La douleur du crétin démasqué

+9
Sylph
Kinesis
Sélène-Nyx
zebrisse
margot
astronaute
izo
SaraharaS
Corollule
13 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Jeu 6 Mai 2021 - 14:36

Pardon d'avance si mon style semble agité et mon propos confus, mais j'écris un peu (beaucoup) sous le coup de l'énervement, et j'aimerais comprendre comment mieux gérer ça, j'espère avec vous.

Je ne sais pas si je suis particulièrement malchanceuse, mais je suis cernée par les andouilles dès que j'entreprends quelque chose avec d'autres, c'est à dire dans mon travail photo, mon atelier théâtre, ma (courte) vie de militante. C'est à dire qu'à chaque fois je suis rapidement mise à contribution pour en faire plus que les autres, ou que mon boulot normal, ou même pour des missions clés et importantes, mais très vite je dépends en même temps d'un crétin, tous genres confondus.

Disons que je me fait vite remarquer, sans chercher à l'être notez bien, puis je suis recommandée par un petit chef au grand chef pour faire un boulot en particulier, et/ou je dois faire valider ce boulot par un responsable en chef spécialiste des trucs spéciaux... je sais pas si c'est très clair  Suspect
Am really pissed off actually. Bref.  bounce

Et donc à chaque fois je tombe sur une personne incompétente mais à qui tous les autres font absolument confiance. Et comme moi je suis la précaire au chômage depuis plusieurs siècles, sans succès, sans notoriété, sans cercle professionnel, sans influence... je ne suis rien donc, et bien je ne gagne jamais la confiance de quiconque. Toutes mes explications, affirmations, informations, vérifications, t.o.u.t est à moitié pris en compte. Ou pas du tout. Ce qui fait que j'ai dans un premier temps l'impression d'être une andouille. Mais ensuite, le crétin, une fois que je l'ai démasqué, et ça, ça n'y coupe jamais, va évidemment user de stratégies sournoises/hypocrites/déloyales et crasses pour renforcer son autorité/influence/crédit sur les autres, et accessoirement me rouler dans la farine. Et là je craque...  What a Face

Voyez-vous, je me disais au lendemain de mon test que maintenant que je savais exactement pourquoi ce genre de gens m'énervent au plus haut point, voire au-delà, que j'allais savoir mieux le vivre, relativiser les difficultés puisque j'allais cesser de douter de moi, de culpabiliser et de me justifier sans cesse pour tenter d'être comprise. Qu'il s'agissait juste de faire preuve de plus de patience et pédagogie... Pauvre de moi.

Les choses ne changent pas. Ben nan, évidemment. Voire je deviens plus dure, plus directe dans mes échanges, et donc le truc s'envenime plus vite encore. Je vois que définitivement on ne me fera jamais confiance, on lira toujours de travers mes messages, on ne m'écoutera toujours que d'une oreille, et je n'arrive pas à me faire une raison. J'en suis physiquement malade : insomnie, tachycardie, tremblements, épuisement, incapacité à parler au téléphone sans risquer de fondre en larmes... mon cerveau hurle pour résumer.

Et pourtant on ne peut pas dire que les difficultés soient quotidiennes puisque j'ai arrêté le théâtre et le militantisme, et que je travaille très occasionnellement. Mais les confrontations avec la crétinerie, bien qu'occasionnelles, ne me rendent pas moins malade ; je crois même que ça empire. Est-ce que cela veut dire que j'ai besoin d'en parler, que cela peut être atténué, géré, en apprenant à changer d'angle de vue  ? Pensez-vous que j'en suis à un stade où je devrais consulter ? Ou bien votre propre expérience vous inviterait à me dire que c'est mort, cherche pas, reste chez toi, éteins tout et va juste dormir pour ses trente prochaines années ?

Je précise que je sais bien qu'on est tous crétin.e.s pour une chose ou une autre, à un moment donné ou à un autre, quelle que soit notre intelligence. Mais là je parle d'incompétences, de dilettantisme, de ces tartuffes qui pullulent plus ou moins selon les milieux et qui accusent des limites cognitives proportionnelles à leur arrogance, leur ambition et leur mauvaise foi.

D'ailleurs ça me fait penser que les vrais imposteurs n'ont pas l'air de souffrir du syndrome du même nom...
Encore pardon pour ce tumulte et sans doute des trucs mal expliqués. Et par avance merci pour vos lumières.


Dernière édition par Corollule le Jeu 6 Mai 2021 - 20:55, édité 1 fois
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par SaraharaS Jeu 6 Mai 2021 - 14:47

Bonjour Corollule,
Puis-je te demander de quand date la passation de ton test ? N'es-tu pas suivi depuis ? Des témoignages que j'ai eu l'occasion de lire zici, le temps suivant la passation de test peut être euphorique au début, pensant effectivement pouvoir enfin tirer un trait sur nos soucis maintenant qu'on a une réponse (et j'insiste sur le "une" parce que le souci que je perçois viendrait de là, penser que le fait de mettre un mot sur certaines particularités allait faire disparaître tous les soucis pouvant en découler).
Tu as des symptômes physiques que tu ne contrôles pas et qui laissent penser que tu devrais peut-être envisager de te faire aider, soutenir, par une personne compétente, un psy spécialisé de la douance par exemple, pour pouvoir t'exprimer sur le sujet et peut-être trouver moyen de mieux vivre les rapports aux autres... As-tu farfouillé un peu sur le forum ? Y'a pas mal de témoignages et de pistes de réflexions qui pourraient t'aider éventuellement...
Bon courage en tout cas Trèfle
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1557
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Jeu 6 Mai 2021 - 14:51

Merci SaraharaS :-)
J'ai passé le test en décembre dernier et eu le bilan mi-février. Oui je sens encore cette euphorie... J'ai cherché à entamer un suivi, mais il n'existe pas de psys de la douance dans ma ville ou proche, qui soit pris en charge par la CPAM.
Je vais farfouillé, oui.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par SaraharaS Jeu 6 Mai 2021 - 14:54

Je connais bien le problème de la difficulté de trouver un suivi psy compétent et pris en charge... Depuis le confinement, beaucoup de professionnels se sont mis aux visio pour les séances, ça peut peut-être te permettre d'élargir ton cercle de recherche..?
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1557
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Jeu 6 Mai 2021 - 15:04

Ah mais oui ! Très bonne idée, merci !
Je prends volontiers les noms qu'on voudra me recommander en mp. Mais je vais chercher aussi de mon côté.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par izo Jeu 6 Mai 2021 - 20:30

Et quand tu écris sous le coup de la quiétude ça donne quoi ?
Bienvenue par ici. Smile
izo
izo

Messages : 4327
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Jeu 6 Mai 2021 - 20:45

Merci ! C'est rare ^^
Je prends plutôt des photos.
Mais tu veux dire... qu'on ne sent pas mon énervement ?
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par astronaute Ven 7 Mai 2021 - 0:18

Bonsoir corrollule, j’ai lu ton texte et j’ai relevé des choses intéressantes.

Tu expliques que quand tu fais un travail, tu te fais remarquer. Pourrais-tu me dire comment en général, tu te fais remarquer ?

J’ai cru comprendre en te lisant que tu ne travail pas souvent. Quand tu travailles, quel genre de travail fais-tu ?

Peut-être que vu que tu es hpi, et que sans doute, tu te retrouves à faire des petits boulots sans importance ou tu vas croiser des gens qui ne sont pas forcément très futés sans prétention aucune. Tu te fais chier dans les boulots que tu fais ?

Donc, j’imagine bien le fossé entre ceux qui n’ont que ce boulot et toi qui essaye de faire du mieux possible.

Sans oublier que pour toi, ce boulot est nouveau et que pour les autres, les chefs et sous les chefs, notamment, sont sans doute là depuis un moment, d’où le jemenfoutisme, etc.

Tu parles de ton côté militantisme, donc j’imagine que tu n’es pas forcément en accord avec la société actuelle, ce qui pourrait accentuer le décalage avec les autres !?



astronaute
astronaute

Messages : 291
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Ven 7 Mai 2021 - 1:44

Je me fais remarquer en parlant, en participant. Si on me "fréquente" aussi sur les réseaux sociaux, on a la possibilité d'aller voir le contenu que je crée ou mes travaux.

Je suis photographe avec une expérience de plus de 25 ans et une activité professionnelle depuis environ 15 ans. Je n'ai plus d'emploi alimentaire depuis belle lurette. Les gens avec qui je travaille désormais me passent commande d'un projet photographique, ceci de manière irrégulière et modeste, c'est à dire très peu payé, et ce sont pour la plupart des passionnés talentueux du milieu du spectacle vivant.

À l'atelier théâtre, il y avait absolument toutes sortes de gens très différents, plus ou moins barrés, et tout aussi enthousiastes pour s'amuser sur scène.
En militantisme, il y avait des barons, des égos surdimensionnés, des lèches-bottes, dans un cadre hyper-masculinisé, mais des gens sincèrement convaincus par le programme qu'ils défendaient.

Donc non je ne pense pas que ce soit un décalage tel que tu le décris. D'ailleurs qui est en accord avec la société actuelle ? Je veux dire à part Bernard Arnault et Elon Musk. Nan nan, la solitude et l'énervement viennent de mon rythme et capacité de travail, de mon engagement, de ma rigueur, de mon exigence de cohérence, de mon attachement aux détails, de mon perfectionnisme, ce genre de choses.

Et puis certainement aussi d'un biais, une approche déformée par mes nombreuses expériences foireuses, ma mémoire traumatique, toussa. Je suis par exemple incapable d'envisager la possibilité d'une amélioration de quelque chose lors d'un travail. À la place je comprends qu'il y a une erreur, pas une bonne nouvelle, et mon cerveau va faire le puzzle à l'envers pour me donner raison. J'ai élevé mon niveau de défiance à un seuil d'agressivité toxique, par anxiété de performance, méfiance chronique, je te dis tout ça dans le désordre parce que j'en suis encore à réfléchir à haute voix, là. Ça reste très confus.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par margot Ven 7 Mai 2021 - 10:30

...


Dernière édition par margot le Mar 25 Mai 2021 - 13:45, édité 1 fois

margot

Messages : 77
Date d'inscription : 06/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Ven 7 Mai 2021 - 10:43

Mauvaise nuit, insomnie, again. J'ai exploré le forum et je continue. Ça me fait du bien de me sentir vraiment moins seule. Je retrouve tellement de choses identiques dans les retours d'expériences de nombreux membres. Ça me fait aussi perdre ma théorie sur la malchance qui me poursuit, et que j'avais pourtant abandonnée dès mon pré-diagnostique. Comme quoi, sans que je m'en rende compte, mon angle de vue reprend la courbure d'avant, sans doute le pli qui reste marqué par la supériorité de son ancienneté.

Je ne sais pas encore vers qui me tourner pour un suivi. Je ne sais pas comment m'y prendre pour chercher.

Finalement, mon expérience démontre que contrairement à ce qui est souvent pensé, travailler en indépendant n'épargne pas des toxiques et des incompétents. Même si l'on est à son compte, il y a un lien de subordination d'une manière ou d'une autre avec les clients, les fournisseurs, les financeurs, les collectivités, les impôts. Travailler librement absolument tout seul n'existe pas.

Même en marge de la société avec les droits aux minimum sociaux. D'abord c'est un choix de vie dans la pauvreté. Et la précarité. Et c'est souvent même pire niveau relation avec les autres, désolée de casser certains fantasmes qui consistent à être convaincus qu'être au chômage, ça consiste à se dorer la pilule aux frais du contribuable. On est sans cesse culpabilisé, harcelé, fiché, surveillé, suivi par différents conseillers, contraint à des démarches et recherches qui selon ses compétences et parcours sont vouées à ne mener nulle part étant donné l'état du marché du travail. Rappelons que le chômage est un élément structurel de l'économie ultra-libérale. Et ça ne va pas aller en s'arrangeant. Et puis on a les moyens de rien.

Moi je survis sans trop de dégâts parce qu'à un moment donné j'ai eu un peu d'argent pour m'équiper en matériel photographique numérique et informatique, pile à l'avènement de ce dernier (tiens, j'ai donc eu de la chance Shocked ), pour voyager un peu aussi, et que depuis toujours j'apprends continuellement. Pour maîtriser des techniques, mais aussi avoir une longueur d'avance sur la connaissance de mes droits et des lois qui entourent le métier d'auteur.e.

Je me suis donc formée aux outils qui m'ont permise de diffuser mes travaux sur Internet, c'est à dire une activité sans statut pro, et de démontrer aux instances de contrôle mon niveau de compétences et surtout mon autonomie.

Mais ironiquement, c'est en osant aller faire du théâtre, pour apprendre enfin comment ça fonctionne la relation aux autres dans un cadre bienveillant, parce que le chômage et la précarité, ça isole beaucoup, que j'ai eu des opportunités de travailler dans ce pour quoi je suis le plus douée, et avec un peu de sous à la clé.

Bref, voyez, de vous lire me donne les mots et le calme propice à l'analyse et prise de recul. C'est tellement précieux que je suis sincèrement reconnaissante de l'existence de ce forum. Conséquence, je vous inonde de pavés où je ne parle que de moi... Pardon. Du reste je ne suis pas sûre que ça s'arrête là, parce que les larmes sont encore tout au bord. Alors d'avance merci pour celleux qui auront la générosité de me lire.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par SaraharaS Ven 7 Mai 2021 - 10:56

Inonde, inonde, ce forum est là aussi pour ça ! Merci à toi de partager tes analyses, c'est ce qui fait la force d'un endroit comme zici : aider les autres t'aide à y voir un peu plus clair et te lire en aidera d'autres, c'est un cercle de partages et c'est bô.
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1557
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Ven 7 Mai 2021 - 10:57

margot a écrit:Bonjour,  Corollule, tu me sembles une personne sensible, qui travaille dans un milieu artistique. Je viens de m'inscrire et je ne sais pas, on va voir si je vais directement me faire jeter... C'est très possible, mais il y a des choses que je ne comprends pas ici, et plus généralement sur ce forum, j'ai envie de voir si je peux parler librement.

Qu'est-ce qui vous permet de penser que le problème se rapporte à une question de qi ? C'est bien ta sensibilité particulière qui provoque cette anticipation, cette peur, puis cette colère quand les choses arrivent exactement comme tu l'avais redouté, comme si tu détestais avoir raison, parce que tu l'as vu venir, en fait.

Et pour moi tu n'as pas besoin d'un psy mais simplement de comprendre que le petit chef en face de toi n'a tout simplement pas les même buts que toi, il réfléchi pour sa pomme, il veille à ses petits intérêts, comme beaucoup de petits chefs.

Et toi, ton idéal est ailleurs. Je pense que tu as tout simplement des buts plus larges, plus hauts. A mon avis, si tu veux être reconnue, avancer, il faut accepter de ne pas suivre le système de hiérarchie codifié, et t'autoriser à faire valider ton travail plus haut, quitte à déplaire, te faire virer...Le pire du pire de ce que tu peux imaginer plutôt que de te rendre malade.

Ah crotte, nos messages se sont croisés  Very Happy

Je te rejoins tout à fait sur un problème davantage lié à la sensibilité. Mon intelligence en gros ne me permet que d'être plus rapide on va dire, pour comprendre, faire des liens, trouver une idée. Mais mon souci dans la relation aux autres, c'est bien en rapport avec la manière dont je perçois les attitudes, les tons employés, le degré d'implication, la qualité du travail des autres ; tout à fait.

C'est quelque chose qui m'apparaît avec davantage de clarté qu'hier quand j'étais dans la réaction. C'est à dire que désormais je me sens d'emblée sur les nerfs, à fleur de peau, limite parano, défaitiste par défaut, fermée à plein d'éventualités, surtout les positives. Par le passé j'ai plusieurs fois claqué la porte avec fracas seulement parce que mes récepteurs émotionnels saturaient dans le rouge cramoisi. Et même si ça me mettait dans une merde noire.

Je suis encore dans un processus de décorticage, de tri, d'analyse. C'est très coloré d'ailleurs ^^ Mais je reste profondément triste par cette impression de dégradation inhérente à la passation.


Dernière édition par Corollule le Ven 7 Mai 2021 - 11:00, édité 1 fois
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Ven 7 Mai 2021 - 10:58

SaraharaS a écrit:Inonde, inonde, ce forum est là aussi pour ça ! Merci à toi de partager tes analyses, c'est ce qui fait la force d'un endroit comme zici : aider les autres t'aide à y voir un peu plus clair et te lire en aidera d'autres, c'est un cercle de partages et c'est bô.
Smile
Merci !
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Ven 7 Mai 2021 - 19:59

Je reviens sur le conseil de Margot, que j'ai lu aussi ailleurs sur le forum, qui consiste à comprendre qu'on n'a pas les mêmes objectifs/idéaux que les autres. C'est très juste et avisé. Oui, mais voilà, quand je travaille sur cette idée, il y a la substance réceptive des émotions chez moi, une espèce de revêtement interne et fibreux au niveau du sternum, comme les microvillosités de la paroi interne d'un intestin (putain, c'est pour ça que je fais des allergies alimentaires ?! Oo) qui se met à onduler dans tous les sens pour soulever une immense rage, et mon cerveau qui hurle nan-jeu-neu-kom-pran-pa !

Lô pa compli, lô pa compli...:


Parce que... expliquez-moi comment on peut encore en être là, je veux dire étant donné l'état du monde... comment on peut encore ne pas être un minimum conscient, constructif, bienveillant, coopératif, humble, engagé, curieux, mu par d'autres envies que celle de posséder le dernier SUV sorti chez Peugeot ? Je veux dire, hormis si l'on fait partie de cette caste de nantis abhorrant l'idée de se mélanger à la plèbe, ceux-là même qui disent "distances sociales" pour parler des gestes barrières alors qu'il s'agit de distances *physiques*.

Je dis que la logique voudrait qu'il serait temps que les autres commencent par adopter mes idéaux. Oui, rien que ça. J'ai bien saisi le principe de chercher à bétonner sa place, son influence, ses revenus, mais pour vivre dans quel monde ? Putain que je suis soulagée de ne pas mettre reproduite. Quand je vois des femmes enceintes ces quatre dernières années, mais je suis hallucinée. Leur espoir s'accroche à quoi ?? Ça ne vote même pas !

Ah je me lâche, je pousse le bouchon, là. Vous trouvez que je suis dure, méprisante, que je juge et que moi-même je ne suis pas vraiment bienveillante, pour le coup. Et c'est vrai. Qui je suis pour donner des leçons, je fais quoi de plus ?

Je suis en colère. Ce n'est pas nouveau, retenez, mais avec le coup de maillet qui a consisté en une suite de scores cognitifs, il y a eu par dessus cette irritation comme un effondrement. Quelque chose s'est brisé. Mon réservoir de patience, de tolérance, de tempérance et de diplomatie s'est percé. Je ne l'ai pas vu tout de suite, et comme la nature a horreur du vide, la colère, une grosse colère, a annexé l'espace soudain mis à disposition.
C'est maintenant que je le sens. Je m'effondre. I quit.

Et rien dans les titres de l'actualité laisse sous-entendre des allez, accroche-toi, il y a encore de belles choses à vivre, des trucs sympa à venir.

On lit souvent que les autistes sont dans leur bulle, mais putain les neuroT... c'est plus une bulle, c'est une camisole. Voyez ! C'est là que ça bloque, que je me sens démunie pour accepter ça. Je pensais vraiment avoir réussi, avec la maturité, la distance dont on bénéficie sur les choses avec le temps, mais keudal. D'où la question d'aller consulter, mais bon pour l'instant, ça semble compromis.

Il y a eu aussi des trucs vachement chouettes dans ma vie lié à la passation. Mais là je suis HS je pense. Juste pour dire que c'est ça qui me permet de ne pas (encore) céder à l'effondrement. Mais j'ai des craintes ces dernières semaines. Je me sens en train de fissurer.
Ça existe un complément alimentaire contre la colère ?
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par zebrisse Ven 7 Mai 2021 - 22:36

Un complément alimentaire contre la colère ?
J'en connais pas,
mais ce que je te conseille vivement, c'est ce livre : Comment resoudre nos problemes humains. C'est ma référence sur la gestion constructive de la colère.
En gros, ça ne te changera pas ces situations, mais ça t'aidera à les traverser avec beaucoup plus de paix intérieure (zen !)
zebrisse
zebrisse

Messages : 221
Date d'inscription : 16/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par izo Ven 7 Mai 2021 - 22:37

Tu as aussi les Essais de Montaigne
izo
izo

Messages : 4327
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Sam 8 Mai 2021 - 11:03

Un complément littéraire plutôt qu'alimentaire, ça me convient d'autant mieux.
Merci pour ces références.


Dernière édition par Corollule le Sam 8 Mai 2021 - 11:22, édité 1 fois
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Sélène-Nyx Sam 8 Mai 2021 - 11:20

margot a écrit:Bonjour,  Corollule, tu me sembles une personne sensible, qui travaille dans un milieu artistique. Je viens de m'inscrire et je ne sais pas, on va voir si je vais directement me faire jeter... C'est très possible, mais il y a des choses que je ne comprends pas ici, et plus généralement sur ce forum, j'ai envie de voir si je peux parler librement.

Qu'est-ce qui vous permet de penser que le problème se rapporte à une question de qi ? C'est bien ta sensibilité particulière qui provoque cette anticipation, cette peur, puis cette colère quand les choses arrivent exactement comme tu l'avais redouté, comme si tu détestais avoir raison, parce que tu l'as vu venir, en fait.

Et pour moi tu n'as pas besoin d'un psy mais simplement de comprendre que le petit chef en face de toi n'a tout simplement pas les même buts que toi, il réfléchi pour sa pomme, il veille à ses petits intérêts, comme beaucoup de petits chefs.

Et toi, ton idéal est ailleurs. Je pense que tu as tout simplement des buts plus larges, plus hauts. A mon avis, si tu veux être reconnue, avancer, il faut accepter de ne pas suivre le système de hiérarchie codifié, et t'autoriser à faire valider ton travail plus haut, quitte à déplaire, te faire virer...Le pire du pire de ce que tu peux imaginer plutôt que de te rendre malade.

  Tout à fait d'accord! Je pense que se cristalliser sur le QI, s'il a permis à certains d'entre  nous de se reconnaître et de mettre un nom sur les difficultés rencontrées, n'a pas apporté de solutions pour faire face à ces difficultés justement. Cela n'a fait, souvent, que renforcer l'idée que que si des problèmes sociaux existent (pour nous, du mal à s'intégrer), c'est parce que les "zautres" seraient plus bêtes que nous! C'est bien, ça flatte l'Ego, mais c'est sûrement qu'une illusion, non? (Peut-être même une sorte d'arnaque).
 
  Il faut arriver  à identifier ses difficultés et chercher ce qui peut nous y aider ( Il existe des idées, des "solutions", des témoignages (y compris sur le forum) pour "gérer ses émotions".

  Bon courage pour la suite. Tu ne manques pas d'idées, Corollule!
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Sam 8 Mai 2021 - 12:14

Merci ! :-)
Et je suis complètement d'accord avec toi. Je pense souvent que les gens sont bêtes, mais là encore c'est toujours sous le coup d'une irritation. Bon, j'avoue, je le suis fréquemment, irritée. Mais qu'ils et elles le soient vraiment ou non, bêtes je veux dire, fondamentalement je m'en fous. C'est davantage le fait de ne pas les comprendre qui me crispe. Et savoir que je suis plus intelligente que 99% d'entre eux à partir d'une échelle de mesure assez scolaire, ça ne flatte pas du tout mon ego, pour ma part, ça suscite juste un : "Putain, comment on va s'en sortir ???"

J'ai eu l'occasion à maintes reprises de faire la preuve que la bêtise supposée, l'inculture, la sous-éducation, n'empêchent pas d'écouter, de faire des liens, d'ouvrir son esprit, de douter et d'évoluer. Mais ça prend un temps fou et un travail de dingue. Parce que c'est quand même la crétinerie qui domine ce monde et qui le baigne en continu. Je veux dire, mesurez la puissance d'influence d'un atelier d'éducation populaire à Saint Aigulin La Roche et celle de CNEWS... Voyez ? C'est là que j'ai mal, parce que je sais que tout le monde peut comprendre, apprendre, agir, changer d'angle de vue, et je me sens tellement impuissante pour participer à ça. C'est pour cela que je suis photographe, que j'écris, que je fais du théâtre, que je milite toujours un peu d'une certaine manière.

Et c'est là que la confusion apparaît aujourd'hui, car rien n'a changé dans ces domaines depuis la passation. Seulement cette euphorie soudaine, puis cette rage, que j'essaie de détricoter pour comprendre sur quoi ça repose. Du moins en écrivant ces lignes, là tout de suite, je commence à sentir en fait que je suis en panique. Je crois, mais c'est à mûrir, que je suis effondrée de réaliser que je suis *vraiment* impuissante. C'est trop tard, il n'y a plus d'espoir, la drama totale.

C'est moins d'apprendre que je fais partie de 1% de la population que de comprendre que 99% d'entre elle ne me suivent pas du tout dans mes délires pour tout changer qui a été un choc. C'est ça qui m'aplatit. Je sais bien que partout des gens formidables font tous les jours des choses formidables, et que cela ne tient pas à leur QI. Je ne dis pas que cette panique est sensée, je constate juste, et ça remonte à l'enfance ce machin, que je traverse un douloureux moment de conviction d'impuissance, de constat d'isolement intellectuel international, truc du genre.

Donc bref, oui c'est un gros souci d'émotions en mode essorage.

Je fais plein d'effort pour répondre en deux paragraphes, mais ça ne marche pas.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par astronaute Sam 8 Mai 2021 - 14:14

Tu as ecrit: Même en marge de la société avec les droits aux minimum sociaux. D'abord c'est un choix de vie dans la pauvreté. Et la précarité. Et c'est souvent même pire niveau relation avec les autres, désolée de casser certains fantasmes qui consistent à être convaincus qu'être au chômage, ça consiste à se dorer la pilule aux frais du contribuable. On est sans cesse culpabilisé, harcelé, fiché, surveillé, suivi par différents conseillers, contraint à des démarches et recherches qui selon ses compétences et parcours sont vouées à ne mener nulle part étant donné l'état du marché du travail. Rappelons que le chômage est un élément structurel de l'économie ultra-libérale. Et ça ne va pas aller en s'arrangeant. Et puis on a les moyens de rien.
Je comprends ta colère et je la partage.

Je sais exactement ce que tu ressens et je confirme tout ce que tu as écrit.

Au moins, tu as la photographie qui te rattache un peu au monde extérieur, ça te permet de vivre un peu de ce que tu aimes.

Après oui, il faut se coltiner les abrutis, même en étant indépendante. Je sens une colère dans tes écrits, un ras-le-bol. Je ne sais pas si toute ta colère et ta Vision du Monde n’est dû qu’à ton hqi.

Peut-être un fort perfectionnisme aussi ? Ce qui pourrait expliquer pas mal de choses. Un non lâcher prise également.

En tout cas, je comprends ta colère.
astronaute
astronaute

Messages : 291
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 33
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Sélène-Nyx Sam 8 Mai 2021 - 14:26


Corollule: a écrit:
(...) bêtes je veux dire, fondamentalement je m'en fous. C'est davantage le fait de ne pas les comprendre qui me crispe

Pareil, perso, j'm'en fous ! La seule chose qui m'importe, c'est qu'on me laisse vivre comme je le veux (c-à-dire que j'ai mon « libre arbitre » dans le cadre déterminé par la Société ou l'environnement etc …. Whaou ! « libre-arbitre » dans « déterminisme »!?!) et les autres, je leur fiche la paix aussi, ils font ce qu'ils veulent/peuvent en toute liberté. Chacun son pré-carré, son soi, ses choix, sa personnalité etc …
Ne pas « comprendre » les autres, c'est pas grave, et d'ailleurs eux non plus ne nous comprennent pas et ne se comprennent pas forcément entre eux. Il y a des tas de raisons à ça : plus de lenteur à « percuter », mais aussi de l'inattention, la tête ailleurs etc … et surtout, je pense, un manque d'écoute (c'est une plaie!).Mais ça t'énerve, j'comprends : mais il va falloir « travailler » sur le fait que ça t'énerve, alors que ça n'y changera rien , s'entraîner à « canaliser sa colère ».
Ce lien (entres autres) peut t'aider, du moins t'ouvrir des pistes :

http://philou-santer.over-blog.com/2014/05/maitriser-sa-colere-et-arreter-de-s-enerver-pour-rien-7.html

Mais ça prend un temps fou et un travail de dingue. Parce que c'est quand même la crétinerie qui domine ce monde et qui le baigne en continu.

C'est un investissement en temps, au début, j'suis d'accord et il ne faut pas hésiter à se demander s'il n'existe pas de moyens pour perdre moins de temps. (Genre faire une sorte de « débriefing » mental d'une discussion particulièrement « chiante », énergivore, et te demander s'il y avait possibilité de répondre plus simplement ?
C'est une expérience, c'est fatiguant, mais après, ça devient acquis et si une situation similaire se reproduit, ben, plus de problème (ou presque, mais plus d’énervement) et tu finiras par trouver des solutions ...

(Et puis, prendre sa respiration avant! C'est vrai, ça aide, j'trouve)
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Sam 8 Mai 2021 - 17:26

C'est pas faux, pourquoi j'ai besoin de comprendre ?  Neutral  
Je suis en train de prouver au fil de ce fil que je surnage moi-même dans la compote à tenter de me comprendre moi-même...
Perfectionniste ? C'teu blague.... pffff... C'est un euphémisme !

Je vais ruminer vos conseils. Mais ça me parle, beaucoup.
Et ça me fait un bien fou d'être comprise.
Je veux dire en dehors de mon petit cercle intime.
Et aussi de changer d'angle.
Merci I love you
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Sam 8 Mai 2021 - 20:35

Ça se trouve, tout ça, c'est uniquement parce que j'ai eu 50 ans il y a huit jours What a Face

Cause toujours:
http://download.tuxfamily.org/jhus/videos/cause_toujours.avi
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par margot Lun 10 Mai 2021 - 15:57

...


Dernière édition par margot le Mar 25 Mai 2021 - 13:46, édité 1 fois

margot

Messages : 77
Date d'inscription : 06/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Mar 11 Mai 2021 - 12:28

margot a écrit:
astronaute a écrit:Après oui, il faut se coltiner les abrutis, même en étant indépendante.
Il y a cette étape des alcooliques anonymes, quelque-chose comme : "changer ce que je peux changer,  accepter ce que je ne peux pas changer et surtout apprendre à faire la différence entre les deux" .
Même sans être alcoolique, c'est un gros challenge.  
Toute cette énergie que tu utilises à te rebeller contre ce qui n'est pas à tes cordes, et qui risque de te rendre malade, elle serait tellement mieux employée dans ton art, dans ces choses qui comptent pour toi, ou même juste à respirer, te promener, prendre soin d'un animal de compagnie, pour prendre du recul, reprendre des forces et revenir là où tu peux faire la différence.

Je crois que je travaille à cette maxime depuis que Macron a été élu What a Face Du moins plus encore qu'avant, avec plus ou moins de succès donc.
Tu as raison Margot, c'est de l'énergie gâchée pour rien, pour me rendre malade. Je sais. C'est pour cela que j'avoue aujourd'hui mon impuissance et cherche une aide extérieure.

Il y a quand même aussi un contexte très particulier. Le Covid, ça c'est une évidence, ajouté à un diagnostic (très) tardif, à un passage à la cinquantaine et, tu l'évoques justement, au soin apporté à un animal de compagnie. C'est à dire que j'ai eu une lapine hermine durant neuf ans qui est morte à la maison en juin 2019. Le décès d'un animal à domicile, ce sont des jours, des semaines de soins, de douleurs et d'impuissance. La profonde souffrance de voir ma boule de poil soudain perdre son élan vital, puis cesser de s'alimenter et dans les minutes qui suivent, manquer d'air et mourir dans mes mains.
J'en garde un souvenir vif, un choc émotionnel.

Du coup, tu me fais voir qu'il y a certainement ici une profonde faille depuis deux ans qui me fait être d'autant plus insuffisamment armée pour gérer mon hyperesthésie, comme disent les spécialistes.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par margot Mar 11 Mai 2021 - 15:42

...


Dernière édition par margot le Mar 25 Mai 2021 - 13:47, édité 1 fois

margot

Messages : 77
Date d'inscription : 06/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Mer 12 Mai 2021 - 12:44

Mais nan, t'en fais pas, comment tu aurais pu savoir. Peut-être que ça t'est venu parce que c'est un fait, les animaux permettent de guérir certains maux.
Après deux ans, je pleure moins vite on va dire. Mais je suis incapable d'envisager m'investir à nouveau dans la vie d'un animal. C'est une lourde responsabilité, un engagement jusqu'à sa mort, et maintenant que je sais ce que cela suppose, j'en suis effrayée.

Pourtant ça me fait du bien quand je croise un chat dans la rue et qu'il vient me dire bonjour. Mais je vais me contenter de ça. Et puis de contempler et écouter les oiseaux. Depuis le premier confinement, il y en a de toutes sortes dans mon quartier. Ou bien c'est moi qui les vois davantage...

Oui cette piste est à explorer, et à verbaliser, c'est certain.
Je continue de chercher comment trouver une aide psy aussi pour ça.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par margot Jeu 13 Mai 2021 - 10:42

...


Dernière édition par margot le Mar 25 Mai 2021 - 13:47, édité 1 fois

margot

Messages : 77
Date d'inscription : 06/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Jeu 13 Mai 2021 - 18:58

Comme tout le monde, les personnes HP sont aussi très différentes les unes des autres, de par leur caractère, leur personnalité, leur parcours, leurs intérêts et leur profil intellectuel. À l'instar de l'autisme, le haut potentiel est je pense un spectre, et chacun.e a ses propres particularités sur ce spectre.
Heureusement !
Ce serait effrayant sinon. alien
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Kinesis Sam 15 Mai 2021 - 14:58

Salut,
sur le sujet je ne sais pas si tu as lu « le syndrome de Peter » : chaque employé tend à s’élever à son niveau d’incompétence. C’est satirique et ça aide à relativiser un peu le sujet...
Tchao

edit après être tombé dessus dans ma bibli : c'est le "principe" de peter Dent pétée

_________________
Est-c'que si j'reçois d'la violence j'la redistribue ou bien j'consolide mon armure pour stopper la dégradation ?
Kinesis
Kinesis

Messages : 987
Date d'inscription : 12/05/2015
Localisation : en mouvement

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Mar 25 Mai 2021 - 17:39

Salut,
Pardon je ne vois ton post qu'à l'instant. Oui je connais ce principe. Faut croire que même en sachant certaines choses à l'avance, je m'énerve quand même. Rolling Eyes
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Sylph Mar 25 Mai 2021 - 22:57

C'est marrant Corollule j'ai l'impression d'en être au même stade que toi. J'ai cumulé un surplus d'émotion négative comme de la colère. Du fait que j'ai reprogrammé mon fonctionnement pour n'en exprimer aucune afin d'être toujours à l'écoute, aidant, et à faire de l'humour pour détendre les gens irl.
Actuellement je lis "l'intelligence émotionnelle" qui a l'air prometteur même si je constate à chaque chapitre que je suis hors norme. Il faut tout refaire de l'intérieur. Apparemment ça commence par gérer les émotions en interne.

Pour les hp, au delà du spectre, il y a également des personnes qui bascule du mauvais coté de la force. Je m'en méfie plus que du reste, par expérience entre autre...

Sylph

Messages : 134
Date d'inscription : 20/04/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Mer 26 Mai 2021 - 21:51

Effectivement, être HP ne garantit pas d'être automatiquement un Jedi ^^

Bé ui, je sais bien qu'il s'agit de gestion des émotions. C'est le combat (d'une vie) de ma conscience contre mes instincts. Comme dit mon ostéo, je suis parasympaticotonique ! Mais là je fais un constat d'impuissance, du moins pour l'instant. Par exemple, hier j'ai fait une sévère crise d'angoisse, première fois de ma vie que j'ai de tels symptômes. Et bien je me sens désarmée.

Je cherche des pistes du côté des cures adaptogènes au CBD. D'ailleurs si parmi vous certain.es ont testé, je veux bien leurs retours. J'ai acheté un premier flacon d'huile au CBD à 15% il y a un an ou deux - qui m'a coûté un bras What a Face - pour un résultat particulièrement hétérogène. Suspect
Soit ça me calmait un peu, soit ça provoquait une fringale gargantuesque (ce qui à 11h du soir est moyen pratique quand on veut se coucher tôt) soit (la plupart du temps) ça ne faisait rien. Peut-être un souci de dosage, ou la nécessité de la coupler avec d'autres actifs...

Ils sont mignons dans les équipes qui vous évaluent le QI, qui vous disent "quels que soient les résultats, on vous donnera des pistes, on vous lâchera pas comme ça, blabla". Mais en fait si. Du moins si on n'a pas le budget pour une séance hebdo chez un psy non remboursé, et bien en gros à la fin c'est "maintenant tu sais quel est ton problème, bonne chance avec ça !"
Depuis le diagnostic, j'ai basculé de l'euphorie rose bonbon vers la colère noire... puis sur une angoisse frigorifique d'avoir de nouvelles crises d'angoisse... affraid
Et en attendant, je ne sais quoi d'ailleurs, je relis Dune et le passage du test de Gom Jabbar... Neutral
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par boule-d-ombre Jeu 27 Mai 2021 - 8:40

être hp je me rappelle quand j'ai découvert ma différence la première question qui m'est venue à l'esprit "à quoi ça correspond ? ". au fil des années j'ai appris ce que ça veut dire: point de vue différent, façon de réfléchir différente, etc. dans une entreprise les hp ont tendance à travailler pour l'entreprise, pour atteindre le but souvent en se donnant à fond. les autres c'est beaucoup plus diversifié ils veulent atteindre un but après ce but n'est pas forcément le bien de l'entreprise c'est même souvent plus égoïste: comme flatter leur égo.
la situation de l'incompétent qui te discrédite pour se défendre est simple à comprendre. de par tes capacités et le fait de vouloir le bien de la boite la personne se sent menacée (surtout si tu cherches à montrer sa vraie valeur qui est plutôt basse) et comme pour toute créature vivante toute menace entraine une réaction violente: la fuite ou l'agression. or le seul moyen de réponse est de te discréditer. une chose aussi qui diffère de la plupart des gens chez nous enfin en général c'est que nous sommes moins porté sur un jugement basé sur les apparences, donc ce genre de personne est plus visible pour nous. le hic c'est que de part notre décalage nous sommes plus facilement 'attaquable', nos manières, notre façon d'être sont souvent dérangeantes.
pour gérer ma différence ? disons que le seul moyen que j'ai trouvé pour m'en sortir est de savoir c'est quoi nos différences entre eux et nous ? comment ils fonctionnent ?
tu dis que le seul moyen qu'on a de se sortir des catastrophes actuelles c'est d'être ensemble c'est sûr que ça parait logique, ça coule de source(du moins pour nous) mais (et ils y a toujours un mais) il y a juste quelques problèmes depuis quelques dizaines d'années nous vivons au sein d'un monde qui prône l'individualisme et là quand tu dis: "rassemblons nous pour être plus fort" tu vas passer pour un syndicaliste ou un populiste voir quelqu'un qui va les utiliser pour atteindre ses buts, pas pour quelqu'un qui voit que ça va mal et propose une solution qui pourrait les aider aussi.
pour les émotions arriver à se dire que toute réaction qui est contre toi ou qui ne correspond pas à tes attentes n'est pas contre toi mais c'est simplement un ratage parce qu'un détail t'a échappé et que tu dois trouver lequel pour ne pas refaire l'erreur la fois d'après devrait grandement t'aider à rester zen. c'est comme passer d'une agression physique à se bruler un doigt en étant maladroit on pleure pour la douleur mais c'est moins traumatisant.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Jeu 27 Mai 2021 - 12:22

Merci boule-d-ombre, ça m'apporte d'autres éléments encore de réflexion.

Ça, j'ai pu expérimenter plusieurs fois avec des résultats lamentables l'appel au rassemblement... Ça ne marche pas. Il faut trouver un dénominateur commun aux intérêts individuels pour se retrouver ensemble sur initiative personnel à faire la même chose dans l'intérêt général... (arrachage de cheveux). À part voter massivement chacun.e avec ses propres convictions pour le même programme, et ensuite construire de multiples projets différents mais collant à la même charte, c'est foutu de chez foutu.

Le truc du ratage me parle beaucoup. C'est en effet le machin qui m'énerve le plus, je m'en rends compte en l'écrivant, c'est de me rendre compte après coup que je n'ai pas tout vu, tout compris comme il fallait quand il fallait. Donc en gros je pars ensuite dans un "c'est ma faute, je suis nulle... je suis une imposteure". Tout en rageant après la personne au départ du bazar. Bref je m'en veux de m'être encore fait dépasser par mes émotions, mon biais, par un petit chef de gnognote. C'est narcissique comme réaction, en fait.

C'est un vrai cercle vicieux tout ce mécanisme d'énervement, de culpabilisation, de doute... Et je crois que le pilier qui permet d'en sortir, c'est aussi simple que le manque de confiance en soi. Oui mais voilà, ne dit-on pas que plus on est intelligent, plus on doute... (arrachage de cheveux).
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par boule-d-ombre Ven 28 Mai 2021 - 8:33

cette réaction est , enfin je pense, avant tout dû à ton ignorance. c'est rageant cette impression de ne rien pouvoir faire simplement parce qu'on manque de connaissances. c'est comme apprendre à marcher en beaucoup plus complexe. une chose aussi que j'ai appris à faire c'est de tolérer les erreurs, surtout les miennes mais de ne pas tolérer les fautes. l'une est dans la nature humaine c'est même grâce à elles que tu apprends, les fautes, issue d'un refus de changer alors que ça coince me sont intolérable. ça facilite grandement les choses. comment es tu censé tout savoir ? tu es là en train d'apprendre donc tu ne peux tout savoir.
pour les cercles vicieux comme pour le reste cherche comment il marche et trouve un point faible sur lequel tu peux agir. le plus dur étant de refuser de se laisser embarquer dans la spirale émotionnelle et donc de garder des capacités d'analyse.
la spirale c'est ma faute, je suis nulle, etc.. C'est le genre de pensés à éviter, car elles te fond perdre confiance en toi et donc te rendent encore plus facile à te faire tourner en rond. pour ma part j'ai commencé par prendre confiance en moi. quand je me disais je suis nul, etc., etc. je me concentrais sur cette question : es tu si nul que ça ? et je me remémorais mes réalisations : les réparation "impossibles" que j'avais réussi, les petites victoires, et tout ce qui me rendait fier de moi même. je me rendais compte que je n'étais pas aussi nul que je le pensais, ce qui m'a donnée une autre direction à travailler celle de la connaissance de moi même. pourquoi me croire si nul alors que mon palmarès n'est pas pire que celui des autres ? et là je tombe sur le syndrome de l'imposteur. donc encore un problème dont j'ai dû en apprendre la gestion. je pourrais continuer à te parler de ma vie mais je pense que tu t'ennuierais à force. ça a été long plein d'embuches je continue à chercher mais plus j'en apprends sur moi même et je compare avec les autres plus je m'en sors sereinement.

pour la peur je me suis rendu compte qu'elle arrive quand on se sent impuissant face à une situation désagréable ensuite l'imagination prend le relais et empire les choses. donc pour moi chercher à gérer la dite situation en trouvant des moyens de réponse casse justement ce mécanisme et permet ensuite de mieux gérer.

un point qui m'a souvent fait tiquer quand je discute avec d'autres personnes c'est quand on me dit : "tu es intelligent donc tu comprends". j'ai des compétences assez poussées en analyse mais je n'ai pas la science infuse or pour comprendre il faut aussi des connaissances. quand on te confirme que tu es différent ce n'est pas la fin c'est plutôt le début. c'est à dire le moment où tu te rends compte que le monde tel qu'on te la présenté (c-a-d d'un point de vue de quelqu'un de 'normal') n'est pas le bon. étant fan de star wars je me rappelle une phrase que dit obiwan à luke juste après qu'il arrive à s'en sortir avec la sphère d'entrainement : "tu vas entrer progressivement dans un autre univers"
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1319
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Mer 7 Juil 2021 - 16:49

Pardon de revenir si tardivement.

Ouais, c'est sûr que c'est un autre univers. Ça je l'expérimente depuis longtemps.

Sinon j'ai mijoté tout ça dans mon coin. Tu as complètement raison concernant la peur et la spirale émotionnelle.
Le tout pour moi est donc de vraiment réussir à ne pas partir dans les tours quand je suis face à du n'importe quoi, d'autant plus si on me le présente comme un truc de compétences incontestables, et que mais vraiment... c'est juste n'importe quoi. J'en reste bouche bée devant et je ne comprends pas. Définitivement.
Mais maintenant j'engueule mon cerveau pour lui sommer de ne pas perdre mon temps à répondre en arrondissant les angles, pour éviter à tout prix le conflit. Je mets les formes, mais j'impose le cadre de la suite, je recadre donc de suite. Et je me fous de ce que mon interlocuteur.rice se vexe ou pas.

C'est tout abstrait ce que je raconte... Mais en gros, j'arrive un peu mieux à me faire une raison et à reprendre la main, pour que mon travail lui n'en pâtit pas.

Désolée si j'ai du mal à expliquer concrètement.
Encore plein de mercis à vos contributions.
Ça a permis un petit processus constructif.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par isNaN Mer 7 Juil 2021 - 19:28

le principe de hiérarchie n'a rien à voir avec la valeur des personnes
et pour peu que tu ne suives pas le consensus ayant adopté ce principe, sur qu'il y a un malaise

la société demande d'etre un mouton, pas d'etre enthousiaste, créatif, participatif...
tu ne joues pas le jeu ! ;-)

si tu as envie de changer de paradigme, peut etre avons nous des choses à discuter ?

au passage, interessée de voir tes oeuvres photographiques dédiées aux spectacles vivants, si tu as un lien
isNaN
isNaN

Messages : 504
Date d'inscription : 30/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Mer 7 Juil 2021 - 19:59

Aaaaaah, le principe de hiérarchie... Je suis vaccinée, peux pas l'attraper ^^

Pour changer de paradigme, j'aimerais bien discuter oui, avec un psy idéalement. Bon je n'en trouve toujours pas, mais en plus je me fais une grosse angoisse (parano?) sur le fichage en ce moment, avec les données médicales ouvertes à tous les vents par les fous qui nous gouvernent pour lutter soit disant contre la pandémie en cours...
What a Face
Bref.
Mais oui, sinon, discutons ! Avec plaisir.

Je t'envoie les liens en MP si tu veux bien.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Bobby Richardson Sam 10 Juil 2021 - 18:12

Sélène-Nyx a écrit:
margot a écrit:Bonjour,  Corollule, tu me sembles une personne sensible, qui travaille dans un milieu artistique. Je viens de m'inscrire et je ne sais pas, on va voir si je vais directement me faire jeter... C'est très possible, mais il y a des choses que je ne comprends pas ici, et plus généralement sur ce forum, j'ai envie de voir si je peux parler librement.

Qu'est-ce qui vous permet de penser que le problème se rapporte à une question de qi ? C'est bien ta sensibilité particulière qui provoque cette anticipation, cette peur, puis cette colère quand les choses arrivent exactement comme tu l'avais redouté, comme si tu détestais avoir raison, parce que tu l'as vu venir, en fait.

Et pour moi tu n'as pas besoin d'un psy mais simplement de comprendre que le petit chef en face de toi n'a tout simplement pas les même buts que toi, il réfléchi pour sa pomme, il veille à ses petits intérêts, comme beaucoup de petits chefs.

Et toi, ton idéal est ailleurs. Je pense que tu as tout simplement des buts plus larges, plus hauts. A mon avis, si tu veux être reconnue, avancer, il faut accepter de ne pas suivre le système de hiérarchie codifié, et t'autoriser à faire valider ton travail plus haut, quitte à déplaire, te faire virer...Le pire du pire de ce que tu peux imaginer plutôt que de te rendre malade.

  Tout à fait d'accord! Je pense que se cristalliser sur le QI, s'il a permis à certains d'entre  nous de se reconnaître et de mettre un nom sur les difficultés rencontrées, n'a pas apporté de solutions pour faire face à ces difficultés justement. Cela n'a fait, souvent, que renforcer l'idée que que si des problèmes sociaux existent (pour nous, du mal à s'intégrer), c'est parce que les "zautres" seraient plus bêtes que nous! C'est bien, ça flatte l'Ego, mais c'est sûrement qu'une illusion, non? (Peut-être même une sorte d'arnaque).
 
  Il faut arriver  à identifier ses difficultés et chercher ce qui peut nous y aider ( Il existe des idées, des "solutions", des témoignages (y compris sur le forum) pour "gérer ses émotions".

  Bon courage pour la suite. Tu ne manques pas d'idées, Corollule!

D'accord que tout ne s'explique pas par la différence de QI, mais il y a quand-même cette rareté des HQI qui fait que, pour un HQI, la plupart de ses interlocuteurs ne pensent pas "comme lui" (cf. courbe de Gauss; raisonnement soit dit en passant également vrai pour les plus bas QI), là où les typiques ont, chez les gens qu'ils peuvent rencontrer, beaucoup plus de gens qui pensent "comme eux".

On ne va évidemment pas de contenter de ça, et c'est très bien de chercher comment on pourrait mieux gérer ses émotions, mais il y a quand-même cette réalité: être en décalage avec autrui est vecteur de sentiment désagréable, et en tant que HQI, on est statistiquement confrontés à une porportion plus élevée de gens avec lesquels on est en décalage dans la façon de penser, et de ce seul fait on ressent plus fréquemment ce sentiment déagréable.

Bobby Richardson

Messages : 12
Date d'inscription : 10/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Bobby Richardson Sam 10 Juil 2021 - 19:19

Corollule a écrit:Aaaaaah, le principe de hiérarchie... Je suis vaccinée, peux pas l'attraper ^^

Pour changer de paradigme, j'aimerais bien discuter oui, avec un psy idéalement. Bon je n'en trouve toujours pas, mais en plus je me fais une grosse angoisse (parano?) sur le fichage en ce moment, avec les données médicales ouvertes à tous les vents par les fous qui nous gouvernent pour lutter soit disant contre la pandémie en cours...
What a Face
Bref.
Mais oui, sinon, discutons ! Avec plaisir.

Je t'envoie les liens en MP si tu veux bien.

Cette distance au principe de hiérarchie, commune aux zèbres, peut être un atout dans pas mal de circonstances. Pour ma part, là où je bosse, je suis cadre intermédiaire, en dessous (hiérarchiquement parlant) des "vrais" cadres, au-dessus (toujours selon la hiérarchie) de la plupart des collègues : ça m'amène à avoir pas mal de très bonnes relations avec mes collègues "en dessous" et plus généralement de beaucoup plus "me mélanger" : en fait, mon expérience me montre que, de cette position, ça favorise de bonnes relations, notamment parce que tes collègues non-cadres apprécient que tu ne mettes pas cette distance sociale, ce qui leur apparaît assez atypique et sympathique.

Après, ça n'est pas du tout le même trip si tu n'occupes pas une position un poil "dominante" : tu fais face à l'évitement plus ou moins relatifs des "au-dessus", tu as peu de "en dessous" avec lesquels sympathiser et t'es facilement dégoûté de voir la condescendance de tes dominants d'autant plus que tu les trouves médicocres : je ne suis vraiment pas sûr que les HPI soient sur-représentés parmi les élites, je crois même que c'est un frein, en tout cas toit en haut.

Bobby Richardson

Messages : 12
Date d'inscription : 10/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Stef-âne Sam 10 Juil 2021 - 21:32


B Richardson: a écrit:D'accord que tout ne s'explique pas par la différence de QI, mais il y a quand-même cette rareté des HQI qui fait que, pour un HQI, la plupart de ses interlocuteurs ne pensent pas "comme lui" (cf. courbe de Gauss; raisonnement soit dit en passant également vrai pour les plus bas QI), là où les typiques ont, chez les gens qu'ils peuvent rencontrer, beaucoup plus de gens qui pensent "comme eux".

On ne va évidemment pas de contenter de ça, et c'est très bien de chercher comment on pourrait mieux gérer ses émotions, mais il y a quand-même cette réalité: être en décalage avec autrui est vecteur de sentiment désagréable, et en tant que HQI, on est statistiquement confrontés à une proportion
plus élevée de gens avec lesquels on est en décalage dans la façon de penser, et de ce seul fait on ressent plus fréquemment ce sentiment désagréable.

2,3 % d'HQI et autant de bas QI (avec autant de difficultés d'intégration), soit environ 5 % de "décalés" contre 95 % d'intégrés.

(Un billet d'humeur sur "le surdoué crétin", de la copine de J-C Terrassier, Gauvrit, Ramus etc....

https://planetesurdoues.fr/index.php/2017/07/29/le-surdoue-cretin/ )




Stef-âne

Messages : 62
Date d'inscription : 05/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Bobby Richardson Dim 11 Juil 2021 - 9:13

Stef-âne a écrit:
  2,3 % d'HQI et autant de bas QI (avec autant de difficultés d'intégration), soit environ 5 % de "décalés" contre 95 % d'intégrés.

 (Un billet d'humeur sur "le surdoué crétin", de la copine de J-C Terrassier, Gauvrit, Ramus etc....

  )

 

 

Désolé, mais mon antivirus ne me laisse pas aller sur planetesurdoues qu'il considère comme une "menace" Very Happy !

J'ai quand-même un peu plus d'espoir sur les proportions évoquées, notamment parce que finalement, si le HPI est en décalage là-dessus, l'"ordinaire" a souvent ses propres décalages qui font qu'ils pourront aussi avoir ce ressenti, même si ce n'est pas nécessairement sur les mêmes aspects. Quand je rencontre un HPI, j'ai ce ressenti d'une forme de communauté dans la façon de penser et, en même temps, il m'arrive aussi fréquemment d'avoir ce ressenti de communauté de façon de penser avec beaucoup de personnes qui n'en sont pas. La plupart de mes amis ne sont pas HPI, mais je me rends compte qu'il est généralement assez facile de voir en quoi ils ont également fait ce vécu de décalage, avec des caractéristiques souvent assez flagrantes (de mon point de vue en tout cas). Si bien que c'est quand je me sens particulièrement en phase avec quelqu'un, je me demande parfois qu'elle est son décalage à lui !

Bobby Richardson

Messages : 12
Date d'inscription : 10/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Dim 11 Juil 2021 - 20:48

Ah mais oui, bien sûr, on est d'accord que le fond du problème, c'est le décalage, et donc le schéma cognitif différent.
Je me suis peut-être mal expliquée sur ce point au fil de ce fil...

J'ai vécu, dans toutes sortes de contexte mais dans le travail en particulier, des moments de solitude abyssale, dans les conversations, les sujets abordés, l'angle de vue sur le boulot, sur les problèmes à résoudre, etc. Je n'ai jamais été plus que en bas de la hiérarchie, ou juste un poil plus haut une fois sur un malentendu et par intérim. Et que ce soit avec mes collègues, les chefs, les sous-chefs et les sur-chefs, mais dans ma tête ne planait qu'une seule idée "kess-ke-jeu-fou-lha ?!!!"

Je n'ai rien connu d'autres dans ce domaine.

C'est un fait, douloureux, mais maintenant je sais que ça se passera toujours comme ça. Après ce sont les réactions physiques que cela provoque chez moi qui sont lourdes à gérer. C'est là le sujet de ce fil. L'isolement intellectuel, je le vis comme une fatalité, mais pas la colère, la déprime et les angoisses. Or j'ai même quitté mon atelier théâtre pour ces raisons.

Et puis je me rends compte de plus en plus à quel point je ne sais plus où est la limite entre le masque que je me suis fabriquée et ce que je suis en réalité. Et je me déteste, enfin ça m'épuise de tous côtés, quand je suis en rage, désespérée ou tenaillée par l'anxiété. Si je ne sais pas comment interagir, au moins en accord avec ce que je suis, je finis en conflit avec tout le monde, mais aussi avec moi-même.

Or pour pouvoir faire un peu des choses en dehors de chez moi, surtout professionnellement, je ne peux pas compter sur la possibilité de rencontrer facilement et uniquement des gens qui sont plus ou moins sur la même longueur de quotient on va dire ; les statistiques et mon quotidien sont là pour me le rappeler. Donc je suis contrainte de prendre constamment sur moi pour vivre ces relations le mieux possible, jusqu'à ce que ça craque. Mais là tout de suite, je n'y arrive même plus. Et je suis très sceptique sur mes chances d'en sortir, même un peu, ces relations étant désormais vécues comme de vaines confrontations.

J'ai par exemple un projet de résidence artistique prévu début 2022, enfin si tout se passe comme prévu, et je suis hyper impatiente, enthousiaste, curieuse, bref... je serai entourée de gens formidables, talentueux, mais je suis aussi déjà en train d'appréhender tout ce que cela implique. Mais absolument tout Rolling Eyes
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Bobby Richardson Lun 12 Juil 2021 - 19:13

Non, désolé, c'était clair, c'est sans doute mes digressions qui ne l'étaient pas ! La douleur du crétin démasqué 1f600

Je comprends tout à fait ce sentiment, ayant pu faire des expériences analogues et je crois en effet que la marge de manoeuvre est étroite pour faire avec ça.

D'abord, je trouve très bien cette volonté que tu as - même si ça n'est pas simple et que ça a un coût - de vouloir faire tomber le "masque" : c'est important je pense d'assumer ce qu'on est et ce qu'on pense, bien sûr toujours dans le respect des autres, mais je crois effectivement qu'on a au final plus à gagner à assumer cela. Je comprends bien sûr tout à fait que ta situation précaire que tu décris ne t'aide pas en cela et j'en suis désolé pour toi.

Je voulais aussi dire que je pense qu'on a aussi une petite marge de manoeuvre, certes mince, en faisant tout ce qu'on peut pour interagir au maximum avec les gens en lesquels on se reconnait. Pas seulement en tant que zèbre, surdoué, etc. etc., mais tous ceux et toutes celles avec qui ça matche et qui nous donne une énergie. On ne pourra jamais éviter les interactions avec les crétins, mais on peut se renforcer en multipliant les échanges avec ces gens qui contribuent à nous sentir mieux.

Ca n'est pas une solution miracle, ça n'est pas simple à faire, mais on a une petite marge pour multiplier ces relations saines, qui nous nourrissent, et pour limiter, à défaut d'éviter, les relations avec ceux qui nous vampirisent !

Bobby Richardson

Messages : 12
Date d'inscription : 10/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Lun 12 Juil 2021 - 20:41

C'est ce que j'essaie de faire depuis peu, notamment donc dans le milieu du théâtre.
Je ne suis plus capable de tricher davantage pour des relations juste "amicales" et au final toujours épuisantes.

Et tu as raison de préciser toutes celles et ceux avec qui ça matche. Pour l'anecdote, j'ai rencontré à quelques reprises des HPI dans le cadre d'un café pour autistes, et bon, comment dire... c'était avant mon diagnostique et je me suis retrouvée dans un concours de celui ou celle qui avait la plus... enfin *le* plus gros... cerveau, chépa Shocked

Merci pour tes messages et ta bienveillance.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Bobby Richardson Mer 14 Juil 2021 - 19:54

Désolé encore pour ma réponse tardive !

En tout cas, oui, je t'encourage à entretenir ces liens avec les gens avec lesquels tu peux te retrouver, et vraiment au-delà du cercle des HPI/surdoués etc.etc.

Ce qui m'embête avec l'identification à ces catégories, c'est précisément que ces catégorisations nous incitent à une identification pleine et parfaite à ce qui n'est en définitive ... qu'une catégorie ! Ok, d'un côté, je sais que que je trouverais davantage de points de convergence avec ceux qui relèvent de cette catégorie, mais je trouverais le monde tellement décevant s'il fallait s'y enfermer.

Aussi avec l'idée que ça n'est pas parce que nous avons des capacités critiques normalement au-dessus de la moyenne, ça nous protège de tout risque de sombrer dans la caricature de ce que nous sommes. C'est pour ça que les relations avec d'autres personnes "différentes", comme nous, mais "différemment différentes" me semble vraiment porteuses de sens.

Et pas de quoi !

Bobby Richardson

Messages : 12
Date d'inscription : 10/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Jeu 15 Juil 2021 - 2:20

Je te rejoins complètement. C'est épuisant, certes, d'interagir avec les gens, mais ça l'est quel que soit leur profil cognitif.

J'ai appris tellement en faisant du théâtre et en travaillant dans ce milieu, dans tous les domaines, y compris sur moi, parce que j'étais confrontée sans cesse à la diversité.

Par contre dans notre catégorie, comme tu le dis, on croise vite des caricatures, oui, et autant de tartuffes et autres tourneurs en rond. Je me sens plus à mon rythme, à mon échelle disons, mais mon endurance est plus faible car je m'ennuie vite.

Le paradoxe ne nous épargne pas non plus, je suppose.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

La douleur du crétin démasqué Empty Re: La douleur du crétin démasqué

Message par Corollule Jeu 22 Juil 2021 - 11:02

Merci à toutes et tous pour vos contributions, certaines très riches qui ont sincèrement étendu ma réflexion.

Ma colère reste cependant intacte.

Je vais devoir faire un stage d'apprentissage du contrôle de ma consternation et obstination à vouloir raisonner les indéboulonnables. Ça existe ?

Je me rends compte que je me confronte à la nécessité d'accepter faire partie d'une ultra-minorité. Finalement les difficultés s'avèrent plus notables que je voulais l'entendre. Que ma capacité d'abstraction offre des avantages pour comprendre des phénomènes, mais me pénalise pour appréhender le monde au quotidien, notamment ma difficulté à supporter les idiots.
Corollule
Corollule

Messages : 131
Date d'inscription : 20/02/2021
Localisation : Dans un Soupir

https://jhus.tuxfamily.org/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum