Etudes de médecine, besoin de vos avis

Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Sam 13 Fév 2021 - 23:49

Bonsoir,

A la vue de tous les posts traitant de l'ennui pendant les études, je pense être au bon endroit pour poser ma question.
Pour la faire courte, j'ai toujours été bon à l'école même si je m'y suis toujours ennuyé et j'ai eu ma première année du premier coup, je suis maintenant en 4ème année.
J'ai choisi médecine pour le côté intellectuel et plutôt dans l'idée de faire chirurgie. Je suis très curieux, j'ai beaucoup de passions etc. Je suis très peu social mais ça ne m'empêche pas d'être empathique et je me voyais en bon médecin. A priori ça pouvait le faire mais je ne savais pas vraiment où je mettais les pieds.

Ma deuxième et ma troisième année ont été très compliquées, je me suis ennuyé à mourir car les cours se résumaient à apprendre par cœur des pages et des pages. N'ayant jamais été capable de mémoriser ne serait-ce qu'un poème par cœur... vous imaginez ma difficulté à trouver du sens à tout ça. Je suis plutôt créatif et littéraire alors ça a été vraiment déprimant, en plus je ne me suis pas intégré à la promo car totalement désintéressé des soirées étudiantes. Bon au final j'ai eu mes partiels malgré beaucoup de stress et de remises en question, mais je n'ai pas arrêté.

Maintenant me voilà en quatrième année, toujours des milliers de pages à apprendre mais je me connais mieux et je profite du fait d'apprendre facilement pour m'épanouir un peu plus en dehors des études. J'arrive presque à m'intéresser à mes cours, dommage qu'ils soient aussi spécialisés. Le soucis c'est que depuis le début je fais des stages et... je trouve ça tout aussi nul. J'ai l'impression que pour faire ce métier il suffit d'avoir une très bonne mémoire. En stage je n'arrive pas à m'investir, c'est comme si mon cerveau se mettait en veille et au final je me trouve mauvais alors que j'ai théoriquement des connaissances (j'en doute toujours). Les rapports sociaux sont aussi difficiles pour moi que ce soit avec les patients ou avec les soignants (je suis très introverti, le contact m'est très difficile, autant physique que verbal), je ne me sens pas à ma place. Bon... j'ai encore un peu d'espoir avec la chirurgie et la psy... mais chaque jour je me demande si je fais bien de continuer. Je me dis que si même médecine ne me semble pas stimulant qu'est ce qui pourra l'être ? Peut être dans l'art mais bon ce n'est pas ce qui a le plus de débouchées... L'ennui pendant les études je peux prendre sur moi encore un peu mais l'ennui au travail c'est pour la vie... Après je me dis que la médecine offre beaucoup de possibilités, peut-être qu'il me suffit de trouver la bonne ?

Ma grande angoisse est de choisir ma spé dans 2 ans et de voir que ce n'est pas que les études le problème mais bien le métier qui ne me correspond pas. Je ne vois pas d'issues pour faire autre chose.. et puis si ça se trouve je me serai aussi ennuyé ailleurs. Pour moi être épanoui dans mon métier c'est important.

Je ne sais pas quoi faire... Je suis preneur de tout témoignage que vous soyez étudiants ou que vous ayez terminé vos études de médecine ou d'autre chose.

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Confiteor Dim 14 Fév 2021 - 3:13

Les rapports sociaux sont aussi difficiles pour moi /.../ avec les patients
j'ai encore un peu d'espoir avec /.../ la psy.
Heu ... Comment dire sans être blessant ?

Fais plutôt radio, tu les verras sur un écran. Déjà, en chir, ils dorment (si l'anesth n'est pas trop bourré) c'est une vertu dans ton cas.
Confiteor
Confiteor

Messages : 5231
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par My_illusion Dim 14 Fév 2021 - 8:56

Bonjour Ramina,

Première chose : les études n’ont vraiment rien à voir avec la pratique. Bien sûr il faut un certain bagage d’information mais la théorie donnée est beaucoup trop pointue et aversive que la Pratique. Les études de médecine ont pour but (mais c’est relativement peu axé sur la clinique) de te rendre capable de mener une anamnèse complète, et monter assez rapidement un diagnostic différentiel en classant du plus probable au moins probable, et d’effectuer les examens complémentaires les plus pertinents. Si tu choisis la chirurgie, tu auras le choix entre tissus mous ou tissus durs, et dans ces deux catégories tu as aussi plein de spécialisations. Par exemple, spécialiste en chirurgie maxillo-faciale. Pour n’en citer qu’une, c’est au gré des opportunités et de ton évolution que tu t’orienteras. Sinon, pour le fait se s’ennuyer, à ma connaissance, il n’y a aucun autre métier de plus polyvalent et stimulant autant l’intellectuel que le physique ! Après, tu peux t’orienter dans du max de pratique comme la chir’ ou viser l’intellectuel avant tout. A ton stade, tu n’es probablement pas au courant de toutes les orientations possibles que tu peux prendre. Ce sont les stages d’internistes qui vont vraiment te donner une réelle idée du métier, enfin, d’une partie.

La première question c’est de savoir ce qui te motivait à faire médecine?

Si tu compte sur la reconnaissance sociale et le salaire, tu ne tiendras pas. Il faut une vocation assez forte dans le fait de poser des actes qui soulagent et améliorent des vies. Si c’est pour faire plaisir à papa/maman et les copains, tu ne vas pas faire long feu dans ce métier qui est souvent éreintant. Mais là aussi, toute voie est possible, y’a des médecins qui foutent pas grand chose, y’en a même à l’état qui passent chez les fonctionnaires vérifier leur état de santé, dont le diagnostic a été posé par un généraliste... pas besoin de trop se fouler si tu veux mon avis, tout en recevant un gros salaire. Il y a aussi des médecins biologistes qui vérifient les examens labo faits par les laborantins et qui valident les résultats. Médecin ouvrent énormément de portes. Mais faut pas se leurrer, ce n’est pas comme dans grey’s anatomy et Dr house (tu as déjà repéré le tas d’erreurs ?). On dirait que les médecins dirigent l’hôpital alors qu’en réalité c’est l’administration de l’hôpital qui outillent ses médecins (les médecins sont également un outil) et les soumet à un cadre strict.

Je ne suis pas médecin pour humains mais pour animaux, et ce qui est cool en animaux c’est que tu dois être relativement bon en tout domaine. Ce qui est plutôt impossible. En échographie, je sais faire que le minimum syndical par exemple car c’est réellement une voie à part entière. Mais comme en médecine humaine, lorsque les cas deviennent trop complexes, on réfère chez des spécialistes qui savent déjà où chercher.

En résumé, pour te faire une idée plus claire, il faut côtoyer des médecins dans la pratique. Ne te base certainement pas sur les études qui ne sont, comme disait mon paternel, que le ticket pour enfin apprendre le métier.

Personnellement, la sensation de soulager une vie, et d’améliorer ses conditions, ça procure une sensation de bien-être qu’on ne trouve pas autrement. Alors rien que pour ça, je ne peux pas regretter.

La clientèle par contre... à 98% ce sont des gens très biens. A 2% tu as des gens très casse-couilles.

Le métier de rêve, il n’existe pas cela dit.
My_illusion
My_illusion

Messages : 3635
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Névromon Dim 14 Fév 2021 - 9:14

Prends en compte le contexte, qui n'améliore peut-être pas les choses, même si ces questions, tu te les poses depuis longtemps.
Névromon
Névromon

Messages : 347
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Dim 14 Fév 2021 - 9:50

Confiteor a écrit:
Les rapports sociaux sont aussi difficiles pour moi /.../ avec les patients
j'ai encore un peu d'espoir avec /.../ la psy.
Heu ... Comment dire sans être blessant ?

Fais plutôt radio, tu les verras sur un écran. Déjà, en chir, ils dorment (si l'anesth n'est pas trop bourré) c'est une vertu dans ton cas.
Oui dit comme ça je comprends que ça ait l'air bête.
Je ne suis pas non plus asocial, mais c'est tout de même particulier d'examiner physiquement une personne... enfin je trouve. Et l’hôpital est un milieu tout aussi particulier où il est difficile de trouver sa place et d'être à l'aise. Souvent on est livré à soi-même et si on a pas un grand sens de l'initiative et une certaine assurance avec les patients c'est compliqué... En général j'ai plutôt un bon contact avec les gens... j'ai de très bons retours des patients... mais je suis juste réservé et je n'aime pas l'ambiance de l’hôpital et de l'examen clinique. La psy est une spécialité qui m'attire plus que les spécialités somatiques et j'y suis déjà passé en stage.

@My_illusion : merci pour ton message.
Ce qui m'a motivé à faire médecine ce n'est ni le salaire ni la reconnaissance sociale, même si forcément c'était un plus. Ce n'est pas non plus Dr House.
Je ne savais pas vraiment ce qu'était la médecine en sortant du lycée puisque je ne suis pas issu d'une famille de médecins. J'ai regardé les matières au programme de la P1 : maths, chimie, bio, anat... et ça m'a plu, d'ailleurs j'ai préféré ma PACES à la suite. J'ai aussi regardé des reportages sur la suite des études, la chirurgie me donnait vraiment envie pour son côté manuel et parce que j'étais intéressé par l'anatomie (j'ai beaucoup aimé les dissections par la suite). J'ai hésité entre ça, faire des études de graphisme ou une prépa BCPST.
Avec le recul je me suis sûrement posé des mauvaises questions, en même temps à 18 ans ce n'est pas facile de faire un choix...

Dans mes études ça me manque de ne plus avoir de maths, de français, de chimie et de devoir accumuler des connaissances, mais si le métier me plait je prends sur moi. J'ai dépassé le stade du ras le bol des études, j'essaye de prendre les choses avec curiosité et bonne volonté.
Par contre si au final je fais tout ça pour choisir la spé la moins médicale et la plus planquée possible... à quoi bon ? Maintenant ce sont les stages qui me découragent un peu car ce que je vois de la pratique ne me passionne pas, mais je n'ai pas tout vu.
Je crois qu'il existe des possibilités d'intégrer des écoles d'ingénieur avec un M1, c'est juste une idée...
J'en ai marre de me poser ces questions chaque année et ça joue sur mes résultats.

Si tu choisis la chirurgie, tu auras le choix entre tissus mous ou tissus durs, et dans ces deux catégories tu as aussi plein de spécialisations. Par exemple, spécialiste en chirurgie maxillo-faciale. Pour n’en citer qu’une, c’est au gré des opportunités et de ton évolution que tu t’orienteras. Sinon, pour le fait se s’ennuyer, à ma connaissance, il n’y a aucun autre métier de plus polyvalent et stimulant autant l’intellectuel que le physique ! Après, tu peux t’orienter dans du max de pratique comme la chir’ ou viser l’intellectuel avant tout. A ton stade, tu n’es probablement pas au courant de toutes les orientations possibles que tu peux prendre. Ce sont les stages d’internistes qui vont vraiment te donner une réelle idée du métier, enfin, d’une partie.
Ce que tu dis là me donne plutôt envie de m'accrocher tout de même.

@Névromon le Dim : le contexte sanitaire ? C'est clair que ça n'aide pas mais je me pose des questions depuis la deuxième année.

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par horizon artificiel Dim 14 Fév 2021 - 10:01

Je ne suis pas du métier, je ne m'y connais pas trop... mais je te vois bien médecin légiste en thanatologie.

C'est pas une blague.

Tu feras ce que tu veux de cette idée.

Renseigne toi un peu quand-même.

Bonne continuation.
horizon artificiel
horizon artificiel

Messages : 1970
Date d'inscription : 23/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Dim 14 Fév 2021 - 10:10

horizon artificiel a écrit:Je ne suis pas du métier, je ne m'y connais pas trop... mais je te vois bien médecin légiste en thanatologie.

C'est pas une blague.

Tu feras ce que tu veux de cette idée.

Renseigne toi un peu quand-même.

Bonne continuation.
Euh, je ne me suis jamais projeté dans cette spé mais c'est vrai que je ne la connais pas du tout.
Je me renseignerai on sait jamais...
Je précise que je ne suis pas sociopathe tout de même hein !

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par horizon artificiel Dim 14 Fév 2021 - 10:14

Je ne l'ai jamais insinué.

Je te souhaite de trouver ce qui te convient.

Very Happy
horizon artificiel
horizon artificiel

Messages : 1970
Date d'inscription : 23/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Dim 14 Fév 2021 - 10:44

Je crois qu'il existe des possibilités d'intégrer des écoles d'ingénieur avec un M1, c'est juste une idée...

Ça me rassure que tu envisages une éventuelle reconversion avec sortie par le haut, parce que douter beaucoup jusqu'en quatrième, ça me paraît inquiétant.

Pour pas t'emmerder, tu peux envisager la médecine humanitaire, par exemple, que ce soit pour la chir ou autre chose. Sinon, j'ai aussi pensé à légiste. C'est important pour les familles, il y a des gestes techniques de chir,...

Ou reprendre en sciences forensiques, pour l'interdisciplinaire.

Est-ce qu'il y a des médecins qui t'inspirent ? Des projections dans les soins du futur ?

Tu dis que tu ne connaissais pas la médecine parce que tu ne viens pas d'une famille de médecins, mais tu n'évoques pas l'autre côté du miroir. Comme patient, tu penses quoi de la médecine ?

Si tu envisages la psy, et si ça manque à tes expériences, je t'invite à consulter assez vite un ou des psy. Sérieusement. Je trouverais bien que tu aies des expériences et points de vue du patient (pas pour l'obstétrique, ok).

La chirurgie, par exemple, on la voit pas pareil selon qu'on a été ou pas du côté du receveur. As-tu eu l'occasion de passer sur le billard ?

Un éclairage décalé sur le "bon médecin" [joke inside] (il faut imaginer les sauts à la ligne) :
Qu'est-ce qu'un bon médecin ?
M.-A. Raetzo

La science gastronomique ne peut malheureusement pas répondre à cette question. En effet, l'occidental moyen n'est pas comestible en raison de l'accumulation de métaux lourds et de DDT dans les tissus graisseux. Comme il est dangereux de procéder à une étude sur le terrain, il faut donc trouver d'autres critères que gustatifs.Qui peut nous aider à répondre à cette question ? Les assurances maladie et les politiques ont la réponse. Loués soient-ils ! Le bon médecin, c'est le médecin bon marché (MBM). Comment n'y avait-on pas pensé !!! Qu'est-ce qu'un MBM ? C'est le médecin dont le coût par cas est inférieur à la norme. Comment peut-on devenir un MBM ? Trois méthodes : 1. Etre ignorant. 2. Ne pas être (trop) angoissé. 3. Fonctionner sur le mode opératoire. [...]
https://www.revmed.ch/RMS/2005/RMS-13/1664
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Dim 14 Fév 2021 - 10:52

Je propose aussi le métier d'art-thérapeute, qui me paraît pouvoir répondre à plusieurs de tes goûts.

Tu as de la chance de pouvoir t'imaginer "tout" (même si ce n'est pas pratique pour s'orienter).
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Confiteor Dim 14 Fév 2021 - 11:25

Peut-être faut-il te résoudre à ce que l'enchainement des circonstances t'aient conduit vers un métier qui ne t'enthousiasme pas, c'est assez banal ! Même s'il reste d'éternelles frustrations, on peut y survivre et s'y épanouir en exerçant ses passions en dehors.

Tu peux choisir une spé permettant un partage du temps entre pratique libérale et hospitalière. L'une servant à t'assurer le confort matériel, l'autre à satisfaire une appétence pour la "belle" médecine.

Notre fille a choisi dermato, elle finit son internat et a trouvé sa place en cliniquat afin de pourvoir s'établir en secteur 2.
Elle se projette dans l'avenir avec une fonction de PH d'un côté, sa place lui est "réservée" et le reste du temps à de l'épilage de chatte au laser ou à du détatouage à 350 € de l'heure  afin de pouvoir s'acheter une belle baraque avec vue sur lac.
Y'a pire comme vie.
La dermato ne lui déplait pas, à haut niveau, y'a de vraies bonnes stimulations intellectuelles, mais dire que c'est une passion serait exagéré.
Parfois, arbitrer en raison le réel est douloureux mais réaliste. Nous n'avons pas tous la chance de "tomber" dans un métier passion. Les choix d'orientation sont faits à un âge où le plus souvent ce sont des hasards de la vie qui nous conduisent sans qu'on ait les moyens de se projeter dans les conséquences ni de connaître ses appétences profondes.

Les réorientations tardives sont possibles. Elles ne sont pas sans nuisances en termes de perte de temps, recul de l'âge d'entrée dans la vie active, de la recherche d'un partenaire de vie stable, d'éventuelle procréation, etc.
Et puis, ne jamais oublier que l'image qu'on se fait d'un métier avant d'en avoir approché précisément les vertus et les nuisances par la pratique est empreinte de biais cognitifs. On se rassure parfois avec de vains espoirs.

Il s'agit moins de se "résigner" que de prendre le réel avec du recul, d'apprendre à accepter les limites du possible accessible. La vie n'est pas un jardin d’Éden ...
Confiteor
Confiteor

Messages : 5231
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Dim 14 Fév 2021 - 11:55

A 22 ans (j'imagine), il me paraît pertinent de se poser la question de son orientation, on ne fait pas tache dans le paysage quoi qu'on envisage, à 22 ans...

Je trouverais con de persister en médecine sans rien en aimer vraiment, ni les études, ni les débouchés.

Il y a des gens qui font médecine après un autre métier (genre danseur, sportif de haut niveau, ingénieur,...), d'autres qui font médecine pour faire autre chose ensuite (reprendre la boîte de papa, reprendre des études dans un domaine qui convient mieux, écrire,...).

J'en connaissais un (RIP) qui a passé sa vie en musicien de jazz... et accessoirement médecin saisonnier pour arrondir les fins d'années (mettre des plâtres sur des touristes, ça l'emmerdait pas trop). Toujours bourré, il fallait parfois l'aider à retrouver sa piaule. Il avait mis une photo de Flaubert sur sa boîte aux lettres, c'est vrai que la ressemblance était saisissante. ^^

Si on te disait maintenant "pas de bol, tu es juif (ou tu as les yeux verts ou que sais-je d'arbitraire, c'est égal), tu ne peux plus faire médecine, donc tu peux faire n'importe quoi, mais juste pas médecine", tu te verrais dans quelque chose ?
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Confiteor Dim 14 Fév 2021 - 12:04

N'était-ce pas une belle vie aussi ?
Ne plaçait-il pas ses plâtres avec un regard et des paroles distantes et originales qui laissaient une trace profonde chez ses patients, empli qu'il était de standards qui tournaient en tâche de fond ? Ne jouait-il pas du jazz empli d'une attention à la douleur de la chair humaine qui faisait sa singularité ?
Confiteor
Confiteor

Messages : 5231
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Dim 14 Fév 2021 - 12:08

N'était-ce pas une belle vie aussi ?

Non, ça, c'était une vraie belle vie !
L'image de ta fille me glace le sang.

affraid
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Confiteor Dim 14 Fév 2021 - 12:14

Ah ! Pourquoi ?
D'un côté le confort matériel, de l'autre la stimulation intellectuelle et hors du métier la passion de vivre.
Confiteor
Confiteor

Messages : 5231
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Dim 14 Fév 2021 - 18:25

J'ai bien lu toutes vos réponses.
Est-ce qu'il y a des médecins qui t'inspirent ? Des projections dans les soins du futur ?
Là comme ça je dirais mes profs d'anat de P2 D1. Et non pour la deuxième question.
Comme patient, tu penses quoi de la médecine
A part les visites chez le med gé et quelques contrôles ophtalmo/dermato je n'ai pas vu beaucoup de médecins en tant que patient. Pas de psy non plus à part quand j'étais petit pour passer le WISC.
Ça me rassure que tu envisages une éventuelle reconversion avec sortie par le haut, parce que douter beaucoup jusqu'en quatrième, ça me paraît inquiétant.
Je trouve cela inquiétant aussi, mon intuition me dit que je persiste dans une mauvaise voie. Je vais essayer de faire mon prochain stage en chirurgie mais je vais aussi faire des recherches sur les admissions parallèles en école d'ingénieur.
Peut-être faut-il te résoudre à ce que l'enchainement des circonstances t'aient conduit vers un métier qui ne t'enthousiasme pas, c'est assez banal !
Tout à fait ! Maintenant que je suis là soit je continue en espérant trouver ma voie mais faire médecine sans réel intérêt me parait vraiment hasardeux, soit je trouve une autre possibilité. Difficile de faire un choix sans connaître la réalité du métier. Je dois dire que ce que tu décris avec ta fille ne me donne pas envie... si je n'ai pas le choix je me contenterai d'un confort de vie de bonne qualité mais si je suis allé en médecine c'est justement parce que j'attendais plus que ça de mon futur métier. J'ai vraiment envie de m'investir dans mon métier... c'est juste qu'en médecine je n'y arrive pas.
Les réorientations tardives sont possibles. Elles ne sont pas sans nuisances en termes de perte de temps, recul de l'âge d'entrée dans la vie active, de la recherche d'un partenaire de vie stable, d'éventuelle procréation, etc.
En médecine j'en ai pour au moins 2ans + spécialisation de 3 à 5ans... hors de question de repartir à 0 mais il doit exister des possibilités permettant de ne pas perdre trop de temps. Je suis encore jeune.
tu ne peux plus faire médecine, donc tu peux faire n'importe quoi, mais juste pas médecine", tu te verrais dans quelque chose ?
Je pense qu'ingénieur pourrait me correspondre (mon père fait ça et on a un caractère très proche). Je me verrais aussi dans l'enseignement... c'est un métier certes social mais j'ai eu l'occasion de tenir une classe dans mon ancien lycée pendant quelques heures de cours et ça s'est super bien passé, je donne aussi des cours de piano. Avant la PACES j'ai toujours voulu faire un métier créatif (réalisateur, infographiste...).

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Dim 14 Fév 2021 - 20:42

Je pense qu'ingénieur pourrait me correspondre (mon père fait ça et on a un caractère très proche). Je me verrais aussi dans l'enseignement... c'est un métier certes social mais j'ai eu l'occasion de tenir une classe dans mon ancien lycée pendant quelques heures de cours et ça s'est super bien passé, je donne aussi des cours de piano. Avant la PACES j'ai toujours voulu faire un métier créatif (réalisateur, infographiste...).

Mhm... compliqué, tout ça... Ingé, ça repose sur des bases qui n'ont à rien à voir avec la médecine. Les formations aux métiers créatifs reposent aussi sur des apprentissages techniques bien particuliers et peu gratifiants au début. Il y a des gens qui y arrivent par la bande, mais tu me sembles aujourd'hui plus à la recherche d'une formation qui te botte en vue d'un domaine professionnel qui te botte.

C'est pas évident de valoriser "ailleurs" des années d'étude de médecine. Si tu n'es pas dégoûté de la médecine et pas emballé par tel ou tel autre truc qui te ferait rêver, il vaut peut-être mieux poursuivre, quand même. Il y aura sûrement moyen de tirer parti de ce qui se présentera (c'est vaste, médecine). Mais probablement pas de recommencer des études professionnalisantes dans tout autre chose.

Sauf erreur, en médecine, tu n'es pas certain de la spécialité dans laquelle tu pourras entrer, à moins d'être parmi les meilleurs à l'examen en 6e. C'est ingrat de chercher une spé qui fasse rêver sans savoir si elle sera accessible. Mais je te propose de viser éventuellement la neurologie, parce que le cerveau c'est sympa (selon moi), il y a de l'anatomie à "explorer" (même sans bistouri), un contact particulier avec à la fois le corps et la tête des gens,... Bon, accessoirement, j'adore les écrits du regretté Oliver Sacks (L'éveil et L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau sont parmi les plus connus). ^^

Si tu en as trop marre en fin d'année mais ne sais pas trop comment te retourner rapidement, tu peux alors viser une formation de niveau master en un ou deux ans en journalisme scientifique, éventuellement avec une approche audiovisuelle en plus de l'écriture. Mais le journalisme peut aussi s'apprendre sur le tas et c'est un domaine en crise, donc bon voilà quoi.

Es-tu passé par des professionnels de l'orientation professionnelle ? Il est possible de faire des bilans de valeurs, intérêts, aptitudes, etc. Ça vaut la peine de passer par eux pour réfléchir sur soi. Ils n'orientent pas que les gamins, vu le nombre de gens qui sont amenés à devoir se réorienter (suite à perte d'emploi ou atteinte de santé par exemple). Mais ils ne sont pas tous bons, certains sont même très mauvais, malheureusement.

Ah, les affres de devoir choisir alors rien ne semble impossible...
Dent pétée
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Dim 14 Fév 2021 - 21:05

@Topsy Turvy, super ton dernier message, il m'aide bien ! C'est des conseils concrets Smile
C'est pas évident de valoriser "ailleurs" des années d'étude de médecine. Si tu n'es pas dégoûté de la médecine et pas emballé par tel ou tel autre truc qui te ferait rêver, il vaut peut-être mieux poursuivre , quand même. Il y aura sûrement moyen de tirer parti de ce qui se présentera (c'est vaste, médecine). Mais probablement pas de recommencer des études professionnalisantes dans tout autre chose.
Malheureusement le dégout s'est installé... j'ai beaucoup de mal à aller en stage et à ouvrir mes cours, arrêter serait un vrai soulagement. Les gens qui échouent en première année ont des possibilités d'aller en école d'ingé, peut-être que ça existe pour les années suivantes ? Franchement je tiens bon mais j'ai des grosses périodes de déprime depuis l'obtention de mon concours, c'est vraiment difficile à vivre... sinon je continuerai sans me poser de questions.

J'aimerais nuancer tout de même un peu. Je n'arrive pas à me projeter comme médecin mais c'est peut-être aussi que cela me fait peur. Peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas avoir les connaissances, de ne pas être crédible... Je me demande s'il n'y a pas un peu de ça. La quantité de connaissances à avoir est tellement énorme, l’hôpital est un milieu assez hostile... on se convainc facilement que ce n'est pas pour nous.

Pour ce qui est de la spé effectivement les meilleurs ont plus de choix. Malgré mes problèmes motivationnels j'ai toujours eu des bons résultats et aucun rattrapage, je pense avoir du choix si je m'en donne les moyens. Je ne connaissais pas les formations en journalisme scientifique, merci pour l'info.

Es-tu passé par des professionnels de l'orientation professionnelle ? Il est possible de faire des bilans de valeurs, intérêts, aptitudes, etc. Ça vaut la peine de passer par eux pour réfléchir sur soi. Ils n'orientent pas que les gamins, vu le nombre de gens qui sont amenés à devoir se réorienter (suite à perte d'emploi ou atteinte de santé par exemple). Mais ils ne sont pas tous bons, certains sont même très mauvais, malheureusement.
J'ai essayé de contacter le SCUIO de ma fac mais je n'ai eu aucune réponse par mail (peut être à cause du covid ?)... j'avais prévu d'appeler demain.

Edit : à la lecture de témoignages je vois que je ne suis pas le seul à réfléchir comme ça en médecine... beaucoup veulent arrêter, y compris à l'internat. Je n'ai pas l'impression que ça va s'améliorer en persistant dans cette voie...

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Dim 14 Fév 2021 - 22:31

j'ai beaucoup de mal à aller en stage et à ouvrir mes cours

Aïe, je compatis.

c'est peut-être aussi que cela me fait peur

Yep. Il faut ruser pour ne pas perdre pied.
Tu as plutôt de bons résultats aux évaluations par les profs, il faut leur faire confiance, tu es peut-être "un peu nul", mais tes pairs sont encore pires.
Un jeune médecin (prof, avocat,...) manque forcément de bouteille (et de tout ce qui va avec), mais il faut bien passer par là, les vieux routards ont commencé par être des bleus, eux aussi.
Le patient attend du médecin d'être soigné, mais le premier soin est de s'intéresser à lui vraiment (bon, ça, l'hôpital a peut-être oublié, et donc "pas de temps à perdre à s'intéresser à la personne").
L'hôpital est un milieu hostile pour tout le monde, il faut un mélange de dos rond, carapace, griffes et j'en passe pour en réchapper sans être trop meurtri par tant d'hostilité (ni trop contaminé).
Il faut essayer de trouver les bons côtés de l'hosto, même si c'est un peu la face cachée de la lune. ^^

C'est chouette si tu peux mettre à plat ta situation pour faire le point et retrouver de l'allant.
Very Happy
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Lun 15 Fév 2021 - 15:06

Topsy Turvy a écrit:j'ai beaucoup de mal à aller en stage et à ouvrir mes cours
Aïe, je compatis.
C'est par période mais c'est chronique... ça devient très dur, il faut vraiment que j'arrive à améliorer les choses car le chemin est encore long et j'en suis déjà fatigué.
Bref, merci pour toutes vos réponses, ça m'aura aidé dans ma réflexion. Impossible de joindre le SCUIO mais j'ai pris un rdv dans un CIO. J'espère soit des possibilités de faire autre chose soit la confirmation que ce n'est pas possible... l'incertitude c'est terrible.

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Lun 15 Fév 2021 - 15:43

J'ajoute parce que j'ai oublié de le mentionner hier que l'âge peut jouer un rôle dans tes réticences à te projeter dans le rôle de médecin. J'en connais un (aujourd'hui plutôt proche de la retraite) qui avait quitté médecine en 5e année pour bifurquer dans les sciences et devenir enseignant. Quand je lui avais demandé pourquoi il avait arrêté médecine si près de la fin, il m'avait répondu qu'il était alors trop jeune (il avait non seulement jamais répété une année mais en plus il avait sauté une année avant l'université). Il m'avait précisé "en particulier trop jeune dans la tête", mais il avait aussi été pris pour un élève en salle des profs quand il avait fait des remplacements à l'école, pendant ses études de médecine. J'imagine facilement que c'est encore plus dur de jouer au médecin si on est, est perçu ou se sent un peu "trop jeune". Je ne sais pas si ça te parle, mais c'est sûrement à prendre en compte dans tes réflexions.

Tu as probablement un feeling naturel avec le monde de l'ingénierie, mais j'ai entendu pas mal de HQI qui ont été dégoûtés par ce monde professionnel alors qu'ils aimaient l'ingénierie et qu'ils étaient bons là-dedans. Le secteur de la santé est mal en point, mais les milieux qui emploient des ingénieurs ne sont pas tout rose (ok, rien n'est tout rose, mais je considère comme avantage que le médecin doit pouvoir plus facilement être un peu son propre chef).

J'espère que tu y verras bientôt plus clair, l'inconfort chronique, c'est pénible...
Trèfle
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par RonaldMcDonald Lun 15 Fév 2021 - 16:29

Topsy Turvy a écrit:Tu as probablement un feeling naturel avec le monde de l'ingénierie, mais j'ai entendu pas mal de HQI qui ont été dégoûtés par ce monde professionnel alors qu'ils aimaient l'ingénierie et qu'ils étaient bons là-dedans. Le secteur de la santé est mal en point, mais les milieux qui emploient des ingénieurs ne sont pas tout rose (ok, rien n'est tout rose, mais je considère comme avantage que le médecin doit pouvoir plus facilement être un peu son propre chef).
ça me parle, ça. J'ai eu la chance d'avoir un esprit mercenaire qui m'a permis d'apprécier le coté inhumain, aléatoire et arbitraire des SSII. Ca en a brisé beaucoup. Ils espéraient avoir un lien affectif avec leur employeur. Le monde des SSII m'a bien convenu parce que je n'avais pas d'états d'âmes à bosser sur des système marketing pour que les banques puissent plumer plus facilement des petits vieux, puis du jour au lendemain passer à la dématérialisation des images chèques, puis aux saisies sur les comptes des gens qui n'ont pas payé (amendes, impôts), puis aux avis d'échéance d'assurance. Etc. 13 vraies mission en 14 ans (plus deux fausses, j'aurais beaucoup à dire sur ces quelques jours d'abomination, mais une autre fois), ce n'est pas pour tout le monde. A chaque fois, repartir de zéro. A chaque fois, apprendre un nouveau métier. Presque à chaque fois, apprendre un nouveau stack technique. A chaque fois, refaire ses preuves. A chaque fois, se faire lourder du jour au lendemain parce que le besoin a changé. A chaque fois, attendre la mission suivante sans savoir ou on va tomber. A chaque fois, savoir qu'on est là que parce qu'on est lourdable.

Il y en a beaucoup que ça désoriente. Moi, ça m'a plu (et puis le jeunisme m'a poussé à chercher ailleurs). Mais il faut se délester de ce mal Français qu'est l'attachement émotionnel vis-à-vis du boulot (un rapport généralement amour-haine, en plus). Vivre avec une polonaise m'a fait beaucoup de bien à ce sujet : les polonais prennent le boulot pour un simple gagne-pain, et quand c'est fini, ben c'est juste l'occasion de chercher mieux. Le Français va en vouloir à mort à chaque fois qu'il doit partir (volontairement ou lourdé), et j'ai du me poloniser fortement pour le défendre contre ça.

Quand à être son propre chef... disons que j'ai plusieurs fois délibérément désobéi pour sauver le projet. Il y a une approche paradoxale vis-à-vis du techos. D'un coté, c'est pas un banquier/assureur/gensdumétier, donc il ne faut rien le laisser faire. De l'autre, on lui demande à faire des trucs pour lesquels il faut ruser..... Quand on vient te voir en te disant "Ronald, on a un problème, on a oublié de faire un programme. On avait estimé la charge à 10 jours. Tu en as 2", tu sais qu'en face, ils attendent un hack, une astuce suprême pour les sortir de la merde, et soudain, ils seront moins regardant sur les normes (j'ai même pas eu besoin de jouer avec la sécurité, en plus, cette fois-là. Par contre, quand ils ont vu mon architecture, ils ont halluciné).

Consultant en ingénierie (moi c'était l'info de gestion en bancassurance, vous l'aurez compris), c'est un métier spécial. Sans doute moins dans l'aéronautique/spatial/militaire ou tout est mieux (trop) borné, et ou on sait que la technique est quand même la base de revenu, mais dans de nombreux domaines, en France, le techos est un mal nécessaire. Qu'on bride au maximum ... sauf quand on est en mode panique. Et là, soudain, on lui laisse les clefs, on ferme les yeux pour ne pas voir ce qu'il fait, et on prie pour qu'il sache ce qu'il fait (ce qui à mon sens explique plus que partiellement l'affaire Kerviel, d'ailleurs). Moi, je trouvais ça rigolo. Beaucoup n'aiment pas.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 1952
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 45
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Lun 15 Fév 2021 - 16:42

J'ajoute parce que j'ai oublié de le mentionner hier que l'âge peut jouer un rôle dans tes réticences à te projeter dans le rôle de médecin. J'en connais un (aujourd'hui plutôt proche de la retraite) qui avait quitté médecine en 5e année pour bifurquer dans les sciences et devenir enseignant. Quand je lui avais demandé pourquoi il avait arrêté médecine si près de la fin, il m'avait répondu qu'il était alors trop jeune (il avait non seulement jamais répété une année mais en plus il avait sauté une année avant l'université). Il m'avait précisé "en particulier trop jeune dans la tête", mais il avait aussi été pris pour un élève en salle des profs quand il avait fait des remplacements à l'école, pendant ses études de médecine. J'imagine facilement que c'est encore plus dur de jouer au médecin si on est, est perçu ou se sent un peu "trop jeune". Je ne sais pas si ça te parle, mais c'est sûrement à prendre en compte dans tes réflexions.

Tu as probablement un feeling naturel avec le monde de l'ingénierie, mais j'ai entendu pas mal de HQI qui ont été dégoûtés par ce monde professionnel alors qu'ils aimaient l'ingénierie et qu'ils étaient bons là-dedans. Le secteur de la santé est mal en point, mais les milieux qui emploient des ingénieurs ne sont pas tout rose (ok, rien n'est tout rose, mais je considère comme avantage que le médecin doit pouvoir plus facilement être un peu son propre chef).
C'est très juste ce que tu dis. Je suis primant et je fais très jeune physiquement, les patients me le disent à chaque fois, on me demande souvent si je suis en première année ou si je prépare le concours. Je sais que ce n'est pas méchant mais c'est difficile de ne pas être affecté quand déjà on se demande où est sa place. J'ai exactement ce sentiment de "jouer au médecin". J'ai autant d'études que les infirmiers (il me semble, je ne connais pas le cursus) mais j'ai l'impression d'être bien moins compétent et utile qu'eux. Comme si j'étais là seulement grâce à mes notes à un concours... alors je sais que je suis seulement étudiant, c'est "normal"  mais c'est mon ressenti. Et puis jusqu'à quand ce sera normal ? En 4 ans je devrais avoir eu le temps d'apprendre un peu mon métier, je sais faire si peu de choses et j'ai déjà oublié la plupart de mes connaissances si difficiles à obtenir.

Franchement, peut-être que médecine était un bon choix à la base, je ne suis pas là par pur hasard et je me suis tout de même accroché. Mais le bachotage permanent et le mal-être en stage m'ont saturé. Je ne sais même pas si j'ai vraiment envie de faire autre chose, j'ai juste envie d'une coupure, de ne plus me demander en permanence si je serai un médecin compétent, de ne plus me sentir ignorant, de ne plus me sentir obligé d'apprendre de la médecine, de ne plus être en état de déprime chronique, juste de dire stop. Et puis je ne connais plus personne en dehors de la médecine, personne ne va en cours, on est seuls derrière des bouquins... J'ai essayé de prendre du recul sur tout ça mais c'est dans la nature de ces études, elles ne sont pas difficiles pour rien. La première année permet de faire du tri sur la capacité de travail mais elle sélectionne ceux qui n'auront pas craqué et pourront survivre à la suite.

Oui, ne pas idéaliser les autres métiers... c'est l'une des choses qui m'ont gardé en médecine. Tout de même je crois que la médecine est un peu à part... quand je me suis inscrit en P1 on m'a bien expliqué qu'un tiers d'entre nous finirai en dépression (ce qui est fou c'est qu'on est tous restés, on était bien insouciants). J'ai aussi l'impression qu'en médecine on signe pour un métier mais aussi pour un mode de vie très envahissant, la médecine est dans chaque moment du quotidien. Je ne sais pas si on peut dire qu'il y a un métier adapté ou non aux HPI, on est tous différents.

@RonaldMcDonald : merci pour ton témoignage sur le métier d'ingénieur. Ça donne un autre regard car finalement je connais mal ce métier...

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par My_illusion Lun 15 Fév 2021 - 17:17

Le taux de suicide est élevé dans les métiers où tu as des vies entres les mains.
C’est normal, ça met une pression +++ de rester concentré, de donner du 300%.

L’idée de faire des autopsies me paraît pertinente du fait que tu aimes les dissections. Je pense que ça m’aurait plu... j’adore mener l’enquête et faire parler les « choses ». Les traces anatomopathologiques donnent des tas d’infos. L’histopathologie peaufine au niveau microscopique. Je connais un histopathologiste vétérinaire THPI qui s’éclate grave derrière ses bouquins et son microscope, il y’a aussi un tas de choses à savoir sur les colorations. Il publie ses photos et c’est waouw. De mon niveau, je ne peux exploiter que genre 20% de ce que lui peut exploiter d’une image. C’est pas pour rien que c’est une spécialité, on parle de lecture même si ce sont des images oui oui. L’avantage aussi, c’est que ça fait moins morbide car il diagnostique aussi du vivant par les biopsies, du coup ça nourrit aussi pas mal le sentiment de se sentir utile. Il aide les vétos à traiter correctement quand on sait de quoi il s’agit précisément. Pas que des cancers et nodules inflammatoires mais également des infestations parasitaires sous le derme, dans un bout de foie, de poumon etc. Il te diag des cholangio hépatite et images compatibles avec un Shunt Porto-systémiques et autres joyeusetés. C’est intarissable en fait. Je crois que se limiter à la vision du médecin qui voit des patients, c’est dommage. Faudrait pas tout plaquer juste parce qu’on se sent pas encore à la hauteur.

On ne connaît pas toute l’étendue des possibles dans un métier quand on a 20 ans, c’est clair! Moi non plus, je ne savais pas tout ce que je sais auj, et j’suis encore très loin d’en savoir suffisamment.

Samedi, j’ai même pensé à .... ouvrir un crématorium pour animaux car ceux existants dans mon pays commencent à voler la part des vétos et ça saoule, le veto fait tout le boulot, stocke les corps et l’entreprise veut tout rafler juste en incinérant? Non, ces entreprises doivent continuer à facturer au kilo de viande à brûler et c’est tout! Sinon, cela veut dire que les gens qui veulent incinérer vont devoir encaisser les fortes hausses de prix. Ça ne va pas c’est déjà assez cher pour eux. Y’a tout une gestion des déchets et fumées toxiques, c’est tout un bazar, c’est pas un taf de veto, lol. Mais ça m’énerve le principe des industries à s’en mettre toujours plus dans les poches.

Après, si tu kiffes chimie, Math, physique c’est aussi pe car la première année d’unif est relativement « facile » si tu as été en sciences fortes en secondaires. Mais faire que ça... faut aimer aussi... t’es moins en contact avec les gens c’est vrai. J’ai un copain de promo qui s’était redirigé en chimie et depuis 10 ans il s’éclate bien avec les plasma. Il était fait pour la recherche.

Pas évident les choix. D’autant qu’une fois que tu obtiens un master... tu restes coincé dans cette catégorie, tu ne peux plus faire un métier qui nécessite qu’un graduat par exemple car les entreprises ne veulent pas que le master exige par la suite d’être mieux payé...

Si tu n’aimes pas la clinique, tu n’es pas obligé d’en faire post-études en tout cas. Choisis du coup bien ton sujet de travail de fin d’études car ça peut te servir à ensuite décrocher une bourse de doctorat ou à entrer dans une spécialité prisée.
My_illusion
My_illusion

Messages : 3635
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Lun 15 Fév 2021 - 17:34

Ça doit te faire l'effet d'une trop longue apnée, non ?

Si tu es un peu en marge des autres, ça doit être particulièrement dur, même si tu es très autonome et peu porté sur les relations "sociales" (genre professionnelles).

J'ai souvenir d'un jeune lycéen fort impressionné à la vue d'un cousin quasiment réduit à l'état de mort-vivant à l'issue de la deuxième année de médecine. Là, le petit jeune arrive gentiment au bout de son cursus de médecine, mais en veillant à ne pas y laisser sa peau (sport, copains,...).

Prends soin de ta santé mentale, essaie de trouver des bouffées de "respirations" malgré les études et la pandémie. Presque tout est plus dur pour presque tout le monde à cause de la pandémie, alors un truc à la base limite supportable comme les études de médecine, ça a vite fait de tourner au cauchemar.
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Lun 15 Fév 2021 - 18:31

Oui pour légiste, pourquoi pas franchement. Anapath je m'y vois beaucoup moins, les cours ne m'ont vraiment pas donné l'envie... c'est peut être passionnant dans la pratique. Effectivement en y réfléchissant il y a des possibilités infinies et c'est une chance. Après tout il ne me reste que 2 ans et c'est vrai que j'ai du mal à intégrer que les études et les stages ne sont pas la même chose que le métier.
Faire que des maths ou que de la chimie je ne sais pas si cela m'aurait plu c'est vrai, j'aime bien toucher à tout et je sais que peut importe les études il faut forcément se spécialiser à un moment. La différence tout de même c'est qu'en médecine il y a à mon avis plus d'épreuves à surmonter et que sans passion c'est vraiment hard.

Ça doit te faire l'effet d'une trop longue apnée, non ?
Si tu es un peu en marge des autres, ça doit être particulièrement dur, même si tu es très autonome et peu porté sur les relations "sociales" (genre professionnelles).
J'ai souvenir d'un jeune lycéen fort impressionné à la vue d'un cousin quasiment réduit à l'état de mort-vivant à l'issue de la deuxième année de médecine. Là, le petit jeune arrive gentiment au bout de son cursus de médecine, mais en veillant à ne pas y laisser sa peau (sport, copains,...).
Prends soin de ta santé mentale, essaie de trouver des bouffées de "respirations" malgré les études et la pandémie. Presque tout est plus dur pour presque tout le monde à cause de la pandémie, alors un truc à la base limite supportable comme les études de médecine, ça a vite fait de tourner au cauchemar.
Une longue, très longue apnée... c'est exactement ça, j'ai besoin d'air.
Il y a la difficulté des études et puis des difficultés perso qui n'arrangent rien, je ne vais pas m'étaler.
En P2 et D1 j'ai clairement continué sur un rythme proche de la PACES car j'ai vraiment paniqué devant toutes les connaissances à avoir... plus de maths, plus de chimie, donc je ne pouvais plus compter sur ma seule capacité à comprendre mes cours. Début d'externat j'ai pris un rythme assez intense aussi mais avec le COVID qui est arrivé j'ai failli craquer donc depuis je prends les choses plus cool et je prends soin de moi. Je tiens plutôt bien le coup si on oublie mon questionnement permanent sur mes études.


Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Mentounasc Lun 15 Fév 2021 - 19:17

La médecine, c'est un métier qui peut t'ouvrir plein d'autres horizons.
J'ai envie de te dire que puisque tu as fait une grande partie du "plus dur", il te faut continuer : tu es dans cette phase d'accumulation de connaissances au cours de laquelle on ne voit pas forcément de finalité en adéquation avec son moi profond.
Mais si tu continues, si tu décroches ton sésame, sans même aller faire une spé ou continuer pour aller en chir, je ne doute pas que tu trouves un secteur d'activité qui soit en adéquation avec tes désirs profonds, et dans lequel tes connaissances acquises joueront alors pleinement leur rôle.
Bref, ne désespère pas et accroches-toi, tu tiens le bon bout.
Et tu verras, ça va se déboucher tout seul, peut-être même quand tu ne t'y attendras pas.
(j'ai eu jusqu'à 11 toubibs dans ma famille - la proche et la plus éloignée - seuls deux ont exercé le métier de médecin....)
Mentounasc
Mentounasc

Messages : 1035
Date d'inscription : 16/01/2019
Age : 64
Localisation : Autour de Monaco

https://www.jecontacte.com/profil/Mentounasc

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par scorames Lun 15 Fév 2021 - 20:12

salut raminagrobis Smile

il te faut de la stimulation et du changement, urgentiste peut être??? Very Happy
ou véto ?, ou médecin chercheur ce qui intriquera les deux versants  alien
la créativité la recherche est le mot qui me semble te caractérise dans l'art Wink.
Je pense aussi à médecin du Monde ,l'humanitaire.

l'ennui existentiel me quitte pas et quoi je fasse et ou que je sois, c'est à vie
ton cas peut être?.

Force de constaté qu'on retrouve un des prismes de l'école à la JULES FERRY,
du bourrage de crane une trés bonne mémoire, ça demande pas à être fut fut,
bref si l'apanage d'aiguiser l'esprit critique et d'apprendre à apprendre étais la norme
un vrais délice à la crème liégeoise ^^... un jrs peut être. J'ai pas tout lu ci dessous
mais mentounasc a raison; en faite finir sur le plan mentale te seras profitable que
l'inverse qui distille le doute.

A te lire je dénote des difficultés sociale avec les gens ou les patients,
peut tu m'en dire plus?, est tu asocial?, ou éprouves tu de réelles
difficultés à interféré avec les gens?, comme les codes sociaux par exemple?
ou une fatigue particulière aprés des échanges verbale avec ton prochains?,
les suréfficients type asperger ont ces difficultés d'ordre sociale d'intégrations
le pourquoi de ces questions, il existe d'autres particularités ou d'étiquettes .

Ensuite un bilan de compétence peut t’éclairai sur les extensions ou transferts
possible dans tes compétences acquises, c'est une voix à ne pas négliger



scorames

Messages : 121
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Lun 15 Fév 2021 - 21:01

@Mentounasc
Merci, ton message redonne un peu d'espoir. Si j'arrive à trouver quelque chose qui me plait... plus que 2 ans que je peux décider de vivre avec plus ou moins de pression. Je dois pouvoir y arriver. J'aimerais tout de même exclure toutes les autres possibilités parce que plus j'attends plus il sera difficile de faire autre chose.
Pourquoi les médecins dans ta famille n'ont-ils pas tous exercé ? Ils ont décidé de faire autre chose ?
@scorames
Véto j'y ai pensé avant d'aller en paces, j'adore les animaux... mais il n'y a pas d'équivalence à mon connaissance. Les urgences je dois admettre que je ne m’ennuie pas en garde grâce à l’afflux constant de patient, j'ai tout de même du mal à m'y projeter. La recherche pourrait m'intéresser, ça correspond bien à mon caractère. Pour l'instant j'ai un peu laissé l'idée de côté car il faut faire une thèse de science en plus de la médecine et pour l'instant j'ai envie de tout sauf de rallonger mes études.
l'ennui existentiel me quitte pas et quoi je fasse et ou que je sois, c'est à vie
ton cas peut être?.
On peut dire que je m'ennuyais un peu à l'école mais je trouvais toujours mon compte quelque part. Par exemple je ne me suis jamais ennuyé en cours de philo. Par contre j'avais du mal dès qu'il fallait apprendre par cœur. En général je ne suis vraiment pas quelqu'un sujet à l'ennui car je suis très curieux. J'ai toujours un truc à faire à lire ou à apprendre. Par contre je me lasse vite, j'aime bien avoir pleins de projets en même temps.
scorames a écrit:A te lire je dénote des difficultés sociale avec les gens ou les patients,
peut tu m'en dire plus?, est tu asocial?, ou éprouves tu de réelles
difficultés à interféré avec les gens?, comme les codes sociaux par exemple?
ou une fatigue particulière aprés des échanges verbale avec ton prochains?,
les suréfficients type asperger ont ces difficultés d'ordre sociale d'intégrations
le pourquoi de ces questions, il existe d'autres particularités ou d'étiquettes .

Oui je pense avoir de vraies difficultés, sans être totalement asocial.

Ça se traduit par une sorte de décalage, de manque de spontanéité avec la plupart des gens. En général je m'en sors tout de même bien mais j'ai du mal quand il y a des groupes de personnes que je ne connais pas, dans ces moments j'ai besoin de m'isoler. Ça m'est arrivé de me sentir vraiment mal en groupe sans réelle raison (la soirée c'est vraiment l'exemple type, du coup j'y vais pas). Téléphoner, dire bonjour, bavarder avec les collègues j'ai du mal aussi, il me faut quelque chose à dire... mais je me force à essayer de faire la conversation.

Effectivement, les situations d'interactions me fatiguent particulièrement, ça c'est vraiment très significatif. En ce moment je sors des stages complètement vidé à force de toutes ces interactions.
Quand j'étais petit tout ça était beaucoup plus marqué, maintenant j'arrive à paraître plus naturel, je me force à avoir l'air un peu spontané en jouant sur les intonations etc. A l’hôpital j'ai du mal à discuter des patients avec les médecins, j'ai besoin de tout me mettre par écrit pour pouvoir réfléchir.

J'ai toujours été isolé mais ce n'était pas forcément voulu. Quand je rencontre quelqu'un avec qui le courant passe je change complètement et je deviens à l'aise. J'ai des passions vraiment prenantes depuis que je suis petit et quand je rencontre quelqu'un qui les partage ça change tout. Je fais du piano, je suis très calé sur la musique classique ou sur les règles de la versification française par exemple, j'aime aussi beaucoup les mots rares. J'ai eu du mal à mettre tout ça en pause pendant la première année... c'est indispensable à mon équilibre et ça rend la solitude acceptable.
Je ne me trouve donc pas asocial et puis je comprends bien la psychologie des gens, j'ai plutôt une forte empathie.

J'oublie surement des choses, mais voilà dans l'ensemble ce qui me fait dire que j'ai des difficultés à ce niveau là.

Franchement je me suis déjà posé la question pour l'asperger. Des gens m'ont déjà dit que j'y ressemblais ou que j'étais un peu bizarre. une psy a d'ailleurs émis l'hypothèse pour mon père qui me ressemble. Par contre je n'ai aucun signe comme l'hypersensibilité sensorielle ou les toc donc j'ai un peu laissé tombé l'idée. Pour l'HPI j'avais fait un test positif par contre, d'où ma présence sur ce forum.

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Opossum Lun 15 Fév 2021 - 22:38

Le métier n'est pas la formation, comme cela a déjà été pointé.
Dans le doute, et parmi les choix qui m'étaient donnés à l'époque, j'ai pris le plus généraliste possible.  Il me permettait de pouvoir choisir l'enseignement dans des matières en déficit de professeurs (math/physique) - et donc potentiellement le lieu de travail - , de parcourir le monde (enfin, si "on" veut) via des chantiers de construction ou des bureaux d'études, de créer des choses par sa partie créative - conception de bâtiments - et d'aborder des choses complexes jusqu'à plus soif (appréhension du fonctionnement humain et intégration de celui-ci dans un bâti et environnement).

L'idée d'être généraliste à ce point me plaisait et cela a au moins abouti à l'obtention d'un diplôme qui est relativement bien reconnu dans mon pays (et a peu d'équivalent ailleurs).

Les études de médecines n'offrent pas cette possibilité, sauf erreur de ma part.  
Ce n'est que mon avis et il a été à l'époque également orienté par pas mal de demandes implicites.  Je considère m'en être bien sortie, par le choix de la spécialisation, vis-à-vis de ces demandes implicites.  Je me serais écoutée, j'aurais fait secrétariat.  C'est encore plus généraliste. (quand on est jeune, on est un peu con, parfois).
Opossum
Opossum

Messages : 1892
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Ardel Lun 15 Fév 2021 - 22:46

Yo. Beaucoup déjà été dit, je réagis juste à

La recherche pourrait m'intéresser, ça correspond bien à mon caractère. Pour l'instant j'ai un peu laissé l'idée de côté car il faut faire une thèse de science en plus de la médecine et pour l'instant j'ai envie de tout sauf de rallonger mes études.

Il faut vraiment savoir qu'une thèse de science est autant (voire beaucoup plus) une première expérience professionnelle qu'une poursuite d'étude : tu es responsable du suivi et de la majeure partie de la réalisation d'un projet au long cours (l'objet de ta thèse), qui va certes demander de continuer à te former dans des domaines de pointe, mais aussi d'acquérir un savoir-faire pratique pour aborder ton domaine d'expertise. Tu as un diplôme à la fin, mais dans l'intervalle, tu as produit au moins autant qu'appris.

Renseigne-toi sur les domaines qui t'intéresseraient, les modalités des thèses dans ces domaines, les labos susceptibles de t'accueillir Smile Les chercheurs et chercheuses sont pour la plupart ravi.e.s de recevoir des mails leur demandant des précisions sur leur métier.

_________________
Le beau vert de mon pseudo indique que je suis un accueillant. Nouveaux arrivants, n'hésitez pas à me solliciter, ici ou sur le Discord (lien ci-dessous) !
Présentation/Carnet de bord     Charte ZC-mode d'emploi     Groupe "signatures"      [Glossaire] des ressources évoquées sur ZC     Discord officiel ZC (chat écrit et vocal)
Ardel
Ardel

Messages : 5062
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 32
Localisation : Paris

https://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscrip

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par The Wise Duck Mar 16 Fév 2021 - 0:29

Raminagrobis a écrit:Pour moi être épanoui dans mon métier c'est important.
WARNING!
J'ai peur que tu comprennes le problème dans le mauvais sens. Car un "métier" en soi, CE N'EST RIEN !

Un boulanger qui dit qu'il s’épanouit pleinement dans sont métier, ne veux pas dire que le métier de boulanger est épanouissant mais s'approche plus de dire que le fait de passer un moment de sa vie à fabriquer soi-même du pain et que d'autres l’achètent lui permet de se sentir bien. Et ça s'arrête là.

Une autre approche pour casser le principe : s’assoir sur une chaise c'est épanouissant.

Raminagrobis a écrit:Je ne sais pas quoi faire... Je suis preneur de tout témoignage que vous soyez étudiants ou que vous ayez terminé vos études de médecine ou d'autre chose.
Raminagrobis a écrit:Je crois qu'il existe des possibilités d'intégrer des écoles d'ingénieur avec un M1, c'est juste une idée...
Version courte : oublie cette idée d’ingénierie.

Du coup un témoignage explicatif à partir de mon parcours.

Des facilité en sciences : étant refroidis par les témoignages des classes prépas j'ai choisi d'aller en DUT (sans glander grand chose pour finir dans le top 20).
Ensuite un petit mois en L3 physique : n'ayant jamais appris à bosser j'ai pris une claque.
Comme j'étais aussi pris en grande école d'ingé (en alternance), je m'étais dit que c'était préférable.
> Scientifiquement j'ai rien appris de plus que mon DUT, ça m'a énervé.
> Méthodologiquement je garde quelques outils sympa.
> "Humainement" et économiquement, le vrai intérêt d'une école d'ingé : la proactivité/la posture de l'ingénieur = l'apprentissage des jeux de rôles et de pouvoir = la manipulation (des autres et de soi). C'était vexant d'en chier alors que des abrutis y arrivent naturellement, surtout quand je rapportais beaucoup de thunes (sans rien recevoir).

Puis avec un joli diplôme et aucune envie de rester dans ma boite d'alternance, j'ai cherché un job là où il en a, c'est-à-dire en informatique (le reste de l'ingénierie a peu d’opportunités qui se gagnent durement) et me suis vite rendu compte (après 2 entretiens et des incompréhensions dans les deux sens) que c'est métier d'ingénieur à part.

Du coup une petite année de M2 d'informatique pour faire passerelle / ajouter un "+info" avec un stage en SS2I -> puis un job dans la même SS2I.

Puis la SS2I qui faisait de longs projets avec beaucoup de monde a fini par avoir plus de difficultés. Du coup des projets plus court. Puis des projets plus pourris. Puis des projets plus loin (6 mois à 3 heures de route de chez moi à prendre 2kg par mois à coup de resto en notes de frais). Puis le fait de vexer une chefaillon aussi jeune que moi (je lui ai ris au nez lorsqu'il avait essayé une méthode de management indienne) m'a valu une notation médiocre lorsque je faisais le travail d'un grade de plus ...

Puis arrivé chez un petit éditeur de logiciel pour la santé. Travail cool et bonne ambiance. Puis l'Agilité est arrivée. Même avec un bon chef et les meilleurs intentions du monde, en 2 ans une erreur sur 1 rôle a suffit pour nous plomber petit à petit l'ambiance (2 devs se sont barrés). On a miraculeusement fini par tomber sur un très bon consultant avec qui, j'ai, "après 10 ans de métier" commencé à vraiment comprendre et exercer mon propre métier (ce yoyo émotionnel couplé avec un confinement = petite dépression). Récemment l'arrivé de 3 nouveaux très peu expérimentés et le départ de notre experte métier nous a étrangement fait décoller professionnellement ...



Globalement un métier on ne le choisi pas vraiment. Et comme pour sa famille, il est possible (et nécessaire) de le (re)construire en se prenant en compte.
Du coup qui es-tu ?

Raminagrobis a écrit:Malheureusement le dégout s'est installé... j'ai beaucoup de mal à aller en stage et à ouvrir mes cours, arrêter serait un vrai soulagement. Les gens qui échouent en première année ont des possibilités d'aller en école d'ingé, peut-être que ça existe pour les années suivantes ? Franchement je tiens bon mais j'ai des grosses périodes de déprime depuis l'obtention de mon concours, c'est vraiment difficile à vivre...
Une explication version rasoir d’Occam dirait : fatigue physique qui impacte le psychisme ?

HFGL!
The Wise Duck
The Wise Duck

Messages : 173
Date d'inscription : 27/08/2020
Localisation : Entre 3 et 4 réalités.

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Mar 16 Fév 2021 - 19:22

Merci pour vos messages !
Il faut vraiment savoir qu'une thèse de science est autant (voire beaucoup plus) une première expérience professionnelle qu'une poursuite d'étude
A la base j'avais pensé à faire la thèse de science parce que la recherche m'intéresse, et puis pour ceux qui font une carrière hospitalo-universitaire ça permet de faire de l'enseignement. J'ai déjà fait un stage de recherche qui m'avait bien plu... j'ai ensuite délaissé l'idée à cause de ma perte de motivation mais comme tu dis faire une thèse est très différent de bachoter. Pour l'instant je pense que c'est tout de même un peu tôt pour me projeter dans ce parcours.
Un boulanger qui dit qu'il s’épanouit pleinement dans sont métier, ne veux pas dire que le métier de boulanger est épanouissant mais s'approche plus de dire que le fait de passer un moment de sa vie à fabriquer soi-même du pain et que d'autres l’achètent lui permet de se sentir bien. Et ça s'arrête là.
Je ne comprends pas trop le raisonnement. Quand on passe 70h par semaine à l’hôpital en tant qu'interne de chirurgie on a intérêt à trouver son métier épanouissant parce que sinon c'est dépression assurée. Ou alors il faut un métier qui dégage assez de temps pour s'épanouir dans sa vie perso ce qui n'est pas le cas de la plupart des spés médicales. Après il y a des métiers que l'on ne choisi pas et que l'on prend un peu par défaut pour pouvoir vivre mais j'ai la chance d'être en capacité de faire quelque chose qui me plait et que j'aurais choisi donc autant le faire. A la sortie du lycée toutes les portes m'étaient ouvertes.

La médecine c'est tout de même à part. Je vois ces études comme un vrai parcours du combattant d'au moins 10 ans où l'on est très peu encadré et où l'on doit toujours être à fond à cause de la responsabilité que l'on attend de nous. Le nombre d'heures des internes dépasse le cadre légal, en tant qu'externe je gagne 40€ par garde la nuit... Franchement si on veut un métier gagne pain mieux vaut aller ailleurs. Pour tenir je pense qu'il faut une motivation profonde. Je ne dis pas que le reste est facile mais en m'engageant dans un parcours comme celui là j'espère quelque chose en échange de mes sacrifices.

Merci pour ton témoignage sur ton parcours, il ne faut pas que j'idéalise le métier d'ingénieur pour autant.

Bon, tout ça mis à part ça va mieux, j'ai un peu repris mes esprits (partiels validés sans repêches, ça aide). Je maintiens mon rendez-vous au CIO parce que je veux être sûr d'avoir envisagé toutes les possibilités et de ne pas avoir de regrets. Au moment où j'écris je pense continuer ce que j'ai commencé en médecine même si j'ai toujours ce sentiment d'avoir fait un mauvais choix à la base. J'espère passer dans un stage qui me fasse comprendre la raison de ma présence dans ces études et suite à cette discussion je vais me renseigner plus en détails sur la psychiatrie, la santé publique et la médecine légale. Comme vous me l'avez dit les études ne sont pas le métier donc rien ne m'oblige à prendre une spécialité trop médicale ou trop envahissante dans ma vie perso. Plus que 2 ans d'études pures avant l'internat et le choix d'une spé... en attendant j'espère avoir des stages qui ne me dépriment pas trop.

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Mar 16 Fév 2021 - 19:31

Good news, et bravo pour les partiels !
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par scorames Mar 16 Fév 2021 - 19:42

raminabougris re Smile

tu dis
Code:
Effectivement, les situations d'interactions me fatiguent particulièrement, ça c'est vraiment très significatif. En ce moment je sors des stages complètement vidé à force de toutes ces interactions.
Quand j'étais petit tout ça était beaucoup plus marqué, maintenant j'arrive à paraître plus naturel, je me force à avoir l'air un peu spontané en jouant sur les intonations etc. A l’hôpital j'ai du mal à discuter des patients avec les médecins, j'ai besoin de tout me mettre par écrit pour pouvoir réfléchir.

Je reviens sur les aspects que tu énonces; forcément depuis petit tu as compensé vois surcompensé certaines difficultés,
par exemple tu parais naturel des stratégies de compensions tu tes forgés, en générale par coups essais erreurs pour les codes
sociaux, pour les autres compensations c'est purement automatique inconscient dans leurs mise en place et mise en applications souvent.

ce détail est assez parlant
Code:
je me force à avoir l'air un peu spontané en jouant sur les intonations etc.
la désolé tu singes, certains asperger suivant le continuum font exactement ce que tu dis ici lol Very Happy

Code:
Par contre je n'ai aucun signe comme l'hypersensibilité sensorielle ou les toc donc j'ai un peu laissé tombé l'idée. Pour l'HPI j'avais fait un test positif par contre, d'où ma présence sur ce forum.
penses tu que c'est forcément conscient?, je crois pas justement ,par contre les lumières de néons et les bruits même trés sensible te fatigue trés vite consciemment, par contre si tu est HPI ou THQI je pense que en apparence ça se ressent moins, par contre ça te sape doucement inconsciemment quand même au niveau sensorielle dou les fatigues CQFD. Peut être devrais tu revoir cette approche du syndrome d'asperger.

La encore ce qui nous rassemble; j'aime m'exprimer plus à l'écrit qu'a l'oral, à l'écrit si une profondeurs intellectuelle prenante
stimulante est associé le décalage envers l'oral est patent!, j'aime analysé synthétisé et la profondeur , même en cette instant
je fais simple, l'écrit permet de posé le ver avec force avec les mots adaptés et je clou plus d'un sur place avec mes lettres,
ils ont du mal à suivre, j'aimerais retranscrire aussi bien à l'oral mes pensées en mots, c'est une difficulté pour canalisé, trop
de perturbation sensorielle et émotionnelleet humaine surtout (j'aime pas les groupes),  l'association d'idées associé
à une puissance émotionnelle et sensorielle hors norme intriqué au sortir fais une sacré différence, tout comme toi si je maitrise
mon sujet ça glisse  bounce sans effort je me sens expert et bien car valorisé, sinon c'est du caca boudin je reste frustré
je retransmet pas ce que je suis fondamentalement.

j'espère que cela t'aura aidé alien

scorames

Messages : 121
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Mar 16 Fév 2021 - 21:46

Topsy Turvy a écrit:Good news, et bravo pour les partiels !
Merci ! C'est toujours un soulagement surtout après ce semestre très particulier (début d'externat, covid...).

@Scorames :
Je ne sais pas quoi en penser.
J'ai été lire la page wiki et quelques sites internet sur le sujet et il y a des choses vraiment troublantes. Le passage sur les intérêts restreins on dirait qu'on a lu dans mes pensées.
Mais il y a un truc qui me dérange quand même c'est que beaucoup de gens peuvent se reconnaître dans ces caractéristiques (même si j'en cumule certaines). Pas besoin d'être asperger pour être passionné d'un sujet, pour être harcelé à l'école ou pour se sentir mal dans sa peau. A mon avis pour poser le diagnostic il faut soit beaucoup de critères soit des critères facilement identifiables. Et puis éliminer les diagnostics différentiels, par exemple de l'anxiété sociale ou une simple timidité. On a envie de se reconnaitre parce que c'est plus facile à accepter que d'être simplement un peu nul en société et d'avoir à faire des efforts. C'est aussi normal de devoir s'adapter, on ne nait pas tous hyper charismatiques et extravertis.  Smile
S'il n'y avait pas les intérêts je laisserais tomber car je n'ai pas l'impression d'avoir de réelle "déficience" mais plutôt des traits de caractère qui font que je suis plutôt prédisposé à l'introspection qu'aux groupes. Si j'avais de gros tocs ou une vraie hypersensibilité du genre impossible d'aller chez le coiffeur là j'aurais moins de doutes.
Après pourquoi pas hein, ça m'est déjà arrivé qu'on me demande si je le suis.

Bonne soirée

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Asclépios Mar 16 Fév 2021 - 23:25

Attention à l'effet barnum et aux autodiag un peu rapides effectivement. D'autant que ça n'était pas la demande initiale, il me semble. Mais si tu ressens le besoin de creuser la piste, vas-y.
Bon courage à toi Smile (je reste dispo en MP si besoin)
Asclépios
Asclépios

Messages : 335
Date d'inscription : 13/03/2019
Age : 21
Localisation : "Un peu plus à l'ouest"

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par My_illusion Mer 17 Fév 2021 - 7:51

J’apprécie ta lucidité Ramina.
My_illusion
My_illusion

Messages : 3635
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Mer 17 Fév 2021 - 17:29

Merci à tous les deux @asclépios et My illusion et merci à tous pour vos messages qui m'ont bien aidé dans ma réflexion.
Bonne journée Smile

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par scorames Mer 17 Fév 2021 - 19:30

re RAminagrobis Smile

l'hypersensibilité t'empêche pas de sortir rien a avoir lol,
ensuite l’intérêt retreint c'est trés intense et rien a voir avec une passion,
https://www.philosophine.fr/asperger-fatigue/
voici un site explicatif avec schémas ce qu'est l'interêt restreint Wink
nuancer , https://aspieconseil.com/2017/10/03/les-interets-restreints-un-interet-pour-tous/

je ne sais pas si tu est dans le déni ça peut arrivée, ce n'est pas une maladie
l'asperger, cest une différence neurologique, la neurodiversité, ça n'a rien a faire en psychiatrie mais en neurologie, la france quoi Smile

Il me semble que tu as des préjugés ou de fausses idées sur les symptômes, effectivement de surface grossièrement observé la confusion est facile, moi j'essaie de comprendre l'expression du symtôme lol , ça permet de voir si c'est pathologique ou non! , ce que bcp d epsychiatre de pin pin ne font même pas ,de nazes.

voili voilou, bonne lecture! .Smile

scorames

Messages : 121
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Mer 17 Fév 2021 - 21:08

Salut scorames

J'avoue que j'ai forcément des préjugés, je ne suis pas expert même si j'ai fait quelques recherches. Si je me trompe je peux l'entendre sans problème. Smile

Du dénis non pas du tout, justement inconsciemment j'aurais envie d'adhérer à l'idée direct c'est pourquoi je préfère être prudent, prendre du recul, envisager les autres possibilités... et puis si vraiment il y a un problème qui reste inexpliqué pourquoi ne pas faire un diagnostic. Inconsciemment je sais que l'on a très envie de croire à ce qui nous ferait nous sentir mieux, j'aimerais croire ce qui est vrai.
Sur ce genre de sujet je pense qu'il est important de regarder des sites médicaux ou scientifiques parce que les témoignages sont trop sujets à des biais. Je ne veux froisser personne ici mais il n'y a qu'à voir avec le HPI souvent associé à de nombreuses caractéristiques, sauf que d'après ce que j'ai compris les études scientifiques ne trouvent pas systématiquement de différences entre HPI et non HPI (sauf sur certains points comme la rapidité d'apprentissage par exemple).

On est d'accord qu'il faut des critères objectifs de diagnostic ? Quels sont ces critères ? Combien en faut-il ? Certains sont-ils plus importants que d'autres ? Si la définition est trop floue chacun peut trouver des critères qui correspondent et donc se coller l'étiquette asperger. J'ai l'impression que ça arrive souvent car ces sujets sont un peu à la mode actuellement (dans les séries par exemple). Dans le DSM IV qui permet d'avoir une référence diagnostic on parle tout de même de déficiences, d'incapacités... il faut qu'il y ait un truc qui neurologiquement fonctionne moins bien que chez les autres (on parle d'autisme pas juste d'une originalité). Après que les autistes asperger aient aussi des choses de plus que les autres pose la question du terme : maladie ou diversité ? Si on parle de symptômes c'est bien qu'on parle d'une maladie sinon c'est juste des traits de personnalité non ?

Comme je le disais je me retrouve dans des choses mais pas dans toutes et surtout pas dans les points qui me paraissent les plus pathognomoniques, c'est à dire ceux qui permettent de distinguer à coup sûr cette explication d'une autre. Ce qui est un peu complexe avec l'asperger c'est cette notion d'adaptation qui brouille les pistes. Justement l'écholalie ou l'hypersensibilité me paraissent de bons indicateurs... on ne peut pas "tricher", on l'a ou on l'a pas. L'écholalie je ne l'ai jamais eu, je m'en serais rendu compte quand même. Pour les autres critères c'est très ambigu, par exemple j'ai connu des gens avec une grande timidité qui étaient bien pires que moi socialement sans pour autant être asperger. Après j'ai des critères qui sont un peu plus significatifs et qui posent le doute sans être suffisants pour trancher.

Vu que je n'ai pas forcément le courage de faire le tri dans tout l'internet pour savoir exactement les critères qui me permettraient de savoir je préfère me dire que je ne le suis pas. Par certains aspects je vois des ressemblances et il y a des difficultés qui existent, si je n'arrive pas à les surmonter peut-être qu'un jour je passerai l'étape du test pour savoir vraiment.

C'est passionnant comme sujet mais aussi très complexe je trouve.

Bonne soirée Wink

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Topsy Turvy Mer 17 Fév 2021 - 21:21

On s'en fiche, mais parce que tu cites le DSM-IV alors qu'on est au V :
La cinquième édition du DSM amène les modifications suivantes

une nouvelle terminologie, le ‘trouble du spectre de l’autisme’, est apparue en lieu et place de celle de ‘troubles envahissant du développement’. Il ne s’agit pas d’un simple changement de vocabulaire, mais plutôt d’une redéfinition autour d’un trouble unifié. Le mot ‘trouble’ étant à présent noté au singulier ;

les sous-catégories syndrome d’Asperger, trouble autistique, trouble envahissant du développement non spécifié, le syndrome de Rett et le trouble désintégratif de l’enfance ne sont plus reprises dans la définition du DSM 5 ;

les symptômes sont répartis dans 2 groupes au lieu de 3 :
déficits de la communication et des interactions sociales ;
caractère restreint et répétitif des comportements, intérêts ou activités.

l’hyper ou l’hyposensibilité aux stimuli sensoriels sont pour la 1ère fois considérés comme critères diagnostiques ;

le développement d’un langage particulier n’est plus repris comme critère ;

on distingue 3 degrés de sévérité du syndrome, en vue de déterminer le besoin de soutien ;

il est possible que plusieurs diagnostics soient posés pour une même personne. Ainsi, le trouble de l’hyperactivité avec ou sans déficit de l’attention (TDA/H) et un trouble du langage peuvent se conjuguer avec un trouble du spectre de l’autisme.


Pourquoi parlons-nous désormais uniquement de trouble du spectre de l’autisme ?

on a constaté que les cliniciens même les plus expérimentés ne pouvaient pas toujours clairement établir une distinction entre les sous-catégories telles qu’elles étaient décrites dans le DSM 4 ;

la frontière entre le trouble envahissant du développement non spécifié et le développement typique n’était pas suffisamment claire, avec un risque de sur-diagnostic ;
dans l’optique du besoin de soutien et du pronostic, les différences entre les sous-catégories n’étaient pas pertinentes ;

certaines sous-catégories ont parfois été associées avec un degré de sévérité. Ainsi, le syndrome d’Asperger était considéré comme un trouble léger, et le trouble autistique comme le plus sévère, alors que les sous-catégories ne sont pas des indicateurs de la gravité de l’autisme.


Remarque

Bien que le syndrome d’Asperger ne figure plus dans le DSM, les personnes qui ont reçu ce diagnostic peuvent continuer à utiliser cette appellation.
https://www.participate-autisme.be/go/fr/comprendre-l-autisme/comprendre-le-diagnostic/le-trouble-du-spectre-de-l-autisme/la-terminologie-selon-le-dsm-5.cfm
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 3381
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Mer 17 Fév 2021 - 21:29

Topsy Turvy a écrit:On s'en fiche, mais parce que tu cites le DSM-IV alors qu'on est au V :
Oui erreur de ma part, j'ai parlé du IV parce que j'ai plus facilement trouvé une liste de critères.

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par scorames Jeu 18 Fév 2021 - 13:14

hello toubibe Smile


Code:
Inconsciemment je sais que l'on a très envie de croire à ce qui nous ferait
nous sentir mieux, j'aimerais croire ce qui est vrai.

exacte cela m'est arrivée, durant ma vie(j'ai 50 mais je fais 10 de moins hihi ^^)
j'ai passée 26 psychiatre jusque ce jour , plutôt parlant!, j'ai accepté sur plusieurs
années et une étiquette de bipolaire, fallacieuse, donc on veux aller mieux on se
raccroche à ceci,le tdah est désavouer aussi une mode, donc de l'errance diagnostique Twisted Evil ;
bon nan malan ou est la vérité ?, je serais donc aspi ,je me réfère jamais à l'absolue,
dans 20 ans que diras t'on ?, je me méfie donc des étiquettes même si j'ai eu un prés
diagnostique réalisé par une psychologue italienne former par une sommité internationale
en la matière ici en france, une canadienne, infine ,le psychiatre c'était les même type de teste,
la psychologue avait en plus le teste de décryptage des émotions dans le regard,
meilleurs teste en vigueur .Pour ma part je travaille ma conscientisation encore de l'asperger
dans mon parcourt depuis tout petit, cette fois je me comprend je culpabilise pas,
et c'est un moindre mal,la difficultés c'est que ça ce voit pas donc les ignorants nombreux
souvent rieur.les gens ne perçoivent rien d'autre que la surface des choses, pour moi cela est
"vrais" ou s'y rapprochant le plus; et non une pathologie inventé a neuneu qui rapporte bien.

Code:
Sur ce genre de sujet je pense qu'il est important de regarder des sites médicaux ou
scientifiques parce que les témoignages sont trop sujets à des biais
.je peut comprendre,
ce sont des gens apparemment don l'étant ou la subtilités des commentaires sont vrais car
je m'y retrouve aussi Smile

Code:
Je ne veux froisser personne ici mais il n'y a qu'à voir avec le HPI souvent associé à de
nombreuses caractéristiques, sauf que d'après ce que j'ai compris les études scientifiques ne
trouvent pas systématiquement de différences entre HPI et non HPI (sauf sur certains points
comme la rapidité d'apprentissage par exemple).
rebelote mec, j'ai dument mentionner
plus haut ce qu'il en n'est sur le fait de nuancer entre ce qui pathologique ou pas ,ça fais une
différence, et les psychiatre savent pas faire la nuance c'est subjectif en toute franchise, car
tangible et empirique; moi j'ai trouvé et nuancer, j'ai avancé par moi même et gratter et éluder
en rencontrant les bonnes personnes.Ce que j'ai fais peut le peuvent, ce qui prouve que j'ai de
trés bonne capacité, l'adaptation c'est un autre sujet face à cette environnement sociétal.

Code:
 Après que les autistes asperger aient aussi des choses de plus que les autres pose la
question du terme : maladie ou diversité ? Si on parle de symptômes c'est bien qu'on parle
d'une maladie sinon c'est juste des traits de personnalité non ?
oui je suis d'accord traits de personnalités ce qui est le cas dors' es déja Wink .
il n'y a pas de médicaments car c'est pas une maladie.

Code:
Justement l'écholalie ou l'hypersensibilité me paraissent de bons indicateurs...
encore une fois de plus certains traits se retrouvent pas cher tout les asperger ou autistes;
par exemple 20% des asperger n'ont pas d’intérêts restreint , la encore ça diffère d'un individus
à l'autre en intensité lol. L'écholalie n'échappe pas à cette règle, certains l'ont ou pas, ensuite on
la retrouve dans d'autres pathologie!,des démences neurodégénératives, la maladie d'Alzheimer
notamment, des aphasies consécutives à un AVC, et d'autres maladies, par exemple neurologiques
ou psychiatriques.Shocked

Code:
Vu que je n'ai pas forcément le courage de faire le tri dans tout l'internet pour savoir
exactement les critères qui me permettraient de savoir je préfère me dire que je ne le suis pas.
Par certains aspects je vois des ressemblances et il y a des difficultés qui existent, si je n'arrive
pas à les surmonter peut-être qu'un jour je passerai l'étape du test pour savoir vraiment.
je te trouve trés sage et trés humble.

Code:
C'est passionnant comme sujet mais aussi très complexe je trouve.
exacte et
c'est pas piqué des verts.

Encore une chose, les gens asperger/THPI sont différent qu'un "simple" asperger, donc perso
je suis asperger/THPI c'est un décalage de plus tu vois Wink, hybridation, donc les pure asperger
peuvent ne pas s'y retrouver et les pure hpi aussi ,double peine:papy: décalage encore.
exemple ; je suis étiré entre cette appétence de découvrir d'apprendre  incessamment c'est
le côté THQI et de l'autre si je perd mes repères je suis vite en difficultés ,angoisse, panique
et je me sent désarçonner et pas en sécurité  etc etc .

Bonne soirée

scorames

Messages : 121
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Ceci n'est pas un tigrou Jeu 18 Fév 2021 - 19:46


Merci de ne pas faire de diagnostic sauvage sur le forum svp
Et d'insinuer que les personnes seraient dans le déni si elles ne sont pas d'accord
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 2536
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 40
Localisation : Lyon 7

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par scorames Jeu 18 Fév 2021 - 20:12

réponse : perso je ne fais pas de diag , j'éclaire juste vis a vis de sa demande..


scorames

Messages : 121
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Ceci n'est pas un tigrou Jeu 18 Fév 2021 - 21:22

scorames a écrit:réponse : perso je ne fais pas de diag , j'éclaire juste vis a vis de sa demande..

Ce n'est pas sa demande justement. Merci de ne pas insister.
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 2536
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 40
Localisation : Lyon 7

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par Raminagrobis Jeu 18 Fév 2021 - 21:53

@Scorames : merci pour les informations ! Smile
Je propose qu'on en reste là car effectivement j'ai trouvé les réponses que je cherchais à mon problème initial.
Merci à tous ceux qui ont contribué à ce fil.

Bonne soirée

Raminagrobis

Messages : 17
Date d'inscription : 13/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Etudes de médecine, besoin de vos avis Empty Re: Etudes de médecine, besoin de vos avis

Message par scorames Jeu 18 Fév 2021 - 22:16

ba oui pas de quoi, ce fut un plaisir.

scorames

Messages : 121
Date d'inscription : 22/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum