Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide...

Aller en bas

Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide... Empty Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide...

Message par ShortMartian le Lun 30 Nov 2020 - 13:43

Bonjour à toutes et tous,

Je suis un nouvel inscrit sur ce forum. Jusqu'ici, je m'était contenté de le consulter en y recherchant des informations.

Mon histoire et ma situation ont déjà été expliquées et vécues (différemment bien entendu) par ... vous tous.
Sauf que je suis toujours à l'étape où tout est nouveau et "impossible à croire".

Si je me permet de poster, et prendre le risque de vous irriter avec un énième cas personnel, c'est parceque ce "impossible à croire" est de plus en plus nuancé.

Croire se change en savoir, impossible se change en probable.

Comment savoir si je ne fais pas erreur ?

La vérité est que je ne pourrai pas me le pardonner si je fais fausse route.

J'ai l'impression de savoir où j'en suis. J'ai l'impression d'être sur le bon chemin. Mais comment se l'avouer ? Est-ce seulement possible ?

Bref, tellement de doutes et d'interrogations.

Ceux qui m'auront lu jusqu'ici souhaiteront peut-être connaitre un peu plus mon histoire. La voici brièvement résumée :

Je suis issu d'une famille ouvrière Belge. Depuis tout petit, je ressens un décalage entre moi et toutes les personnes de ma famille, à l'exception d'une seule, nous y reviendrons.

"Décalage" => "désaccords" et profonds... Cette période de Covid m'aura peut-être servi d'électrochocs, ou pas.
J'ai petit à petit commencer à déprimer. C'était facile de lier cela à la pandémie pendant un moment, jusqu'au moment où cela n'a plus suffit. J'ai besoin de savoir. Qui suis-je et que sont les autres ? Pourquoi ne pensent-ils pas comme moi ? Pourquoi ne voient-ils pas l'évidence ? Pourquoi ......

La personne qui fait office d'exception dans ma famille est ma marraine. La seule personne réellement bienveillante envers moi durant tout le temps où j'ai eu la chance de profiter de sa présence dans ma vie.
Ma mère est une mauvaise personne. J'ai 1000 exemples mais le plus pertinent ici est celui-ci ;
ma mère s'est disputée et m'a interdit de voir ma marraine à l'âge de 12 ans.

S'en est suivi un divorce de mes parents (douloureux et excessivement mal géré, ma mère m'a interdit de voir mon père pendant 10 ans) alors que j'avais 15 ans. J'ai vécu pendant plus de 7 ans avec ma mère à l'époque.

Je m'égare. Retour au sujet.

Le 29 janvier 2020, c'est à un enterrement d'un membre de ma famille que le visage de ma marraine m'est réapparu. Ses yeux braqués sur moi. Je pouvais deviner ses intentions.
Elle a effectivement "profiter de l'occasion" (on parles d'un enterrement mais je ne vois pas comment le dire autrement) pour revenir vers moi. Toujours avec cette bienveillance en veillant scrupuleusement à ne pas me brusquer.

J'ai évidemment accepté de donner suite et reprendre contact avec elle. Je n'ai rien avoir dans le conflit initial et je n'avais que des questions à ce propos, aucun ressentiment vis-à-vis d'elle.

J'ai donc eu l'occasion de rendre visite à elle et sa famille courant février. Alors en chemin, je prends le temps de remercier ma compagne de me suivre à nouveau dans une aventure bizarre. Se rendre chez une personne sans même poser trop de question, simplement parceque c'était ce que je voulais faire. Malgré sa totale coopération, j'ai tenté de justifier mon geste et les seuls mots que j'ai trouver étaient ; " je ne sais pas l'expliquer, je suis connecté à cette personne. Je ne lui en veut pas d'être disparue de ma vie pendant autant d'années. Il doit y avoir une explication rationnelle. Je sais que je dois m'y rendre, je sais que j'ai du bonheur à aller chercher là-bas, mais je ne peux pas l'expliquer".

Bref, me voilà quelque mois plus tard en contact avec ma marraine, confiné avec ma compagne et dépressif car les autres pensent mal selon moi, mais si tous les autres pensent mal, alors c'est moi qui pense mal.

Lorsque j'ai commencé à faire part de mon mal-être après l'avoir assez bien masqué plusieurs mois, ma marraine s'est une nouvelle fois montrée bienveillante.

Plutôt que de penser savoir pour moi, elle est la seule à m'avoir toujours encouragé à trouver les réponses par moi-même. Ce que j'essayais de faire, comme toujours, mais je n'y arrivais pas.

C'est alors qu'elle m'a parlé de zèbre. Son fils en est un, diagnostiqué assez tôt. Elle a compris à 32 ans, "grâce" à son fils qu'elle l'était aussi. Mais surtout "elle me reconnais comme tel à bien des égards".

Il me fallait donc en savoir plus sur ce sujet.

Des lectures, des recherches, des articles, des vidéos, des jeux, ... J'essaie de faire le tour. Je me crois tout d'abord autiste. Mes recherches sont au départ plus axées sur les troubles que sur la douance.

Pas suffisant, je prends donc rendez-vous chez un psy. Pas n'importe lequel. J'ai choisi d'investiguer sur ce sujet donc il me faut quelqu'un capable de l'identifier dans le cas ou ce serai vrai.

Nous voilà maintenant !

Il y a une semaine, je me suis rendu à mon rendez-vous chez le psy à qui j'avais choisi de "faire confiance".

J'ai 28 ans, légèrement conscient de la complexité du sujet. Comme je le pensais, le psy m'annonce en début de séance qu'un test de QI n'est généralement pas indiqué pour un adulte HP qui a grandit sans le savoir. Je suis totalement d'accord. Ma démarche n'était pas faites pour connaitre mon QI mais pour répondre à mes questions.

Ce psychologue à réussi à me faire parcourir pratiquement tout ce que je souhaitais aborder (rapidement en 1h) avec lui lors de notre premier entretien. Je souhaitais qu'il dispose d'un maximum d'information afin de voir si lui-même jugeais nécessaire de donner une suite à ma démarche.

C'est là que je commence à être étonné.

Tout d'abord, durant la séance, ce monsieur à dit des phrases telles que "je m'excuse, mais vous êtes loin d'être con" ou "ce que vous dites est très intelligent".

Le monsieur se dit expert en douance, il est facile de le trouver lui ou des articles sur ou de lui sur internet. Est-ce suffisant pour le croire ? Evidemment non. Je dois aller plus loin.

Il m'a également proposé une manière de fonctionner qui m'a presque immédiatement séduit. Il m'enverrai un questionnaire le lendemain par email. Je devais y répondre par "oui", "non", "je ne sais pas" voire nuancer pour reprendre ses propos.

Je le fit.

C'est là que je commence à être vraiment étonné.

Contrairement à ce qu'il m'a laissé entendre lors de notre entretien (pas de tests de QI pour les adultes qui s'ignorent). Ce psychologue me propose de passer un test de QI en 2 sessions dans le courant du mois de janvier... Après un seul entretien et un questionnaire.

Que dois-je faire ?
Sa crédibilité en prends-elle un coup ?

Finalement, j'ai l'impression d'être pris dans un engrenage.
Il me faut aller au bout. Je dois savoir et si ce n'est pas ça, je ne me le pardonnerai pas.
Et puis même si le test n'est pas concluant, je le sais donc c'est ca.
Et puis non je ne peux pas dire ca car il existe aussi l'effet Dunning-Kruger.
Mais je m'identifie presque autant aux aspects bénéfiques que négatifs des HP...
Mais si ce n'est pas ca, je ne me le pardonnerai pas...

Je remercie tous ceux qui m'auront lu,
Je bénis tous ceux qui me lirons et me donneront leur avis.

Désolé d'avoir été aussi long.

ShortMartian

Messages : 2
Date d'inscription : 30/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide... Empty Re: Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide...

Message par Invité le Mar 1 Déc 2020 - 3:31

La première chose que je donnerais comme avis perso est le suivant : Si tu ne te sens pas prêt pour faire le test, ne le fais pas. Il te concerne et n'est pas vital comme quelque chose d'imposé comme un examen scolaire ou universitaire, la démarche étant dans tous les cas personnelle. Tu peux expliquer qu'après réflexion tu préfères ne pas le passer ou alors reporter. Peu importe ce qui t'as paru comme un changement d'avis du psy, sois certain que c'est toi le pilote ou le maître à bord de toi-même et que tu peux rester libre, tout comme ce choix au préalable d'aller voir tel professionnel qu'un autre.

En te lisant, j'ai le sentiment que cela part de ton enfance comme de ta famille alors l'importance de ta démarche pourtant courante et simple se comprend très bien. D'un côté aller jusqu'au bout t'est nécessaire et de l'autre, le cas où le test ne confirmerait pas ça t'en semblerait culpabilisant au long terme. Pour moi le plus important est le fait que cela soit aussi important tout en ayant le risque de ne pas se pardonner alors que tu avancerais dans ta démarche. Donc le test n'est pas le plus important, ni le résultat si j'étais à ta place. Je me demanderais plutôt pourquoi j'ai comme une pression d'un côté et de l'autre une impossibilité risquée de ne pas accepter le résultat ou de m'accepter moi si cela ne correspondait pas à mes convictions. La vie est pleine de surprise et le reste jusqu'à la fin pour la très grande majorité des gens, hp ou non.

Si un test peut aider à comprendre, il n'explique pas tout, quelle que soit la personne. Il n'est pas non plus catégorique ou fiable juste parce que tout le monde a une enfance et un parcours bien à lui. Pourquoi tant d'importance ou de pression ? Souvent parce que l'identification ou autre chose en rapport n'est pas loin, notamment vis-à-vis des autres. Le plus important est soi-même dans tous les cas, c'est ce que je pense. Si tu es vraiment convaincu d'être ou de ne pas être, franchement tu n'as pas besoin d'un test, ni pour toi, ni pour ta vie, du moins en principe car tu n'as peut-être pas eu des conditions de vie avec les interdictions, te permettant d'être en confiance ou serein par rapport à des proches importants pour ta vie, pour toi.

La seconde chose que je dirais est donc : que dans la vie on fait tous des erreurs si on décide de d'aller de l'avant, de stagner ou de reculer. Se pardonner est important même si ce n'est pas toujours simple pour la personne ou selon l'erreur. Mais pour réellement avancer, il vaut mieux fauter et se pardonner pour faciliter le changement en tirant des leçons de ses erreurs que de stagner par anticipation en pensant au pire, même si c'est humain et intelligent d'y penser. C'est bon de penser au pire mais il vaut mieux passer outre pour gagner des efforts et du temps au final. Il y a le meilleur toujours en vue et en cible d'objectif mais de plus, quasi tout le temps, rien ne se passe comme on prévoyait au sujet de ce qui nous importe, que ce soit positif ou négatif. Donc peser le pour et le contre selon moi ne sert qu'à avancer en général : dès lors y aller dès qu'on est prêt et toujours sûr de vouloir prendre une direction. Le test en est une que tu as en tête actuellement, à toi de sentir, même sans trop savoir, ce que tu préfères : test ou pas test ? Si test maintenant ou plus tard ? En simplifiant, tu simplifieras ce qui t'arrivera éventuellement. En complexifiant, à moins que cela soit intéressant de le faire, tu auras plus de pistes possibles mais cela sera plus difficile si tu es perdu actuellement. Donc maintenant, ce sera mieux d'être simple même si on a toujours tendance à vouloir en savoir plus en se renseignant ou en anticipant sa connaissance de soi.

Enfin, je dirais que rien ni personne ne peut et ne doit t'empêcher de rester comme tu es. Si tu t'identifies et que c'est important pour toi, crois-moi qu'un psy ou un test n'a pas à te changer si tu y trouves ton compte en identification par des lectures. C'est ce qui t'interpelle vraiment qui est important, rien d'autre, ou alors secondairement.

Pas de souci pour la longueur en ce qui me concerne, je ne fais pas mieux. En général, il vaut mieux avoir des choses à dire/partager que pas grand chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide... Empty Re: Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide...

Message par Zarbitude le Mar 1 Déc 2020 - 7:19

Si on ne veut pas commettre d'erreur, il ne faut rien penser, rien dire et rien faire.
Dans les autres cas, on est susceptible de faire des erreurs mais si on y réfléchit bien, c'est la seule manière d'avancer dans ce monde de dualité. Du moins, si on en profite pour apprendre de ses erreurs.
Merci pour ta bénédiction. Pour sûr tu es un homme de coeur. C'est pour cette raison que je t'ai répondu.
Pour ce qui est de ton psy je pense que le mieux serait que tu lui poses la question de son changement d'avis à propos du test.
Moi, je ne ferais qu'imaginer toutes les possibilités qui l'ont mené à changer son avis.
Peut-être qu'il aurait dû t'expliquer...et peut-être que toi, tu aurais dû lui poser la question.
Bref, rien n'est perdu, tu conserves ton droit de faire ton choix.
Et puis surtout : dé-stress, c'est mieux.
Moi aussi, je te bénis, vraiment.


Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8823
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide... Empty Re: Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide...

Message par ShortMartian le Mar 1 Déc 2020 - 10:33

Je ne peut qu'être d'accord avec vous...

Je pense être perturbé en ce moment. Depuis que cette histoire a commencé il y a 7 ou 8 semaines.
Cela est simplement encore "trop gros". D'où ma méfiance vis-à-vis du psy.

Je ferai ce test. Non parceque le psy me le propose mais parceque c'est ce que j'ai toujours voulu. Enfant, ayant appris l'existence des tests de QI en primaire, je me demandais pourquoi cela n'étais pas obligatoire. Cela me semblait avoir plus de sens que l'école dans le but de se connaitre et de développer correctement son apprentissage par la suite.

Je me suis également senti différent durant toute ma vie et comme vous le dites si bien, je m'identifie clairement et ce n'est pas un choix. Il y a bien 10 ans que je sais qu'un jour, j'irai voir un psychologue à ce sujet (ma différence).
J'ai pensé au départ que le milieu dans lequel j'avais grandis était limité.

Je me sens mieux depuis que j'en connais un peu plus sur le sujet. Je fais des liens, je semble être plus indulgent (quoique) envers les autres et tout cela ne peut qu'être bénéfique.

Je poserai la question à ce psychologue. Il faudra que je sache comment et pourquoi 1h de discussion et un test pas très clair ont pu le faire changer d'avis. Je comprends bien que cette question doit restée en marge de la démarche qui est la mienne.


Dernière édition par ShortMartian le Mar 1 Déc 2020 - 12:26, édité 1 fois

ShortMartian

Messages : 2
Date d'inscription : 30/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide... Empty Re: Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide...

Message par Zarbitude le Mar 1 Déc 2020 - 10:43

Poser des questions, c'est essentiel Wink
Fais-toi confiance plus qu'à n'importe qui d'autre ( sans pour autant délaisser les autres avis ). Fais ce choix de t'accorder ta confiance. Il est super important !
Moi aussi je pense que ce serait une bonne idée de faire passer ce test massivement aux enfants mais surtout, sans leur mettre la pression !
Bon cheminement Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8823
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide... Empty Re: Trop de questions et de négativité. Besoin d'aide...

Message par siamois93 le Mar 1 Déc 2020 - 13:35

Il y a des choses très intéressantes dans le WAIS-4.
Je l’ai passé avec grand plaisir au début de l’été 2018.
Je n’avais rien préparé, je ne savais pas ce qu’il y aurait.
J’aurais peut-être eu un meilleur résultat aux épreuves de vitesse si je m’étais muni d’un stylo qui m’aurait mieux convenu que celui offert par la psy, mais c’était mon choix d’y aller les mains dans les poches.

Le test n’explique pas tout ce que tu vis mais permet de te situer par rapport à d’autres. C’est utile au quotidien ou parfois dans un forum comme celui-ci.

Il y a des choses que les psys ne peuvent pas expliquer.
siamois93
siamois93

Messages : 9784
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum