ça aussi ça peut être compliqué à mettre en place, alors en plus de la méditation bon courage !
LAJackass
LAJackass

Messages : 6
Date d'inscription : 28/04/2021
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par Weigela Sam 12 Juin 2021 - 10:19

Pourquoi n'a t'on pas envie de faire quelque chose que l'on sait pourtant bénéfique par ailleurs ?
exactement ça Wink

OK, je comprends mieux (beaucoup de chiffres Very Happy)

Oups la coquille oui ! vive les insomnies geek donc il fallait lire "quand on a déjà réglé"
L'alternance de pratiques me paraît saine : être capable d'identifier ce dont j'ai besoin, puis dans ma boîte à outils celui que j'ai envie d'utiliser qui correspond à ce besoin, c'est plutôt signe d'une belle autonomie. Je suis curieuse que tu développes cette histoire de valeur projetée car je ne comprends pas bien.

Compter sur la volonté c'est effectivement se tirer une balle dans le pied : notre cerveau n'est pas fait pour avoir une volonté infinie. C'est tout l'interêt de la psychologie de l'habitude. Mais je remarque que malgré l'utilisation de celle-ci, puisqu'une des séances du MBSR utilise ça quand même, ça bloque toujours.

J'arrive sur des choses interessantes en lisant en complément des échanges, qui ne vont pas forcément (facilement) pouvoir être inclus dans un programme mais bon ^^ Ie en créant un espace, la méditation nous permet de ressentir un inconfort. En apprenant à accepter les choses telles qu'elles sont, nous apprenons à tolérer cet inconfort. Sauf que, chez beaucoup de personnes, les systèmes neuro-biologiques d'auto-régulation sont insuffisants du fait de leur histoire (traumatisme de développement, qui sont vus nos société plus la norme que l'exception), leur capacité à tolérer l'inconfort, à se sentir en sécurité pour cela est très limité, et c'est la présence du groupe qui donne ce cadre sécurisant. Donc quand il n'y a plus de groupe ou plus de motivation initiale donnant l'élan, ces personnes (l'ironie étant que j'en fais partie, mais c'est aussi en m'observant et en comprenant comme j'arrive à maintenir ma pratique que j'en arrive à cette perspective) se retrouvent face à un inconfort ou face à un sentiment d'insécurité trop gros par rapport à leurs capacités d'auto-régulation. Ne pas faire ce qu'on sait être bon pour nous est finalement paradoxalement protecteur. Toute l'astuce consiste donc à trouver comment pratiquer pour retrouver le ressenti et l'ouverture présent lors de la participation au programme. Là il va falloir que je creuse encore, parce que ce que j'applique sur moi n'est pas forcément ce qui marchera pour d'autres.
Weigela
Weigela

Messages : 1005
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par Maier (NoIdea) Mer 22 Sep 2021 - 10:04

Selon moi, la méditation n'est pas une pratique anodine. Comme dit précédemment, elle est reconnue pour faire du bien, et les pratiquants doivent avoir cela en tête quand ils se lancent ou la pratiquent. Ce qui peut entraver, c'est justement le contraste entre aller bien ou mal. Pour moi, en général (dites moi si je me trompe), le public de la méditation est composé de personnes qui connaissent des moments difficiles et donc qui s'intéressent à ce genre de pratique pour y trouver un bénéfice. Mais justement, parce que les états fluctuent, l'habitude de la pratique peut se briser facilement.

Personnellement, mon thérapeute m'a longuement encouragée à pratiquer la pleine conscience et j'ai été réticente aussi longuement. Ce n'est que quand je commençais à vivre une accalmie dans mes états que j'ai pu mettre en place une pratique régulière durable. Qui s'est arrêtée, probablement à cause du retour du stress. Ca ne m'empêche pas de reprendre par période, très spontanément, quand je me sens apte à m'investir. Mais un changement dans mon quotidien (emploi du temps/autres habitudes) ou mon état psychologique général viendra me faire arrêter cette pratique. Jusqu'à la prochaine fois.

La méditation, qui demande de se concentrer un minimum, selon moi, ce n'est pas pour un public en crise ou en prise avec des émotions trop fortes, même si c'est indiqué pour apprendre à prendre du recul sur elles. C'est peut être l'idée de l'inconfort que tu mentionnait plus haut qui fait que c'est difficile de rajouter ça à un malaise déjà présent.

Maier (NoIdea)

Messages : 30
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par J043947.08+163415.7 Hier à 10:23

Je me suis réveillée ce matin sur cette pensée: la charge mentale. Je pense que cette spirale de pression dans laquelle nous évoluons et que nous nous mettons pour essayer à tout prix de progresser, d'aller mieux, de faire les bons choix pour nous, de devenir une meilleure version de nous-même vient s'ajouter à la charge mentale sociétale déjà lourde de nos vies occidentales (être une mère parfaite, une épouse dévouée, une amante libérée, une femme épanouie, une working girl powerfull etc). Finalement, méditer vient rejoindre la liste des "il faut que", déjà bien trop longue et bien trop lourde. Petit à petit on largue certains "il faut que", parce que le fardeau est impossible à porter. Comme on ne va pas commercer par les "il faut que" qui nous sont serinés chaque jour par la société, on commence par ceux qui viennent de nous sur lesquels personne ne nous renverra de jugement négatif, si ce n'est nous-même, si on les abandonne.
Il y a donc à mon sens un travail à faire sur les "il faut que", pour ne pas que la méditation rentre dedans, mais aussi un travail à faire sur une façon de repyramider ses priorités et alléger sa charge mentale.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 3196
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 46
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par My_illusion Hier à 20:49

Oui, ça prend trop de temps pour un bénéfice qui ne dure pas.

A pratiquer comme un sport, donc en continu, et les humains ne sont pas souvent disciplinés à persister dans une même tâche. Même si elle fait du bien. Auquel cas, il y aurait bien plus de gens musclés que de gens en surpoids.

Même les 8 semaines de MBSR ça me rebute... notamment par le fait que ça ne reste pas un acquis.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4593
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 36
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien Empty Re: arrêter de méditer (ou autre) alors que ça faisait du bien

Message par BlackToMaths Aujourd'hui à 0:06

L'on peut intégrer la méditation à nos actions. Il s'agit de faire les choses différemment : aller d'une pièce à l'autre en marchant plus lentement, passer l'aspirateur en prenant conscience de son corps, etc. Ces actions seront un tantinet plus lente, mais l'on y gagne. Cela permet de s'entraîner à posséder pleinement son propre corps en toute circonstance, cela détend, cela permet d'avoir un rapport au temps différent, il n'y a pas besoin de réserver un créneau de méditation, cela donne un grande liberté de respiration, et au final l'on peut se sentir bien quelle que soit l'action, au bout d'un certain temps de pratique. Cela "désplit" l'existence coupée en les contraintes et le temps pour soi. Cela n'empêche pas les moments de pure méditation mais ils pourront être plus espacés.

BlackToMaths

Messages : 557
Date d'inscription : 01/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum