collège et ennui

Aller en bas

collège et ennui Empty collège et ennui

Message par capucine4485 Mar 19 Jan 2021 - 14:06

Bonjour
maman d'un THPI et d'un HPI, tous deux scolarisés au collège. Saut de classe fait en primaire pour chacun. Ils sont scolarisés dans un petit collège privé (collège de secteur) en milieu semi-rural.
Le plus grand est en 4eme. QIT 145 Grâce au choix d'option (limité toutefois dans cet établissement), il se retrouve dans une classe qualifiée de "brillante" par les professeurs. Malgré cela, il s'ennuie, tous les ans, nous devons intervenir auprès des enseignants pour leur signaler cet ennui. Notre fils travaille, les notes sont très satisfaisantes, il a compris qu'il fallait participer à l'oral et le fait, il est qualifié comme "tranquille" en classe, bref...c'est pas un rebelle, il est (trop?) adapté...mais voilà, il trouve que cela ne va pas assez vite, il a adoré le confinement car il avançait au rythme que lui voulait, et a même récolté les félicitations des profs. Toutefois, les copains lui manquaient. (donc l'école à la maison ne le tente pas ). Il est difficile de trouver des activités externes et la COVID y est pour beaucoup, toutefois, nous sommes en campagne et les "clubs" d'informatique et autres sont inexistants...petits, il bricolait pas mal avec son papa mais désormais, il est branché électronique (mais le matériel a un cout...)
Nous cherchons donc à trouver des solutions qui puissent répondre à son ennui...surtout maths et sciences. Les langues, ça va.
La question se posera sans doute pour le 2eme mais il n'a pas le même QI (130)
Merci de votre aide et de vos conseils,
Capu

capucine4485

Messages : 66
Date d'inscription : 11/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

collège et ennui Empty Re: collège et ennui

Message par higeekomori Mar 19 Jan 2021 - 21:32

Bonsoir Capucine.
Je pose un simple et explicite jalon ce soir pour venir te répondre dès que je serai en meilleure forme. Ton topic m'intéresse, mais je ne suis pas à mon aise devant l'écran ce soir pour des raisons bassement physiologiques. Laisse moi au moins 24 à 48 heures, si d'cic là ton message est resté sans aucune réponse, et on échangera sur tout ça. Promis.

Bonne soirée
Hig.
.

_________________
"Il n'y pas de héros/héroïnes. Jamais. Il n'y a que des personnes qui brillaient fort comme des étoiles avant de s'apercevoir qu'elles avaient la fragilité du fusible. Et, 'Clac!' "
higeekomori
higeekomori

Messages : 2848
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

collège et ennui Empty Re: collège et ennui

Message par Névromon Mer 20 Jan 2021 - 11:19

Hello. Au collège (public, et de grande taille, cela dit), l'administration a dit à ma mère : "Écoutez, votre fils est très intelligent mais...on sait pas comment faire avec lui.". Elle a fini par me placer en internet de petit collège privé, et c'est allé mieux.
Peut-être que des forums, groupes d'intérêt sur les réseaux sociaux ou magazines spécialisés pourraient compenser un peu cet ennui?
Névromon
Névromon

Messages : 956
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

collège et ennui Empty Re: collège et ennui

Message par higeekomori Mer 20 Jan 2021 - 15:54

Salut Capucine. Tchao

De retour et en meilleure forme.
(c'était bien d'attendre un jour de plus. Hier, je n'aurais pas été au top pour te répondre aussi clairement)

capucine4485 a écrit:mais voilà, il trouve que cela ne va pas assez vite,
La soif d'apprendre toujours plus, j'ai connu aussi (et je connais encore parfois pour certains domaines très spécifiques). Pour info, ça marche même pour les cancres du fond de la classe qui peuvent, bien au contraire, redoubler des classes. Cette soif peut être clairement indépendante de l'excellence scolaire, car cancre a été bien davantage mon lot.

Pour ma part, la solution trouvée a été que certains profs m'ont carrément proposé des éléments de programme qui faisaient partie du bac (et plus). J'ai donc vécu un peu le grand écart où, sur certaines disciplines, j'étais clairement en retard pour les acquis essentiels, tandis que sur certaines autres, je tirais carrément, à moi tout seul, la moyenne de classe pour la faire bondir généralement de huit à dix points. Ça s'est fini par ailleurs, avant que je ne bifurque brutalement dans ma scolarité, à ce que pour certaines matières, je ne sois plus noté, car mon inclusion dans la moyenne de classe faussait alors tout et ne rendait plus rien de proprement représentatif.

A ce sujet, et parce que Chéri1 et Chéri2 ne doivent plus être des bambins, je pense qu'il serait peut être raisonnable de demander, sans la moindre honte, aux professeurs de pouvoir fournir des éléments de programmes un peu plus en avance, voire à ce que ceux-ci/celles-ci travaillent de concert avec tes enfants, ou du moins le plus en porte-à-faux des deux, pour leur proposer certains sujets ayant vraiment de l'appétence.

Du fait notamment que tes enfants n'en sont peut-être plus vraiment sur le plan de la connaissance pure, cette avancée de quelques cases ne les pénalisera pas, sachant qu'ils vont très vite pouvoir passer de la vie scolaire à la vie estudiantine, voire carrément à la vie professionnelle, en fonction des choix qui les motivent. Admettons qu'il ou elle a dans les 14 ans, ça ne fait que 4 à 6 ans de vrai décalage avant de pouvoir passer à une plus large dimension, telle que l'université.  

Il est difficile de trouver des activités externes et la COVID y est pour beaucoup,
Est-ce que Chéri1 et Chéri2 ont l'effet scanner?

(Au cas où si tu ne sais pas ce que ça veut dire, j'explique: l'effet scanner et le fait de passer d'un domaine de connaissances à un autre dès que le sujet premier est profondément maîtrisé ou connu. Beaucoup d'EIP sont justement des scanners en puissance qui montrent souvent aussi de l'ennui véritable dans les activités péri ou extra-scolaires. L'effet scanner peut être également cumulatif, c'est à dire, présenter l'image générale d'un appétit tel de connaissances brutes qu'il faille au moins plusieurs domaines à acquérir en parallèle pour arriver à satisfaire le niveau normal des besoins intellectuels.)

toutefois, nous sommes en campagne et les "clubs" d'informatique et autres sont inexistants...
A mon époque (reculée...), cela aurait été un problème, effectivement. Aujourd'hui, avec le net, il est quand même bien plus facile de se faire un club de potes à distance. Si d'autant plus vous êtes/tu es des/un parent/s ouvert/s à l'utilisation des réseau sociaux - pour ce qu'ils puissent présenter de meilleur - dans ce cas, il n'est pas forcément utile de recourir immédiatement à l'adhésion d'un club rural, voire même à celle d'un repair café, en banlieue. Je dirais même que le but n'est peut-être pas de trouver un club, mais de trouver des vraies personnes (distantes ou pas) avec qui ça matche cérébralement fort! Donc, le principe de la rencontre peut primer sur le principe même de l'entrée dans une association (qui peut aussi avoir sa part de rigidité, dans ses codes de fonctionnement internes.)

petits, il bricolait pas mal avec son papa mais désormais, il est branché électronique (mais le matériel a un cout...)
(humour>) L'électronique, ça lui passera! ^^ Car ce n'est pas un domaine éternellement extensible. Un jour viendra, notamment si le contact familial est bon, où il bricolera à nouveau avec papa. Par rapport à ça, je n'ai justement qu'à regarder mon propre parcours - et c'est ce point là qui m'a fortement retenu ancré sur ton topic! - car j'ai vécu sensiblement la même chose. Aujourd'hui, je commence seulement à avoir des cheveux blancs, mais je bricole toujours avec mon papa, qui au demeurant ne manque pas de vaillance et d'énergie malgré les deux décennies et demie qui nous séparent en âge. Nous avons aussi beaucoup émulé et croisé nos domaines de connaissances et avons ainsi étendu respectivement l'éventail de nos savoirs en allant des années 50 aux dernières années high tech.

Bref, quand on bricole, on se chamaille souvent pour des broutilles, mais à l'inverse, on n'a pas besoin de beaucoup se parler pour savoir se compléter et s'harmoniser dans la tache. De plus, mon père à une incroyable disposition pour les chiffres que je n'ai pas car je suis bien davantage littéraire et abstrait dans mon fonctionnement logique. Ce qui fait que le croisement et ce portage des connaissances, vers mon sens, m'apporte notamment et personnellement des choses qui me resteraient très absconses si je n'avais pas ce précieux quelqu'un qui avait des facilités parfaites pour me vulgariser les choses en seulement deux temps trois mouvements.

En tous les cas, bricoler avec son père, ça devrait être un truc qui devrait rester cool pour toute la vie... Cool

La question se posera sans doute pour le 2eme mais il n'a pas le même QI (130)
140 et plus ou 130 environ, la question ne se pose pas. Par "contamination", il se peut que Chéri2 soit tout autant dans les mêmes prédispositions que Chéri1. 130, a minima, est déjà un beau score, même si ce n'est pas un élément purement déterminant pour évaluer les besoins et la personnalité profonde d'un HQI. Donc, même à 129 points et un bilan psy homogène, rien n'indique que Chéri2 ne soit pas au moins dans des attentes aussi fortes. A méditer. Wink

Merci de votre aide et de vos conseils,
De rien.

J'avoue me balader assez peu sur la partie purement HQI du forum car ça fait quand même un peu plus de trente cinq ans que je navigue dans le contexte, donc j'en ai fait largement le tour, vois-tu. Mais si, au besoin, tu nécessites précisément de revenir vers moi pour demander un truc en particulier, ne te gène pas pour me contacter ici ou en MP. Ce sera toujours un plaisir de te renseigner à ce sujet.

Capu
Higi. collège et ennui IPB_796


.

_________________
"Il n'y pas de héros/héroïnes. Jamais. Il n'y a que des personnes qui brillaient fort comme des étoiles avant de s'apercevoir qu'elles avaient la fragilité du fusible. Et, 'Clac!' "
higeekomori
higeekomori

Messages : 2848
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

collège et ennui Empty Re: collège et ennui

Message par zebrepat Lun 29 Mar 2021 - 9:34

mon temognage peu interesser . A l'ecole je m'ennuyais aussi (145 Wais)
Certains cours j'ai pas ouvert le cours mais j'etais le premier eleve de la classe.
Au cours de math en terminale par ex je lisais des revues en cachette pendant le cours car je m'ennuyais, je foutais rien mais comme j'etais le premier eleve, il etaient embetés


Le probleme est pas la (dans les etudes) pour les zebres (meme plus tard en ecole d'inge ou la fac ou on possede plus de liberté qu' a l'ecole), le probleme c'est plus tard dans le monde du travail car le salariat en grande entreprise ou fonctionnaire c'est quelque chose (voir les fils discussions), c'est tres normatif.

zebrepat

Messages : 389
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum