En « froid » avec mon cousin?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par ISIS75 Dim 20 Déc 2020 - 14:49

DVR :
tout d'abord bonjour
je dois t'avouer que j'ai pas tout lu parce que c'est un peu long et que surtout, j'aime pas les posts tres longs alors je vais faire une réponse courte !
pkoi ce serait pas à toi de faire le premier pas ? qu'esperes tu de cette relation ? pkoi penses tu que ton cousin se pense meilleur ? ne penses tu pas qu'il y aurait de la jalousie car tu es "libre penseur" et que lui se sent mal de devoir toujours faire semblant ? car au final, il ne serait pas forcément plus heureux que toi ? Wink
aussi, demande la prochaine fois si tu peux amener un(e) ami(e) à leur fête, au moins, tu te feras moins chier et ça pourra aussi faire sortir tes amis.

ISIS75

Messages : 2861
Date d'inscription : 28/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Sélène-Nyx Dim 20 Déc 2020 - 15:56


DVR: a écrit: « Si ils savaient ce que j’ai dans le cœur ils m’aimeraient »

Eh bien, voilà le problème: ils ne savent pas!
Et comment leur faire comprendre? Perso, je ne sais pas ...
Mais, déjà, de ton côté, dis-toi que s'ils te semblent hostiles ou autre, ils ne le font pas exprès, ils ne savent pas comment s'y prendre avec toi, du moins, pas encore. Alors, essaye de conserver les liens qui vous unissenr, même si c'est superficiel, cela peut évoluer. flower
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3783
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Nefelibata Dim 20 Déc 2020 - 16:10

Tu devrais le recontacter, ton cousin,
C'est peut-être lui qui pense que tu le fuis, que tu as un problème avec lui.
Surtout si la dernière fois que tu as été à une de ses fêtes, tu as tiré la tronche toute la soirée, avant de te barrer prématurément.
C'est peut-être pour ça qu'il ne te recontacte pas.
Si il a l'air content de te voir quand il te croise par hasard, c'est peut-être simplement parce qu'il l'est.
Nefelibata
Nefelibata

Messages : 143
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par ISIS75 Dim 20 Déc 2020 - 16:26

@confiteor : je ne comprends pas pourquoi tes posts seraient inappropriés ou appropriés. Pour le coup, je pense comme DVR. Par contre, j'attends de lire ses réponses à mes questions...
ISIS75
ISIS75

Messages : 2861
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par ISIS75 Dim 20 Déc 2020 - 16:51

Tu compliques les choses là où elles sont simples, ça part dans des grandes théories alors que le truc il est basique
je suis plutôt d'accord avec DVR. Les gens rendent les choses compliquées car ils essaient souvent de tirer profit d'une situation ou de qqn, faire un échange, au mieux. C'est là que les personnes autistes, les vraies (car il y a aussi des mensonges par rapport à certains diagnostics), vont souvent être plus "honnêtes" dans le sens que si elles profitent de qqch, ce sera moins par calcul ou suite à un "stratagème"...

ceci dit, je ne suis pas plus attirée par une personne autiste que NT. Par contre, j'aime bien apparemment traîner avec des personnes ayant des traits autistiques (sûrement parce qu'elles sont surdouées ou du moins, douées). Et peut-être fais-tu cela aussi, DVR, car je ne comprends pas quand tu dis ou on dit que ton cousin est NP. Cela veut dire qu'il n'est pas autiste ou juste qu'il n'est pas surdoué ?'

La colère elle est déjà comprise et tu as tous les éléments pour la comprendre puisque j’en ai expliqué la cause dans ce fil: il est pas franc et j’aime pas ça, simple non?
Non !
Nous sommes environnés au quotidien de tant d'objets que nous "n'aimons pas". [/quote]
ta phrase m'interpelle... quels objets n'aimes-tu pas ?...
ISIS75
ISIS75

Messages : 2861
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Invité Dim 20 Déc 2020 - 17:18

Confiteor a écrit:
je suis autiste asperger
Ben fallait le dire ! Toi qui es un spécialiste du besoin d'explicite !

Dans ce cas, tout va bien, ton attitude et tes propos sont conformes à ta nature. Cherche à mieux comprendre ses spécificités et tu auras la clé.

Je retire tous mes posts précédents, ils étaient fondamentalement inappropriés à la situation que je suspectais, mais je n'ai pas osé poser la question frontalement, par délicatesse. Merci Sélène tu lèves un quiproquo !
Patatra... essentialisme et cie.

T'es Asperger et tu fais toujours la gueule ? bah, c'est normal, ne change rien. ^^

J'ai eu un diag aussi, je sais que j'aime bien être franc, je sais aussi que j'aime bien être trop franc pour faire un peu ch*** quand ça sert le propos.

Si on est handicapé au point de ne pas pouvoir jamais être soupçonné d'avoir la capacité d'être aussi un sale con, c'est vraiment qu'on est fichtrement handicapé, juste bon à plaindre, à laisser vivoter...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Haraldson Dim 20 Déc 2020 - 17:25

Mad
Haraldson
Haraldson

Messages : 386
Date d'inscription : 28/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par DVR Dim 20 Déc 2020 - 17:27

Serbelone a écrit:j ai pas lu les com, donc pardon si redite, mais je sens tellement de colère dans ton post initial que franchement... à la place de ton cousin je te fuirai.

Que lui reproches tu exactement ?
- de ne pas être là pour toi ? (l'es tu plus pour lui?)
- de vivre sa vie et d'être heureux? (se pose alors la question de l'amour véritable que tu lui portes)
- d'être NT ?
- d'être beau et bien dans sa peau ?

as-tu le même sentiment face à Clooney  ? (bon mauvais exemple il est un peu vieillissant mais tu vois l'idée)

Quant au sentiment de mépris, à tort ou à raison, il me semble que tu as le même envers eux, en tout cas c'est ce qui transparait, "ken", "trop normal" etc.

Et enfin, franchement mon cousin se serait barré sans rien dire d'une fête, sans jamais revenir vers moi pour s'en expliquer, je me serai légèrement vexée, et n'aurai certainement pas fait ensuite le 1er pas.

Bon... mon post va te paraitre complètement à charge, entendons nous bien je vois bien la souffrance qu'il y a derrière et ne nie aucunement la réalité de ce que tu vis ; j'essaie juste de "renverser le miroir" afin de te permettre de voir les choses différemment.
Ou à minima d'essayer de t'ouvrir à d'autre possibilités.

Et t'invite à essayer d'avoir une vraie discussion avec ton cousin, franche, mais pas dans la colère. Tu pourrais être bien surpris...


En effet y’a beaucoup de redites mais peu importe:

« j ai pas lu les com, donc pardon si redite, mais je sens tellement de colère dans ton post initial que franchement... à la place de ton cousin je te fuirai. »

T’as pas lu en effet
J’ai déjà expliqué pourquoi j’étais en colère, et si tu dis « à la place de ton cousin je te fuirai » c’est parce que tu n’as pas compris la teneur de la relation que j’ai avec lui, tu pars du principe que j’exprime ma colère sur lui en sa présence, et c’est faux puisque comme je l’ai écrit je ne l’ai pas vu physiquement depuis deux ans, et je ne lui ai pas parlé depuis un an et demie, et à cette époque je n’avais pas les boules contre lui


« Que lui reproches tu exactement ?
- de ne pas être là pour toi ? (l'es tu plus pour lui?)
- de vivre sa vie et d'être heureux? (se pose alors la question de l'amour véritable que tu lui portes)
- d'être NT ?
- d'être beau et bien dans sa peau ? »

Encore une fois t’as pas lu sinon tu poserais pas ces question

Je m’en fous qu’il soit NT, qu’il soit beau, qu’il soit heureux, je reproche d’être un faux-cul et de pas partager (parce que la famille ça sert à faire croquer, je suis désolé)

Moi je fais croquer les membres de ma famille, pour de vrai, j’en ai pas parlé jusqu’à présent mais je suis généreux comme mec dans la vie
Donc je vois pas pourquoi lui il pourrait pas, et si il veut pas il n’a qu’à le dire explicitement, c’est simple à comprendre non?

Et si (comme tu sembles le dire) c’est moi le crève la dalle et lui le mec à l’aise, oui c’est effectivement à lui de me faire croquer

Et si il veut pas IL LE DIT


« as-tu le même sentiment face à Clooney  ?»

Tu brilles par la non-pertinence de tes questions toi c’est impressionnant
Je m’en contre-fous de Clooney (déjà il est pas spécialement beau faut pas déconner, il est surtout très riche)
Et surtout il fait pas partie de ma famille, ni de mon entourage, donc OSEF

« Et enfin, franchement mon cousin se serait barré sans rien dire d'une fête, sans jamais revenir vers moi pour s'en expliquer, je me serai légèrement vexée, et n'aurai certainement pas fait ensuite le 1er pas. »

Ça s’est pas du tout passé comme ça, si t’avais lu t’aurais pas dit ça


« Bon... mon post va te paraitre complètement à charge, entendons nous bien je vois bien la souffrance qu'il y a derrière et ne nie aucunement la réalité de ce que tu vis ; j'essaie juste de "renverser le miroir" afin de te permettre de voir les choses différemment.
Ou à minima d'essayer de t'ouvrir à d'autre possibilités. »

Et c’est raté, merci quand même


Dernière édition par DVR le Dim 20 Déc 2020 - 17:47, édité 1 fois

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Charv Dim 20 Déc 2020 - 17:30

Moi, chus d'ac avec Kyohei : les aspis ont le droit d'être des cons comme les autres. Et traités comme tels ! bounce
Charv
Charv

Messages : 1937
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par DVR Dim 20 Déc 2020 - 17:37

ISIS75 a écrit:DVR :
tout d'abord bonjour
je dois t'avouer que j'ai pas tout lu parce que c'est un peu long et que surtout, j'aime pas les posts tres longs alors je vais faire une réponse courte !
pkoi ce serait pas à toi de faire le premier pas ? qu'esperes tu de cette relation ? pkoi penses tu que ton cousin se pense meilleur ? ne penses tu pas qu'il y aurait de la jalousie car tu es "libre penseur" et que lui se sent mal de devoir toujours faire semblant ? car au final, il ne serait pas forcément plus heureux que toi ? Wink
aussi, demande la prochaine fois si tu peux amener un(e) ami(e) à leur fête, au moins, tu te feras moins chier et ça pourra aussi faire sortir tes amis.



« pkoi penses tu que ton cousin se pense meilleur ? »

Parce qu’il est plus formaté, il correspond davantage aux attentes de la société, et que moi je suis un chien de la casse


« ne penses tu pas qu'il y aurait de la jalousie car tu es "libre penseur" et que lui se sent mal de devoir toujours faire semblant ? »

A ben ça c’est une super bonne question pour le coup

Mais je pense pas qu’il soit jaloux du fait que je sois plus libre que lui, il s’en fiche d’être libre, il est pas du genre jaloux, je crois que sa situation de « gendre idéal » lui convient très bien
Il préfère être très entouré que très libre, contrairement à moi

« car au final, il ne serait pas forcément plus heureux que toi ? »

Je pense pas que tout ça soit une question de bonheur en vérité

Il aimerait probablement pas avoir ma vie
Mais il est aussi vrai que j’aimerais pas avoir sa vie, toutes ces concessions qu’il est obligé de faire ça doit être juste insupportable, donc à la limite je pourrais dire « je le plains » mais c’est juste qu’il a une vie qui correspond à ce qu’il aime




DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Confiteor Dim 20 Déc 2020 - 17:54

Hahaha ! me voilà violemment interpelé.

Des propos inappropriés car tellement normo-pensants (au sens strict ie non-autiste) qu'ils ne pouvaient être entendus.
Sauf si je me trompe, les autistes ont la caractéristique de mal décoder les signaux faibles, les implicites or j'ai passé mon temps à dire : "Ne comprends-tu donc pas que ton cousin ne veut simplement plus avoir de relations avec toi et qu'il te le dit autrement que par des mots".

Idem lorsque j'ai parlé d'acceptation ou a minima de reconnaissance de normes sociales relationnelles communément admises, j'étais par définition de l'autisme, totalement hors champ. La question de leur bien fondé, de leur valeur intrinsèque n'a rien à voir ici. C'est celle de leur perception par automatisme et de la compréhension de leurs mécanismes qui compte. Justement ce qui, me semble-t-il, fait défaut à un autiste si j'ai bien compris ce trouble que je n'ai pas étudié faute d'être concerné.

Patatra... essentialisme et cie.

T'es Asperger et tu fais toujours la gueule ? bah, c'est normal, ne change rien. ^^

J'ai eu un diag aussi, je sais que j'aime bien être franc, je sais aussi que j'aime bien être trop franc pour faire un peu ch*** quand ça sert le propos.

Si on est handicapé au point de ne pas pouvoir jamais être soupçonné d'avoir la capacité d'être aussi un sale con, c'est vraiment qu'on est fichtrement handicapé, juste bon à plaindre, à laisser vivoter...
Houlala ... Tu arrives et avant de flamber un participant sur la lecture d'un simple post, prends un peu de temps afin de savoir qui il est !
Ce n'est pas de l'essentialisme quee mettre en avant les particularité de l'autisme afin d'en déduire des incompréhensions dans un dialogue. Ce serait même d'une grave stupidité de ne pas en tenir compte. Expliquer un tableau à un aveugle en lui décrivant les couleurs est vain !

DVR ne "fait pas la gueule". Il est en colère car ne comprend pas une situation relationnelle bien banale pour la plupart des normo-pensants (à nouveau au sens strict) sans doute à cause de ses particularités qui vont exactement dans ce sens : "difficultés dans les interactions sociales et la communication" (Wiki)
Très différent.
Mais si tu veux être fâché contre-moi, tu es libre de l'être, je suis indifférent aux blessures narcissiques 2.0

J'ai le sentiment d'avoir répondu à DVR un peu machinalement sans entrer dans son univers faute d'avoir un élément d'information déterminant, c'est peut-être sot, j'aurais pu/dû le "deviner", mais en aucun cas malveillant.
Après, si ça vous amuse de penser le contraire, à nouveau, libre à vous !
Confiteor
Confiteor

Messages : 5881
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Serbelone Dim 20 Déc 2020 - 19:10

en fait je t'ai lu.

Lorsque je dis que tu es empli de colère il n'est nul besoin de voir et de discuter avec les gens pour savoir ce qu'il ressentent, mais tu es asperger et cela, peut-être, surement même, tu ne peux le détecter.

Je t'accorde que mon propos manquait de "douceur" j'ai été un peu trop cash et tu me renvoies assez méchamment dans mes cordes,
j'aurais dit que c'était de bonne guerre si tu t'étais abstenu de ce mépris : "Tu brilles par la non-pertinence de tes questions toi c’est impressionnant", mais passons.

Cela fera 20 ans que je suis mariée à un THP, asperger, (et mère d'un ado HP en cours de diag TSA) confrontés dois-je le dire, exactement aux mêmes problématiques que toi.

Raison pour laquelle j'ai pris la peine de répondre, trop vite, et j'ai bâclé car je manquais de temps à l'instant T et voulais quand même t'aider.
Donc effectivement j'ai manqué de diplomatie mais le fait est que tu n'es pas sans savoir que votre fonctionnement vous fait voir les choses sous un angle particulier et que cela est souvent associé d'une certaine "rigidité"

Alors, tu peux continuer de me prendre de haut et rester dans cette idée de "message raté" (et je t'accorde qu'il l'était sur la forme) ou essayer de relire mon message à posteriori de manière apaisée en te concentrant sur le fond.

Bref je quitte le fil, inutile de me répondre. La suite est ton histoire.
Si je puis me permettre néanmoins, quel qu'ait été mon manque de diplomatie, le ton de ta réponse t'appartenait...
Serbelone
Serbelone

Messages : 137
Date d'inscription : 20/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par 3615chuna Dim 20 Déc 2020 - 19:20

Ce qui est génial avec DVR, c'est qu'il finit systématiquement par insulter l'un ou l'autre sur les fils qu'il fait parce qu'il ne se sent pas compris.
Il fait un fil, il a pas les réponses qu'il souhaite, et là, paf ! ça part en insultes.

ça se passe comment IRL vis à vis de ça ?

Et qu'on ne me dise pas que c'est l'autisme qui explique ça. Des autistes asperger j'en ai fréquenté quelques uns, dont intimement, et ils savent être respectueux, même s'ils peuvent être piquants par leur franchise.
3615chuna
3615chuna

Messages : 20319
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 39
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par DVR Dim 20 Déc 2020 - 19:34

Chunàpart a écrit:Ce qui est génial avec DVR, c'est qu'il finit systématiquement par insulter l'un ou l'autre sur les fils qu'il fait parce qu'il ne se sent pas compris.
Il fait un fil, il a pas les réponses qu'il souhaite, et là, paf ! ça part en insultes.



Non c’est faux, j’insulte très rarement (je n’ai insulté personne sur ce fil par exemple) en revanche je suis des fois acerbe
Et je suis pas acerbe avec tout le monde loin de là, c’est juste que quand j’entends des énormes bêtises ça m’irrite

Par contre toi il y a une chose qu’on peut dire avec certitude, c’est que à chaque fois que tu es intervenue sur mes fils, je crois pas que tu n’aies dit une seule chose intéressante ou édifiante, je n’ai jamais vu de pertinence dans tes interventions, aussi loin que je me souvienne tu étais systématiquement soit à côté de la plaque, soit de mauvaise foi, soit imbuvable, mais j’ai rien retenu d’intéressant venant de toi
C’est pas une insulte ça, c’est juste une critique ou une analyse

Peut-être qu’un jour tu dira quelque chose d’interessant qui sait? Soyons optimistes

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Invité Dim 20 Déc 2020 - 19:49

Personne ne t'a flambé(e ?), Confiteor, je dis juste que ce n'est pas parce que qqn est Asperger qu'il faut en tirer plein de conclusions politiquement correctes.

Il y a tout type d'autistes Asperger. Qqn a ce bidule, certes, mais le vécu fait que le gland tombera parfois loin du chêne. On peut être aspie et surfeur, par exemple, alors que ça dément beaucoup de clichés.

Il y a des filles aspies qui aiment papoter... Tout est possible.

Enfin, bref...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par 3615chuna Dim 20 Déc 2020 - 20:21

Par contre toi il y a une chose qu’on peut dire avec certitude, c’est que à chaque fois que tu es intervenue sur mes fils, je crois pas que tu n’aies dit une seule chose intéressante ou édifiante, je n’ai jamais vu de pertinence dans tes interventions, aussi loin que je me souvienne tu étais systématiquement soit à côté de la plaque, soit de mauvaise foi, soit imbuvable, mais j’ai rien retenu d’intéressant venant de toi

Si si, c'est une insulte, ça.

Il va falloir que tu comprennes un jour que ton avis personnel (que tu as tout à fait le droit d'avoir) n'est pas la réalité.

C'est comme ton avis sur ton cousin : une vision des choses. et probablement très éloignée de la réalité.
3615chuna
3615chuna

Messages : 20319
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 39
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par DVR Dim 20 Déc 2020 - 20:38

Chunàpart a écrit:Par contre toi il y a une chose qu’on peut dire avec certitude, c’est que à chaque fois que tu es intervenue sur mes fils, je crois pas que tu n’aies dit une seule chose intéressante ou édifiante, je n’ai jamais vu de pertinence dans tes interventions, aussi loin que je me souvienne tu étais systématiquement soit à côté de la plaque, soit de mauvaise foi, soit imbuvable, mais j’ai rien retenu d’intéressant venant de toi

Si si, c'est une insulte, ça.

Il va falloir que tu comprennes un jour que ton avis personnel (que tu as tout à fait le droit d'avoir) n'est pas la réalité.

C'est comme ton avis sur ton cousin : une vision des choses. et probablement très éloignée de la réalité.


Ah ben ça tu vois, le fait que tu prennes ça pour une insulte montre que tu ne supportes pas la critique, et que quand on te critique tu te sens outragée
Tu est très susceptible et tu viens me dire, à moi, que je serai « comme ci ou comme ça »
Je fais exactement la même chose que toi tu fais: je te critique

Mais quand c’est toi qui critique, tout va bien c’est objectif
Et quand on te critique tu cries à l’injure
Faudrait savoir ce que tu veux

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Confiteor Dim 20 Déc 2020 - 20:42

Charv a écrit:Moi, chus d'ac avec Kyohei : les aspis ont le droit d'être des cons comme les autres. Et traités comme tels ! bounce
Confiteor
Confiteor

Messages : 5881
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Haraldson Dim 20 Déc 2020 - 20:48

Kyohei a écrit:Personne ne t'a flambé(e ?), Confiteor, je dis juste que ce n'est pas parce que qqn est Asperger qu'il faut en tirer plein de conclusions politiquement correctes.

Il y a tout type d'autistes Asperger. Qqn a ce bidule, certes, mais le vécu fait que le gland tombera parfois loin du chêne. On peut être aspie et surfeur, par exemple, alors que ça dément beaucoup de clichés.

Il y a des filles aspies qui aiment papoter... Tout est possible.

Enfin, bref...


Oui puis y’a des poissons volants aussi, très intéressant

Je remarque toujours plus à quel point nombreux sont les gens qui ne comprennent pas le concept de tendances, de dénominateurs communs, et du coup ça donne des considérations stériles de ce genre

Si les Aspies sont regroupés sous le même terme c’est qu’il y a une raison, y’a un ensemble de dénominateurs communs qu’ils ont, et ils ont tendance à avoir des comportements similaires. Ça ce sont des considérations pertinentes

Et si une personne n’a pas tel ou tel caractéristique, tel ou tel dénominateur commun inhérent à l’autisme asperger, eh bien ça veut simplement dire que cette personne n’est pas asperger

C’est comme un CV pour rentrer dans telle ou telle entreprise: Si t’as pas le CV, tu rentres pas!

Pourquoi chercher la petite bête, pourquoi accorder plus d’importance au détail qu’à l’ensemble? J’ai du mal à comprendre ce travers qu’ont beaucoup de gens
Haraldson
Haraldson

Messages : 386
Date d'inscription : 28/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Charv Dim 20 Déc 2020 - 20:49

quelqu'un a écrit:On peut être aspie et surfeur, par exemple, alors que ça dément beaucoup de clichés.

Je confirme, j'en ai un en stock !!!!
Aspie, et surfeur. Entre autres. Costaud aussi en ski et en voile, il a été à un petit niveau de compet dans les 3 domaines.
Super beau gosse, accessoirement, mais l'ignorant totalement.

Ca a été un collègue pendant 10 ans. L'un des types les plus brillantissimes que j'aie pu rencontrer. L'une des 2 ou 3 personnes, disons 4, que j'aie côtoyées, à propos desquelles l'expression "c'est un génie" ait pu me sembler avoir un sens. Les quelques prix et reconnaissances qui lui ont été attribués sans qu'il n'ait rien demandé iraient plutôt dans la même direction. Qu'importe.

C'est aussi, accessoirement, l'un des types les plus ennuyeux que j'aie fréquenté. L'idée même de passer 8 ou 10 heures de route avec lui m'a plongé dans des abîmes d'apathie morose. Hors ses domaines, ou lui-même, aucune connexion possible. Il s'est mis à me craindre, alors même que ma fonction, comme ma réelle sympathie à son égard, ont fait que je l'ai toujours protégé, cocooné irais-je jusqu'à dire. Que j'aie pu lui dire une fois ou deux "non, ton problème n'est pas prioritaire, y'a beaucoup plus grave à traiter avant" ou "oui, je sais que tu sais que la panne vient de là, mais la personne qui nous accueille ne te connait pas, suit son protocole, c'est à elle et pas à toi de gérer le truc, ça va bien se passer" l'a plongé dans de profondes angoisses. Il est catastrophiquement nul pour gérer l'urgence, le stress, le rapport humain. Il faut avoir vu l'assemblée se dissoudre littéralement dans le décor pour le croire, lorsque sa nana évoquait la question "ouais, mais des enfants, enfin un pour commencer, ça pourrait être sympa, non ?"...

Bref, aspie, surfeur, brillant et con à la fois, je confirme : c'est possible.
Charv
Charv

Messages : 1937
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par p2m Dim 20 Déc 2020 - 22:23




p2m

Messages : 5506
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Charv Dim 20 Déc 2020 - 22:54

@p2m:
Charv
Charv

Messages : 1937
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Invité Lun 21 Déc 2020 - 1:02

Haraldson a écrit:
Kyohei a écrit:Personne ne t'a flambé(e ?), Confiteor, je dis juste que ce n'est pas parce que qqn est Asperger qu'il faut en tirer plein de conclusions politiquement correctes.

Il y a tout type d'autistes Asperger. Qqn a ce bidule, certes, mais le vécu fait que le gland tombera parfois loin du chêne. On peut être aspie et surfeur, par exemple, alors que ça dément beaucoup de clichés.

Il y a des filles aspies qui aiment papoter... Tout est possible.

Enfin, bref...


Oui puis y’a des poissons volants aussi, très intéressant

Je remarque toujours plus à quel point nombreux sont les gens qui ne comprennent pas le concept de tendances, de dénominateurs communs, et du coup ça donne des considérations stériles de ce genre

Si les Aspies sont regroupés sous le même terme c’est qu’il y a une raison, y’a un ensemble de dénominateurs communs qu’ils ont, et ils ont tendance à avoir des comportements similaires. Ça ce sont des considérations pertinentes

Et si une personne n’a pas tel ou tel caractéristique, tel ou tel dénominateur commun inhérent à l’autisme asperger, eh bien ça veut simplement dire que cette personne n’est pas asperger

C’est comme un CV pour rentrer dans telle ou telle entreprise: Si t’as pas le CV, tu rentres pas!

Pourquoi chercher la petite bête, pourquoi accorder plus d’importance au détail qu’à l’ensemble? J’ai du mal à comprendre ce travers qu’ont beaucoup de gens
En ce qui me concerne, c'est toi la petite bête.

Et toc !
Et si une personne n’a pas tel ou tel caractéristique, tel ou tel dénominateur commun inhérent à l’autisme asperger, eh bien ça veut simplement dire que cette personne n’est pas asperger
Le mec, il sait pas ce qu'est un syndrome...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Haraldson Lun 21 Déc 2020 - 1:06

Kyohei a écrit:
Haraldson a écrit:
Kyohei a écrit:Personne ne t'a flambé(e ?), Confiteor, je dis juste que ce n'est pas parce que qqn est Asperger qu'il faut en tirer plein de conclusions politiquement correctes.

Il y a tout type d'autistes Asperger. Qqn a ce bidule, certes, mais le vécu fait que le gland tombera parfois loin du chêne. On peut être aspie et surfeur, par exemple, alors que ça dément beaucoup de clichés.

Il y a des filles aspies qui aiment papoter... Tout est possible.

Enfin, bref...


Oui puis y’a des poissons volants aussi, très intéressant

Je remarque toujours plus à quel point nombreux sont les gens qui ne comprennent pas le concept de tendances, de dénominateurs communs, et du coup ça donne des considérations stériles de ce genre

Si les Aspies sont regroupés sous le même terme c’est qu’il y a une raison, y’a un ensemble de dénominateurs communs qu’ils ont, et ils ont tendance à avoir des comportements similaires. Ça ce sont des considérations pertinentes

Et si une personne n’a pas tel ou tel caractéristique, tel ou tel dénominateur commun inhérent à l’autisme asperger, eh bien ça veut simplement dire que cette personne n’est pas asperger

C’est comme un CV pour rentrer dans telle ou telle entreprise: Si t’as pas le CV, tu rentres pas!

Pourquoi chercher la petite bête, pourquoi accorder plus d’importance au détail qu’à l’ensemble? J’ai du mal à comprendre ce travers qu’ont beaucoup de gens
En ce qui me concerne, c'est toi la petite bête.

Et toc !


Oh ben merde, là ça me la coupe Shocked
Haraldson
Haraldson

Messages : 386
Date d'inscription : 28/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Haraldson Lun 21 Déc 2020 - 1:12

Kyohei a écrit:
Le mec, il sait pas ce qu'est un syndrome...


Ah oui c’est vrai que c’est moi qui sait pas ce que c’est Pété de rire
Toi en tout cas y’a pas de doute, entre les contre-exemples non-pertinents et les « je connais des filles aspies qui aiment papoter » on voit tout de suite que c’est c’est évident que tu maitrises le sujet Mort de rire
Haraldson
Haraldson

Messages : 386
Date d'inscription : 28/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Electrocom Lun 21 Déc 2020 - 3:10

Bonjour ! Enfin bonne nuit !

Il semble que le sujet tienne à coeur l'auteur du ce sujet. Normal, c'est son cousin et pas un collègue ou une connaissance. L'autre renvoit à lui ou ce qu'il est ou éprouve. Pourquoi s'étonner d'une tension ou d'un énervement réel ou virtuel ?

Etre en froid avec un cousin froid, jusque là rien d'illogique. Confiteor explique bien la position du cousin ou du nt, sans paraître conventionnel typiquement parlant. Par contre, c'est assez loin d'être asperger ! Non, parce que cette situation n'est pas banale même pour les typiques. Un typique, même à ne pas piffrer un autre qu'il ne connait pas trop, va quand même dire quelque chose en société, sauf cas particulier. Le cas particulier c'est que son cousin et lui sont dans la même famille, cela enlève la banalité même si c'est humain.

En gros, tu peux dire cela, et c'est bien avisé de le faire, à un normo pensant. Mais pas à un asperger ! c'est le même raisonement en société qui consiste à conclure rapidement que si quelqu'un ne s'intéresse pas à soi, c'est qu'il n'a pas ou rien vu ! Faux, archi faux ! Vrai pour les gens normaux mais pas pour les aspis, sûrement pas.

Chunàpart trouve aussi la réaction DVR surprenante ou non édifiante de son point de vue mais l'auteur a dit qu'il était cash, franc et direct. En se livrant comme ça sur sa vie, il n'a pas pris de ton disproprotionné si ce n'est que d'être apparemment lui même ici. Il y a donc objection de mon point de vue.

Kyohei a raison mais généralise trop.Si j'étais une fille je n 'apprécierais pas trop

Charv semble avoir du vécu mais c'est malheureusement assez cynique et réducteur. Ils ont le droit d'être aussi comme les autres mais si c'est un devoir alors cela signifierait aussi qu'autrui a le devoir d'être moins stupide de temps en temps, en choisissant par exemple ses fréquentations...

Haraldson, pas de commentaire autre que la réalité asperger c'est tout l'inverse justement ! L'auteur demande le point de vue et non pas ce qu'il doit faire en mode autre qu'asperger.

Electrocom

Messages : 4
Date d'inscription : 21/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Invité Lun 21 Déc 2020 - 4:39

Electrocom a écrit:Kyohei a raison mais généralise trop.Si j'étais une fille je n 'apprécierais pas trop
??
Kyohei a écrit:Il y a des filles aspies qui aiment papoter... Tout est possible.

^^^^^^^^
DVR a écrit:Par contre toi il y a une chose qu’on peut dire avec certitude, c’est que à chaque fois que tu es intervenue sur mes fils, je crois pas que tu n’aies dit une seule chose intéressante ou édifiante, je n’ai jamais vu de pertinence dans tes interventions, aussi loin que je me souvienne tu étais systématiquement soit à côté de la plaque, soit de mauvaise foi, soit imbuvable, mais j’ai rien retenu d’intéressant venant de toi
C’est pas une insulte ça, c’est juste une critique ou une analyse
Chuna, c'est une fake news, et pis c'est tout.

^^^^^^^^
Electrocom a écrit:Bonjour ! Enfin bonne nuit !

Il semble que le sujet tienne à coeur l'auteur du ce sujet. Normal, c'est son cousin et pas un collègue ou une connaissance. L'autre renvoit à lui ou ce qu'il est ou éprouve. Pourquoi s'étonner d'une tension ou d'un énervement réel ou virtuel ?

Etre en froid avec un cousin froid, jusque là rien d'illogique. Confiteor explique bien la position du cousin ou du nt, sans paraître conventionnel typiquement parlant. Par contre, c'est assez loin d'être asperger ! Non, parce que cette situation n'est pas banale même pour les typiques. Un typique, même à ne pas piffrer un autre qu'il ne connait pas trop, va quand même dire quelque chose en société, sauf cas particulier. Le cas particulier c'est que son cousin et lui sont dans la même famille, cela enlève la banalité même si c'est humain.

En gros, tu peux dire cela, et c'est bien avisé de le faire, à un normo pensant. Mais pas à un asperger ! c'est le même raisonement en société qui consiste à conclure rapidement que si quelqu'un ne s'intéresse pas à soi, c'est qu'il n'a pas ou rien vu ! Faux, archi faux ! Vrai pour les gens normaux mais pas pour les aspis, sûrement pas.

Chunàpart trouve aussi la réaction DVR surprenante ou non édifiante de son point de vue mais l'auteur a dit qu'il était cash, franc et direct. En se livrant comme ça sur sa vie, il n'a pas pris de ton disproprotionné si ce n'est que d'être apparemment lui même ici. Il y a donc objection de mon point de vue.

Kyohei a raison mais généralise trop.Si j'étais une fille je n 'apprécierais pas trop

Charv semble avoir du vécu mais c'est malheureusement assez cynique et réducteur. Ils ont le droit d'être aussi comme les autres mais si c'est un devoir alors cela signifierait aussi qu'autrui a le devoir d'être moins stupide de temps en temps, en choisissant par exemple ses fréquentations...

Haraldson, pas de commentaire autre que la réalité asperger c'est tout l'inverse justement ! L'auteur demande le point de vue et non pas ce qu'il doit faire en mode autre qu'asperger.
T'es Manucure Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Electrocom Lun 21 Déc 2020 - 11:41

Clone

Electrocom

Messages : 4
Date d'inscription : 21/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par DVR Mar 22 Déc 2020 - 0:51

Electrocom a écrit:Bonjour ! Enfin bonne nuit !

Il semble que le sujet tienne à coeur l'auteur du ce sujet. Normal, c'est son cousin et pas un collègue ou une connaissance. L'autre renvoit à lui ou ce qu'il est ou éprouve. Pourquoi s'étonner d'une tension ou d'un énervement réel ou virtuel ?

Etre en froid avec un cousin froid, jusque là rien d'illogique. Confiteor explique bien la position du cousin ou du nt, sans paraître conventionnel typiquement parlant. Par contre, c'est assez loin d'être asperger ! Non, parce que cette situation n'est pas banale même pour les typiques. Un typique, même à ne pas piffrer un autre qu'il ne connait pas trop, va quand même dire quelque chose en société, sauf cas particulier. Le cas particulier c'est que son cousin et lui sont dans la même famille, cela enlève la banalité même si c'est humain.
.


Oui et puis comme je l’ai dit, ce qui est très énervant avec cette situation c’est que, finalement elle n’est qu’une énième manifestation de la même situation qui se répète: je suis mis de côté, par une personne qui ne me dit pas pourquoi

Quand je regarde la rétrospective de mes relations humaines, ça m’est souvent arrivé

Et finalement c’est cette année, donc très récemment, que j’ai juste à peine commencé à m’en rendre compte, avant j’étais juste dans l’incompréhension et le soupçon que y’avait quelque chose qui allait pas, et cette année j’ai commencé à comprendre le truc

Et le schéma est le suivant:

1-Je suis en contact avec une personne, amical généralement

2-Un beau jour je me rends compte que la personne m’a évincé de sa vie sociale, en m’expliquant ni pourquoi ni comment

3-Eventuellement je demande des explications (mais pas toujours, seulement quand j’estime que c’est important) et les explications sont « fake », genre le mec me dit une excuse bidon pour me faire plaisir ou pour éviter de m’énerver, mais au final j’ai pas la vérité, on m’a jamais dit la vérité SAUF une seule fois cette année justement (ce qui m’a fait entrevoir une réalité plus large), c’était un mec avec qui je m’étais un peu lié d’amitié, et qui finalement un jour m’a dit le truc de but en blanc: il m’a dit que j’étais « borné » et qu’il aimait pas les gens « bornés », et que c’était la raison pour laquelle il m’avait pas ré-invité
Finalement j’ai vite zappé parce que c’était juste un pote comme ça, pas un membre de ma famille ou un ami d’enfance
Ce mec-là, sur le moment je l’ai conchié ouvertement mais j’ai eu tort, parce que ce mec il m’a dit la vérité que tous les autres ils ont pas dit. C’est le seul à avoir eu les couilles de dire ce qu’il pensait de moi, et avec du recul rien que pour ça je le trouve plus respectable que tous les autres, qui m’ont menti


Mais à part ce mec qui a dit sa vérité, moi je suis censé tirer des conclusions avec du rien, avec du silence

Et à long terme, c’est très agaçant qu’une situation se reproduise de façon répétée et qu’aucune explication ne soit jamais fournie

Quand tu joues à l’ami avec moi, que tu me passes la pommade dans le dos, et qu’un jour j’apprends (généralement par hasard) que tu m’invites plus à prendre part à ta vie relationnelle, et que tu me dis rien, et qu’en plus tu continues à faire comme si tout allait bien le jour où on se parle, je suis censé faire quoi moi avec ça?

À partir de là, c’est pas possible d’apprécier ces faux-culs, étant donné qu’ils sont responsables du fait que je n’ai rien compris à mes problèmes relationnels depuis des années et que j’ai été obligé de tout deviner tout seul. Parce qu’aucun de ces trouducs n’a été capables de me dire ce qu’ils pensait de moi

Si ils m’avaient dit la vérité moi j’aurais avancé, là c’est seulement cette année que je commence à peine (je dis bien à peine) à comprendre le problème

Je veux bien changer, m’améliorer, me conformer, m’adapter, tout ce qu’on veut. Mais je peux pas le faire sans éléments, sans direction, sans comprendre le problème.

Un problème bien posé, est à moitié résolu
Il faudrait déjà que je sache ce qui ne va pas, pour pouvoir travailler dans la bonne direction

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Invité Mar 22 Déc 2020 - 2:09

Remarques, ça peut être une super nana aux beaux yeux, récidiviste en allers et venues vers toi, sans que tu comprennes la raison pour la dernière fois mais sans avoir envie de casser la beauté de son geste à revenir, ne serait-ce que pour s’intéresser à ta personne un petit moment, histoire de ne pas repartir bredouille au niveau explication te concernant… Tu vois y’a pire, des personnes peuvent aller plus loin en faisant silence tout en faisant comme si de rien n’était et également vis-à-vis de toi bien des mois plus tard ! Le must à ce niveau !

Dans ton cas, j’ai bien lu que c’était les mecs, au niveau amitié entre mecs donc moins de conséquences mais quand même, je comprends. Normalement, ils savent que t’es assez fourni là-haut pour te faire une raison, mais il me semble que s’ils t’évitent ou fuient comme s’ils te craignaient, l’attitude de ne rien dire ou de ne pas risquer d’avoir tort en face de quelqu’un qui peut aligner des arguments n’est pas incompatible, loin de là ! Il est même raisonnable de penser qu’ils savent que ce qu’ils font à ton égard est assez bas. Le font-ils pour te donner l’envie de les éviter toi aussi, de ne pas les regretter en tant que pote complice ou partageant un intérêt commun ? Ou tout simplement par énervement sur le coup pour se calmer par la suite en se maîtrisant devant autrui à ton sujet ? Le résultat sera le même en ce qui te concerne, « Ben merde alors ! ».

Et tu auras bien raison, même si c’est inutile, de te demander sur le coup « Mais c’est quoi son pb à lui ? ». Dans tous les cas, c’est une illusion, une belle Illusion d’amitié ! Putain, voilà que ça m’énerve maintenant !

Bon désolé, ça me rappelait des déceptions moi aussi, l’amitié c’est important quand même ! Le mec qui t’a dit que t’étais borné a eu raison de te le dire. Si tu as été borné pour quelque chose de précis, tu as sûrement merdé mais si c’est en général et dit comme ça, même si c’est sincère, cela montre qu’il ne t’a pas autant bien saisi même s’il a pris la peine de dire quelque chose avant de lâcher l’affaire. Comme tu dis, c’est déjà ça mais de toi à moi, qui aime les gens bornés ? Donc cela sous-entend que tu es borné à un point non acceptable.

Hors si je conçois qu’un asperger peut bien faire chier les autres malgré lui, plus facilement que la moyenne quelle que soit sa ou ses différences, il se trouve que là c’est différent ! Heureusement que tu es borné à ce point, je dis pas ça pour te rassurer ou éluder la question de la gêne stigmatisante. Parce que tu restes toi-même mais surtout parce que tu prends tes amitiés ou tes relations en générales très au sérieux. Ce n’est que mon avis, je ne suis pas quelqu’un de superficiel même s’il m’arrive d’avoir des relations que je trouve très superficielles pour ne pas dire superflues.

Tu es censé ne rien faire. Après certains méritent sûrement que tu ne les lâches pas comme ça tellement ils sont fuyant ou faux à « filer à l’indienne » de cette façon.

J’ai le sentiment qu’un cadre c’est bien pour les gens carrés, sérieux, qui savent ce qu’ils veulent. Ou tout simplement fiable en amitié ou autre relation. De nos jours, certaines valeurs véritables se perdent et alors tu as la plupart des gens qui n’aiment pas les choses cadrées ou clairement voire explicitement exprimées. Cela leur donne comme l’impression d’être soumis ou non libres, alors que c’est une manière de considérer avec respect un début de relation par exemple. Ce respect là ne sera jamais compris non plus par les typiques ou même les Z qui sont plus percutants et captant ainsi que les normo pensant. Il en faut sensibilité mais sensibilisation à cette intelligence de l’interaction et de l’autre au point d’envisager une telle sécurisation ou importance accordée autrement. A partir de là, cela en devient excessif ou insupportable pour la plupart et pas étonnant d’ailleurs que ça passe carrément mieux avec la gente féminine en général, friande d’attention ou de considération d’un début de lien aussi soigné. Cela n’a aucun rapport avec ne pas savoir s’affirmer en tant que mâle, d’autant plus que tu as ton caractère franc et sans détour, mais cela est une qualité malgré tout.

C’est la raison pour laquelle je trouve qu’il serait dommage, même si ce n’est pas impossible de réussir en imitant un non aspi, de trop se renier. Une remise en question me semble plus judicieuse si c’est du gagnant-gagnant. Du style que tu ne vas pas t’y travestir pleinement mais plutôt te décliner subtilement ou contextuellement, en fonction de la relation ou (et) de la personne. Bien sûr de façon transparente donc à ne pas se forcer non plus. Et si le mec en face est muet comme une carpe, à toi de poser mine de rien quelques questions pour établir, non pas les règles puisque c’est toi qui compte t’adapter, mais plutôt de proposer via réaction et comportement, un début de solution qui va et devra évoluer au fur et à mesure que tu connais le type. Sans trop en faire même si en faire plus était à ta portée et possible avec tel ou tel gus car il se trouve que l’amitié doit être réciproque et que l’autre devra à un moment donné forcément aller vers toi pour s’intéresser afin de mieux connaître son nouveau pote. Même s’il est introverti ou lent, il doit avoir une marge sinon cela peut tourner à la relation dominant-dominé à ton (votre) insu !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Invité Mar 22 Déc 2020 - 12:55

1-Je suis en contact avec une personne, amical généralement

2-Un beau jour je me rends compte que la personne m’a évincé de sa vie sociale, en m’expliquant ni pourquoi ni comment

3-Eventuellement je demande des explications (mais pas toujours, seulement quand j’estime que c’est important) et les explications sont « fake », genre le mec me dit une excuse bidon pour me faire plaisir ou pour éviter de m’énerver, mais au final j’ai pas la vérité, on m’a jamais dit la vérité

Ah, c'est amusant, j'ai exactement le même problème.
J'ai même essayé de travailler ça avec une psy, mais ça ne l'a guère inspirée.
J'en ai conclu que j'étais fondamentalement antipathique, de ces gens qui ne donnent pas envie de les fréquenter.
Et puis c'est tout.

Je veux bien changer, m’améliorer, me conformer, m’adapter, tout ce qu’on veut. Mais je peux pas le faire sans éléments, sans direction, sans comprendre le problème.

J'ai jamais trouvé/compris pour ma part et ai fini par regarder entrer et sortir les gens de ma vie sans plus m'investir dans les relations ni m'attacher.
Après quelques années à chercher à me conformer, j'ai officiellement renoncé à le faire. J'affirme ma différence et j'emm***de le monde.
Ma vie s'est beaucoup simplifiée depuis.

Cela dit, si tu as des pistes de réflexion, n'hésite pas à partager, je suis certaine que nous ne sommes plusieurs dans ce cas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par DVR Mer 23 Déc 2020 - 0:16

Wyrdwynn a écrit:
1-Je suis en contact avec une personne, amical généralement

2-Un beau jour je me rends compte que la personne m’a évincé de sa vie sociale, en m’expliquant ni pourquoi ni comment

3-Eventuellement je demande des explications (mais pas toujours, seulement quand j’estime que c’est important) et les explications sont « fake », genre le mec me dit une excuse bidon pour me faire plaisir ou pour éviter de m’énerver, mais au final j’ai pas la vérité, on m’a jamais dit la vérité

Ah, c'est amusant, j'ai exactement le même problème.
J'ai même essayé de travailler ça avec une psy, mais ça ne l'a guère inspirée.
J'en ai conclu que j'étais fondamentalement antipathique, de ces gens qui ne donnent pas envie de les fréquenter.
Et puis c'est tout.

Je veux bien changer, m’améliorer, me conformer, m’adapter, tout ce qu’on veut. Mais je peux pas le faire sans éléments, sans direction, sans comprendre le problème.

J'ai jamais trouvé/compris pour ma part et ai fini par regarder entrer et sortir les gens de ma vie sans plus m'investir dans les relations ni m'attacher.
Après quelques années à chercher à me conformer, j'ai officiellement renoncé à le faire. J'affirme ma différence et j'emm***de le monde.
Ma vie s'est beaucoup simplifiée depuis.

Cela dit, si tu as des pistes de réflexion, n'hésite pas à partager, je suis certaine que nous ne sommes plusieurs dans ce cas...


« Ah, c'est amusant, j'ai exactement le même problème.
J'ai même essayé de travailler ça avec une psy, mais ça ne l'a guère inspirée. »

D’expérience, j’ai pu observer que les psys ne sont pas des foudres de guerre
(Moi j’en ai pas vu un mais cinq, aucun n’a été de la moindre efficacité, c’est vraiment pas des flèches)
Donc ça m’étonne pas ce que tu me dis

En général, à ma connaissance le seul truc où les psys peuvent être un peu efficaces c’est sur les gens qui veulent arrêter la clope ou la drogue, l’alcool, etc...  Parce que les addictions c’est des problèmes qui sont assez simples en fait, dans les problèmes psychologiques c’est le truc le plus simple à résoudre

Sinon, pour tous les problèmes psychologiques un peu sérieux et durs, les psys savent pratiquement rien faire (par contre ils te diront de prendre une prochaine séance)


« J'en ai conclu que j'étais fondamentalement antipathique, de ces gens qui ne donnent pas envie de les fréquenter.
Et puis c'est tout. »

J’ai déjà eu des problèmes de type « blocages » par le passé, et souvent j’en était venu à la même conclusion que toi, c’est à dire que je serai « fondamentalement » bloqué, et que le blocage était juste mon état normal

Sauf que, tous ces blocages je les ai débloqués, ce qui a annulé l’idée selon laquelle c’était mon état « fondamental » et « naturel »

Je les ai tous débloqués, sauf un: celui dont je parle sur ce forum, c’est à dire le blocage des relations amicales

Et je l’ai pas débloqué pour la simple raison que je m’y suis pas encore attaqué, je commence tout juste à réaliser qu’il y avait un problème


Mais j’ai pas du tout ta vision fataliste, je n’ai pas de doutes sur le fait que je vais trouver la solution à mon problème
Pour moi c’est qu’une question de temps

D’expérience je sais que à chaque fois que je me suis attaqué à un problème sérieusement, je l’ai réglé et je suis passé à autre chose

Par exemple, à une époque je croyais que ma gestuelle était « fondamentalement » inélégante, et j’avais effectivement une façon de bouger, de marcher, de me tenir, qui était disgracieuse

Et ben j’ai analysé ce qui n’allait pas, je me suis fait un programme, j’ai fait de la mise en situation, j’ai répété, et aujourd’hui j’ai une gestuelle qui est harmonieuse et mon problème est totalement réglé

Autre exemple, à une époque encore antérieure (pendant mon adolescence) j’étais très mauvais en course de fond, jogging, cardio, etc... Mais vraiment nul à chier
Donc on aurait pu se dire que j’étais « fondamentalement nul en course, pas fait pour ça »
Et ben pareil, analyse, programme, pratique, et problème résolu: j’ai dépassé la plupart des mecs de mon entraînement alors que au début j’étais dernier


« J’ai jamais trouvé/compris pour ma part et ai fini par regarder entrer et sortir les gens de ma vie sans plus m'investir dans les relations ni m'attacher.
Après quelques années à chercher à me conformer, j'ai officiellement renoncé à le faire. J'affirme ma différence et j'emm***de le monde.
Ma vie s'est beaucoup simplifiée depuis. »

Ça vient du fait que ta situation te convient, tu te sens bien comme tu es, donc finalement tu n’as pas tellement envie d’essayer d’être autrement
Mais à mon avis c’est plus une question d’envie, qu’une question d’incapacité
Je pense pas que tu sois incapable de te conformer, c’est plutôt que t’en as pas assez envie et ta situation te convient assez

C’est là qu’on est différents, moi ma situation en terme d’amitiés elle me convient pas
Du coup je suis complètement motivé à ce que ça change, et je me fais pas de souci pour ça. Mais en attendant c’est chiant, faut que je creuse, que je comprenne, que je rate, que je recommence, que je re-rate, que je re-recommence, mais au bout d’un moment ça va le faire, je vais arriver à mes fins

Ça s’est toujours passé comme ça par le passé en ce qui me concerne. Je rame sur un truc dont je me sens totalement incapable, je bosse dessus  et quelques temps plus tard je constate que j’ai réglé le problème


« Cela dit, si tu as des pistes de réflexion, n'hésite pas à partager, je suis certaine que nous ne sommes plusieurs dans ce cas... »

Les pistes que j’ai pour l’instant c’est déjà le fait de savoir si on a envie que le truc change ou pas
Perso j’en ai envie, donc ma situation elle va changer
Et puis comme je l’ai dit: t’analyse, tu fais ton programme, tu pratiques, jusqu’à ce que t’aies atteint le résultat souhaité

Et puis une autre piste que j’ai c’est les associations type « groupe d’entraide mutuelle » (GEM)
Je fais partie d’un GEM qui est fait pour les aspergers et ça se passe super bien, on a tous à peu près les mêmes problèmes, on s’échange des conseils, et on avance dans la vie par l’entraide et l’échange de conseils

Donc ce que je peux conseiller, c’est de côtoyer ou simplement de communiquer avec des gens qui ont le même problème que toi

À ce propos, si tu souhaites communiquer avec moi à ce titre, je suis évidemment disponible via ma messagerie privée



Aussi, dans un premier temps, j’aurais tendance à déconseiller d’être d’emblée en contact avec des gens trop différents de soi (en tout cas c’est comme ça que je vais procéder)
Une fois que t’a avancé dans la résolution du problème oui,  tu peux commencer à te mêler à des gens qui sont hyper sociables, hyper fetards, si t’as envie,  mais à mon sens ça doit être fait une fois que t’as déjà avancé

Dans tous les cas, le dialogue ça fait toujours du bien par où ça passe, et si c’est avec des gens qui partagent ton problème c’est encore mieux

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par Invité Mer 23 Déc 2020 - 18:55

DVR a écrit:Sinon, pour tous les problèmes psychologiques un peu sérieux et durs, les psys savent pratiquement rien faire (par contre ils te diront de prendre une prochaine séance)
La mienne a botté en touche, du coup il n’y a jamais eu de "prochaine séance". Mon cas doit être vraiment désespéré ^^


Mais j’ai pas du tout ta vision fataliste, je n’ai pas de doutes sur le fait que je vais trouver la solution à mon problème
Pour moi c’est qu’une question de temps
Nous n’avons pas le même temps devant nous, et pour ma part, l’âge joue dans le sens où je n’attache plus la même importance aux choses que lorsque j’étais jeune.


Ça vient du fait que ta situation te convient, tu te sens bien comme tu es, donc finalement tu n’as pas tellement envie d’essayer d’être autrement
Mais à mon avis c’est plus une question d’envie, qu’une question d’incapacité
Je pense pas que tu sois incapable de te conformer, c’est plutôt que t’en as pas assez envie et ta situation te convient assez

C’est là qu’on est différents, moi ma situation en terme d’amitiés elle me convient pas
Du coup je suis complètement motivé à ce que ça change, et je me fais pas de souci pour ça. Mais en attendant c’est chiant, faut que je creuse, que je comprenne, que je rate, que je recommence, que je re-rate, que je re-recommence, mais au bout d’un moment ça va le faire, je vais arriver à mes fins

Ça s’est toujours passé comme ça par le passé en ce qui me concerne. Je rame sur un truc dont je me sens totalement incapable, je bosse dessus  et quelques temps plus tard je constate que j’ai réglé le problème
Très vrai : comme je m’en fiche, ça ne m’importe plus. Sauf que si je dois être honnête, j’en suis arrivée à m’en fiche par protection contre les nouvelles déceptions.
Il y a une période critique dans les liens amicaux chez moi. Tant que je reste dans mon personnage social, tout va bien. Avec mes proches, tout va bien. C’est la catégorie intermédiaire qui est foireuse : quand je commence à être naturelle (indispensable si je veux faire entrer quelqu’un dans mon cercle relationnel), peut-être à cause de la différence avec le personnage social ? ça finit toujours par foirer. Parce qu’en vrai, je suis trop cash pour être "sympa". Par sympa, j’entends "dire ce que l’autre espère entendre", par exemple, une personne se plaint d’une situation, je ne vais pas dans son sens si je vois qu’elle a tort, ou qu’elle a une vision biaisée de cette situation, sauf que les gens qui se confient attendent en fait qu’on aille dans leur sens, qu’on leur dise qu’ils ont raison. Or si je peux opiner du chef comme un toutou sur une plage arrière dans des liens "de vague relation", c’est quelque chose que je m’interdis de faire avec des liens plus amicaux. Mais encore une fois, les gens ne veulent pas qu’on les aide à résoudre les problèmes qu’ils exposent, juste s’entendre dire qu’ils ont raison. Bref. A ce moment là ça foire, les hommes prennent leurs distances, et les femmes commencent à baver dans mon dos. C’est assez désespérément prévisible. Du coup, j’ai tendance à éviter de me rapprocher des gens, pour m’épargner les déceptions. Et la perte d’énergie.
Idéalement, pour que ça fonctionne, il faudrait que je renonce définitivement à être moi-même, mais outre que je ne suis pas prête à aller jusque là, je ne suis même pas certaine de jamais y arriver.

Les pistes que j’ai pour l’instant c’est déjà le fait de savoir si on a envie que le truc change ou pas
Perso j’en ai envie, donc ma situation elle va changer
Et puis comme je l’ai dit: t’analyse, tu fais ton programme, tu pratiques, jusqu’à ce que t’aies atteint le résultat souhaité
Je retiens l’idée du programme et de l’entrainement. Je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais songé à appliquer cette méthode aux relations humaines.

Aussi, dans un premier temps, j’aurais tendance à déconseiller d’être d’emblée en contact avec des gens trop différents de soi (en tout cas c’est comme ça que je vais procéder)
Le truc c’est que j’ai tellement de "particularités" que je rencontre essentiellement des gens très différents de moi… ^^
Bon, le confinement n’aide pas à rencontrer de nouvelles personnes, mais d’ici le retour à la vie normale je vais réfléchir à tout ça…
Un grand merci, en tout cas…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En « froid » avec mon cousin? - Page 2 Empty Re: En « froid » avec mon cousin?

Message par ISIS75 Mer 21 Avr 2021 - 16:47

invité : un jour tu tomberas sur des gens ouverts d'esprit et humbles Wink même s'il paraît qu'il y en a de moins en moins :p
ISIS75
ISIS75

Messages : 2861
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum