Asperger, racontez-moi votre vie ?

Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par David Latapie le Jeu 20 Oct 2011 - 16:55

Bonjour,

Je suis parfois pétri d'idées reçus. Notamment sur l'autisme asperger. Je pensais les autistes très peu capables de communiquer et je vois qu'il n'en est rien. ben oui, désolé pour mes idées reçus...

Ça fait quoi d'être aspi, au niveau des relations électroniques et aussi en contraste avec les relations physiques ? Qu'est-ce qu'un aspi peut plus (ou moins) facilement faire par voie électronique que par voie physique ?

Si vous connaissez des descriptions sur le net dans lesquelles vous vous retrouvez, je suis preneur. Merci !
David Latapie
David Latapie

Messages : 353
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://david.latapie.name/

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par mag2 le Jeu 20 Oct 2011 - 18:43

Bonjour Vrykolakas.
Il y a un forum très actif destiné aux aspies ( c'est comme cela qu'ils s'appellent entre eux )
c'est le forum asperansa

http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?f=9&t=1272

je mets le lien avec un topic sur un livre sur les différents types d'asperger. un livre traduit par un papa, lui meme aspie.
les aspies developpent differentes strategies pour s'adapter.
chaque personne est unique, les aspies sont des personnes donc..;-)
on ne peut absolument pas généraliser.
l'autisme c'est d'abord une manière differente de percevoir ( sens exacerbés ), de traiter l'information. ( tout comme les HP d'ailleurs non ?)
c'est un fonctionnement cognitif particulier.

glenn gould etait aspie. surement que mark zuckenberg aussi ( c'est juste mon avis perso,l'ayant vu parler à intervews etc)

en tout cas ce qui est commun à l'ensemble des autistes c'est le manque d'intuition sociale. pas evident d'interagir quoi...pas naturel.

les autistes ne sont pas asociaux, simplement ils ne savent pas s'y prendre forcément, ça crée des decalages, maladresses, et bein souvent manque d'estime de soi .
Des aspies tu en as surement cotoyé, il y en a bcp plus que tu ne le crois.


mag2
mag2

Messages : 94
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 47
Localisation : grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Luc le Jeu 20 Oct 2011 - 19:13

http://wiki.zebras-crossing.org/doku.php?id=articles:autisme_asperger

Dans les liens externes, tu trouveras plusieurs files du forum consacrées à l'autisme et au syndrome d'Asperger
Luc
Luc

Messages : 4557
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 62
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par meï le Jeu 20 Oct 2011 - 19:41

mag2 a écrit:
les aspies developpent differentes strategies pour s'adapter.
chaque personne est unique, les aspies sont des personnes donc..;-)
on ne peut absolument pas généraliser.
l'autisme c'est d'abord une manière differente de percevoir ( sens exacerbés ), de traiter l'information. ( tout comme les HP d'ailleurs non ?)
c'est un fonctionnement cognitif particulier.

Des aspies tu en as surement cotoyé, il y en a bcp plus que tu ne le crois.
un bon résumé Mag2... Very Happy

j'ai déjà pas mal raconté de choses sur ce forum ou ailleurs, je suis donc un peu lasse.
mais voilà, quoi.
et en effet, sur asperansa, il y a plusieurs adultes aspies, avec ou sans enfants, plus ou moins impactés dans leur vie profesionnelle et familiale, etc...
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par mag2 le Jeu 20 Oct 2011 - 19:53

et toi mei tu as des nouvelles / evaluation ?

moi c'est pour dans 2 semaines ( sur une journée)
le lien doné par Luc est super je trouve !

les aspies je pense ont plsu de facilité à comuniquer par ecrit car il ya moins de choses à gérer. et on peut prendre son temps pour repondre point par point sans partir dans tous les sens ( en pensée )
il n'y a pas l'auetr personne à gerer.

il ya un super lien qui explique 2 modes de communication qui peut y avoir
http://www.aspiequebec.org/?cat=18

une personne pourrait utiliser tantot le mode Communication Franche et Directe ( plutot utulisée par les autistes)
ou la Communication Predictive Reactive ( plutot utilisée par les non autistes)

ces modes de communication ont été défini par un aspie.

j'ia compris bcp de choses grace à cela !je vous conseille vivement de le lire.


mag2
mag2

Messages : 94
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 47
Localisation : grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par meï le Jeu 20 Oct 2011 - 20:52

mag2 a écrit:et toi mei tu as des nouvelles / evaluation ?
moi c'est pour dans 2 semaines ( sur une journée)
je t'envoie un mp. Wink
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par carodom le Jeu 20 Oct 2011 - 21:41

il ya un super lien qui explique 2 modes de communication qui peut y avoir
http://www.aspiequebec.org/?cat=18

Super lien effectivement. Je ne suis pas Aspi (en tout cas pas diagnostiquée comme tel) et pourtant à la lecture du document j'ai eu une grosse boule dans le ventre. Je crois que c'est lié à la notion de parler pour influencer les autres. Je sais pas... c'est flou mais il y a un truc qui me met vraiment mal à l'aise dans l'idée de parler pour influencer les autres. J'y vois des rapports de force, de l'hypocrisie... ouais c'est pas bien clair mais je ressens comme un malaise.

A+
carodom
carodom

Messages : 26
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : D'ouest en Est

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Invité le Jeu 20 Oct 2011 - 21:55

carodom a écrit:Super lien effectivement. Je ne suis pas Aspi (en tout cas pas diagnostiquée comme tel) et pourtant à la lecture du document j'ai eu une grosse boule dans le ventre. Je crois que c'est lié à la notion de parler pour influencer les autres. Je sais pas... c'est flou mais il y a un truc qui me met vraiment mal à l'aise dans l'idée de parler pour influencer les autres. J'y vois des rapports de force, de l'hypocrisie... ouais c'est pas bien clair mais je ressens comme un malaise.

A+


C'est une façon de dire ce qu'un autiste pense du monde autour de lui.
De comment on le perçoit, comment on tente de le faire fléchir là où il ne veut pas aller.

Dans ma façon de percevoir, "l'autre" a toujours ou presque toujours, l'envie de changer l'environnement pour l'adapter à sa propre envie, ou de le forcer à rester tel qu'il le voit. Sans penser à mal, sans penser au non-respect de vouloir procéder ainsi.




En tout cas, autiste et non-autiste, il y a des points de vue très décalés sur le respect et la politesse.
D'un point de vue autistique, ce sont les autres qui sont impolis et irrespectueux, plus ou moins selon les thèmes et sujets.

Sauf qu'il évolue au sein d'un monde où tout lui assène majoritairement un point de vue "non-autiste"... donc il apprend très vite à prendre en compte cette donnée de différence, la gérer du mieux qu'il peut, mais cela ne l'empêchera pas de trouver le monde complètement fou (de son propre point de vue). D'autres résisteront et s'enfermeront dans leur bulle de résistance et de remparts...
No


Le malaise que tu ressens, est identique en face, carodom... Mais présent depuis les premiers éveils au monde extérieur, les premiers mois ou premières années... Si j'ai bien traduit.
Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par David Latapie le Ven 21 Oct 2011 - 3:52

Merci pour tous ces liens et toutes ces explications. J'ai beaucoup appris (et j'ai beaucoup sommeil, mais ça n'a rien à voir Wink)
David Latapie
David Latapie

Messages : 353
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://david.latapie.name/

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par mag2 le Ven 21 Oct 2011 - 9:44

de rien vrykolakas

moi aussi j'ai souvent peur quand je parle avec quelqu'un , de me faire "manger". je sens que l'autre veut quelquechose de moi.
mais c'est normal, et puis c'est le but de la communication apparemment.
je veux dire à part parler pour combler les besoins primaires, pourquoi communiquons nous ?
Kara je n'ai pas trop compris ce que tu voualis dire . ça m'interesse, peux tu el reformuler? tu veux dire que pour un autiste les gens sont impolis ?
mais c'est quoi la politesse?

en fait moi ce que j'ai peur c'est de ne pas etre respectée. c'est à dire peut eter de ne pas etre acceptée, d'accepter que je sois différente. peut etre que c'est cela la politesse? accepter l'autre, le respecter?

il y a peut etre un peu de ce que tu dis kara, dans la notion de defendre son territoire.

J'ia peur moi qu'on empiète sur le mien...tres souvent.
Du coup quand je parle je fais bien attention à ne pas "embeter" l'autre, à ne pas me rendre oppressante. je ne veux surtout pas m'imposer, moi / lui. car c'est ce que je n'aimerais pas qu'on me fasse.

Carodom oui tu as raison, parler pour influencer, c'est ça que je n'aime pas. et du coup quand je trouve qu'une personne est sous mon influence je me sens mal.

Kara tu es aspie?


mag2
mag2

Messages : 94
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 47
Localisation : grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par David Latapie le Ven 21 Oct 2011 - 20:38

mag2 a écrit:moi aussi j'ai souvent peur quand je parle avec quelqu'un , de me faire "manger". je sens que l'autre veut quelquechose de moi.
mais c'est normal, et puis c'est le but de la communication apparemment.
je veux dire à part parler pour combler les besoins primaires, pourquoi communiquons nous ?
J'imagine que les gens qui racontent leur vie juste parce qu'ils ont besoin d'une oreille conciliante doivent être particulièrement difficile à comprendre pour les aspies. Car même le "je veux" est flou. Si jamais l'aspi commence à lui demander ce qu'il veut, c'est au pire la cata, au mieux "je veux juste que tu m'écoutes".

mag2 a écrit:en fait moi ce que j'ai peur c'est de ne pas etre respectée. c'est à dire peut eter de ne pas etre acceptée, d'accepter que je sois différente. peut etre que c'est cela la politesse? accepter l'autre, le respecter?
Une métaphore qui vaut ce qu'elle vaut :
- La politesse, c'est la couche de peinture (un objet peint en vert)
- Le respect, c'est la teinture dans la masse (un objet vert y compris à l'intérieur, si jamais tu le casses pour regarder)

Etre poli, ce n'est pas respecter quelqu'un. C'est conserver une certaine distance envers cette personne. Ce qui n'est ni bien ni mal, mais juste nécessaire quand on ne connait pas la personne ou bien que l'on ne veut pas que les différences de personnalité se concrétisent par un conflit.
Il y a aussi une autre forme de politesse, qui est plus culturelle. Peu de gens souhaitent réellement que leur interlocuteur passe une bonne journée quand ils disent bonjour ou bien (plus gênant) souhaitent vraiment savoir si la personne va bien quand ils disent "ça va ?". C'est une règle non-dite qu'il m'a fallu pas mal de temps pour comprendre : les questions de pure forme sont du ressort de la politesse et non de l'interrogation ; la réponse à une question de pure forme doit être une réponse de pure forme, pas une vraie réponse. Si jamais on ne suit pas cette règle (et donc que l'on dit comment on va quand quelqu'un vous le demande sur le ton de la conversation), alors on s'expose à être pris pour quelqu'un de bizarre... et donc à être rejeté, à se sentir mal...

La société humaine nécessite ce que j'appelle de l'"hypocrisie sociale". Encore une règle non-dite.

J'espère avoir répondu à ta question (qui, je l'espère était une vraie question et non une question rhétorique, sinon j'ai l'air bizarre Smile)


mag2 a écrit:J'ia peur moi qu'on empiète sur le mien...tres souvent.
Du coup quand je parle je fais bien attention à ne pas "embeter" l'autre, à ne pas me rendre oppressante. je ne veux surtout pas m'imposer, moi / lui. car c'est ce que je n'aimerais pas qu'on me fasse.
Attitude très louable, mais qui est à mon sens une "pollution intellectuelle" du cortex sur le cerveau mamallien.

Notre éducation nous dit de respecter l'autre, mais notre instinct d'animal social nous dit que quand on rencontre un autre individu de la même espèce, nous devons établir une hiérarchie. JE le domine ou IL me domine ?

En face d'une personne timide, renfermée, réservée, le réflexe premier (avant d'être jugulé par le cortex) est la domination. Pas agressive, pas violente, pas même dédaigneuse, mais une domination quand même. Ma capacité à changer de personnalité à ceci de bien qu'elle me permet de regarder a posteriori avec une personnalité comment l'autre personnalité à réagi à une telle situation de confrontation.
Et je me suis ainsi rendu compte que, face à une personne timide, j'avais une volonté de domination (malheureusement, il y avait aussi un certain mépris, mais ça c'est parce que lors de mes changement de personnalité, mon cortex perd beaucoup de sa capacité d'inhibition).

Bref : ce que tu vois comme "ne pas embêter l'autre" sera perçu comme "tu es mon supérieur". Au niveau inconscient, bien sûr ! On en revient toujours à ça : l'humain est bien moins intellectuel qu'il se plait à le penser.

mag2 a écrit:Carodom oui tu as raison, parler pour influencer, c'est ça que je n'aime pas. et du coup quand je trouve qu'une personne est sous mon influence je me sens mal.
Maintenant que je lis cette phrase, j'ai l'impression que, en te disant ce que je dis, je cherche effectivement à te "mettre en mon pouvoir", à t'influencer. Ce qui est tout à fait normal à mon sens : le monde est en guerre permanente, ne serait-ce que la guerre des idées (convaincre l'autre). Et les seuls moments sans guerre sont les moments de complicité. Mais encore une fois, cette guerre des idées, n'est pas forcément mauvaise : la dialectique est une guerre des idées Smile

Bon allez, j'arrête, je crois que je barbe tout le monde !
David Latapie
David Latapie

Messages : 353
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://david.latapie.name/

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Invité le Ven 21 Oct 2011 - 21:19

mag2 a écrit:Kara je n'ai pas trop compris ce que tu voualis dire . ça m'interesse, peux tu el reformuler? tu veux dire que pour un autiste les gens sont impolis ?
mais c'est quoi la politesse?
C'est ce que tu décris, en fait: que tu prennes toi des précautions multiples pour ne pas froisser, que tu acceptes la différence...
Et que les autres en face ne le font pas toujours, voire pas du tout car pour eux c'est "normal" de ne pas le faire, ou pas considéré comme une impolitesse dans leur mode de fonctionnement. Dans le mien, ça l'est. Mais je sais qu'ils fonctionnent différemment et sont dans "leur" mode normal de politesse.
alien

Des exemples de ce genre.
Un collègue ou ami qui va mal, dans un mode normal seuls les très très proches seront "autorisés socialement" à aller directement voir, parler, prendre des nouvelles...
Dans mon mode de fonctionnement, c'est inconcevable. Quelqu'un qui va mal, même un inconnu, je m'en inquiète, je vois si je peux faire un gste, même symbolique, au moins un sourire et un regard planté dans les yeux, le "vrai regard" (du moins à mes yeux, et ce n'est pas le même chez les autres), que l'on ne voit pas si souvent, et qui fait que je déteste regarder en temps ordinaire les gens dans les yeux. Donc un collègue, un ami même non proche, je ne vais pas non plus lui courir après, mais je lui montre de l'intérêt, je lui parle, bref je ne le laisse pas planté là dans son malaise. or pour ce que je vois, le code social est plutôt majoritairement tourné au "il a besoin d'être seul"... "C'est pas à nous de nous occuper de lui, il a une famille."

mag2 a écrit:Kara tu es aspie?
ça dépend. ^^
Aspergirl, le bouquin en anglais écrit par une véritable aspie, oui, c'est moi tout craché. Embarassed
Les textes aspies en français ou "officiels" décrétés par des gens non-aspies, ben non, ce n'est pas vraiment moi, voire pas du tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Nadjart le Sam 22 Oct 2011 - 10:04

Bonjour,
j'arrive un peu tard mais je me reconnais dans tout ce qui a été dit sur la communication et la politesse (ça fait du bien de voir des gens "comme moi"), et surtout vos échanges m'ont apporté des nuances très enrichissantes pour la compréhension des "autres", les gens "normaux"...
Notamment ceci (je ne sais pas citer des fragments de post pour les encadrer en couleur , comment fait-on ?):
En face d'une personne timide, renfermée, réservée, le réflexe premier (avant d'être jugulé par le cortex) est la domination. Pas agressive, pas violente, pas même dédaigneuse, mais une domination quand même. Ma capacité à changer de personnalité à ceci de bien qu'elle me permet de regarder a posteriori avec une personnalité comment l'autre personnalité à réagi à une telle situation de confrontation.
Et je me suis ainsi rendu compte que, face à une personne timide, j'avais une volonté de domination (malheureusement, il y avait aussi un certain mépris, mais ça c'est parce que lors de mes changement de personnalité, mon cortex perd beaucoup de sa capacité d'inhibition).

C'est quelque chose que j'avais plus ou moins intégré mais je n'arrivais pas à en être certaine car j'accorde sans arrêt le bénéfice du doute, ou plutôt, quand je ne suis pas certaine de quelque chose je pars presque systématiquement du principe que je me trompe. Là au moins c'est clair et je vais pouvoir le prendre vraiment en compte... C'est horrible de devoir "s'imposer" pour ne pas paraître "faible", je dois me faire violence à chaque fois. Mon compagnon, "vrai" aspie a une philosophie qui se résume de cette manière "dans la vie soit tu niques, soit tu te fais niquer" (désolée pour la vulgarité, je reprends ses termes tels quels). Cette vision me dérange mais c'est sans doute une question de survie de l'adopter, en tout cas en environnement à priori "hostile"... Quel dommage.
Edit : à propos de l'aisance dans mes échanges il est clair depuis toujours que je suis beaucoup plus à l'aise à l'écrit. Mon amoureux, diagnostiqué enfant a su apprendre jeune à communiquer avec aisance oralement, il préfère parler.


Dernière édition par Nadjart le Sam 22 Oct 2011 - 10:11, édité 1 fois (Raison : ajout)
Nadjart
Nadjart

Messages : 30
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 41
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Invité le Sam 22 Oct 2011 - 13:05

Le petit bouton "citer", tu cliques dessus dans le message de l'auteur, puis tu effaces les parties pour ne garder que le passage souhaité. Wink

ou bien tu copies, et ensuite tu sélectionne le passage avec la souris, puis dans les boutons de menu de message que tu écris toi-même, il y a une icône avec deux petites bulles de BD, à côté du BIU pour gras-italique-souligné.




oui, humainement, le comportement A provoque en face le comportement B.
Sauf qu'entre aspies et non-aspie, le comportement A va provoquer B chez les uns et C chez les autres.
Sachant que B est parfois l'opposé de C. ^^




exemple humain: quelqu'un part en fuyant (jeu, ou fuite réelle). Automatiquement, c'est celui-ci qui sera pris directement en poursuite, il va même provoquer le comportement chez les autres de vouloir le rattraper, même si en ayant réfléchi, ils ne l'auraient pas fait si on leur avait posé la question par exemple, ou parce qu'il aurait été plus intéressant-tactique de surveiller un autre joueur, ou un autre fuyard plus dangereux, qui lui n'avait pas encore fui, donc pas provoqué chez l'autre le comportement de rattraper sans réfléchir.
Imparable. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par mag2 le Sam 22 Oct 2011 - 13:18

ouah super j'apprends plein de choses, merci kara, vrykolakass, et non ça ne me soualoe pas du tout tes reposnes! ;-)
je suis assez fascinée par les rapports dominant/dominé..je croisd aussi que une des fonctions de communiquer c'est de marquer les rapport, d'etablir uen hierarchie oui comme tu dis.
et oui tu essayes de m'influencer, tu prends un ton de celui qui est superieru, celui va m'apprendre! ;-) et c'est bien d'en prendre cosncience!

jec rois que c'est avant tout pour satisafire l'ego qu'on communique aussi.

je m'amuse parfois à voir parmi mes relatiosn qui est plutot du genre domiantn, plutot du genre dominé. j'ia l'impression que moi par ex j'ai tendance à etre une dominée, je me palce toujours en dessous de l'autre, meme si il est timide oui!
toi vrikolakass tu es dominant tu vas te palcer au dessus.

enfin bon c'est ce que je pense je ne te connais pas du tout !
j'ai la reputation de me mettre tres souvent au niveau de sgens, peut etre que vous aussi je pense dans ce forum....

Nadjart il ya des livres ecrits pour les femmes d'aspie si ça t'interesse! ;-)

au final je me sens bien avec les aspies car je ne ressens jamais jamais d'oppression, je ne sens jamais qu'on veut m'imposer des choses. par contre les aspies sont tres controlant de leur environnement: c'est à dire à vouloir dominer l'environnement, mais pas les gens ( pas la relation )

Kara tu as fait des tests ? tu es à Lyon ? Iil ya un bon CRA là bas qui sait bien diagnostiquer les adultes.
mais peut eter que tu n'en ressens pas le besoin.


mag2
mag2

Messages : 94
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 47
Localisation : grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par carodom le Sam 22 Oct 2011 - 13:26

Vrykolakas a écrit:

Bon allez, j'arrête, je crois que je barbe tout le monde !

Non je te rassure c'était très intéressant ! Very Happy

Merci pour ses explications
carodom
carodom

Messages : 26
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : D'ouest en Est

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par mag2 le Sam 22 Oct 2011 - 13:27

je profite de ce topic pour mettre un texte qui parle de la difficulté à diagnostiquer les individus qui sont des femmes, ou douées....c'est approprié je crois sur ce forum de poster ce lien.
c'est moi qui ai demandé à une amie ( aspie ) de le traduire de l'anglais....
l'auteur de cet article est elle meme aspie, c'est une psychiatre neozelandaise qui travailler à diagnostiquer les personnes.

http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?f=6&t=2371
mag2
mag2

Messages : 94
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 47
Localisation : grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Invité le Sam 22 Oct 2011 - 14:06

+ 1000 pour les spécificités différentes, de moduler-changer les gens, "ou bien" l'environnement, selon la configuration où l'on se trouve chacun avec sa propre spécificité.
J'ai appris plein de choses en lisant ici vos réponses, merci beaucoup. ^^
Parfois nouvelles, parfois une variante riche d'un truc perçu ailleurs, ça me plaît. Very Happy
Cela explique des tensions que je ne comprenais pas encore, génial...
cheers

mag2 a écrit:Kara tu as fait des tests ? tu es à Lyon ? Iil ya un bon CRA là bas qui sait bien diagnostiquer les adultes.
mais peut eter que tu n'en ressens pas le besoin.
Pour "juste" diagnostiquer la douance, non, je ne veux pas, je me sentirais vraiment amputée, ou non-respectée dans ma globalité. Comme de me dire on va vous faire des chaussettes, mais elles ne feront que 2 doigts de pied, vous verrez comme c'est génial... What a Face

Pour diagnostiquer aspie, j'aimerais bien. Pas que pour moi d'ailleurs à diagnostiquer.
si le CRA est bien formé à Lyon, du coup cela m'intéresse oui, bien sûr. Pour adulte et enfant aussi, de poser les choses vraiment officiellement, histoire d'aplanir certaines choses via l'extérieur. Et se tenir mieux informée aussi, ou changer certaines visions déformées et inexactes malheureusement. Merci mag2, je vais les appeler lundi, et pour répondre je suis à Lyon oui.
Tu es du même secteur ?


J'irai voir asperansa aussi pendant mes congés, je dois boucler d'autres choses avant de plonger dans un nouveau dossier à digérer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Nadjart le Sam 22 Oct 2011 - 14:34

Merci Kara, je teste de suite Smile

mag2 a écrit:
Nadjart il ya des livres ecrits pour les femmes d'aspie si ça t'interesse! ;-)

Merci Mag2, je suis aspie aussi donc c'est surtout les non-aspies que j'essaie de comprendre Smile
On se comprend parfaitement avec mon I love you

J'ai déjà pas mal lu à ce sujet et pour le moment j'écarte cette obsession parce que ça commençait à prendre vraiment trop de place et je me contente des forums en attendant d'essayer de me faire diagnostiquer (dans ma région (PACA) c'est encore compliqué pour les adultes ).
Nadjart
Nadjart

Messages : 30
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 41
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par mag2 le Sam 22 Oct 2011 - 15:23

ah oui c'set complqiué nadjart de ton coté!
tu connais jean marc bonfay de autisme PACA ?
c'est un ami à moi.
2 aspie ensemble, quel pied !
le mien est NT bien comme il faut et c'est dur parfois...mais il est comprehensif quand meme

kara : il faut d'abord passer par un psychiatre ( ou medecin ou psychologu)e et que cette personne envoie une lettre au CRA en disant qu'elle soupcone chez toi un fonctionnement asperger et demande à ce qu'un bilan soit fait.
en tout casà grenoble c'est comme ça....

il ya tout plein de test sur le SA...
mag2
mag2

Messages : 94
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 47
Localisation : grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par mag2 le Sam 22 Oct 2011 - 15:29

j'etais au colloque aspterger à lyon le 7 avril: le colloque est en ligne là....

il faut s'accrocher par conter c'est assez technique

http://www.cra-rhone-alpes.org/spip.php?article2077
mag2
mag2

Messages : 94
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 47
Localisation : grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par David Latapie le Dim 23 Oct 2011 - 1:45

Bonjour Nadjart
Nadjart a écrit:Notamment ceci (je ne sais pas citer des fragments de post pour les encadrer en couleur, comment fait-on ?):
Tu cliques sur le bouton "citer" en haut à droite du message que tu veux citer et tu supprime les parties qui ne t'intéressent pas. Si tu veux citer plusieurs parties (d'un message ou de plusieurs), tu dois manuellement entourer les texte à citer de {quote="xxxx"} et de {/quote} (en remplaçant les accolades "{}"par des crochets "[]") et en remplaçant xxxxx par le pseudo de la personne que tu cites

Par exemple :
{quote="Vrykolakas"}En face d'une personne timide, renfermée, réservée, le réflexe premier (avant d'être jugulé par le cortex) est la domination.{/quote}

Donnera :

Vrykolakas a dit :
-----------------------------------------------------------------------
En face d'une personne timide, renfermée, réservée, le réflexe premier
(avant d'être jugulé par le cortex) est la domination.
-----------------------------------------------------------------------



Nadjart a écrit:C'est horrible de devoir "s'imposer" pour ne pas paraître "faible", je dois me faire violence à chaque fois. Mon compagnon, "vrai" aspie a une philosophie qui se résume de cette manière "dans la vie soit tu niques, soit tu te fais niquer" (désolée pour la vulgarité, je reprends ses termes tels quels). Cette vision me dérange mais c'est sans doute une question de survie de l'adopter, en tout cas en environnement à priori "hostile"... Quel dommage.
Edit : à propos de l'aisance dans mes échanges il est clair depuis toujours que je suis beaucoup plus à l'aise à l'écrit. Mon amoureux, diagnostiqué enfant a su apprendre jeune à communiquer avec aisance oralement, il préfère parler.

C'est pour ça que je parle de guerre permanente Smile Je pense qu'une bonne manière de ne pas dramatiser la chose est la suivante : à tout instant de ta vie, même quand tu es en osmose avec l'univers, les macrophages et globules blancs de ton corps sont en train de tuer des bactéries. Est-ce condamnable ? Même les plantes se livrent une guerre sans merci, en piquant la zone de lumière des autres. Pourtant, être assis au bord d'une cascade au milieu des frondaisons, n'est-ce pas magique ?

Je te conseille fortement la lecture de cette nouvelle de Dino Buzatti, Douce nuit (texte intégral). Hubert Reeves en lit une version audio.

P.S. : il y a je pense un état où la guerre dans son sens le plus large : c'est l'état de complicité. Un état qui transcende tout (sauf peut-être l'amour, mais comme je ne suis pas sûr de savoir ce que c'est que l'amour...)


Dernière édition par Vrykolakas le Dim 23 Oct 2011 - 3:31, édité 2 fois
David Latapie
David Latapie

Messages : 353
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://david.latapie.name/

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par David Latapie le Dim 23 Oct 2011 - 1:57

Salut

Moi aussi, j'adore ces échanges !

mag2 a écrit:et oui tu essayes de m'influencer, tu prends un ton de celui qui est superieru, celui va m'apprendre! ;-) et c'est bien d'en prendre cosncience!
Lire "ton supérieur" me fait un pincement au coeur, mais c'est surement vrai ! J'ai tendance à avoir un ton docte quand j'explique (probablement pour imiter le père que je n'ai jamais eu et l'image que je me fais d'un tel père), mais je ne cherche pas à blesser la personne en face (enfin, pas avec ma personnalité Jekyll qui écrit en ce moment, en tout cas). J'essaierai de changer ça.

mag2 a écrit:jec rois que c'est avant tout pour satisafire l'ego qu'on communique aussi.
J'imagine que tu parles de l'échange non contraint (contrairement à des échanges professionnels où il faut transmettre une information).

mag2 a écrit:toi vrikolakass tu es dominant tu vas te palcer au dessus.
Si tu savais combien j'étais dominé et timide par le passé. J'ai beaucoup souffert et beaucoup réfléchi sur moi-même avant d'en arriver où je suis. Je pense (et j'espère) que tout zèbre peut faire ce que j'ai fait, donc si tu es mal à l'aise avec le fait d'être dominée, ça peut se changer Smile (peut-être que tu ne l'es pas, j'imagine que des gens sont tout à fait contents d'être dominés, voire préfèrent).

mag2 a écrit:enfin bon c'est ce que je pense je ne te connais pas du tout !
j'ai la reputation de me mettre tres souvent au niveau de sgens, peut etre que vous aussi je pense dans ce forum....
Tu veux dire te mettre à leur place, les comprendre ?
David Latapie
David Latapie

Messages : 353
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://david.latapie.name/

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par mag2 le Dim 23 Oct 2011 - 11:07

oups pardon si je t'ai pincé le coeur.
t'inquiete pour moi tout le monde est sueprieur à moi....c'est mon probleme perso donc ne te change pas, d'ailleurs je ne veux pas te changer, sois toi meme, ça me generait que tu fasses des efforts pour ne pas etre toi.
c'est vrai que meme au niveau microscopique c'est une histoire de guerre. meme au niveau des galaxies c'est pareil , puisque elles se mangent entre elle ;- )

et bien oui je veux rester dominée c'est ma nature je pense; et je ne crois pas que ce soit plus degradant que d'eter domiannt.
en fait j'avais vu l'experience ou on met 6 rats, de la nourriture dure d'acces et une hieararchie ( tjrs la meme ) s'etablit : 2 dominés( exploités) qui vont cherhcer la nourriture pour 2 dominants ( exploitants) et un rat autonome, un rat souffre douleur.

c'ertait montré que les rats dominants etaient plus stressés que les rats dominés, car ils dependaient d'eux pour manger.

c'est comme lesgrands patrons: au fond ils dependent de leur semployés ( enfin pas certains grand spatrons). ils ont pas mal de stress à gerer car sont tenus à la rentabilité. ils sont dominants dans la relation mais dependant de cette relation.

je ne sais pas si je suis zebre en fait...bon la plupart disent que oui, ça doit etre donc vrai;-)

j'ai bcp de mal à me mettre à la place des domiannts justement, ou des personnes qui ne se remettent pas en question, ne doutent pas. ont des idées figées. ça me rend tr smal à l'aise les personnes qui ont des idées toutes faites, qui sotn comme un roc, sures d'elles...je me dis que si elles sont sures d'elles c'est qu'elles ont raison ( sinon elles douteraient de ce qu'elles avancent) mais non quand je me rends compte que elles se trompent ça me sidere.

tu arrives à te mettre à la place des gnes vrikolakas ?
mag2
mag2

Messages : 94
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 47
Localisation : grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par meï le Dim 23 Oct 2011 - 15:58

mag2 a écrit:
j'ai bcp de mal à me mettre à la place des domiannts justement, ou des personnes qui ne se remettent pas en question, ne doutent pas. ont des idées figées. ça me rend tr smal à l'aise les personnes qui ont des idées toutes faites, qui sotn comme un roc, sures d'elles...je me dis que si elles sont sures d'elles c'est qu'elles ont raison ( sinon elles douteraient de ce qu'elles avancent) mais non quand je me rends compte que elles se trompent ça me sidere.
oui en effet, je pense comprendre ce que tu veux dire, ça me fait ça ausi. mais j'ai un immense sentiment d'inferiorité depuis toujours. le pire c'est que ça n'est pas parce que je sais aujourd'hui que je suis surdouée que ça a changé..... What a Face et meme, presque au contraire...
je suis un doute sur pieds, meme si je sais aujourdh'ui un peu plus me faire confiance concernant les décisions importantes ou là, je sais faire.(surtout pour les enfants.)
je n'arrive pas à concevoir qu'on puisse croire en soi et ses idées sans mem réussir à se poser de questions ou revoir ses idées si l'interlocuteur n'est pas d'accord...ça me dépasse mais pourtanton en croise des comme ça (surtou au travail) souvent donc, ça m'interroge bcp .

et curieusement, ce sont soucent de spersonne strès sures d'eles mem (et avec des idées un peu inflexiblesà qui sont "au dessus" des autres,chefs, directeurs..) Embarassed
(bon pardon pour l'intervention pas claire mais en ce moment je ne suis pas claire de totue façon! Laughing )
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par mag2 le Dim 23 Oct 2011 - 21:21

pas grave si tu es tres claire!
idem pour moi sentilent d'inferioirité depusi toujours. je me place tjrs en position inferieure quel que soit l'interlocuteur.
peut eetr que c'est que la realité nous rattrape....je veux dire c'est pas tres valorisant d'etre en echec social...

tu etais bonne a l'ecole Mei ?
ça joue aussi je pense...
c'est vrai que le fait d'etre surdoué on s'en fiche un peu, ça ne change pas nos problemes notre decalage et l'intuition sociale et bien on ne l'a pas on ne l'aura jamais, quel que soit le QI....

mag2
mag2

Messages : 94
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 47
Localisation : grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Nadjart le Lun 24 Oct 2011 - 13:21

Oui Mag2, je suis en contact avec JM Bonifay et inscrite sur le forum Autisme PACA. Leur newsletter donne souvent des liens très intéressants d'ailleurs...

Je pense que j'ai connu d'autres aspies avant mon compagnon (j'ai toujours cherché des gens "comme moi") mais lui le sait depuis qu'il a 11 ans et l'assume... c'est lui qui m'a "reconnue" et il m'aide beaucoup ! Quand on a un problème et qu'on ne sait pas l'identifier on peut difficilement se situer par rapport aux autres, aspies ou non. Depuis que je le connais je comprends le monde autrement.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a jamais de problèmes (le pire pour moi c'est qu'il est devenu sociable et me pousse à le suivre et ça franchement c'est très dur, ça fait 32 ans que je vis en quasi autarcie sociale) mais on se comprend et on se pardonne vite nos côtés excessifs Smile
Moi qui m'étais résignée à n'avoir jamais de relation stable j'ai changé d'avis...

Vrykolakas, je suis d'accord avec ce que tu dis pour "dédramatiser", d'ailleurs les échanges sur ce fil m'ont fait réfléchir à cela...en effet quoi de plus naturel finalement... mais j'ai encore du mal à accepter la prépondérance de l'instinct sur l'intellect. et surtout, en pratique je me retrouve souvent dans des situations où je ne sais comment réagir. Je suis comme mag je me laisse "naturellement" dominer...
Mais je suis prof et face aux élèves je dois adopter une position dominante, parfois c'est simple et parfois non. Et aussi d'autres situations où certaines personnes profitent de leur situation dominante pour t'humilier, je ne peux pas accepter cela...
Merci pour le lien j'aime beaucoup Dino Buzzati je regarderai un peu plus tard je n'ai plus le temps là.


Dernière édition par Nadjart le Lun 24 Oct 2011 - 13:34, édité 1 fois (Raison : reponse à Vrykolakas)
Nadjart
Nadjart

Messages : 30
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 41
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par David Latapie le Mer 26 Oct 2011 - 0:03

mag2 a écrit:en fait j'avais vu l'experience ou on met 6 rats, de la nourriture dure d'acces et une hieararchie ( tjrs la meme ) s'etablit : 2 dominés( exploités) qui vont cherhcer la nourriture pour 2 dominants ( exploitants) et un rat autonome, un rat souffre douleur.

c'ertait montré que les rats dominants etaient plus stressés que les rats dominés, car ils dependaient d'eux pour manger.
L'encyclopédie du savoir relatif et absolu Smile

mag2 a écrit:tu arrives à te mettre à la place des gnes vrikolakas ?
Généralement, même si j'ai tendance à surestimer ma compétence Smile

Je me demande comment une personne en arrive à sa conclusion, ce qui implique de comprendre son système de valeurs. Je lui pose des questions en mettant bien au clair que c'est pour comprendre et pas pour juger. Je suis très fier, alors que je suis anti-corrida, d'avoir réussi à discuter intelligement avec une pro-corrida (qui m'a avoué que c'était la première fois de sa vie qu'elle pouvait le faire !).

J'utilise aussi un concept que j'appelle "Le plancher des convictions" : le moment où la "pelote de laine" (raison) des expériences, points de vue, ressentis... est démêlée et où il ne reste plus que le ressenti (conviction). Arrivé à ce niveau-là, j'ai compris pourquoi la personne réagi comme elle le fait. Atteindre ce plancher ne permet absolument pas de changer d'avis ou de faire changer l'autre d'avis, mais ça permet au moins de comprendre. Et c'est déjà pas mal !

Deux choses qui m'aident beaucoup :
- je suis très (trop ?) tolérant ;
- j'aime les gens (je suis E, extraverti selon le MBTI).

Connaître les expériences qui l'ont amené à penser comme elle pense aide. Pour me motiver, je vois ça comme un exercice d'ingénierie inverse (à partir du résultat, trouver la méthode qui a permis ce résultat) et, surtout, comme un exercice stimulant. Mais le point le plus important est que j'aime les gens, je suis E (extraverti selon le MBTI).
David Latapie
David Latapie

Messages : 353
Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://david.latapie.name/

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Alex76 le Ven 30 Mar 2012 - 17:45

Les aspies que je cotoie ne viennent pas sur ce forum, on y raconte trop de conneries sur l'autisme (entre autre que c'est une pathologie, comme le sujet ci-dessus), et souvent la communication y est pénible.
Un article interessant :
http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=1083
Il résume parfaitement ce que je vis et pense, ainsi que la situation actuelle en France.
Alex76 Aspi-Hqi - 36 ans - ni malade ni handicapé !
P.S : Merci Mag2 de ton implication et de ton travail.

Alex76

Messages : 156
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 102
Localisation : Loin

http://mchamson.free.fr/agora-project/chat/atlas-tatoo.jpg

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Elijah Kvar le Sam 25 Aoû 2012 - 3:47

Je ne savais pas trop où poster ça, je crois que c'est le post qui s'en rapproche le plus...

J'ai trouvé un blog où un Aspie (surdoué aussi) de 12 ans raconte sa vie Smile

http://oscargot.skyrock.com/
Elijah Kvar
Elijah Kvar

Messages : 581
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par meï le Sam 25 Aoû 2012 - 16:08

merci Eleu, très chouette! Very Happy
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Bazar.

Message par Lancelot le Dim 2 Sep 2012 - 1:29

Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde. (Ludwig wittgentein)

Difficile d'en dire plus.

Bizz

Lancelot

Messages : 40
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 51
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Jhaal le Dim 27 Jan 2013 - 1:14

Tiens, le sujet date pas mal, mais il m'interpèle un peu.
Parce-que j'ai eu des difficultés sociales, mais finalement elles ressemblaient plus à un choix d'isolement de ma part qu'à un réel handicap.
Sans doute parce-que je ne côtoyais pas les bonnes personnes à ce moment là.
Je ne représente sans doute pas la majorité des cas, loin de là, mais j'ai élaborés des stratégies de contournement assez efficace de mes angoisses. La communication rencontre quelques limites lorsqu'elle devient fine. Mais J'ai une vie sociale plutôt active. Je peux m'isoler quand bon me semble de part une profession solitaire et je vis dans un cadre rural qui me tiens loin de situations anxiogènes de groupe non choisies.
Alors oui, même si c'est loin d'être la règle, il y a moyen d'avoir un SA et une vie normale (avec quelques particularités oui) et une vie sociale riche et de finir par se réjouir d'être un peu décalé par rapport au troupeau.
Jhaal
Jhaal

Messages : 167
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 44
Localisation : Limousin

http://www.moriniereart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par meï le Dim 27 Jan 2013 - 10:21

Jhaal a écrit:
Alors oui, même si c'est loin d'être la règle, il y a moyen d'avoir un SA et une vie normale (avec quelques particularités oui) et une vie sociale riche et de finir par se réjouir d'être un peu décalé par rapport au troupeau.
je suis plutôt d'accord. Wink
en gardant a l'esprit que si certains d'entre nous le peuvent , bcp sont quand me handicapés de manière plus forte par leur SA aussi...ça depend de plusieurs éléments.
et que ceux qui cumulent SA et HPI semblent mieux "gerer" tout ça, mais ça reste une remarque très personnelle.
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Jhaal le Dim 27 Jan 2013 - 10:33

[quote="meï"]
Jhaal a écrit:
en gardant a l'esprit que si certains d'entre nous le peuvent , bcp sont quand me handicapés de manière plus forte par leur SA aussi...ça depend de plusieurs éléments.
et que ceux qui cumulent SA et HPI semblent mieux "gerer" tout ça, mais ça reste une remarque très personnelle.

Oui, j'ai un THQI et il m'a été dit, lors du diagnostique, que ça me permettait probablement d'élaborer des stratégies de contournement et de compenser le handicap.
Mais effectivement, ce n'est pas une règle contrairement à ce que la légende populaire sur asperger veut faire croire.
Jhaal
Jhaal

Messages : 167
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 44
Localisation : Limousin

http://www.moriniereart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Jhaal le Dim 27 Jan 2013 - 10:39

meï a écrit:
je suis un doute sur pieds, meme si je sais aujourdh'ui un peu plus me faire confiance concernant les décisions importantes ou là, je sais faire.(surtout pour les enfants.)
je n'arrive pas à concevoir qu'on puisse croire en soi et ses idées sans mem réussir à se poser de questions ou revoir ses idées si l'interlocuteur n'est pas d'accord...ça me dépasse mais pourtanton en croise des comme ça (surtou au travail) souvent donc, ça m'interroge bcp .

et curieusement, ce sont soucent de spersonne strès sures d'eles mem (et avec des idées un peu inflexiblesà qui sont "au dessus" des autres,chefs, directeurs..) Embarassed
(bon pardon pour l'intervention pas claire mais en ce moment je ne suis pas claire de totue façon! Laughing )

Je me méfie terriblement des gens qui ont des certitudes fermes. Les certitudes sont le plus sûr moyen de se tromper.
Pour moi, ceux qui assènent leurs idées sans émettre la moindre nuance ni manifester la moindre ouverture à une possibilité de doute sont des manipulateurs. Ils ne croient pas ce qu'il disent, mais ils projètent leurs idées comme étant incontestable pour provoquer l'assentiment de l'auditoire et ainsi se persuader eux même qu'ils ont raison.
Généralement quand on les met en doute, il ne supportent pas. Ça les met terriblement mal à l'aise et ils feront tout pour contrecarrer le phénomène.
Je suis assez mauvais pour résister à des arguments trop martelés. non pas que je me range de l'avis du plus fort, mais je ne dépense pas d'énergie pour essayer de le faire plier, ça ne m'intéresse vraiment pas. J'ai tendance à le laisser dans ces certitudes et à passer mon chemin.
Jhaal
Jhaal

Messages : 167
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 44
Localisation : Limousin

http://www.moriniereart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par T-Pril le Ven 26 Juil 2013 - 22:18

Bonjour
Je suis toute nouvelle ici, je cherche à échanger, je ne connais personne ici alors je souhaite échanger et partager. apprendre à vous connaitre, je constate que j'ai frappé à la bonne porte. C'est une amie qui m'a conseiller ce site de forum. J'ignore son pseudo. Moi c'est T-Pril. mon avatar fait allusion à l'ethnie vulcaine (star trek) je suis trekkie. voilà, je fonctionne aussi de manière atypique. je rencontre des soucis de communication avec les NT (neurotypiques), j'ai du mal à déchiffrer leurs émotions, j'ai du mal à détecter la nature de leur humour sauf quand il est d'ordre intellectuel. voilà.
T-Pril
T-Pril

Messages : 41
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 57
Localisation : MAALDEVIM (quadrant gamma)

http://maldik-stories.fr

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Bienvenue T-Pril

Message par ShineFlower le Lun 29 Juil 2013 - 8:56

Je te souhaite la bienvenue. J'espère que tu trouveras ici des gens qui te correspondent. Je suis moi même neuro-atypique. Et c'est sur ce forum que je me sens le plus a l'aise. Au plaisir de te lire!Very Happy Smile
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3583
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 61
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Invité le Lun 29 Juil 2013 - 8:58

Voici un blog d'une personne Asperger que j'aime bien lire : http://spasmophyl.wordpress.com/page/2/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par aa le Dim 11 Aoû 2013 - 23:12

.


Dernière édition par Polka Sirupe le Ven 20 Déc 2013 - 16:23, édité 1 fois

aa

Messages : 88
Date d'inscription : 24/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Asperger, racontez-moi votre vie ? Empty Re: Asperger, racontez-moi votre vie ?

Message par Invité le Mar 24 Sep 2013 - 20:41

bonsoir
je up une autre file
https://www.zebrascrossing.net/t8970-ecriture-d-un-livre-sur-le-syndrome-d-asperger-chez-la-femme#347246
nous recueillons encore quelques temoignages de femmes aspergers diagnostiquées pour l'ecriture d'un livre
merci pour votre aide

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum