Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

+8
Shimmy
3615chuna
isadora
david50
My_illusion
RonaldMcDonald
SaraharaS
Névromon
12 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 9:44

Hello.

J'ai l'impression qu'au quotidien, si je n'avais à gérer que mes problèmes perso', que j'étais vraiment seul(e) avec moi-même, cela irait. Car ce qui me rend de l'énergie, c'est le calme, voire le silence, ce à tous niveaux (y compris en termes d'atmosphères).

Or, il s'avère que j'ai un voisinage bruyant, avec une famille qui a récemment eu un bébé en plus de leur(s) autre(s) gosse(s), une cour commune qui résonne. Ils ont un rythme de vie un peu trop peu prévisible à mon goût : je n'ai aucune plage horaire, à part en plein cœur de la nuit, de silence et de calme garantis. Alors que tout est calme, en quelques secondes, les gosses peuvent débouler dans la cour en courant et en criant, ils peuvent aller et venir en claquant la porte...cela me plonge dans un état d'intense insécurité émotionnelle et d'hypervigilance. J'ai donc du mal à profiter des effectifs moments de calme et de silence qui ne sont pas si rares, objectivement. C'est juste qu'ils ne sont pas garantis.

Pour expérience, j'ai senti hier par exemple mon niveau d'énergie mentale et psychique remonter lentement, parce que je ne sais pas pourquoi, c'était calme et plutôt apaisant, et j'avais l'impression de sentir que ça le resterait (et j'ai eu raison). Mais une fois le soir venu, ma voisine a téléphoné bruyamment dans la cour, parlant avec agressivité, puis ça a été bruyant et agité pendant des heures ensuite, avec la porte qui a claqué à vingt-deux heures passées, des gens parlant à haute voix dans l'obscurité de la cour...et trois heures de bruit et/ou d'agitation ont complètement ruiné ou presque plus de dix heures de calme.

Je précise la situation et le passif :

1) L'isolation phonique est mauvaise.

2) Mon audition est déjà supérieure à la moyenne, mais surtout, c'est mon attention qui l'est.

3) Cette famille, ce sont pour les deux parents respectivement le fils du propriétaire de tous les appartements (dont le mien) et sa belle-fille.

4) Le propriétaire est laxiste, il n'y a pas de règlement de copropriété, c'est une tanche en organisation, il n'est pas très carré. Je lui ai parlé de tout ça, et il m'a en gros vaguement rassuré d'une façon paternaliste tout en me disant que c'était de ma faute et que je faisais pas d'effort pour me sociabiliser avec eux.

5) Dès que l'on a croisé le regard, la mère de famille et moi, on a senti que ça n'allait pas le faire, de façon claire. J'ai l'impression qu'au moins elle a d'emblée eu un jugement négatif à mon égard alors que j'avais pas prononcé le moindre mot. Elle dégageait d'emblée une espèce de méfiance haineuse agressive et insécurisée, comme un chien sur le point de grogner et de mordre. Et elle ne m'a même jamais répondu à un "Bonjour", je crois, se contentant de limite me dévisager en dégageant ce que je décrivais plus haut.

6) Ils se contentaient de faire des allées et venues - certes bruyantes, mais courtes et à heures plutôt fixes - jusqu'à il y a un mois et demi environ.

7) Le jour où cela a changé, ils se sont mis à prendre la cour pour leur jardin, sortant trottinettes et compagnie sur les pavés qui résonnent, etc. J'ai pris sur moi pendant une demie-heure, me disant de leur ficher la paix un peu, mais ils semblaient déterminés à s'installer. Je me suis dit qu'il valait mieux que je ne sois pas "laxiste" et que je leur en parle dès la première fois, ayant remarqué qu'en matière de bruit et de dépassement des probables limites d'autres personnes, on commençait par faire un peu pour voir si cela suscitait une réaction négative, puis on faisait de plus en plus et de plus en plus souvent (exemple avec les fêtes arrosées, ce qui ne semble heureusement pas le truc de ces voisins-ci).
Je vérifie donc une énième fois le texte de loi sur la "jouissance paisible des lieux", ferme mes onglets de "occupation abusive des parties communes", je descends, mets mon masque, me place sur le pas de ma porte et attends de les croiser. Je vois la mère sur une trottinette avec son bambin, elle venait vers moi, elle tire une tronche de "C'est pas vrai, il va me faire c**** " et commence déjà à dégager des ondes d'agressivité en plus fort que ce que je décrivais plus haut. Je cherche son regard alors qu'elle se rapproche, elle évite le mien en faisant exprès. Je finis par sonorement, alors qu'elle est littéralement à deux mètres de moi : "Bonjour ! " et là, elle prend un air super saoûlé et se résigne à m'accorder un peu d'attention. Je commence à parler de façon à la fois plutôt diplomate et polie, mais tout en ne parvenant par à masquer le fait que ça m'énerve. Je leur demande d'aller jouer ailleurs, en disant qu'il y a des parcs alentours à cent cinquante mètres, et qu'en plus, comme ça, les enfants auraient plus de place. La voisine me répond de façon agressive un truc du genre "Et d'où vous nous demandez ça? On fait c'qu'on veut ! ". Je commence à m'énerver, mais d'un ton sans doute un peu trop docte, et pour organiser ma pensée, je lui dis : "Alors, deux points...". Et là c'est fini : elle me coupe brutalement la parole en m'aboyant dessus : "Non, non, pas "deux points", non ! " et me balance en parlant très vite et agressivement une tirade d'arguments ultra-fallacieux comme quoi ils peuvent faire ce qu'ils veulent quand ils le veulent comme ils le veulent dans cette cour. Mais je n'ai pas le temps de réfuter ces arguments, je suis en train de me faire agresser, et je ne parviens pas à lui couper la parole ou à en placer une, elle va trop vite et elle le sait très bien. Elle se met à me tutoyer, se rapproche de moi (et je commence à me sentir vraiment acculée et un peu en danger physiquement, là, surtout qu'évidemment, elle n'a pas de masque, hein), ses yeux lancent des éclairs : elle a envie de se battre, littéralement. Elle me dit que non seulement, ils ne vont nullement changer leurs habitudes, mais me "prévient" qu'ils seront désormais tout le temps là : pauses déjeuner, week-ends, vacances, soirs, "tous les jours" (donc clairement, menace sous-jacente de me forcer à déménager en me poussant à bout, pour moi).
Sur ces entrefaites, son gus arrive en roulant des mécaniques, demande ce qu'il se passe, soutient mordicus sa compagne bien que plus calme, et il coupe court, en prenant un rôle de faux négociateur-diplomate : en gros, il m'intime limite de me taire et de rentrer chez moi, et il dit que la discussion est close. Sa femme, voyant que je la regarde en la jugeant grave, me dit : "Non mais, qu'est-ce que vous croyez, on n'est pas non plus des déglinguos, non plus, hein ! ". Et je pense très fort, ironiquement : "Ouais, ben tu me le prouves 'ach'ment bien, là, cocotte. " et j'ai presque envie de lui répondre : "Ah oui? Alors prouvez-le, déjà en arrêtant de m'agresser parce que vous n'aimez pas ce que je vous ai dit. ". Je réponds à "monsieur", qui m'affirme qu'ils ne feront aucun effort, ne changeront rien à leurs habitudes, et que ça va en gros être de pire en pire : "Bon, eh bien, maintenant, ça a le mérite d'être clair et je sais à quoi m'en tenir. ". Et je rentre chez moi, j'abandonne car j'en peux plus, que ça me désespère et que je viens de me faire agresser. J'envoie ensuite un courriel anxieux à mon propriétaire, qui finira par me répondre qu'il va leur parler, mais qu'il faut bien laisser les enfants jouer dehors (sauf que selon le droit, non, pas au prix de son obligation de jouissance paisible).

Depuis, je vis dans l'anxiété, j'ai commencé un traitement (qui n'a que peu d'effets), je ne profite que peu, voire pas de mes journées, car j'appréhende l'arrivée des fameux "beaux jours" qui semblent être particulièrement la foire à la saucisse pour eux. J'ai peur de sortir de chez moi, je me sens en prison. Je rase les murs dans mon propre appartement.
Mercredi après-midi, en revenant d'un rendez-vous, ils m'ont vu alors qu'ils étaient dans la cour. Ils ont ensuite fait beaucoup de bruit dans ces parties communes en y jouant (alors que quand je suis arrivée, ça allait à peu près et j'aurais pu à peu près le supporter, leur partie de "Un deux trois soleils", mais désormais, le père beuglait comme un supporter aviné et semblait exciter ses enfants, les incitant à crier de façon suraiguë (particulièrement irritante et insupportable pour moi, ça me donne limite des envies de meurtre). J'ai appelé la police, qui ne s'est pas déplacée. Le tout a duré une heure et quelques. D'un coup, ils sont tous rentrés chez eux et n'en sont plus ressortis. Moi, j'ai mis bien cinq heures à redescendre nerveusement (en surface seulement, encore).

Je pense fortement au déménagement, mais je ne sais pas comment avoir la garantie de ne pas retomber sur des personnes que je qualifierais de malveillantes (à savoir ici : savoir que l'on dérange même si cela nous est exposé calmement, refuser de faire le moindre effort, et en retour, menacer, agresser et en rajouter). Comment savoir à l'avance que je ne vais pas tomber sur des gens apparemment pas très empathiques, surtout en ayant un budget limité? :/

Enfin voilà : je fais des efforts pour aller mieux, et j'arrive à mener un minimum ma barque, à faire quelques trucs un peu épanouissants de temps en temps, mais je suis vraiment trop tributaire de leur "bonne volonté", et ils peuvent casser en quelques minutes l'énergie que j'avais pu accumuler. Et s'élever pour être ramené brutalement et subitement au sol, c'est bien plus douloureux que de ne pas avoir pu décoller du tout. Je dors de plus en plus mal et de moins en moins bien, j'ai des cernes violettes-vertes (et ça ne m'était jamais arrivé), je sens que je m'use. Je veux m'en sortir, mais je me fais tirer vers le bas par ces comportements, et plus l'été approche, et plus je flippe, car j'imagine sans peine que notamment pendant les vacances scolaires, ils vont complètement squatter la cour plusieurs heures par jour quasiment tous les jours (alors que mon propriétaire m'avait assuré du calme et compagnie en me faisant visiter).

Des conseils, des ressentis, des avis, des situations similaires?
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par SaraharaS Ven 26 Mar 2021 - 9:59

A part le déménagement dans un endroit isolé, je ne vois pas d'autres solutions.
Mais honnêtement... je suis maman de 2 enfants et les enfants, c'est bruyant oui, et je ne suis pas partisane de les museler et les attacher pour qu'ils ne dérangent personne. Je comprends que ça puisse gêner les voisins, je leur ai déjà parlé en leur demandant si ça ne les dérangeait pas trop, mais en journée, alors que déjà à l'école les gamins doivent se tenir calmes et immobiles, je considèrerais ça comme de la maltraitance de les empêcher de se défouler quand ils rentrent à la maison. Mais si quelqu'un vient s'en plaindre de manière respectueuse et entendant que le bien-être des enfants me semblent tout aussi (voire plus presque selon moi) important que celui du voisin incommodé, on discutera ce voisin, moi et mes enfants en essayant de trouver un terrain d'entente (mais les compromis seront à partager). Par contre, que le voisin incommodé vienne me dire direct de faire fermer la bouche de mes gosses et je vais l'envoyer bouler joliment. Tenir compte aussi des besoins des enfants et de leurs parents est aussi important que tenir compte du tien.

Mais franchement, à part déménager en campagne isolée ou porter un casque anti-bruit, je ne vois pas. Sauf s'il est encore possible d'établir le dialogue sans contraindre l'autre de s'aligner sur notre volonté.
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1560
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par RonaldMcDonald Ven 26 Mar 2021 - 10:29

Je suis un peu dans la même situation que SaraharaS : ma voisine s'est plainte - à juste titre, et poliment - du boucan fait par le petit. On a changé 2-3 trucs dans l'organisation de l'appartement, la grande évite désormais de courir derrière le petit quand celui-ci galope, mais on ne peut pas faire beaucoup plus. régulièrement, on luit dit d'arrêter de taper la chaise contre le carrelage - mais c'est un enfant de 3 ans, il comprend ce qu'il a envie de comprendre.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3165
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 10:43

Le truc, c'est qu'il y a plein de parcs dans le quartier, accessibles rapidement et facilement à pied, y compris potentiellement avec des jeux. Que ce sont des espaces faits pour s'y défouler.
Et selon le droit, ils sont dans l'illégalité.
Ce qui me pose le plus problème, c'est le fait de m'être fait agresser et limite acculer : je n'ai pas élevé la voix, j'ai été très dans le factuel, très polie, proposant une solution. Je ne leur ai pas du tout dit "Fermez vos mouilles tout de suite et pour toujours ! Evil or Very Mad ". Mais en gros "La cour n'est pas faite pour y jouer, surtout vue la configuration des lieux : ça résonne, alors j'ai pensé, pour que ça se passe au mieux pour chacun, à la solution de parcs" (en plus, ils passent très probablement devant en amenant leur grand à l'école le matin).

Je le sens pas trop, le dialogue, niveau possibilité, là. C'est un peu une ambiance western, quand on se croise.

J'ai déjà eu des voisins qui se souciaient de ne pas trop gêner, ils me demandaient d'eux-mêmes si il y avait des choses qui me gênaient, étaient ouverts au dialogue, ne partaient pas dans l'agressivité et les menaces directement (en gros, selon ma définition du truc, ils étaient civils et civiques). J'ai l'impression que cette dame est une espèce de boule d'agressivité, une bombe à retardement, et je pense en effet que je devrais la fuir.
J'ai même eu des voisins avec lesquels j'ai pu parler d'un bruit qui me dérangeait, et ils ont été sincèrement désolés de l'apprendre, j'ai pu proposer la solution à laquelle j'avais pensé, ils l'ont mise en application, m'ont ensuite redemandé des nouvelles. On a noué quelques liens au passage et discuté.

Mais j'ai l'impression que, contexte pandémique oblige, si je suis dans les environs proches d'un logement où la famille se sent plus ou moins entassée, ce genre de situation va se reproduire.
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par RonaldMcDonald Ven 26 Mar 2021 - 10:55

Avec le couvre-feu, on sort moins le petit, en effet.

Mais ça ne règle pas tout, de sortir les enfants. Hier, le petit a été dehors 11 heures. Oui, 11 heures. Eh bien il a encore fait un peu de boucan en rentrant à l'heure du couvre-feu.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3165
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 11:02

Après là, justement, ils peuvent, ils ont une voiture en plus et y'a plein de parcs dans la métropole, y compris vraiment grands. Je comprends pas, en fait, pourquoi soit ils sortent pas du tout et que je les entends crier et macérer dans leur appartement, soit pourquoi ils viennent faire du bruit dans la cour, qui est à mes yeux un sas entre le privé, l'intime, et le monde extérieur. Mais un sas, à mes yeux, on n'est pas censé y rester : un sas, on y passe. What a Face
J'imagine bien que si l'on a une pile électrique, c'est d'autant plus difficile : je les entends et sens parfois à bout (la mère qui crie parfois brutalement de se taire à ses enfants), mais il y a des dispositifs d'aide quand on galère, je crois?
En fait, j'ai l'impression que je suis un dommage collatéral, et que je me suis pris dans la tronche la frustration et la colère accumulées par la mère pour d'autres raisons, qu'elle m'a pris pour un punching-ball. Et je trouve ça inacceptable.

Je suppose que partir à la campagne, ça devrait aider, oui.
Vous avez de l'expérience, avec des casques anti-bruits tellement efficaces que l'on n'entend plus rien du tout quand on les utilise, y compris pendant plusieurs heures d'affilée?
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par SaraharaS Ven 26 Mar 2021 - 11:08

Ouaip... Je suis bien contente de ne pas vivre en ville et de ne pas avoir de voisins du dessous ni de dessus mais seulement à côté, parce que sinon les voisins nous maudiraient ! ^^ Mais en même temps, je ne dis rien, en contrepartie, quand mon voisin fait péter sa moto plusieurs fois.

Névromon, pas moyen de faire mieux isoler phonétiquement ton appart ? Ou de prévoir des plages horaires où tu vas profiter du calme ailleurs ? Je comprends que le bruit puisse te prendre de l'énergie, mon fils est hyperacousique et très peu tolérant avec sa soeur hyperactive, mais comme je lui ai dit, c'est autant à lui de s'adapter qu'à sa soeur...

Et le cadre légal... si c'est en journée, franchement, je trouve que ce n'est pas un argument convaincant ni même à utiliser. En tout cas, ça aurait sûrement tendance à me braquer si on me sortait l'argument de la loi... Mais je ne connais ni tes voisins ni toi donc...

A tes yeux, c'est un sas. Pour moi par exemple, une cour est un espace commun, où donc ils peuvent profiter voire même y manger s'ils veulent profiter du soleil...

As-tu déjà vécu en campagne ? Es-tu en ville pour des raisons professionnelles ?
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1560
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 11:22

Oui, par contre, j'ai l'avantage de n'avoir aucune mitoyenneté vraiment gênante (j'entends parfois mes voisins faire tomber un truc ou jacasser un peu aux sanitaires, mais c'est tout, et même si c'est un peu agaçant, je m'amuse à les imiter en les singeant, sachant que ça, c'est temporaire, donc je le gère). Le problème, c'est la configuration des lieux et la différence de conception des choses, je pense.

J'ai parfois tendance à me cramponner à la loi, aux règles, etc (TSA? ). Est-ce que pour autant, tu irais jusqu'à limite agresser physiquement et menacer de faire craquer un(e) voisin(e) qui te rappellerait la loi? Parce que j'ai trouvé ça démesuré, en fait, comme "riposte" de leur part, et surtout hyper injuste et violent, quoi.

Je suis locataire et je roule pas sur l'or : mais j'ai quelques petites réserves. Je suis en préparation de concours et n'ai pas de véhicule, sans taf' et pas trop en état de bosser à court terme, ce qui fait que je peux pas trop partir de ma métropole à moyen terme. Car les résultats de l'écrit vont tomber longtemps après le concours, et je sais que j'ai en théorie mes chances de le réussir, sauf que je parviens pas à réviser vraiment dans cet environnement, mais je sais pas si c'est utile de déménager pour aller vivre "seulement" six mois dans un lieu certes correct mais que je pourrais avoir à quitter parce que j'aurais été fichue de réussir mon concours et pourrais chercher du boulot partout en France. Smile

Tu vois, entendre des gens parler calmement, quelques minutes à volume modéré, ça ne me gêne pas du tout (ça vient d'être le cas, et ça m'a limite plu). Quand ils jouaient à "Un, deux, trois, soleil" quand je suis arrivée, c'était limite mignon et j'aurais pu le tolérer, je pense, mais c'est le fait que je crois, par vengeance, le père de famille ait commencé à hurler alors que le jeu ne s'y prêtait pourtant pas du tout, qui m'a saturée.

C'est plus la façon d'occuper les lieux communs qui m'importe : si c'est fort et/ou empreint de colère ou d'agressivité, j'ai du mal à le supporter. Je me mange les ondes et atmosphères en très fort, et ressens tout plus, plus vite, plus fort. Avec l'un des mes appartements précédents, des voisins étaient dans l'herbe avec leurs jeunes enfants, ambiance pique-nique tranquille, ils parlaient pas trop fort et c'était plutôt même touchant, ça ne m'a trop envahie.

Hum, je suis en ville pour raisons dépressionnelles. Very Happy
(je m'y suis installée pour les études, puis parce que j'y ai trouvé un taf, mais j'me suis faite virer et ça m'a pas mal abîmée).
J'ai vécu trois mois à la campagne, mais pour des stages ou du Wwoofing seulement, et ça roulait très, très bien pour moi comme ça ! Limite, avec internet et si j'avais une voiture pour aller faire des trucs et voir des gens de temps à autre, je m'y verrais bien.
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par SaraharaS Ven 26 Mar 2021 - 11:31

Je n'agresse qu'en réponse, je ne suis pas une harpie contrairement à ce qu'on pourrait penser. Wink Mais j'avoue que brandir la loi me gêne, je suis plutôt pour régler les choses par le dialogue sans forcément mettre une autorité dans la discussion.
Mais peut-être l'ont-ils également pris comme injuste et démesuré, de prévenir la police par exemple... Peut-être la mère était-elle dans un état de stress à cause d'un quotidien difficile et usant et que tu as été la goutte d'eau ?
Ou peut-être que ce ne sont juste que des sans-gênes imbéciles.
N'y a-t-il pas d'autres voisins incommodés par leur bruit et avec qui tu pourrais discuter pour essayer de débloquer la situation ?

La façon d'occuper, tu n'as aucun pouvoir dessus et tu ne peux pas imposer aux autres de garder leur colère rentrée parce que les entendre te fatigue malheureusement... (ou heureusement selon les points de vues).
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1560
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par RonaldMcDonald Ven 26 Mar 2021 - 11:39

SaraharaS a écrit:Mais peut-être l'ont-ils également pris comme injuste et démesuré, de prévenir la police par exemple... Peut-être la mère était-elle dans un état de stress à cause d'un quotidien difficile et usant et que tu as été la goutte d'eau ?
Ou peut-être que ce ne sont juste que des sans-gênes imbéciles.
Ca. Difficile de savoir. C'est pourquoi si moi j'ai des remarques à faire, je commence tout doucement. Ca me permet de savoir à qui j'ai à faire. Sortir le légal du premier coup, ça peut être considéré comme hostile, même par des non-imbéciles.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3165
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 11:54

J'ai pas enregistré le dialogue et ne me base donc que sur un souvenir un peu vague, mais je ne crois pas leur avoir parlé de la loi. Cependant, j'ai parlé d'une "source d'autorité" en parlant du fait que le propriétaire m'avait dit que c'était calme quand je suis arrivée ici.

Je pense en effet que cette dame se sentait de base insécurisée de par ma façon d'être (je sais que je regarde trop longtemps dans les yeux, parfois, par exemple, ou peut-être sent-on mon intelligence de génie irradier autour de moi tel une vertu à l'uranium Cool ), et que peut-être qu'ils ont trouvé ma demande injuste, tout en n'étant pas dans l'état émotionnel de la gérer autrement.
La police, je leur en ai pas parlé, je l'ai appelée (mais elle n'est pas venue).

(SaraharaS : Je ne trouve pas que tu aies grand chose d'une harpie)

Peut-être que je devrais juste lâcher-prise et aller ailleurs, soit.
Mais vous avez pas des astuces pour dénicher un futur lieu de vie qui a beaucoup de chances d'être calme et souvent silencieux, quand on n'a pas trop de sous? Je peux être mobile, et ça ne me dérange par exemple pas d'aller vivre dans la "diagonale du vide", même si je dois acheter une voiture pour garder un peu d'autonomie de déplacement.
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par SaraharaS Ven 26 Mar 2021 - 11:57

En général, en campagne, le prix des locations est plus bas qu'en ville et souvent pour plus grand... Mais je suis une campagnarde dans l'âme pour ma part, donc vivre en périphérie d'un petit village en montagne est un paradis. Pour un citadin, je ne sais pas. ^^
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1560
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par RonaldMcDonald Ven 26 Mar 2021 - 12:03

SaraharaS a écrit:En général, en campagne, le prix des locations est plus bas qu'en ville et souvent pour plus grand... Mais je suis une campagnarde dans l'âme pour ma part, donc vivre en périphérie d'un petit village en montagne est un paradis. Pour un citadin, je ne sais pas. ^^
Pour un pur citadin comme moi, c'est l'enfer. Il est 18h30, je m'aperçoit que je n'ai plus de beurre, et à 18h40, je remonte avec mon beurre dans la main. Un confort dont je ne peux plus me passer.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3165
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par SaraharaS Ven 26 Mar 2021 - 12:08

Disons que tu apprends à t'organiser en fonction. Wink Et j'ai une épicerie dans mon village ! ^^
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1560
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 12:11

SarahasaraS : Et comment qu'on sait si on est plutôt ville ou campagne, et si l'on se croit dans le cas numéro deux, si l'on n'est pas une citadine qui idéalise la campagne?
(en tout cas, proximité de mer, montagne, forêts, voire tout cela à la fois, ça me manque et m'attire. Je peux volontiers aller tous les jours dehors, à me balader, mais pas en ville, où j'me sens en prison)

Ronald : J'ai tendance à faire des stocks comme un écureuil, j'oublie rarement des trucs et je mange toujours la même chose, donc je suis peu sensible à ce type d'arguments. Déjà, quand je sors de chez moi, je m'arrange pour que ce soit de façon optimisée, en faisant plusieurs choses à la fois, pour être tranquille ! Je pense que ce mode de fonctionnement peut se prêter à quelqu'un vivant à la campagne : quand tu "vas en ville/au village", tu fais un peu tout d'un coup, plutôt que plusieurs trajets en tuture successifs.
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par SaraharaS Ven 26 Mar 2021 - 12:14

On sait en essayant. Wink Dans mon village, on dit aux nouveaux arrivants qu'ils doivent passer au moins un hiver ici pour être sûr de vouloir y vivre à l'année. ^^
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1560
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 12:17

Un essai, donc? Hum, genre je louerais à la semaine ou au mois dans le coin ciblé pour voir, avant d'éventuellement y emménager vraiment.

Tu es en moyenne/haute montagne?
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par SaraharaS Ven 26 Mar 2021 - 12:19

Ouaip, c'est une idée intéressante je trouve. Ou aller squatter chez quelqu'un qui vit a peu près dans les conditions recherchées pour économiser un loyer.

Je suis en moyenne montagne, trop frileuse pour plus haut ! ^^
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1560
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 12:32

Noté l'idée !
Et je m'étais dit que je pouvais éventuellement tenter du wwoofing ou house-sitting dans ces coins, sinon.

(moyenne montagne, c'est 1500 mètres d'altitude environ, pour moi ! )
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par SaraharaS Ven 26 Mar 2021 - 13:05

(OK alors je vis en basse montagne..! Dans les Pyrénées, 1500m d'altitude c'est haut déjà ! T'habites où pour avoir cette échelle de grandeur ? ^^(
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1560
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par My_illusion Ven 26 Mar 2021 - 13:11

J’ai ressenti ton anxiété à travers tes écrits, ça me serait tout autant insupportable.

Je pense aussi que tu ne peux que prendre le large...

Des familles bruyantes ne devraient juste pas vivre en appartement... car un certain niveau de calme doit être respecté...
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par david50 Ven 26 Mar 2021 - 14:04

J'ai longtemps vécu l'enfer en appartement, une maison à la campagne en comparaison c'est le paradis.
Toutefois il faut veiller à deux chose :

- Le logement est généralement moins cher, mais bien calculé les coûts de transport. Nous avons été obliger d'acheter le deuxième véhicule dont nous nous étions toujours passé grâce aux transports en commun, les économies sur le logement se sont ainsi envolées.
- Campagne et calme ne vont pas toujours de paire, ça c'est un fantasme de citadin. Faire plusieurs visites en semaine et le week-end, se renseigner avant de signer. Exemple: je connais un couple qui c'est installé dans l'Orne, dans un petit hameau bien bucolique, une vrai carte postale. Malheureusement pour eux à 1 kilomètre se trouve un chenil et une meute de chien de chasse à courre, qui plus est les mecs se réunissent le dimanche pour jouer du cors de chasse! Un enfer.

_________________
"La merde a de l'avenir. Vous verrez qu'un jour on en fera des discours." L.F.C.
david50
david50

Messages : 5185
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par RonaldMcDonald Ven 26 Mar 2021 - 14:08

Et souci commun à certaines campagnes et certaines villes : les avions qui passent au dessus. Bien vérifier les aéroports aux alentours.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3165
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 14:20

SaraharaS : Je me basais plus sur les Pyrénées, où je commençais à me sentir vraiment pas mal vers 2500 mètres d'altitude, mais peut-être que je suis plus dans les Alpes du Doubs et de la Suisse, dans ma tête ! Smile
(et je vis dans un lieu où c'est plat, mais plaaaaaaaat...)

My_illusion : Ça n'a d'ailleurs peut-être pas été très agréable de réceptionner cette anxiété. :/
Je suis d'accord avec toi sur les deux points abordés, mais je me dis qu'ils n'ont peut-être pas les ressources (financières, etc) pour partir? Je crois qu'au moins un des deux ne bosse pas, voire les deux parents.

david50 et Ronald : Je pense que déjà, si je n'ai aucune mitoyenneté, servitude ni parties communes, ça irait mieux.
Abuser, pour le coup des chiens de chasse ! Par contre, pour le coût en essence de la voiture, je pense acheter au plus vite un vélo (éventuellement à assistance) et faire la plupart de mes déplacements, voire mes petites courses comme ça si les distances me le permettent, la voiture n'étant utilisée "que" pour mes rendez-vous psy' et éventuelles - je l'espère - activités et cours culturels et artistiques et sportifs.

david50 : En tant que propriétaires, le couple dont tu parles peut faire installer des fenêtre à isolation phonique (ce avec d'éventuelles aides financières publiques), pour commencer. Et vérifier les arrêtés municipaux éventuellement existants au sujet du bruit.
Les parents de mon ex vivaient à un kilomètre d'un terrain de moto-cross, mouarf certaines dimanches également !

Ronald : Je crois que c'est pas la première fois que tu me parles des avions. Quelle distance, selon toi, est minimale, entre un logement et d'éventuels aérodromes, héliports et aéroports? Tu rencontres ce problème en ville, où tu es? Ou l'as rencontré avec un autre logement?
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par david50 Ven 26 Mar 2021 - 14:31

Névromon a écrit:
david50 : En tant que propriétaires, le couple dont tu parles peut faire installer des fenêtre à isolation phonique (ce avec d'éventuelles aides financières publiques), pour commencer. Et vérifier les arrêtés municipaux éventuellement existants au sujet du bruit.
Les parents de mon ex vivaient à un kilomètre d'un terrain de moto-cross, mouarf certaines dimanches également !

L'isolation des fenêtres c'est déjà fait. Non le soucis c'est de ne pas pouvoir profiter de ses extérieurs sereinement, alors que normalement c'est un gros plus par rapport à la vie en ville.
Pour les arrêts municipaux ou toutes autres actions d'ordre juridiques, je te laisse imaginer qui pratique ce type de chasse, c'est pot de fer contre pot de terre.

_________________
"La merde a de l'avenir. Vous verrez qu'un jour on en fera des discours." L.F.C.
david50
david50

Messages : 5185
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par RonaldMcDonald Ven 26 Mar 2021 - 14:33

Névromon a écrit:Ronald : Je crois que c'est pas la première fois que tu me parles des avions. Quelle distance, selon toi, est minimale, entre un logement et d'éventuels aérodromes, héliports et aéroports? Tu rencontres ce problème en ville, où tu es? Ou l'as rencontré avec un autre logement?
J'ai grandi sous les pistes de Roissy. Pas tout près (genre 8km), mais je me rappelle encore avec horreur le boucan du Concorde. en terminale, on avait chronométré, entre le moment ou le prof de maths posait la craie parce qu'on ne s'entendait plus réfléchir, et le moment ou il pouvait la reprendre, il se passait 50 secondes. (ça explique sans doute pourquoi c'est une de mes marottes)

Là ou j'habite, je suis à 4km des pistes, mais tout va bien parce que je ne suis pas dans l'axe des pistes. Je l'ai été pendant un peu plus de 2 ans, et c'était l'angoisse. L'important, c'est de regarder les couloirs, l'axe des pistes. Je suis à 20° environ de l'axe des pistes, et c'est pépère. Je remarque juste vaguement le bruit des avions qui tournent vers le sud (il y en a 3 par jour), si les fenêtres sont ouvertes. Avant, les avions passaient droit au dessus de ma tête, et c'était horrible.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3165
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 14:37

david50 : Oui. Je dirais que c'est déjà ultra-important et déjà ça, si ils peuvent se "retrancher/barricader" sensoriellement au moins à l'intérieur.
Peut-être qu'en tant que solution de type pis-aller, ils pourraient acheter des casques à isolation active.
Sinon, qu'en pense la SPA, des conditions de vie de ces toutous?

Ronald : Je comprends mieux. Il faudrait que je cherche des outils pour visualiser les couloirs aériens. Arrow
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par david50 Ven 26 Mar 2021 - 14:43

Névromon a écrit:
Sinon, qu'en pense la SPA, des conditions de vie de ces toutous?

Je t'avoue ne pas m'être penché sur la question, mais on peut supposé qu'ils existent des normes, vraisemblablement les mêmes que pour les élevages, et que si elles sont respectés la SPA n'y trouve rien à redire.

_________________
"La merde a de l'avenir. Vous verrez qu'un jour on en fera des discours." L.F.C.
david50
david50

Messages : 5185
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par isadora Ven 26 Mar 2021 - 15:00

la campagne : je me souviens d'un stage de yoga, un été, dans le parc du Haut Languedoc, au milieu de nulle part, à un quart d'heure du premier village à pied, toutes fenêtres ouvertes pour profiter de la fraîcheur de la nuit. sur le papier, maison avec piscine, grande salle de yoga, repas végétariens, le rêve.

en vrai : une semaine sans dormir : moustiques (cf piscine), et aboiements de chien toute la nuit, les chiens du pays aboient dès qu'ils sentent une bestiole sauvage passer pas loin. et ils se répondent les uns aux autres ... les gens te disent : oui, c'est normal, c'est leur rôle de garder la maison.
isadora
isadora

Messages : 2491
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par RonaldMcDonald Ven 26 Mar 2021 - 15:17

Névromon a écrit:Ronald : Je comprends mieux. Il faudrait que je cherche des outils pour visualiser les couloirs aériens. Arrow
Déjà avec maps, tu as une bonne idée. Tu vois les pistes, tu traces des lignes, et dès que tu t'écartes de plus de 10° de l'axe, c'est pas mal. Sinon, FlightRadar24 te donne non pas la théorie et la pratique - mais il faut regarder pas mal de temps pour se faire une idée.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 3165
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 15:50

isadora : Mais ouah, autant de chiens pour ne pas pouvoir dormir? Shocked
Et je me dis : lieux dans lesquels il fait suffisamment chaud pour vouloir dormir avec les fenêtres ouvertes>moustiquaires à chaque fenêtre !

Ronald : J'essaierai de m'en souvenir, notamment le jour où j'achèterai. Mais c'est limite un exercice de cartographie.
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par My_illusion Ven 26 Mar 2021 - 17:21

En somme, tu vis à côté d’une famille de cas sociaux? La logique voudrait que de futurs parents trouvent d’abord un nid convenable en sachant que des enfants ont besoin de « s’exprimer ».

Comme le dit David, une maison ne coute pas forcément plus chère qu’un appart avec tous ses frais connexes de copropriété.

Trouver un logement potable sur tous les plans c’est pas évident. Y’a tellement de paramètres à juger.

Le confinement doit être en effet insupportable dans ces conditions.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 18:34

Je sais pas si on peut les appeler ainsi, mais le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on peut dire sans trop se tromper que nous ne voyons pas les choses de la même façon.

Exemple à l'instant : ils ont la fenêtre ouverte, avec de la musique/radio/télé à volume un peu élevé. J'ai la fenêtre fermée, et j'écoute de la musique...au casque, pour essayer de me protéger un tout petit peu car je me sens envahie, et parce que je me dis que je ne l'ai jamais remarqué, mais que peut-être que je suis audible, et qu'il commence à se faire tard, le jour commence à tomber, on est en fin de semaine, donc je veux d'autant moins risquer de gêner avec ce que j'écoute.

En fait, concernant la façon dont je vis la situation, c'est un peu comme si vous n'aimiez pas que l'on vous touche sans votre accord. Et que l'on venait vous palper, vous mettre le doigt entre les côtes, vous asticoter, voire dans certains cas vous pousser, vous bousculer. C'est un peu comme ça que je vis les bruits d'origine humaine que je n'ai pas recherchés ou sollicités, surtout ceux qui ne proviennent pas de mon logement.

Disons que les choses sont pénibles, ainsi. Chaque jour est stressant, chaque jour est porteur de la crainte d'une aggravation presque certaine dont je ne connais pas exactement le début clair, mais dont je sens déjà les prémisses (quand il faisait froid, cela me convenait plutôt, en comparaison).
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par My_illusion Ven 26 Mar 2021 - 19:46

Je peux te demander combien d’heures par jour tu sors de ce logement?
Car tu as besoin de calme, c’est clair!

Que fais-tu de tes journées? Les gosses ne sont pas à l’école ?

Peux-tu aller chez qqn où c’est plus calme de temps en temps pour souffler?


My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 20:36

Combien d'heures je sors par jour? Héhéhé...hahaha ! Héhé...
*pleure en position fœtale*

Je ne sors pas de chez moi, à part quand j'ai un rendez-vous (ce qui est rare) ou pour faire les courses. Donc dans le "pire" des cas, je peux ne sortir de chez moi qu'une petite demie-heure par semaine. Le fait de porter le masque et de ne pas aimer mon quartier, ainsi que le simple fait de mettre le pied dehors par peur de croiser ces voisins, ça n'aide pas. :/

Je joue aux jeux vidéos, je bouquine des trucs ici et là sur internet, j'y papote, j'angoisse, je regarde des annonces d'appartements/maisons, je mets tant bien que mal un peu d'ordre dans ma tête et je tiens à peu près ma maisonnette.

Le bébé n'a pas encore l'âge, et si, le plus grand (ça me rend vraiment confuse, parce que parfois, j'ai l'impression qu'ils en ont plus que deux, mais je n'en vois que deux à la fois au maximum) y va, mais le mercredi après-midi, il en rentre tôt ou n'a pas cours.

Je pense que je pourrais théoriquement aller voir mon amie et son copain de temps en temps, oui.

(ah, et SaraharaS : merci de m'avoir bousculé dans mes préjugés et mon manque d'empathie, je crois que c'était plutôt salutaire en termes d'hygiène mentale, en un sens)
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par SaraharaS Ven 26 Mar 2021 - 20:53

Je te proposerai bien de te mettre au vert chez moi, mais pas certaine que tu nous supporterais longtemps, les enfants et moi ! ^^
(il n'y a pas de quoi, je te remercie de m'avoir écouté et entendu Courbette )
SaraharaS
SaraharaS

Messages : 1560
Date d'inscription : 05/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 20:58

Oh, bah si vous avez des horaires de bruit très précis à la minute près pour mon côté autiste, c'est à considérer. x)

(si je m'étais pas sentie un minimum entendue, je n'aurais pu accueillir ce que tu avais à dire. Je persiste : tu m'as vraiment pas l'air d'une bourrinne. )
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par My_illusion Ven 26 Mar 2021 - 21:18

30 minutes par semaine? Ouch tu m’étonnes que tu pètes une durite.
Tu es en arrêt burn out si j’ai bien suivi. Rester enfermé et tuer l’ennui rend plus sensible aussi aux désagréments. Bon y’a le covid mais prendre l’air reste nécessaire, je deviendrais folle dans un appart à ne sortir que 30 minutes même sans bruit.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par 3615chuna Ven 26 Mar 2021 - 21:22

Faut devenir prof, on devient tolérant à s'en surprendre soi même Shocked
(j'ai eu une période au début difficile car les bruits des gamins - crayons qui bougent, feuilles, livres, chaises... ya un brouhaha constant - m'irritaient. Je ne suis pourtant pas hyperacousique).

Pour le bruit dans la campagne, ça peut être trompeur, en effet, et ça dépend d'où on tombe. J'ai le souci du chien du voisin qui gueule des heures durant (et pourtant je suis en bout de quartier résidentiel, donc clairement, je pourrais râler). Je crois que ce qui m'énerve le plus, c'est le fait que le mec ne fasse rien contre plus que le bruit lui même.
J'ai eu le voisin relou qui avait toujours un truc qui pète au cul : tondeuse, débroussailleuse, moto à réparer, moto du copain à réparer, tronçonneuse, musique de merde, et le pire a été le quad. Il s'est acheté un quad à son mome et lui, et pendant la semaine de noel, ça a été tous les aprèm plusieurs heures durant : ça accélère, ça ralentit. Tu crois que ça s'arrête, puis ça repard. Je me rappelle des voisins en train de les regarder faire, aussi excédés que moi, mais n'osant rien dire. Puis il s'est pris la tête avec le mec du chien cause le bruit (lol), ça s'est mal terminé (police, hopital psychiatrique) et bien pour moi : déménagement ^^ Depuis je supporte mieux le chien lol
Par contre, des soirs comme ce soir, tu ouvres la fenêtre, ce sont les grenouilles, la chouette... D'ici peu les grillons et tous les autres insectes qui forment ensemble un silence assourdissant... Les moustiques oui c'est chiant, mais on s'y habitue (après un mois de cloques partout lol !!!!)

Après, vivre à la campagne, clairement, ça se mérite ! c'est vraiment pas le confort de la ville.
Moi j'échangerais pour rien au monde.
3615chuna
3615chuna

Messages : 20765
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Shimmy Ven 26 Mar 2021 - 21:43

Je vais te rassurer j’aurai explosé aussi...

D’ailleurs je l’ai fait avec mes voisins de la manière que toi sauf que j’ai fait ça dans les règles de l’art... je les avertis plusieurs fois des nuisances, ils ont continué et bien j’ai contacté la mairie, la police résultats : je suis toujours sur place et ca a déjà changé deux fois de leur côté...

Apres mon surnom c’est le pitbull... car je ne lache rien quand je suis dans mon droit (ou le gauche même...)
Shimmy
Shimmy

Messages : 10
Date d'inscription : 26/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Godzilla Ven 26 Mar 2021 - 22:01

La méthode musique à fond peut marcher sur ce genre de créatures - au moins ça défoule  bounce C'est mieux si la chanson est un peu contextuelle (je te laisse traduire les paroles ^^)
(je plaisante, hein. Enfin ça dépends - je pense que j'aurais pas de vrai soucis avec des parents civilisés comme SaraharaS ou Ronald, avec qui on peut parler, mais là on est pas sur ce type de gens, clairement... et je comprend ta situation au passage, c'est pas tellement différent pour moi. Et ça use, oui.)

Godzilla
Godzilla

Messages : 3284
Date d'inscription : 04/02/2020
Age : 43
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Ven 26 Mar 2021 - 22:58

My_illusion : J'ai un côté "no-life" et probablement autistique, donc une part de moi n'est pas dérangée par ça. Mais clairement, là, si je sors pas plus, c'est pas par manque d'envie, en effet. Durant les périodes de ma vie durant lesquelles j'allais bien, j'aimais bien mettre le nez dehors au moins une fois tous les deux jours, et trouvais qu'une journée passée dans la verdure même pendant seulement une demie-heure n'était pas perdue !

Chuna : Quand j'ai donné des cours, j'ai fait en sorte d'utiliser ma voix (loule) pour que la fameuse agitation dont tu parles, il n'y en ait pas (mais c'était en fac' et sur des sujets ponctuels qui me parlaient particulièrement). Control freak, un peu ! Arrow
Ballot pour le chien. Tu as pu le voir, ce chien, déjà? Parce qu'il a pas l'air méga épanoui, si ça se trouve, y'a des signes visibles comme quoi il va pas bien (malnutrition, pelades...).
Je suis mais trop méga soulagé pour toi que le type au quad ait dégagé, ouah ! Mon ancienne voisine avait acheté une mini-moto à son gosse, et pendant un après-midi, ils passaient et repassaient juste devant ma fenêtre, à littéralement trois mètres de moi. Bon, ils l'ont cassée en quelques heures, mais quel enfer ce fut ! Du coup, je compatis d'autant plus. Les engins à moteur de ce type me vrillent particulièrement les nerfs (deux roues type moto-cross et scooters, quads).
Au moins, même si ils regardaient seulement, tes voisins ont manifesté une forme de présence et de désapprobation ! J'ai pas réussi à mobiliser mon voisinage depuis presque dix ans : y'avait un autre jeune gus que moi, qui faisait souvent des fêtes bruyantes très tardives, eh ben j'étais passé en mode pétition, limite. Avec les trois foyers autour, on s'est échangé les numéros de téléphone, et on a appelé les flics chacun son tour à une demie-heure d'intervalle, et c'est lointain, mais je crois que ça a porté ses fruits (même si ce ne fut que temporaire).

Shimmy : J'ai même pas leur nom et prénom, on a une boîte aux lettres commune (d'ailleurs, ça veut dire que si ils veulent m'e******* autrement, ils peuvent me piquer le courrier, par exemple). Donc compliqué pour les courriers, recommandés et tout. Et puis bon, je pense que comme ce sont, si j'ai bien suivi, des membres de la famille du propriétaire, c'est un trop gros morceau. Cette maisonnette, c'était un logement par défaut, de toute façon, et c'est trop cher pour ce que c'est, même si c'est agréable d'avoir un peu d'espace. Ce serait la maison de mes rêves voire j'en serais propriétaire, là, je pense, que je me battrais vraiment, mais là, je crois que je dois lâcher l'affaire, même si ça me rend un peu honteuse à cette idée, parce que ce serait un peu les "laisser gagner" sans leur mettre dans la tête qu'on ne se comporte pas toujours ainsi impunément (je reconnais que j'ai pas forcément le mieux choisi mon moment et ma façon de présenter les choses, que j'ai probablement été trop directe, mais le coup de se faire limite agresser et de sentir ces ondes d'hostilité ensuite, c'est trop pour moi).

Godzilla : Y'a des gens cool que je veux pas gêner autour, et...d'autres animaux. Ils dérangent les oiseaux aussi, je les vois dans l'arbre sur lequel j'ai une vue partielle. Et puis escalade, et puis ce serait instrumentaliser la musique (haha) et ça me mettrait mal à l'aise de l'utiliser d'une façon que j'estime violente. En bonne fille de bourges, je préfère la violence symbolique et sociale bien écrasante des lois niant les individus, voyons ! Twisted Evil
Si tu veux, on peut en discuter, Godzilla : tu fais comment, toi?
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Godzilla Ven 26 Mar 2021 - 23:28

Nan, mais pour la zic c'était pas vraiment un conseil sérieux, hein Smile
Et je gère très très mal pour les relations voisins... ça fait en gros 10 ans que je suis à cran à cause des bruits, récemment j'ai fini par donner de grands coups de marteau sur la porte du voisin chiant du moment, heureusement ça ne s'est pas mal terminé (sauf peut-être pour mon portefeuille quand je devrais payer les dégâts à leur proprio...), pourtant je suis franchement pas un violent, c'est dire jusqu’où l'agacement peut mener...
Mais ma patience a des limites, qui ont été dépassés il y a des années déjà - le fils des voisins du dessus, un vrai barge qui faisait de la zic hyper fort 24/24, et se foutait bien de moi quand j'allais parlementer... mais ça c'est rien, encore. Il a "juste" essayé d'agresser sexuellement mon ex compagne dans l'ascenseur. Un mec tout à fait charmant  Rolling Eyes
Donc ouais, j'espère que tu pourras déménager dans un coin plus calme si c'est possible (j'ai pas lu 100 % du fil j'avoue), parce que à long terme, ça laisse des traces - comme je disais, ça peut transformer un bisounours comme moi en taré armé d'un marteau. Quand on tape avec sur une porte, passe encore, mais ça aurait pu tourner au drame...

En tout cas bon courage, ça change certes rien pour toi, mais je comprend tout à fait ta situation Smile
Godzilla
Godzilla

Messages : 3284
Date d'inscription : 04/02/2020
Age : 43
Localisation : dijon

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Sam 27 Mar 2021 - 8:55

Dac, parce que c'en était un pour certaines personnes auxquelles j'en avais parlé. Mon ex a notamment mis fort du metal fenêtre ouverte alors que des voisins la gonflaient (mais elle l'a fait en mon absence). Le simple fait qu'elle m'ait raconté ça avec un sourire féroce, ça m'a mis un peu mal à l'aise et apeurée des possibles conséquences...je suis pas mal dans l'anticipation anxieuse, surtout pour ces situations-là, où mon cerveau se fixe sur les expériences négatives et quasiment traumatiques et, dès que ça se repasse mal ailleurs, est limite là : "Ah-AH ! Tu vois, j'te l'avais dit ! ".

C'est dingue, les trucs avec tes voisins...et tu n'as pas la possibilité de partir en déménageant? Et t'as essayé, les recours légaux et tout? Parce que si le bruit est "certifié" à certains moments, tu pourrais aisément les faire coincer par la police nationale (seule habilitée à dresser un procès-verbal, je crois, qui peut ensuite être utilisé par un(e) avocat(e) lors d'un procès en tant que preuve du tapage dans son aspect durable et/ou répétitif).
Niveau droit et tout, j'ai développé une mini-expertise sur tout ça, alors je peux te conseiller, et j'ai l'impression que Shimmy, intervenu(e) ici, pourrait également le faire.


Si, ça change quelque chose pour moi : se sentir écouté(e) allège un peu le fardeau. Et c'est l'une des choses que je cherchais en créant ce sujet, donc merci.
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Patate Sam 27 Mar 2021 - 11:29

Si tu veux être tranquille... Casque anti-bruit.
Vouloir faire faire silence à des voisins avec gamins, tu vas te fatiguer à essayer. Appeler la police ne sert à rien.
Cela va te paraître anormal mais il me semble que ton urgence est de modérer le bruit. Tout problème ne se résout pas forcément par annulation du problème. Il faut savoir, parfois, contourner l'obstacle sans faire entrer la donnée "orgueil" dans l'équation !
Patate
Patate

Messages : 2879
Date d'inscription : 20/01/2017
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Sam 27 Mar 2021 - 11:59

Cet achat est prévu dans quelques jours ! J'espère qu'il sera vraiment efficace. Je ferai un retour ici. J'ai décidé de taper dans du "haut de gamme" d'emblée !
Limite, j'aimerais avoir une sortie de chez moi par un souterrain secret qui déboucherait au cœur d'une forêt de chênes centenaires. Razz
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par My_illusion Sam 27 Mar 2021 - 12:46

Oh oui le rêve (une forêt primaire par un passage secret), je souffre aussi de ne plus vivre dans la Nature mais je peux m’estimer chanceuse d’y avoir vécu 28 années. La fin de ma vie j’y retournerai, j’dois juste pouvoir amasser assez de sousous pour m’acheter un coin de paradis... d’ici là, je mords sur ma chique comme on dit chez moi. Pas d’héritage en vue ni d’aide familiale, faut tout construire soi-même mais au moins on a la fierté d’avoir compté sur personne yihaaaaaaa
My_illusion
My_illusion

Messages : 4243
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Sam 27 Mar 2021 - 13:43

C'est clair ! Et je pense que si j'étais très riche un jour, j'aimerais habiter dans une maison avec des passages et pièces secrets.
C'est vrai que c'est chouette que tu aies pu vivre dans un tel environnement, j'espère que tu en as gardé des souvenirs bien imprégnés en ton cœur pour pouvoir les invoquer de temps à autre. Smile
Et oui, ce sera peut-être plus long, uniquement par tes propres moyens, mais peut-être que cela n'en aura que plus de saveur !
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par 3615chuna Sam 27 Mar 2021 - 13:59

Ou tu te trouves une tiny house et tu t'installes en pleine pampa ^^
Si j'avais pas les chats, c'est ce que j'aurais fait lol
3615chuna
3615chuna

Messages : 20765
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?  Empty Re: Anxiété liée à un environnement social chaotique : comment remonter la pente?

Message par Névromon Sam 27 Mar 2021 - 14:16

J'y ai pas mal pensé. Mais 'faut pouvoir la déplacer ensuite ! Et j'peux pas m'empêcher de me faire du mouron : si je me casse un truc, une habitation type tiny house me semble difficilement pouvoir accueillir un monte-escalier Stana sans bouffer 32% de la superficie disponible ! Laughing
Conseil de site sur ce type de thématiques : Daru toits alternatifs (c'est toujours cool à lire, en plus).
C'est vrai que les chats, c'est assez territorial, mais j'en ai connu un qui vivait...sur un bateau ! (et j'ai déjà pensé à vivre sur un bateau : avec la situation climatique, si il est marin, plus le temps va passer, et plus je pourrai naviguer *musique de Popeye* )
Névromon
Névromon

Messages : 1512
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum