Asperger (autisme en général) et naïveté sociale

2 participants

Aller en bas

Asperger (autisme en général) et naïveté sociale Empty Asperger (autisme en général) et naïveté sociale

Message par Sélène-Nyx Ven 01 Jan 2021, 14:39


Un sujet qui m'angoisse un peu, mais qui semble toucher (et même caractériser) les personnes autistes: la Naïveté Sociale (c'est ainsi qu'on l'appelle sur les réseaux de type "Asperanza").
Les personnes concernées ont-elles conscience de ce comportement? Comment réagir?
Merci de vos éventuels témoignages ... flower
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Asperger (autisme en général) et naïveté sociale Empty Re: Asperger (autisme en général) et naïveté sociale

Message par Invité Ven 01 Jan 2021, 15:36

Je pense que cela dépend de ce qu'il faut entendre par naïveté sociale. Si je devais en donner une définition je décrirai ça comme l'ensemble des réactions qui sont naturelles chez les personnes présentant un TSA qui font qu'à un moment ou un autre, on va se retrouver mal en point dans nos interactions avec les autres.

Chez moi ça se manifeste par le fait que même sans le vouloir, je prenne tout au premier degré d'office, tout au sérieux. Quand on me raconte quelque chose, à part si ça part extrêmement loin dans la fabulation et que je me rends compte que ce n'est pas possible en théorie et en pratique, ça me pousse à croire à bon nombre de conneries que peuvent dire les gens, malheureusement. On parle de naïveté au sens de croire et boire les paroles des autres mais il existe aussi la naïveté au sens où l'on profite de nous : du fait que l'on soit toujours trop bons avec les gens, trop gentils, trop donneurs. C'est en partie lié au fait qu'on interprète pas forcément les réactions et les intentions des autres autour.

Avec les années, ça m'a surtout appris à interpréter justement, décoder ou décrypter les réactions des gens, réfléchir dessus, parfois même surinterpréter et finalement ce n'est pas plus mal. Sauf quand on se fait parfois traiter de parano parce qu'on réfléchit beaucoup sur un sujet et qu'on y trouve des théories plausibles. Il y a également le rôle de l'intuition pour ceux qui ont un fonctionnement très intuitif (ce qui est mon cas) qui rentre en compte. Moi c'est surtout mon intuition et le fait que j'ai du longuement apprendre à m'adapter pour décoder qui m'ont tiré de cet état de naïveté même si je ne peux pas le contrôler à 100% et qu'il y aura toujours des situations embarrassantes.

C'est la même chose pour le mensonge : Je ne sais pas mentir mais j'ai appris à reconnaître quelqu'un qui ment à force de me faire avoir et me retrouver dans beaucoup de situations gênantes. Appris à envisager des théories issues parfois de sur-interprétations qui peuvent me faire penser qu'une personne ne dit pas la vérité, lorsque l'on peut exclure directement tous les dires qui relèvent de choses extrêmement insolites ou de la fabulation.

Conclusion : Je pense qu'on peut en avoir conscience si l'on se démène pour apprendre à décoder tous ces codes sociaux, les situations embarrassantes et autres, si l'on tente de réfléchir à des interprétation possibles, aux intentions de chaque personne avec qui l'on entre en interaction mais c'est extrêmement énergivore et ça demande beaucoup de recul et d'efforts si l'on est pas entraînés à confronter ce genre de situations. Ca demande d'explorer chacun des arguments, chacune des pistes possibles, de mesurer leur cohérence, le fait que ça tienne debout ou non et bien d'autres choses. Dans les autres cas, le naturel revient au galop donc on ne s'en rend pas toujours compte mais je pense que ça vient avec le temps avec les expériences, bien que souvent elles soient mauvaises.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asperger (autisme en général) et naïveté sociale Empty Re: Asperger (autisme en général) et naïveté sociale

Message par Sélène-Nyx Ven 01 Jan 2021, 16:39

Aspirapt0r a écrit:Je pense que cela dépend de ce qu'il faut entendre par naïveté sociale. Si je devais en donner une définition je décrirai ça comme l'ensemble des réactions qui sont naturelles chez les personnes présentant un TSA qui font qu'à un moment ou un autre, on va se retrouver mal en point dans nos interactions avec les autres.
.
Oui, je crois que ça correspond à la définition ...

Chez moi ça se manifeste par le fait que même sans le vouloir, je prenne tout au premier degré d'office, tout au sérieux. Quand on me raconte quelque chose, à part si ça part extrêmement loin dans la fabulation et que je me rends compte que ce n'est pas possible en théorie et en pratique, ça me pousse à croire à bon nombre de conneries que peuvent dire les gens, malheureusement. On parle de naïveté au sens de croire et boire les paroles des autres mais il existe aussi la naïveté au sens où l'on profite de nous : du fait que l'on soit toujours trop bons avec les gens, trop gentils, trop donneurs. C'est en partie lié au fait qu'on interprète pas forcément les réactions et les intentions des autres autour.

C'est précisément ce qui me fait peur: comment réagir face à un manipulateur? Un Gourou? Une "fake new" qu'un bon copain essaie de nous faire croire parce que lui-même y croit? (Sans parler des croyances en une idéologie car on n'en a pas encore détecté toutes les failles et qu'il est difficile de remettre en cause une "foi" acquise pour vérité depuis des années ...)
Et que dire de "l'esprit critique"?

(Merci pour ton témoignage, AspiraptOr!)
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Asperger (autisme en général) et naïveté sociale Empty Re: Asperger (autisme en général) et naïveté sociale

Message par River Jeu 21 Jan 2021, 05:59

Pour la naïveté sociale, j'imagine aussi que c'est le fait d'attribuer de bonnes intentions là où y'en a pas forcément.
Pour éviter, j'essaie de voir si le comportement ou l'action des gens suivent ce qu'ils disent. C'est rarement le cas d'ailleurs. Sinon ça reste une pure discussion.
Peu de gens sont cohérents. Ou alors ils sont cohérents sur certaines choses et pas d'autres... Comme tout le monde.
Mais en même temps, si on attend le moins possible (ou modérément) des autres, il y a moins de chances d'être "lésé". C'est une forme d'indépendance énergétique, si on veut... haha
Sinon, les gens fiables sont des gens qui le démontrent bien un jour ou l'autre.

Pour le côté manipulable, c'est l'inverse pour moi, je crois rarement les gens, sauf s'ils connaissent leur sujet, et ne font pas qu'évoquer des choses sur leur avis personnel (qu'ils peuvent avoir, évidemment)... Si je ne connais pas le sujet, je me documenterai avant d'avoir un avis avec plus de vision d'ensemble... ou pas.

River

Messages : 73
Date d'inscription : 01/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum