Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

+2
Dharmina
nicobed
6 participants

Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par nicobed Mer 3 Mar 2021 - 10:41

Bonjour, depuis assez longtemps je vois que qque chose cloche: hyper-empathie (parfois super déplacée et mal comprise...), hyper-sensibilité, volonté de créer de l'harmonie autour de moi, hyper-angoissé (parfois/souvent sans savoir vraiment pq, difficultés de concentration, doué pour l'improvisation musicale, réputation de "gentil",...mais surtout 2 choses: une épuisante cogitation permanente, omnidirectionnelle et très difficile à calmer/maitriser.... et une estime de soi à zéro.
Un beau jour il y a 2 ans, ma soeur me passe un bouquin "Je pense trop" de Ch. Petitcollin...et là le choc, les larmes, suivent le déni et la colère.... J'ai essayé de mettre ca ds un coin de ma tete en regardant ailleurs, convaincu par ailleurs d'être un débile profond...
Mais pas de bol, gros coup de blues il y a 2/3 semaines et donc comme ca sur un coup de tête, je fais le pre-test Mensa et quelques tests en ligne (notamment mon qi.com il me semble). Et là, la 2eme couche: Mensa:36, monqi.com entre 127 et 135, autres: toujours au dessus de 125... Of course le doute sur la pertinence/valeur scientifique de ces tests en ligne mais globalement plusieurs sources qui semblent aller ds le mm sens et qui viennent renforcer le doute/les angoisses...
A ce jour, je me pose la question du WAIS IV mais en fait je crève de peur (cf self estime naze)....
Voilà pour ma longue présentation....si vous avez réussi à aller au bout (si c le cas soyez en remerciés)...

nicobed

Messages : 7
Date d'inscription : 03/03/2021
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par Dharmina Mer 3 Mar 2021 - 11:13

Comme y a pas vraiment de traitement au fait d'etre hpi, qu'attends-tu d'une validation de ton auto-diagnostique (assez corroboré d'ailleurs pour être crédible)?

Si tu le conçois comme un sésame pour t'autoriser à consulter des personnes specialisées, c'est un bon choix. Sinon, c'est t'infliger une violence en plus et te dépouiller de temps et d'argent.
Même en ayant des q.i. dans la norme, qu'y a-t-il de mal à se poser bcp de questions? Pourquoi culpabiliser? Chacun emploie son temps selon sa personnalité, tes activités intellectuelles ne sont pas nuisibles aux autres ni à l'environnement. Tu as toute légitimité à aller dans la vie comme tu le fais, test wais ou pas!

Promenade dans la verdure, un peu de sport, des bons petits plats ocassionnels, des séances de ravi-de-la-crèche (tu souris à tout, plusieurs fois par jour, pendant un mois), ça me semble plus efficace pour aller mieux que de confirmer ou infirmer appartenir à un groupe selon une méthode avec ses lacunes.
Moi, j'aime pas les étiquettes, badges d'entrée et autres blabla sectaires. Mais si tu sens qu'appartenir à un groupe défini est une lumière sur ton chemin, tente le test sans y mettre d'enjeu.
Bon cheminement (puisqu'on finira tous au même endroit...)

Dharmina

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par Topsy Turvy Mer 3 Mar 2021 - 11:27

Hello,

Je prends les remerciements et les 20 balles de la case départ.
(Que les autres se sentent libres de faire de même, il en reste.)
clown

Pour la débilité profonde, tu sembles avoir de la marge.
Pourquoi douter plus si faisceau d'indices convergents ?
Perplexe

Bienvenue !
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 4160
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par nicobed Mer 3 Mar 2021 - 11:31

Bonjour Dharmina, un grand merci pour ton retour... Je crois, qu'il y a de mon côté une volonté de donner du sens à une souffrance profonde, continue et pouvoir me dire d'une certaine facon que je n'y suis pour rien...
Je te rejoins sur le fait que par ailleurs, je ne vois pas très bien ce que pourrais m'apporter un diagnostic "officiel" (sachant que ledit diagnostic est - ne l'oubions pas - une source de revenu substancielle pour la profession).... C là le coeur de mon hésitation à laquelle on ajoute la peur/le danger de la démarche (je souscris tout à fait à ton terme de violence que je trouve très bien choisi...Merci...)...
Se poser bcp de questions? Agreed, no problem mais lorsque le mouvement est permanent, circulaire, réflexif à l'infini (parfois je m'observe en train de penser pour analyser ma propre façon de penser - ca à l'air dingue... c parce que ca l'est certainement.. Shocked)... Certains matins, à peine le pied par terre c parti... donc je suis obligé de lutter pour "ne penser à rien"... Bref, un peu lunaire tout ça... Merci en tout cas de ta réponse apaisée et pleine de bon sens... Cheers,

nicobed

Messages : 7
Date d'inscription : 03/03/2021
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par nicobed Mer 3 Mar 2021 - 11:34

Hello Topsy,

Good question!! Self estime quand tu n'es pas là!! Pourquoi se faire confiance alors qu'on pourrait douter (de nouveau et comme d'habitude) de ses capacités!! Shocked
Many thx pr ton msg en tout cas...

nicobed

Messages : 7
Date d'inscription : 03/03/2021
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par Topsy Turvy Mer 3 Mar 2021 - 11:54

Je comprends mieux suite à ta réponse à Dharmina. Comme des gens doutent malgré un test positif et le test est faussé par trop de stress, tâter encore le terrain en trainant par ici me semble une bonne idée.

Long hug
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 4160
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par Jean-Claude Inconvenant Mer 3 Mar 2021 - 17:03

Bienvenue  chez les penseurs compulsifs nicobed !

M'est avis que tu cherches... une preuve.

Alors bénéfique ou non, quand on veut savoir, c'est pas le propos.

Je te raconte un peu pour moi, histoire de te donner de quoi mettre une majuscule à ton pseudo.

Concernant les tests en ligne, je suis aussi passé par là et de 115 à 156, j'ai vite compris que bon, bof quoi. Le prétest Mensa aussi (32 pour ma part, pas rassurant) et j'ai fini dans un cabinet (au singulier) pour passer la WAIS.
Et j'étais mort de trouille, en dépression (de toute façon je suis toujours en dépression) mais ayant stoppé mon traitement (Effexor, pas le plus facile à arrêter) deux mois auparavant histoire de ne pas fausser quoique ce soit, en quasi burnout, avec un bel abcès dentaire juste avant la passation (tu vois, on s'en trouve des excuses vu l'enjeu qu'on met dedans) et le jour venu, avec une estime de soi en Nouvelle-Zélande, on fait forcément caca dans sa culotte. Et pourtant.
Bref, je comprend et pas qu'un peu.
Perso je me suis raccroché à un truc dans mes moments de paniques avant la passation: mes tests de l'armée. C'est pas grand-chose mais ça m'a aidé, non seulement à franchir le pas mais aussi à tenir jusqu'au jour J sans me liquéfier. Si tu as moyen de ton côté. Parce que je ne me sentais vraiment pas intelligent, et même après les tests, c'est toujours pas le cas.

Ça fait 7 mois maintenant et le travail reste immense, surtout après tant d'années sans savoir (ce qui est ton cas également). Un changement de paradigme, une renaissance, un bouleversement, bien souvent déstabilisant en ce qui me concerne, mais passer ces tests, avec le recul, ce fut pour moi un moyen de me connaitre, de me rencontrer enfin (c'est ça l'important finalement).

Alors si je ne me trompe pas, que tu en as besoin, de c'te preuve, c'est pas le moment de procrastiner.Wink
Jean-Claude Inconvenant
Jean-Claude Inconvenant

Messages : 272
Date d'inscription : 04/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par nicobed Mer 3 Mar 2021 - 20:15

Merci JC et Topsy pour vos feedbacks... Vous l'avez compris au délà du flip, j'ai une autre grosse interrogation, et j'avoue qu'en l'espece la réponse de Dharmina est éclairante et la tienne aussi JC... C qu'en fait je ne suis pas sur que le fait de me faire tester m'apporte quelque chose par contre je suis absolument sur de la prise de risque/mise en danger que cela peut consituer...
Comme dit Topsy: "tâter encore le terrain en trainant par ici me semble une bonne idée."...
Un immense merci pour vos msg... On se sent moins seul... (J'ai même pas réussi à aborder le sujet avec ma femme après 25 ans de mariage des enfants et des petits enfants... C dire si je suis à l'aise avec le sujet...). Big merci again

nicobed

Messages : 7
Date d'inscription : 03/03/2021
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par Jean-Claude Inconvenant Mer 3 Mar 2021 - 20:26

Chacun a ses propres ressentis, ses expériences, et ça évolue en fonction du temps et selon les gens (t'as vu l'enculage de mouche? hein!).

Plus sérieusement, de rien Nicobed, on fait ce qu'on peut et de mon côté, c'est avec plaisir. J'ai eu ce retour, donc j'en connais l'importance. Long hug
Jean-Claude Inconvenant
Jean-Claude Inconvenant

Messages : 272
Date d'inscription : 04/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par Kallima Dim 7 Mar 2021 - 16:20

Bonjour Nicobed,

Tu parles du fait de cogiter en permanence comme d'une souffrance. Je peux le comprendre (et pour le sommeil en général, c'est pas la joie…  Rolling Eyes ). Il me semble que c'est quelque chose que tu ne pourras jamais arrêter, mais que tu peux peut-être arriver à canaliser : canaliser ton esprit vers quelque chose de précis, pour éviter de ressasser des choses douloureuses, par exemple.
En fait, ce cerveau qui bouillonne, c'est plutôt quelque chose de positif, même si aujourd'hui tu ne le vois pas comme ça. C'est une capacité à réfléchir sur les choses, à analyser des situations, à trouver des solutions aux problèmes, à percevoir ce que d'autres n'auront peut-être pas vu, à recouper plusieurs éléments, etc.
La difficulté, c'est que c'est comme se retrouver au volant d'une voiture de course alors que tu n'as même pas encore le permis de conduire… On n'a pas reçu le mode d'emploi qui va avec cette super machine.

(J'ai même pas réussi à aborder le sujet avec ma femme après 25 ans de mariage des enfants et des petits enfants... C dire si je suis à l'aise avec le sujet...)
Quand j'en ai parlé à mon compagnon, il s'est renseigné sur le sujet et m'a tout de suite dit que, pour lui, il n'y avait aucun doute. C'était pour moi la première reconnaissance, hormis l'ami qui m'avait parlé de la douance.
Vous avez partagé tant de choses, je pense que tu devrais lui en parler.

.
Kallima
Kallima

Messages : 357
Date d'inscription : 30/12/2019
Age : 40
Localisation : Belgique (région namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser.... Empty Re: Hello, 49 ans, plein de doutes et des efforts désespérés (désesperants) pour arreter de penser....

Message par Patate Dim 7 Mar 2021 - 20:56

Hello !
Le wais est plus qu'un chiffrée conclusion. C'est l'occasion de te confronter à toi-même ou pas ! Ça peut effectivement renforcer ton estime de soi mais, pour mon cas, n'ayant pas été détecté THQI... Bah j'étais déçue sur le moment (pourtant je n'en suis pas loin). Bref. L'estime ça se travaille et pas seul de préférence.

Pour le cerveau en repos : méditation, sophrologie, hypnose etc. Un cerveau avec une certaine élasticité se plie fort bien à cette exercice et si je puis me permettre, à presque 50 balais, ça doit être possible ! Tu dois quand-même être plus calmos qu'à 20 piges !

Et sinon, bienvenu dans la chavane Wink
Patate
Patate

Messages : 2879
Date d'inscription : 20/01/2017
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum