Asphyxie zèbrienne

+6
jessyline
meï
Wiwi
AlsoSpratchAlmaMater
TheCorsican
July
10 participants

Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Asphyxie zèbrienne

Message par July Mar 25 Oct 2011 - 19:00

Salut tout le monde,

réapparition après avoir déménagé à l'autre bout du monde.
Je voudrais vous parler d'un phénomène nouveau pour moi, savoir si vous le partagez et ce que vous en pensez :
je suis en train d'asphyxier par manque de zèbre. Je suis dans un environnement non zèbre, pour l'instant en tout cas et pour ce que j'en sais, et je ressens ce besoin comme ceux de boire, manger ou dormir. J'ai l'impression que je suis en train de flétrir, de me faner, je deviens toute bleue par manque d'oxygène.
Ca soulève en moi encore des questions, par exemple celui du communautarisme. J'adore les gens, et je ne souhaite pas me fermer à la diversité du monde et des rencontres, mais là je ressens la nécessité de me retrouver avec des gens avec qui je partage ça.
Qu'en pensez-vous ?
July
July

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par TheCorsican Mar 25 Oct 2011 - 19:10

Je pense qu'il existe des zèbres partout. Va peut-être se poser pour toi la question de communautés zèbres culturellement différentes. Et dans ce cas, double difficulté (au moins !) :
- savoir si elles sont "organisées",
- savoir les rencontrer.

T'ouvrir à d'autres n'est peut-être pas incompatible avec le fait de rechercher (aussi) des zèbres. Bon courage !


Dernière édition par TheCorsican le Mar 25 Oct 2011 - 19:19, édité 1 fois
TheCorsican
TheCorsican

Messages : 291
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 57
Localisation : En transit

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par Invité Mar 25 Oct 2011 - 19:15

bon courage à toi
une zèbre de Guadeloupe

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par July Mar 25 Oct 2011 - 19:26

Hum en fait mon asphyxie n'est pas liée au fait que je sois dans un pays "étranger", c'est simplement que je suis dans un endroit où je n'ai aucune de mes connaissances précédentes, donc je me retrouve dans cette situation. Il y a certainement des zèbres, il suffit de les dénicher ^^
Mais je voulais réfléchir sur ce sujet : ce sentiment de devoir contenter un besoin vital, cette sensation de dépérir, ce besoin de se retrouver avec ses "semblables", tout aussi différents qu'ils soient. J'ai l'impression de vivre dans un milieu qui n'est pas totalement adapté à ma constitution, d'être un animal aquatique sorti un peu trop longtemps de l'eau : marcher sur le sol ne me pose pas de problème, tant que j'ai la possibilité de retourner me plonger un peu dans l'eau pour me réhydrater de temps en temps. Mais là, je sens que je commence à me dessécher !!
July
July

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par Invité Mar 25 Oct 2011 - 19:34

La communauté zèbre, oui...
Cela me pose aussi de plus en plus la question.


On peut se faire comme je disais dans un autre topic similaire, des communautés physiquement implantées de manière proches, dans des quartiers. Comme le font déjà les communautés asiatiques ou portugaises.


Sinon, pour se retrouver sur des occasions, des évènements, partager et structurer des loisirs ou des services entre nous, comme une communauté.

Là, dans ce cas d'Asie, cela demande de passer par les biais des réseaux et assoc anglophones je dirais... Qui sont eux, en lien aussi avec les assoc locales.


Pis des fois, je repense aux communautés elfes, si sophistiqués, si "étranges" et différents physiquement aussi, qui partirent un njour loin des terres des hommes... Aux fées qui s'exhilèrent et devinrent de moins en moins courantes... Je me dis qu'on ne doit pas être les premiers dans l'Histoire à y songer.

Pour le besoin vital, ou différent, je dis oui, +1. Ce fut d'ailleurs une condition (sans savoir mettre un mot dessus) pour choisir mon compagnon. Et rencontrer, échanger avec des zèbres et-ou Asperger, est une bouffée d'oxygène pour se déplier soi-même, se sentir entier. La différence avec les gens pensant en linéaire (zèbre inhibés compris parfois) est flagrante. Le besoin de se rapprocher ensuite entre zèbre devient aussi plus évident niveau ressenti, une fois qu'on commence, du moins pour certains d'entre nous, cela dépend peut-être des rencontres faites, des échanges vécus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par July Mar 25 Oct 2011 - 19:48

Petite précision : pour le communautarisme, j'en parlais plutôt comme d'un risque, ou disons pour évoquer les critiques faites par certains qui craignent des dérives communautaristes de la part de nos initiatives.
Ou bien, comment s’accommoder de cette apparente contradiction : un besoin d'être avec ses "semblables" accompagné de nombreuses souffrances dues à une adaptation constante, et un refus de verser dans le communautarisme outrancier.
July
July

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par AlsoSpratchAlmaMater Mar 25 Oct 2011 - 19:52

Je te rejoins totalement sur le besoin vital de fréquenter des "zèbres". J'ai la chance d'avoir certains amis qui en ont les caractéristiques et nous nous soutenons mutuellement.

J'ai surtout un ami comme cela, que je fréquente quotidiennement car on fait les mêmes études. On est tous les deux paradoxalement hypersensibles et durs (on forme un binôme inséparable et beaucoup nous prennent pour les "cadors" de l'école : "Les hommes qui passent pour être durs sont de fait beaucoup plus sensibles que ceux dont on vante la sensibilité expansive. Ils se font durs parce que leur sensibilité, étant vraie, les fait souffrir." - Constant).

On discute régulièrement de notre décalage et on a cette même impression d'asphyxie : on a l'impression que le monde entier, de façon inconsciente bien sûr (par ses caractéristiques propres, je vous laisse en déduire ce que vous voulez selon votre propre expérience), nous écrase et nous étouffe. Alors, pour survivre, on se gorge de désinvolture, on détonne d'ironie et on resplendit de cynisme.

Finalement, on nous prend pour des petits rebelles ridicules auto-satisfaits. C'est tragique : ce qui n'est qu'une mesure désespérée pour respirer en société est interprété comme de la suffisance; ce qui témoigne d'un mal-être profond (d'une quasi-impossibilité d'exister!) est vu comme la marque d'une extrême confiance en soi. Et alors, nous les fragiles, nous les sensibles, on passe pour les "blousons noirs" du coin : du coup, on fait peur aux gens comme nous et on attire des personnes qui nous insupportent. Si seulement les timides qui baissent les yeux en nous croisant savaient qu'on les respecte plus que les matamores qui nous entourent!
AlsoSpratchAlmaMater
AlsoSpratchAlmaMater

Messages : 50
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 30
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par Wiwi Sam 12 Nov 2011 - 15:09

Bonjour Werther,

Je suis a peut pres dans la meme situation que toi. S expatrier est une experience sans commune mesure. C est un decalge non seulement culturel mais egalement personnel. Par cela, je pense que le changement de langue et de norme culturelle amplifie ce sentiment de non-appartenance.

Quant aux choix communautaristes, il me semble important de pouvoir se ressourcer au milieu de sea semblables pour pouvoir accueuillir les autres. Pour avoir fait l experience de ne pas vouloir rencontrer des francais au debut de mon expatriation, la perte des reperes culturels peut avoir de facheuse consequence. Depuis je ne vois pas le communautarisme comme une mauvaise chose, mais uniquement si il existe in reel echange avec le reste de la societe.

Je m arrete la pour eviter de partir en hors sujet.

Wiwi

Wiwi

Messages : 57
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38
Localisation : Brisbane Australie

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par meï Sam 12 Nov 2011 - 17:37

il n'y a pâs de mensa là ou tu es?
les mensans sont partout je pense (bon pas ds tous les pays mais il en existe un paquet..)
il est possible que tu trouves meme des francophones au sein des mensans de chez toi? as tu pu aller en rencontrer?
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 48
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par jessyline Dim 15 Juil 2012 - 12:48

Et bien fort étonné de lire cela,
mais également agréablement surprise,
car j'ai moi même cette impression d'asphyxie.

Kara tu parles de monde elfique retiré des autres communautés,
c'est pour moi malheureusement la seule solution que je vois à
notre état zèbrique.

Bien que je suis également, pour l'ouverture sociale, je suis déçu
des gens et de leurs comportements.
Je suis consciente qu'ils sont ce qu'ils sont et qu'ils ne peuvent malheureusement
pas être différent, ils sont souvent démasqués en quelques secondes.
Je m'efforce de leurs donner une chance, malgré mon caractère critique,
la première impression est souvent la bonne.
Ils me paraissent très rapidement ternes et l'analyse de leur personnalité
fait, je ne leur porte plus d'intérêt.
Cela est si triste Sad

La seule échappatoire que j'ai trouvé à cela est de me créer un monde imaginaire.
Un monde dans lequel les échanges sociaux sont riches, constructifs et émouvants.
mais cela reste dans mes pensées.
Donc un monde elfique serait exactement ce qui me conviendrait,
chacun des zèbres pourraient s'épanouir.
Malheureusement je ne connais que deux zèbres, ce qui n'est pas suffisant pour avoir une vie sociale intéressante.
jessyline
jessyline

Messages : 16
Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 35
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par Wise Dim 15 Juil 2012 - 14:42

Werther a écrit:et je ne souhaite pas me fermer à la diversité du monde et des rencontres
il y a un truc que je trouve contradictoire, zebritude... et recherche de la diversité.
je trouve qu'il y a une rare diversité chez les z.
beaucoup de personnages surprenants, originaux, extrèmes, compliqués, et changeants...
donc je pense que ce n'est pas du communautarisme.
c'est tres tres large "zèbre", il y a vraiment de tout.
Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par jessyline Dim 15 Juil 2012 - 15:21

je suis entièrement d'accord avec toi,
ceux sont des personnes complexes qui vivent leurs
différences avec plus ou moins de facilité.
Mais elles reste tout de même "entières" et uniques.
jessyline
jessyline

Messages : 16
Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 35
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par Ethelred Dim 15 Juil 2012 - 15:47

Kara-Stéphanie a écrit:
Pis des fois, je repense aux communautés elfes, si sophistiqués, si "étranges" et différents physiquement aussi, qui partirent un njour loin des terres des hommes... Aux fées qui s'exhilèrent et devinrent de moins en moins courantes... Je me dis qu'on ne doit pas être les premiers dans l'Histoire à y songer.

Ca me parle énormément ça...

Et Jessyline, quand tu dis:

Jessyline a écrit:
Je m'efforce de leurs donner une chance, malgré mon caractère critique,
la première impression est souvent la bonne.
Ils me paraissent très rapidement ternes et l'analyse de leur personnalité
fait, je ne leur porte plus d'intérêt.
Cela est si triste

...Pareil pour moi.
Difficile à gérer.
Ce n'est pas faute d'avoir envie de se faire des amis, mais c'est comme si on n'était pas sur la même fréquence radio.
Et quand l'amitié démarre, je remarque que souvent je finis par me faire "vampiriser". Inconsciemment, les gens semblent vouloir puiser dans ma propre énergie vitale pour essayer de s'accomplir...
J'ai eu quelques mauvaises expériences et maintenant, dès que je vois que l'histoire se répète, je coupe le cordon avant de trop souffrir, ou causer de la souffrance.
Pas cool du tout.

Ethelred
Ethelred

Messages : 70
Date d'inscription : 05/07/2012

http://www.norzgodz.com

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par jessyline Dim 15 Juil 2012 - 22:30

moi je dois être masochiste, je me casse les dents et je recommence et encore et encore...

En fait, il faudrait faire une communauté comme les mormons en bien moins exclusif.
Un monde qui ne tournerait pas autour de l'argent et dans laquelle la créativité serait le moteur.
Mais bon je ne trouve pas des gens qui sont comme moi dans ma vie de tous les jours alors de là à faire une communauté, j'en suis à des années lumières.
jessyline
jessyline

Messages : 16
Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 35
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par jbacmo Lun 12 Nov 2012 - 6:50

Je vous invite à aller lire ça: https://www.zebrascrossing.net/t1032-misanthropie-cynisme-desabusement-dedain-avoir-mal-aux-autres-et-aller-au-dela
C'est fantastique ce texte et mieux écrit que je ne pourrais le faire.
Sur le communautarisme: je voyage pas mal aussi, et me retrouver de temps en temps avec des Français pour pouvoir partager une blague commune qui ne se traduit pas, ça permet d'utiliser une partie de moi qui ne trouverait pas d'expression autrement. Ceci dit, je ne passe pas tout mon temps avec, sinon je reviendrais en France, je vois pas bien l'intérêt que j'aurais à être ailleurs.
Je pense qu'on a tous pas mal de facettes à notre personnalité, et qu'on a besoin de gens avec qui les vivre. La zébritude en fait partie. Et pourquoi pas une immersion totale en zébritude pendant quelques semaines pour ceux que ça tente? Si ça peut leur permettre d'aller jusqu'au bout de l'exploration de cette facette d'eux-mêmes par ce biais?
A chacun de trouver les espaces où il se sent pousser, un peu comme une plante. Du moment qu'on se laisse le droit d'en changer quand on en a marre... Je pense que les communautés zèbres auraient leurs limites aussi. C'est comme d'autres facteurs: l'homosexualité, le fait d'être une femme, la couleur de peau, la classe sociale... Ce sont des données fondamentales pour se comprendre, qu'il faut explorer une à une ou en parrallèle.
Et puis des fois on a plus envie/besoin de quêtes spirituelles, ou intellectuelles, ou physiques, ou relationnelles...
En gros, en France comme ailleurs, j'essaie de m'autoriser à aller chercher de l'engrais là où j'en perçois.
En plus j'ai assez foi dans mon anti-conformisme naturel pour ne pas m'enfermer dans une case à vie. Je suis vraiment à fond dans mes expériences à chaque fois, pendant quelques jours ou semaines ou mois ou années, mais en regardant à plus long terme, finalement je continue d'évoluer.
En gros, je me permet de m'"enfermer" parfois, vu que c'est en toute conscience, et que je me permet aussi d'aller voir ailleurs quand j'en ai marre...
Donc oui, le communautarisme c'est un risque, l'individualisme aussi, mais comme dit mon papa, "y a que ceuxqui font rien qui ne font pas de bêtises", alors vu que faire rien c'est peut-être bien une bêtise en soi, et qu'en plus c'est pas fun, choisissez quelle bêtise vous paraîtlaplus stimulante pour le moment et allez-y! Soyez "too much".
Pour ceux qui auraient besoin d'une formulation plus intellectualisée: l'équilibre de vie c'est comme l'équilibre alimentaire, c'est pas sur un repas que ça se calcule, c'est en moyenne...
jbacmo
jbacmo

Messages : 29
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Ben, devant mon ordi...

Revenir en haut Aller en bas

Asphyxie zèbrienne  Empty Re: Asphyxie zèbrienne

Message par Mag Lun 12 Nov 2012 - 8:20

Merci jbacmo d'avoir été chercher et de mettre ce lien
ces lectures m'aident à reprendre tout doucement une respiration que je bloquais à force ces dernières semaines ne pas trouver ici l'air dont j'ai besoin pour respirer en harmonie avec d'autres Very Happy

Belle journée à vous tous et bonnes goulées d'air pur !

Au galop !

edit : je trouve que ce sujet demanderai à se trouver dans une autres section que voyager, comme par exemple "vie de zèbre"...
Mag
Mag

Messages : 3860
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 75

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum